les grands groupes d`etres vivants, dont homo sapiens, leur parente

advertisement
LES GRANDS GROUPES D’ETRES VIVANTS, DONT HOMO
SAPIENS, LEUR PARENTE ET LEUR EVOLUTION
La vie est apparue sur Terre il y a environ 3,5 milliards d'années sous la forme
d'organismes unicellulaires. La similitude des plans d'organisation, la structure
cellulaire commune à tous les êtres vivants et l'universalité de la molécule d'ADN ne
peuvent résulter du simple hasard et indique une origine commune à tous les êtres
vivants.
I-
L'EVOLUTION ET LA PARENTE ENTRE LES ESPECES
Si l'on compare deux espèces, on constate qu'elles possèdent des caractères
communs et des caractères différents. Les organismes sont donc liés entre eux par
des ancêtres communs et il existe des liens de parenté entre les êtres vivants. On
peut ainsi classer les espèces par groupes en fonction des caractères qu'elles
présentent. Les liens de parenté sont souvent représentés sous forme d'arbre de
parenté.
Un ancêtre commun entre deux espèces données indique l'espèce la plus récente de
laquelle descendent ces deux espèces.
On appelle LUCA (Last Universal Common Ancestor ) l'ancêtre commun à tous les êtres
vivants sur Terre.
Un arbre de parenté permet de situer l'apparition des caractères nouveaux au cours du
temps et le maintien des caractères ancestraux que possède un groupe depuis le début
de son histoire. L'arbre traduit l'évolution des espèces. La théorie de l'évolution
explique le fait que les espèces dérivent les unes des autres par modifications
successives au cours du temps.
Les oiseaux et certains dinosaures présentent certaines caractéristiques communes,
comme la présence de plumes. Par ailleurs, certains fossiles, comme l'Archéoptéryx,
montrent que des caractères nouveaux sont apparus successivement, conduisant par
stades successifs aux oiseaux actuels.


Si on compare l'anatomie des cœurs de différents groupes d'animaux vertébrés tels que
les poissons, les amphibiens, les reptiles et les mammifères, cela montre que tous
possèdent la même organisation interne. Ils sont formés par les mêmes cavités
contractiles :
Les oreillettes
Les ventricules
Comparaison du cœur de différentes espèces
Les caractères communs entre les cœurs de ces différentes espèces confirment
l'existence d'un ancêtre commun entre eux. Le nombre de cavités contractiles a
progressivement augmenté des poissons aux mammifères. Ainsi, les poissons
constituent le groupe le plus primitif (avec le cœur le plus simple) et les mammifères
forment le groupe le plus évolué (avec cœur le plus complexe).
II-
LA PLACE DE L'HOMME DANS LE PROCESSUS DE L'EVOLUTION
L'Homme (Homo sapiens) s'inscrit, comme les autres espèces actuelles, dans le
processus d'évolution. Il partage avec d'autres espèces un certain nombre de
caractères (squelette interne, pouce opposable...) et se distingue par des caractères
nouveaux acquis qui lui sont propres (bipédie permanente, développement
cérébral). C'est un primate classé dans le groupe des grands singes.
Il est difficile de dater précisément l'origine de l'Homme, mais l'ancêtre commun aux
chimpanzés, gorilles et orangs- outangs actuels aurait vécu il y a environ 20
millions d'années. L'espèce humaine est donc relativement récente.
Arbre de parenté des grands singes actuels
Afin d'affiner les relations évolutives entre l'Homme, le gorille, l'orang-outan et le
chimpanzé il faudrait ajouter des caractères nouveaux présents chez certains mais
absents chez d'autres ou utiliser la comparaison des gènes. En effet, plus il y a de
gènes en commun entre deux espèces, plus ces deux espèces sont proches.
Ces études moléculaires ont permis de révéler que le chimpanzé est l'espèce
animale la plus proche évolutivement de l'Homme. Leur ancêtre commun
remonterait à environ 7 millions d'années.
Aujourd'hui, l'Homo sapiens est la dernière espèce présente du genre Homo et plus
largement du groupe des hominidés.
Le groupe des Hominidés regroupe toutes les espèces fossiles ayant au moins un
caractère dérivé exclusif à l'Homme actuel et non partagé par le chimpanzé. L'autre
groupe formant les hominidés avec le genre Homo est le genre Australopithèque.
L'étude des fossiles a permis d'établir l'arbre de parenté suivant.
Relation de parenté entre différentes espèces d'hominidés et le chimpanzé
Bilan
Il existe des relations de parenté entre tous les êtres vivants.
L'histoire des espèces est évolutive. Il y a des sélections
génétiques qui se font. La dynamique entre les différentes
populations d'espèces permet l'évolution des espèces. Certaines
s'adaptent, d'autres disparaissent.
Téléchargement