Telechargé par MARNAOUI jamal

@ PPT 2ème obduction

publicité
Mr: MARNAOUI Jamal
Activité
3
Les chaînes d’obduction
Exemple: La chaîne
d’Oman
Localisation de la chaîne
d’Oman
1. Précisez la situation géographique de la chaîne d’Oman.
 Les montagnes d’Oman sont situées au Nord-Est de la plaque arabique
entre la plaque africaine et la plaque eurasienne .
 C’est la plus importante chaîne montagneuse de la péninsule arabique .
 C’est la plus célèbre chaîne d’obduction au monde .
Document 1: Caractéristiques pétrographique et structurale de la chaîne
d’Oman
2. À partir des données de la carte et de la coupe géologiques, dégager les
caractéristiques structurales et pétrographiques de la chaîne d’Oman.
Caractéristiques structurales:
- Présence des déformations tectoniques telles que les plis , les failles et les
chevauchements des terrains océaniques sur le socle continental de la plaque africaine.
- Prisme d’accrétion.


Caractéristiques pétrographiques: présence des ophiolites qui s’étendent sur une
grande surface le long de la chaîne d’Oman.
3. Proposez une hypothèse expliquant la relation entre la formation de
cette chaîne de montagne et la tectonique des plaques.
Suite à la convergence entre la plaque africaine et la plaque eurasienne, la
lithosphère océanique se chevauche sur la lithosphère continentale et entraîne la
surrection de la chaine d’Oman (Chaine d’Obduction).
Exemples de roches du complexe ophiolitique d’Oman
Gabbros litées
Laves en
coussins
(Pillow lavas)
Péridotite litée
Filons de
dolérite
Image du contact entre des gabbros (grisâtres; à gauche) et de la
péridotite (brunâtre ; à droite) dans la vallée du wadi Bani Kharus, en Oman.
Colonnes schématiques d’une lithosphère océanique et du complexe ophiolitique
Question: Comparez la nature des roches ophiolitiques à celle de la lithosphère océanique
et Justifiez pourquoi les chaînes d’Oman sont nommées chaînes d’obduction.
Les roches du complexe ophiolitique et celles de la lithosphère océanique
montrent des caractères communs qui sont:
 La présence de basaltes en pillow-lavas, donc émission volcanique sous l’eau.
 La présence de filons de doléritique .
 la présence de péridotites et de gabbros lités.
Remarque :
 il y a également présence de sédiments du fond océanique (les radiolarites)
 Dans certaines régions , on observe la discontinuité de Moho.
Lors du rapprochement de la plaque arabo-africaine de la plaque eurasienne,
la lithosphère océanique recouvre la lithosphère continentale. Il en résulte la
fermeture d’un ancien océan et la surrection des chaînes d’Oman qualifiées
de chaînes d’obduction .
Le complexe ophiolitique d’Oman est un fragment formé au niveau
d’une lithosphère océanique qui a migré sur la lithosphère
continentale.
Document 2: Les étapes de la genèse de la chaîne
d’Oman
Question : Décrivez l’enchaînement chronologique des principaux évènements qui
ont conduit à la formation de la chaîne d’Obduction en mettant en relation la
genèse de cette chaîne et la tectonique des plaques.
A✯ Il y a - 100 Millions d’années : Existence d’un ancien océan appelé Téthys
séparant la plaque africaine au Sud-Ouest et la plaque Eurasienne au nord-Est.
✯ À -85 Ma : L’affrontement des deux plaques sous l’effet des forces
compressives, est à l’origine de la subduction et le rétrécissement du domaine
océanique.
✯ À - 5 Ma au temps actuel : Les deux plaques se rapprochent d’avantage
entraînant la fermeture de l’océan Téthys dans les zones NW et la formation de
la
B- chaîne d’Oman.
✯ Sous l’effet des forces compressives dues à la convergence de la plaque
arabo-africaine et la plaque eurasienne, une faille inverse s’est produite dans la
lithosphère océanique .
✯ Subduction intra- océanique survient avec formation d’un prisme d’accrétion
au front à partir des sédiments océaniques qui deviendront plus tard les nappes
de Hawasina .
✯ Arrivée de la plaque continentale de la marge arabique à la zone de subduction
et blocage de la subduction et la plaque océanique de l'Eurasie est charriée sur
la plate-forme de la plaque arabique (Phase d’obduction)
✯ La croûte océanique glisse au dessus de la lithosphère continentale sur de
grandes distances de part et d’autre de l’axe est-ouest. Les roches océaniques
obductées forment le complexe ophiolitique.
✯ L’effet des forces compressive se poursuit et entraine la fermeture de l’océan
Téthys , la déformation des couches et le soulèvement de la chaîne d’Oman.
À SUIVRE
Les chaînes de collision
Exemple: La chaîne de
l’Himalaya
La chaîne de l'Himalaya est la plus haute des chaînes de montagne dans le monde
(Mont Everest 8848 m d’altitude) . Elle se situe à la frontière entre l’Inde et
l’Eurasie.
Elle présente un grand intérêt car elle montre clairement la succession dans le
temps d’une chaîne de subduction proche du type andin et d’une obduction puis
d’une chaîne de collision de deux plaques lithosphériques continentales et la
fermeture d’un océan.
 Quels sont les indices qui montrent que l’Himalaya est une chaîne de
collision précédée par la fermeture d’un océan ?
 Quelle est la relation entre la genèse de l’Himalaya et le mouvement des
plaques ?
Document 1: Les caractéristiques de la chaîne de l’Himalaya
Dégagez à partir de l’analyse des données du Doc 1, les indices qui montrent que :
1. La formation de la chaîne de l’Himalaya est due à des forces compressives.
2. La formation de la chaîne de l’Himalaya est précédée par la subduction et
l’obduction.
1. La chaîne de l’Himalaya est localisée dans la zone d’affrontement entre la
plaque indienne et la plaque eurasienne.
Parmi les caractéristiques de la chaîne d’Himalaya , on cite :
 Les caractéristiques morphologiques : reliefs très élevés (Everest à 8848
m) et épaississement de la croûte continentale (discontinuité de Moho plus
profonde entre 50 et 100 Km) .
 Les caractéristiques tectoniques : Plis, des chevauchements importants….
Ces indices montrent que la chaîne de l’Himalaya résultent des forces
compressives lors du rapprochement et la collision des deux plaques indienne et
eurasienne.
2. Les indices qui montrent que l’Himalaya est une chaîne de collision précédée
par la subduction sont :
 présence de pluton de granite (Indice pétrographique).
 Présence de prisme d’accrétion (indice structural)
Les indices qui montrent que la collision a été précédée par l’obduction sont :
 présence d’une suture des roches ophiolitiques (Indice pétrographique).
 Présence de sédiments marins témoignant la fermeture d’un ancien océan
par l’obduction de la lithosphère océanique sur la lithosphère continentale.
Document 2 : Les étapes la formation de la chaine de
l’Himalaya
2. À l’aide des données du document 2 , établissez la relation entre la formation
de la chaîne de l’Himalaya et la tectonique des plaques
 Avant 70 Millions d’années : l’Inde
faisait un seul bloc avec l’Afrique du
sud, il est séparé de l’Eurasie par
l’océan Téthys .
 l’Inde se détache de la plaque
africaine suite l’ouverture de l’océan
indien.
 Migration de l’Inde vers le Nord-Est
sous l’effet des forces compressives
dues à l’expansion de l’océan indien.
 Fermeture progressive de l’océan
Téthys.
 Collision entre la plaque indienne et la
plaque eurasienne et formation de la
chaîne de l’Himalaya.
Avant - 100 Ma :
subduction intra
océanique au fond de l’océan Téthys par le
plongement de la lithosphère océanique de la
plaque indienne sous la lithosphère océanique
de la plaque Eurasienne , qui s’accompagne
d’un magmatisme andésitique et pluton de
granite.
-90 Ma : Blocage de la subduction à
l’arrivée de la lithosphère continentale
indienne à la zone de subduction ce qui
entraine une obduction de la lithosphère
océanique de l’Eurasie qui vient chevaucher
la croûte continentale indienne en poussant
au-devant des sédiments marins (prisme
d’accrétion et charriage)
Du -45Ma a -20Ma : Continuité des
forces compressives et fermeture du
Téthys
et
la
collision
continentale
(confrontation inde – Eurasie) entraînant la
surrection e la chaîne de l’Himalaya avec
des reliefs très accidentés (Plissement,
failles, chevauchements et nappes de
charriage).
À SUIVRE
Téléchargement