Telechargé par pierrealberthayen

Je suis le commencement et la fin de toute souffrance - Stephen Wingate

Echange de courriels extrait de son livre ‘’The outrageous myths of enlightenment’’
Question : Je continue de travailler avec ce concept d’aucun auteur/acteur individuel
en revenant en arrière, pour ainsi dire, à ce qui a provoqué mes décisions ou mes
actions, et je retombe chaque fois sur le fait qu’une pensée ou qu’une action s’est
simplement produite spontanément. Cela s’est simplement produit et les résultats
sont ce qu’ils sont.
Stephen : Oui, vous découvrez que les pensées et les actions se produisent
spontanément et qu’il n’y a aucun auteur/acteur individuel. Actuellement, vous voyez
ces mots. Qui voit ces mots ? Vous pouvez dire ‘’moi’’, je vois ces mots. Qui ou quel est
ce ‘’je’’ qui vois ces mots ? Est-ce Paul qui voit ces mots ou est-ce simplement la
Conscience ? Si Paul voit ces mots, qui ou qu’est-ce qui voit Paul ? La Conscience voit
ces mots et la Conscience voit Paul. Vous êtes la Conscience.
Q : Vous dites que ‘’tout arrive à personne, par l’entremise de personne’’. Je ne saisis
pas. Je suis vivant et j’expérimente ce qui est. Cette expérience individuelle paraît
parfois inconfortable et insupportable. Il y a ce sentiment d’être la victime de
l’univers, et pourquoi moi ? Je veux égoïstement changer les choses et je découvre que
je ne peux pas. Je n’ai jamais rien contrôlé du tout, et tout cela est pour moi une
perspective toute neuve.
S : Vous avez dit : ‘’Je suis vivant et j’expérimente ce qui est.’’ Vous n’êtes pas vivant,
mais vous êtes la vie elle-même. Il n’y a aucune séparation entre vous et la vie. La vie
est une, pas deux. Toute la souffrance psychologique repose sur la croyance d’être une
entité séparée de la vie universelle, elle-même. Cette entité séparée est imaginaire et
se base sur la croyance d’être séparé de l’univers. La pensée ‘’Je suis’’ est le
commencement et la fin de toute la souffrance psychologique.
Il n’y a aucun contrôle. Il n’y a pas d’entité séparée dans l’univers. L’univers est un.
Alors, qui exerce un contrôle sur l’univers ?1
1
Y a-t-il des dirigeants politiques, des scientifiques de haut vol, des magnats ou des multinationales
tentaculaires qui contrôlent réellement la situation ? La crise mondiale du coronavirus démontre clairement
que personne ne contrôle rien du tout. Le mental ne pourra jamais avoir qu’une vision partielle et partiale de la
situation. Seules les ‘’personnes’’ qui se situent au-delà du mental, dans la Conscience témoin, possèdent une
vision globale des choses. De telles ‘’personnes’’ se contentent seulement d’être en phase avec la vie, d’agir
conformément aux circonstances, aux demandes ou aux exigences de l’instant présent suivant leurs capacités
qui peuvent être très diverses et elles ne poursuivent aucun objectif personnel, cela n’ayant plus aucun sens
pour elles, NDT.
Q : Mais en dépit de tout cela, aussi désolantes que mes paroles précédentes peuvent
paraître, je me sens la plupart du temps en paix. A tel point que mon entourage, y
compris ma femme et mes enfants, pense que je suis dans un monde différent, parce
que je ne réagis plus aux choses comme autrefois. Il y a cette connaissance, qui est
inexplicable, que tout se déroule comme c’est censé le faire. Mais essayez d’expliquer
cela à votre femme, quand les factures ne sont pas payées ! Ça craint !
S : Tout arrive à personne et par l’entremise de personne. Peut-on expliquer cela ?
Q : Une dernière question : la connaissance que nous sommes tous un est-elle
expérientielle et non intellectuelle ?
S : L’unité ne peut pas être connue expérientiellement, ni intellectuellement. Il n’y a
personne pour connaître l’unité. L’unité et la dualité sont toutes deux des concepts. Il
n’y a ni unité, ni dualité. Quand la pensée ‘’je’’ jaillit, l’apparence de la dualité se
produit. Alors le ‘’je’’, ici, peut-il expérimenter l’unité, là-bas ? La pensée
‘’j’expérimente l’unité’’ n’est pas l’unité, ce n’est qu’une autre pensée qui jaillit dans la
Conscience.
Tout ce qu’il y a, c’est cette Conscience, ici et maintenant, et puis la pensée ‘’je’’ jaillit.
Avec la pensée ‘’je’’, le reste de l’univers apparaît comme séparé de ‘’je’’, mais la
pensée ‘’je’’ divise-t-elle réellement l’univers en petites parcelles ou paraît-elle
seulement le faire ? Etes-vous la pensée ‘’je’’ ? Qui ou qu’est-ce qui voit cette pensée
‘’je’’ ? L’univers est-il composé de pièces détachées ou bien est-ce la pensée qui le fait
simplement paraître ainsi ? Quand il n’y a pas de pensées, qu’êtes-vous ? Mourezvous, quand la pensée s’arrête ? Préalablement à la pensée, tout est et rien n’est. Vous
êtes le Tout et le rien.
Q : Wow, quelques toiles d’araignées ont été éliminées, là, mais quelques questions
ont surgi. Vous avez dit : ‘’La pensée ‘’Je suis’’ est le commencement et la fin de toute
souffrance psychologique.’’ Pourriez-vous m’en dire plus à ce propos ? Je suis confus,
là.
S : La simple connaissance de l’existence ou la présence de la Conscience peut
s’exprimer par les paroles, ‘’Je suis’’. En vous connaissant comme cette simple
présence de la Conscience ou ‘’Je suis’’, il n’y a aucune souffrance. Quand une histoire
s’ajoute à cette simple présence de la Conscience, le potentiel de souffrance
psychologique se manifeste.
Par exemple, je suis Paul, je suis un homme, je suis un pauvre type qui souffre et qui
doit prendre le contrôle de sa vie malheureuse et parvenir à l’Illumination…Le fait de
votre propre existence, en tant que Conscience, ou Je Suis, est la vérité fondamentale
et ne peut pas être discuté ou nié, mais tout ce qui suit ‘’Je Suis’’ peut être discuté ou
nié et n’est pas la vérité. Je suis la voie, la vérité et la vie2 : Je Suis, pas Paul et son
histoire.
Avant qu’il ne puisse y avoir la moindre souffrance, vous devez être là, en tant que
Conscience, en tant que Je Suis. En voyant que vous n’êtes pas Paul et son histoire, et
en vous connaissant simplement en tant que Conscience, Je Suis, Paul et son histoire
sont vus comme pure imagination et la souffrance psychologique retombe.
Par conséquent, ‘’Je Suis’’ est le commencement et la fin de toute souffrance
psychologique.
Q : Et, ‘’tout arrive à personne et par l’entremise de personne’’. Cela peut-il être
expliqué ? Non ? C’est un mystère pour moi.
S : Oui, c’est un Mystère. Tout arrive. Y a-t-il un auteur/acteur individuel ?
Q : Vous avez dit : ‘’Préalablement à la pensée, tout est et rien n’est. Vous êtes le Tout
et le rien.’’ Les termes ‘’tout’’ et ‘’rien’’ sont-ils juste des indicateurs de la pure
Conscience ?
S : Oui, la Conscience est la Totalité, en termes absolus, et rien, en termes relatifs. La
Conscience est ce qui voit ces mots, actuellement. Vous êtes la Conscience, pas Paul.
Rien ne peut vous troubler à part votre imagination. Arrêtez-vous et remarquez votre
propre existence, en tant que Conscience. Arrêtez-vous simplement et remarquez-La,
maintenant : JE SUIS.
Partage-pdf.webnode.fr
2
Il cite ou il reprend une parole de la Bible, Jean, 14.6, NDT