Telechargé par ferrandmarc01

sequence-1 fra 6ème

publicité
Sommaire
Séquence 1
Construire sa boîte à outils
Séance 1
Se donner des repères
(Majuscules et minuscules)
Séance 2
Mobiliser ses acquis : jouer avec les lettres de l’alphabet
(Caractères d’imprimerie et lettres cursives)
Séance 3
Utiliser des outils pour construire du sens : comprendre un article de
dictionnaire
(Prononciation du mot ; classe grammaticale et genre ; étymologie ;
différents sens ; exemples ; synonymes)
Séance 4
Reconnaître la classe grammaticale des mots (1re étape)
(Mots variables et invariables ; nom commun et nom propre ; genre et
nombre ; verbe)
Séance 5
Faire appel à l’étymologie pour comprendre les mots et les écrire
correctement
Séance 6
Comprendre le rôle de la ponctuation
Séance 7
Apprendre à se présenter : de l’oral à l’écrit
Séance 8
Je m’évalue
— © Cned, Français 6e
séance 1 —
Séquence 1
Dans cette séquence, tu vas te rendre compte que tu as déjà de nombreuses connaissances et tu vas
les utiliser pour continuer à construire ton savoir.
Nous allons t’aider à faire le point, à utiliser les outils existants, à fabriquer tes propres repères afin
qu’apprendre soit toujours un plaisir.
Commence par recopier en rouge dans ton cahier mémoire, en haut de la première page le numéro
et le titre de la séquence.
Tu pourras revenir à cette séquence tout au long de l’année, dès que tu en éprouveras le besoin ou
que nous t’y inviterons.
Séance 1
Se donner des repères
Prends ton cahier de français, un stylo rouge, un stylo bleu et une règle.
Sur la première page de ton cahier de français, écris en rouge : Séquence 1, et souligne-le ; en
dessous, écris le titre de cette séquence : Construire sa boîte à outils, et souligne-le.
Ensuite, juste en dessous et toujours en rouge, écris : Séance 1 ; en dessous, écris le titre de cette
séance : Se donner des repères
Te voilà prêt/e pour ton premier cours de français ! Lis ce qui suit.
Tu entres en classe de sixième : un nouvel univers s’offre à toi !
Tu es peut-être un peu désemparé1 face à la multitude d’informations fournies. Rassure-toi, nous
sommes là pour te guider et t’aider à tisser ton « fil d’Ariane* » au cœur de ce labyrinthe*.
Écoute attentivement les conseils prodigués2 ; ainsi, tu éviteras de te perdre.
Pour commencer, nous allons te raconter l’histoire du héros grec Thésée. Il a non seulement vaincu
le monstre enfermé au cœur du labyrinthe mais a aussi réussi à retrouver son chemin.
En route pour l’aventure !
1. désemparé : désorienté, perdu
2. prodigués : donnés, confiés
*Tu vas bientôt découvrir le sens de ces autres mots.
© Cned, Français 6e —
Séquence 1 — séance 1
A
Tissons le fil d’Ariane
L’histoire que tu vas découvrir est ponctuée (= contient) d’extraits issus du livre VIII des
Métamorphoses de l’auteur latin Ovide qui a vécu au Ier siècle av. J.-C. (= avant Jésus-Christ).
Tu reconnaîtras facilement ces passages : ils sont entre guillemets.
Lis l’histoire suivante avec attention puis réponds aux questions qui suivent.
Selon la mythologie grecque, le héros Thésée est parti en Crète, à bord d’un
navire aux voiles noires, en signe de deuil. Il devait délivrer la ville d’Athènes du
lourd tribut1 qui lui avait été imposé : quatorze jeunes gens étaient livrés à un monstre
terrifiant qui se nourrissait de chair humaine...
Égée, le père de Thésée, lui a recommandé de hisser2 des voiles blanches s’il
parvenait à vaincre ce monstre, une bête tapie3 au cœur d’une demeure étrange, le
Labyrinthe.
« Le plus célèbre des architectes4, Dédale, en a tracé les fondements. L’œil
s’égare dans des sentiers infinis, sans terme5 et sans issue, qui croisent, se mêlent, se
confondent entre eux. […]
Enfermé dans le Labyrinthe, le monstre, moitié homme et moitié taureau,
s’était engraissé deux fois du sang athénien. »
Quand Thésée accoste en Crète, Ariane, la fille du roi Minos, tombe
immédiatement amoureuse de lui. Aidée par Dédale, elle lui confie une pelote de
laine qui lui permettra de retrouver son chemin.
Notre héros réussit l’exploit de terrasser le monstre et « à l’aide du fil d’Ariane,
il revient à la porte du Labyrinthe qu’avant lui, nul autre n’avait pu retrouver.
Soudain, il part avec sa libératrice ; il dirige ses voiles vers l’île de Naxos. »
Mais, tout à sa joie de regagner Athènes, Thésée oublie de changer les voiles.
Égée, accablé de douleur, se jette dans la mer qui porte désormais son nom…
D’après Les Métamorphoses, Livre VIII, Ovide
Régine David pour le Cned.
1. tribut : ce qu’un État vainqueur imposait de payer à un État vaincu en signe de soumission
2. hisser les voiles : déployer les voiles
3. tapie : cachée
4. architecte : quelqu’un qui conçoit, imagine les plans d’un édifice
5. terme : fin
— © Cned, Français 6e
séance 1 —
Séquence 1
Questions à choix multiples : as-tu bien compris de quoi il s’agit ?
Coche la bonne réponse.
Qui est le héros de cette histoire ?
® Égée
® Thésée
D’où part-il ?
® Dédale
® de l’île de Crète
® de l’île de Naxos
Où va-t-il ?
® de la ville d’Athènes
® en Crète
® à Naxos
Pourquoi effectue-t-il ce voyage ?
® à Athènes
® pour se venger
® pour sa propre gloire
Quel est l’aspect du Minotaure ?
® pour libérer Athènes
® moitié lion, moitié chèvre
® moitié homme, moitié taureau
Qui aide le héros ?
® moitié homme, moitié cheval
® Icare, le fils de Dédale
® Égée, le père de Thésée
Comment ?
® Ariane, la fille de Minos
® en lui donnant un téléphone portable
® en lui confiant une pelote de fil
Quelle erreur fatale le héros commet-il ?
® en lui conseillant de semer des cailloux
® Il oublie de changer les voiles.
® Il n’écoute pas les conseils de Dédale.
Pourquoi t’avons-nous raconté cette
histoire ?
® Il se jette dans la mer.
® pour te faire rêver
® pour te guider
® pour nourrir ton imagination
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
1- Thésée est bloqué dans le labyrinthe.
a) Aide le héros à sortir du labyrinthe ci-dessous en traçant le fil qu’Ariane lui a confié.
Récupère les lettres au passage, dans l’ordre, et tu découvriras le nom de la bête
sanguinaire !
Tu ne peux pas passer deux fois par le même endroit : tu ferais des nœuds !
© Cned, Français 6e —
Séquence 1 — séance 1
P. Derr © Cned
b) Tu as trouvé ; bravo ! Complète la phrase suivante pour répondre.
Le monstre à tête de taureau et à corps d’homme qui dévore les jeune Athéniens
s’appelle le ……………………………….. .
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Tu connais maintenant les personnages principaux de l’histoire, notamment le héros et le monstre,
mais n’oublie pas que le protagoniste (= personnage principal) obtient de l’aide pour réussir.
10
— © Cned, Français 6e
séance 1 —
Séquence 1
2- Le voyage de Thésée.
Voici la carte d’une partie du bassin méditerranéen. Replace les noms des lieux qui sont cités
dans l’extrait que tu as lu : la Grèce, Athènes, l’île de Crète, l’île de Naxos, la mer Égée. Trace
en rouge le trajet du héros. Aide-toi d’une encyclopédie, de tes cours d’histoire ou fais des
recherches sur internet si besoin !
Tu retrouveras ces lieux, par la suite, lorsque nous étudierons l’Odyssée d’Homère.
P. Derr © Cned
Vérifie ton travail dans le corrigé.
3- À ton avis, à quelle époque se déroule cette histoire ?
Voici un indice : l’histoire commence par « Selon la mythologie grecque ». Le mot
« mythologie » est l’étude, logie, des « fables », mytho.
Réponds ci-dessous par une phrase complète :
.................................................................................................................................
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
© Cned, Français 6e —
11
Séquence 1 — séance 1
B
Vérifions notre ouvrage
1- Voici le nom des personnages et des lieux évoqués dans cette histoire :
- Noms des personnages : Thésée, Égée, Ariane, Minotaure, Dédale, Minos
- Noms des lieux : Grèce, Athènes, Crète, Naxos
a) Que remarques-tu à propos de ces noms ?
Complète la phrase suivante pour répondre :
Ces noms commencent par une ………………………………. : ce sont donc des noms
………………………………… . Ainsi, lorsque que l’on raconte une histoire, on ne doit pas
oublier la …………………………………. pour qu’on puisse reconnaître les personnages et les
lieux cités.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Recopie à présent le Je retiens suivant. Souligne en rouge les mots soulignés. Puis mémorise-le en
l’apprenant sur ce cours (et non pas d’après ce que tu as recopié pour ne pas apprendre d’erreur).
j e retiens
La majuscule
Les noms qui commencent par une majuscule sont des noms propres. Ainsi lorsque
qu’on raconte une histoire, on ne doit pas oublier les majuscules. Elles permettent de
reconnaître les personnages et les lieux.
b) Retrouve, dans la grille ci-dessous, horizontalement, verticalement, en oblique, à
l’endroit, à l’envers, le nom des personnages et des lieux évoqués dans cette histoire.
Entoure en rouge le nom des personnages. Entoure en bleu le nom des lieux.
S
È
R
A
E
R
D
È
H
P
O
G
I
A
T
H
É
N
A
S
X
E
G
R
È
C
E
X
D
E
A
É
A
T
R
E
É
G
É
N
N
A
R
O
C
X
H
S
D
È
O
M
I
N
O
S
É
R
A
H
I
G
A
Ï
A
H
E
X
L
T
M
I
N
O
T
A
U
R
E
A
C
R
E
S
O
N
A
R
U
O
G
E
T
Y
L
O
P
P
I
H
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
12
— © Cned, Français 6e
séance 1 —
Séquence 1
2- À toi de jouer : sur ton cahier, raconte en cinq phrases l’histoire de Thésée et du
Minotaure. Utilise les dix noms propres que tu as retrouvés dans la grille.
Regarde, dans le corrigé, ce qu’il était possible d’imaginer.
Comme Thésée, tu devras tisser ton propre « fil d’Ariane » pour progresser pas à pas et ne pas te
perdre dans le labyrinthe. Il s’agit pour toi :
- d’organiser ton cahier en employant le rouge pour les titres
- de vérifier tes réponses dans le corrigé
- d’étudier toutes les séances d’une séquence avant de faire le devoir.
Bonne année scolaire !
© Cned, Français 6e —
13
Séquence 1 — séance 2
Séance 2
Jouer avec les lettres de l’alphabet
Prends ton cahier de français. Passe une ligne après la séance précédente.
Puis écris en rouge le numéro et le titre de cette séance.
Dans la séance précédente, tu as fait la connaissance du héros Thésée qui a retrouvé son chemin
dans le Labyrinthe grâce au « fil d’Ariane », après avoir tué le Minotaure. Or, ce labyrinthe avait
été construit par Dédale, l’ingénieux architecte. Tu te souviens !
Tu vas, toi aussi, jouer les architectes, dans cette séance. Pour cela, il faut vérifier les fondations de
l’édifice1 que tu vas peu à peu construire.
1. Un édifice est un bâtiment, une construction.
A
Jouer avec les lettres : une histoire de majuscules et de minuscules
1- Un nouveau fil à tisser.
Nous avons rappelé l’importance des majuscules dans la séance 1. Reporte-toi à l’encadré
Je retiens de la séance 1 si besoin.
a) Relie, ci-dessous, les lettres minuscules d’imprimerie, prises dans l’ordre alphabétique,
pour faire apparaître un animal.
P. Derr © Cned
14
— © Cned, Français 6e
séance 2 —
Séquence 1
b) Lis et complète le texte ci-dessous avec l’animal que tu as trouvé ; ainsi tu connaîtras
l’épreuve imaginée par le roi Minos pour retrouver Dédale après qu’il s’est enfui de
Crète.
Cocalos est le roi de la ville de Camicos, en Sicile1 (la future Agrigente).
Dédale se réfugia auprès de lui quand il s’enfuit par la voie2 des airs de Crète, où
Minos le retenait prisonnier. Lorsque Minos se présenta, pour le chercher, Cocalos
le dissimula. Mais Minos usa de ruse : il offrait partout où il passait une coquille
d’_ _ _ _ _ _ _ _ et un fil, promettant une récompense à qui saurait passer le fil dans
les spirales3 de la coquille. Personne ne trouvait la solution du problème. Cocalos,
tenté, proposa la difficulté à Dédale, qui attacha le fil à une fourmi et engagea la
bête dans ce nouveau labyrinthe. Lorsque Cocalos rapporta, triomphant, la coquille
enfilée à Minos, celui-ci sut que Dédale, l’homme ingénieux par excellence, était
dans les parages4.
D’après Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, P. Grimal
Résumé de Régine David pour le Cned.
1. La Sicile est l’île située au pied de la botte italienne.
2. Une voie est une route ; ici, le ciel.
3. Les spirales sont des suites d’enroulements.
4. « être dans les parages » signifie être tout près, dans les environs, à proximité.
Bravo, tu as trouvé ! Ingénieux, n’est-ce pas ?
À chaque fois que tu es face à un défi, fais preuve de persévérance, comme Dédale.
Vérifie tout de même les réponses dans le corrigé.
2- Des outils communs.
a) La calligraphie.
Sachant que le mot « calligraphie » vient du grec kallos (ka/lloj) : beau, et graphein
(gra/fein) : écrire, selon toi, que désigne la calligraphie ?
Est-ce :
- l’art de bien écrire
®
- l’art d’écrire droit
®
- l’art de bien manger
®
Vérifie ta réponse dans le corrigé avant de poursuivre ton travail.
Nous n’attendons pas que ton écriture atteigne cette beauté, nous te recommandons seulement de
ne pas mélanger lettres d’imprimerie (M ; m) et lettres cursives (M, m) pour être compris.
Trace une fois chacune des majuscules et des minuscules cursives de l’alphabet sous celles qui
te sont proposées. Tu remarqueras que de petites flèches sont là pour t’aider.
© Cned, Français 6e —
15
Séquence 1 — séance 2
P. Derr © Cned
flèche bleue : début de la lettre - Flèche vert : nouveau mouvement - Flèche rouge :
dernier mouvement
b) L’abécédaire.
Lis ce mot à haute voix : qu’entends-tu ? Qu’est-ce donc, à ton avis, qu’un
abécédaire ?
c) Réalise maintenant ton alphabet personnel, sur ton cahier, en commençant par faire
une lettre majuscule puis en écrivant un mot que tu aimes débutant par cette même
lettre majuscule, comme dans l’exemple ci-dessous.
A Ë Ariane
16
— © Cned, Français 6e
séance 2 —
Séquence 1
Vérifie tes réponses dans le corrigé. Puis lis et mémorise le Je retiens suivant.
j e retiens
Avoir une écriture soignée
Pour produire du sens et être compris de celui qui me lit, je soigne mon écriture :
- Je choisis : caractères d’imprimerie ou lettres cursives (mais je ne mélange pas les
deux).
- Je mets la majuscule en début de phrase et aux noms propres.
le coin des curieux
Sur le site de la BNF (Bibliothèque Nationale de France – rubrique expositions), tu trouveras
différents abécédaires (du cirque, des animaux, de la nature, des enfants, des contes, de la
forêt …) avec lesquels tu peux jouer et créer.
B
Jouer avec les mots
1- L’ordre alphabétique.
Lis ce nouvel extrait du livre VIII des Métamorphoses d’Ovide et tu découvriras une autre des
inventions géniales de Dédale.
5
10
15
Furieux de la réussite de Thésée, Minos soupçonne Dédale d’être intervenu auprès
d’Ariane pour lui suggérer1 l’idée de la pelote de fil. Il l’enferme donc à son tour,
avec son fils Icare, dans le labyrinthe.
Cependant Dédale, que lasse un long exil2, ne peut résister au désir si doux de
revoir sa patrie. Mais la mer qui l’emprisonne est un obstacle à ses désirs : « de la
terre et de la mer, Minos, dit-il, me ferme le passage, la route de l’air est libre, et
c’est par là que j’irai. Que Minos étende son empire sur la terre et sur les flots, le ciel
du moins n’est pas sous ses lois. » Il dit, et d’un art inconnu occupant sa pensée, il
veut vaincre la nature par un prodige nouveau. Il prend des plumes qu’il assortit avec
choix : il les dispose par degrés suivant leur longueur ; il en forme des ailes. […]
Avec le lin, Dédale attache les plumes du milieu ; avec la cire, celles qui sont aux
extrémités. Il leur donne une courbure légère ; elles imitent ainsi les ailes de l’oiseau.
[…]
En même temps, il enseigne à son fils cet art qu’il vient d’inventer : « Icare,
lui dit-il, je t’exhorte3 à prendre le milieu des airs. Si tu descends trop bas, la vapeur
de l’onde4 appesantira tes ailes; si tu voles trop haut, le soleil fondra la cire qui
les retient. Évite dans ta course ces deux dangers. Garde-toi de trop approcher de
Bootès5, et du char de l’Ourse5, et de l’étoile d’Orion5. Imite-moi, et suis la route que
je vais parcourir. » Il lui donne encore d’autres conseils. Il attache à ses épaules les
ailes qu’il a faites pour lui.
Extrait des Métamorphoses, Livre VIII, Ovide
1. Suggérer une idée : donner une idée, inspirer.
2. Être en exil, c’est être obligé de se tenir éloigné de sa patrie.
3. Exhorter, c’est encourager, donner des conseils.
4. L’onde, c’est une autre façon de désigner l’eau en poésie.
5. Ce sont des constellations, c’est-à-dire des groupements d’étoiles.
Traduction de Régine David pour le Cned.
© Cned, Français 6e —
17
Séquence 1 — séance 2
a) As-tu compris ce qu’a inventé Dédale ? Formule cette invention en une phrase !
b) Classe ensuite, par ordre alphabétique (c’est l’ordre dans lequel te sont présentées les
lettres que tu as tracées) les mots soulignés : plumes, ailes, lin, cire, oiseau.
c) Classe, enfin, par ordre alphabétique, les mots en caractères gras : Dédale, désir,
doux, dit, dispose, degrés, donne, descends, deux, dangers.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Une lecture attentive du texte et ce petit exercice vont te servir pour les jeux littéraires qui suivent.
2- Jeux littéraires.
Réalise les exercices qui suivent sur ton cahier.
a) L’avalanche.
Ce jeu consiste à composer un texte dont le premier mot compte une lettre ; le deuxième,
deux lettres ; le troisième, trois lettres et ainsi de suite.
Réutilise le vocabulaire de l’histoire de Thésée, comme dans l’exemple qui suit.
Ô
Un
Peu
D’art
Le lin
La cire
Aux bras
Attachés
Les plumes
Assemblées
L’architecte
Gigantesques
Ailes d’oiseaux
Ingénieusement
A métamorphosées
Remarque : Si l’ensemble des mots que tu as placés forment un sens, tant mieux. Sinon, ce
n’est pas grave, du moment que tu respectes les deux consignes. Tu pourras te préoccuper
du sens ensuite.
b) Le tautogramme.
Ce jeu consiste à choisir une lettre et à écrire un texte dont tous les mots commencent par
cette lettre. (Le mot « tautogramme » vient du grec : tauto, la même ; gramma, la lettre)
Pour réaliser cet exercice, ouvre un dictionnaire à la lettre choisie et parcours les pages de
mots débutant par cette lettre.
18
— © Cned, Français 6e
séance 2 —
Séquence 1
Coup de pouce : Tu peux choisir le « A » d’Ariane, le « M » de Minos, Le « D » de Dédale …
Prenons le « T » de Thésée, comme exemple :
Thésée
Têtu, tenace,
Toute ta témérité1
Tu transportes
Terrible taureau traqué
Tu transperces
1. La témérité est le courage.
Comme pour le jeu précédent, tu pourras améliorer ton tautogramme en lui donnant un
sens.
Tu peux illustrer tes productions, pour le plaisir.
le coin des curieux
La lecture du roman de jeunesse J’ai bien connu Icare de Hans Baumann te permettra
d’approfondir la légende d’Icare.
Pour jouer avec les mots, tu peux te connecter, sur internet, au site cartables.net.
Dans la rubrique Sommaire : Langue française : Jouer avec les lettres et les mots :
Ecrillustrations, tu pourras mettre en forme les mots que tu aimes.
© Cned, Français 6e —
19
Séquence 1 — séance 3
Séance 3
Utiliser des outils pour construire du sens :
comprendre un article de dictionnaire
Prends une nouvelle page.
Note le titre de la séquence en rouge. Saute deux lignes, puis note en rouge le titre de la séance 2.
Tu as déjà manipulé un dictionnaire de langue dans la séance précédente.
Pour tenter de comprendre le sens d’un mot, on essaie d’abord de repérer des indices dans
le contexte1. Puis, pour vérifier sa compréhension, on consulte des ouvrages de référence, les
dictionnaires, notamment.
Dans cette séance, tu vas apprendre comment lire un article de dictionnaire.
1. Le contexte est tout ce qui entoure le mot, la situation dans laquelle le mot est employé.
A
Des repères nombreux
1- Des codes à comprendre.
Prenons le mot « labyrinthe » dans le Petit Robert 1.
LABYRINTHE [ labiret]. n. m. (lat.labyrinthus,
gr.laburinthos) u1°Antiq. Enclos qui enfermait des
bois coupés par un réseau inextricable de sentiers,
des bâtiments, des galeries aménagées de telle sorte
qu’une fois engagé à l’intérieur, on ne pouvait en
trouver l’unique issue. Thésée sortit du labyrinthe grâce
au fil d’Ariane. • par ext. Réseau de chemins tortueux,
de galeries dont on a peine à sortir. V. Dédale,
lacis. « Un labyrinthe de ruelles, emmêlées, tortueuses »
(MAUPASS.) […] v Fig.(XVIe) Complication
inextricable. V.Enchevêtrement. […]
u3° Archit. Dallage en méandres du pavement de
certaines églises que les fidèles suivaient à genoux.
Le labyrinthe de la cathédrale de Chartres. […]
NB : Les rectangles blancs seront à remplir plus tard.
a) Quels dédales dans cet extrait d’article de dictionnaire !
Retrouve d’abord les différents caractères d’imprimerie en complétant le tableau
ci-dessous. Pour cela, mets une croix dans la case (ou les cases) qui convient
(conviennent).
20
— © Cned, Français 6e
séance 3 —
Lettres en
MAJUSCULES
Lettres en
minuscules
Caractères
gras
Caractères
italiques
Séquence 1
numéros
LABYRINTHE
labyrinthus
1°
labyrinthe de
ruelles
lacis
lat.
b) On trouve également des abréviations. (Ce sont des mots coupés.)
Reproduis la signification de celles qui suivent, en cherchant au début ou à la fin de
ton dictionnaire.
- n.m : .......................................................................................................................
- lat : .........................................................................................................................
- gr : ..........................................................................................................................
- Antiq : . ...................................................................................................................
- par ext. : . ................................................................................................................
- Fig. : .......................................................................................................................
- V . : .........................................................................................................................
Regarde le premier chapitre de ton cours d’histoire si besoin !
c) Que contiennent les crochets [labirεt], au début de l’article ?
Coche la bonne réponse.
Les crochets [labirεt] contiennent :
® le mot écrit en grec
® la prononciation du mot écrit en alphabet phonétique international
® le mot écrit en minuscules
d) « laburinthos » et « labyrinthus » donnent la racine (étymôn en grec) du mot.
Les mots sont des « êtres vivants » ; ils ressemblent à des arbres.
Dans une prochaine séance, tu étudieras l’origine des mots.
Retrouve, dans le sommaire, le terme qui désigne la science qui étudie l’origine des
mots et complète la phrase suivante :
La science qui étudie l’origine des mots s’appelle ........................ .
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
© Cned, Français 6e —
21
Séquence 1 — séance 3
2- Une structure bien ordonnée.
a) Combien de sens le mot « labyrinthe » comporte-t-il ?
Réponds par une phrase.
b) À quoi correspondent les phrases ou expressions en italique : « Thésée sortit du labyrinthe
grâce au fil d’Ariane. », « Un labyrinthe de ruelles, emmêlées, tortueuses » ?
Coche la bonne réponse.
Ces expressions en italique correspondent :
® aux différents sens
® à des mots de la même famille
® à des exemples
c) Quel sens te semble correspondre au mot « labyrinthe » que nous avons rencontré
dans l’histoire de Thésée ? Complète la phrase qui suit :
C’est le sens n°____ ; les indices qui m’ont aidé/e sont les suivants : « ……………..
……………………………………………………………………………………………….. ».
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
B
Une aide précieuse
Pour être bien compris, il est nécessaire de disposer d’un vocabulaire précis.
1- D’un mot à un autre.
a) Quels mots l’article du dictionnaire propose-t-il pour remplacer le mot « labyrinthe » ?
Complète la phrase suivante :
L’article propose les trois mots suivants : « …………………………………………… ».
b) Comment appelle-t-on ces mots ?
Coche la bonne réponse.
Ces mots sont :
® des synonymes
® des antonymes
® des homonymes
c) Dans la phrase de l’exemple : « Thésée sortit du labyrinthe grâce au fil d’Ariane. »,
peux-tu utiliser « enchevêtrement » pour remplacer « labyrinthe « ? Pourquoi ?
Réponds par une phrase complète.
………………………………………………………………………………………………….
parce que ………………………………………………………………………………………
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
22
— © Cned, Français 6e
séance 3 —
Séquence 1
2- Un puzzle à reconstituer.
Utilise le découpage n°1, à la fin de ton livret, pour compléter les cadres de l’article de
dictionnaire du début de séance.
Découpe chaque vignette et positionne-la dans la case qui te semble être la bonne.
Vérifie tes réponses dans le corrigé avant de coller définitivement tes vignettes !
Puis lis et mémorise le Je retiens suivant.
j e retiens
-
Les dictionnaires
Les dictionnaires de noms propres et de noms communs contiennent des mots rangés
par ordre alphabétique. Dans un article de dictionnaire, on trouve les informations
suivantes :
la prononciation du mot : l’alphabet phonétique international est souvent situé dans
les premières pages du dictionnaire.
sa carte d’identité : sa classe grammaticale (n : nom) et son genre (m : masculin).
son étymologie : ses racines.
ses différents sens qu’on reconnaît grâce à des numéros.
des exemples qui illustrent (= expliquent) chacun des sens.
des synonymes pour chacun des sens.
NB1 : Il existe de nombreux dictionnaires (étymologiques, de synonymes, de citations,
de l’Antiquité, des œuvres littéraires …)
1. NB : « Nota bene » signifie « Note-bien. » ; cette abréviation sert à attirer l’attention.
C
À toi de jouer…
Exercice d’écriture
Sujet : Tu vas rédiger, à ton tour, sur ton cahier, un article de dictionnaire correspondant au
mot « Minotaure » qui ne comportera qu’un seul sens.
Ton article doit comporter tous les éléments découverts au cours de la séance.
Aide-toi de l’exemple « LABYRINTHE » et de l’encadré « Je retiens ».
Regarde, dans le corrigé, ce qu’il était possible de construire.
Remarque :
Dès que tu rencontres un mot inconnu, copie-le dans un répertoire et rédige un court article
de dictionnaire, à l’image de l’exercice que tu viens de réaliser.
Tu peux même imaginer une illustration !
le coin des curieux
Dans le magazine Virgule, magazine de français et de littérature, tu trouves une rubrique
étonnante, « Le mot du mois », qui est gérée par la SPM, SOCIÉTÉ PROTECTRICE DES
MOTS. Cette société te donne la possibilité d’adopter des mots pour qu’ils ne tombent pas
dans l’oubli. Ainsi, tu étoffes ton vocabulaire et tu participes à la sauvegarde des mots.
Bien sûr, tu reçois une carte de membre de la SPM.
Quelle responsabilité !
© Cned, Français 6e —
23
Séquence 1 — séance 3
Tu peux consulter le site, si tu veux ; il propose un descriptif des différentes rubriques et des
sujets étudiés jusqu’à aujourd’hui :
http://www.virgule-mag.com
C’est « hippopotamesque » !!!
© Virgule, n° 66, septembre 2009, p. 13
24
— © Cned, Français 6e
séance 4 —
Séquence 1
Séance 4
Reconnaître la classe grammaticale des mots (1re étape)
Prends une nouvelle page.
Note le titre de la séquence en rouge. Saute deux lignes, puis note en rouge le titre de la séance 4.
Nous allons explorer les ressources de la langue et rappeler quelques codes. Tu verras que la
grammaire est une « chanson douce », comme le titre du livre d’Érik Orsenna, Académicien de la
langue française.
A
L’écriture : un code
1- Un témoignage du passé.
a) Une lecture difficile.
Tu découvriras ci-après le fragment du texte authentique d’Apollodore, auteur grec du IIe siècle
av. J.-C., découvert par l’archéologue Evans. Son déchiffrage s’annonce difficile parce que tu ne
connais pas le grec ancien ; aussi, nous te donnons d’abord des documents à lire ou à observer.
L’alphabet grec
« Le grec m’introduisit au seuil d’un autre monde. Par son alphabet tout d’abord,
les dessins mystérieux de ses lettres dont certaines m’apparaissaient comme des
hiéroglyphes1 chargés d’énigmes : l’oméga W , serrure magique ouvrant sur des
chambres secrètes ; le psy Y , trident surgi de la mer Égée, tout ruisselant d’algues
et d’écume ; le thêta Q, bouclier dur et mat orné de figures héraldiques2, le xi X,
escalier ou labyrinthe menant vers le ciel ou les profondeurs de la Terre. »
L’été grec, Jacques LACARRIÈRE
1. Les hiéroglyphes (caractères sacrés, en grec) constituent l’écriture égyptienne ancienne.
2. Ce sont les dessins qu’on trouve sur de petits boucliers et qui permettent de reconnaître les membres d’une
famille, d’un groupe. Ils sont un signe de noblesse.
Voici l’alphabet grec :
© Cned, Français 6e —
25
Séquence 1 — séance 4
NOM
alpha
Majuscules-Minuscules
A
a
a
bêta
B
b
gamma
G
delta
ajgorav
Prononciation
[ agora ] : place publique
b
barujv
[ baruss ] : lourd
g
g
gh'
[ guê ] : terre
d
ε
d
duvo
[ duo ] : deux
epsilon
D
E
é
εJspεvra
dzêta
Z
z
dz
zwvnh
[ dzônê ] : ceinture
êta
H
h
ê
hJmεvra
[ hêméra ] : journée
thêta
q
th
qεvrπron
iota
Q
I
i
i
i{ππov
[ hipposs ] : cheval
kappa
K
k
kakojv
[ kakoss ] : mauvais
lambda
l
lεvgw
[ légô ] : je dis
mu
L
M
k
λ
μ
m
mavch
[ makhê ] : combat
nu
N
n
n
nivkh
[ nikê ] : victoire
xi
X
x
ks
xεvnov
[ xénoss ] : étranger
omicron
O
o
o
o{sτrakon
pi
P
P
p
p
pavlh
[ palê ] : lutte
r
r
rinovv
[ rhinoss ] : nez
s ou ~
t
s
sεlhvnh
[ sélênê ] : lune
tau
S
T
t
trεvcw
[ trékhô ] : je cours
upsilon
Y
u
υ{pnojv
[ hupnoss ] : sommeil
phi
ph
ϕεvrw
[ phérô ] : je porte
khi
F
X
u
ϕ
χ
kh
crojnov
psi
Y
ψ
ps
Yuchv
[ psukhê ] : âme
oméga
W
ω
ô
w{ra
[ hôra ] : heure
rho
sigma
Exemple
[ hespéra ] : soir
[théatronn ] : théâtre
[ ostrakonn ] : céramique
[ chronoss ] : temps
Observe maintenant le fameux fragment du texte authentique d’Apollodore, auteur grec du IIe
siècle av. J.-C., découvert par l’archéologue Evans.
WSDEHKENEISKRHTHNARIADNHQUGATHRMINWOSERWTIKWSDIATE
QEISAPROSAUTONSUMPRASSEINEPAGGELETAIEANOMOLOGHSHGU
NAIKAAUTHNEXEIN
Hormis le fait que ce soit écrit en grec ancien, pourquoi la lecture de ce document est-elle si
difficile ?
26
— © Cned, Français 6e
séance 4 —
Séquence 1
À ce stade de la séquence, tu dois être en mesure de trouver deux autres raisons.
Complète la phrase suivante pour répondre :
La première raison, c’est que .............................................................................................. ;
la seconde, c’est que ...........................................................................................................
b) Repérage d’indices.
Heureusement, sur le bureau de l’archéologue, se trouve une réécriture du texte. La voici :
W
J v dε; h|kεnειjv Krhτvhn, A
j riavdnh qugaτh;r Mivnwov εjrwτikw'v diaτεqεi`sa πrovvanτon,
sumπravssεin εjπaggεvlετai, εjan omologhvshÊ gunai`ka anjτh;n ε{xεin.
Quelles différences constates-tu ?
Complète la phrase suivante pour répondre :
Les ………………. , les …………………… et même la ……………… ont été rétablies.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
2- Une énigme à résoudre.
a) Des outils indispensables.
Utilise maintenant l’alphabet grec proposé précédemment pour déchiffrer quelques mots et
les transcrire avec notre alphabet.
Krhvτhn : ………………………………………………….
A
j riavdnh : ………………………………………………..
Mivnwov : …………………………………………………
εjrwτikw'v : ………………………………………………
Coup de pouce : Le dieu Éros est le dieu du désir amoureux.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
b) Résolution de l’énigme.
Tu es maintenant sur la piste ! Mais le mystère n’est pas encore dévoilé. Aussi décides-tu de
poursuivre tes recherches. Enfin, sous une pile de livres, tu déniches des morceaux de papier
froissés, raturés. Tu entreprends de les réécrire proprement et voici ce que tu obtiens :
Il y a bien longtemps, le roi d’Athènes, Égée, devait livrer quatorze jeunes gens
comme tribut de guerre au roi de Crète, Minos, afin qu’ils soient dévorés par le
Minotaure, monstre à tête de taureau et à corps d’homme, enfermé dans le labyrinthe
construit par l’ingénieux architecte, Dédale.
Or, Thésée, fils d’Égée, décida de se joindre à l’expédition pour vaincre la
terrible bête et par là même mettre fin au massacre.
Alors, le vaisseau grec transportant les jeunes gens fit voile vers l’île maudite.
Cependant, alors que Thésée abordait en Crète, Ariane, la fille de Minos tomba
amoureuse de lui et lui proposa de l’aider s’il consentait à l’épouser. Le jeune homme
accepta sans délai. Donc, Ariane lui confia une pelote de fil qu’il devait dérouler
pour retrouver son chemin à travers les dédales du labyrinthe contre la promesse de
l’épouser.
Ainsi, Thésée vainquit l’horrible bête avec son épée et sortit facilement grâce
au fil d’Ariane.
© Cned, Français 6e —
27
Séquence 1 — séance 4
Aussitôt, le héros embarqua avec Ariane et navigua vers Égée, son père, afin
de lui révéler qu’Athènes était enfin libérée d’un terrible fléau.... Mais il oublia de
changer les voiles du navire.
D’après Les Métamorphoses, Livre VIII, Ovide
Régine David pour le Cned.
Ë
Surligne l’extrait qui correspond au fragment écrit en grec vu précédemment.
Bravo, tu as relevé le défi !
Vérifie ta réponse dans le corrigé.
B
L’écriture et ses règles
Pour pouvoir nous comprendre et vivre ensemble, nous avons besoin de repères communs et de
règles.
Nous avons déjà parlé des formes d’écriture, des majuscules, des minuscules, de l’ordre
alphabétique. Voyons la suite…
1- Une carte d’identité unique.
Les mots, nous l’avons dit, sont des êtres vivants. Comme toi, ils ont une carte d’identité.
C’est leur classe grammaticale ou « nature ». Nous l’avons déjà évoquée dans l’étude
d’un article de dictionnaire. La classe grammaticale d’un mot, c’est en quelque sorte son
identité : elle ne change pas, sauf cas exceptionnels, et ne dépend pas de l’emploi du mot
dans une phrase.
a) Recherche.
- Rappelle la classe grammaticale du mot « labyrinthe ».
C’est un _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ . L’abréviation utilisée dans le dictionnaire est la suivante :
« ………. ».
- Cherche dans le dictionnaire le mot « sortir ». Quelle est sa classe grammaticale ?
C’est un _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ . L’abréviation utilisée dans le dictionnaire est la suivante :
« ………… ».
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
b) Manipulations.
Classe les mots suivants dans chacune des colonnes du tableau ci-dessous : fil, pelote,
embarquer, taureau, homme, épouser, abandonner, vaincre, monstre, épée, voile, dérouler.
Noms
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
28
— © Cned, Français 6e
Verbes
séance 4 —
Séquence 1
c) Repérage.
Dans le texte de la résolution de l’énigme qui a été proposé au A n° 2- b), surligne en vert
tous les mots que tu viens de classer.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
d) Ressemblance et différence.
- Parmi les mots que tu viens de surligner dans le texte, quels sont les deux verbes et le
nom qui n’ont pas la même forme que celles trouvées dans le dictionnaire ?
Les verbes qui n’ont pas la même forme que celle trouvée dans le dictionnaire sont :
« ……………………. » et « …………………….. ».
Le nom qui n’a pas la même forme que celle trouvée dans le dictionnaire est :
« ……………………. ».
- Comment appelle-t-on ces mots qui peuvent changer de forme ?
.................................................................................................................................
- Observe l’abréviation qui indique la classe grammaticale du nom « pelote » :
PELOTE n.f. « f » signifie « féminin » On dit une pelote, la pelote.
- Observe l’abréviation qui indique la classe grammaticale du nom « fil » :
FIL n.m. « m » signifie « masculin ». On dit un fil, le fil.
- Peut-on échanger le féminin et le masculin ? Réponds par une phrase complète.
.................................................................................................................................
- Observe, maintenant les phrases suivantes :
Thésée embarqua. Il embarqua.
Ariane embarqua. Elle embarqua.
Que remarques-tu concernant le verbe ? Réponds par une phrase complète.
.................................................................................................................................
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
2- La grammaire au service du sens.
Après toutes ces manipulations, il est temps de faire un bilan.
Lis ce qui suit et mémorise-le avec soin. N’hésite pas à la recopier (sans les exemples) si cela t’aide,
mais apprends-le sur ce cours.
© Cned, Français 6e —
29
Séquence 1 — séance 4
j e retiens
La classe grammaticale
La classe grammaticale d’un mot est son identité.
On distingue (= fait la différence entre) des mots invariables et des mots variables.
Les noms et les verbes sont des mots variables.
• Le nom est un mot qui permet de désigner des choses (Ex. : pelote), des êtres
(Ex. : homme), des idées (Ex. : fléau).
Il a un genre : masculin ou féminin
Il a un nombre : singulier (Ex. : un fil) ou pluriel (Ex. : des voiles)
On distingue les noms communs (Ex. : taureau, fil, pelote, homme, monstre …) et les noms
propres qui ont une majuscule (Ex. : Thésée, Ariane, Minos…).
• Le verbe est le mot noyau d’une phrase verbale.
Pour le reconnaître dans une phrase, il faut changer son temps verbal, quand il est
conjugué.
Ex. :
Thésée embarqua.
Thésée embarque.
Thésée embarquait.
Il peut apparaître à l’infinitif, forme que l’on trouve dans le dictionnaire.
Le verbe conjugué se caractérise par :
- sa personne de conjugaison (je, tu, il, elle, nous, vous, ils, elles).
- son nombre (singulier, Ex. : Thésée embarqua. ; pluriel, Ex. : Les jeunes gens embarquèrent.)
- son temps (Ex. : « embarqua » : passé simple ; « embarque » : présent ; « embarquait » :
imparfait …).
- son mode (ici l’indicatif).
a) À toi de jouer à partir de la carte d’identité d’un verbe.
Établis, sur ton cahier, la carte d’identité du verbe « embarqua », comme le modèle
qui suit :
« vainquit » dans la phrase : « Thésée vainquit l’horrible bête. »
- classe grammaticale : verbe
- personne : 3e personne
- nombre : singulier
- temps : passé simple
- mode : indicatif
Vérifie ton travail dans le corrigé.
30
— © Cned, Français 6e
séance 4 —
Séquence 1
Maintenant, quand tu liras une histoire, sois attentif au nombre de noms et de verbes ;
ainsi, tu verras si l’auteur insiste davantage sur les êtres ou sur leurs actions, ou les deux !
b) À ton tour de décliner ton identité : NOM, Prénom et qualités :
NOM :
Prénom :
- genre :
- personne :
- nombre :
- temps :
- qualités:
Cette carte d’identité te servira dans la séance 7 à venir !
le coin des curieux
Nous te conseillons de lire La grammaire est une chanson douce d’Érik Orsenna. En voici un
résumé :
Avec Thomas, son frère aîné, Jeanne voyage beaucoup. Un jour leur bateau fait naufrage
et, seuls rescapés, ils échouent miraculeusement sur une île inconnue. Mais la tempête les
a tant secoués qu’elle les a vidés de leurs mots, privés de parole. Accueillis par Monsieur
Henri, un musicien poète et charmeur, ils découvriront un territoire magique où les mots
mènent leur vie : ils se déguisent, se maquillent, se marient…
Dans ce livre, l’auteur raconte notamment que « Je t’aime » est très malade et risque de
mourir, alors que c’est le plus beau verbe de la langue française !
À toi de découvrir pourquoi !
© Cned, Français 6e —
31
Séquence 1 — séance 5
Séance 5
Faire appel à l’étymologie pour comprendre les mots et les
écrire correctement
Prends une nouvelle page.
Note le titre de la séquence en rouge. Saute deux lignes, puis note en rouge le titre de la séance 5.
Nous avons rappelé, dans la séance 3, que l’étymologie est la science qui explique l’origine des
mots. Nous allons désormais comprendre tout son intérêt…
A
Étymologie et culture
1- Le grec.
a) L’alphabet : un nouveau système d’écriture.
Lis le texte suivant.
C’est aux Phéniciens, peuple de commerçants et de navigateurs de Méditerranée
orientale que l’on doit, au terme d’une longue évolution, l’élaboration d’un système
simple d’écriture où chaque lettre représente un son simple. Les deux premières
lettres du phénicien étaient aleph et beth. Les Grecs s’approprièrent l’alphabet
phénicien en l’adaptant à la prononciation de leur langue. Enfin, l’alphabet
grec est à la base de l’alphabet romain. C’est évident dès que l’on regarde les
majuscules grecques. Certaines ont subi un pivotement de leur axe : c’est le cas pour
delta -Δ s D ; gamma -Γ < C ; lambda -Λ < L ; d’autres ont été reprises telles
quelles en changeant parfois de valeur.
Régine David, pour le Cned.
Réponds maintenant aux questions suivantes.
- Quel peuple est à l’origine du premier système simple d’écriture ?
- Quel alphabet est à la base de l’alphabet romain ?
- Reprends l’alphabet grec de la séance 4, puis reporte, ci-dessous, les douze majuscules
qui ont été reprises dans l’alphabet romain (notre alphabet) :
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ sont les lettres majuscules reprises.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
b) Des lettres qui ont traversé le temps.
Grâce à l’alphabet grec, réponds aux questions par des phrases.
u Comment le mot « alphabet » est-il formé ? ...............................................................
..................................................................................................................................
u On utilise, en mathématiques, certaines lettres grecques. Cites-en au moins une. ........
..................................................................................................................................
32
— © Cned, Français 6e
Séquence 1
séance 5 —
u Que signifie « connaître l’alpha et l’oméga » d’une question ?
Coup de pouce : ce sont les première et dernière lettres de l’alphabet grec.
u Quelle est la plus petite lettre de l’alphabet grec ?
Ne rien changer à un texte, c’est ne pas en changer un ....................................................
u L’embouchure du Rhône ou du Nil porte le nom d’une lettre grecque : laquelle ? D’où
vient ce nom ?
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
c) Des racines grecques pour origine.
Le suffixe1 -logie vient du mot grec lovgo~ : discours, science.
1. Le suffixe fait partie de la formation des mots de la même famille. On l’ajoute après le cœur du mot appelé le
radical.
À partir des mots grecs suivants, essaie de retrouver la science désignée.
zw`oÊ n
*zôon
animal
zoologie
o{rniqo~
*ornithos
oiseau
e[ntomon
*entomos
insecte
metevwron
*météôron
phénomène aérien
yuchv
*psychê
âme
ajrcai`on
*archaïon
ce qui est ancien
gh`
*gué
terre
graϕhv
*graphé
écriture
sphvlaion
*spélaïon
caverne
mu`qo~
Mythos
légende
tevcnh
*techné
technique
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
d) Des animaux aux noms évocateurs !
l’éléphant
le dinosaure
le rhinocéros
l’hippopotame
1
2
3
4
P. Derr © Cned
© Cned, Français 6e —
33
Séquence 1 — séance 5
- Retrouve l’origine du nom de ces animaux en inscrivant les numéros dans les cases qui
précèdent les définitions.
® qui a une corne (*céros) sur le nez (*rhino)
® ivoire (*éléphantos)
® reptile (*saura) féroce (*dinos)
® cheval (*hippos) du fleuve (*potamos)
Tu as trouvé, bravo ! Tu vois, c’est magique !
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
- Pour le plaisir, en mélangeant deux des racines grecques citées dans les définitions
précédentes, invente un animal imaginaire et dessine-le.
Regarde dans le corrigé ce que nous nous sommes amusés à inventer !
2- Le latin.
a) Des mots latins familiers.
Sans le savoir, tu parles latin.
Observe ce qui suit !
- Sur ton cahier, note, sous forme de paire, chacun des mots et leur traduction. Pour
cela, relie chaque numéro avec la lettre qui convient.
Exemple : 1) => p) : incognito : inconnu
1) incognito
2) lavabo
3) post scriptum (P.S.)
4) agenda
5) visa
6) aquarium
7) nota bene (NB)
8) video
9) maximum
10) album
11) et caetera (etc)
12) omnibus
13) index
14) alibi
15) nec plus ultra
16) medias
a) moyens de diffusion de l’information
b) ce qu’il y a de mieux
c) blanc
d) qui montre
e) je me laverai
f) note bien
g) dans un autre endroit
h) je vois
i) pour tous
j) ce qui doit être fait
k) réservoir d’eau
l) après ce qui a été écrit
m) et les autres choses
n) choses vues
o) le plus grand
p) inconnu
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
- À toi de jouer : Trouve d’autres mots latins passés tels quels en français :
Tu as du mal ? Voici un coup de pouce : quelques définitions des mots à trouver :
- Quand je dis un mot à la place d’un autre, je commets un …………………
- Pour retenir le vocabulaire d’anglais, je le copie dans un …………………
- Les joueurs ont fait le même score ; ils ont terminé ……………………..
34
— © Cned, Français 6e
séance 5 —
Séquence 1
« Prends ton agenda :
trouve au minimum deux expressions
latines.
PS : Ne cherche pas d’alibi pour ne pas
réaliser ce travail, sinon tu seras mis à
l’index ! »
P. Derr © Cned
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
b) Le latin dans notre environnement.
Observe ce qui suit…
La moutarde AMORA
Observe un pot dans le rayon « condiments ».
La moutarde en question a le piquant de
l’amour : amor, amoris, m
Son slogan1 est d’ailleurs : « Amora, pour
l’amour du goût ! »
Les shampooings FRUCTIS
Observe un flacon dans le rayon
« hygiène ».
Déformation du latin « fructus, fructus,
m », le fruit : ces soins capillaires (= pour
les cheveux) comportent des essences de
fruits.
1. Courte phrase, frappante, qui accompagne la publicité d’un produit.
Explique le nom des produits suivants : les yaourts Bifidus, le beurre Flora, le sirop Activox, les
barres chocolatées Mars, le produit vaisselle Ultra, le lait Lactel, les boules Quiès, la bière Stella, la
pâtée Fido, la crème Nivea, le savon Lux.
Voici des indices pour t’aider :
bifidus : fendu en deux.
Flora : déesse de la flore.
vox, vocis : la voix.
Mars, Martis : dieu de la guerre.
ultra : au-delà, au-dessus de.
lac, lactis : le lait.
quies, quietis : le calme, le repos.
stella, ae : l’étoile.
fides, ei : la fidélité.
niveus, a, um : blanc de neige (= nivéal).
lux, lucis : la lumière.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
© Cned, Français 6e —
35
Séquence 1 — séance 5
B
Étymologie et orthographe
1- Jouons avec les mots grecs.
a) Des mots difficiles, en apparence seulement…
Complète le tableau ci-dessous en retrouvant le mot dont l’étymologie est détaillée.
Attention à l’orthographe ! (ojrqov~ + graϕei`n) : écrire « droit »
les soins médicaux donnés
sous forme de bains de mer
qerapeuvw + qavlassa
un collectionneur et amateur
de livres anciens ou rares
ϕilw' + biblivon
l’instrument qui indique
la mesure et la vitesse
d’exécution d’un morceau de
musique
un ensemble de sons
sans aucune harmonie et
désagréable à l’oreille
quelqu’un qui parle plusieurs
langues
mεvtron + nomov~
*thérapeuô
+
thalassa
*philo
+
biblion
*métron
+
nomos
kakov~ + ϕwnhv
poluv~ + glw`tta
l’instrument qui est destiné à
mesurer des températures
qεrmov~ + mεvtron
une piste de courses de
chevaux
i{ppo~ + drovmo~
une personne qui déteste les
étrangers
xεnov~ + ϕovbo~
le nom du père
pathvr + o[noma
(o[numa)
une plante qui aime l’eau
u{dwr + ϕivlo~
*cacos
+
phoné
*poly
+
glotta
*thermos
+
mètron
*hippos
+
dromos
*xénos
+
phobos
*pater
+
onyma
*hydro
+
philos
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Quand tu connais les racines grecques, tu évites les erreurs d’orthographe !
b) « poli » ou « poly » : « Là est la question. »
Attention : Ne confonds pas
povli~ (la cité) ≠ poluv~ (nombreux)
ƒ - poli-
36
— © Cned, Français 6e
ƒ - poly-
séance 5 —
Séquence 1
Complète le tableau comme dans l’exemple.
Comment appelle-t-on …
… un homme marié à plusieurs
femmes ?
… l’organisation chargée de maintenir
l’ordre public dans une ville ?
… la grande école scientifique en
France ?
… un homme qui s’occupe des affaires
publiques ?
… le procédé de reproduction graphique
en un grand nombre de copies ?
… une clinique où se donnent toutes
sortes de soins médicaux ?
… l’ensemble des règles qui régissent
le comportement et le langage des
individus dans une société ?
… un monstre à plusieurs têtes ?
- poli-
- poly-
polycéphale
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
N’oublie pas de noter les mots inconnus dans ton répertoire !
2- Jouons avec les mots latins.
a) L’orthographe au service du sens.
Dans les deux colonnes, surligne en rose la partie du mot français qui rappelle
l’origine latine.
VIA, VIAE, f
« Aller en Crète via Athènes »
Ú
la voie
ü viabiliser (rendre un terrain accessible et
constructible en créant un chemin, une
route et des conduits d’eau et d’électricité)
ü dévier (s’écarter de la route, en cas de
travaux, par exemple)
ü obvier (mettre un obstacle à la voie choisie
pour éviter un problème)
ü trivial (ce qui est commun, banal ; renvoie
aux dieux des carrefours, composés de
trois routes à l’origine)
ü voyou (individu rempli de mauvaises
intentions, qui volait les voyageurs)
ü se fourvoyer (se tromper de route)
« Ce loup rencontre un dogue aussi
puissant que beau,
Gras, poli, qui s’était fourvoyé par
mégarde »
In Fables « Le loup et le chien », Jean de LA
FONTAINE
ü
ü
ü
ü
ü
ü
VOX, VOCIS, f
« Vous avez un message sur votre boîte
vocale. »
Ú
la voix
vociférer (faire porter sa voix, crier)
vocaliser (exercer sa voix avant de chanter)
vocal (qui fait entendre la voix)
vocation (à l’origine, choix qui répond à un
appel divin)
évoquer (faire appel)
voyelle (qui fait entendre un son)
Voyelles
« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu :
voyelles »
In Poèmes, Arthur RIMBAUD
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
© Cned, Français 6e —
37
Séquence 1 — séance 5
Ainsi, tu étoffes (= élargis, enrichis) ton vocabulaire et tu ne te trompes pas de voie !
b) L’orthographe comprise.
- Observe le verbe « vocare » : appeler.
À quelle famille de mot ce verbe appartient-il ?
Coche la bonne réponse.
« vocare » est de la même famille que :
® voie
® voix
Vérifie ta réponse dans le corrigé.
- Maintenant, ajoute des préfixes1 à cette racine « vocare » : appeler.
1. « pré » signifie « avant » ; le préfixe est ce qu’on met avant le cœur du mot ; le suffixe est ce qu’on met après.
Complète, comme dans l’exemple :
Cum (ensemble) + vocare
Ë convoquer
ex ou e (hors de) + vocare
Ë . .........................................
pro (devant) + vocare
Ë . .........................................
in (dans) + vocare
Ë . .........................................
re (de nouveau) + vocare
Ë . .........................................
ad* (vers) + vocare
Ë . .........................................
* Le préfixe « ad : vers » indique une idée de direction, de tendance vers un but déterminé. En ancien Français, ce
verbe signifiait « appeler son suzerain à l’aide », puis « reconnaître l’autorité de son suzerain », puis généralement
« reconnaître (en particulier une faute). »
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
NB : Recopie dans ton répertoire les préfixes en caractères gras et leur sens, puis apprendsles.
- Tu as peut-être appris la règle d’orthographe qui précise que la plupart des mots qui
commencent par « acc » prennent deux « c » : c’est, en fait, parce qu’ils sont formés avec
le préfixe « ad » dont le « d » a été assimilé par le « c » du radical.
Ex : ad + curro Ë accourir
ad + cresco Ë accroître
ad + cordo Ë accorder
ad + cumulo Ë accumuler
Attention : Ne confonds pas avec d’autres étymologies : « acolyte » vient du grec
« serviteur » ; « acoustique » vient du grec « entendre » ; « académie » vient du grec
« académia : jardin où enseignait le philosophe Platon » ; « acajou » vient du brésilien
« arbre à bois rougeâtre ».
Ce sont d’ailleurs les exceptions que l’on apprend en même temps que la règle !
L’assimilation s’est également produite au contact des consonnes « f, g, l, n, r, s, t » :
affaiblir, aggraver, allonger, annoter, arrondir, assaillir, attirer ».
- Maintenant, à toi de jouer ! Trouve un exemple pour chaque consonne (f, g, l, n, r, s, t).
Tu peux utiliser un dictionnaire si besoin !
Aff……………, Agg…………..…., …………………...………………………………………
38
— © Cned, Français 6e
séance 5 —
Séquence 1
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Puis recopie et mémorise le Je retiens suivant.
j e retiens
L’étymologie
L’étymologie est la science qui permet d’étudier l’origine des mots.
Les mots français ont surtout des racines grecques et latines.
Quand on connaît l’étymologie, on étoffe (= enrichit) son vocabulaire et on améliore
son orthographe.
le coin des curieux
Pour aller plus loin …
Voici des découvertes supplémentaires, si tu en as le temps et l’envie.
• En latin, « omnis » signifie tout ; replace les mots qui suivent face à la définition qui
correspond à chacun !
omnicolore :
omnipotence :
omnipraticien :
omniscience :
omnidirectionnel :
omnibus :
omnivore :
omniprésence :
omnisports :
1)
train qui s’arrête à toutes les stations
2)
science universelle
3)
présence en plusieurs lieux
4)
qui se nourrit de tout (comme le régime alimentaire de l’homme)
5)
où l’on pratique divers sports
6)
qui a toutes les couleurs
7)
qui a les mêmes propriétés dans toutes les directions
8)
toute puissance
9)
médecin généraliste
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
• Le mot « culture » vient du verbe latin « colo, is, ere, colui, cultum », cultiver. Précise le sens
des « cultures » suivantes.
apiculture :
aviculture :
viticulture
cuniculture :
oléiculture
ostréiculture
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
© Cned, Français 6e —
39
Séquence 1 — séance 5
• Le verbe « duco, is, ers, duxi, ductum » signifie conduire. Comment nomme-t-on les
constructions suivantes ? Complète les définitions !
- un pont long et haut, au-dessus d’une vallée où passe une route ou une voie ferrée : ..........
- un canal souterrain ou hors du sol pour conduire de l’eau : .........................
- une canalisation pour transporter à distance gaz, pétrole : . .........................
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
• Le nom latin « caput, capitis » signifie tête.
Réponds par une phrase.
- Qu’est-ce qu’un vin capiteux ?
- Qu’est-ce qu’une capitale ?
- Quel verbe signifie « trancher la tête » ?
- Que signifie « être condamné à la peine capitale » ?
- Quel rapport existe-t-il entre les mots « capitaine » et « tête » ?
NB. : Ordinairement, en français, la syllabe « ca » au début d’un mot devient « ch », d’où
« chapeau, chapitre, couvre-chef, chef-lieu, chapiteau, achever »
Quant à notre « tête », elle dérive du latin « testa, ae, f » : petite marmite en terre cuite, parce
que, dans l’argot des légionnaires romains, ce mot était utilisé pour désigner leur crâne.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
40
— © Cned, Français 6e
séance 6 —
Séquence 1
Séance 6
Comprendre le rôle de la ponctuation
Prends une nouvelle page.
Note le titre de la séquence en rouge. Saute deux lignes, puis note en rouge le titre de la séance 6.
Poursuivons l’inventaire des outils dont tu disposes pour construire du sens, en étudiant le rôle de
la ponctuation.
A
La ponctuation et la construction du sens
1- Une lettre mystérieuse.
Tu te souviens qu’après avoir tué le Minotaure et être sorti du Labyrinthe, Thésée a emmené
Ariane sur son navire. Ils ont fait une escale sur l’île de Naxos. Reporte-toi à la carte de la
séance 1, si tu as oublié. Quelques jours après, le roi Minos reçoit une lettre de sa fille.
a) Lis attentivement cette lettre et surligne en jaune les noms propres qui désignent les
personnages.
Naxos,
Le 4e jour de Poséidon*,
Cher papa,
J’espère que tu n’es pas trop fâché de ma fuite car j’ai une grande
nouvelle à t’annoncer.
J’avais promis à Thésée de l’épouser sur l’île de Naxos j’ai rencontré
Bacchus qui est le plus honnête et le plus beau des deux Thésée bien entendu
est à mon goût aussi papa j’ai pris une grande décision je me marie le 1er jour
de Gamélion* avec Thésée je n’ai plus aucun contact avec Bacchus je pense être
heureuse.
Ta fille chérie
Ariane
PS. Peux-tu envoyer les faire-part de mariage à nos proches et amis ?
* mois du calendrier grec.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
b) À la lecture de la lettre de sa fille, le roi Minos est embarrassé. Il est incapable de
rédiger les faire-part. Pourquoi ?
Réponds par une phrase complète :
.................................................................................................................................
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
© Cned, Français 6e —
41
Séquence 1 — séance 6
2- Deux versions d’un même message.
Minos décide donc de ponctuer la lettre de sa fille. Voici ce qu’il obtient.
Lis chaque version puis complète les faire-part de mariage avec le nom du futur mari.
1re version
Naxos,
Le 4e jour de Poséidon*,
Cher papa,
J’espère que tu n’es pas trop fâché de ma fuite car j’ai une grande nouvelle à
t’annoncer.
J’avais promis à Thésée de l’épouser. Sur l’île de Naxos, j’ai rencontré Bacchus qui
est le plus honnête et le plus beau des deux. Thésée bien entendu est à mon goût aussi.
Papa, j’ai pris une grande décision : je me marie le 1er jour de Gamélion*. Avec Thésée, je
n’ai plus aucun contact. Avec Bacchus, je pense être heureuse.
Ta fille chérie,
Ariane
PS. Peux-tu envoyer les faire-part de mariage à nos proches et amis ?
* mois du calendrier grec.
42
— © Cned, Français 6e
séance 6 —
Séquence 1
2nde version
Naxos,
Le 4 jour de Posidéion*,
e
Cher papa,
J’espère que tu n’es pas trop fâché de ma fuite car j’ai une grande nouvelle à
t’annoncer.
J’avais promis à Thésée de l’épouser. Sur l’île de Naxos, j’ai rencontré Bacchus …
Qui est le plus honnête et le plus beau des deux ? Thésée bien entendu est à mon goût !
Aussi, papa, j’ai pris une grande décision : je me marie le 1er jour de Gamélion* avec
Thésée. Je n’ai plus aucun contact avec Bacchus. Je pense être heureuse.
Ta fille chérie,
Ariane
PS. Peux-tu envoyer les faire-part de mariage à nos proches et amis ?
* mois du calendrier grec.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Puis, recopie le Je retiens suivant et mémorise-le en l’apprenant sur ce cours.
© Cned, Français 6e —
43
Séquence 1 — séance 6
j e retiens
La ponctuation
La ponctuation est indispensable pour comprendre le sens d’un message.
Si on change la ponctuation, on change aussi le sens du message.
B
La rôle des signes de ponctuation
1- Un poème à lire.
a) Maurice Carême, écrivain belge (1899 – 1978), a écrit de nombreux recueils de
poèmes, des contes et des romans.
Voici un de ses poèmes. Lis-le et écoute-le à la piste 1 de ton CD, puis surligne en bleu les
mots qui désignent des signes de ponctuation.
Ponctuation
1
5
Ce n’est pas pour me vanter,
Disait la virgule,
Mais, sans mon jeu de pendule1,
Les mots, tels des somnambules2,
Ne feraient que se heurter.
10
- C’est possible, dit le point.
Mais je règne, moi,
Et les grandes majuscules
Se moquent toutes de toi
Et de ta queue minuscule.
15
- Ne soyez pas ridicules,
Dit le point-virgule,
On vous voit moins que la trace
De fourmis sur une glace.
Cessez vos conciliabules3.
Ou, tous deux, je vous remplace !
Maurice CARÊME, Au clair de la lune,
© Fondation Maurice Carême, tous droits réservés.
1. Un pendule est une petite boule suspendue à un fil, qui bouge avec un mouvement régulier.
2. Un somnambule est une personne qui agit en dormant et n’en garde aucun souvenir à son réveil.
3. Les conciliabules sont des conversations chuchotées.
44
— © Cned, Français 6e
séance 6 —
Séquence 1
b) As-tu bien compris le poème ?
Dis si ces affirmations sont « vraies » ou « fausses », en cochant la case qui convient.
Affirmations
La virgule ne fait que dire du bien d’elle-même.
Le point, lui aussi, ne fait que dire du bien de lui-même.
Le point dit du bien de lui-même et du mal des autres.
La virgule est la reine de la ponctuation.
Le point-virgule dit uniquement du mal des autres.
La forme du point-virgule unit celles du point et de la virgule.
vrai
faux
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
2- Un poème pour apprendre.
a) Le rôle du point et de la virgule.
Pour bien comprendre ce que dit le point à la virgule, complète le paragraphe cidessous en remettant au bon endroit les mots suivants : majuscules, point, phrase,
virgule, parties. Tu dois, bien sûr, respecter le sens du poème de Maurice Carême.
Le ………….. est plus important que la…………………… . Il ne s’emploie pas comme
celle-ci pour séparer les différentes ………...……….. de la phrase mais pour marquer
la fin de la ……………………. toute entière. Les lettres …………………………………. qui
suivent le point montrent aussi son importance.
b) Le rôle du point-virgule.
Le point-virgule est en danger ! On ne sait pas très bien quand l’utiliser.
Dans les paragraphes qui suivent, barre le mot des couples qui ne convient pas, comme dans
l’exemple.
Le point-virgule marque une pause plus / moins importante que la virgule mais à la
différence du point, la voix ne baisse pas complètement entre les deux propositions.
On l’utilise pour séparer des propositions ou expressions indépendantes mais qui ont entre
elles une relation absurde / logique.
Ex. : Ariane a confié à Thésée une pelote de fil ; il a pu retrouver son chemin dans le Labyrinthe.
Le point-virgule est également utilisé lorsque la deuxième proposition débute / finit par un
adverbe.
Ex. : Quatorze jeunes Athéniens étaient dévorés par le Minotaure ; heureusement Thésée a mis fin à ce
massacre.
NB : Il existe d’autres signes de ponctuation que tu connais déjà ; tu retrouveras leur
rôle dans l’encadré Je retiens ci-après.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
Puis lis et mémorise le Je retiens en l’apprenant sur ce cours.
© Cned, Français 6e —
45
Séquence 1 — séance 6
j e retiens
La ponctuation
PONCTUATIONS FORTES EN FIN DE
PHRASE
Ta phrase est finie : mets un
.
PONCTUATIONS À L’INTÉRIEUR DE LA
PHRASE
Tu annonces une explication, une
énumération : mets : Tu veux mettre sur le
même plan une série de courtes phrases ;
utilise le ; Tu hésites, tu interromps ton
discours, ton texte est inachevé : utilise les …
P. Derr © Cned
P. Derr © Cned
Tu poses une question : mets un ?
P. Derr © Cned
Tu veux marquer une pause entre deux
éléments de la phrase : utilise la ,
P. Derr © Cned
Tu es surpris, ému, indigné : mets un !
Tu veux faire une citation (pour rapporter les
propos de quelqu’un, par exemple) : mets des
« » (parenthèses)
Tu veux rapporter un dialogue, marque
chaque changement d’interlocuteur (= celui
qui parle) par un retour à la ligne et un (tiret)
P. Derr © Cned
46
— © Cned, Français 6e
séance 6 —
Séquence 1
c) Replace les signes de ponctuation suivants à la place des parenthèses :
- six points (.)
- un « point de suspension » (…)
- un point d’interrogation (?)
- un point-virgule (;)
- huit virgules (,)
Après que Thésée est sorti vainqueur du labyrinthe ( ) il emmène Ariane à bord
de son navire et vogue vers Athènes ( ) Cependant ( ) lors d’une escale sur l’île de
Naxos ( ) il l’abandonne ( ) endormie sur le rivage ( )
Lorsqu’elle se réveille ( ) sur le matin ( ) elle voit disparaître les voiles de son
amant ( ) Que faire ( ) Elle pleure ( ) elle prie les dieux de lui venir en aide ( )
C’est alors que Bacchus1 l’entend et dirige son char vers elle ( )
Fasciné2 par la beauté de la jeune femme ( ) Bacchus l’épouse et l’emmène sur le
Mont Olympe3 ( ) En cadeau de noces ( ), il lui offre une couronne d’or qui deviendra
ensuite une constellation ( )
D’après Les Métamorphoses, Ovide
Régine David pour le Cned.
1. Bacchus est le dieu romain de la fête et du théâtre.
2. « Fasciné » signifie « ébloui ».
3. Le Mont Olympe, en Grèce, est la montagne au sommet de laquelle habitent les dieux.
Vérifie tes réponses dans le corrigé.
3- Un poème à dire.
Tu vas apprendre le poème de Maurice Carême car la poésie est écrite avant tout pour être écoutée
et déclamée.
a) Écoute le poème sur la piste 1 du CD.
b) Apprends le poème en suivant les conseils qui se trouvent ci-dessous.
c) Évalue-toi en utilisant la grille proposée ci-après.
Bon courage !
CONSEILS POUR LIRE ET DIRE LA POÉSIE
Oral : réciter un poème de Maurice Carême
´ 1re étape :
Pour réussir la récitation d’un poème, je dois :
AVANT : - apprendre par cœur le poème étudié, en plusieurs fois.
- m’exercer à réciter le poème (à quelqu’un, si possible, ou en m’enregistrant ....).
prévoir une introduction (= phrase qui annonce ce que je vais faire) et
une conclusion (= phrase qui finit mon propos) qui tiennent compte de la
présence des destinataires (= ceux à qui je parle) et qui les informent de ce que
je vais faire.
© Cned, Français 6e —
47
Séquence 1 — séance 6
Prénom et nom de l’auteur et titre du poème : ...............................
.......................
Ai-je récité plusieurs fois la fable à voix haute à la maison ?
Ai-je pensé à introduire ma prestation (= ma récitation) orale et à
prendre en compte la présence d’un destinataire ?
Ai-je réussi à me concentrer (= fixer mon attention sur ce que je
suis en train de faire) ?
Ai-je pensé à dire le titre ?
Ai-je pensé à dire le prénom et le nom du poète ?
Ai-je pensé à parler suffisamment fort ?
Ai-je pensé à articuler ?
Ai-je réussi à adopter un rythme ni trop lent, ni trop rapide ?
Ai-je réussi à ne pas hésiter ?
Ai-je pensé à mettre le ton ?
Ai-je réussi à restituer (= redire) entièrement et fidèlement le texte ?
Ai-je pensé à conclure et à tenir compte de la présence d’un
destinataire ?
PENDANT : -
Fait
À faire
être et rester concentré(e).
-
introduire et dire le titre, le prénom et le nom de l’auteur du poème.
-
restituer fidèlement et entièrement le texte.
-
éviter les hésitations.
-
respecter la ponctuation, les pauses.
-
articuler.
-
adopter un rythme ni trop lent ni trop rapide.
-
faire apparaître le sens (expressivité).
-
conclure.
´ 2e étape :
Complète ce tableau pour préparer cet exercice oral :
AVANT : Me suis-je bien entraîné/e ?
Au crayon à papier, entoure la réponse qui convient à ce que tu as fait pour te préparer.
S’il reste beaucoup de points à faire, réessaie encore une fois, puis refais un bilan en utilisant cette
fois-ci un stylo vert.
48
— © Cned, Français 6e
séance 6 —
Séquence 1
´ 3e étape : l’évaluation
PENDANT
Concentration
Introduction
Titre, auteur
Volume
Articulation
Rythme
Expressivité
Conclusion
Texte su
Total
CRITÈRES
de
RÉUSSITE
2
1
1
5
BARÈME
NR
EPR
R
Points
obtenus
Critères à
améliorer
6
1
4
20
(NR : Non réussi ; EPR : En partie réussi ; R : Réussi)
À toi d’évaluer ta prestation. Si tu peux, demande à quelqu’un de ton entourage de t’écouter et de
t’aider à t’évaluer.
APRÈS :
Ce que j’ai réussi :
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
Pour améliorer ma prochaine prestation orale, je dois :
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
N’oublie pas que c’est ton premier essai et qu’il est logique que tu ne réussisses pas tout. L’essentiel
est de progresser.
© Cned, Français 6e —
49
Séquence 1 — séance 7
Séance 7
Apprendre à se présenter : de l’oral à l’écrit
Prends une nouvelle page.
Note le titre de la séquence en rouge. Saute deux lignes, puis note en rouge le titre de la séance 7.
Dans la séance 6, nous avons commencé à travailler l’oral ; tu vas pouvoir réutiliser la grille qui
t’a été donnée pour la récitation du poème, dans cette nouvelle séance, au cours de laquelle tu vas
jouer avec différentes manières de te présenter.
A
L’oral
Pour favoriser la prise de parole, nous te proposerons différentes activités orales.
En t’enregistrant, tu pourras apprécier si tu t’exprimes de façon audible et compréhensible,
dans un niveau de langue approprié.
Nous te conseillons de pratiquer régulièrement la lecture à haute voix et la récitation, en
veillant à la mise en valeur du texte, comme l’exemple du poème de Maurice Carême, qui t’a
été proposé en écoute.
1- Ton blason1.
- Prénom, nom, âge
- fille/ garçon
- un trait de ton physique
- un trait de ton caractère
- qualités/défauts
Quels ont les membres de ta
famille ?
-
- temps passé au travail
scolaire
- matière(s) préférée(s) ...
- en ville/à la campagne/ à la
montagne
- dans une maison individuelle/
dans une HLM / dans une
caravane...
- près d’une rivière...
- lire des romans ; me
promener ...
1. Un blason est le bouclier qui comporte les marques de reconnaissance d’une famille ; souviens-toi, nous avons
parlé des signes « héraldiques », dans la séance 5.
50
— © Cned, Français 6e
séance 7 —
Séquence 1
Complète par écrit, le blason ci-avant, en indiquant des informations dans chacune des cinq
parties, comme les exemples proposés.
2- Ta présentation.
À l’aide des informations que tu as notées dans le blason, présente-toi à un membre de
ta famille, si l’un d’entre eux est disponible. Dans le cas contraire, essaie, si c’est possible,
devant la glace ou en t’enregistrant, en imaginant que tu as devant toi quelqu’un qui veut
savoir qui tu es.
Respecte l’ordre des différentes parties du blason.
B
L’écrit
1- Le formulaire administratif.
a) Écris ton nom, ton prénom et ton adresse en lettres majuscules d’imprimerie. (A, B, C,
D, E, F, G, H, I, J, K, L, M, N, O, P, Q, R, S, T, U, V, W, X, Y, Z).
Souviens-toi, nous avons abordé les différents caractères dans la séance 2.
NOM : ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ®
Prénom : ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ®
Adresse : ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ® ®
®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®®
b) Rédige maintenant deux phrases qui contiennent les informations précédentes en
lettres cursives.
N’oublie pas les majuscules aux noms propres !
Je m’appelle . ......................................................................................................................
J’habite . .............................................................................................................................
...........................................................................................................................................
...........................................................................................................................................
2- Une présentation humoristique (c’est-à-dire « comique »).
a) Lis le petit texte de présentation suivant et surligne en jaune tout ce qui rappelle
l’univers de la chouette.
Je m’appelle Hou-Hou Hulotte1. Je suis une petite chouette aux yeux d’or.
J’appartiens à une tribu nombreuse de ténors2.
J’habite, près d’un manoir3, au creux d’un châtaignier centenaire au sommet
duquel j’ai fait installer un observatoire. J’aime y regarder les étoiles s’éteindre une à
une après mes longues nuits de travail : je suis représentant en lunettes infra-rouge.
Pour mes loisirs, ce que je préfère, c’est le tissage, la broderie et la lecture : je
suis en effet l’animal fétiche4 de la déesse grecque Athéna5. Je vais aussi régulièrement
au théâtre avant mes longues nuits de travail.
Régine David pour le Cned.
1. La hulotte est une des espèces parmi les chouettes.
2. Un ténor est un chanteur dont la voix est la plus aiguë.
3. Un manoir est un petit château.
4. « Fétiche » signifie « favori ».
5. La déesse grecque Athéna est la déesse de la sagesse, du savoir et de la guerre défensive.
© Cned, Français 6e —
51
Séquence 1 — séance 7
b) À toi de jouer !
Tu vas rédiger un petit texte de présentation, à la manière de « Hou-Hou Hulotte ».
Pour réussir l’exercice, choisis un animal ; fais des recherches sur son cri, son univers, ses
habitudes de vie. Voici quelques exemples parmi lesquels tu peux très bien choisir l’animal
que tu veux présenter.
animaux
grenouille
chat
aigle
familles
batraciens
félins
rapaces
noms
Côa-Côa
Félix
Aquila (nom latin
de l’aigle)
habitations
mare
coussin moelleux
sommet
inaccessible
habitudes de vie
plonger
dormir
planer
Complète maintenant le texte suivant pour présenter l’animal que tu as choisi :
Je m’appelle …………………………. Je suis un / une …………………………………. J’appartiens à
une tribu nombreuse de ……………………………………………
J’habite, près d’un / une ……………………, ………………………………………….., où j’ai fait
installer un …………………………….. J’aime ……………………………….
………………………….. : je suis …………………………………………………………..
Pour mes loisirs, ce que je préfère, c’est ……………….., ……………………… et
……………………………. : je suis en effet l’animal fétiche de ………………………
…………………………. Je vais aussi régulièrement …………………………………… avant mes
……………………………………………….
3- Exercice d’écriture.
a) Faire un brouillon.
Sujet : Un échange entre deux collèges est organisé ; un collège se situe en montagne,
le second au bord de la mer. Ton professeur de français vient de te donner le nom de
ton futur correspondant.
Rédige la lettre que tu vas lui écrire pour prendre contact.
Cette lettre devra comporter :
- une phrase d’introduction,
- un paragraphe (= ensemble de plusieurs phrases sur un même sujet) où tu te
présenteras ainsi que ta famille,
- un paragraphe où tu évoqueras ta vie de collégien du Cned,
- un paragraphe qui concernera tes loisirs, ce que tu aimes faire,
- une phrase de conclusion.
Utilise les consignes d’écriture du tableau ci-dessous.
Relis, dans la séance 6, la lettre d’Ariane à son père pour t’aider.
Bon courage !
52
— © Cned, Français 6e
séance 7 —
Je vérifie que …
j’ai respecté la présentation de la lettre.
j’ai rédigé une phrase d’introduction.
le corps de la lettre comporte les trois paragraphes
demandés.
j’ai écrit une phrase de conclusion.
j’ai utilisé le présent de l’indicatif.
mes phrases sont courtes et bien ponctuées.
j’ai utilisé un dictionnaire pour soigner
l’orthographe.
Fait
Séquence 1
À faire
b) Recopier au propre.
Reprends le tableau des consignes. Vérifie que tu les as respectées en cochant les cases du
tableau. Relis la colonne « À faire » pour rectifier tes erreurs, combler les oublis. Recopie ton
texte corrigé, sur ton cahier.
Regarde, dans le corrigé, ce qu’il était possible d’imaginer.
© Cned, Français 6e —
53
Séquence 1 — séance 8
Séance 8
Je m’évalue
À la fin de chaque séquence, nous faisons ensemble le point sur ce que tu dois connaître et être
capable de faire pour le devoir. Complète maintenant le tableau de synthèse ci-dessous. Retrouve
notamment, quand il le faut, les exemples qui correspondent aux notions étudiées. Tu peux bien
sûr utiliser ton cours ! N’oublie pas ensuite de corriger tes erreurs en consultant le corrigé car il est
important que ce tableau ne comporte pas d’erreurs.
Je connais
• l’ordre alphabétique.
Je suis capable de
• utiliser un dictionnaire.
Entoure la bonne réponse :
Ë Dans le dictionnaire, le mot « dédale » se
trouve avant / après le mot « destin ».
• les lettres majuscules et minuscules.
• mettre la majuscule au bon endroit : aux
noms propres et en début de phrase.
Ë exemple : …e roi de …rète, …inos, furieux,
enferme …édale et son fils …care dans le
labyrinthe.
• les différentes parties d’un article de
dictionnaire.
• trouver les différents sens du mot cherché et
de choisir celui qui convient :
- la prononciation en alphabet
phonétique international
Ë Le sens du mot « labyrinthe » dans la phrase
suivante : « Elle se perd toujours dans le
labyrinthe des couloirs du métro. » est
d………………...
- la classe grammaticale
- le genre
- l’étymologie
- les différents sens
- des exemples
- des synonymes
54
— © Cned, Français 6e
séance 8 —
• les classes grammaticales « nom » et
« verbe ».
Séquence 1
• faire la différence entre un nom et un
verbe :
Ë Le mot « embarque » est un ------------.
• le rôle de l’étymologie.
parce que je peux le faire varier en -------- et
en --------------------------.
• deviner le sens d’un mot et de
l’orthographier correctement :
Entoure la bonne réponse :
Ë Tu es au cœur du Labyrinthe : deux voies /
voix s’offrent à toi ; laquelle choisiras-tu ?
• le rôle de la ponctuation :
- le point
- la virgule
- le point-virgule
• donner du sens à ce que j’écris en
ponctuant correctement mes phrases :
• les moyens de réussir à l’oral.
• réciter un poème en articulant et en
mettant le ton.
Ë Au cœur du labyrinthe le Minotaure
mange Thésée s’approche à grands pas
• me présenter.
© Cned, Français 6e —
55
Téléchargement
Explore flashcards