Telechargé par Florian Barrieu

Histoire Chinoise - Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911

publicité
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
Dans le Mouvement paysan chinois 1840-1949, Jean CHESNEAUX, évoque la question des
« soulèvements paysans du milieu du XIXe.s.» et leur attribue plusieurs causes principales : la
poussée démographique (on passe d’une population de 143 000 000 en 1742 à 410 000 000 en 1842
soit un triplement de la population en un siècle) / les calamités agricoles et météorologiques / la crise
du pouvoir mandchou, qui favorisent la montée de ces révoltes.
Conjugué aux différentes révoltes, Chesneaux parle « du plus grand contexte de guerres paysannes
de toute l’histoire universelle » et qui démarre réellement après le traité de Nankin dont l’ouverture
des ports qu’il implique dévie de Canton une grande partie du trafic et des centaines de milliers de
coolies se retrouvent alors au chômage en Chine Centrale et Méridionale.
-
-
La révolte des Taiping constitue la plus importante et plus célèbre révolte de la période, mais
les nombreuses autres révoltes sont l’occasion pour le pouvoir impérial de manifester sa
puissance, c’est même le principal domaine de réussite de la restauration Qing à partir de
1860/1861. On peut même dire que la modernisation de la Chine est le résultat de deux
phénomènes historiques : les insurrections et la restauration qui les détruit.
Population 410 millions en 1850  350 millions en 1873
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
# La révolte des Taiping 1851 - 1864
Taiping = « Grande Paix » / Taiping Tian Guo « royaume céleste de la grande paix »
Causes :
*essor démographique (410 M en 1850) // pression foncière des terres arables
*augmentation de la crise financière et de la pauvreté => résultat des sanctions économiques du R.U. => un
accroissement de la pression fiscale + ponction annuelle d’argent-métal liée au commerce de l’opium
augmente et entraîne un renchérissement de l’argent avec lequel sont payés loyers et impôts => augmentation
du coût de la vie.
ère
* Région de Canton, => très touchée par les conséquences de la 1 guerre de l’opium + témoins de
l’humiliation des Qing, => bouleversement social + triades très actives dans la région de Canton + sentiment
anti mandchou très fort à partir de 1842 : considérés comme incapables d’aider les chinois : leur mandat
céleste semble révoqué.
* famine dans le Sichuan 1839-1841
* famine dans le Hunan en 1851.
L’apparition d’un « Messie » :
Hong Xiuquang (1814 -1864)
hakka originaire de la classe paysanne
réussit au premier grade mandarinal
nd
1835-1837 tente le 2 grade à Canton
3 échecs successifs
1836 : rencontre le congrégationaliste Edwin Stevens
dont l’interprète (un cantonnais chrétien Liang Afa)
lui remet 9 fascicules « Bonnes paroles pour exhorter
notre époque »
1837 : visions - Jésus lui parle il lui révèle qu’il est son
frère cadet
=> il se baptise lui-même
1843 : dernier échec aux examens : lit les brochures
1844 : s’entoure de disciples (dont Feng Yunshun)
1847 : lit la traduction de la Bible (Karl Guizlaff et
Robert Marisson) => temps de la radicalisation :
attaque et critique de Confucius + écrit des textes sur
la nouvelle religion.
1848 Parmi ses disciples, Yang Xiuqing un hakka,
charbonnier lettré se proclame messager de Dieu =>
futur Roi de l’Est, de même un paysan Xiao Chaogui
se proclame porte-parole de Jésus => futur roi de
l’Ouest.
1849 : mort de son père => Il coupe sa natte et porte
les cheveux longs + naissance de son fils Tiangui Fu =>
de créer une dynastie
Les actions et les victoires des Taiping
1850 : année de préparation au combat : discours de
Hong de février et de juillet appel au combat.
Août : distribution des armes aux membres de la
société des adorateurs de Dieu.
Décembre : début de la révolte : massacre de 50
soldats qing
11/01/1851 : PROCLAMATION DU ROYAUME CELESTE
DE LA GRANDE PAIX
1851 – septembre bataille et prise de Yong’an au
Guangxi. Hong devient le Roi du Ciel+ 4 rois, 1/pt
cardinal => ses 4 lieutenants  fonde une nouvelle
dynastie
1852 - marche vers le nord échec des capitales
régionales de Guilin et Changsha // succès à Wuchang
19 mars 1853 prise de Nankin par 500 000 Taiping =>
capitale céleste TIANJING (nankin = ancienne capitale
impériale => choc) - Refus de prendre Pékin et se
stabilisent autour de Nankin
1853 : publication du Système agraire de la dynastie
céleste + 10 commandements célestes : un système
de pensée à la fois politique religieux et social => le
mouvement adopte dès la prise de Nankin une
structure et une hiérarchie stricte qui fait sa force et
le démarque des autres révoltes de la période.
1854 : missions diplomatiques occidentales (R.U. +
France + USA) qui visitent Nankin sous les Taiping =>
bon accueil des taiping (les occidentaux = frères
étrangers) + accueil des pasteurs protestants et des
missionnaires catholiques.
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
Idéologie Taiping
1844/5 : création de la société des adorateurs de Dieu (Lutte contre les grands propriétaires) par Feng Yunshun
rend le mouvement populaire chez les hakkas + marginaux (marins, pirates, membres des triades,
charbonniers). Doctrine fondée sur : ancien testament / monothéisme / décalogue / doctrine égalitaire : les fils
de Dieu / + mandat libérateur fourni par Dieu. La révolte des Taiping : Grande Paix => appartient aux révoltes
millénaristes « souhaite l’arrivée d’un millénium » : un nouvel âge impérial, celui d’un empereur de mille ans.
Pour Hong Xiuquang, le christianisme n’est pas une religion importée mais bien une religion originaire de la
Chine (Nestoriens) – bémol : ø d’évangélisation – elle n’a été qu’effacée par les invasions barbares et les
Mandchous.
1853 : publication du Système agraire de la dynastie céleste, la terre appartient à tout le monde et est cultivée
au bénéfice de tous. On répartit la terre parmi les membres de la famille en fct de l’âge : Refus des biens privés
et de l’accumulation des richesses
Taiping : caractère nationaliste : beaucoup de ralliement de lettrés indignés par la corruption et l’attitude des
mandchous. => détruisent les tombes bouddhistes et taoïstes. Ils tolèrent le confucianisme mais détruisent les
tablettes de Confucius dans les lieux publics. Installent un gouvernement. Interdisent
L’esclavage / La prostitution / Le bandage des pieds / La polygamie / L’opium / Le port de la natte
+ Proclamation de l’égalité des sexes + séparation des sexes et apologie de la Chasteté => puritanisme : Prières
quotidiennes (enfants)- hebdomadaires (adultes) / sermons publics / jours de repos : samedi / nouveau
calendrier solaire / la bible remplace les textes confucéens dans les examens de la fonction publique /
Bâtiments collectivisés : GUAN = « Institut » : Groupe de 25 personnes répartis par métiers (Chaque groupe a
son budget encadré par un Taiping) Séparation hommes/femmes => largement refusée (supprimé en 1855) et
les mariages sont alors organisés par tirage au sort (environ 1 millier de femmes se suicident pour y échapper)
Du déclin à la défaite de la grande révolte Taiping
 Incapacité à fédérer les révoltes plurielles
Les Nian prêtent main-forte aux taiping lors de l’expédition
vers Pékin en juin 1853, de même, l’expédition de février
1854 reçoit un important soutien des Nian. Mais aucune
alliance formelle n’est élaborée : les Taiping imbus de leur
origine céleste montrent une arrogance envers Zhang Lexing
Ce n’est qu’en 1857 qu’une alliance brève est conclue
jusqu’en 1861 à cause des mauvaises relations.

Les luttes intestines et le massacre de Tianjing
-échec de la marche vers le nord et réduction du territoire
- Hong Xiuquan cesse de s’impliquer dans le gouvernement
et ne publie que des édits religieux. C’est Yang Xiuqing, le roi
de l’Est qui assume la réalité du pouvoir militaire en tant que
er
général en chef, conseiller militaire et 1 ministre.
Rivalités Hong / Roi cardinaux
En 1856, Yang Xiuqing (Roi de l’Est) qui tente de prendre le
pouvoir est mis à mort ainsi que ses armées par Wei
Changhui (le roi du Nord) sur ordre de Hong Xiuquan qui
massacre ensuite Wei.  suspicion des chefs les uns envers
les autres. Hong en 1857 fait massacrer tous ses rivaux =>
épisode connu sous le nom de « massacre de Tianjing ».
+ départ de Shi Dakai (Roi des Côtés) qui part faire la guerre à
son compte en emportant 100 000 hommes.
 Contre-offensives impériales
La contre offensive mandchou met du temps à
se produire et à s’organiser efficacement du
fait de la division des forces impériales sur un
très vaste territoire face aux révoltes
plurielles.
L’armée Qing compte environ 2 M de soldats
mal entraînés, peu équipés et mal payés +
l’armée de l’étendard vert exclusivement Han
est peu motivée à se battre pour les Qing.
Quelques réponses toutefois :
Offensive des Taiping vers Pékin de juin 1853
=> échec, repoussé par les forces impériales
1854-1855 : combats au Hunan et sur le
fleuve Yangzi Jiang => stoppe l’avancée des
Taiping au Nord. Ex : victoire des Qing du 25
juillet 1854 au Lac Dongting dans le Hunan qui
e
sauve la ville de Changsha de la 2 offensive
Taiping.
Octobre 1855, les Qing, remportent une
bataille à Tongcheng qui stoppe la progression
Taiping au Hunan.
Novembre 1855, les Qing reprennent Luzhou
après 22 mois de siège.
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911

L’impossible réforme et l’abandon des valeurs du
régime
Le cousin de Hong : Hong Rengan arrive à Nankin converti au
protestantisme, comme employé d’une mission anglaise =>
er
devient 1 ministre des taiping, veut créer un réseau de
chemin de fer moderne, un poste + confisquer les
monastères des moines pour en faire des hôpitaux et
revitaliser le mouvement mais est rapidement mis à l’écart
en // une disparition de la pensée égalitariste : ré
approbation des grand propriétaires + création d’une
noblesse Taiping + harems + oubli des paysans : les nobles
Taiping (selon une hiérarchie très précise (marquis,
chambellans, roi de 8 000 ans, 9000 ans 10 000ans… vivent
dans un luxe excessif) + corruption.

L’appui des Occidentaux aux Qing
La chute finale des Taiping favorisée par l’appui occidental
aux Mandchous qui s’ajoute aux progrès militaires et à la
puissance des armées de l’Anhui et du Hunan. A partir de
1860 environ, les Occidentaux soutiennent les Qing :
ème
jusqu’alors, la France et le R.U. menaient la 2 Guerre de
l’Opium face au régime impérial et voyaient d’un bon œil les
chrétiens Taiping. Mais les missions diplomatique de 1854
ont prouvé le caractère peu orthodoxe du christianisme et la
difficulté de traiter avec les insurgés. C’est surtout les traités
de 1858 de Tianjin et La Convention de Pékin de 1860 qui
motivent les puissances + Russie (qui récupèrent une part
importante de la Mandchourie à se rallier au régime). + l’aide
des occidentaux s’explique aussi par les tentatives répétés
des Taiping pour prendre Shanghai dont le port est un pôle
stratégique de l’influence étrangère en Chine.
A Shanghai, les négociants de la ville ont monté une milice de
5 000 hommes, combattants chinois entraînés à l’occidentale
par des volontaires => « Armée toujours victorieuse »
Commandée par F.T.Ward un aventurier américain jusqu’à sa
mort en 1862. => rôle capital de la milice en fev. 1862 lors de
e
la 2 tentative de prise de Shanghai. A la mort de Ward, c’est
le capitaine C.G.Gordon qui devient Lieutenant-colonel et
joue un rôle majeur dans la défaite des Taiping.
Conséquences
-20 à 30 millions de morts
- bouleversement démographique : dans l’Anhui sur 7 villes
recensées avant la révolte la perte de population varie de 40
à 88% // la concession britannique de Shanghai : 500 hab en
1853 – 20 000 en 1854 – 500 000 en 1862.
-les echecs de l’armée traditionnelle ouvre la porte à la
réforme militaire
- fondement du protonationalisme anti mandchou + inspi
Sun Yat-Sen et communisme

La prise en main par Zeng Guofan
Zeng Guofan chargé d’organiser l’armée en
Chine, => mène une offensive menée par les
lettrés => vaincre les Taiping militairement +
culturellement
Zeng né en 1811 au Hubei réussit les
examens mandarinaux + entre à l’Académie
Hanlin / Yoelu ; Conscient de l’infériorité
militaire.
En 1852 retour au Hunan (mort de sa mère)
=> met en place l’armée du Hunan
Armée non orthodoxe : financement local
(marchands, propriétaires terriens + ventes
de grades) 30 000 hommes = armée régulière
mandchous (Une armée liée à Zeng par
allégeance). 1854 Zeng dirige les Braves du
Hunan
Li Hongzhang dans l’Anhui lève également une
milice : l’armée de l’Anhui et remporte des
succès importants face aux Taiping.
1860, Zeng Guofan devient commissaire
impérial chargé de la répression aux Taipings
(Homme de bonne réputation, intègre,
symbole du confucianisme, Succès sur les
taipings => joue un rôle dans la restauration
fondée autour des valeurs confucéennes)
05/09/1861 Victoire de l’armée du Hunan sur
les Taiping
L’armée toujours victorieuse de Gordon
reprend Suzhou en 1863
Hong Xiuquang meurt intoxiqué en 1864
pendant le siège de Nankin (herbes sauvages)
Reconquête de Nankin le 19 juillet 1864 : les
soldats qing font 100 000 morts Taiping dans
les rues de Nankin.
Des bandes de Taiping continuent de livrer
bataille jusqu’en 1871 où le général Taiping Li
Fuzhong est finalement défait.
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
# La révolte des Nian (1853 – 1868) (Chine du Nord)
-Shandong, Jiangsu, le Henan et l’Anhui

Causes
-
-

Débordements du Fleuve Jaune (18511855) => mauvaises récoltes + milliers
de morts noyés
No man’s land administratif
Influences
- Société du Lotus Blanc
(refus de la
tonsure)
Modèle traditionnel de l’insurrection paysanne
Zone économique peu diversifiée, lettrés rares => base sociale homogène paysanne et pauvre
(villages et lignages entiers entrent en révolte) => paysans
S’appuie sur le sel de contrebande (proximité de la mer) => contrebandiers
Beaucoup de chevaux => les Nian pratiquent l’équitation (20 000 cavaliers) / (la révolte a lieu dans les
vastes plaines impropres à la riziculture) => cavaliers (grande particularité de la révolte)

Actions

Déroulement de la révolte
-
Attaques de convois / des prisons / des
yamens
Raids en petit groupe ( ≠ des Taiping aux
grandes armées) => mobilité garantie par les
chevaux
Beaucoup d’espions dans les rares
administrations locales
Distribution des butins aux pauvres :
véritable code de bonne conduite à l’égard
des pauvres (jusqu’à la fin de la révolte, un
très grand succès parmi les paysans)
Ø de formation de mouvement rebelle
organisé
Ø d’administration claire, mais supplantent
le pouvoir central sur un vaste domaine
Organisent leur propres postes de douane et
élargissent la contrebande du sel => libérer
le commerce local
-
Entre en dissidence ouverte en 1853
profitant de l’arrivée des Taiping à Pékin (les
forces impériales sont occupées avec les
Taiping jusqu’en 1963 environ)
Trois grandes phases :
1853-1855 : pillages locaux, consolidation
des forces
1855-1864 : favorisé par l’importance du
mouvement
Taiping
(amorce
de
coopération)
1864 : concentration des mesures de
répression impériale, résistance active.
-
-
-
En 1865, les Nian abattent le Général SenggeLinjin
(cavalier mandchou)



Zhang Lexing (ancien contrebandier de sel)
-
Titre de grand prince Han + Seigneur de
L’alliance en 1856 (Da-han Ming mingwang) : chef des Nian
A partir de 1867 ils tentent de progresser en
armées => encerclés et vaincus en 1868
Pensée

1855 : le conseil des chefs nian réuni à Zhihe appelle à combattre contre les mandchou pour le grand
royaume Han  dimension nationaliste : un protonationalisme antimandchou.
« Un banditisme social » cf. E.J. Hobsbawn : Slogan sur leur drapeau : « tuer les mandarins, tuer les
riches, épargner le peuple »
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
# Les Révoltes Musulmanes
-
La Révolte des Panthay (1855-1873)
La Révolte des Dounganes (1862-1877)
A la fois des révoltes religieuses et anti-mandchou : elles représentent un coût pour l’empire de
10 000 000 de taels dont 5 000 000 sont prêtés par les occidentaux (financement de la répression).
# La Révolte des Panthay (1855-1873)
-
Au Yunnan (Sud-Ouest)
Mouvement religieux séparatiste du peuple Hui et d’autres chinois musulmans
De 1648 à 1878, 12 000 000 de Hui et Ouigours musulmans tués par la dynastie Qing dans de
nombreux soulèvements => discriminations
Création d’un Sultanat (1855-1873), le Sultanat de Dali
- Soulèvement des ouvriers Hui des mines d’argent du village de Lin’anfu au Yunnan
- Prise de Dali : déclaration d’une nation indépendante : Pingnan Guo « la Nation Pacifiée du
Sud » => le sultanat de Dali
Chef : Sulaiman Ibn Abd ar-Rahman (Yang Xiu)  Du Wenxiu
- S’autoproclame Sultan Sulayman de 1856 au 26 décembre 1872
- Le sultanat est effectif entre 1860 et 1868 et occupe en 1867 la moitié du Yunnan.
- Envoie une armée de 200 000 hommes pour prendre Yunnanfu (la capitale de Yunnan) entre
1858 et 1868 à trois reprises.
Contre-attaque des Qing : à partir de 1869, une volonté d’élimination des Panthay : Du Wenxiu, le
sultan, implore l’aide britannique mais essuie un refus et se suicide, en 1871, l’offensive Qing est
soutenue par les artilleurs français. Les Qing décapitent le corps de Du Wenxiu et conservent sa tête
dans du miel qu’ils ramènent jusqu’à Pékin.
 Pertes : 20 000 mandchous // 1 000 000 de soldats Hui + population civile
# La Révolte des Dounganes (1862-1877)
-
-
-
Dans le Nord-Ouest, au Shanxi, Gansu, Ningxia et Turkestan.
Une guerre entre minorités Hui et les Qing
Causes : troubles dans la région depuis 1820’s => présence continue d’un contingent
mandchou au Turkestan => une charge financière supplémentaire importante. + échos de la
révolte des Panthay au Sud + déstabilisation des Qing par les Taiping constitue une ouverture
pour les Hui qui entendent profiter de la faiblesse apparente des Qing.
Chiffres : entre 1 et 8 millions de morts, la population du Shanxi avant la révolte = 13 millions
(dont 1.3 millions de Dounganes) après la répression, la population du Shanxi avoisine 7
millions => beaucoup de morts + forte diaspora vers le Kirghizistan.
Leader : Yakub-Beg
1884 : le Turkestan devient une province chinoise
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
# Révolte des Miao du Guizhou de 1854






Minorité locale du sud-est du Guizhou
S’opposent aux garnisons mandchoues, mandarins, propriétaires fonciers,
Coopèrent avec les sociétés secrètes
Essor du mouvement en 1859 avec Shi Da-Kai
Début de la répression en 1865 => armées du Hunan et du Sichuan
Combats prolongés jusqu’en 1872-73
 20 ans de guerre / Guizhou a perdu 9/10 de la population
#Les sociétés secrètes et la Triade
Pbm de cohésion face aux grandes révoltes : soutien apporté aux Nian et aux Taiping.
L’historien chinois Wang Tianjang tente de recenser les révoltes : au Hunan, 27 entre 1860-1870 et 25
entre 1870 -1885
Les révoltes:
 1853-1855 : à Shanghai, la société du Petit Couteau domine la ville en s’appuyant sur les
marchands, les bateliers  proclament la restauration de la dynastie Ming (symbolique : ils
n’ont pas de prétendant)  dispersés avec l’aide des occidentaux
 1853 : à Amoy, La société du Petit Couteau prend le pouvoir sur le Yamen local
 1854 : à Canton, Révolte des Turbans Rouges qui regroupait des paysans et des lettrés.



1860 : au Sichuan, la société du Hongbang (bandeau rouge) mène une révolte de 300 000
paysans
La société des Aînés et des Anciens à l’origine de nombreuses émeutes entre 1860 et 1885
Entre 1884 et 1885 Liu Yong-Fa, chef des pavillons noirs s’oppose aux français => il organise
à Hong-Kong une grève des dockers : refus de réparer les bâtiments français jusqu’à la fin de
la guerre : un soutien apporté aux Qing => marque de nationalisme
BARRIEU Florian KH-AL 1
HISTOIRE CONTEMPORAINE
La Chine de 1842 à 1949
Henri IV / 2019-2020
Les Grandes Révoltes et oppositions au pouvoir impérial 1842 – 1911
# Révolte des Boxers (1898-1901)
• Nord-Ouest du Shandong, sur la plaine inondable du fleuve Jaune : population appauvrie —>
banditisme et affrontements entre villages, le gouvernement est en train de perdre le contrôle de la
situation. Années 1890 : des missionnaires allemands avaient converti des Chinois à la foi catholique
—>1898 : les Allemands s’emparent du Shandong  forte augmentation du sentiment anti-chrétien.
Pousse les paysans du Shandong à défendre leurs intérêts au sein de sociétés secrètes. Ex : Société
de la Grande Épée pour mettre fin au banditisme.
• Joseph Esherick : étude sur les origines du mouvement Boxer. Décrit la conjonction de deux
traditions paysannes : « boxe » + chamanisme. —> Mouvement des Boxers unis dans la
vertu(Yihequan) mêle ces deux traditions. Rites appropriés —> adeptes entrent en transe et prêts au
combat. Mot d’ordre : « Soutenir les Qing, anéantir les étrangers. » Their goal was to restore the
moral order in the face of real and perceived threats to community solidarity: foreign missionaries
and Chinese Christians. Were not an organized uprising, but loosely affiliated groups of angry young
peasants across hundreds of communities. Le mouvement se propage à travers la Chine du Nord.
Princes mandchous et impératrice douairière proposent de travailler avec le mouvement.
• Puis les deux camps s’excitent mutuellement. Printemps 1900 : les gardes des légations tirent sur
les Boxers pour les intimider. 13-14 juin 1900 : Boxers font irruption dans Pékin et Tianjin, pillage.
21 juin 1900 : l’impératrice douairière déclare officiellement la guerre à toutes les puissances
étrangères. Cixi’s edict stated: “The foreigners have been aggressive towards us, infringing upon our
territorial integrity, trampling our people. They oppress our people and blaspheme our gods. The
common people suffer greatly at their hands, and each one of them is vengeful”.
Été 1900 (29 juin-14 août) : révolte des Boxers = grand retentissement. Diplomates, missionnaires
et journalistes assiégés pendant huit semaines dans le quartier des Légations à Pékin (475 civils
étrangers, 450 soldats de huit nations différentes et 3 000 chrétiens chinois + 150 chevaux de course
dont ils se nourrissent).
• Une armée international parvient à les secourir : Britain, Germany, Russia, France, Italy, the US, the
Austro-Hungarian Empire and Japan.It was the first time Japan, which contributed the largest
number of soldiers to the Alliance, cooperated with the Western powers in a military campaign.Le
Kaiser Guillaume II envoie un maréchal de camp pour semer la terreur dans les villes alentour.
• La guerre de 1900 (plus importante guerre contre les puissances étrangères) reste confinée à la
Chine du Nord car les gouverneurs généraux des provinces décident d’ignorer la déclaration de
guerre prononcée par Pékin et le système des traités y est maintenu intact.
• Septembre 1901 : signature du protocole Boxer entre, d’un côté, le premier prince mandchou et Li
Hongzhang et, de l’autre, onze puissances étrangères = punitif : 10 fonctionnaires exécutés, 100
sanctionnés, 25 forts Qing détruits, indemnité de 333 millions de dollars (450 millions de taels
d’argent), etc.
• Boxer War was one of the first “world events” the news of which was disseminated quickly. Fake
newsreels of Boxer depredations were shown in the new cinemas of Western nations. For later
generations of Chinese, the Boxers became a symbol of superstition, and of the decadence of the
official class. Equally, the Boxers became a symbol of the potential of popular resistance.
Téléchargement
Explore flashcards