Telechargé par dujardin.claire7

Présentation du Parc National des Cévennes (GPN)

publicité
C6 - C8 - C9
Parc National des Cévennes
Intervenants
- Richard Scherrer : Délégué Territorial du Massif Causses-Gorges du PNC
- Isabelles Malafosse : Garde-Monitrice du PNC
- Association TAKH
- Ancien élève GPN en cdd avec le PNC
TAKH
Association pour le cheval de Prevalski
Auparavant disparue à l’état sauvage, présente uniquement dans les zoos.
Elevage dans les Causses car conditions semblables à celles de Mongolie (sauf climat un
peu plus chaud), et réintroduction en Mongolie.
Il a fallu 10 ans d’élevage pour retrouver des comportement sociaux « cohérents » (qui
avaient été totalement changés par l’élevage en zoo)
L’association est financée par une fondation suisse jusqu’en 2023 : nécessité de prévoir de
futures associations rénumératrices (stages, formations…)
Projet d’enlever les barrières sur le Causse (chevaux en totale liberté)
Parc National des Cévennes
Présentation
Parc National = outil juridique (un décret) qui règlemente les activités (à la différence des
parcs régionnaux)
But : protection biodiversité, paysages, architecture
Les premiers parcs, dans les années 60, sont surtout montagnards, ils se sont étendus à
d’autres types de territoires, jusqu’aux forêts de feuillus (dernier parc créé en 2019 : Parc
National de Forêts, en Champagne et Bourgogne).
La création d’un Parc National nécessite une phase d’études assez longue (prise en compte
de tous les acteurs)
Le PNC est le seul parc National qui a des activités en coeur de parc (cf les 2 zones)
Le but est de concillier les activités humaines et la nature (ce n’est pas une mise sous
cloche). Ce n’est pas non plus un système comme aux Etats Unis ou au Canada, dans lequel
l’Etat est propriétaire du foncier et applique une protection intégrale.
Les 2 zones du parc
- Le Coeur : fixé par décret, protection maximale, enjeux forts. Très règlementé. Il y a
environ 600 habitants (la construction, l’architecture sont vérifiées par le PNC)
- L’aire d’adhésion : tout autour, les villes ont le choix ou non d’y adhérer. Il n’y a pas de
règlementation spécifique, mais cela permet de donner des directions à prendre dans tous
les domaines d’activités (agriculture, etc). Certaines villes ont refusé d’y adhérer pour des
raisons politiques ou par crainte de règlementations trop contraignantes.
La charte
Document approuvé par décret qui définit les directives sur 15 à 20 ans pour les communes
du coeur et les communes adhérentes. Elle oriente les activités du territoire dans un but de
préservation de la nature
Les zones géographiques
Le parc est constitué de 4 zones géographiques distinctes :
- Massif Causses Gorges
- Massif Mont Lozère
- Massif Vallées Cévenoles
- Massif Aigoual
Le fnancement
Ministère de l’environnement (argent public)
Les enjeux, activités
• Le Parc est marqué par une tradition agricole (médiévale), une déprise agricole, une
culture très forte (catholique et protestante) -> l’aspect culturel est à prendre en
compte
• Richesse biologique : diversité de milieux, pas d’agriculture intensive. Faune et Flore
variée, 168 types d’habitats naturels, 74 visés par la directive habitats et 23
prioritaires car rares/fragiles
• Architecture vernaculaire protégée. Maintien d’une unité architecturale (il y a un
architecte au PNC)
• Importance de l’agropastoralisme. Soutien de la transhumance
• Chataîgneraie (potentiel de développement), apiculture, oignon doux des Cévennes
(AOC)
• Sylviculture : le plus grand PN forestier. Forêt multifonctionnelle. Inciter les filières
industrielles à gérer de manière moins cloisonnée.
• Tourisme : pousser les acteurs vers l’écotourisme.
Missions principales
• Connaissance : rôle des gardes moniteurs. Etude Faune/Flore/Habitats. Etudes
préalables et prescriptions pour les travaux. La connaissance sert à prendre en
compte la protection de la nature dans les activités (agricole, architecture,
évènementiel). Chaque année, plusieurs centaines de projets nécessites l’autorisation
du PNC
• Accompagnement au développement durable. Exemple : accompagner les
communes dans la modernisation de l’éclairage public (« Nuit étoilée », asso du PNC)
• Accueillir et sensibiliser
Exemples d’outils concrets
• Protection des rapaces : Le périmètre de quiétude = une zone « sensible » qui
nécessite un suivi et une protection lors d’activités. On peut décaler la date d’une
activité sylvicole qui nuirait à une espèce présente sur le lieu, ou encore dévier une
course pédestre …
• Les forêts : suivi, recencement. Achat de vieilles forêts pour en faire des zones de
protection stricte
• Maintien des milieux ouverts : travailler avec l’élevage pour empêcher la fermeture
de milieux, due à la reproduction des arbres issus des politiques de peuplement de
l’après guerre (pins noirs sur les Causses)
Téléchargement
Explore flashcards