Telechargé par davidupi

séquence 1 cours

publicité
Séquence 1 : Le Haut Moyen Age en Occident
A. Contexte historique
Dès le IIIème siècle PCN, les Germains pénètrent dans l’Empire romain,
profitant des guerres civiles et des épidémies qui entraînent une importante
chute démographique. Mais ces Germains n’arrivent pas de force : on fait appel à
eux
- pour de la main-d’œuvre dans l’agriculture
- à titre de colons
- pour les enrôler dans l’armée.
L’arrivée d’un peuple nomade venu d’Asie, les Huns, entraîne une série de
migrations en cascade des peuples germaniques vers l’intérieur de l’Empire.
En 410, la prise de Rome par les Goths d’Alaric précipite l’effondrement de
l’Empire romain en Occident.
En 476, le dernier empereur (Romulus Augustule) perd tous ses pouvoirs : toute
l’Europe occidentale est aux mains des Germains, c’est la fin de l’Empire romain
d’Occident.
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 1
http://lewebpedagogique.com
Observation des cartes pages 1 et 2
a) Quels sont les peuples qui envahissent l’Empire ?
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
b) Quels sont les royaumes qui se sont formés en Occident ?
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
_______________________________________________________
c) A Quel territoire actuel les Angles ont-ils donné leur nom ?
___________________________________
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 2
Quelles en furent les conséquences ?
-
-
Les différences sont flagrantes entre les Gallo-romains et les Germains :
ils ne parlaient pas la même langue, n’avaient pas les mêmes coutumes ni les
mêmes lois ;
La culture romaine est détruite : l’architecture et l’art marquent un temps
d’arrêt qui durera fort longtemps ;
La persistance des structures de l’Eglise jouera un rôle essentiel dans la
fusion des deux communautés, mais aussi dans la société médiévale.
B. Des royaumes barbares à l’empire des Francs
De tous les royaumes germaniques, le royaume franc est le seul à avoir créé une
œuvre durable.
Originaires du Nord de l’Europe, ils lancent plusieurs raids contre l’Empire
romain au IVème siècle. Certains sont alors engagés dans l’armée romaine. Ils
s’installent en Gaule au Vème siècle : vers 450, ils colonisent la région de Tournai.
En 481, Clovis (481-511) est reconnu roi de toutes les tribus franques et devient
maître de la Gaule. Ainsi naît la dynastie mérovingienne (du nom de Mérovée,
grand-père de Clovis).
Document 1 : Carte 1 : le royaume de Clovis en 511
http://his.nicolas.free.fr/Cartes/Carte.php?mnemo=ApresClovis
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 3
Les Francs optent pour le christianisme catholique, religion implantée en Gaule à
l’époque romaine. Clovis se fait baptiser par l’évêque de Reims en 496 : il devient
ainsi protecteur officiel de l’Eglise et peut réciproquement compter sur elle.
Ce sacre renforce le pouvoir de l’Eglise dans la société civile :
- avec l’appui de la royauté et de l’aristocratie, des missionnaires sillonnent
le pays et évangélise les campagnes
- elle fonde de nombreux monastères, centres d’évangélisation, de
production agricole et de culture.
Après la mort de Clovis, les luttes entre les souverains affaiblissent la royauté.
Les souverains voient peu à peu leur autorité volée par les maires de palais
(intendants des palais royaux) qui estiment que les rois sont faibles
(« fainéants »).
Deux de ces maires sont à mettre en avant :
- Charles Martel, qui défait les Saxons mais surtout, stoppe l’invasion des
Arabes à Poitiers ;
- Pépin le Bref, fils cadet de Charles Martel, qui détrône le roi mérovingien
Childéric III avec l’appui de l’Eglise : il inaugure la dynastie carolingienne
(du nom de Charles, son père).
Pépin est sacré par le pape et devient l’élu du peuple mais aussi de Dieu.
Roi des Francs à partir de 768, Charlemagne (le fils de Pépin) est sacré
empereur d’Occident par le pape à Rome en l’an 800.
Son Empire s’étend de l’Atlantique à la Hongrie :
- Il lutte contre les Lombards qui menacent Rome
- Il combat les Arabes en Espagne
- Termine la conquête de la Germanie en soumettant les Saxons, restés
païens.
Il organise son empire en comtés (territoires dirigés par les comtes qui
perçoivent les impôts et rendent la justice), eux-mêmes contrôlés par des
envoyés, les missi dominici. Il encourage l’ouverture d’écoles dans les monastères.
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 4
Document 2 : Carte 2 : l’Empire de Charlemagne
Document 3 : l’organisation du pouvoir dans l’Empire carolingien
Protègent et dominent
Le peuple (plus de 90% de paysans)
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 5
Après son sacre, Charlemagne choisit Aix-la-Chapelle, dans l’Allemagne actuelle,
comme résidence personnelle et permanente, donc comme capitale de l’Empire.
De 794 à 798, il y fait construire un palais comprenant une magnifique chapelle.
Charlemagne a choisi la ville d’Aix-la-Chapelle car elle présente à ses yeux de
nombreux avantages : elle se situe au cœur de l’Empire, non loin des Saxons qu’il
combat. Elle possède des sources d’eau chaude et les forêts voisines lui
permettent de s’adonner à un de ses loisirs favoris : la chasse.
Il ne reste aujourd’hui que la chapelle mais, grâce aux textes de l’époque et aux
fouilles archéologiques, nous savons comment se présentait le palais impérial et
quelle était son organisation.
VOICI UNE RECONSTITUTION DU PALAIS DE CHARLEMAGNE
- 1 : Grande salle du trône et de réception où l’Empereur réunissait les grands
seigneurs et où il recevait les ambassadeurs étrangers. Là, étaient conservés les
archives et le trésor impérial.
- 2 : Entrée officielle du palais. Dans ce bâtiment, siégeaient une garnison de soldats
et le tribunal où l’Empereur rendait la justice.
- 3 : Appartements privés de l’Empereur et de sa famille.
- 4 : Thermes impériaux : Bains et piscines avec sources d’eau chaude où
l’Empereur aimait nager.
- 5 : Atrium où les courtisans se retrouvaient avant et après la messe.
- 6 : La chapelle du palais dédiée à la Vierge. Construite par l’architecte Eudes de
Metz, cette chapelle octogonale célèbre la gloire de l’empereur et rivalise de beauté
avec la basilique de Ravenne et la basilique Sainte Sophie de Constantinople.
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 6
PHOTO DE L’INTERIEUR DE LA CHAPELLE DU PALAIS
Le plan, les matériaux (marbre, or, argent, bronze…) et le décor (colonnes, arcs en
plein cintre, candélabres…) s’inspirent de l’Empire romain et de l’Empire byzantin.
Dans cette chapelle, le trône de Charlemagne était placé au premier étage (A) entre
le peuple des fidèles chrétiens, qui se tenait au bas (B), et le christ qui orne la
coupole (C).
Ainsi, en s’installant de façon permanente dans ce palais, Charlemagne a fait d’Aixla-Chapelle la capitale de l’Empire Carolingien, c’est à dire le centre du pouvoir
politique et religieux en Occident.
+ voir carte annexe : le bassin méditerranéen au IXème siècle.
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 7
In MARTIN IVERNEL, Histoire Géographie 5ème, Hatier, 1997
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 8
Charlemagne meurt en 814, laissant son Empire à son fils Louis le Pieux.
Observe les cartes qui suivent et lis le texte. Rédige ensuite un texte d’une
dizaine de lignes sur la destinée de l’empire carolingien en expliquant les causes
de leur échec.
Le Traité de Meersen en 870 :
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 9
Décentralisation ou féodalité : la fin des carolingiens
Durant le demi-siècle de restauration carolingienne qui suit (936-987), les rois perdent
toute autorité sur la partie méridionale du royaume, tandis qu'au nord ils doivent
compter avec la puissance du Robertien, désormais duc des Francs, avec celles du comte
de Flandre, du duc de Normandie, du duc de Bourgogne ou du comte d'Anjou. Pourtant le
processus de décentralisation du pouvoir apparu à la fin du IXe siècle n'est pas encore
parvenu à son terme. Dans la seconde moitié du Xe siècle, les principautés territoriales
sont à leur tour soumises à des forces centrifuges qui les ébranlent. Des comtes
réussissent à se rendre autonomes. Bientôt vont apparaître les premières seigneuries
châtelaines. L'autorité d’Hugues Capet, lorsqu'il est élu roi en 987, ne s'étend guère audelà de l'Île-de-France: à l'intérieur même de son domaine, il doit compter avec de
puissants seigneurs qui lui mesurent leur fidélité.
Texte de R. van Breugel
Compétence synthétiser : la destinée de l’Empire carolingien :
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
____________________________________________________________
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 10
Le fils de Charlemagne, Louis Ier le Pieux, détruit l'œuvre de son père en laissant
l'Eglise prendre l'ascendant sur l'Empire, et surtout en reprenant la désastreuse
politique de partage des Mérovingiens.
A sa mort en 840, l'Empire est divisé en trois parties inégales. L'inévitable
guerre de succession aboutit au traité de Verdun où ses trois fils se repartagent
l'Empire : à Lothaire la Lotharingie et la couronne impériale, à Louis la Francie
orientale et à Charles la Francie occidentale.
A la mort du fils de Lothaire, la Lotharingie sera démembrée et partagée entre
les deux autres royaumes. L'unité du grand Empire a vécu (il ne sera que
sporadiquement réunifié par cumul de couronnes de quelques mois). Ses deux
moitiés suivront désormais leur propre destin : la Francie orientale garde le titre
d'Empire et va devenir l'Allemagne, et la Francie occidentale se détache et
devient la France.
Cependant, ces territoires ne résisteront pas à une nouvelle vague d’invasions :
- Les Normands à l’Ouest et au Nord
- Les Sarrasins au Sud et en Méditerranée
- Les Hongrois à l’Est.
Ces invasions accélèrent la disparition de l’Empire. Les grands seigneurs vont
alors se partager le royaume de France et n’obéiront plus au roi.
Voir carte page suivante : IXème – XIème siècles : l’insécurité du Haut Moyen
Age
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 11
In Histoire classe de 5ème, fonds de cartes et documents de travail, Centre régional de documentation
pédagogique de Lyon, 1996
cours d’histoire 4ème – séquence 1
Page 12
Téléchargement
Explore flashcards