Telechargé par Lumiere Kit

1-Electronique générale

publicité
Support de Cours à l’usage des Etudiants
Formation : Informatique
Orientation : Réseau & Technique de Maintenance
Promotion : 1er Graduat
ELECTRONIQUE
GENERALE
KAPULULA MUMBA Dubois
Ingénieur électronicien en génie Télécoms
ISC/Matadi
2018
INTRODUCTION GENERALE
 Présentation du Cours
Grand merci pour l’intérêt que vous portez à ce cours. J’espère que les notes de ce cours que vous
allez suivre répondra à votre attente. Si, malgré le soin qui a été apporté à la rédaction de ce
support du cours d’Electronique générale, vous constatez l’existence d’erreurs, merci de bien
vouloir me les signaler par courriel à : kapulula.dubois@gmail.com ou me contacter au téléphone
(0810070000 ou 0890310000).
Le présent cours s’intitule ‘ELECTRONIQUE GENERALE’ et est destiné aux étudiants de :

Formation : informatique ;

Niveau : Premier Cycle Universitaire ;

Orientation : Réseau & Technique de Maintenance (RTM);

Etablissement académique : ISC/Matadi

Année académique : 2017-2018.
Ce Cours comprend 7 chapitres répartis comme suit :
0. Introduction générale
I. Généralités sur l’Electronique
II. Matière & Matériaux
III. Diodes à Jonction
IV. Notions sur les Alimentations linéaires
V. Transistors
VI. Eléments multi-Jonctions (Thyristor, Diac, Triac, …).
VII. Amplificateurs des petits signaux
 Objectifs du Cours
Ce Cours a pour ambition de fournir, aux étudiants, les bases fondamentales à la compréhension
de l’Electronique de base et des composants utilisés dans ce domaine.
Conçu de façon pratique, ce Cours permet aux étudiants d’acquérir des connaissances sur la
structure de la matière, le comportement de l’électron dans les différents milieux, les
caractéristiques des matériaux sur les quels sont réalisés les composants et sous-systèmes
électroniques.
L’étude s’apaise également sur les différents composants actifs exploités en Electronique (diodes,
transistors, thyristors,…) et de leurs diverses applications dans les montages de base (circuits
d’alimentation, circuits amplificateurs, circuits oscillateurs, …).
 & Objectifs du Cours
Ainsi à l’issue de cours, les étudiants devront être à mesure de :

comprendre la structure de la matière, le comportement des électrons et les caractéristiques
des matériaux utilisés en Electronique, en l’occurrence les semi-conducteurs ;
I- 1
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM




Savoir les concepts de base, les fonctions et procédés utilisés en Electronique ;
connaitre les théories sur l’acquisition et la conversion des informations en signaux
électroniques ;
établir les diagrammes ou les schémas blocs des certaines fonctions électroniques et les
schémas équivalents des composants électroniques de base mis en en œuvre dans les circuits
et montages électroniques tels que : alimentation, amplificateurs, oscillateurs, …;
assurer la maintenance hardware de premier niveau des matériels électroniques et
informatiques.
Nous espérons qu’à l’issue de cette initiation de ce cours, les étudiants chercheront à accroître
davantage leurs connaissances soit par la pratique, soit par des cours avancés dans ce domaine.
 Stratégies Pédagogiques
Dans le cadre de ce Cours, nous adoptons les méthodes suivantes :
1. La Méthode participative :
Dans un premier temps, la matière sera exposée par l’enseignant, puis suivra un échange animé
avec les étudiants. L’étudiant est au centre de l’enseignement. Il apprend en agissant et
s’approprie la matière du cours en y laissant ses empruntes personnelles.
2. La Méthode exemplative :
Qui consistera à mettre sur pied des cas d’espèce ou exercice pratique ; des recherches/ exposées
par les étudiants pour approfondir certains concepts clés du Cours. Le cours est orienté vers la
pratique et les étudiants apprendront en agissant.
3. La Méthode évaluative :
Afin de s’assurer de la l’assimilation des matières par les étudiants :
 Des contrôles des acquis sur base individuelle seront effectués régulièrement lors de
l’animation des leçons du cours ;
 Usage des TD/TP effectués par groupe de trois ou cinq étudiants ;
 Deux interrogations seront programmées et se déroulant sans notes de Cours;
 L'examen final porte sur toute la matière. Il s’effectue également sans notes de
cours ;
 Aussi une évaluation de l’animation du cours (fond et forme) sera faite à la fin de
l’initiation du présent.
Les notions apprises dans ce Cours, sont complétées par des séances de Laboratoire et des
exercices permettant également aux étudiants de s’auto évaluer.
 Prérequis
L’étudiant devra avoir des notions de base dans les domaines suivants :
- Mathématiques (Algèbre, calcul logarithmique et trigonométrique ; calcul différentiel &
intégral, …);
- Physique appliquée (Cinématique, notions sur la force, travail et énergie, …);
- Electricité (Electrostatique, Electrocinétique, Electromagnétisme, Notions de résolution des
circuits électriques, …);
I- 2
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
 Notices bibliographiques
Ce Cours est constitué de notes de cours et ne prétend donc ni à l’exhaustivité ni à l’originalité.
Ces notes doivent en effet beaucoup aux emprunts faits aux ouvrages référencés ci-après :
1- Francis MILSANT,
COURS D’ELECTRONIQUE
A l’usage de l’enseignement supérieur et Ecoles d’ingénieurs
Facultés CNAM ; Ed. Eyrolles, Germain 75005
Tome I, II & III. Paris 2001.
2- T. DUMARTIN
RAPPELS D’ELECTRONIQUE
http://perso.wanadoo.fr/geea.org2/IMG/pdf/cours_Eln.pdf.
2004 - 2005
3- José-PHILIPPE et autres
ELECTRONIQUE, Fondements et Applications
Dunod, Paris 2006
4- J. SADAL K.
ELECTRONIQUE DE BASE
INPP/EFE, Ed. Nov. 2000.
4- Dr. I. Y. HAGGENE
TECHNOLOGIE GENERALE Support de Cours
Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Radès
3ème & 4ème Niveaux Génie Electrique, Option : Maintenance
2003
KAPULULA MUMBA Dubois
Ingénieur Electronicien en Génie Télécoms
E-mail : kapulula.dubois@gmail.com
Tél. : 0810070000 - 0890310000
I- 3
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
CHAPITRE I
GENERALITES SUR L’ELECTRONIQUE
I.1. APERCU HISTRORIQUE & EVOLUTION
L'Electronique est une partie de la Physique appliquée née vers les années 1907 avec la
mise au point du premier tube amplificateur, appelé « triode » par l’américain LEC de
FOREST.
-
La 1ère génération des composants électroniques (1940 – 1945) a été
marquée par la mise au point des composants de grande taille appelés ‘TUBES
ELECTRONIQUES’.
-
Certes, la dissipation d’énergie électrique sous forme thermique, l’encombrement
des appareils à cause de la taille et du volume de ces composants électroniques ont
poussé William SCHOCKLEY, John Bardeen et Walter BRATTAIN, vers les années
1947 au laboratoire Bell Telephone (USA), de mettre sur pied un composant aussi
simple que puissant appelé ‘TRANSISTOR’ et couronnant ainsi la 2ème génération
des composants électroniques.
-
En 1958, l’américain JACK KILBY invente le premier ‘CIRCUIT INTEGRE’ jetant ainsi
les bases d’intégration du matériel électronique et informatique moderne et
constitue donc la 3ème génération des composants électroniques jusqu’à ce
jour.
Le CI a constitué une invention déterminante sans laquelle l'électronique et l'informatique
ne posséderaient pas leurs formes actuelles; il a permis à la société de l’information
électronique de se développer.
I.2. Domaines & Branches de l’Electronique
I.2.1. Techniques de l’énergie & Techniques de l’information
L’Electricité est une forme d’énergie qui se manifeste lorsqu’il y a circulation ordonée
d’électrons à l’intérieur d’un matériau conducteur, ou encore à l’occasion de certains
I- 4
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
phénomènes naturels (foudre, …).
Les applications de l’Electricité sont regroupées en deux domaines principaux
interdépendants :
-
Les techniques de l’énergie : assurent l’exploitation de l’énergie
électrique (Production, conversion, transport, distribution et utilisation de l’énergie
électrique avec un grand rendement);
-
Les techniques de l’information : comprenant les techniques d’acquisition
(Electronique), de transport (Télécoms) et de traitement de l’information
(Informatique) portée par des signaux électriques, vecteurs d’informations.
=Electro-énergie
=Electrotechnique
=Electricité industrielle
=Génie électrique
TECHNIQUES DE
L’ENERGIE
TECHNIQUES DE L’INFORMATION
-
TELECOMS
ELECTRONIQUE
INFORMATIQUE
Electronique générale
Electronique industrielle
Electronique médicale
Electronique automobile
Electronique optique
Electronique acoustique
Electronique de puissance
Electronique analogique
Electronique digitale, …
Les nouvelles technologies de l’information et de communication (TIC) constituent un
ensemble des services, des matériels électroniques et des logiciels informatiques utilisés
pour la collecte, le traitement, la conservation et l’échange de l’information. Les TIC
englobent donc, les techniques de l’électronique, de l’informatique
et des
télécommunications.
I.2.2. Définition de l’Electronique
L’Electronique peut être définie sous deux angles :
 En tant que science
L’Electronique fait partie intégrante de la physique appliquée et étudie les propriétés et
les phénomènes de conduction des charges électriques, principalement l’électron dans les
semi-conducteurs et dans le vide. Elle utilise également les dispositifs basés sur ces
phénomènes.
I- 5
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
 En tant que technologie
L’Electronique fait partie des techniques de l’information et exploite l’énergie électrique
comme support des signaux électriques pour capter et exploiter l’information.
Elle met en œuvre des concepts, des procédés, des méthodes, … pour la fabrication des
appareils appropriées.
N.B.
Une exception est l'Electronique de puissance utilisée pour la conversion électriqueélectrique de l'énergie. Ici, on fait l’étude des convertisseurs d’énergie électrique dont le
rôle est de modifier :
- la forme (continue, alternative),
- les caractéristiques (valeur efficace, valeur moyenne, fréquence) des grandeurs
électriques.
Ces convertisseurs alimentent des récepteurs très divers : moteurs, fours, installations
industrielles, ...
L'électronique de puissance comprend l'étude, la réalisation, la maintenance des
composants électroniques utilisés en forte puissance.
1.2.3. Branches de l’Electronique
La connaissance de l’Electronique permet de développer et d’englober un vaste champ
d’application et des branches. Chacune de ces branches constitue en soi une spécialité,
cependant, toutes trouvent un point de convergence : elles utilisent les mêmes
composants électroniques et les mêmes techniques de traitement des signaux.
Micro-Electronique
Electro-acoustique
Horlogerie électronique
Electronique industrielle
Electronique
haute fréquence
ELECTRONIQUE
Electronique biomédicale
Electro Robotique
Electronique de Puissance
Electronique analogique
Nano-Electronique
Optoélectronique
Actuellement, l’Electronique est devenue une technique et un outil d’emploi universel.
I- 6
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
I.2.4. Domaines de l’Electronique
 L'électronique analogique :
C’est un domaine d’électronique qui intègre les systèmes, les signaux ou les phénomènes
physiques dans lesquels l’information produite par la source dispose d'une variation ou
d'une gamme continue de nuances. L’information prend une infinité de valeurs différentes
dans une plage donnée et se transmet continuellement dans l'axe temps.
Tous les signaux issus des capteurs sont analogiques, et traduisent des phénomènes
physiques qui varient continuellement dans le temps.
Variation de l’intensité du signal en fonction du temps
Intensité du
signal
I
0
Temps
(s)
 L’électronique numérique (électronique digitale) :
Ici, les systèmes, signaux, grandeurs électriques (tensions, courants, …) ou l’information
prennent des valeurs ou états finis dans le temps. A chaque information correspond un
état propre du signal. Par exemple, pour un signal binaire, on a 2 états logiques : un état
haut et un état bas matérialisés par un ‘1’ et ‘0’.
L’Electronique digitale ou numérique comme son nom l'indique utilise des nombres. Elle
concerne les circuits micro et nanoélectroniques et fait appel au langage binaire.
I.2.4. Analogies entre l’Electricité et l’Electronique
La différence fondamentale entre l’Electrotechnique (Electricité
l’Electronique réside principalement dans leur objet respectif :
-
industrielle)
et
 L’Electrotechnique a pour objet l’exploitation de l’énergie électrique avec un
meilleur rendement. Son domaine d’intervention est :
la production,
la transformation ou la conversion,
le transport,
la distribution,
et l’utilisation de l’énergie électrique.
I- 7
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
Energie (électrique ou autre)
Energie électrique
SYSTEME
ELECTROTECHNIQUE
Entrée
Sortie
Un appareil électrique exploite les effets du courant électrique tels que :
- Effet thermique : fer à repasser, réchaud électrique, etc. ;
- Effet mécanique : ventilateur, moulin, tondeuse, etc. ;
- Effet magnétique : transformateur, moteur, sonnerie, etc. ;
- Effet chimique : piles, batteries, etc. ;
- Effet lumineux : lampes électriques, tubes luminescentes, etc ;
- Effet physiologique : électrocution, etc.
 L’Electronique a pour objet l’exploitation de l’information. Son domaine
d’intervention est de capter, convertir, traiter et restituer de l’information en
utilisant l’énergie électrique.
Phénomène physique
signal électrique (tension, courant)
sortie
Système
électronique
Entrée
Energie électrique (Support)
Exemples :
- le poste téléviseur est utilisé pour capter, exploiter et restituer les images
animées + son;
- le poste téléphonique pour capter, exploiter et restituer la voix, etc.
o Autres différences entre Electrotechnique et Electronique :
ELEMENTS DE
COMPARAISON
SUPPORTS
COURANTS
FREQUENCES
SIGNAUX
ELECTROTECHNIQUE
ELECTRONIQUE
Les conducteurs ayant une très faible Les semi-conducteurs, le vide ou l’air
résistivité tels que : le cuivre, l’argent,
l’aluminium, etc.
Technique de courants forts
Technique des courants faibles
Fréquences industrielles ou faibles :
25, 50 ou 60 Hz
Conversion de l’énergie à meilleur
rendement
Fréquences très élevées allant
de 103 à 1012 Hz
Signal subit des modifications tant
en forme qu’en nature.
I- 8
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
1.3. Classification des composants en Electronique
Un composant électronique est un élément destiné à être assemblé
avec d'autres afin de réaliser une ou plusieurs fonctions d’un système électronique. Les
composants sont de type très divers et leur assemblage est préalablement défini par un
schéma électronique (circuit imprimé).
Ces composants se divisent en 2 catégories :
 Les composants passifs :
Sont des Composants électriques fabriqués sur base des matériaux conducteurs et
isolants. Exemple : résistances, condensateurs, inductances, transformateurs, etc. ;
Ils ne modifient pas la nature des signaux électriques, mais ils peuvent changer leur forme
(amplitude), les mélanger ou les séparer. Cependant, ils n’augmentent pas l’énergie dans
le circuit.
 Les composants actifs :
Sont des composants électroniques comportant dans leur schéma équivalent théorique, un
générateur quelconque de courant ou de tension. Ils altèrent la nature et la forme des
signaux et peuvent augmenter leurs énergies. On rencontre :
 Composants électroniques simples : ce sont des éléments électroniques de
base fabriqués généralement à partir des matériaux semi-conducteurs. On y
rencontre 3 types de composants :
 semi-conducteurs non-contrôlés :
- les diodes à vide ;
- les diodes à jonction ;
- les diacs ;
 semi-conducteurs contrôlés sans commande de blocage :
- thyristors ordinaires ;
- triacs ;
 semi-conducteurs contrôlés avec commande de blocage :
- transistors bipolaires ;
- transistors unipolaires MOS-FET;
- Transistors hybrides IGBT (Insulated Gate Bipolar Transistor).
- thyristors GTO (Gate Turn Off) ; etc.
I- 9
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
 Composants actifs intégrés : regroupent, l’ensemble des composants
électroniques de base (résistances, condensateurs, diodes, transistors, des
connexions entre composants,…) diffusés sur un substrat à volume réduit pour
réaliser une fonction donnée (logique ou analogique). Il s’agit des circuits intégrés
(CI) ou des puces électroniques.
Il existe actuellement d’autres types de semi-conducteurs de puissance basés sur
l’intégration de la partie commande et de la partie puissance sur un même cristal :
«circuits intégrés haute tension » (HVIC : High Voltage Integrated Circuits) ou dans
un même boitier (technologies hybrides). Ces deux technologies constituent la
technologie «Smart Power» : puissance intelligente.

-
Avantages de l’intégration
fabrication de circuits intégrés en grande quantité → réduction du coût ;
fiabilité excellente (réduction du nombre de composants discrets) ;
consommation de plus en plus réduite ;
possibilité de réaliser des circuits très complexes avec un encombrement très
réduit.
 Inconvénients de l’intégration
- certains composants sont difficilement intégrables : inductances et capacités de
fortes valeurs, transistors de puissance ;
- un circuit intégré remplit une fonction bien d´déterminée → il ne peut pas être
modifié par l’utilisateur ;
- la conception d’un nouveau circuit intégré n´nécessite un investissement
économique important. Cependant, il existe des circuits intégrés contenant des
composants électroniques non interconnectés : les connexions peuvent être
réalisées à la demande de l’utilisateur → personnalisation de circuits intégrés (ASIC
: Application Specific Integrated Circuits)
N.B.
Le circuit imprimé est basé sur une technologie qui consiste à graver des pistes
conductrices sur un support isolant plan (en bakélite ou résine époxy), puis à souder les
différents composants (passifs et actifs) sur les terminaisons de ces pistes en cuivre,
réalisant ainsi les interconnections permettant de constituer un ensemble électronique
fonctionnel (monter une carte).
I.4. Acquisition & Traitement des signaux en Electronique
I.4.1. Principe de traitement des signaux d’information
Les sources primaires d'informations peuvent se grouper en quatre catégories :
 L'être humain --> Voix, image, geste, ...
 La machine --> Informations de contrôle, résultats de calculs, ...
 Les banques d'informations --> Livres, disques, bandes magnétiques, mémoires,
ordinateurs, ...
 L'environnement naturel --> Phénomènes physiques observés, ...
Ces informations se présentent initialement sous des formes très diverses : Optique,
acoustique, mécanique, magnétique, thermique, etc. Leur traitement par des moyens
électriques implique une traduction préalable.
I- 10
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
Quel que soit le domaine d’application considéré, le principe de traitement de l’information
en électronique reste à peu près le même :
Pour qu’un système électronique traite une info de quelque nature soit-elle, il faut d’abord
qu’elle soit transformée en une grandeur électrique (courant ou tension électrique). Ceci
est rendu possible grâce à un dispositif appelé « transducteur d’entrée » ou ‘capteur du
signal’ qui convertit le phénomène physique (son, écrit, image, pression, température,
vitesse, …) sensible aux organes de sens de l’homme sous forme d’électricité. La
correspondance électrique ainsi créée par le transducteur constitue le « signal
électrique ».
C’est ce signal que l’électronique se chargera à véhiculer à travers ses composants de
façon qu’il soit modifié et exploité selon le traitement désiré. Une fois que ce signal arrive
à la fin de sa transformation, l’électronique se chargera de le restituer sous la forme
d’information de niveau significatif pour l’homme au travers d’un ‘transducteur de sortie’
pour l’utilisation.
Phénomène physique
phénomène physique
Phénomène physique
voix, écrits
température,
images,
data
pression
Phénomène physique
ELECTRONIQUE
traitement
transducteur d’entrée
voix, écrits
température
images
data
pression
transducteur de sortie
support (énergie électrique)
On peut définir l'électronique, de manière très générale, comme l'ensemble des techniques qui
utilisent des variations de grandeurs électriques (en général, de très petites grandeurs!) pour
capter et transmettre l'information.
I- 11
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
I.4.2. Acquisition des signaux
Les systèmes électroniques bien conçus comportent deux parties :
 l’une, opérative, gère les signaux de puissance porteurs d'énergie (courants forts)
 l’autre, informationnelle, gère les signaux porteurs d’information (courants
faibles).
Capteurs, Transducteurs et actuateurs
Ces termes désignent d'une manière générale des dispositifs permettant la conversion
d'une forme d'énergie en une autre forme d'énergie.
Les signaux traités dans les systèmes électroniques proviennent de diverses sources
d'informations telles que la température, la lumière, le son, la pression, la vitesse, etc.
Chaque source représentant en fait un phénomène physique propre.

Un transducteur est un système, un organe ou un dispositif permettant de
convertir une grandeur (ou phénomène) physique appelée grandeur d'entrée E en
une autre grandeur physique qui peut être de même nature appelée grandeur de
sortie S. Cependant en électronique, l’une des deux grandeurs au moins doit est
électrique.

Un capteur est un transducteur qui transforme un phénomène physique
(obligatoirement) en une grandeur électrique (tension, courant, …).
Un capteur doit être fidèle : cela signifie qu'à une même valeur E de la grandeur
d'entrée doit toujours correspondre la même valeur S de la grandeur de sortie.
Un capteur doit être sensible : cela signifie qu'à une variation à ∆E de la grandeur
d'entrée doit correspondre une variation à ∆S de la grandeur de sortie.
I- 12
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
 Un actuateur, appelé également actionneur, est un transducteur assurant la
transformation inverse du capteur.
Souvent les phénomènes impliqués sont semblables aux deux conversions, l'une
près de la source et l'autre près du destinataire, nous disons que les phénomènes
sont réversibles.
Les capteurs emploient en majorité des effets électromécaniques, électromagnétiques,
électroacoustiques, optoélectroniques, électrothermiques, ….
Nous pouvons distinguer plusieurs sortes de capteurs selon leur mode de fonctionnement,
soit des capteurs à variation de résistance, de capacité, d'inductance, de tension, de
courant,
GRANDEUR
-
Température
Force, pression
Vitesse de rotation
Déplacement
Altitude
Intensité lumineuse
Humidité
Acidité
Radiation nucléaire
Induction magnétique
Pression acoustique
CAPTEUR
Thermocouple
Capteur piézo-électrique
Dynamo tachymétrique
Palpeur magnétique, potentiométrique capacitif
Gyroscope ou Altimètre
Cellule photoélectrique, photo résistance
Hygromètre résistif
pH-mètre
compteur geiger
sonde à effet hall
microphone (électrodynamique, piézo-électrique, électrostatique,
I.4.3. Notion de schéma bloc
Le schéma fonctionnel, appelé aussi schéma-bloc, schéma de principe ou en anglais ‘block
diagram’, est la représentation graphique simplifiée d'un procédé, d’un système
relativement complexe impliquant plusieurs éléments, modules, unités ou étapes. Il est
composé de blocs connectés par des lignes d'action. Il est utilisé principalement en
automatique, en traitement du signal, en génie électrique, en fiabilité, ...
Bloc, ou élément, est représenté par un rectangle avec l'action de l'élément. Il est
parfois accompagné d'une description (par ex. dérivateur, intégrateur…) et du symbole du
signal d'entrée (ou variable de commande en automatique) et du signal de sortie (ou
variable commandée).
-
Ligne d'action : représente le cheminement d'un signal. Elle est parfois
accompagnée du symbole ou de la description (par ex. tension, position…) du
signal.
I- 13
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
1.5. TRAVAUX DIRIGES
1.
Qu’entendez-vous par :
a. Technologie de l’information et de la communication ?
b. Signal électrique ?
c. Actuateur ?
2.
Les termes ci-dessous sont-ils équivalents ou différents ? justifier votre réponse ?
a. Message et information ?
b. Circuit imprimé et circuit intégré ?
c. Fidélité et Fiabilité ?
d. Appareil et Machine ?
e. Electricité et Electronique ?
f. Electronique numérique et Electronique digitale ?
g. Microélectronique et Nanoélectronique ?
3.
Tracer un synoptique général d’un synthétiseur de musique et décomposer-le en
schéma -blocs comprenant au moins 4 organes fonctionnels ? Décrire le nom et le rôle de
chaque organe?
4.
Transcrire un synoptique général d’un lance voix (Mégaphone) et décomposer-le
en schéma -blocs comprenant au moins 4 organes fonctionnels ? Décrire le nom et le rôle
de chaque organe?
5.
A l’aide d’un capteur quelconque, schématiser un système d’acquisition et de de
restitution d’information en schéma blocs.
6.
Décrire et commentez cinq moyens traditionnels que les humains ont exploités, au
fil des temps, pour arriver à communiquer entre eux avant la mise au point de
l’Electronique?
7.
Citer un organisme à l’échelle internationale qui règlemente ou traite des questions
relèvent du domaine de l’électronique ?
8.
La machine informatique réceptionne, traite, mémorise et achemine les données en
imitant l’intelligence humaine. En complétant les éléments du tableau ci-après, pourriezvous faire une comparaison entre le traitement de données par la machine le traitement
des idées par l’homme.
Paramètres de comparaison
Transducteur d’entrée
Transducteur de sortie
MICRO-ORDINATEUR
HOMME
Organe de mémorisation
Nature des signaux
Organe de traitement
Milieu de circulation d’information
Nature de traitement des infos
I- 14
Ir. KAPULULA MUMBA Dubois
ISC/Matadi_2017-2018
Electronique Générale pour G1 RTM
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire