Plaque dentaire et gingivite

publicité
Affinité Santé
Plaque dentaire et gingivite
La plaque dentaire
Bien avant l’apparition de la carie ou de la gingivite, tout commence par la plaque dentaire.
Cette pellicule alimentaire résiduelle amalgamée par la salive et visible au niveau des dents sous l’aspect
d’un enduit mou, jaunâtre et collant se développe en l’absence de brossage efficace.
Elle devient un lieu de prolifération des bactéries (streptocoques, lactobacilles, actinomyces), surtout si ces dernières
trouvent dans les aliments des nutriments qui
leur conviennent, en particulier des sucres fermentescibles. Par réaction chimique (la glycolyse) les bactéries les
transforment en sucres acides qui attaquent l’émail (déminéralisation) et provoquent la carie, tandis que les
toxines et enzymes attaquent les gencives et les tissus de soutien de la dent.
Au bout que quelques jours sans hygiène, la plaque se développe, s’étend en surface puis se calcifie pour
former le tarte, facteur d’irritation pour la gencive, provoquant rougeurs, gonflements, saignements,
inflammations...
Comment détecter la plaque dentaire ou comment vérifier l’efficacité du brossage ?
Tout simplement en utilisant un révélateur de plaque en vente en pharmacie.
Il se présente sous la forme de comprimés ou sous forme liquide (généralement rouge : Dentoplaque).
On croque le comprimé ou on place une goutte de liquide sur la langue et on passe la langue sur les dents.
On se rince et on observe...Si certaines zones apparais sent rouges, c’est la plaque dentaire qui est colorée et
n’a donc pas été correctement éliminée.
Il faut alors recommencer le brossage...
La parodontite
Le stade suivant, et on parle alors de parodontite, sera tout simplement une infection, en raison de la présence trop
importante de bactéries.
A terme, si le patient ne traite pas le problème soit par une hygiène bucco-dentaire adaptée ou soit par une visite chez
son dentiste, une gingivite non soignée peut aboutir non seulement à des douleurs importantes, mais à la destruction des
tissus de soutien de la dent (le ligament alvéolaire) et à l’atteinte des structures osseuses, donc l’extrême à
une chute de dents. La dent, désormais insuffisamment fixée à l’os, va commencer à bouger et peut alors tomber,
suite à traumatisme même minime.
Ce cas extrême est peu fréquent, car l’organisme a des capacités de défense, notamment le parodonte, qui
vont freiner l’évolution de la gingivite, qui en restera théoriquement au stade de l’inflammation ou de
l’hémorragie. Cette situation peut durer des années, en particulier si le patient ne consulte pas son dentiste
régulièrement, qui lui peut diagnostiquer une gingivite immédiatement. On estime que la parodontite, infection
bactérienne plus persistante que la gingivite, mais moins commune, affecte environ 40% des adultes. Elle peut être
http://www.affinitesante.net
Propulsé par Joomla!
Généré: 22 February, 2017, 02:35
Affinité Santé
mineure ou majeure, s’étendant alors profondément dans les tissus de soutien de la dent.
La gingivite
L’accumulation de la plaque dentaire et des bactéries qu’elle contient peut provoquer une inflammation de
la gencive (muqueuse rose très vascularisée recouvrant l’os alvéolaire dans lequel sont implantées les dents),
c’est la gingivite.
Dans l’immense majorité des cas, la gingivite est la conséquence d’une hygiène bucco- dentaire
insuffisante. Elle peut également être, mais c’est très rare, le premier symptôme de maladies très graves. Un
chiffre à noter : 80% des adultes ont des problèmes de gencives.
Comment se manifeste la gingivite ?
Des gencives en bonne santé sont fermes et résistantes, présentent un bon ajustement autour des dents, et de couleur
rose pâle (ou plus foncé selon les races). Les premiers symptômes de la gingivite : la gencive devient rouge et très
sensible au contact.
Dans un second temps, sans soin adéquat, des saignements apparaissent au brossage, des boursouflures se forment
au bord des dents et la sensibilité s’accentue.
Malgré cela, il est indispensable de poursuivre un brossage régulier des dents dans le bon sens (de la gencive vers la
dent), afin d’éviter toute aggravation et d’utiliser un dentifrice spécifique pour les gencives irritées
(comme Arthrodont ® Pâte Gingivale) et une brosse à dents adaptée très souple (INAVA 15/100e ou 20/100e).
Comment soigner la gingivite ?
Au niveau des 2 premiers stades de la gingivite (inflammation et petits saignements), une bonne hygiène bucco-dentaire
(3 brossages des dents/jour, l’utilisation d’un bain de bouche antiseptique et antalgique, type Eludril...)
permet normalement de régler le problème, à condition que le patient soit rigoureux. Le pharmacien, joue alors un rôle de
conseil dans le choix d’un dentifrice, mais aussi d’un bain de bouche adapté, qui permettront de faire
disparaître la gingivite.
Cependant, si cela ne suffit pas et que la gingivite perdure, il est indispensable de consulter son dentiste, et c’est
également le rôle du pharmacien d’orienter son client dans ce sens, car le risque d’infection, même rare,
demeure présent.
Les profils des patients concernés ?
Nous ne sommes pas tous égaux devant les problèmes de gingivite.
En effet, on notera que pour les patients diabétiques, la gingivite a des conséquences plus importantes au niveau
gingival avec une réactio plus rapide et plus violente, pouvan dégénérer en problèmes de santé graves.
http://www.affinitesante.net
Propulsé par Joomla!
Généré: 22 February, 2017, 02:35
Affinité Santé
La prévention joue alors un rôle primordial.
De même, la femme enceinte, en raison des changements physiologiques que son état entraîne, est beaucoup plus
sensible à la gingivite et doit donc être particulièrement attentiv à son hygiène bucco-dentaire. De nouveau, la prévention
est indispensable.
On note également que les fumeurs sont très sensibles à la gingivite, dont l’évolution sera beaucoup plus rapide
que chez un patient non-fumeur.
Attention également au tabagisme passif, notamment auprès des enfants et tout-petits.
De manière plus générale, divers facteurs ont été recensés comme des agents favorisant les maladies parodontales.
Certains concernent des groupes de population :
- le sexe (les hommes sont plus touchés);
- l’âge ;
- la race ;
- la malnutrition.
D’autres se rapportent davantage aux individus :
- les facteurs congénitaux ;
- certaines maladies générales (ostéoporose, maladies rénales, allergies...);
- les défauts immunitaires acquis
- les troubles endoctrines et métaboliques (diabète, puberté, grossesse, contraceptifs oraux) ;
- les désordres inflammatoires
- le stress dû à l’environnement psycho-sociologiques ;
- la présence de certaines bactéries dans la plaque dentaire et la quantité de plaque.
http://www.affinitesante.net
Propulsé par Joomla!
Généré: 22 February, 2017, 02:35
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire