Entrevue avec Victor Blondin, acupuncteur - trauma-ptsd

publicité
L’acupuncture : utile pour traiter le stress post-traumatique?
Entrevue avec Monsieur Victor Blondin, acupuncteur
Par Lina Ritvisay, étudiante en psychologie à l’Université de Montréal et Mélissa Martin,
M.Ps., psychologue et candidate au doctorat en psychologie à l’Université du Québec à
Montréal
L’actualité indique que l’acupuncture est de plus en plus utilisée pour soigner les
victimes d’un état de stress post-traumatique (ÉSPT), qu’il s’agisse de vétérans de guerre ou
encore de civils comme les victimes du séisme qui a eu lieu au Cachemire en 2005.
Récemment, une étude contrôlée publiée dans le Journal of Nervous and Mental
Disease (Hollifield, Sinclair-Lian, Warner, & Hammerschlag, 2007) a démontré que
l’acupuncture est aussi efficace que la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) dans le
traitement de l’ÉSPT. En effet, à la suite de traitements d’acupuncture d’une durée de 60
minutes, à raison de deux fois par semaine pendant 12 semaines, les patients présentaient une
diminution significative des symptômes de l’ÉSPT. Cette diminution était équivalente à celle
obtenue chez des patients ayant suivi des séances de 120 minutes de TCC pendant 12
semaines. De plus, les gains étaient maintenus au suivi de trois mois et ce, pour les deux
groupes de traitement. Ces résultats sont pour le moins étonnants et tout aussi
impressionnants. Cette recherche a d’ailleurs suscité maintes discussions dans le milieu
clinique. Les auteurs concluent leur étude en indiquant que l’acupuncture ne devrait pas être
recommandée pour traiter l’ÉSPT tant et aussi longtemps qu’il n’y aura pas d’autres études
qui viendront corroborer les résultats obtenus. Les auteurs précisent toutefois que
l’acupuncture pourrait devenir éventuellement une option de traitement intéressante
n’impliquant pas d’exercices d’exposition pour les gens souffrant d’un ÉSPT.
Le présent article propose une entrevue avec un acupuncteur traitant ce type de
problématique afin de mieux comprendre ce qu’est l’acupuncture et les effets de cette
méthode
de
traitement
sur
le
stress
post-traumatique.
L’acupuncture comme méthode de traitement de l’ÉSPT
Monsieur Blondin est acupuncteur depuis maintenant 20 ans. Il utilise cette méthode
pour traiter plusieurs types de malaises : les problèmes du système nerveux et de l’appareil
digestif, la fatigue, les douleurs physiques ainsi que l’ÉSPT. Il traite différents traumas depuis
plus de 10 ans en utilisant entre autres la stimulation électrique, le laser et les aiguilles, une
des méthodes classiques du métier. Il favorise la stimulation électrique, car elle nécessite une
stimulation continue beaucoup plus efficace pour traiter les blessures et les douleurs. La
méthode du laser, amplement utilisée chez les enfants et les personnes sensibles, est très
efficace et stimule les points d’acupuncture de la même manière que le traitement à l’aide des
aiguilles. Le laser, une technique populaire en Europe, commence à faire son chemin au
Québec. Monsieur Blondin mentionne que le traitement de l’ÉSPT consiste en une série de
cinq à dix séances, d’une durée de 60 à 75 minutes chacune, à intervalle de une à deux
semaines selon le cas à traiter.
La pertinence du traitement
D’après Monsieur Blondin, l’acupuncture est une méthode efficace pour traiter les
traumas parce qu’elle est basée sur une médecine qui se fie au « terrain » du patient. Le
« terrain » en acupuncture représente une combinaison des tendances héréditaires, du type de
personnalité, des attitudes face à la vie, des comportements du patient et même de son
alimentation, auxquels s’ajoutent la programmation qu’il a développée durant sa vie sociale.
Tous ces facteurs ont des répercussions sur le fonctionnement des différents systèmes et
appareils du corps et peuvent ainsi influencer le fonctionnement du cerveau. Si en plus, il y a
refoulement émotif, un des organes du corps pourrait finir par s’affaiblir et le patient pourrait
présenter des symptômes de l’ÉSPT. Par la suite, il est possible que l’effet de ce malaise
perdure; le rôle de l’acupuncteur sera donc d’agir sur cet organe ou système précis. Selon
Monsieur Blondin, chaque organe a un effet sur le cerveau et c’est pour cette raison que le
corps peut agir sur le cerveau tout comme le cerveau agit sur le corps. Ainsi, en ciblant
différents points sur le corps (p.ex., il y a certains points spécifiques pour améliorer le moral
d’un individu), les organes sont stimulés et en retour agissent sur le cerveau. De plus,
l’acupuncture a un effet important sur les neurotransmetteurs comme la sérotonine, qui a une
action d’inhibition sur le système nerveux et une action stimulante sur la musculature lisse de
l’appareil digestif. L’acupuncture permet d’augmenter le niveau des neurotransmetteurs.
Les effets bénéfiques de l’acupuncture sur les symptômes
À la suite de plusieurs traitements suivis par des patients traumatisés, Monsieur
Blondin a remarqué qu’au niveau physiologique, le progrès est énorme. Le niveau
d’adrénaline et d’autres hormones de stress étant souvent élevé chez ces personnes,
l’acupuncture s’avère être un outil efficace pour réduire l’hyperactivité du système nerveux.
Monsieur Blondin explique qu’«avec la diminution de l’hyperactivité neurovégétative, on voit
aussi diminuer l’anxiété, l’épuisement et même les reviviscences. Le patient se sent aussi plus
énergique et son moral s’améliore également».
Existe-il des effets négatifs?
En général, les effets négatifs de ce type de traitement sont rares. En 20 ans de
carrière, Monsieur Blondin a rarement été témoin de malaises quelconques chez un patient. Si
le traitement entraîne un effet inhabituel, cela peut être dû à une évaluation initiale inadéquate
ou incomplète du patient, par exemple si celui-ci n’a pas fourni, au départ, certains
renseignements nécessaires à l’évaluation. Des effets néfastes pourraient également être
ressentis si le patient ne suit pas les recommandations.
Pourquoi avoir recourt aux services d’un acupuncteur?
Maître dans l’art de l’acupuncture, Monsieur Blondin traite à peu près tous les types
de traumas (p.ex., agressions sexuelles ou physiques, vols à main armée, expériences de
guerre ou accidents d’automobile). D’après son expérience, les patients souffrant de ces
traumas réagissent relativement bien au traitement de l’acupuncture, mais ce sont les femmes,
plutôt que les hommes, qui répondent le mieux. Cela est peut-être dû au fait que les femmes
sont plus nombreuses à se présenter en clinique, qu’elles ont en général une plus grande
facilité à parler de leurs difficultés et sont motivées à comprendre leurs problèmes. Pour
l’instant, Monsieur Blondin, n’a pas encore traité d’enfants souffrant d’un ÉSPT, mais il en
reçoit assez fréquemment à sa clinique pour d’autres problèmes. Il affirme également qu’il est
possible de traiter les patients ayant vécu des traumas au cours de leur enfance, comme
l’inceste. Ce type de trauma agit comme tout autre type de trauma et entraîne la faiblesse d’un
organe ou d’un système quelconque. Si cette faiblesse n’est pas traitée, elle peut entraîner de
multiples problèmes, dont un ÉSPT. Le rôle d’un acupuncteur est de trouver quel organe a été
affaibli, pour ensuite le traiter. En résumé, l’on constate que la clientèle est variée tout comme
les problèmes qui peuvent être traités.
L’acupuncture, efficace pour tous?
L’amélioration de l’état de santé du patient dépend de sa détermination à guérir. Ce
n’est pas nécessairement le type de trauma qui va influencer le cours de la guérison, mais
plutôt la volonté du client de participer activement à son traitement, de faire des choix et de
les assumer. Le client doit faire sa part et travailler par lui-même également. Monsieur
Blondin ajoute qu’une combinaison de séances d’acupuncture et de psychothérapie s’avère
idéale pour bien compléter le processus thérapeutique du patient. Cela vient appuyer les dires
de Hollifield et de ses collaborateurs (2007) qui stipulent que l’acupuncture pourrait être
éventuellement une option intéressante dans le traitement de l’ÉSPT.
En conclusion, l’acupuncture semble être une méthode relativement efficace pour
traiter l’ÉSPT. Toutefois, cette méthode, qui agit principalement au niveau neurochimique, ne
peut à elle seule guérir complètement le patient. Comme le mentionne Monsieur Blondin, il
n’est pas étonnant qu’elle s’avère être particulièrement efficace lorsque combinée à des
consultations avec un psychologue ou d’autres professionnels de la santé.
Monsieur Victor Blondin est acupuncteur à la Clinique d’Acupuncture Holi-Santé :
1040, boul. Curé-Labelle
Blainville (Québec)
450 433-6894
Référence :
Hollifield, M., Sinclair-Lian, N., Warner, T.D., & Hammerschlag, R. (2007). Acupuncture for
posttraumatic stress disorder: A randomized controlled pilot trial. The Journal of Nervous and
Mental Disease, 195, 504-513.
Cet article vous a fait réagir?
Faites-nous part de vos réactions en nous écrivant à melissa.martin@trauma-ptsd.com.
Nous afficherons vos commentaires sur le site.
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire