livret d`accueil hospit alisa tion

publicité
78 rue Paul Bellamy - 44000 Nantes
Tél. : 02 40 12 30 00
Fax : 02 40 12 31 12
www.cliniquesaintaugustin.fr
LIVRET D’ACCUEIL HOSPITALISATION
ACCUEILLIR ET SOULAGER
B
ienvenue à la clinique,
Madame, Monsieur,
La Direction de la Clinique Saint-Augustin vous souhaite la bienvenue.
L’équipe médicale, un personnel compétent et attentif, s’efforcera de tout
mettre en œuvre pour vous apporter des soins de qualité et assurer votre
sécurité à toutes les étapes de votre prise en charge.
Ce livret d’accueil, conçu pour répondre au mieux à vos préoccupations, vous
permettra de faire connaissance avec la Clinique et de trouver toutes les
informations nécessaires au bon déroulement de votre séjour.
Vous pouvez également consulter notre site internet :
www.cliniquesaintaugustin.fr
Nous vous souhaitons un prompt rétablissement.
La Direction
e
Sommair
t-Augustin in
a
S
e
u
iq
n
La Cli
on
hospitalisati
e
tr
o
v
z
re
a
Prép
Votre séjour
ons
Les prestati
règles de
Sécurité et
4
5
6-7
8-9
vie
Votre sortie
e Qualité
La démarch
Vos droits ticiens Liste des pra
?
ous trouver
Comment n
10-11
12-13
14-16
17-19
20-22
24
3
La Clinique Saint-Augustin
La clinique Saint Augustin est un établissement de santé privé, historique,
situé au coeur de la ville de Nantes. Créée par la congrégation des
Sœurs Augustines en 1874, elle appartient aujourd’hui au groupe Vedici.
L’établissement dispose d’un plateau technique innovant et met à votre
disposition une équipe de professionnels aux compétences reconnues
partageant des valeurs fortes.
Capacité d’accueil
Les 173 lits et places de l’établissement sont répartis de la façon suivante :
137 lits de chirurgie dont 14 lits en unité de surveillance continue.
17 lits de médecine dont 4 lits identifiés en soins palliatifs.
19 places de chirurgie et d’anesthésie ambulatoire.
La clinique dispose de :
13 salles d’opération chirurgicale
3 salles d’endoscopie
Horaires d’ouverture
L’accueil :
Lundi au vendredi :
Samedi :
Dimanche et les jours fériés :
7h30 à 20h00
8h00 à 20h00
9h00 à 12h30 et 13h00 à 20h00
Les admissions :
Lundi au jeudi :
Vendredi :
Samedi :
7h30 à 17h30
7h30 à 16h00
8h00 à 12h30
Les sorties :Le matin avant 11h00
Les visites :13h00 à 20h00
En unité de surveillance continue :15h00 à 20h00
4
Préparez
votre hospitalisation
L’acte opératoire vous a été proposé et expliqué en consultation par votre
chirurgien.
Prenez le temps de lire attentivement les documents qui vous sont remis pour
en respecter les recommandations.
La consultation pré-anesthésique
Vous devrez rencontrer un médecin anesthésiste-réanimateur avant l’acte opératoire.
Si votre rendez-vous n’a pas été programmé lors de votre consultation avec le
chirurgien, contactez le : 02 40 12 31 41
Documents à prévoir lors de cette consultation :
Document national d’identité
Ordonnances concernant vos traitements personnels en cours
Résultats de vos derniers examens
Carte de groupe sanguin
Espace d’échange et d’information
avec des soignants
L’établissement propose au patient et à son entourage une réunion avant
l’hospitalisation appelée « Réunion Préparatoire à votre Hospitalisation ».
Cet entretien réalisé par un ou deux soignants permet de répondre aux questions
liées au séjour à la clinique.
Si vous êtes intéressé(e), prenez rendez-vous au 02 40 12 31 80
Votre pré-admission
Pour programmer votre hospitalisation, vous devez compléter la fiche d’admission (jaune) et la retourner
à la clinique dans les plus brefs délais accompagnée des pièces justificatives :
Une photocopie recto-verso de votre carte d’adhérent à une mutuelle ou à une assurance
complémentaire.
Une attestation de prise en charge obtenue auprès de votre mutuelle.
La copie de l’ordonnance de traitement personnel.
Pour les mineurs et les majeurs sous tutelle
• Carte d’identité des parents (+ livret de famille ou extrait d’acte de naissance dans le cas où le nom
indiqué sur la pièce d’identité est différent de celui de l’enfant)
• Paragraphe « Autorisation d’opérer pour les enfants mineurs et majeurs sous tutelle » à remplir dans la
demande d’admission.
5
Votre séjour
Votre admission
L’anonymat
Pour des raisons personnelles, vous pouvez choisir d’être hospitalisé(e) de manière anonyme. Dans ce
cas, signalez-le au service de l’accueil et le nécessaire sera fait pour préserver votre anonymat.
Pour valider votre admission, vous devez apporter :
Une pièce d’identité.
Votre carte vitale et votre attestation ou Carte européenne
d’assurance maladie.
Votre carte d’adhérent à une mutuelle ou une attestation de prise en charge.
L’attestation CMU (si vous en bénéficiez).
Votre déclaration d’accident du travail ou de maladie professionnelle.
Afin d’assurer
la continuité des soins,
veillez à apporter
la dernière ordonnance
de votre médecin traitant
ainsi que vos
médicaments.
Vos documents médicaux :
Vos radios et examens de laboratoires en rapport avec votre intervention.
L’ordonnance de votre traitement en cours.
Le carnet de santé pour les enfants.
La sécurité des biens personnels
Ne prendre que le nécessaire à votre hospitalisation en évitant tout objet de valeur.
Des coffres forts individuels sont mis à votre disposition dans certaines chambres. Nous vous rappelons
que l’établissement ne peut être tenu responsable en cas de vol.
Votre valise :
lusieurs pyjamas ou chemises de nuit
P
Un peignoir ou robe de chambre
Plusieurs serviettes de toilette et gants
Plusieurs serviettes de table
Une trousse de toilette complète (savon, brosse à dents, dentifrice…)
Des sous-vêtements (1 par jour)
Des chaussons propres
N’oubliez pas le doudou pour les enfants.
Accueil par le personnel soignant
Le personnel soignant vous prend en charge et vous accompagne à votre chambre.
Il vous donne l’ensemble des informations et consignes relatives à votre séjour.
Merci de lui signaler tout problème de peau ou d’allergie.
6
Le respect des règles d’hygiène
Les jours précédant votre intervention
Pratiquez une dépilation de la zone opératoire si cela vous est prescrit par votre praticien
avec une crème dépilatoire hypoallergénique. ATTENTION, rasoir INTERDIT !
La veille et le jour de votre intervention
Prenez une douche antiseptique. Elle permet l’élimination des germes
présents naturellement sur votre peau réduisant ainsi le risque de
contamination du site opératoire pendant l’intervention :
A la clinique si vous entrez la veille de votre intervention
N’oubliez pas
d’apporter le flacon
de savon antiseptique
pour une utilisation
complémentaire
à la clinique.
A votre domicile si vous entrez le jour même de l’intervention
La douche antiseptique :
Avant la douche, coupez vos ongles de mains et de pieds, enlevez bijoux, piercings, et vernis à ongle.
L avez vos cheveux en utilisant la moitié du flacon de savon antiseptique prescrit par votre chirurgien (le
savon est coloré mais ne teinte pas la peau. Les traces sur le linge partent au lavage).
L avez votre corps en insistant sur les aisselles, le nombril, la région des organes génitaux, le pli interfessier et les pieds. Le savonnage doit durer jusqu’à ce que la mousse soit blanche.
incez abondamment puis séchez-vous minutieusement avec des
R
serviettes propres. Mettez des vêtements propres.
L’hygiène bucco-dentaire participe également à la prévention des infections
postopératoires.
Brossez-vous les dents la veille et le jour de votre intervention.
Respectez le jeûne de 6 heures avant votre entrée :
Ne rien boire
Ne rien manger (pas de chewing gum)
Ne pas fumer
Le jour de votre entrée
Ne pas mettre de bijoux et de piercing
Ne pas vous maquiller
Pas de vernis à ongle (main et pied)
7
Les prestations
La chambre
La clinique met à votre disposition des chambres équipées d’un cabinet de toilette et de WC. Des douches
sont à votre disposition dans votre chambre ou au sein du service.
La chambre particulière est attribuée suivant nos disponibilités, moyennant un supplément qui peut être
pris en charge par votre mutuelle.
Le téléphone
Toutes les chambres sont équipées d’un téléphone vous permettant de joindre
directement vos correspondants sans avoir à passer par le standard (faire le 0, suivi
du numéro de téléphone à appeler).
Lors de votre entrée, il vous sera attribué un numéro de téléphone personnel que
vous pourrez communiquer à votre entourage.
La télévision
Chaque chambre est équipée d’un téléviseur mis à votre disposition par un prestataire extérieur qui
recueillera directement auprès de vous le montant de la location.
Les programmes et le mode de fonctionnement sont indiqués dans les chambres.
fin de respecter la tranquillité de chacun, veillez à baisser le son ou à acheter un casque audio auprès
A
du prestataire.
La restauration
Les repas sont commandés la veille pour le lendemain. La fourniture d’eau minérale
n’est prévue que sur prescription médicale. Le menu est adapté à votre état de santé et
à la prescription médicale.
Si vous êtes allergique ou n’êtes pas en mesure de manger certains aliments pour des
raisons personnelles, un menu de remplacement vous sera proposé.
Des distributeurs de boissons et de friandises
sont mis à votre disposition à l’accueil de la
clinique. Aucune confiserie, aliment ni
boisson alcoolisée ne peut être consommé
sans l’autorisation de l’infirmière.
Horaires des repas :
Petit déjeuner à partir de 7h30
Déjeuner à partir de 12h00
Dîner à partir de 18h30
8
Les prestations accompagnantes
Pour l’accompagnement d’un petit enfant ou d’une personne handicapée, veuillez vous adresser à l’équipe
soignante.
Les tickets de repas accompagnant sont à retirer à l’accueil :
Avant 10h00 pour le repas du midi
Avant 16h00 pour le repas du soir
Vous les remettrez au personnel au moment du service des repas.
Les visites
Afin de faciliter le bon déroulement des soins et du bionettoyage, les visites
sont autorisées de 13h à 20h sauf en unité de surveillance continue de 15h à 20h.
Afin de préserver le repos des patients, nous vous demandons de restreindre à deux ou trois le nombre de
visiteurs présents dans votre chambre et la visite des enfants de moins de 6 ans.
Le courrier et la presse
Le courrier reçu à votre nom sera apporté directement dans votre chambre. Pour
vos envois, vous pouvez remettre votre courrier, sous enveloppe timbrée à l’accueil
avant 15h.
Si vous en faite la demande la veille au personnel de votre étage, vous pouvez recevoir chaque matin le
journal quotidien ou régional de votre choix. Les journaux vous seront facturés le jour de votre sortie.
Le culte
Depuis le départ des religieuses Augustines en septembre 2011, une équipe d’aumônerie est à votre écoute
si vous le souhaitez.
Un représentant du culte de votre choix peut également vous rendre visite.
Les équipes soignantes sont à votre disposition pour vous renseigner.
La chapelle de la clinique située au niveau de l’accueil
est ouverte tous les jours.
Une messe est célébrée chaque mercredi à 17h.
9
Sécurité et règles de vie
Consignes de sécurité
Interdiction de fumer
Le patient et les proches sont tenus d’appliquer
les règles et recommandations d’hygiène et de
sécurité instituées à la clinique.
Pour la sécurité de tous, il est interdit,
conformément à la réglementation en vigueur, de
fumer dans l’établissement y compris dans les
espaces couverts.
Médicaments
Téléphones portables
Toute médication en cours doit être signalée à
l’équipe médicale dès votre arrivée. Aucun
médicament ne peut être consommé sans
autorisation des infirmières responsables du
service.
En raison des risques d’interférence avec les
dispositifs médicaux (dont les stimulateurs
cardiaques), l’usage des téléphones portables est
interdit dans l’établissement.
Sécurité incendie
Détentions illicites
et dangereuses
La détention d’armes blanches ou à feu, de
substances illicites, de vin, de boissons
alcoolisées ou de toute autre matière dangereuse
est interdite. Il vous sera demandé de remettre au
personnel tout produit inflammable.
Toutes les dispositions réglementaires en vigueur
en matière de sécurité incendie sont respectées
dans la clinique. Nous vous demandons de suivre
les consignes de sécurité affichées dans chaque
service.
En toute situation, il est important de garder son
calme et de suivre les indications du personnel
formé à ce type d’incidents.
En cas d’incendie
Gardez votre calme
Déclenchez l’alarme et téléphonez au standard (touche 9)
Prévenez le personnel hospitalier
La fumée est souvent plus dangereuse que les flammes.
En cas d’enfumage, l’air le plus respirable se situe au niveau du sol.
10
Hygiène corporelle
Silence
Le risque existe toujours. C’est pourquoi vous
devez, dès votre arrivée, signaler à l’infirmière de
service toute infection, ancienne ou récente,
même bénigne (bouton, lésion cutanée sur la
zone d’incision, infection urinaire).
Le silence constitue l’un des éléments du confort
et du rétablissement des patients.
Effets personnels
et tenue vestimentaire
Dépôt d’argent
et de valeurs
Pour votre hospitalisation, vous êtes tenus
d’apporter vos effets personnels (pyjama, robe de
chambre) et votre nécessaire de toilette (serviette,
gants, brosse à dents, savon, dentifrice, rasage).
Nous vous recommandons de ne pas apporter
d’objets de valeur au sein de l’établissement.
La clinique n’assure pas l’entretien des effets
personnels. Pendant votre séjour, au sortir de la
chambre, veillez à porter une tenue correcte (robe
de chambre, peignoir, etc.)
Hygiène des locaux
La clinique met à votre disposition des locaux
propres et entretenus qui doivent être respectés
par la personne hospitalisée et les visiteurs.
Il est donc de rigueur dans toute la clinique. Il est
demandé à chacun de le respecter.
Nous vous conseillons de déposer vos valeurs
(objets de valeur et sommes en numéraire,
chéquier, carte bancaire, papier d’identité, etc.),
dès votre admission.
Un reçu vous sera remis à l’issue de l’inventaire
de ces valeurs.
À défaut de cette précaution, l’établissement
décline toute responsabilité en cas de
détérioration, perte ou vol d’objets personnels
non déposés au coffre.
Les plantes dans un pot de terre ne sont pas
autorisées pour des raisons d’hygiène.
En raison des risques d’infection, la présence
d’animaux dans l’établissement est strictement
interdite.
11
Votre sortie
L’autorisation de sortie
Votre sortie s’effectue après autorisation de votre chirurgien et du médecin anesthésiste.
Néanmoins si vous souhaitez quitter l’établissement « contre avis médical », vous devez signer une
décharge. Dans ce cas, vous reconnaissez avoir été informé des risques encourus consécutifs à votre
décision.
Les formalités
La date de sortie est fixée par le médecin responsable de votre séjour et l’heure
validée par l’infirmière.
L’arrêt de travail est fourni par le médecin qui vous a pris en charge.
Avant votre départ, vous devrez remplir les formalités au bureau des sorties. Si votre départ doit avoir lieu
un dimanche ou un jour férié, adressez-vous à l’accueil à partir de 9h30. L’infirmière du service vous
remettra les ordonnances médicales nécessaires.
La secrétaire du bureau des sorties vous donnera un bulletin de sortie et les factures annexes.
Si vous voulez quitter la clinique sans autorisation médicale, vous devez signer une fiche de
sortie contre avis médical, dégageant l’établissement de toute responsabilité.
Si vous êtes un patient mineur ou majeur sous tutelle, toute sortie ne peut se faire qu’en présence d’un
parent ou de votre tuteur.
Le transport
Si votre transport doit s’effectuer en ambulance ou taxi, vous devez en faire la
demande la veille avant 15h00 auprès de l’infirmière du service. Seul le médecin
est habilité à déterminer le mode de transport.
12
Les frais d’hospitalisation
Vous aurez à régler lors de votre sortie :
L e montant du ticket modérateur, du forfait journalier et de la Participation
Forfaitaire Assuré (si vous n’avez pas de mutuelle ou si votre mutuelle ne
pratique pas le tiers payant)
Les suppléments hôteliers : chambre individuelle, téléphone, journaux, etc.
E ventuellement les honoraires relevant des conventions de secteurs 2
(dépassement d’honoraires) par chèque.
Les tarifs des prestations sont affichés à l’accueil de la clinique.
Le questionnaire de satisfaction
Nous vous remercions de bien vouloir remplir le questionnaire de satisfaction
présent dans votre chambre et de le transmettre à l’équipe soignante ou à l’équipe
administratve.
Vos réponses, vos remarques et vos suggestions nous permettront d’améliorer la
qualité des soins et des prestations.
13
La démarche Qualité
La clinique Saint-Augustin a été certifiée sans
réserve par la Haute Autorité de Santé.
La démarche qualité fait partie intégrante de son
management.
La commission des relations
avec les usagers et de la qualité
de la prise en charge (CRUQ PC)
Une commission des relations avec les usagers et
la qualité de la prise en charge, est mise en place
au sein de notre établissement, afin de veiller au
respect de vos droits et faciliter vos démarches.
La CRU PC contribue également par ses avis et
propositions à l’amélioration de la politique
d’accueil et de prise en charge au sein de
l’établissement.
Si vous n’êtes pas satisfait de votre prise en
charge, nous vous invitons à vous adresser
directement au responsable concerné.
Si cette première démarche ne vous apporte pas
satisfaction, vous pouvez demander à rencontrer
la personne désignée par la direction de
l’établissement pour recueillir votre plainte ou
réclamation.
Cette personne veillera à ce que votre plainte ou
réclamation soit instruite selon les modalités
prescrites par le code de la santé publique.
Elle peut être saisie par chaque patient :
Le (ou les) médiateurs vous recevront vous et
votre famille éventuellement, pour examiner les
difficultés que vous rencontrez.
Outre les médiateurs, la CRU PC se compose du
directeur de l’établissement et de deux
représentants des usagers : la liste nominative de
membres de la CRU PC est affichée en salle
d’attente (accueil de la clinique).
La CRU PC a pour mission de veiller à ce que vos
droits soient respectés et de vous aider dans vos
démarches. Elle peut être amenée dans certains
cas à examiner votre plainte ou réclamation. De
plus, elle doit recommander à l’établissement
l’adoption de mesures afin d’améliorer l’accueil et
la prise en charge des personnes hospitalisées et
de leurs proches.
Pour établir ces recommandations, la CRU PC
s’appuie, en particulier, sur toutes vos plaintes,
réclamations, éloges, remarques ou propositions:
c’est pourquoi il est très important de compléter
et nous transmettre le questionnaire de sortie.
Le comité de liaison
en alimentation
et en nutrition (clan)
Le CLAN participe à l’amélioration de l’évaluation
de l’état nutritionnel des patients, de l’organisation
de leur alimentation et des thérapeutiques qui en
découlent.
Soit par téléphone auprès du Directeur
oit par courrier au directeur ou au médecin
S
médiateur avec exposé des faits et des
réclamations
14
Le comité de lutte contre
les infections nosocomiales
(CLIN)
La politique de gestion des risques et notamment
la lutte contre le risque infectieux est
particulièrement active. Le CLIN (Comité de Lutte
contre les Infections Nosocomiales) est constitué
d’une équipe pluridisciplinaire dont les missions
consistent à :
Organiser les actions de lutte et de prévention
contre les risques d’infections
Assurer une surveillance des infections
associées aux soins, en coordination avec le
réseau national
Participer à la formation du personnel dans le
domaine de l’hygiène hospitalière Dans le cadre
du programme national de lutte contre les
infections associées aux soins, l’établissement
suit les cinq indicateurs de performance
suivants :
L’activité globale de lutte contre les infections
associés aux soins (indicateur composite
d’activité, score ICALIN)
Le taux de bactéries multi-résistantes (SARM)
Le taux d’infection du site opératoire
La consommation de solutions hydroalcooliques
La consommation d’antibiotiques
Les résultats sont affichés à l’accueil et dans les
services.
Le comité de lutte
contre la douleur (CLUD)
Nous nous engageons à prendre en charge votre
douleur. Avoir moins mal, ne plus avoir mal, c’est
possible.
Prévenir
Les douleurs provoquées par certains soins ou
examens : piqûres, pansements, pose de
sondes, de perfusion, retrait de drain...
Les douleurs parfois liées à un geste quotidien
comme une toilette ou un simple déplacement.
Traiter ou soulager
Les douleurs aiguës comme les coliques
néphrétiques, celles de fractures…
Les douleurs après une intervention
chirurgicale.
Les douleurs chroniques comme le mal de dos,
la migraine, et également les douleurs du
cancer, qui nécessitent une prise en charge
spécifique.
Votre douleur, parlons-en
Tout le monde ne réagit pas de la même manière
devant la douleur ; il est possible d’en mesurer
l’intensité. Pour nous aider à mieux adapter votre
traitement, vous pouvez nous indiquer «combien»
vous avez mal en notant votre douleur en vous
aidant d’une réglette.
Nous allons vous aider à ne plus avoir mal ou à
avoir moins mal :
En répondant à vos questions
En vous expliquant les soins que nous allons
vous faire et leur déroulement.
En utilisant le ou les moyens les mieux adaptés.
Les antalgiques sont des médicaments qui
soulagent la douleur. Il en existe de différentes
puissances. La morphine est l’un des plus
puissants. Mais certaines douleurs, mêmes
sévères, nécessitent un autre traitement.
D’autres méthodes non médicamenteuses sont
efficaces et peuvent vous être proposées comme
par exemple la relaxation, les massages, le
soutien psychologique, la physiothérapie…
Votre participation est essentielle; nous sommes
là pour vous écouter, vous soutenir, vous aider.
15
La sécurité transfusionnelle
La pharmacovigilance
Seuls quelques types d’interventions sont
susceptibles d’occasionner le recours à des
techniques transfusionnelles.
Le CLMDM (Comité Local du Médicament et des
Dispositifs Médicaux) est chargé de répertorier et
de suivre le bon usage des médicaments.
L’équipe médico-chirurgicale utilise des
techniques diminuant le risque de transfusion en
provenance de donneurs anonymes par une
technique chirurgicale rigoureuse, des techniques
anesthésiques connues pour diminuer le
saignement pendant l’intervention, des
techniques de récupération du sang du patient en
per opératoire. Pour établir votre statut
immunologique et infectieux, il sera procédé aux
examens conformément à la législation en
vigueur.
Le pharmacien de la clinique assure la surveillance du risque d’effet indésirable résultant de
l’utilisation des médicaments.
Après vérification de vos analyses immunologiques et un contrôle ultime réalisé « au lit du
malade », les produits à transfuser seront mis en
place.
Les professionnels de santé s’assurent de la
bonne identité du patient de la consultation à sa
sortie par différents moyens dont le recueil de la
carte d’identité, le questionnement dans les
différents services et la pose d’un bracelet avant
le transfert au bloc opératoire.
À votre sortie, l’infirmière vous remettra :
ne information écrite sur la transfusion que
U
vous avez reçue
L’identitovigilance
L’identitovigilance a pour but d’anticiper les
erreurs et risques qui pourraient découler d’une
mauvaise identification des patients.
ne ordonnance pour réaliser une prise de
U
sang, trois mois après la transfusion, dont les
résultats seront à transmettre au service
hémovigilance
Votre médecin traitant sera informé de votre
transfusion et recevra le double des résultats.
La matériovigilance
L’ensemble des dispositifs médicaux utilisés dans
l’établissement fait l’objet de surveillance et de
contrôle réguliers. Un référent veille au bon
fonctionnement de notre organisation en terme
de sécurité.
16
Vos droits
Information du patient
sur son état de santé
Le médecin responsable de votre prise en charge
vous informera des bénéfices et des risques,
normalement prévisibles, de l’acte thérapeutique
que vous recevrez. Votre consentement sera
requis pour toute pratique vous concernant.
Majeurs protégés
Si vous accompagnez un majeur protégé, le
tuteur ou le curateur devra l’assister ou le
représenter selon les dispositions du Code Civil.
Cependant, c’est à l’intéressé que revient la
décision d’accepter ou de refuser l’acte.
Si le majeur protégé ne peut exprimer son
consentement en prévision d’un acte médical, le
médecin s’adresse aux parents et aux autres
personnes chargées de sa protection pour obtenir
l’autorisation. Nous vous demandons de bien
vouloir signaler aux admissions ces mesures
particulières de protection des personnes. (article
L1122-2 du code de la santé publique).
du Directeur de l’établissement. Les informations
sont disponibles au plus tôt 48h après votre
demande et au plus tard sous 8 jours. Si les
informations datent de plus de 5 ans, ce délai est
porté à 2 mois. Vous pouvez consulter gratuitement votre dossier sur place ou demander la
copie des documents. Les frais de reproduction
et d’envoi sont à votre charge.
Refus de soins
Il est de votre liberté de refuser les soins
proposés. Votre médecin vous informera de
l’ensemble des risques et conséquences
potentielles de votre décision.
Si vous maintenez votre décision, il vous sera
demandé un document attestant de votre refus.
Le refus de soins sera consigné dans votre
dossier. (art. L 1111-4 du code de la santé
publique).
Personne de confiance
(art. L1111-6 du CSP)
Accès au dossier médical
(art. L1111-7 et R. 11-2 à R. 1111-9 du CSP)
Conformément à la loi du 4 mars 2002 relative
aux droits des malades, vous avez accès aux
informations médicales contenues dans votre
dossier en effectuant la demande par écrit auprès
Pendant votre séjour, vous pouvez désigner une
personne de votre entourage en qui vous avez
toute confiance, pour vous accompagner tout au
long des soins et des décisions à prendre. Cette
personne sera consultée dans le cas où vous ne
seriez pas en mesure d’exprimer votre volonté ou
de recevoir l’information nécessaire à cette fin.
17
Elle pourra en outre, si vous le souhaitez, assister
aux entretiens médicaux afin de participer aux
prises de décision vous concernant. Sachez que
vous pouvez annuler votre désignation ou en
modifier les termes à tout moment.
Directives anticipées
(art. L.1111-11 du CSP)
Toute personne majeure peut, si elle le souhaite,
rédiger des directives anticipées pour le cas où,
en fin de vie, elle serait hors d’état d’exprimer sa
volonté.
Ces directives indiquent ses souhaits concernant
les conditions de limitation ou d’arrêt de
traitement. Elles seront consultées préalablement
à la décision médicale et leur contenu prévaut sur
tout autre avis médical. Renouvelables tous les
trois ans, elles peuvent être, dans l’intervalle,
annulées ou modifiées à tout moment.
Information du patient en cas
de dommage lié aux soins
Lorsqu’un patient est victime d’un dommage
imputable à une activité de prévention, de
diagnostic ou de soins, le Code de la santé
publique impose qu’il soit informé, dans les
15 jours sur (article L 1142-4) :
L es circonstances et causes de survenue du
dommage,
L’étendue réelle du dommage,
Les dommages potentiels,
La marche à suivre pour exprimer son
mécontentement ou former une réclamation.
Cette information doit être délivrée au cours d’un
entretien réunissant au minimum le patient et le
médecin responsable de la prise en charge.
L’information délivrée au patient est tracée
dans le dossier du patient par un compte
rendu résumant les propos tenus lors de
l’entretien.
Chaque structure est libre d’organiser dans les
détails cette information sous réserve de
respecter ces quelques principes.
Informatique et libertés
Conformément aux obligations de l’arrêté
ministériel du 22 juillet 1996, la clinique gère un
fichier informatisé des données médicales et
administratives des patients qu’elle prend en
charge. Ces données sont transmises au médecin
responsable de l’information médicale dans
l’établissement et sont protégées par le secret
médical.
Conformément à la déontologie médicale, et aux
dispositions de la Loi Informatique et Libertés,
tout patient peut exercer ses droits d’accès et
rectification auprès du médecin responsable de
l’information médicale.
18
Le Code de la Santé Publique réglemente notamment les droits et les devoirs
des personnes hospitalisées. Différents textes les énoncent.
La « Charte de la Personne Hospitalisée » rassemble en 11 principes fondamentaux l’ensemble des
directives.
La Clinique Saint-Augustin s’attache à respecter scrupuleusement ces
11 principes. Les professionnels de santé sont formés en vue de les mettre
en œuvre.
CHARTE DE LA PERSONNE HOSPITALISEE
1 - Toute personne est libre de choisir l’établissement de
santé qui la prendra en charge, dans la limite des
possibilités de chaque établissement. Le service public
hospitalier est accessible à tous, en particulier aux
personnes démunies et, en cas d’urgence, aux personnes
sans couverture sociale. Il est adapté aux personnes
handicapées.
2 - Les établissements de santé garantissent la qualité de
l’accueil, des traitements et des soins. Ils sont attentifs
au soulagement de la douleur et mettent tout en œuvre
pour assurer à chacun une vie digne, avec une attention
particulière à la fin de vie.
3 - L’information donnée au patient doit être accessible
et loyale. La personne hospitalisée participe aux choix
thérapeutiques qui la concernent. Elle peut se faire
assister par une personne de confiance qu’elle choisit
librement.
4 - Un acte médical ne peut être pratiqué qu’avec le
consentement libre et éclairé du patient. Celui-ci a le droit
de refuser tout traitement. Toute personne majeure peut
exprimer ses souhaits quant à sa fin de vie dans des
directives anticipées.
5 - Un consentement spécifique est prévu, notamment,
pour les personne participant à une recherche
biomédicale, pour le don et l’utilisation des éléments et
produits du corps humain et pour les actes de dépistage.
6 - Une personne à qui il est proposé de participer à une
recherche biomédicale est informée, notamment, sur les
bénéfices attendus et les risques prévisibles. Son accord
est donné par écrit. Son refus n’aura pas de conséquence
sur la qualité des soins qu’elle recevra.
7 - La personne hospitalisée peut, sauf exceptions
prévues par la loi, quitter à tout moment l’établissement
après avoir été informée des risques éventuels auxquels
elle s’expose.
8 - La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses
croyances sont respectées. Son intimité est préservée
ainsi que sa tranquillité.
9 - Le respect de la vie privée est garanti à toute personne
ainsi que la confidentialité des informations personnelles,
administratives, médicales et sociales qui la concerne.
10 - La personne hospitalisée (ou ses représentants
légaux) bénéficie d’un accès direct aux informations de
santé la concernant. Sous certaines conditions, ses
ayants droit en cas de décès bénéficient de ce même
droit.
11 - La personne hospitalisée peut exprimer des observations sur les soins et sur l’accueil qu’elle a reçu. Dans
chaque établissement, une commission des relations
avec les usagers et de la qualité de la prise en charge
veille, notamment, au respect des droits des usagers.
Toute personne dispose du droit d’être entendue par un
responsable de l‘établissement pour exprimer ses griefs
et de demander réparation des préjudices qu’elle
estimerait avoir subis, dans le cadre d’une procédure
de règlement amiable des litiges et/ou devant les
tribunaux.
Le document intégral de la charte de la personne
hospitalisée est accessible sur le site internet :
www.sante.gouv.fr
19
Liste des praticiens
Anesthésistes
Dr Beguet
Dr Billaud-Debarre
Dr Cottron
Dr Fournet
Dr Gandara
Dr Geoffroy
Dr Hans Keruel
Dr Hommeril
Dr Hubert Dr Lefebvre
Dr Mabilais
Dr Meresse-Bellard
Dr Raz
Dr Rosé
Dr Schwoerer
Dr Sellier
Dr Tilly
Dr Zaouter
1, rue Eugène Tessier - NANTES
02 40 12 31 41
Chirurgiens et spécialistes
CHIRURGIE GÉNÉRALE ET DIGESTIVE
Dr Hamelin
Dr Rivière
1, rue Eugène Tessier - NANTES
Dr Sina
02 51 25 34 22
02 51 25 34 80
02 51 25 34 78
CHIRURGIE - DIGESTIVE ET THORACIQUE
Dr Arigon
1, rue Eugène Tessier - NANTES
02 40 12 31 36
20
CHIRURGIE VASCULAIRE ET THORACIQUE
Dr Pâris
1, rue Eugène Tessier - NANTES
02 40 12 31 36
CHIRURGIE VASCULAIRE
Dr Lescalié
1, rue Eugène Tessier - NANTES
02 51 72 46 00
CHIRURGIE UROLOGIQUE
Dr Battisti
Dr Bochereau
Dr Cazin
1, rue Eugène Tessier - NANTES
Dr Couteau
Dr Wetzel
CHIRURGIE ORTHOPÉDIQUE
Dr Chaline
1, rue Eugène Tessier - NANTES
Dr Philippeau
hépato-gastroentérologie Dr Aillet
Dr Barouk
Dr Boiffin
Dr Cerbelaud 1, rue Eugène Tessier - NANTES
Dr Lartigue
Dr Patron
Dr Pouliquen
Dr Sauvé
Dr Audan 2, bd du Tertre - SAINT HERBLAIN Dr Bolze 8, allée des Brancas - NANTES PEDIATRE
Dr HÉNAFF
PROCTOLOGIE
Dr Boutoille
Dr Cordonnier
Dr Petit
Dr Tassou
1, rue Eugène Tessier - NANTES
3, rue Marceau - NANTES 02 40 20 16 58
02 40 12 77 66
02 40 12 77 01
02 51 72 46 26
02 40 46 69 58
02 40 89 08 73
02 51 72 46 26
02 40 69 73 15
21
CHIRURGIE STOMATOLOGIQUE
Dr Brisson
9, av. Louise Michel - REZÉ Dr Clergeau
9, rue Bertrand Geslin - NANTES OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE
Dr Fortun
Dr Hiance/Dr Cariou
Dr Pantin 1, rue Eugène Tessier - NANTES Dr Priou
Dr Simon 02 40 75 35 33
02 40 73 29 10
02 51 72 46 06
CHIRURGIE OPHTALMOLOGIQUE
Dr Grué
1, rue Eugène Tessier - NANTES 02 51 72 46 36
Dr Paineau Dr Guillaumat
37 bis, av. de Béarn - ST NAZAIRE
02 40 00 13 20
Dr Harié 2, rue de la Loire - STE LUCE/LOIRE 02 40 25 84 40
Dr Le Guyader
29, bd Guist’hau - NANTES
02 40 20 54 00
Dr Rouillot
2, rue Guépin - NANTES
02 40 48 55 85
CHIRURGIE PLASTIQUE, RECONSTRUCTRICE ET ESTHÉTIQUE
Dr Auffret
60 T, bd Lelasseur - NANTES 02 40 20 22 06
PNEUMOLOGIE
Dr Clarke
Dr De Ferry
1, rue Eugène Tessier - NANTES
Dr Jasnot
Dr Meriot
Dr Caillet 2, bd du Tertre - ST HERBLAIN 02 40 20 37 83
02 51 72 46 22
02 51 72 46 10
02 40 12 77 32
02 40 46 78 57
22
Nos partenaires
23
Comment nous trouver ?
PLAN D’ACCÈS
Le site de la clinique est implanté en
plein centre de Nantes, en bordure de
l’axe Nord/Sud, sur le prolongement de
la route de Rennes.
VOITURE
Entrée des véhicules rue Bouillé :
PARKING situé rue de Bouillé payant
par carte bancaire
BUS
Ligne 12, 32, 52
Arrêt « Bel Air », devant la clinique
TRAMWAY
P62 FT 10/B (octobre 2012)
Conception et impression : MAYA Imp. Vertou - Photos : FOTOLIA
Ligne 2
24
Téléchargement
Explore flashcards