Constipation Le nombre de selles quotidiennes varie d`une

publicité
 Il peut être très difficile de composer avec la constipation.
Qu’est-ce que la constipation?
La nourriture que nous mangeons traverse l’appareil digestif afin d’alimenter notre organisme,
notre esprit et nos vies. La digestion est la décomposition des aliments en plus petits éléments
afin que l’organisme les absorbe plus facilement. Quatre-vingt-quinze pour cent (95 %) des
nutriments sont absorbés dans l’intestin grêle (petit intestin) alors que l’eau et les sels le sont
dans le côlon (gros intestin) et les déchets sont éliminés par la défécation.
La constipation est un trouble courant qui est souvent décrit comme le passage de petites selles
dures causant une défécation peu fréquente et incommodante. Certaines personnes décrivent
la constipation comme étant le sentiment que le rectum n’a pas été entièrement vidé ou le fait
de devoir pousser pour éliminer les selles. Celle-ci se produit lorsque le côlon absorbe trop
d’eau ou que les contractions de ses muscles sont lentes; les selles se déplacent alors trop
lentement dans l’intestin et deviennent dures et sèches.
Constipation
Le nombre de selles quotidiennes varie d’une personne à l’autre. Il n’existe pas de règle
absolue quant à leur fréquence. Certaines personnes vont à la selle plusieurs fois par jour
tandis que d’autres y vont une fois tous les deux ou trois jours. En général, leur fréquence varie
de trois fois par jour à trois fois par semaine. L'évacuation de moins de trois défécations par
semaine peut indiquer une constipation et de plus de trois selles liquides par jour peut être un
signe de diarrhée. Il est important de comprendre que votre fréquence régulière est ce qui est
normal pour vous. Lorsque des changements surviennent, il se peut que vous éprouviez des
problèmes et que vous deviez consulter un médecin.
Tests et diagnostic
Comment puis-je savoir?
Qui peut être constipé?
Chez certaines personnes, la constipation apparaît de façon soudaine et dure seulement
quelque temps. Chez d’autres, particulièrement les personnes âgées, la constipation peut
s’installer graduellement et durer longtemps.
Divers facteurs peuvent ralentir le transit des matières fécales, y compris la déshydratation, un
faible apport en liquides non caféinés, des changements dans l’alimentation (particulièrement,
la consommation d’une quantité insuffisante de fibres solubles), les voyages, le manque
d’exercice, le stress, la grossesse, un élargissement du rectum, une mauvaise coordination des
muscles pelviens et anaux et la prise de certains médicaments.
Obtenir un diagnostic
La majorité des gens souffriront de constipation au moins une fois dans leur vie. Dans la plupart
des cas, il n’est pas nécessaire qu’un médecin pose un diagnostic et la constipation peut être
traitée à domicile à l’aide de moyens non pénétrants. C’est particulièrement vrai chez les jeunes
qui ne présentent pas d’antécédents ni de trouble digestif. Toutefois, chez les adultes plus âgés
et les personnes présentant des antécédents médicaux complexes, la constipation peut
s’avérer un symptôme d’une maladie grave et doit être évaluée.
Pour déterminer la cause d’une constipation, votre médecin peut vous poser des questions et
vous recommandez des changements de votre mode de vie. Vous pouvez l’aider en recueillant
à l’avance les renseignements suivants :
‐ la fréquence de vos selles;
‐ une description de vos selles (forme, dureté, etc.);
‐ si vous êtes en mesure de vous rendre aux toilettes lorsque vous avez une envie
pressante;
‐ si vous devez forcer lorsque vous allez à la selle;
‐ un résumé de votre alimentation;
‐ vos commentaires quant à votre degré de stress;
‐ un résumé de vos activités physiques;
‐ si vous ressentez de la douleur ou présentez d’autres symptômes liés à la constipation.
Si la cause de votre constipation ne peut être élucidée dans le cadre d’une conversation, votre
médecin peut vous demander de passer des examens pour éliminer certaines causes comme le
cancer de l’intestin. Les examens permettant de diagnostiquer la constipation comprennent :
‐
‐
‐
‐
‐
Les analyses sanguines
Le toucher rectal – Il s’agit d’un examen simple pratiqué par un médecin. Pour le
réaliser, ce dernier enfile un gant et lubrifie son index afin de l’insérer dans l’anus de son
patient. Le toucher rectal permet de vérifier la présence de sang ou de mucus et fournit
de l’information importante au médecin sur l’anus et l’état du sphincter anal.
La mesure du temps de transit colique – Ce test permet de savoir combien de temps
une substance met pour traverser le côlon. Pour y arriver, le patient avale un comprimé
contenant des marqueurs qui sont perçus par les rayons X. Il doit ensuite subir une série
de radiographies abdominales à intervalles réguliers afin de déterminer combien de
temps il faut aux marqueurs pour parcourir le côlon.
Le transit baryté – Un produit de contraste permet de rendre le côlon bien visible et de
mettre en évidence toute irrégularité comme un blocage.
L’endoscopie de la partie inférieure de l’intestin – Il peut s’agir d’une sigmoïdoscopie
flexible ou d’une coloscopie, qui sont des interventions sécuritaires réalisées par un
médecin spécialiste. Durant l’examen, celui-ci utilisera un mince tube flexible muni d’une
caméra miniature pour vérifier l’aspect de l’intérieur du côlon du patient.
Traitements possibles
Soulager la constipation
Dans la plupart des cas, la constipation se traite bien. Vous pouvez prendre des mesures
simples pour améliorer vos habitudes intestinales, telles que celles présentées ci-dessous.
Augmenter la quantité de fibres dans son alimentation
Les aliments riches en fibres solubles comprennent les grains entiers, le son et les fruits et les
légumes frais. Les fibres qu’ils contiennent aident au déplacement des matières fécales dans
les intestins en absorbant de l’eau et en augmentant ainsi leur volume. Selon leur âge, leur
sexe et leur mode de vie, les adultes devraient consommer de 25 à 40 grammes de fibre
chaque jour.
Augmenter la quantité de liquides bus
Il est généralement recommandé de boire de 8 à 10 verres de liquides clairs chaque jour. Ce
peut être de l’eau, du jus, du lait, de la soupe ou d’autres boissons. Les liquides contenant de la
caféine ou de l’alcool accroissent la fréquence à laquelle on urine et ne doivent pas être inclus
dans le total.
Devenir – ou demeurer – actif
Avoir un mode de vie actif est bénéfique pour la santé générale. Il en va de même pour la santé
digestive. Un mode de vie sédentaire réduit l’activité intestinale. Il est recommandé de pratiquer
régulièrement de l’activité physique comme la marche, la natation, le vélo, la danse et les sports
pour aider la régularité.
Avoir un mode de vie régulier et aller à la selle périodiquement
Des habitudes de sommeil et une alimentation inconstantes peuvent mener à des selles
irrégulières. Si c’est possible, relaxez et allez aux toilettes chaque jour à la même heure; votre
organisme s’accoutumera à cette routine au fil du temps.
Écouter son corps
En répondant promptement à vos envies de déféquer, vous contribuez à normaliser vos
habitudes intestinales. Il est donc important de vous familiariser avec les lieux dans lesquels
vous vous trouvez afin de ne pas repousser le moment d’aller à la selle lorsque l’envie se fait
sentir. Souvenez-vous de ne pas forcer.
Utiliser des laxatifs
Il existe différents types de laxatifs. De plus, bien des aliments, comme les raisins, les graines
de lin, la réglisse, les dattes et les pruneaux, sont considérés comme étant des laxatifs naturels.
Certaines plantes laxatives stimulent également les contractions du côlon. D’autres produits
aident le côlon à retenir l’eau dans les matières fécales et ainsi à prévenir la constipation.
L’emploi fréquent de certains laxatifs stimulants peut réduire le tonus des muscules intestinaux
et, par conséquent, mener à une faible fonction intestinale. L’utilisation régulière de laxatifs doit
être approuvée par un médecin.
Avoir une alimentation riche en fibre, faire fréquemment de l’activité physique, boire de l’eau,
réduire son stress et porter attention aux besoins de l’organisme constituent les meilleurs
moyens de prévenir la constipation.
La Fondation canadienne pour la promotion de la santé digestive (FCSD) cette
organisation offre de l’information scientifique fiable et impartiale qui permet aux Canadiens de
prendre leur santé digestive en main. Pour en savoir davantage, visitez le site
http://www.cdhf.ca/fr/.
En savoir plus
Pour recevoir les derniers renseignements sur la santé et les maladies digestives fournis par
des experts de partout au pays, inscrivez-vous au bulletin de la FCSD, Appetite for Information
(en anglais). Il contient beaucoup de renseignements, il est gratuit et a été écrit juste pour
vous.
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire