Introduction à la Moccécothérapie 2013

publicité
Introduction à la
Moccécothérapie
Par le Dr Jean Malak
01/01/2013
Tables des matières
1. Historique et
évolution.............................................................................................................3
a. La lithotripsie ou extracorporeal shock wave therapy (ESWT)...........3
b. Les ondes radiales de choc
(RSWT).......................................................................4
c. Les ondes de choc complexes et de massage (MOCCEC) ou
(CSWT)........7
2. La
Moccécothérapie...................................................................................................................8
a. Définition...........................................................................................................................
8
b. Conception........................................................................................................................8
c. Avantages..........................................................................................................................
9
3. Le traitement du muscle et l'ostéoarthrose..............................................................12
Le principe: la douleur articulaire dépend d'un point douloureux musculaire.
Le triple constat: le point sensible dans un muscle, la disparition rapide de la
douleur, la mobilité normale.
4. Les
adiposités.............................................................................................................................15
5. La microcirculation et la peau...........................................................................................17
6. Le relâchement cutané et le raffermissement.........................................................18
7. La relaxation corporelle et le bienêtre..........................................................................19
8. Mécanismes
d'actions.............................................................................................................20
9. Les effets secondaires.............................................................................................................21
2
10. Les contreindications...........................................................................................................22
11. Les traitements
associés.......................................................................................................23
12. Aspect technique et fonctionnement de l'appareil..............................................24
13. Bibliographie............................................................................................................................25
1. Historique et évolution
Le MOCCEC ou appareil de massage par ondes de choc complexes, compressées et
extra-corporelles s'impose sur le marché des techniques modernes de
physiothérapie en tant qu'appareil original d'ondes de choc non statiques et non
balistiques. Les ondes MOCCEC sont auto-amorties tout en conservant une
caractéristique de percussion et de très forte pénétration.
a. La génération E : les appareils ESWT
Au départ, dans les années 80, le premier appareil à ondes de choc a été une
révolution pour traiter non chirurgicalement , de manière extra-corporelle, les
calculs biliaires et rénaux. Ce fut la lithotripsie.
Ces premiers générateurs d'onde de choc ont ainsi donné naissance à
l'extracorporeal shock wave therapy ( ESWT) ou thérapie par onde de choc
extracorporelle.
3
Le fonctionnement des premières machines faisait appel à la technique piézoélectrique, électromagnétique ou électro-hydraulique . La puissance de ces
générateurs était toujours importante car elle devait parvenir à briser et pulvériser
un solide dans une cavité ou dans un organe creux. L'énergie transmise à travers les
tissus devait être parfaitement ciblée et nécessitait un faisceau focalisé d'ondes de
choc.
La pression de l'onde de choc était de l'ordre de 1000 bars et durait 30
nanosecondes.
b. La génération R: les appareils RWST
Sur base des résultats positifs obtenus dans la destruction des calculs , il apparaissait
logique que l'utilisation des ondes de choc moins puissantes , donc moins
douloureuses , pourrait éliminer des formations calcaires plus superficielles comme
celles rencontrées dans les tendons. C'est à partir de cette idée que de nouveaux
appareils très maniables sont apparus dans l'arsenal thérapeutique. Ceux-ci étaient
parfaitement adaptés aux besoins de la physiothérapie , de la kinésithérapie et de la
médecine sportive.
4
Ces appareils innovants , de deuxième génération , faisant appel aux ondes de choc
de source statique, sont finalement de tout autre indication thérapeutique. Au
départ , en médecine avec l'ESWT , il s'agissait d'éliminer un calcul situé à distance
de la peau , à une profondeur d'environ dix centimètres , libre dans une cavité
ouverte vers l'élimination naturelle .Tandis qu'en physiothérapie avec la RSWT,
l'indication princeps est la tendinopathie chronique . RSWT est l'abréviation de
Radial Shock Wave Therapy. Dans sa conception , la RSWT comprend un
compresseur et une pièce à main. L'air comprimé propulse vers l'avant un cylindre
solide dans un tube dont l'extrémité est fermée par un disque métallique. Ce disque
est percuté alternativement et matérialise la source des ondes de choc.
Comme le disque ne bouge pas mais vibre radialement , la source des ondes est
donc bien statique. Les ondes se déplacent donc radialement sur la peau et ont
ainsi une pénétration limitée. La puissance dépend de la pression généralement
comprise entre 1 et 5 bars . La force de percussion subit un effet réducteur par le
disque qui ne se déplace pas et qui absorbe une partie de l'énergie.
La puissance des ondes radiales diminue également fortement avec l'épaisseur des
tissus et n'a plus ou peu d'action au delà d'environ un centimètre sauf si on
positionne le tir sur un os qui va transmettre les vibrations dans milieu solide plutôt
que dans un milieu mou.
La fréquence d'émission se situe entre 10 et 100 hertz mais se décline le plus
souvent dans la gamme des infrasons.
Le dégagement d'énergie sous forme de chaleur est peu important et en aucun cas
n'est susceptible de provoquer des brûlures. Il ne nécessite pas d 'anesthésie locale
contrairement à la lithotripsie par ESWT.
5
Autre différence d'importance , la lithotripsie se réalise le plus souvent en une
séance alors que les traitements par ondes radiales en nécessitent au moins dix . Le
traitement en lui-même est peu douloureux mais s'accompagne rarement d'un effet
agréable et n'est jamais suivi d'une sensation de bien-être décrite comme une
impression de légèreté , de libéralisation de la douleur et de souplesse dans la
mobilité.
D'après les commentaires sur Internet , des patients souffrant de tendinopathie et
surtout d'après les études cliniques randomisées disponibles dans le Medline , les
bénéfices thérapeutiques s'avèrent décevants ou peu probants tant sur le plan de la
disparition des calcifications tendineuses que sur le plan de la symptomatologie ou
de la mobilité . Dans de nombreuses études , il y a lieu de critiquer les conditions de
prise des clichés radiographiques . A partir d' une certaine intensité, les rayons X ne
permettront plus de voir des calcifications alors qu'elles sont toujours présentes . Il
est intéressant de comparer , sur les clichés , la densité osseuse , avant et après
thérapie. Les calcifications pourraient simplement toujours être là.
Il faut aussi garder à l'esprit que, dans la lithotripsie par EWST , la puissance de tir
avoisine les milliers de joules , soit une puissance identique à certaines balles de
carabine.
Dans le cas des ondes radiales par RSWT, la puissance tombe à une dizaine de joules
et devient équivalente à celle d'un jouet propulseur de billes en plastique . Dans ce
cas , il faut se convaincre que c'est la répétition des ondes de choc qui expliquerait
les résultats potentiels.
Même dans l'hypothèse d'un effet cumulé des ondes radiales , il devient difficile
d'admettre et surtout , de constater très objectivement par radiographies
comparatives qu'une puissance aussi faible puisse détruire des calcifications souvent
multiples et toujours enclavées dans des tissus très fibreux comme les tendons.
6
Il est aussi difficilement concevable que les calcifications détruites, si minimes
soient-elles, puissent être évacuées de manière satisfaisante comme elles le
seraient dans un organe émonctoire tel le rein ou la vésicule biliaire .A contrario ,
dans un tendon , le système macrophagique est inexistant puisque la
microcirculation est virtuellement nulle. Il est du reste bien décrit en anatomie
pathologique qu'il n'y a pas de foyer lympho-plasmocytaire dans les tendinites
aiguës (qui devraient d'ailleurs s'appeler tendinopathie récente) .
À la lumière de ces arguments et de ces constatations , on est en droit de douter de
l'utilité réelle des ondes RWST pour traiter les tendinopathies chroniques. En outre
dans les tendinopathies récentes, les ondes RWST sont très peu supportables .
Il en résulte que, dans la majorité des protocoles d'utilisation, les ondes RWST ne
sont plus l'indication primordiale des tendinopathies.
C'est probablement à partir de ce constat que leur profil d'utilisation a changé
progressivement et s'est orienté vers de nouvelles pathologies très courantes
comme le relâchement cutané, la fibrose, les stéatoméries ou adiposités
disgracieuses ( faussement appelées cellulite).
Au lieu de cibler le tendon, certains fabricants proposent des générateurs adaptés à
l'esthétique pour traiter l'épiderme , le derme , l'hypoderme . C'est un changement
thérapeutique nouveau, au potentiel énorme en nombre de patients demandeurs
de soins esthétiques.
c. La génération C : CSWT ou MOCCEC
7
C'est en 2012, qu'apparaît le premier système qui va produire des ondes de chocs
d'un type très particulier. Les ondes produites sont dynamiques ( par opposition à
statiques) et surtout compressées ou auto-amorties ( par opposition à percutantes).
Les indications thérapeutiques en médecine du sport, en kinésithérapie, en
médecine esthétique sont énormes. Cependant , c'est avant tout à la pathologie
musculaire et articulaire que le MOCEC s'adresse.
L'étude de la pratique par le MOCCEC et de ses résultats très significatifs dans les
troubles musculo-squelettiques ,fait l'objet d'un regroupement des données
acquises dans la pratique de tous les jours . L'analyse des résultats et de leur
évolution sont à la base de la Moccécologie.
2. La Moccécothérapie
8
a. Définition
La Moccécothérapie est le traitement du relâchement cutané , des adiposités , de la
fibrose dermique et surtout de la myo-arthropathie au moyen d'une tête de
massage ou pilon couplé aux ondes de choc . Elles sont d'un type complexe car elles
sont compressées et auto-amorties .
b. Conception
La conception du MOCCEC est tout-à-fait différente du RWST sur de nombreux
points :
-1) Les ondes ne sont pas uniquement radiales mais aussi focales , transmises
perpendiculairement aux téguments et en profondeur aux muscles par un
mouvement de percussion douce car amortie . Les ondes ne naissent pas d'un
disque fixe , mais directement d'un piston oscillant d'avant en arrière et couplé à un
pilon de massage. La source des ondes n'est pas statique mais dynamique .
-2) Le mouvement alternatif axial n'est pas un simple mouvement d'aller-retour car
les deux extrémités du piston sont amorties par un coussin d'air en fin de course .
Cela engendre donc une deuxième onde , dite dicrote , en forme de plateau
légèrement ascendant . La percussion alternée et sa compression en fin de course ,
dans les culasses du système , donnent naissance à une onde compressée.
-3) Selon une réalisation suivant l'invention , l'onde compressée , elle- même , est
soumise à une deuxième contrainte qui fait varier la longueur de déplacement du
pilon inversement à sa fréquence d'oscillation . Les ondes émises sont dites
complexes.
La technologie utilisée dans le MOCCEC est complètement innovante . Elle recourt à
un moteur pneumatique fabriqué avec des métaux biocompatibles , autolubrifiants
9
et pratiquement inusables . Les extrémités du piston ne claquent pas à l'aller ou au
retour dans ce moteur linéaire alternatif. Il est donc peu bruyant mais , par contre ,
il vibre fort en raison des effets ondulatoires recherchés.
c. Les dix avantages du MOCCEC
La conception technique du MOCCEC lui confère dix avantages:
1) Le pilon percuteur est interchangeable . Il bénéficie d'une haute technologie et
des matériaux les mieux adaptés tels que : l'acier chirurgical, le titane, l'argent
(antibactérien), le cuivre(antimycotique), le zinc(cicatrisation) , les polymères ainsi
que les matériaux naturels . Le pilon existe également en différents volumes
géométriques , adaptés aux besoins thérapeutiques .
2) Le MOCCEC est omnidirectionnel car il peut être incliné perpendiculairement à la
peau.
3) Sa manipulation est intuitive et intelligente . En effet , la force de pénétration des
ondes dans les tissus peut être fortement augmentée ou diminuée selon la pression
de l'opérateur qui applique l'appareil sur la peau. Ceci permet de mieux cibler soit la
peau , soit la graisse , soit le muscle.
4) La conception très élaborée du moteur linéaire alternatif du MOCCEC ne fait pas
appel à un système de rappel du piston par un ressort. En effet, le piston de
l'appareil bénéficie d'une double propulsion pneumatique identique et symétrique ,
l'une vers l'avant , l'une vers l'arrière.
Le mouvement linéaire est ainsi particulièrement bien équilibré , sans à-coups
brutaux comme celui rencontré lors de la détente d'un ressort.
5) Les têtes de piston, avant et arrière , sont auto-amorties par un coussin d'air .
Cela évite les claquements des pièces métalliques donc le bruit et l'usure.
10
6)L'auto-amortissement participe fortement aussi à la genèse des ondes vibratoires
de résonance pulsée.
7)L'ingéniosité du moteur réside dans les entrées et sorties d'air comprimé au
travers des diverses valves dont les diamètres sont variables. L'avantage de ce
système innovant est que, plus l'amplitude du mouvement se raccourcit , plus sa
fréquence augmente . Non seulement le moteur ne bloque pas mais le praticien
peut augmenter le train d'ondes et insister fortement sur un point précis à traiter .
Cet avantage est d'autant plus intéressant qu' il évite de blesser la peau . Il en
améliore donc l' efficience et l' efficacité.
8) La manipulation du MOCCEC est très simple et ne recourt à aucun circuit
électronique ce qui évite des réglages intempestifs ou contrariants pendant le
traitement . L'opérateur peut ainsi travailler des deux mains . Le seul réglage est la
pression d'air comprimé qui peut varier de 2 à 4 bars . Dans la pratique, la pression
de 2,2 bars est souvent utilisée du début jusqu'à la fin du traitement.
9) Le système ne nécessite pas de pilotage électronique par ordinateur ce qui est
devenu rare aujourd'hui . Il n'y a donc pas d'option d'achat et de surcoût pour un
équipement électronique coûteux et souvent facétieux.
10) Enfin le dernier avantage et probablement l'un des plus intéressants , est la
possibilité de faire glisser le pilon sur la peau et de réaliser un massage agrémenté d'
une huile ou d' une crème de soin .
Il est inutile de préciser , combien un léger massage est toujours un préambule
nécessaire avant un traitement par un appareil de physiothérapie. La relaxation et la
décontraction sont indispensables si un muscle douloureux doit être traité . Dans le
cas de la Moccécothérapie , dès le début de la technique , le massage est toujours
intégré à part entière , soit à la main , soit avec le MOCCEC.
Ce dixième avantage permet de balader le pilon ou tête de massage sur toute la
surface du corps , en un temps très court , pour rechercher des points musculaires
douloureux . Ceci constitue une aide majeure au diagnostique.
11
3. Le traitement du muscle et de l'ostéo-arthrose
12
Ce traitement est réservé aux kinésithérapeutes, médecins et vétérinaires .
Effectivement , il nécessite un minimum de connaissances de base de l'anatomie
musculaire mais , pas nécessairement , des articulations .
Toute personne présentant une lourdeur , une faiblesse , une raideur , une
réduction fonctionnelle , une douleur dans une extrémité , dans les lombes ou le dos
est susceptible de bénéficier d'un traitement par MOCCEC . Cependant , il y a lieu
d'écarter les algies provoquées par les fractures, les inflammations ou les tumeurs...
Le diagnostique, préalablement établi par le médecin, doit écarter ces pathologies
et puis s'orienter vers la recherche d'un point sensible.
Muni de la pièce à main MOCCEC , le praticien applique directement la tête de
massage ou pilon de traitement sur la peau , éventuellement recouverte d'une huile
de soin.
Trois constats doivent être impérativement réalisés dans la pathologie
rhumatismale. Si l'un de ceux-ci n'est pas obtenu, cela veut dire tout simplement
que le diagnostique est incorrect ou incomplet. Il faut donc rechercher une autre
cause, par exemple une tuberculose vertébrale, un anévrisme de l'aorte
abdominale, un syndrome du défilé costo-claviculaire, une neuropathie etc. Donc ici
aussi, le MOCCEC contribue à l'aide diagnostique.
Le traitement par MOCCEC, dans le cadre du traitement de la grande majorité des
maladies musculo-squelettiques, part du principe que toute algie tendineuse ou
articulaire est l'expression de la contracture d'un et un seul muscle.
Attention, en physique, par exemple, un principe n'est pas une loi mais un constat.
Le constat ici est triple ,il s'agit :
- De découvrir un point précis douloureux , d'un diamètre voisin de celui d'une
pièce de monnaie et toujours situé entre deux tendons d'un même muscle .
Celui-ci peut avoir plusieurs corps charnus ou chefs . De même, un muscle peut
avoir un seul ou plusieurs tendons . Si le muscle possède un corps charnu
13
symétrique avec un tendon de même longueur à son origine comme à son
insertion, la douleur sera précisément au milieu géométrique du muscle. Mais les
cas d'asymétrie seront les plus fréquents et l'étude du tendon d'insertion du
muscle malade permettra de mieux cerner l'endroit et le muscle en cause. Très
rarement , le patient se plaindra d'une douleur musculaire en un point précis. Si
c'était le cas, il ne consulterait pas ou peu. Par contre, c'est dans un tendon qu'il
ressentira la douleur, parfois même dans les deux tendons d'un même muscle.
Mais, le plus fréquemment, ce sera au niveau du tendon d'insertion, comme par
exemple, la patte d'oie au niveau de la face interne du tibia. Le plus souvent,
c'est l'articulation chevauchée par ce muscle qui sera ressentie comme la cause
de la douleur , telle une gonalgie dans le cas d'une déchirure du sartorius. La
symptomatologie pourra être neurologique comme dans les hernies discales
lombaires ou dans la neuropathie du nerf médian du syndrome du canal carpien.
Dans ce dernier cas , c'est toujours le corps charnu du muscle petit palmaire,
haut situé dans l'avant-bras ,qui sera en cause. Si le petit palmaire n'existe pas
chez certains patients, c'est d'office le grand palmaire qui sera incriminé et
traité.
- De constater, dès la première minute, que le point douloureux est devenu
moins sensible, ensuite, que la douleur diminue progressivement et que, en fin
de traitement, la pression de travail a été testée au plus fort. Le deuxième
constat est obtenu si et seulement si la douleur a complètement disparu après
cinq minutes.
- D'observer que la fonction musculo-squelettique est redevenue normale. A
chaque fois, le patient mobilise normalement son articulation et ressent une
sensation de légèreté ou de bien-être. Cette affirmation émane des patients euxmêmes .
14
En conclusion, pour être certain que le diagnostique est correct et que la guérison
est acquise , il faut que les trois constats soient remplis.
4. Les adiposités
15
Les vibrations produites par les trains d'ondes complexes émises par le générateur
MOCCEC produisent une agitation très importante de l'eau, des molécules, des
macromolécules contenues dans le liquide extracellulaire . Ce dernier est, en fait,
surtout le tissu conjonctif. Il contient donc aussi des éléments cellulaires comme les
fibroblastes responsables de la synthèse du collagène, de l'élastine et de la
réticuline.
Cette agitation intense des molécules et des cellules favorise les échanges entre les
différents compartiments physiologiques. Et à partir de là, elle améliore la vitesse
des réactions chimiques et donc le métabolisme cellulaire.
Les ondes MOCCEC apportent de l'énergie à la peau qui est ensuite libérée sous
forme de chaleur qui entraine à son tour, une vasodilatation. L'activation de la
microcirculation est intense et surtout persistante. Il s'accomplit une augmentation
des échanges entre les cellules , le sang et le liquide extracellulaire.
Tout
simplement, il se produit une facilitation du processus de guérison naturelle.
Le système MOCCEC aide donc à la réparation naturelle des tissus par action
métabolique améliorée via la microcirculation, l' agitation dans le liquide
extracellulaire et l'apport d'énergie .
Il en résulte un effet positif sur la mobilisation des graisses, sur la régénération du
tissu conjonctif avec diminution de la fibrose et sur l' amélioration de l'aspect de la
peau.
Le terme de " cellulite" ,généralement utilisé pour les adiposités, est inapproprié car
il désigne en médecine une inflammation ou une infection de la peau. Ce qui n'est
pas du tout le cas des dépôts graisseux sous le derme . L'excès de tissus graisseux
est lié à une hypertrophie des adipocytes qui gonflent fortement le tissu conjonctif
originel dans toutes les directions de l'espace . Les travées de collagène sont étirées
et déforment la peau. L'aspect est dit en "peau d'orange".
16
Contrairement aux publicités qui revendiquent un effet de lipolyse, il faut bien
conserver à l'esprit qu'une méthode physique ne peut se substituer au processus
chimique complexe de la lipolyse.
De même, il ne faut pas utiliser non plus le terme "lipolyse" ou "effet lipolytique"
pour désigner une destruction mécanique de la graisse.
Le MOCCEC ne fait pas de la liporéduction. (terme qui devrait, en réalité, être utilisé
pour désigner les résultats obtenus par la lipo-aspiration).
Seules des études scientifiques bien conduites pourront affirmer ou infirmer un
effet lipolytique . Celui-ci devra également être quantifié afin de prouver qu'il est
suffisamment important pour obtenir une liporéduction visible .
Ce qui, par contre, est certain, immédiatement visible et quantifiable, c'est la
réduction volumétrique des bras adipeux et flasques après massage avec le
MOCCEC.
17
5. La microcirculation
Par microcirculation, il faut entendre le passage du sang dans les artérioles, les
capillaires et les veinules mais aussi le passage de la lymphe dans les vaisseaux
lymphatiques.
L'amélioration de la circulation dans les petits vaisseaux sanguins est très évidente
car le traitement par MOCCEC entraîne rougeur et chaleur. L'amélioration de la
circulation lymphatique, quant à elle, est liée à l'effet de compression des ondes
infrasoniques puissantes mais aussi à l'effet de massage léger réalisable par
l'opérateur.
La résultante thermique et érythémateuse est indissociable. Selon l'état de la
circulation sanguine dans la peau, elle va durer de quelques minutes à plusieurs
heures. Par exemple, on remarque un effet bref chez les tabagiques et un effet très
prolongé chez les enfants.
Le résultat " draineur lymphatique" s'apprécie par la mesure du diamètre des
membres avant et après séance. Le bénéfice thérapeutique peut être comparé au
système de compression par bottes de compression alternée ou pulsée. La
Moccécothérapie est une alternative intéressante aux bottes de compression car
elle est en pratique plus courte temporellement, plus précise, plus maniable et
surtout beaucoup plus agréable.
Evidemment, elle nécessite la présence permanente du thérapeute .
18
6. Le relâchement cutané et le raffermissement
La qualité de la peau s'apprécie au moyen d'appareils de mesure qui permettent de
quantifier son état d'hydratation, son élasticité, son épaisseur et sa couleur.
Cependant , cette qualité peut s'évaluer plus simplement par sa souplesse, son éclat
ou brillance, sa douceur, sa température, sa continuité sans vergeture, sa régularité
dans l'épaisseur y compris de l'hypoderme qui peut faire l'objet de remaniements
profonds avec fibrose.
Ce n'est qu'en mesurant ou en évaluant ces paramètres , que l'opérateur pourra
apprécier l'efficacité du MOCCEC dans ce domaine.
Pour se convaincre des possibilités de soins et des résultats esthétiques, il y a lieu de
savoir que toute stimulation qu'elle soit physique, chimique, thermique, électrique,
ou photonique va favoriser les mécanismes de la régénération de la peau. ( Parmi
les moyens physiques connus, le MOCCEC apparaît unique en son genre à tel point
qu'il fait l'objet d'un dépôt de marque, de modèle et d'innovations brevetées ).
Les déplacements moléculaires dans le liquide extracellulaire, la transmission
d'énergie, l'augmentation de la microcirculation , les modifications physiologiques
qui en découlent, dont probablement la libération de divers médiateurs, permettent
d'en déduire une action des ondes MOCCEC dans les soins de la peau.
Pour le relâchement cutané, les pilons du MOCCEC sont adaptables en fonction de
la surface à soigner. Par exemple, il sera hémicylindrique, large, ou en forme de
pointe. En fonction de l'état des téguments, il sera en or, en argent, en cuivre, ou en
zinc... Il est bien connu que les ions "argent " ont une action antibactérienne, que les
sels d'or sont utiles dans la polyarthrite chronique évolutive, que les ions "cuivre"
sont puissamment antimycotiques et que le sulfate de zinc est cicatrisant .
19
7. La relaxation
De l'avis de plusieurs centaines de personnes qui ont testé le MOCCEC avant sa mise
en vente, il s'agit de la meilleure technique de physiothérapie. En effet , elle est très
rapide et remarquablement efficace par rapport aux autres thérapies comme le
massage manuel, la balnéothérapie, les douches chaudes, la fangothérapie, les
infrarouges, le crochetage des téguments, l'électrothérapie etc. Mais le plus
étonnant, c'est la sensation de bien-être qui séduit la majorité des patients et cela,
dès la mise en route de l'application de la tête de massage sur le corps. Cette
première évidence se confirme encore par la demande fréquente d'explorer
d'autres régions corporelles . Ainsi , beaucoup de patients demandent
personnellement un massage de la nuque , des épaules puis des bras. Nombreux
sont ceux qui ressentent une profonde relaxation et qui s'endorment. Ce
phénomène est toujours décrit comme particulièrement agréable. De cette autre
constatation, découle la seconde évidence indéniable, celle d'un relâchement total
qui aboutit régulièrement à un état d'endormissement.
L'induction du sommeil chez les personnes étendues sur le ventre sera l'objet
d'études en unité du sommeil dans les années à venir.
20
8. Mécanismes d'action
Plusieurs auteurs proposent les mécanismes d'actions suivants pour expliquer les
effets des ondes de choc.
1) Dans les tendinopathies chroniques avec calcifications, les ondes de choc sont
susceptibles de faire éclater des petites formations calcaires et d'activer la
microcirculation .
2) L' action antalgique observée est imputable d'une part à la libération potentielle
d'endorphine tissulaire et d'autre part à la fréquence de vibration au voisinage des
quinze hertz . Cette fréquence possède un effet analgésique reconnu comme le
démontrent les appareils TENS.
3) Certaines publications font état de la libération de monoxyde d'azote (NO) qui
agit comme vasodilatateur et aussi de la production locale de VEGF( vascular
endothelial growth factor).
4) Enfin, il est bien connu que toute stimulation physico-chimique de la peau
entraîne la stimulation des fibroblastes et la synthèse du collagène. Parmi tous les
moyens mécaniques inventés pour stimuler la peau, il est évident que les ondes de
choc transmises par le système MOCCEC sont les plus puissantes en terme
énergétique.
21
9. Les effets secondaires
L'érythème et le réchauffement léger de la peau sont très fréquents et constituent
un indice de soins plutôt agréables.
L'irritation s'évitera par l'utilisation d'un pilon non allergisant en or , en argent, en
titane ou en acier chirurgical mais aussi par la mise sur la peau d'une huile neutre ou
essentielle.
Il est important de choisir la tête de massage la mieux appropriée au résultat
recherché.
Les têtes de massage en titane glissent mieux que celles en acier mais moins bien
que les pilons en nitrure de titane. Par conséquent, le frottement sera plus fort avec
de l'acier et la stimulation de la circulation sanguine sera optimale avec une tête de
ce type . Le zinc, quant à lui, sera tout indiqué pour une cicatrisation rapide autour
d'un ulcère cutané .
Le dermographisme ou l'urticaire, rarement rencontré, ne sera pas provoqué
directement par le pilon mais sera lié à l'état de santé du patient.
Cependant, dans le traitement musculaire, une légère douleur est normale mais elle
devra disparaître rapidement sinon l'indication thérapeutique devra être remise en
question et le traitement sera interrompu.
Attention! Dans environ dix pour cent des cas de myo-arthropathie , la douleur de
départ qui avait disparu le jour même réapparaît le lendemain mais régresse
souvent complètement les jours suivants . Les très rares exceptions à la guérison
confirment la règle et doivent ouvrir la discussion . Dès lors , il faut envisager une
autre pathologie non encore connue ou la nécessité d'une intervention chirurgicale
soit pour une hernie discale ou bien encore l'existence d'une polynévrite diabétique
ou d'une
fibromyalgie (ces pathologies ne relèvent pas d'un traitement par
MOCCEC dans la plus grande majorité des cas).
22
10. Contre-indications
Les troubles de la coagulation ou de l'hémostase tels que l'hémophilie, les
anticoagulants, les antithrombotiques (relatif), la fragilité capillaire, et la
thrombophlébite.
Les infections, les plaies et les ulcères (sauf autour du cratère) ainsi que les
traumatismes de la peau.
Toute inflammation aiguë .
Tout organe autre que la peau et les muscles ( dans l'état actuel des connaissances).
La grossesse ( par principe de précaution).
Le manque de collaboration du patient .
Chez les enfants et adolescents, en raison de l'existence de cartilage de conjugaison.
L'existence de matériel d'ostéosynthèse comme les vis, les clous ou les plaques
parce qu'ils ne peuvent être soumis aux vibrations et qu'un risque de désinsertion
est possible.
L'exacerbation de la douleur primitive. Il ne faut surtout pas s'acharner à la traiter
mais il est capital de remettre en question le diagnostique et de faire toute
investigation nécessaire. Ce sera d'un grand bénéfice pour tous.
23
11. Les traitements associés
Les ondes de choc de première ou de dernière génération représentent une
technique innovante de soins. La méthode MOCCEC doit cependant être très précise
et rigoureuse en ce qui concerne le traitement musculosquelettique.
Cependant, elle est compatible avec de nombreux autres traitements et avec les
recommandations habituelles qui sont faites aux patients.
L'arrêt des activités sportives est recommandé pendant deux à six semaines avant la
reprise légère et prudente du sport. Mais le plus souvent, elle est immédiate et
définitive.
La contention légère d'un membre avec un bandage extensible est envisageable.
Mais il ne collera pas et ne dépassera jamais la pression veineuse. Cependant, elle
est souvent jugée inutile par le patient.
Le repos est obligatoire si la fonction articulaire est très limitée.
Les massages habituellement manuels peuvent se faire délicatement, directement
avec le MOCCEC. Pour le patricien , il s'agit d'un gain non négligeable de temps de
travail.
Les techniques de physiothérapie sont possibles aussi en alternance .
Les remèdes usuels, relaxants, antalgiques, anxiolytiques, anti-inflammatoires ne
doivent pas être nécessairement abandonnés .
Une activité en décharge est parfois utile (vélo,balnéothérapie).
L'utilisation d'onction ou de crème de soins est toujours un bon complément.
Cependant, dans la majorité des cas, la Moccécothérapie sera largement suffisante
voire définitive.
24
12. Aspects techniques et fonctionnement de l'appareil
Lorsque l'appareil est mis sous tension, il faut tenir la poignée du MOCCEC
fermement dans la main, allumer le compresseur et régler la pression du gaz à deux
bars. En fonction de la tolérance du patient, on augmente progressivement la
pression par palier d'un demi bar jusque 4 bars au maximum.
La durée du traitement est très courte : 5 minutes pour un seul muscle à un seul
endroit !
Pour le relâchement cutané : 10 minutes mais cela dépend de la surface à masser.
Pour les adiposités, la durée est plus longue et fonction de l'acceptation du patient.
Il est préférable de ne pas dépasser vingt minutes de traitement au total.
En pré-opératoire musculaire , on recherche les points sensibles ou le degré général
de sensibilité en baladant la tête du pilon sur des zones aussi larges que possibles
comme le dos, la jambe, le cou ou le bras. Ceci permet de découvrir un autre point
douloureux inattendu mais toujours coresponsable d'une limitation fonctionnelle.
En peropératoire, on augmente par palier la puissance de la pression d'air comprimé
et on effectue un massage sur un point musculaire précis ou sur une zone plus
étendue lorsqu'il s'agit de traiter le relâchement cutané ou les adiposités.
En postopératoire ,une huile ou une crème traitante peut apporter un confort
supplémentaire.
25
13. Bibliographie
Il n'existe pas encore d'article scientifique concernant la Moccécothérapie
puisqu'elle va seulement être à la portée des patriciens à dater de 2013.
Par contre, de très nombreux articles sur les ondes de choc radiales sont disponibles
dans le Medline et sont d'un intérêt important pour faire la comparaison avec la
CSWT.
Des titres d'articles sont fournis de manière non exhaustive.
26
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire