Vaincre les rhumathismes par des méthodes

publicité
Roland Reymondier
Vaincre
les rhumathismes
par des méthodes
naturelles
Diffusées et distribuées par DG DIFFUSION
Z.I. de Bogues
31750 Escalquens
Texte rhumatismes.indd 5
18/07/07 10:15:38
Texte rhumatismes.indd 6
18/07/07 10:15:38
INTRODUCTION
Les rhumatismes font partis de ces maladies que l’on considère
comme «normale» à partir d’un certain âge. On ne peut plus douter
que c’est un véritable marché qui rapporte beaucoup d’argent puisque
dans nos sociétés les individus deviennent de plus en plus vieux.
Peut-on soigner les rhumatismes autrement qu’avec une médication chimique ?
Cette question est d’autant plus fondamentale que les médicaments ont fait preuve de leur extraordinaire efficacité. Cependant
lorsque les antibiotiques, les corticoïdes, les vaccins sont apparus, on
a cru qu’ils allaient régler les problèmes de santé bien mieux qu’une
simple hygiène de vie.
On avait là des armes redoutables mais ce qu’on ne savait pas alors,
c’est qu’il fallait certes parfois les utiliser, mais avec beaucoup d’intelligence, recul et retenu.
Ce ne fut nullement le cas. D’autant plus que la pharmacie est
devenue, ces dernières années une véritable industrie qui rapporte
beaucoup d’argent. Les intérêts financiers passent avant ceux de la
santé chacun de nous doit en être persuadé.
Aucun médicament de l’industrie chimique n’est anodin. Cette
constatation ne signifie nullement qu’il faille revenir exclusivement
aux méthodes de traitement de nos ancêtres et ne point profiter des
découvertes thérapeutiques modernes intéressantes. Mais il convient
d’être perspicace et très mesuré dans l’utilisation non seulement des
antibiotiques mais aussi de certaines autres médications puissantes.
Car c’est un fait, les antibiotiques ne sont pas les seuls à provoquer des méfaits. La banale aspirine, elle-même, utilisée en si grande
Texte rhumatismes.indd 7
18/07/07 10:15:38
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
quantité n’est pas exempte d’inconvénients. Elle entraîne, dans une
majorité de cas, au niveau digestif, des hémorragies microscopiques.
Mais le plus souvent, il est bien difficile de prévoir à l’avance les effets
d’une médication dangereuse à long terme.
Ainsi, pendant plus de trente ans on traite les femmes à la ménopause avec des hormones de synthèse et on finit par s’apercevoir que
ce traitement proposé comme anodin, dans certains cas est promoteur du cancer.
Revenons à notre aspirine. Les thérapeutes ont pris conscience de
ses inconvénients alors ils ont demandé à l’industrie pharmaceutique
de leur trouver une autre aspirine, toute aussi puissante et même
plus que la première, et là, sans effets secondaires. Les chimistes ont
trouvé le nouveau traitement miracle, celui qui allait complètement
révolutionner l’approche des maladies inflammatoires et rhumatismales. Et puis, enfin un traitement qui allait rapporter beaucoup
d’argent : le Vioxx était celui-là…
Le plus gros scandale dans le domaine médical de ces dernières
années est celui du Vioxx, anti-inflammatoire lancé à la fin des
années 1990 et présenté comme révolutionnaire dans le traitement
des rhumatismes.
Or le 30 septembre 2004 le laboratoire Merck annonçait le retrait
mondial de l’un de ses produits phare, l’anti-inflammatoire Vioxx, à
la suite d’un nombre élevé de décès survenus par crise cardiaque et
accidents vasculaires cérébraux.
Le Vioxx avait pourtant démarré en fanfare sur le marché américain, en 1999. Présenté alors comme la toute nouvelle génération
d’anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), il est prescrit aux
patients souffrant d’arthrose.
Pour le Groupe Merck, l’enjeu est de taille : il compte sur son
nouveau médicament pour asseoir sa place de n° 4 mondial de la
Texte rhumatismes.indd 8
18/07/07 10:15:38
Introduction
pharmacie et prendre une part significative d’un marché estimé à
6,5 milliards de dollars par an.
Pour damer le pion à Pfizer, qui vient de lancer son concurrent,
le Celebrex, Merck monte une intense campagne de promotion
(100 millions de dollars par an) et inonde les magazines de publicités
vantant les vertus de son produit miracle.
« Le Vioxx est en passe de révolutionner la pratique des antiinflammatoires luttant contre la douleur, tout en évitant les effets
désagréables sur l’estomac », indiquait alors le laboratoire.
Adieu donc ulcères et autres hémorragies digestives…
L’effet est immédiat : tout le monde veut du Vioxx, et le médicament se hisse à la deuxième place du marché. Sous la pression des
patients, il est même prescrit pour d’autres maux, comme les rages
de dents !
Après les États-Unis, direction l’Europe. Merck se lance début
2000 sur le marché français, où le Celebrex ne débarquera qu’un an
plus tard.
« La rumeur de l’arrivée d’un médicament qui allait révolutionner
le traitement de l’arthrose et mettre les gastro-entérologues au
chômage a précédé sa mise en place sur le marché », se souvient un
médecin généraliste à Paris.
Il faut dire que Merck a déployé l’artillerie lourde. Il n’y a pas un
jour sans qu’un article dans la presse féminine et généraliste ne vante
les mérites du médicament de Merck.
Les pontes de la rhumatologie signent tribune sur tribune dans
les magazines spécialisés pour mettre en avant l’innovation thérapeutique et le peu d’effets secondaires. Une armada de visiteurs
médicaux sillonnent l’Hexagone, cadeaux en poche, pour vendre le
Vioxx aux médecins.
Texte rhumatismes.indd 9
18/07/07 10:15:38
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
Le laboratoire américain s’offre même une estrade de choix pour
faire la promotion de son produit, trois jours avant sa mise sur le
marché, en sponsorisant, le congrès annuel de la Société française de
rhumatologie.
« L’orchestration de l’arrivée du Vioxx est un modèle du genre »
note Yves Bur, vice-président UMP de l’Assemblée nationale et
président du groupe d’études sur le médicament. « Merck a suscité
l’attente et créé le besoin, si bien que les médecins refusant d’en prescrire passaient pour des ringards. »
Résultat : dès la mise sur le marché du Vioxx, les patients se ruent
chez leurs médecins pour qu’on leur prescrive ce nouveau médicament dont la presse s’est tant fait l’écho.
Cependant aux États-Unis la Food and Drog Administration démontre
dès 2003 que le risque d’avoir une crise cardiaque est deux fois plus
important qu’avec n’importe quel autre anti-inflammatoire.
Bien que ces risques soient connus par le laboratoire Merck dès le
début de la commercialisation, que la revue française Prescrire indiquait que ce médicament n’apportait rien de bien nouveau et que ses
essais cliniques étaient imprécis et que de nombreuses questions se
posaient notamment sur ses effets cardiaques, le Vioxx est littéralement « balancé » sur le marché français comme on le ferait pour une
poudre à laver le linge.
Arguments publicitaires fallacieux à l’appui, essais cliniques tronqués, puissants enjeux économiques, tripatouillages financiers, notre
santé serait-elle tributaire d’un abus de confiance ?
De par le monde, on attribue 60 000 morts à cet amateurisme
médical, dont 27 000 morts aux États-Unis
Et en France, pays des lumières, 500 000 malades ont pris régulièrement du Vioxx. Ce médicament est devenu le dixième médi10
Texte rhumatismes.indd 10
18/07/07 10:15:39
Introduction
cament le plus remboursé en 2003 (pour un montant de 87 millions
d’euros), et là, oh miracle… Aucun mort reconnu en France, c’est ce
que l’on nomme depuis le « french paradox ».
Mais ne vous inquiétez pas, vous qui me lisez, un autre anti-inflammatoire tout aussi puissant et inoffensif est à l’étude, vous découvrirez sa promotion dans votre magazine d’information préféré.
On oppose à la naturopathie une médecine « sérieuse », « efficace »,
avec des stratégies thérapeutiques « scientifiquement prouvées », des
médicaments avec une AMM (autorisation de mise sur le marché) à
toute épreuve, testés très scientifiquement.
Les gens qui veulent se soigner autrement avec des compléments
alimentaires sont dangereux pour eux-mêmes, pour leurs enfants
mais aussi pour la société (ils peuvent contaminer les autres par
leurs idées surtout). Ce sont des délinquants qu’il faut poursuivre et
condamner ainsi que les charlatans qui les soignent surtout quand ils
sont médecins.
Et ils sont nombreux en plus : près de quatre mille médecins
classés comme appartenant à la mouvance sectaire, plusieurs millions
d’utilisateurs des médecines naturelles et alternatives en particulier
l’homéopathie et l’acupuncture en France.
Et puis voilà que depuis quelques années c’est la catastrophe, le bel
édifice se fissure de partout et les coups durs se succèdent de plus en
plus meurtriers.
Malgré l’interdiction du Vioxx et les procès qui pleuvent de
partout, le médicament est toujours en vente en Afrique et la
famille des « coxibs » est en vente sous d’autres formes en particulier le fameux Celebrex, soupçonné lui aussi des mêmes méfaits par
l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de
santé).
11
Texte rhumatismes.indd 11
18/07/07 10:15:39
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
Mais ne croyez surtout pas que ces pratiques soient nouvelles. En
2OO1 les laboratoires Bayer et Fournier ont retiré précipitamment
du marché le Staltor et le Cholstat, médicaments anti-cholestérol,
à base d’une variété de statine, la cérivastatine, responsable de très
nombreux décès de part le monde.
Ceci n’empêche nullement la commercialisation en France de
nombreuses spécialités anti-cholestérol à base de statines, malgré les
effets secondaires désastreux de ces médicaments, dont certains ont
été traités avec quoi : le Vioxx !!!
Les statines entraînent une destruction des muscles et un passage
de substances toxiques dans le sang, puis une atteinte rénale grave.
Il faudra attendre beaucoup plus de morts et de victimes pour voir
interdire l’usage définitif des statines en France. Ce n’est pas nouveau
car nous autres Français nous sommes beaucoup plus intelligents que
les américains : rappelez-vous l’histoire du Distilbène, œstrogène de
synthèse responsable de malformations congénitales graves du fœtus,
interdit aux États-Unis en 1971 ; ce n’est qu’en 1977 qu’il sera interdit
en France !!!
On raconte bien souvent que ceux qui veulent se soigner autrement prennent des risques. Moi je pense qu’ils en prennent beaucoup moins que ceux qui se font vacciner contre l’hépatite B, qui
avalent passivement des comprimés de l’industrie chimique, molécules luttant contre le cholestérol et autres.
Et rassurez-vous pour ce qui concerne les rhumatismes, les derniers
anti-inflammatoires à la mode peuvent offrir une perspective : leur
disparition avec… celle du malade.
Mais lisez plutôt ce livre qui va vous faire prendre conscience
qu’une voie alternative existe pour soigner les rhumatismes naturellement.
12
Texte rhumatismes.indd 12
18/07/07 10:15:39
Introduction
Naturellement, voilà le mot-clé. Des traitements sans effet secondaire.
Faites votre choix !
YZ
13
Texte rhumatismes.indd 13
18/07/07 10:15:39
RHUMATISME ET ARTHRITISME
Vieux comme le monde, le rhumatisme peut prétendre au titre de
« maladie préhistorique ».
Les paléontologues n’ont-ils pas découvert, sur des ossements, les
lésions typiques du rhumatisme, avec décalcification intense des articulations. Ceci n’est pas pour nous étonner lorsque l’on sait que les
cavernes où vivaient nos ancêtres de l’âge de pierre n’étaient pas
dotées de tous les conforts caloriques !
Dans l’antiquité, Hippocrate décrit le premier, les symptômes du
futur arthritisme, tout spécialement la goutte et ses causes (suralimentation, état glandulaire).
Cependant, il ne différencie par la goutte du rhumatisme. C’est
seulement à la fin du xviie siècle que le grand médecin Sydenham,
d’esprit hippocratique distingue ces deux affections :
« Quand le rhumatisme n’est pas accompagné de fièvre, il passe
souvent sous le nom de goutte, quoiqu’il en diffère essentiellement,
comme le savent très bien ceux qui connaissent à fond les deux maladies. »
Au xixe siècle, s’isolait peu à peu un nouveau syndrome de l’arthritisme qui devait connaître une fortune extraordinaire au point
que tout trouble chronique difficile à identifier allait être qualifié
« d’arthritique ».
Les théories sur cette « diathèse » d’origine souvent familiale, avec
la « goutte » comme représentante la plus typique, la plus « bourgeoise », sont alors nombreuses : le tempérament arthritique, goutteux, névrosé, le ralentissement de la nutrition, sont tour à tour invoqués.
14
Texte rhumatismes.indd 14
18/07/07 10:15:39
Rhumatisme et arthritisme
À la fin du dix-neuvième siècle, Charcot par la remarquable
description du rhumatisme chronique déformant, fut le premier à
montrer l’existence d’une maladie rhumatismale, à évolution inexorable, tout à fait différente des rhumatismes des obèses ou goutteux
arthritiques.
Des travaux ultérieurs s’orientèrent nettement vers l’identification du rhumatisme, tout spécialement de sa cause, pressentie alors
uniquement comme microbienne.
Ainsi, on différencia par la clinique et les lésions cardiaques, le
rhumatisme articulaire aigu du rhumatisme chronique. Plus tard des
médecins décrivirent une forme grave du rhumatisme chronique
déformant de l’enfant.
Il n’y a pas « un » mais « des » rhumatismes
C’est là une donnée capitale qui domine l’histoire des causes et des
traitements des rhumatismes, et explique aussi l’infinie variété des
procédés que la médecine utilise pour les combattre. C’est la multiplicité de ces procédés, c’est-à-dire leur emploi à bon escient dans
tel où tel cas, qui rendent compte en grande partie des découvertes
thérapeutiques enregistrée depuis ces cinquante dernières années.
Mais d’abord, que sont-elles et comment peut-on les définir ?
Toutes les affections rhumatismales se manifestent par
l’inflammation, l’irritation et enfin la dégénérescence du
tissu conjonctif, de ses dérivés et de son réseau nerveux, tout
particulièrement des articulations et de leurs annexes qui
assurent le jeu du système locomoteur, gaines synoviales,
bourses séreuses, tendons, muscles, aponévroses.
Ce tissu conjonctif n’est plus un matériau de remplissage, une
simple toile d’emballage, comme on le pensait au tout début du
15
Texte rhumatismes.indd 15
18/07/07 10:15:39
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
xxe siècle mais il occupe désormais une place prépondérante dans les
mécanismes statiques et dynamiques de l’organisme.
Les rhumatismes se traduisent par des douleurs, de l’impotence fonctionnelle, assez souvent par des déformations,
jamais par de la suppuration : il paraît inutile de souligner
l’importance des douleurs que la langue populaire emploie
souvent comme synonyme de toutes ces maladies.
La tendance aux rechutes, la prédisposition de certaines lignées,
la sensibilité aux variations climatiques constituent des traits
contingents à côté des caractères essentiels qui viennent d’être
énumérés.
En dehors de ce fonds commun, des différences profondes établissent des divisions radicales entre les multiples affections individualisées par leurs causes, leurs symptômes, leur évolution, leur traitement
qui représentent ce cadre bigarré, hétérogène des rhumatismes.
En fait ce sont plusieurs dizaines de maladies articulaires différentes qu’on classe dans la famille des « rhumatismes », ce qui peut
nous faire dire qu’il n’y a pas « un » mais « des » rhumatismes.
D’un point de vue pratique retenons
1) L’imprécision du mot rhumatisme qui sur le plan étymologique
signifie « rhume » et « fluxion ». Mais c’est justement sa plasticité qui
ont fait sa fortune et la rend si durable qu’il est considéré comme
irremplaçable.
2) Le développement de ces nombreuses pathologies n’ont que
deux points communs : douleurs et inflammations articulaires.
3) Les traitements qui découlent de la perception de ces différentes
maladies sont très nombreux. Ils peuvent faire appel à la chimiothérapie (anti-inflammatoires, antalgiques) sels d’or, régimes alimentaires, plantes médicinales, emploi de sources minérales, physiothé16
Texte rhumatismes.indd 16
18/07/07 10:15:39
Rhumatisme et arthritisme
rapie, orthopédie, chirurgie qui étend de plus en plus son domaine
pour le plus grand bien des rhumatisants
Ces dernières années, les méthodes naturelles ont apporté des
preuves réelles de leur efficacité et ce livre en est le témoignage.
YZ
17
Texte rhumatismes.indd 17
18/07/07 10:15:39
ARTHROSE, ARTHRITE…
et autres affections rhumatismales
Dérivé du mot grec « arthron » signifiant articulation, le mot
« arthrite » représente toutes les maladies inflammatoires affectant les
articulations.
De ce fait, qu’ils soient chroniques ou aigus, les symptômes de
l’arthrite se manifestent par l’enflure, la raideur, la douleur et quelquefois, par une chaleur au niveau de l’articulation accompagnés
d’une rougeur.
Il est des maladies qui tuent, d’autres qui handicapent et empoisonnent la vie : les maladies rhumatismales sont de celles-ci. Elles
mordent peu à peu sur la qualité des jours et des nuits, elles épuisent.
Pour beaucoup, elles font partie des misères de l’âge qu’il faut savoir
endurer avec résignation.
Les « rhumatismes » regroupent une série de pathologies différentes de l’appareil locomoteur qui ont en commun d’être douloureuses.
Elles affectent les os, les articulations avec leurs capsules, leurs
ligaments, les muscles et leurs tendons, leurs gaines et leurs nerfs.
Les causes en sont variées, puisqu’elles vont des traumatismes aux
maladies d’usure liée à l’âge (arthrose), en passant par les infections,
les troubles génétiques du métabolisme (goutte) et les erreurs de cible
du système immunitaire (arthrite rhumatoïde).
Sous l’étiquette « rhumatismes » on groupe tout un ensemble de
maladies très diverses, allant du rhumatisme articulaire aigu à la
polyarthrite chronique évolutive et du rhumatisme infectieux à la
forme la plus banale : l’arthrose.
18
Texte rhumatismes.indd 18
18/07/07 10:15:40
Arthrose, arthrite… et autres affections rhumatismales
La douleur et l’enflure constituent les seuls points communs de ces
diverses affections, dont la nature et l’origine diffèrent totalement.
Il est vrai que, lorsqu’on parle de rhumatismes, le plus souvent,
l’on fait allusion aux douleurs et aux inflammations touchant les articulations et d’autres parties du corps, mais, il est important, de par
ses diverses formes, de faire une distinction plus explicite.
Si ses formes les plus connues sont l’arthrose, le rhumatisme psorisique (un des symptômes du psoriasis) et la polyarthrite rhumatoïde,
il faut savoir que les symptômes de l’arthrite dépendent de chaque
patient.
En ce qui concerne la polyarthrite rhumatoïde, elle touche l’organisme humain tout entier et généralement, les articulations des
poignets, des pieds et des mains se faisant difformes, et sont souvent
touchées au début de la maladie.
Difficile de déterminer avec conviction les causes de cette forme
d’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde se présente comme une inflammation d’origine héréditaire, mais aussi des conditions de vie dont
celles de l’alimentation du patient.
Quant à l’arthrose, encore appelée « ostéo-arthrite », elle affecte
en général les genoux et les hanches du patient, dont la cause est soit
un surpoids, soit l’emploi excessif d’une articulation due au sport ou
à une activité professionnelle et ce, vers la quarantaine.
Habituellement, connue comme étant une maladie rhumatismale,
l’arthrite réunit plusieurs maladies assez connues. Il s’agit notamment :
- De la « spondylarthrite ankylosante » qui est une affection chronique des articulations des vertèbres du dos évoluant petit à petit
et provoquant un ankylose ou une rigidité douloureuse du dos, du
torse et des hanches.
19
Texte rhumatismes.indd 19
18/07/07 10:15:40
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
- De la « tendinite » qui est une inflammation d’un tendon suite à
un choc (étirement brusque, défaut technique chez un sportif.).
- De la « goutte et la pseudo-goutte » liée à la formation de cristaux
(acide urique ou phosphate de calcium) au niveau des articulations.
- De l’« arthrite infectieuse » apparaissant suite à une infection de
l’articulation.
- De l’« arthrite réactionnelle ou réactive » provoquée par une
infection survenue dans le corps ou même du « lupus » qui est une
arthrite inflammatoire chronique touchant les tissus conjonctifs.
Énumérer les principales formes de l’arthrite, sans signifier la
« polymyosite » (inflammation des muscles), et la « bursite » (inflammation douloureuse des régions d’amortissement des articulations)
ne saurait achever cette liste exhaustive.
Cependant, il est tout aussi important de noter qu’il existe une
forme d’inflammation des articulations réunissant la polyarthrite
rhumatoïde, la polymyosite, la sclérodermie (durcissement de la
peau), le lupus ainsi que les inflammations des tissus conjonctifs :
c’est le « syndrome de Sjörgren » !
Il peut aussi arriver que le patient souffre de « déchaussement
des dents » : là, les dents deviennent mobiles suite à une inflammation de la gencive et provoquant un abcès dentaire : c’est l’« arthrite
dentaire » !
Ne vous étonnez pas si l’on vous affirme que, certaines maladies
telles que la « maladie de Lyme », la « maladie de Paget », « la maladie
de Raynaud »…ont un lien avec l’arthrite.
Être sujet de l’arthrite est une chose, mais la prévenir est toute
autre !
Il est bien difficile de prévenir l’arthrite mais, des sujets ont su
atténuer leurs douleurs articulaires en maintenant une hygiène de
20
Texte rhumatismes.indd 20
18/07/07 10:15:40
Arthrose, arthrite… et autres affections rhumatismales
vie saine ou en se référant aux soins de physiothérapeutes, de massothérapeutes, d’ergothérapeutes…
En plus, de ces techniques visant temporairement à réduire les
douleurs, il est souvent indiqué de se reposer, de se relaxer, de dormir
assez, de pratiquer des exercices physiques (exercices d’amplitudes de
mouvements, de musculation, d’endurance…), sans oublier la thermothérapie car, nul ne l’ignore, le chaud comme le froid contribuent
à la réduction des douleurs articulaires, sauf si le patient souffre d’un
trouble de la circulation du sang, bien entendu !
L’alimentation saine, vivante s’avère être l’élément majeur du traitement.
Quant aux plantes médicinales et certains compléments alimentaires, on ne peut les minorer d’autant plus qu’ils sont extraordinairement efficaces et c’est du moins ce que nous allons aborder dans ce
nouvel ouvrage.
YZ
21
Texte rhumatismes.indd 21
18/07/07 10:15:40
LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE
Au dix-neuvième siècle, elle portait le nom de « goutte asthénique primitive » alors qu’en réalité elle n’a aucun rapport avec l’autre
maladie qu’on nomme la goutte.
En 1853 le célèbre docteur Charcot lui consacre sa thèse de médecine et la dénomme « rhumatisme inflammatoire chronique ».
C’est en 1931 que trois rhumatologues français baptisent cette
maladie de « polyarthrite chronique évolutive » un peu plus tard on
lui donnera le nom de « polyarthrite rhumatoïde ».
La polyarthrite rhumatoïde est relativement fréquente. En France,
on estime le nombre de cas de 0,25 à 0,50 % de la population générale.
Elle survient principalement chez la femme entre 40 et 60 ans,
mais elle peut se voir à tous les âges et quelque soit le sexe ou la race.
Elle est deux fois plus fréquente chez les parents des sujets atteints.
C’est le plus fréquent des rhumatismes inflammatoires chroniques.
On la qualifie également de maladie systémique car elle ne touche
pas seulement les articulations et divers organes peuvent être atteints.
Elle fait partie des maladies auto-immunes, car dans son déclenchement et dans sa pérennisation intervient un dérèglement de l’immunité.
L’immunité est ce qui permet de reconnaître un agent étranger
comme extérieur à soi pour pouvoir l’éliminer. L’immunité permet
aussi à chacun d’entre nous de reconnaître des organes comme étant
les siens afin de les tolérer et de ne pas déclencher de réponse contre
eux.
22
Texte rhumatismes.indd 22
18/07/07 10:15:40
Table des matières
INTRODUCTION
7
RHUMATISME ET ARTHRITISME
14
Il n’y a pas « un » mais « des » rhumatismes
15
ARTHROSE, ARTHRITE… et autres affections rhumatismales
18
LA POLYARTHRITE RHUMATOÏDE
22
Origine de la maladie
Évolution
Symptômes
Personnes à risque
24
25
25
26
L’ARTHROSE
28
Comment se présente l’arthrose ?
Une réaction mécanique
Une réaction biologique
Les lésions de l’arthrose vont se traduire par :
La cause de cette dégénérescence du cartilage
Arthroses mécaniques
Arthroses structurales
29
29
29
30
30
31
31
LES AUTRES RHUMATISMES
33
La spondylarthrite ankylosante
33
229
Texte rhumatismes.indd 229
18/07/07 10:16:11
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
Le rhumatisme psoriasique
Le lupus érythémateux
La Goutte
La maladie de Lyme
L’arthrite infectieuse
34
34
36
38
40
DES ARTICULATIONS, POUR QUOI FAIRE ?
41
Voici les divisions fonctionnelles du squelette
Ce dont les articulations saines ont besoin pour fonctionner
Une articulation c’est quoi ?
Comment se présentent des articulations endommagées !
41
42
43
44
LE TERRAIN RHUMATISMAL
46
Les conditions environnementales
Les conditions microbiennes
Les conditions humorales
Les conditions intestinales
Les conditions de déséquilibre alimentaire
47
48
48
50
51
CLASSIFICATION DES AFFECTIONS RHUMATISMALES
53
Tableau récapitulatif
Caractéristiques essentielles des maladies rhumatismales
Origines des maladies rhumatismales
Quelques mots sur le Rhumatisme articulaire aigu
53
54
55
56
LE PHÉNOMÈNE INFLAMMATOIRE ET LA DOULEUR
57
Les cellules de l’inflammation
57
230
Texte rhumatismes.indd 230
18/07/07 10:16:11
Table des matières
Vous avez dit alimentaire ?
63
Pourquoi les inflammations minent votre santé
66
Infarctus et cancer aussi
67
Tout se passe au niveau de la membrane cellulaire
68
Comment enrayer le phénomène inflammatoire !
69
Une amélioration significative
70
Comment « marchent » les anti-inflammatoires médicamenteux ! 72
REMONTER À LA SOURCE DE L’INFLAMMATION
80
Que faire d’un point de vue pratique ?82
Bases du traitement Bircher-Benner85
INTESTINS – FOIELES ORGANES Où DÉMARRENT
LES RHUMATISMES
88
Quand l’inflammation « démarre » au niveau intestinal
Syndrome d’hyperperméabilité intestinale
Déclencheurs et médiateurs de l’hyper perméabilité intestinale
Le rôle de l’intestin grêle
L’intestin gardien de notre immunité
Et si toutes les maladies partaient de l’intestin ?
Pour une meilleure flore intestinale
De l’importance de bonnes fonctions hépatiques
LE TRAITEMENT DE L’INFLAMMATION
ALIMENTAIRE MON CHER WATSON !
Les maladies dégénératives seraient-elles inévitables ?
La maladie c’est quoi ?
Notre développement industriel responsable
de pathologies sérieuses
90
90
93
93
94
95
96
96
100
101
102
102
231
Texte rhumatismes.indd 231
18/07/07 10:16:11
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
De véritables bombes à retardement
Des huiles et graisses dénaturées
Quel rapport avec les rhumatismes ?
Une tradition vérifiée par la science
Qu’est-ce que le lipidol ?
Lipidol au secours des articulations
L’ostéo-arthrite
La polyarthrite chronique évolutive
Équilibrer les graisses dans le corps
105
106
110
110
114
121
124
125
131
L’OSTÉOPOROSE ET LA DÉMINÉRALISATION
133
Des os solides
Le calcium au secours de nos os
Le lait pas si bon que cela
Le lait de Vache
Le lait de Soja
Le lait de Riz
Du calcium sans lait ni fromage
La vitamine D
L’ensoleillement la meilleure source de vitamine D
La luminothérapie à la rescousse de notre santé
Mettez du bore dans votre assiette
Fantastique poudre d’huîtres portugaises
134
136
141
143
144
146
146
148
151
152
153
154
LA GLUCOSAMINE ET LE SULFATE DE CHONDROÏTINE
157
Rappel de ce qu’est la condition arthrosique
Comment agissent glucosamine et chondroïtine ?
Quelques autres données sur le traitement glucosamine-
159
160
232
Texte rhumatismes.indd 232
18/07/07 10:16:12
Table des matières
chondroïtine
Mon point de vue
161
162
LES PLANTES ANTI-RHUMATISMALES
164
Le curcuma
L’aubier de tilleul sauvage du Roussillon
La griffe du diable
La sève de bouleau
Le cassis « ribes nigrum »
La propolis
Le boswellia La reine des prés
164
166
172
173
174
176
179
182
LE SILICIUM ORGANIQUE
188
Incontournable silicium
Élément de croissance
Indispensable pour l’immunité
Notre peau réclame du silicium
Le silicium structure nos muscles, tendons et os
Le silicium protège nos vaisseaux sanguins
Le silicium a une action anti-inflammatoire et antalgique
Les sources de silicium
189
189
190
191
191
193
194
194
LE SOUFRE MSM
196
LA MAGNÉTOTHÉRAPIE
204
OLIGOTHÉRAPIE : LE CUIVRE
209
LE BRACELET DE CUIVRE
213
233
Texte rhumatismes.indd 233
18/07/07 10:16:12
Vaincre les rhumatismes par des méthodes naturelles
AUTRES MÉTHODES NATURELLES POUR SOULAGER LES RHUMATISMES
218
La kinésithérapie
Les cataplasmes
Les cures thermales
Changez de matelas
Le dérouillage matinal
La gymnastique douce en piscine
218
220
221
222
224
226
234
Texte rhumatismes.indd 234
18/07/07 10:16:12
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire