Rapport d`activité du Réseau Epsilon

publicité
Rapport d’activité
du Réseau Epsilon
Année 2004
Sommaire
I.
PRESENTATION GENERALE DU RESEAU ........................................................................... 5
A.
1.
2.
B.
C.
D.
E.
1.
2.
3.
4.
HISTORIQUE ................................................................................................................................... 5
NAISSANCE DU PROJET ..................................................................................................................... 5
EVOLUTION DU RESEAU ................................................................................................................... 5
OBJECTIF DU RESEAU .................................................................................................................... 7
CARACTERISTIQUE DU TERRITOIRE D’INTERVENTION /CHAMP D’ACTION ............................. 10
CADRE ADMINISTRATIF ET JURIDIQUE....................................................................................... 11
MOYENS MATERIELS ET HUMAINS .............................................................................................. 12
LES LOCAUX ................................................................................................................................... 12
MOYENS INFORMATIQUES .............................................................................................................. 13
LES AUTRES MOYENS MATERIELS .................................................................................................. 14
MOYENS HUMAINS ......................................................................................................................... 14
II.
ENVIRONNEMENT DU RESEAU .......................................................................................... 18
A. LE TERRITOIRE D’INTERVENTION .............................................................................................. 18
1. CARACTERISTIQUES DE LA POPULATION DU TERRITOIRE D’INTERVENTION DU RESEAU............... 18
a) Répartition de la population totale sur le territoire du réseau par sexe et tranche d’age . 18
b) Répartition de la population par commune .............................................................................. 24
B. LES ACTEURS MEDICO-SOCIAUX EXISTANTS SUR LE TERRITOIRE D’INTERVENTION DU
RESEAU.................................................................................................................................................. 25
1. LES ETABLISSEMENTS DE SOINS ..................................................................................................... 25
2. LES SERVICES D’AIDE A DOMICILE ................................................................................................. 25
3. LES ETABLISSEMENTS D’HEBERGEMENT ....................................................................................... 26
4. LES SERVICES SOCIAUX .................................................................................................................. 26
5. LES PROFESSIONNELS DE SANTE LIBERAUX ................................................................................... 27
6. LES ASSOCIATIONS ......................................................................................................................... 27
7. LES SOCIETES DE LOCATION DE MATERIEL MEDICAL .................................................................... 27
III.
A.
1.
a)
b)
2.
a)
b)
c)
3.
a)
b)
c)
d)
e)
f)
g)
h)
ACTIVITE DE COORDINATION ........................................................................................ 28
PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ................................................................................................ 28
LES INCLUSIONS ............................................................................................................................. 28
Le nombre d’inclusions ............................................................................................................... 28
Les demandes d’inclusion .......................................................................................................... 29
CARACTERISTIQUES DES PATIENTS PRIS EN CHARGE ..................................................................... 30
Age et sexe ................................................................................................................................... 30
Patients seuls à domicile ............................................................................................................ 30
Types de pathologies .................................................................................................................. 31
CARACTERISTIQUES DES PRISES EN CHARGE ................................................................................. 32
Durée de prise en charge ........................................................................................................... 32
Nombre de visites de l’équipe mobile ....................................................................................... 33
Nombre d’appels d’astreinte vers l’équipe mobile .................................................................. 33
Présence des bénévoles ............................................................................................................ 34
Hospitalisations terminales......................................................................................................... 34
Situations d’urgence.................................................................................................................... 36
Traitements spécifiques .............................................................................................................. 36
Médicalisation à domicile............................................................................................................ 37
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
2
4.
a)
b)
c)
d)
e)
5.
6.
7.
B.
1.
2.
C.
D.
E.
PRISES EN CHARGE PSYCHOLOGIQUES ........................................................................................... 38
Inclusions ...................................................................................................................................... 38
Evaluation et suivi psychologique ............................................................................................. 38
Suivis de deuil et groupes post-décès...................................................................................... 39
Visites au domicile ....................................................................................................................... 40
2005 ............................................................................................................................................... 41
LES MEDECINS GENERALISTES TRAVAILLANT AVEC LE RESEAU ................................................... 41
LOCALISATION DES INTERVENTIONS ............................................................................................. 41
LIEU DE DECES ............................................................................................................................... 42
COORDINATION AVEC LES PROFESSIONNELS............................................................................. 43
REUNIONS DE COORDINATION........................................................................................................ 43
LA REVISION DU DOSSIER PATIENT OU DOSSIER MEDICAL PARTAGE ............................................. 43
PROCEDURES ORGANISATIONNELLES ........................................................................................ 44
REFERENTIELS DE PRISE EN CHARGE......................................................................................... 45
BILAN DE L’ACTIVITE DE COORDINATION EN 2004 ................................................................... 45
IV.
ACTIVITE DE FORMATION 2004........................................................................................ 46
A.
B.
LES FORMATIONS PLURIDISCIPLINAIRES ................................................................................... 46
LES FORMATIONS PRATIQUES ..................................................................................................... 47
V.
ACTIVITE DE COMMUNICATION 2004.............................................................................. 48
A.
1.
2.
3.
4.
5.
6.
B.
1.
a)
b)
c)
2.
LA COMMUNICATION EXTERNE .................................................................................................. 48
PLAQUETTE D’INFORMATION ......................................................................................................... 48
LE JOURNAL D’EPSILON ................................................................................................................. 48
INVITATIONS AUX FORMATIONS..................................................................................................... 49
SITE INTERNET ............................................................................................................................... 49
COLLOQUES ET JOURNEES PROFESSIONNELLES ............................................................................. 49
PROJETS DE COMMUNICATIONS POUR 2005 ................................................................................... 50
LA COMMUNICATION INTERNE ................................................................................................... 50
LES OUTILS DE COMMUNICATION POUR LA COORDINATION AUTOUR DES PATIENTS .................... 50
Le logiciel informatique ............................................................................................................... 50
Le dossier patient ou dossier médical partagé........................................................................ 51
Réunions de coordination........................................................................................................... 51
LES OUTILS DE COORDINATION ENTRE LES MEMBRES DE L’EQUIPE .............................................. 52
VI.
ACTIVITE D’EVALUATION ET D’AUTOEVALUATION 2004 ...................................... 54
A. EVALUATION EXTERNE ............................................................................................................... 54
1. LA SOCIETE KADRIS ....................................................................................................................... 54
2. LA SOCIETE ELIANE SANTE ............................................................................................................ 55
B. AUTOEVALUATION ....................................................................................................................... 56
VII.
VIE ADMINISTRATIVE DU RESEAU EN 2004 ................................................................ 57
VIII.
OBJECTIFS 2005................................................................................................................... 58
A. OBJECTIFS MEDICAUX ................................................................................................................. 58
B. OBJECTIFS ORGANISATIONNELS ................................................................................................. 58
1. COMMUNICATION........................................................................................................................... 58
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
3
2.
3.
4.
5.
6.
7.
C.
D.
DOSSIER DRDR ............................................................................................................................. 59
REMUNERATIONS SPECIFIQUES ...................................................................................................... 59
COLLABORATION AVEC D’AUTRES STRUCTURES ........................................................................... 59
PARTENARIAT ET ADHESIONS ........................................................................................................ 59
FORMATIONS .................................................................................................................................. 60
DIVERS ........................................................................................................................................... 60
OBJECTIFS MEDICO-ECONOMIQUES ........................................................................................... 61
OBJECTIFS QUALITES .................................................................................................................. 61
IX.
FINANCEMENT ..................................................................ERREUR ! SIGNET NON DEFINI.
A.
B.
C.
BILAN 2004 .......................................................................................ERREUR ! SIGNET NON DEFINI.
PRESENTATION DES AIDES NON FINANCIERES ...............................ERREUR ! SIGNET NON DEFINI.
PREVISIONNEL 2005.........................................................................ERREUR ! SIGNET NON DEFINI.
ANNEXES............................................................................................................................................ 62
ANNEXE 1.............................................................................................................................................. 62
ANNEXE 2.............................................................................................................................................. 76
ANNEXE 3.............................................................................................................................................. 87
ANNEXE 4.............................................................................................................................................. 89
ANNEXE 5.............................................................................................................................................. 90
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
4
I. Présentation générale
du réseau
A. Historique
1. Naissance du projet
Le réseau de soins palliatifs Epsilon a été créé à l’initiative de Madame
Martine JAQUEMET, infirmière libérale et du Docteur Richard HONO au cours du 1er
semestre 2001.
Il a commencé son activité le 1er août 2001.
2. Evolution du réseau
Année 2001
Le réseau Epsilon a débuté avec un médecin coordonnateur à mi-temps, le
Docteur Anna SIMON et une infirmière à temps plein assurant aussi la fonction de
directrice, Madame Martine JAQUEMET, le président du Conseil d’administration
étant le Docteur Richard HONO.
Année 2002
En 2002, l’équipe a été complétée par trois embauches :
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
5
-
une secrétaire à trois quarts de temps du 13 mai 2002 au 30 septembre
2002.
-
une seconde infirmière à mi-temps du 2 avril 2002 au 31 octobre 2002
-
une psychologue à tiers temps du 10 avril 2002 au 10 août 2002.
Courant septembre 2002, la Directrice - infirmière coordinatrice a donné sa
démission pour apporter son concours à un établissement hospitalier parisien.
Compte tenu des difficultés financières rencontrées au cours de l’année 2002 et face
aux incertitudes concernant le financement du réseau au-delà de décembre 2002, le
Conseil d’Administration a estimé ne pas pouvoir engager de nouvelle infirmière et a
décidé en sa réunion du 17 septembre 2002 d’arrêter l’activité au 31 décembre 2002
et de licencier tout le personnel pour cette date, ce qui fut fait.
Des regrets furent exprimés par de nombreux partenaires dans les semaines
suivantes. Leur demande de trouver une solution permettant la poursuite de l’activité
amena plusieurs membres du Conseil d’Administration, dont le Docteur Gilles
BEGHIN, à convoquer le 27 novembre 2002, une Assemblée Générale de
l’association.
Lors
de
cette
Assemblée
Générale
un
nouveau
Conseil
d’administration fut élu avec comme première mission de réunir le plus rapidement
possible les moyens humains, matériels et financiers pour assurer la survie du
Réseau Epsilon et le rendre autant que possible pérenne.
Le nouveau Conseil d’administration, après nomination de son nouveau
Président, le Docteur Gilles BEGHIN, a pris en main cette mission, avec l’aide du
Docteur Anna SIMON, faisant désormais fonction également de Directrice
Administrative. Leur mission consista d’une part à obtenir avant fin décembre 2002,
le versement du reliquat des subventions accordées par le FAQSV (57 325
),
d’autre part à obtenir dans les premières semaines de 2003, un financement dans le
cadre de la Dotation Régionale de Développement des réseaux.
Année 2003
En 2003, le Réseau Epsilon a réussi son redémarrage en s’inscrivant de
manière durable dans le paysage sanitaire local en dépit de plusieurs changements
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
6
au sein de son équipe de coordination. Son activité au bénéfice des patients, de
leurs proches, des professionnels de santé libéraux et des établissements de soins
et d’hébergement est très largement appréciée par ces acteurs qui plébiscitent ces
interventions d’après les données relevées par l’évaluateur externe du Réseau.
2003 a ainsi vu l’arrivée d’une nouvelle infirmière coordinatrice en février, d’une
assistante administrative en mai, d’un nouveau médecin directeur en juillet et d’une
psychologue en septembre.
Année 2004
En 2004, l’équipe du réseau Epsilon s’est élargie avec l’arrivée d’une
responsable administrative en mars, d’une seconde infirmière à temps complet en
juillet et le recrutement du docteur Martine Sansonetti, deux jours par semaine dont
l’arrivée effective coïncidera avec le début de l’année 2005.
B. Objectif du réseau
Les objectifs ont été définis dans l’Article 1 de la convention constitutive du réseau :
En réponse aux besoins de santé de la population de son aire géographique,
l'
association EPSILON, composée de professionnels de santé, a souhaité créer un
réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile avec les établissements de
santé ou d’hébergements, publics ou privés, les professionnels de santé et les
associations de bénévoles.
Ils ont souhaité formaliser leur relation au sein d'
un réseau piloté par
l'
association « EPSILON », association loi de 1901, et ceci dans le cadre des textes
en vigueur.
Ils souhaitent mettre en place tous les moyens permettant la délivrance de
soins palliatifs individualisés à domicile chaque fois que le patient le désire. La
finalité est de maintenir à domicile les patients qui le voudraient dans les meilleures
conditions.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
7
Les objectifs sont une meilleure prise en charge médicale, sociale,
organisationnelle et médico-économique.
Objectifs de la prise en charge médicale
La prise en charge médicale par le réseau se réalise après l’inclusion du
patient dans le réseau avec son consentement éclairé (ou à défaut celui de sa
famille) et en accord avec son médecin traitant. La douleur est au premier plan de
cette prise en charge ainsi que les souffrances associées aux longues maladies.
La prise en charge est globale chaque fois que possible et tiendra compte des
différents aspects du patient : médical, paramédical, psychologique, social et spirituel
dans le respect de la personne. Pour cela, l’équipe mobile du Réseau est
pluridisciplinaire et comporte médecin(s) infirmière(s) et psychologue.
Cette prise en charge globale et coordonnée permettra également d’assurer le
déplacement vers une autre région lorsque cela est nécessaire (vacances,
déménagement de la famille, par exemple), en fournissant aux équipes soignantes
appelées à intervenir autour du patient les informations nécessaires à ce transfert, et
en coordonnant ensuite l’éventuel retour du patient à son domicile.
Une permanence téléphonique est en place afin de répondre à toute demande
dans l'
esprit de la continuité des soins. En cas de nécessité, la personne de
permanence de l’équipe mobile se déplace au domicile du patient.
Objectifs de la prise en charge sociale
Le réseau facilite la mise en place de toute aide sociale nécessaire à la prise
en charge globale des patients. Pour cela, il informe les patients sur les aides
existantes, apporte une aide dans les démarches administratives d’obtention de ces
aides, et travaille en partenariat avec les services sociaux hospitaliers et de ville.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
8
Objectifs organisationnels
Les patients seront, si nécessaires, mis en rapport avec les associations de
gardes malades.
Il leur sera également proposé l’intervention de bénévoles, formés à
l’accompagnement en soins palliatifs, en les mettant en relation avec les
associations de bénévoles du secteur. Des conventions et/ou protocoles seront
réalisés avec ces associations et des réunions régulières seront mises en place avec
les bénévoles afin d’échanger sur des situations concrètes, notamment dans le cadre
d’une fin de prise en charge.
Des conventions bilatérales sont signées avec différents établissements de
santé, d’hébergement, de structures de soins à domicile et des associations de
bénévoles afin de permettre une meilleure prise en charge du patient dans l'
esprit
des soins palliatifs et de la prise en charge globale.
Des protocoles de soins et organisationnels seront rédigés avec les équipes
de soins afin de permettre d'
homogénéiser les prises en charge des différentes
pathologies. Ceci sera pratiqué en se référant, dès leur mise en place, aux
différentes conférences de consensus ou aux recommandations des S.O.R.
(Standards Options Recommandations) et autres références de la profession.
Des actions de formation destinées aux professionnels et intervenants du
réseau, notamment bénévoles, seront mis en place avec l'
objectif d'
une prise en
charge globale de la personne à domicile.
Objectifs médico-économiques
La continuité des soins à domicile doit permettre de diminuer les appels aux
services de garde et urgences. Elle doit également permettre d’éviter les
hospitalisations multiples et diminuer les allers et retours non indispensables.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
9
Lorsqu’une hospitalisation s’avère indispensable, la prise en charge de la
coordination des soins par le réseau doit permettre de limiter la durée
d’hospitalisation par une coordination maximum dans le but d’optimiser le confort de
la prise en charge du patient.
Le réseau assure une pluridisciplinarité autour du patient et de son entourage grâce
à:
-
La coordination des soins pour une continuité de prise en charge
-
La formation des professionnels de santé
-
Le soutien psychologique du patient, de son entourage et des équipes
soignantes
-
La participation des bénévoles d’accompagnement
Les objectifs opérationnels du réseau sont les suivants :
-
Optimiser la qualité des soins palliatifs au domicile en remettant le médecin
généraliste dans un rôle de référent au cœur du système de santé.
-
Répondre aux souhaits et besoins des usagers de la santé et des
professionnels.
-
Concevoir et mettre en œuvre des actions de partenariat et de formation
en vue d’améliorer :
o La prise en charge globale des malades en phase palliative à domicile
o La coordination à travers une continuité de soins
-
Sensibiliser par des informations et des formations les différents
professionnels de santé et les usagers.
C. Caractéristique du territoire d’intervention /champ d’action
Le territoire d’intervention du réseau est composé de 17 communes situées
autour de Versailles et non desservies par un réseau préexistant voisin, le réseau Le
Pallium.
Le territoire d’intervention est ainsi clairement délimité. Il convient cependant de
noter que certaines communes ne font pas partie du territoire d’intervention du
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
10
réseau malgré leur localisation très proche, voir juxtaposée à des communes
desservies.
Les 17 communes desservies :
•
Bougival
•
Buc
•
Chateaufort
•
Fontenay-le-Fleury
•
Jouy-en-Josas
•
La Celle St-Cloud
•
Le Chesnay
•
Le Port-Marly
•
Les Loges-en-Josas
•
Louveciennes
•
Marly-le-Roi
•
Roquencourt
•
St Cyr-l'
Ecole
•
Toussus-le-Noble
•
Velizy-Villacoublay
•
Versailles
•
Viroflay
D. Cadre administratif et juridique
« Epsilon » est une association régie par la Loi du 1er juillet 1901, constituée le 05
avril 2001. Le promoteur du réseau est un regroupement de professionnels de santé
exerçant à titre libéral12.
Le président de l’Association est le Docteur Gilles BEGHIN34.
1
Cf. annexe 1 – Convention constitutive
Cf. annexe 2– Statuts de l’association Epsilon.
3
Cf. annexe 3 – Composition du Conseil d’Administration de l’association.
4
Cf. annexe 4 – Composition du Bureau de l’association.
2
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
11
E. Moyens matériels et humains
1. Les locaux
Le siège social de l’association est situé à la Maison de Santé Claire
Demeure, au 12 rue de la Porte de Buc à Versailles (78 000).
Les bureaux sont situés au :
163 avenue du général Leclerc
78 220 VIROFLAY
Les locaux principaux de l’association (bureaux) sont situés au rez-de-chaussée droit
de la maison dont la commune est propriétaire au 163 avenue du Général Leclerc à
Viroflay.
Ils se composent d’:
-
Une cuisine
-
Une grande pièce
-
Un bureau
-
Un WC
-
Une salle de bains
-
Une cave de 16 m².
Cette occupation est consentie par la mairie de Viroflay pour une durée d’une année
entière, renouvelable par tacite reconduction d’année en année. Cette période qui a
commencé le 1er août 2004 (date de la signature du nouveau bail), ne pourra
excéder 10 ans.
La location de ces locaux est de 1 350
trimestriels. Ce loyer est réévalué chaque
année.
La superficie du local n’est pas précisée dans le bail, mais le réseau estime cette
surface à 50 m².
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
12
Ces locaux ne permettent plus la tenue de réunions ni l’accueil en entretien individuel
de proches de patients et l’exiguïté rend l’activité beaucoup plus difficile pour
l’ensemble des salariés lors de ces évènements. Le Réseau a commencé en 2004 à
rechercher de nouveaux locaux et espère un déménagement au cours du 1er
semestre 2005.
Les dossiers des patients ainsi que toutes les pièces justificatives sont conservés
dans des armoires fermées à clés.
La société Orkyn tient à la disposition du Réseau une pompe à morphine d’avance.
Elle est conservée au local du réseau. Aucune assurance supplémentaire particulière
concernant ce matériel n'
a été contractée.
Le réseau est assuré pour les locaux ainsi que pour le personnel salarié auprès de la
MAIF.
2. Moyens informatiques
L’équipement informatique du réseau a augmenté en 2004. Il se compose
désormais de :
-
3 postes fixes équipés de Windows XP
-
2 portables équipés de Windows XP
-
Un serveur permettant la mise en réseau des ordinateurs et la sauvegarde
automatique de l’ensemble des informations
-
Une imprimante laser HP laser jet 1300 PCL 6
-
Une imprimante couleur Canon S900
L’ensemble des postes informatiques est équipé d’un accès Internet Haut débit.
Un logiciel d’informatisation des données a été mis en place fin novembre 2004 et
est installé sur les trois postes fixes. La base de données peut-être utilisée
simultanément par trois personnes.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
13
3. Les autres moyens matériels
Pour son information, le réseau est abonné à différentes revues :
-
Douleurs
-
Ethique et Santé
-
Journal des plaies et cicatrisations
-
La presse médicale
-
La revue francophone gériatrie et gérontologie
-
La revue francophone de psycho-oncologie
-
Médecine palliative
-
Repères en gériatrie
Il est également abonné à différentes lettres électroniques
-
La lettre d’information de la CNIL
-
La lettre du Quotidien du Médecin
-
La lettre de l’AFSSAPS
-
La lettre d’Actualité du Vidal
-
La lettre BIAM
-
La lettre HAS-info
-
Généthique
Le réseau dispose de deux véhicules afin de permettre à l’équipe mobile de se
déplacer chez les patients pris en charge.
Le réseau dispose également d’une photocopieuse Toshiba Studio 160 et d’un
standard téléphonique Siemens agrémenté de cinq postes.
4. Moyens humains
L’équipe est composée de :
-
Docteur Inès de Cassin, médecin directeur, arrivée le 15 juillet 2003
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
14
-
Madame Marie GOURMEL, infirmière, arrivée le 24 février 2003
-
Madame Anne OLIVIER, arrivée le 1er juillet 2004.
-
Mademoiselle Lisa DALSTEIN, arrivée le 1 septembre 2003.
-
Mademoiselle Annie LELIEVRE, Responsable administratif, arrivée le 9 mars
2004.
-
Madame Chantal MERLAUD, assistante administrative, arrivée le 5 mai 2003.
Le Docteur Martine SANSONETTI rejoindra l’équipe de coordination en janvier 2005.
Temps
Qualification professionnelle
initiale
de
travail
Missions assurées
Coordination
total
(ETP)
Préciser la
Secteur
Suivi des
Actions de
patients
formation
Actions de
Gestion
communication administrative
%ETP
%ETP
%ETP
%ETP
%ETP
100
40
15
15
30
Infirmière
100
90
10
0
0
Infirmière
100
95
5
0
0
Psychologue
100
80
20
0
0
100
10
0
10
80
50
5
5
20
20
Total
550
330
55
40
125
Moyenne
100
60
10
7
23
qualification
Médecin
directeur
Sanitaire
Assistante
Gestion
administrative
administration
Responsable
administrative
Missions du médecin coordinateur:
-
Responsable du dossier médical
-
Conseils cliniques et thérapeutiques aux professionnels
-
Participation aux réunions de concertation
-
Participation à l'
élaboration de protocoles
-
Inclusion des patients
-
Participation à la coordination pour le retour et/ou le maintien à domicile
-
Information, sensibilisation, formation à la démarche palliative
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
15
-
Participation à la préparation des formations organisées par le Réseau
-
Participation à l'
évaluation interne et externe
-
Participation au travail de recherche en soins palliatifs
Missions des infirmières :
-
Conseils cliniques et thérapeutiques aux professionnels
-
Participation aux réunions de concertation
-
Participation à l'
élaboration de protocoles
-
Inclusion et suivi des patients
-
Participation à la coordination pour le retour et/ou le maintien à domicile
-
Information, sensibilisation, formation à la démarche palliative
-
Participation à la préparation des formations organisées par le Réseau
-
Participation à l'
évaluation interne et externe
Missions de la psychologue
-
Evaluation des besoins de soutiens psychologiques des patients et de leur
entourage
-
Aide psychologique des patients et de l’entourage pendant la prise en
charge
-
Evaluation de deuil de l’entourage des patients décédés
-
Animation de groupes post-décès avec des professionnels de santé
Missions du cadre administratif
-
Travailler en étroite collaboration avec le directeur du réseau
-
Développer la communication et les relations extérieures (journal, site
Internet, plaquettes…)
-
Travailler en collaboration avec les autres membres de la coordination
-
Organiser les programmes de formations
-
Gérer l’évaluation externe en collaboration avec l’évaluateur externe
-
Mettre en place et gérer l’évaluation interne du Réseau
-
Rédiger les rapports d’activité et remplir les tableaux de bord
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
16
Missions de l’assistante administrative:
-
Travailler en étroite collaboration avec les autres membres de la
coordination
-
Mobiliser et mettre en lien les personnes, les structures ressources
sanitaires et sociales dont le réseau dispose
-
Aider à la continuité de la prise en charge des patients entre l'
hôpital et le
domicile
-
Participer à la gestion comptable de l'
association
-
Action de coordination interne au réseau
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
17
II. Environnement du
réseau
A. Le territoire d’intervention
1. Caractéristiques de la population du territoire
d’intervention du réseau
a) Répartition de la population totale sur le territoire du
réseau par sexe et tranche d’age
Bougival
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
1 129
27,50%
1 026
23,70%
2 155
25,60%
20-39 ans
1 200
29,20%
1 263
29,20%
2 463
29,20%
40-59 ans
1 132
27,60%
1 212
28,00%
2 344
27,80%
60-74 ans
492
12,00%
554
12,80%
1 046
12,40%
75 et +
150
3,70%
268
6,20%
418
5,00%
Total
4 103
100,00%
4 323
100,00%
8 426
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
18
Buc
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
862
30,00%
850
29,60%
1 712
29,80%
20-39 ans
784
27,30%
721
25,10%
1 505
26,20%
40-59 ans
835
29,10%
872
30,40%
1 707
29,70%
60-74 ans
320
11,10%
306
10,70%
626
10,90%
75 et +
69
2,40%
124
4,30%
193
3,40%
Total
2 870
100,00%
2 873
100,00%
5 743
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Chateaufort
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
249
34,20%
236
32,60%
485
33,40%
20-39 ans
162
22,20%
164
22,70%
326
22,50%
40-59 ans
240
32,90%
238
32,90%
478
32,90%
60-74 ans
59
8,10%
55
7,60%
114
7,90%
75 et +
19
2,60%
30
4,10%
49
3,40%
Total
729
100,00%
723
100,00%
1 452
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Fontenay le Fleury
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
1 674
27,30%
1 591
24,60%
3 265
25,90%
20-39 ans
2 004
32,70%
2 025
31,30%
4 029
32,00%
40-59 ans
1 595
26,00%
1 753
27,10%
3 348
26,60%
60-74 ans
664
10,80%
762
11,80%
1 426
11,30%
75 et +
192
3,10%
337
5,20%
529
4,20%
Total
6 129
100,00%
6 468
100,00%
12 597
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
19
Jouy en Josas
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
914
22,50%
848
21,30%
1 762
21,90%
20-39 ans
1 579
38,90%
1 400
35,20%
2 979
37,10%
40-59 ans
1 003
24,70%
1 037
26,10%
2 040
25,40%
60-74 ans
435
10,70%
458
11,50%
893
11,10%
75 et +
128
3,20%
237
6,00%
365
4,50%
Total
4 059
100,00%
3 980
100,00%
8 039
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
La Celle St Cloud
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
2 941
28,50%
2 806
25,00%
5 747
26,70%
20-39 ans
2 760
26,70%
2 891
25,80%
5 651
26,20%
40-59 ans
2 864
27,70%
3 146
28,10%
6 010
27,90%
60-74 ans
1 242
12,00%
1 608
14,40%
2 850
13,20%
75 et +
519
5,00%
751
6,70%
1 270
5,90%
Total
10 326
100,00%
11 202
100,00%
21 528
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Le Chesnay
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
3 541
26,10%
3 290
22,00%
6 831
24,00%
20-39 ans
3 884
28,70%
4 035
27,00%
7 919
27,80%
40-59 ans
3 750
27,70%
4 285
28,70%
8 035
28,20%
60-74 ans
1 649
12,20%
2 012
13,50%
3 661
12,80%
75 et +
730
5,40%
1 329
8,90%
2 059
7,20%
Total
13 554
100,00%
14 951
100,00%
28 505
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
20
Le Port Marly
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
645
28,90%
611
28,10%
1 256
28,50%
20-39 ans
734
32,80%
759
34,90%
1 493
33,90%
40-59 ans
632
28,30%
559
25,70%
1 191
27,00%
60-74 ans
174
7,80%
168
7,70%
342
7,80%
75 et +
50
2,20%
78
3,60%
128
2,90%
Total
2 235
100,00%
2 175
100,00%
4 410
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Les Loges en Josas
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
231
31,50%
215
30,10%
446
30,80%
20-39 ans
174
23,70%
156
21,80%
330
22,80%
40-59 ans
199
27,10%
223
31,20%
422
29,10%
60-74 ans
108
14,70%
99
13,90%
207
14,30%
75 et +
22
3,00%
21
2,90%
43
3,00%
Total
734
100,00%
714
100,00%
1 448
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Louveciennes
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
981
28,70%
904
24,50%
1 885
26,50%
20-39 ans
787
23,00%
796
21,50%
1 583
22,30%
40-59 ans
934
27,30%
977
26,40%
1 911
26,90%
60-74 ans
485
14,20%
595
16,10%
1 080
15,20%
75 et +
229
6,70%
Total
3 416
100,00%
11,40%
3 694
100,00%
9,20%
7 110
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
21
Marly le Roi
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
2 108
26,40%
2 043
23,20%
4 151
24,70%
20-39 ans
2 368
29,60%
2 374
27,00%
4 742
28,20%
40-59 ans
2 150
26,90%
2 461
28,00%
4 611
27,50%
60-74 ans
969
12,10%
1 281
14,60%
2 250
13,40%
75 et +
396
5,00%
637
7,20%
1 033
6,20%
Total
7 991
100,00%
8 796
100,00%
16 787
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rocquencourt
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
347
22,50%
344
20,30%
691
21,40%
20-39 ans
354
23,00%
355
21,00%
709
21,90%
40-59 ans
504
32,70%
602
35,60%
1 106
34,20%
60-74 ans
242
15,70%
273
16,10%
515
15,90%
75 et +
94
6,10%
118
7,00%
212
6,60%
Total
1 541
100,00%
1 692
100,00%
3 233
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Saint Cyr l’Ecole
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
2 008
28,20%
1 827
24,50%
3 835
26,30%
20-39 ans
2 283
32,00%
2 240
30,00%
4 523
31,00%
40-59 ans
1 846
25,90%
2 002
26,80%
3 848
26,40%
60-74 ans
744
10,40%
953
12,80%
1 697
11,60%
75 et +
243
3,40%
439
5,90%
682
4,70%
Total
7 124
100,00%
7 461
100,00%
14 585
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
22
Toussus le Noble
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
148
42,90%
110
34,90%
258
39,10%
20-39 ans
57
16,50%
74
23,50%
131
19,80%
40-59 ans
122
35,40%
109
34,60%
231
35,00%
60-74 ans
12
3,50%
13
4,10%
25
3,80%
75 et +
6
1,70%
9
2,90%
15
2,30%
Total
345
100,00%
315
100,00%
660
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Velizy Villacoublay
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
2 490
25,20%
2 267
21,60%
4 757
23,40%
20-39 ans
2 793
28,30%
2 845
27,10%
5 638
27,70%
40-59 ans
2 903
29,40%
3 197
30,50%
6 100
30,00%
60-74 ans
1 318
13,40%
1 523
14,50%
2 841
14,00%
75 et +
358
3,60%
650
6,20%
1 008
5,00%
Total
9 862
100,00%
10 482
100,00%
20 344
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Versailles
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
10 634
26,00%
10 166
22,70%
20 800
24,30%
20-39 ans
13 128
32,00%
13 111
29,30%
26 239
30,60%
40-59 ans
10 057
24,50%
10 853
24,20%
20 910
24,40%
60-74 ans
4 823
11,80%
6 130
13,70%
10 953
12,80%
75 et +
2 324
5,70%
4 535
10,10%
6 859
8,00%
Total
40 966
100,00%
44 795
100,00%
85 761
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
23
Viroflay
Tranche
Sexe masculin
Sexe féminin
total
d’âge
N
%
N
%
N
%
<19 ans
1 935
26,50%
1 810
22,90%
3 745
24,60%
20-39 ans
2 270
31,10%
2 190
27,70%
4 460
29,30%
40-59 ans
1 800
24,70%
1 972
24,90%
3 772
24,80%
60-74 ans
860
11,80%
1 091
13,80%
1 951
12,80%
75 et +
424
5,80%
853
10,80%
1 277
8,40%
Total
7 289
100,00%
7 916
100,00%
15 205
100,00%
Tableau détaillé POP1 – pop totale par sexe et age, age en 5 tranches, valeurs absolues et pourcentage.
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
b) Répartition de la population par commune
Communes
60-74 ans
75 ou +
1 046
418
Buc
626
193
Chateaufort
114
49
1 426
529
893
365
La Celle St Cloud
2 850
1 270
Le Chesnay
3 661
2 059
Le Port Marly
342
128
Les Loges en Josas
207
43
Louveciennes
1 080
651
Marly le Roi
2 250
1 033
Rocquencourt
515
212
St Cyr l’Ecole
1 697
682
Toussus le Noble
25
15
Velizy Villacoublay
2 841
1 008
Versailles
10 953
6 859
Viroflay
1 951
1 277
31 431
15 103
Bougival
Fontenay le Fleury
Jouy en Josas
Total
Source : Recensement de la population 1999 - Exploitation principale et complémentaire - Copyright INSEE
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
24
B. Les acteurs médico-sociaux existants sur le territoire
d’intervention du réseau
1. Les établissements de soins
Existant
Partenaire
Hôpital Mignot
X
Centre René Huguenin
X
Clinique des
X
Franciscaines
CMC Europe
X
CMC Parly II
X
Clinique de la Porte Verte
X
Clinique de la Défense
X
Clinique du docteur
X
Aumont
Maison de santé Claire
X
Demeure
2. Les services d’aide à domicile
Existant
Partenaire
SSIAD Versailles
Oui
SSIAD de Viroflay
Oui
SSIAD de Louveciennes
Oui
SSIAD du Chesnay
Oui
SSIAD de La Celle Saint
Oui
Cloud
HAD Santé Service
X
Non
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
25
3. Les établissements d’hébergement
Existant
Centre de gérontologie
Partenaire
Oui
des Aulnettes
Maison Saint Joseph
Oui
AREPA Jouy en Josas
Oui
Hotélia Chesnay
Oui
La Providence et
Oui
Fondation Lépine
Les Augustines
Non
Les petites sœurs des
Non
pauvres
4. Les services sociaux
CCAS
Existant
Partenaire
Versailles
Oui
Les Loges en Josas
Oui
Louveciennes
Oui
Viroflay
Oui
Buc
Oui
Toussus le Noble
Oui
Vélizy-Villacoublay
Oui
Fontenay le Fleury
Oui
La Celle Saint Cloud
Oui
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
26
5. Les professionnels de santé libéraux
Existants
Partenaires
Médecins généralistes
192
45
Infirmiers
69
17
kinésithérapeutes
13
0
Psychologue
46
0
Pharmaciens
98
0
Existant
Partenaire
6. Les associations
ASP Yvelines
Oui
Association Rivage
Oui
AREV
Oui
7. Les sociétés de location de matériel médical
Existant
Partenaire
Orkyn
Oui
Locapharm
Oui
Référence Santé
Oui
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
27
III. Activité de
coordination
A. Prise en charge des patients
1. Les inclusions
a) Le nombre d’inclusions
En 2004, le nombre de patients inclus dans le réseau a augmenté de 45 % par
rapport à 2003, passant de 73 à 106. Le nombre total de patients pris en charge a
été de 124 puisque 18 des patients inclus en 2003 sont demeurés dans le Réseau
courant 2004. 58 prises de contacts qui n’ont pas ou pas encore donné suite (en
attente d’inclusion, hors critère d’inclusion, etc…) ont également été reçues par le
Réseau sur l’année 2004.
Prises de contact et inclusions en 2003 et 2004
200
150
2003
100
2004
50
0
prises de contact
inclusions
En mars 2004, le premier numéro du journal du Réseau Epsilon a été envoyé aux
professionnels de santé et partenaires. Les parutions suivantes ont semblé avoir un
impact direct sur le nombre de patients inclus dans le Réseau. En effet le tableau qui
suit montre que le Réseau a connu des pics d’inclusions suite aux envois du journal
début juillet et fin septembre avec 13 et 16 inclusions contre une moyenne de 8,8
inclusions par mois sur l’année.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
28
Influence de l’envoi du journal sur les inclusions en 2004
jan
Nombre
inclusions
4
Fev
3
5
Mar
3
5
Avr
4
Envoi
3
Mai
5
1
21 avril
journal
Juin
3
11
Juil
4
5
Aout
8
2 juillet
0
4
Sep
4
Oct
3
6
10
Nov
3
dec
4
3
29 sept
13 dec
Cet élément nous permet de confirmer que les inclusions de patients dépendent
étroitement du degré d’information des professionnels du secteur sur l’activité du
réseau Epsilon. Ce constat sera un des éléments de réflexion autour de la
communication du réseau et des projets 2005 dans ce domaine (cf chapitre VIII –
Objectifs 2005).
b) Les demandes d’inclusion
Les liens établis par l’équipe mobile avec le personnel libéral sont
déterminants dans le fonctionnement du Réseau. C’est en effet dans près de la
moitié des cas le personnel libéral (41%) qui contacte le Réseau pour demander la
prise en charge d’un patient. La plupart des autres demandes proviennent du
personnel hospitalier (29%) et de la famille (21%).
Origines des premiers contacts en 2004
21%
2%
41%
29%
PERSONNEL LIBERAL
PERSONNEL HOSPITALIER
FAMILLE/AMIS
AUTRES
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
5
29
2. Caractéristiques des patients pris en charge
a) Age et sexe
Les patients pris en charge par le Réseau sont en majorité des personnes
âgées puisque la moyenne d’âge sur l’année 2004 est de 73,5 ans (médiane à 75
ans). La moyenne était de 75 ans en 2003.
Le Réseau n’a mis en place aucune limite d’âge, ainsi parmi les patients pris en
charge en 2004, le plus jeune avait 4 ans et le plus âgé 104.
Parmi les 106 patients inclus en 2004, 41 % étaient des hommes et 59% des
femmes. Il est à noter que le rapport hommes/femmes s’est inversé par rapport à
2003 où les hommes étaient plus nombreux.
25
Répartition par âge
20
hom m e s
fe m m e s
15
10
5
0
0 - 19
20-39 40-59 60-69 70-79 80-89
tranches d'
âge
9 0 - 9 9 10 0 e t
+
b) Patients seuls à domicile
Le Réseau s’adresse à tous les patients indépendamment de leur
environnement social. Il permet donc à des patients vivant seuls chez eux de rester
au domicile en organisant un soutien médical mais également social et
psychologique.
Ainsi 42 patients, parmi ceux pris en charge en 2004, vivaient seuls, parmi eux 9
résidaient dans une maison de retraite et 33 dans leur propre domicile. Parmi les 33
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
30
vivant seuls dans leur domicile, 5 bénéficiaient de l’aide d’un garde malade 24h/24 et
3 de la présence d’un parent habitant dans le voisinage, les 25 autres ne bénéficiant
pas de la présence d’un tiers en permanence.
Parmi ces 33 patients, 11 sont décédés au domicile, 8 en présence de leur famille, 2
en présence de leur famille et d’un garde malade et 1 en présence d’un garde
malade.
c) Types de pathologies
Les patients inclus dans le réseau sont majoritairement atteints d’un cancer
(74%). Les types de cancer le plus rencontrés chez les patients pris en charge par le
réseau sont le cancer du poumon (14%), le cancer du sein (14%), le cancer du
pancréas (12%) et le cancer du cerveau (11%).
Pathologies principales en 2004
16%
10%
74%
CANCER
NEURO
AUTRES
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
31
Localisation des cancers en 2004
CERVEAU; 11%
AUTRES; 22%
COLON; 8%
VESSIE; 3%
LARYNX; 3%
OVAIRES; 5%
PANCREAS; 12%
SEINS; 14%
PROSTATE; 8%
CERVEAU
COLON
LARYNX
OVAIRES
PANCREAS
POUMON
PROSTATE
SEINS
VESSIE
AUTRES
POUMON; 14%
3. Caractéristiques des prises en charge
a) Durée de prise en charge
Sur les 124 patients pris en charge en 2004, 108 sont décédés ou sortis avant
le 1er janvier 2005, la durée moyenne de prise en charge de ces derniers a été de 75
jours.
De nombreux patients ont une durée de prise en charge assez courte puisque pour
50% d’entre eux, elle a été de moins d’un mois.
Durée de prise en charge
30
25
20
15
10
5
0
nombre de
patients
1à7
jours
8 à 15
jours
16 à 30
jours
1à2
mois
2à3
mois
3à4
mois
4à6
mois
6 mois à plus
1 an
d'un an
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
32
Les 124 patients pris en charge ont représenté un total cumulé de 8193 jours de
prise en charge pour le Réseau sur l’année 2004, contre 4870 jours pour les 73
patients pris en charge en 2003.
b) Nombre de visites de l’équipe mobile
En 2004, l’équipe mobile du Réseau Epsilon a effectué 474 visites au domicile
des patients pris en charge dont 303 en présence de la famille du patient. Pour 39%
de ces visites, la psychologue du Réseau Epsilon était présente.
La durée moyenne des 474 visites a été de 51 minutes, elle passe à 55 minutes
lorsque la psychologue est présente.
c) Nombre d’appels d’astreinte vers l’équipe mobile
L’équipe du Réseau Epsilon est disponible 24h/24 grâce à la mise en place
d’une astreinte qui intervient chaque soir de 17h30 à 8h30 le lendemain matin du
lundi au vendredi et de 17h30 le vendredi soir à 8h30 le lundi matin pour le weekend.
En 2004, le Réseau a reçu environ 300 appels et en a émis une centaine en période
d’astreinte. 50% de ces appels sont passés la semaine, 32% le week-end de jour et
18% le week-end de nuit.
Il apparaît que la majorité des appels d’astreinte se situent le soir entre 17h30 et 20h
et le samedi matin. Ces nombreux appels en début de soirée et le samedi matin
indiquent que les patients et les familles gèrent et préviennent leurs angoisses
permettant ainsi d’éviter les appels en situation de grande détresse, en plein milieu
de la nuit par exemple.
Les appels d’astreintes le week-end n’ont concerné que moins de la moitié des
patients pris en charge en 2004. La majeure partie de ces appels ne concernait
même qu’une vingtaine de patients.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
33
Appels d'astreinte le week-end en 2004
nombre de patients
70
60
50
40
30
20
10
0
0
1à3
4à6
7 à 10
10 à 15
nombre d'
appels
d) Présence des bénévoles
Deux associations de bénévoles, l’ASP Yvelines et Rivage, travaillent en
partenariat avec le Réseau Epsilon, ce qui permet à l’équipe de proposer aux
patients et aux familles la possibilité d’une présence régulière au domicile assurée
par des bénévoles.
En 2004, la présence de bénévoles d’accompagnement a ainsi été proposée à 59
des 124 patients pris en charge par le Réseau. Pour 33 de ces patients la présence
des bénévoles a effectivement été mise en place. Un quart (26%) des patients pris
en charge par le Réseau Epsilon en 2004 a ainsi pu bénéficier de la présence de
bénévoles d’accompagnement lorsqu’ils le souhaitaient.
e) Hospitalisations terminales
En 2004, 16 patients ont été hospitalisés dans une Unité de Soins Palliatifs
(USP) en fin de prise en charge. Cette admission en USP est intervenue en
moyenne 14 jours avant leur décès (médiane à 10).
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
34
Or la durée de séjour moyenne en USP étant de 30 jours, les patients pris en charge
par le Réseau restent donc en moyenne moitié moins de temps en USP. Cela
signifie que leur présence au domicile est prolongée grâce à l’action du Réseau.
De plus, il convient de noter que la moyenne de 14 jours est surévaluée par deux
patients, admis en USP pour des raisons sociales plutôt que médicales, qui les ont
conduits à une durée de séjour de plus de 30 jours.
Hospitalisations terminales en USP
8
6
nombre de patients
4
2
0
- de 10 joursde 10 à 19 de 20 à 29 30 jours et
jours
jours
plus
nombre de jours d'hospitalisation
Par ailleurs 16 autres patients ont été hospitalisés en fin de prise en charge dans
d’autres services qu’une USP. Cette hospitalisation est intervenue en moyenne 8
jours avant le décès (médiane à 4). 6 de ces hospitalisations découlaient d’un appel
des familles au SAMU ou aux pompiers, 5 d’une consultation, 3 d’une demande du
médecin traitant et 2 étaient des hospitalisations prévues préalablement dans des
services de moyen séjour.
Là encore, la durée de séjour en hôpital est très courte par rapport à la durée de
séjour habituelle dans ces services, ce qui démontre que le patient a prolongé son
séjour au domicile grâce à l’action du Réseau et des professionnels de santé
libéraux.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
35
Hospitalisations terminales en services de médecine et
moyen séjour
6
5
4
nombre de patients
3
2
1
0
1à3
4à7
8 à 15
16 à 30
nombre de jours d'hospitalisation
f) Situations d’urgence
L’un des objectifs du Réseau Epsilon est de limiter les recours aux services
d’urgence. En effet, son travail de coordination, d’aide et de conseil doit permettre de
prévenir un maximum les situations limites qui conduisent les proches à recourir aux
urgences ou au SAMU.
En 2004, les services d’urgence n’ont été contactés par des proches de patients pris
en charge par le Réseau qu’à six reprises, cinq fois suite à une détresse respiratoire
et une fois pour le transport d’un patient ventilé. Le patient est décédé en moyenne 5
jours (médiane à 3) après cet appel d’urgence.
g) Traitements spécifiques
Parmi les 92 patients pris en charge par le Réseau atteints d’un cancer, 28
bénéficiaient encore d’un traitement spécifique (chimiothérapie ou radiothérapie), au
moment de leur inclusion. Le quart des patients (23%) suivis par Epsilon en 2004
faisaient donc l’objet d’un traitement « lourd » en 2004.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
36
Ce nombre important de patients au traitement « lourd » a conduit le Réseau a
développé son action de coordination autour de la mise en place de soins de
supports à domicile.
h) Médicalisation à domicile
Des patients faisant l’objet de traitements de plus en plus médicalisés
souhaitent rester à domicile. Le Réseau Epsilon agit afin de mettre en place un suivi
médical optimum tout en permettant au patient de demeurer dans un environnement
non médicalisé : son domicile.
(1) Prises en charge de type hospitalier
L’un des objectifs du Réseau est de permettre à des patients dont l’état
nécessite une prise en charge lourde, habituellement réalisée à l’hôpital, de rester au
domicile. En 2004, 15 % des patients décédés ont bénéficié d’une prise en charge
lourde au domicile (14% de sédation et 1% pour occlusions rebelles).
(2) Nombre de PCA
Sur les 124 patients pris en charge en 2004, 9 ont bénéficié d’une PCA. Il n’y
en avait qu’un seul en 2003 pour 73 patients pris en charge.
(3) Alimentation parentérale
Malgré le contexte de fin de vie, seuls 5 patients ont bénéficié d’une
alimentation parentérale dont une seule initiée durant la prise en charge du Réseau.
La coordination mise en place par le Réseau semble permettre d’éviter ce type
d’alimentation médicalisée au profit de solutions centrées autour de l’aide humaine
(auxiliaires de vie).
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
37
4. Prises en charge psychologiques
La psychologue du Réseau a été amenée à rencontrer 101 des 124 patients
pris en charge en 2004. Son travail concernait la prise en charge psychologique des
patients mais également dans la majorité des cas de leur entourage. Engagée à mitemps, elle travaille à temps plein depuis début septembre 2004 afin de développer
l’activité psychologique du Réseau particulièrement dans le domaine des suivis de
deuil.
a) Inclusions
La psychologue du Réseau a été présente pour 59 des 106 inclusions de
2004 soit 56%. A l’occasion de ces inclusions, elle a rencontré 119 personnes dont
58 patients sur une durée totale de 110 heures. Toutes ces inclusions ont eu lieu au
domicile du patient.
Lors d’une première rencontre avec un patient lorsque celui-ci paraît particulièrement
réfractaire à une prise en charge psychologique, la psychologue peut choisir de se
présenter en tant que simple membre du Réseau sans préciser son statut afin
d’établir un premier contact et de tenter de gagner la confiance du patient. En 2004,
elle a pu dans 96% des cas se présenter dès sa première rencontre avec le patient
en tant que psychologue, signe que sa présence dans l’équipe paraît très bien
acceptée par les patients.
b) Evaluation et suivi psychologique
Pendant la prise en charge des patients, la psychologue du Réseau a réalisé
352 évaluations ou suivis psychologiques auprès de 211 personnes, patients et
proches pour une durée totale de 419 heures. 243 de ces évaluations ou suivis
psychologiques ont eu lieu au domicile des patients ou en maison de retraite, 8 en
USP, 4 dans les locaux d’Epsilon, 3 à l’hôpital et 94 au téléphone.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
38
Nombre de prises en charge psy en 2004 par type et par
lieu
pré-inclusion
inclusion
évaluation/suivis psy
suivi de deuil
250
200
150
100
50
0
domicile
hôpital
USP
Epsilon
téléphone
c) Suivis de deuil et groupes post-décès
Après la prise en charge, elle a réalisé 38 suivis de deuil auprès de 37
proches de patients décédés. Ces 38 entretiens ont duré 31 heures au total. 74% ont
été réalisés par téléphone, 16% au domicile et 10% dans les locaux d’Epsilon. La
moitié de ces entretiens de suivis de deuil ont été réalisés entre le 1er septembre et
le 31 décembre alors que la psychologue du Réseau travaillait à temps plein. C’est
un versant de son activité qu’elle souhaite reprendre et développer à partir de
septembre 2005 date du retour de son congé maternité. L’expérience montre en effet
que ces suivis de deuil paraissent appréciés par les familles qui font part
spontanément de retours particulièrement positifs concernant ces séances.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
39
Suivis de deuil par date en 2004
7
6
5
4
3
2
1
0
jan
fév
mars
avril
mai
juin
juil
août
sept
oct
nov
déc
Elle a également animé 4 groupes post décès réunissant des professionnels ayant
pris en charge des patients décédés. Au total 19 personnes ont assisté à ces
groupes sur une durée totale de 6 heures.
d) Visites au domicile
Le domicile des patients est le lieu où la psychologue du Réseau effectue la
grande majorité de ses interventions. En 2004, 67% de ses interventions ont ainsi eu
lieu au domicile, ce qui a représenté 84% du volume horaire de celles-ci. C’est au
domicile du patient qu’elle a par ailleurs rencontré 74% des personnes (patients,
entourages et professionnels de santé) qu’elle a pris en charge.
Prises en charge de la psychologue par lieu
26%
67%
2%
2%
domicile
hôpital
USP
Epsilon
3%
téléphone
Au total en 2004, la psychologue du Réseau s’est ainsi rendue à 310 reprises sur le
lieu de résidence des patients, ce qui représente 482 heures de présence. Elle rend
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
40
donc une moyenne de 3 visites à chaque patient à domicile, la durée moyenne de
ces visites étant de 1 heure et 33 minutes.
e) 2005
Outre le développement de son activité de suivi de deuil, la psychologue du
Réseau Epsilon envisage à partir de septembre 2005 de mettre en place des
groupes de réflexions réunissant parents, enfants et adolescents proches d’un
patient pris en charge afin d’aborder avec eux des thèmes tels que la maladie,la
mort, le deuil etc. Ces groupes de réflexions seront proposés pendant la prise en
charge ainsi qu’au cours des mois qui suivent le décès du patient.
5. Les médecins généralistes travaillant avec le Réseau
En 2004, 122 des 124 patients pris en charge par le Réseau avaient un
médecin traitant. Le Réseau a collaboré pour ces 122 patients avec 75 médecins
traitants différents. Le médecin généraliste qui a le plus travaillé avec le Réseau avait
six de ses patients pris en charge par le Réseau en 2004.
Parmi ces 75 médecins, 41 ont signé la charte du Réseau et 7 adhèrent à
l’association Epsilon. En 2005 l’un des objectifs du Réseau Epsilon sera d’améliorer
ses chiffres tentant de s’approcher du 100% en matière d’adhésion au Réseau
(signature de la Charte) et 50% d’adhésion à l’association chez les médecins
généralistes travaillant avec le Réseau.
Ces 75 médecins sont installés dans 21 communes différentes, la plus représentée
étant Versailles (29 médecins).
6. Localisation des interventions
Le Réseau Epsilon couvre 17 communes du bassin de vie dit du « Grand
Versailles ». En 2004, le Réseau a pris en charge des patients domiciliés dans 16
d’entre elles.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
41
Par ailleurs, le Réseau a également pris en charge 13 patients de 7 communes
voisines ne disposant d’aucun Réseau, dont notamment 3 patients de Chaville et 3
de Ville d’Avray.
En 2003, nous n’avions dénombré que deux patients résidant dans des communes
hors secteur. Cette progression semble confirmer qu’une extension de la zone
d’intervention du Réseau paraît envisageable.
41% des patients inclus dans le Réseau en 2004 résidaient à Versailles, 10% au
Chesnay, 9% à Saint-Cyr l’Ecole et 8% à Jouy en Josas. Toutes les autres
communes représentaient moins de 5% des patients inclus.
7. Lieu de décès
L’un des objectifs du Réseau est de favoriser un maintien au domicile lorsque
cela est possible en cherchant à retarder le recours à une hospitalisation. Lorsque,
l’état du patient nécessite toutefois une hospitalisation, le Réseau travaille alors à
préserver un lien entre la médecine de ville et la médecine hospitalière tout en
étudiant la possibilité d’un retour au domicile dès que cela est possible.
En 2004, 55% des patients pris en charge par le Réseau sont décédés au domicile
ou en maison de retraite, c’est un chiffre encourageant sachant qu’en France 70%
des gens décèdent actuellement à l’hôpital ou en institution.
Lieu de décès des patients en 2004
2%
17%
26%
DOMICILE
55%
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
HÔPITAL
CLINIQUE
USP
42
B. Coordination avec les professionnels
1. Réunions de coordination
En 2004 l’équipe mobile du Réseau a organisé 222 réunions à propos des
patients dont 113 par téléphone, 94 au domicile du patient, 5 au cabinet d’un
professionnel de santé, 3 dans les locaux d’Epsilon et 7 dans d’autres lieux. Ces
réunions ont regroupé jusqu’à 8 professionnels de santé et/ou membres de l’équipe
Epsilon pour travailler ensemble sur une prise en charge. Le nombre moyen
d’intervenants lors de ces réunions était de 2,5.
2. La révision du dossier patient ou dossier médical partagé
Le dossier patient qui reste au domicile du malade a connu une importante
refonte en 2004, l’enchaînement des parties qui le constituent a notamment été
retravaillé. Ce document remis au patient lors de la visite d’inclusion contient :
-
La liste des intervenants autour du patient : professionnels, bénévoles et
entourage
-
Une fiche récapitulant les renseignements médico-administratifs à propos
du patient
-
Une fiche traçant les traitements en cours
-
Une fiche de transmission qui permet à chaque intervenant de transmettre
des données concernant la prise en charge médicale, sociale ou
psychologique du patient
-
Une fiche d’arrivée dans un établissement de soins
-
Une fiche de retour d’hospitalisation
-
Plusieurs échelles d’évaluation de la douleur
-
Un questionnaire d’évaluation de la douleur
-
La charte du Réseau
-
Une fiche listant les ordonnances
-
Une fiche listant les autres documents
-
Un document d’adhésion à remplir par le médecin traitant et son patient
-
Une fiche sociale
-
Un questionnaire d’évaluation destiné à l’entourage
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
43
-
Une fiche listant les réunions de concertation
-
Une fiche reprenant la réunion d’inclusion
Par ailleurs, lors de la visite d’inclusion, l’équipe du Réseau fait signer aux patients
un acte de consentement éclairé et lui remet un livret d’information sur le
fonctionnement pratique du Réseau.
C. Procédures organisationnelles
Le Réseau Epsilon a mis en place en 2004 plusieurs protocoles
organisationnels, accessibles grâce à un mot de passe aux professionnels de santé
sur le site Internet du Réseau.
Ils permettent de visualiser la continuité de la prise en charge et la coordination
nécessaire entre les différents intervenants afin d’harmoniser le parcours des
patients au sein du Réseau.
Ces protocoles ont été créé par le Réseau en s’appuyant sur des protocoles existant
et publiés par la Société Française d’Accompagnement et de soins Palliatifs (SFAP)
ou l’Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES).
Les procédures mises en place sont les suivantes :
Protocole d'
inclusion d'
un patient à domicile
Protocole d'
inclusion d'
un patient à domicile souhaitant se diriger vers une
hospitalisation
Protocole d'
inclusion d'
un patient en institution
Protocole d'
inclusion d'
un patient dans le cadre d'
un retour à domicile
Protocole de suivi d'
un patient dans le réseau
Protocole d'
hospitalisation programmée d'
un patient
Protocole de fin de prise en charge d'
un patient
Protocole d'
appel à astreinte
Protocole d'
adhésion d'
un professionnel de santé à Epsilon
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
44
Protocole de recours aux bénévoles accompagnants pour un patient
D. Référentiels de prise en charge
En 2004, le Réseau a mis en place 5 protocoles de soins. C’est souvent à la
suite d’une formation que l’équipe Epsilon se réunit et retravaille le thème afin
d’aboutir à la rédaction d’un protocole de soin en se référant également à des
protocoles de soins déjà existant.
Les formations pratiques organisées en 2005 devraient ainsi permettre de mettre en
place de nouveaux protocoles de soins par exemple sur les nausées, les escarres ou
les soins de bouche. Par ailleurs, les protocoles créés en 2004 seront réétudiés deux
fois en 2005 afin de les modifier le cas échéant.
Ces protocoles sont ensuite mis en ligne dans la rubrique protocoles/ordonnances
réservées aux professionnels de santé sur le site Internet du Réseau.
E. Bilan de l’activité de coordination en 2004
En 2003, lors du redémarrage du Réseau Epsilon, l’un des objectifs fixés était
d’atteindre un nombre de patients pris en charge de 140 par an.
Pour y parvenir, au cours de l’année 2004, le Réseau Epsilon a fait évoluer son
équipe de coordination en recrutant une infirmière supplémentaire en juillet 2004 et
en transformant le mi-temps de la psychologue en plein temps en septembre 2004.
Suite à ces évolutions effectuées en cours d’année, le Réseau a atteint les 124
patients pris en charge en 2004 contre 73 en 2003.
Avec l’arrivée, deux jours par semaine, d’un deuxième médecin coordinateur début
janvier 2005, l’équipe mobile de coordination du Réseau est au complet pour débuter
l’année 2005. Le Réseau paraît donc en mesure d’atteindre en 2005 cet objectif
quantitatif de 140 patients tout en conservant une prise en charge de qualité pour
chacun d’entre eux, ce qui reste sa priorité.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
45
IV. Activité de
formation 2004
Le réseau réalise deux types de formations :
Les formations pluridisciplinaires
Les formations pratiques
A. Les formations pluridisciplinaires
Les
formations
pluridisciplinaires
sont destinées
à un public large.
L’assistance peut être constituée d’infirmières, de médecins spécialistes ou
généralistes, d’autres soignants, de bénévoles mais également de toutes autres
personnes intéressées par le sujet proposé.
En 2004, quatre formations pluridisciplinaires ont été organisées :
Le 6 mai 2004 : « La kiné en soins palliatifs. En ville ? Pourquoi ?
Comment ? » suivie par 7 personnes, médecins ou kinésithérapeutes
Le 26 mai 2004 : « Traitements des plaies chroniques » suivie par 10
personnes, médecins, infirmières et pharmaciens
Le 16 novembre 2004 : « Ces douleurs qui nous mettent en échec : les
douleurs neuropathiques » suivie par six infirmières
Le 14 décembre 2004 : « Le syndrome de glissement » suivie par 11
personnes médecins ou infirmières
Un compte-rendu du contenu de ces formations est mis en ligne sur le site Internet
du Réseau dans les jours qui suivent leur tenue.
En 2005, le Réseau prévoit d’organiser six formations pluridisciplinaires en proposant
des sujets toujours plus larges.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
46
B. Les formations pratiques
Les formations pratiques sont destinées à un public de professionnels de la
santé. Elles rassemblent une majorité d’infirmières, mais accueillent également des
médecins, aides-soignantes et auxiliaires de vie.
Elles peuvent prendre la forme d’ateliers de formation à la manipulation de matériels
spécifiques, certaines de ces formations peuvent alors être sponsorisées par des
laboratoires (Orkyn ou Urgo par exemple), ou de formations sur les traitements (par
exemple : prise en charge des escarres), ces dernières aboutissant en général à la
rédaction de protocoles.
En 2004, sept formations pratiques ont été organisées :
Le 9 septembre 2004 : « Les pompes à morphine » suivie par 11 infirmières
Le 23 septembre 2004 : « Les PCA » suivie par 2 infirmières
Le 21 octobre 2004 : « GRIPPER » suivie par 6 infirmières
Le 4 novembre 2004 : « La prise en charge d’un patient en soins palliatifs »
suivie par 36 personnes, médecins, infirmières et aide-soignantes
Le 18 novembre 2004 : « Les soins de bouche » suivie par 17 personnes,
infirmières et auxiliaires de vie
Le 2 décembre 2004 : « GRIPPER » suivie par 5 infirmières
Un compte-rendu du contenu de ces formations est mis en ligne sur le site Internet
du Réseau dans les jours qui suivent leur tenue.
En 2005, le Réseau prévoit d’organiser une dizaine de formations pratiques.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
47
V. Activité de
communication 2004
Suite aux indications de l’évaluateur externe dans son rapport de l’année
2003, première année de fonctionnement sur les fonds DRDR, le Réseau Epsilon a
mis en place une stratégie de communication en 2004 appelée à se poursuivre en
2005.
A. La communication externe
1. Plaquette d’information
En 2004, la plaquette présentant le Réseau a été systématiquement laissée
au domicile des patients inclus dans le Réseau. Les mairies et assistantes sociales
des communes couvertes par le Réseau en ont à disposition.
La plaquette a été retravaillée pendant l’année 2004 afin d’y intégrer le nom des
membres de l’équipe mobile d’Epsilon, une définition des soins palliatifs, les objectifs
du réseau et l’existence de l’astreinte téléphonique.
2. Le journal d’Epsilon
Pour améliorer cette communication, le Réseau a lancé en mars 2004, le
« Journal d’Epsilon » qui a été envoyé aux professionnels de santé à quatre reprises
en 2004 (mars, juin, septembre et décembre).
A partir de la deuxième parution, le Réseau a noté un pic d’inclusions dans les jours
suivants l’envoi du journal. Ce journal de 4 pages apparaît donc comme un bon
moyen de rappeler l’existence du Réseau aux professionnels de santé tout en
communiquant sur l’activité du Réseau.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
48
Les propositions d’inclusion viennent en majorité des professionnels de santé
libéraux et la prise en charge par le réseau ne peut se faire qu’avec l’accord et la
coopération de ces derniers. Bien communiquer auprès d’eux est donc fondamental
pour le fonctionnement et l’élargissement de l’action du réseau.
3. Invitations aux formations
Trois semaines avant chaque formation proposée par le Réseau, des
invitations sont envoyées à l’ensemble des professionnels concernés par le thème
de la formation.
Ces invitations s’ajoutent à la communication sur les formations effectuée dans le
journal d’Epsilon et sur le site Internet du Réseau. Ainsi à l’occasion de l’envoi du
journal, les professionnels reçoivent également un récapitulatif des formations à
venir. Ils peuvent alors cocher les formations auxquelles ils souhaitent s’inscrire et
retourner le formulaire au Réseau.
4. Site Internet
2004 a vu la création d’un site Internet consacré au Réseau Epsilon. Il a
permis le développement d’une charte graphique commune au journal et à tous les
autres documents d’information/communication édités par le réseau à partir de juin
2004.
Le site Internet du Réseau Epsilon a pour objectif de se faire connaître auprès du
grand public mais également des professionnels de santé. Une rubrique protégée
par un mot de passe permet notamment à ces derniers de consulter plusieurs pages
consacrées aux protocoles et ordonnances mis en place par le Réseau.
5. Colloques et journées professionnelles
En 2004, certains membres de l’équipe mobile de coordination du Réseau ont
assisté :
A une journée consacrée aux soins de supports
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
49
Au congrès annuel de la Société Française de Psycho-Oncologie
Au congrès annuel de la Société Française d’Accompagnement et de Soins
Palliatifs
Cela a représenté un total de 19 jours de formations pour les membres de l’équipe
mobile du Réseau.
6. Projets de communications pour 2005
Le Réseau Epsilon compte continuer à mettre l’accent sur la communication
en 2005. Ainsi le Réseau envisage de s’adjoindre les compétences de
professionnels de la communication afin de développer deux nouvelles plaquettes,
l’une destinée aux professionnels de santé et l’autre au grand public. Le but est de
diffuser cette plaquette auprès de l’ensemble des professionnels de santé du secteur
et au maximum d’usagers via les mairies et les assistantes sociales.
Le journal d’Epsilon semblant constituer un bon vecteur de communication avec les
professionnels de santé, il est prévu d’augmenter le rythme de parution qui deviendra
bimestrielle à partir de mars 2005.
Par ailleurs 2005 sera l’année du lancement de l’expérimentation de rémunérations
spécifiques pour les professionnels de santé libéraux dont un patient est pris en
charge par un Réseau de soins palliatifs. Les professionnels de santé recevront donc
également une plaquette les informant des modalités de cette expérimentation.
B. La communication interne
1. Les outils de communication pour la coordination autour
des patients
a) Le logiciel informatique
Le
réseau
dispose
depuis
novembre
2004
d’un
logiciel
spécifique
d’enregistrement de son activité. Après une phase d’apprentissage, ce logiciel
devrait permettre de favoriser la coordination interne de l’équipe du réseau, en
indiquant l’ensemble des éléments essentiels au suivi de la situation du patient. Il
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
50
devrait également permettre de suivre l’activité du réseau, en facilitant la réalisation
de bilans et de statistiques et par là même l’autoévaluation du réseau. Chaque
membre de l’équipe possède un dossier à son nom accessible depuis tous les
ordinateurs du réseau.
Afin de baliser la phase d’apprentissage, l’équipe a prévu de se réunir une fois par
mois afin d’échanger autour de la gestion informatique des données. L’équipe
dispose d’un cahier de suivi permettant à chacun de consigner par écrit les
demandes concernant le logiciel. Ces demandes sont régulièrement étudiées par le
prestataire informatique qui y répond directement lors de ces visites régulières.
b) Le dossier patient ou dossier médical partagé
Le dossier médical partagé est laissé par l’équipe du Réseau au domicile du
patient à l’occasion de la visite d’inclusion. Son contenu est détaillé dans ce rapport
dans le chapitre intitulé « la révision du dossier patient ou dossier médical partagé».
Une fiche, insérée dans le dossier, permet aux membres de l'
équipe soignante de
correspondre entre eux. Les professionnels peuvent contacter le réseau aux heures
de bureau. Ils peuvent également contacter l’astreinte téléphonique 24h/24.
Le dossier est complété pour toute sa partie administrative par l’équipe de
coordination. Il est ensuite mis à jour par les membres de l’équipe soignante. A
l’issue de la prise en charge, le dossier patient est conservé au local du réseau.
c) Réunions de coordination
La coordination entre l’équipe mobile du Réseau et les professionnels libéraux
a essentiellement lieu lors des différentes réunions multidisciplinaires autour du
patient (inclusion, concertation, post décès).
Les formations organisées par le Réseau constituent également un espace de
rencontre entre l’équipe de coordination et les professionnels libéraux. Elles peuvent
aussi représenter une occasion de partager l’information à propos des patients pris
en charge dans le Réseau.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
51
Par ailleurs, lorsque les rencontres de visu sont impossibles, le contact téléphonique
reste un excellent moyen de partager l’information et d’établir un projet de soin.
2. Les outils de coordination entre les membres de l’équipe
Outre l’informatisation des données qui permet d’enregistrer l’ensemble des
activités de coordination réalisées par l’équipe mobile du Réseau, l’équipe a mis en
place plusieurs outils favorisant la circulation des informations en son sein :
Cahier de transmission des appels : Le Réseau reçoit de nombreux appels
téléphoniques chaque jour. Afin que tous les membres de l’équipe soient
informés de la nature de la conversation, un résumé est consigné par écrit
dans un cahier commun
Casiers de courrier et de transmission : Chacun des sept membres de l’équipe
dispose d’un casier dans lequel est glissé son courrier et tous les documents
internes qui lui sont destinés
Agenda :commun à toute l’équipe, l’emploi du temps de chaque membre y est
noté ainsi que les rencontres prévues, les formations, les réunions du Bureau
et du CA, les assemblées générales, les visites de patients, les inclusions,
etc…
Documents récapitulatifs : CR de réunions, agenda prévisionnels
Réunions patients : Une fois par semaine l’équipe se réunit afin de partager
les informations concernant chacun des patients pris en charge par le
Réseau. Ces réunions permettent à l’ensemble de l’équipe de réévaluer
chaque dossier et de discuter des moyens à mettre en œuvre pour améliorer
les prises en charge
Réunions de travail pour la réalisation de projets :
o comité de rédaction pour la réalisation du journal
o réunions de préparation du programme des formations
o réunions de rédaction et révision de protocoles
o réunions d’actualisation du site Internet
o réunions autour de l’informatisation des données
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
52
Rôle pivot et central de l’assistante administrative : elle est informée de tous
les évènements rythmant l’activité du Réseau et assure le reporting à
l’ensemble des membres de l’équipe
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
53
VI. Activité
d’évaluation et
d’autoévaluation 2004
A. Evaluation externe
1. La société Kadris
En 2002, l’évaluation du travail du réseau Epsilon suivant les indicateurs
économiques, organisationnels, sociaux, médicaux définis ont été évalués par la
société KADRIS.
Des questionnaires de satisfaction ont été envoyés aux familles de tous les patients
décédés avant le 1er août 2002. Des questionnaires de satisfaction ont été également
envoyés à environ 50 médecins traitants et 50 infirmières avec lesquelles l’équipe
d’Epsilon avait été amenée à collaborer.
Les conclusions de l’audit réalisé par la société KADRIS ont été les suivantes :
•
le réseau, dont l'
action est plébiscitée par les familles de patients et les
professionnels de santé, a atteint sa finalité en parvenant à maintenir à
domicile un nombre important de patients
•
ce mode de prise en charge, alternatif à l'
hospitalisation des patients en fin de
vie, participe incontestablement à la maîtrise des dépenses de santé
•
le poids de la prise en charge des patients en fin de vie est très lourd pour les
proches
des
patients
qui
l'
assurent,
d'
un
point
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
de
vue
physique,
54
psychologique, mais aussi économique puisqu'
une grande partie des
dépenses leur incombant dans le secteur ambulatoire n'
est pas remboursée.
2. La société Eliane Santé
En 2003, l’évaluation du Réseau Epsilon a été confiée à la société Eliane
Santé. Elle a repris les principaux outils d’évaluation utilisés par Kadris.
L’évaluation s’est concentrée sur les aspects médicaux, sociaux et organisationnels
du réseau selon deux axes principaux :
-
Une analyse des procédures, processus mis en place par le réseau et leurs
impacts sur les résultats ;
-
Une étude des données quantitatives et qualitatives au regard des objectifs
que le réseau s’est fixés.
L’évaluation a donc été accomplie selon la démarche suivante :
-
Une analyse des principales données quantitatives recueillies en routine par le
réseau a tout d’abord été réalisée. Eliane Santé a à cet effet transmis des
modèles de tableaux de bord, classés par grands domaines d’activité, à
l’équipe de coordination du réseau qui les a remplis avec les données dont
elle disposait
-
Une étude de satisfaction des principaux acteurs participant et/ou collaborant
avec le réseau via des entretiens individuels avec une vingtaine d’entre eux.
Un guide d’entretien a donc été réalisé à cet effet. Les catégories d’acteurs
suivants ont été rencontrées pendant les mois de janvier et février 2004 :
o 7 médecins généralistes
o 5 infirmières
o 1 directeur d’établissement de soin
o 1 directeur d’établissement d’hébergement
o 2 surveillantes chef d’établissements de soin
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
55
o 2 médecins coordonnateurs en établissement d’hébergement
o 2 directeurs de SSIAD
o 1 représentant d’une association de bénévoles
-
Une étude de satisfaction réalisée auprès des proches/familles des patients
décédés en 2003, via l’élaboration, l’envoi et le traitement d’un questionnaire.
Le taux de retour du questionnaire fût de 65% (26 questionnaires retournés
sur 40 envoyés), soit un taux très satisfaisant
L’évaluation réalisée fait ainsi ressortir que cette première année de fonctionnement,
dans le cadre de la DRDR (le réseau avait bénéficié de fonds FAQSV pour l’année
2001-2002), est satisfaisante sur les plans médico-sociaux et sur le plan de
l’organisation générale mise en place par le réseau. Les acteurs expriment ainsi une
satisfaction très large sur son action.
Cependant, d’une part, l’accompagnement d’un patient à domicile demeure très lourd
pour les proches - qui sont un acteur indispensable de la prise en charge -, et d’autre
part, le réseau peut encore largement progresser, notamment en donnant une plus
large ampleur à son action.
B. Autoévaluation
L’autoévaluation est passée en 2004 par un suivi de l’activité du Réseau à
travers le nombre d’inclusions mensuelles et une analyse des patients « perdus de
vue ». L’équipe mobile s’est également évertuée à une relecture systématique des
histoires de patients dont les familles ont manifesté un mécontentement.
En 2005, l’équipe mobile compte développer des outils d’autoévaluation en
s’inspirant des recommandations de l’ANAES et du cadre d’analyse proposé par
l’INSERM. L’objectif est en effet de maintenir une réflexion constante sur les
politiques d’action et de communication du Réseau dans un souci de progression
permanent.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
56
VII. Vie administrative du réseau
en 2004
Le Réseau est piloté par un Conseil d’administration renouvelé au tiers chaque
année lors de l’Assemblée Générale de l’association Epsilon. Le Conseil
d’Administration qui se réunit une fois par trimestre délègue certains de ses pouvoirs
à un Bureau restreint, réuni tous les 15 jours.
Le contenu des discussions tenues lors des réunions de Bureau et des Conseils
d’Administrations est consigné dans des comptes-rendus.
Le partage des tâches entre le Conseil d’Administration, les membres du Bureau et
la directrice du Réseau est régulièrement redéfini afin d’éviter les superpositions
dans les prises de décisions.
Le Réseau s’ouvre régulièrement à l’extérieur en participant à des groupes de travail
réunissant des équipes travaillant en soins palliatifs et/ou dans des Réseaux. Il
participe à des projets communs menés à l’échelle départementale, régionale voire
nationale.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
57
VIII.
Objectifs 2005
A. Objectifs médicaux
Les principaux objectifs médicaux du réseau pour l’année 2005 sont :
-
atteindre un total de 140 patients inclus (sans compter les prises de contacts
et démarches qui ne se traduisent pas par une inclusion)
-
Evaluation du risque potentiel de deuil pathologique des proches des patients
inclus dans le réseau
-
Prise en compte et orientation des deuils difficiles
B. Objectifs organisationnels
1. Communication
-
Finalisation du contenu du site Internet et mise à jour régulière
-
Mise en ligne des protocoles et synthèses techniques des formations
-
Mise en ligne du programme des formations
-
Mise en place d’un mot de passe sur la partie sécurisée du site Internet
-
Création d’une plaquette « grand public » et d’une plaquette « professionnels
de santé » avec le concours de professionnels de la communication
-
Diffusion des plaquettes auprès des professionnels de soin, des structures de
soins, des CCAS, des équipes mobiles, des mairies, des assistantes sociales
etc.
-
Réflexion sur d’autres moyens de communication « grand public »
-
Edition bimestrielle du journal d’Epsilon
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
58
2. Dossier DRDR
A la fin de l’année 2005, le réseau doit remettre à la Direction Régionale de
Dotation des Réseaux un bilan d’activité et un projet pour les trois années à venir. Ce
document doit permettre au Réseau d’obtenir un financement pour les années 2006,
2007 et 2008.
La réalisation de ce dossier important débutera au mois de mars 2005.
3. Rémunérations spécifiques
-
Mise en place des rémunérations spécifiques après définition par l’URCAM
des moyens alloués pour le projet
-
Réflexion autour d’outils de recueil des données pour les rémunérations
spécifiques
-
Communication autour de la mise en place des rémunérations spécifiques
-
Adaptation du logiciel d’informatisation des données pour les rémunérations
spécifiques
-
Réflexion avec l’évaluateur, les autres réseaux et des professionnels de santé
sur les outils de communication autour des rémunérations spécifiques
4. Collaboration avec d’autres structures
-
Participation aux groupes de travail départementaux réunissant les différents
acteurs oeuvrant dans les Yvelines
-
Coordination départementale des soins palliatifs
-
Participation à la création, en compagnie de neuf autres réseaux franciliens,
de la fédération des réseaux de soins palliatifs à domicile d’Ile de France
5. Partenariat et adhésions
-
Poursuite de la recherche de partenariats et d’adhésion des professionnels de
santé du secteur
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
59
-
Poursuite des partenariats avec les associations de bénévoles, notamment au
travers de rencontres (2 par an) et de la coordination autour des patients pris
en charge par les deux organisations
-
Réalisation d’une rencontre avec la direction générale de l’ASP afin de faire
un état des lieux
-
Poursuite de la mise en place de partenariats avec les communes notamment
avec l’organisation d’une rencontre avec l’ensemble des CCAS en 2005
-
Signature par les partenaires et mise en place de la convention constitutive du
Réseau après approbation du texte par l’URCAM
-
Partenariat à discuter avec les services d’hospitalisation à domicile
6. Formations
-
Organisation de 6 formations pluridisciplinaires
-
Organisation de 10 formations pratiques
-
Rédaction de protocoles / synthèses techniques à l’issue de la formation
lorsque cela s’avère opportun
-
Etablissement du programme des formations trimestriellement
-
Poursuite du partenariat avec les laboratoires pharmaceutiques acteurs des
formations
-
Augmentation du nombre de professionnels participants aux formations
7. Divers
-
Participation à la réflexion départementale sur les soins de support
-
Mise à jour des protocoles existants
-
Mise en commun de protocoles avec d’autres réseaux
-
Réalisation de nouveaux protocoles organisationnels et médicaux (1 par
trimestre, soit 4 nouveaux protocoles en 2005)
-
Réflexion autour d’un projet d’atelier de travail de professionnels de santé sur
les troubles psychologiques et les maladies somatiques
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
60
-
Animations d’ateliers pour enfants et adolescents dont un proche est atteint
d’une maladie grave autour de thèmes tels que la mort, la maladie ou la
douleur
-
Organisation d’un fonds documentaire interne au réseau (le réseau est déjà
en possession d’ouvrages, documents d’analyse, revues, etc.. mais il faut
encore les répertorier et les classer par thèmes)
C. Objectifs médico-économiques
En 2005, le Réseau envisage de poursuivre la mise en place d’outils qui
permettent de collecter l’information sur les coûts de prise en charge d’un patient en
soins palliatifs à domicile.
L’un des objectifs primordial du Réseau reste de favoriser les maintiens au domicile
et, lorsqu’une hospitalisation est nécessaire, de réduire la durée d’hospitalisation et
favoriser les hospitalisations programmées via la coordination avec les services.
En collaboration avec l’évaluateur externe, si la CPAM autorise la diffusion des
chiffres, le Réseau prévoit une étude sur les coûts réels de prise en charge d’un
patient à domicile afin de les comparer aux coûts d’une prise en charge hospitalière.
D. Objectifs qualités
Les principaux objectifs qualités du réseau pour l’année 2005 sont :
-
Obtenir la satisfaction maximum des patients et des familles dans la prise en
charge d’un patient en soins palliatifs par le réseau
-
Obtenir la satisfaction maximum des professionnels de santé
-
Obtenir la satisfaction maximum des partenaires dans le cadre de la
coordination autour du patient en soins palliatifs pris en charge par le réseau
-
Soutenir les professionnels libéraux dans leur prise en charge d’un patient en
soins palliatifs
-
Soutenir les enfants et les proches des patients pris en charge par le réseau
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
61
ANNEXES
Annexe 1
CONVENTION CONSTITUTIVE DU RÉSEAU SANTÉ EPSILON
ART 1: OBJET DU RÉSEAU - OBJECTIFS POURSUIVIS
En réponse aux besoins de santé de la population de son aire géographique,
l'
association EPSILON, composée de professionnels de santé, a souhaité créer un
réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile avec les établissements de
santé ou d’hébergements, publics ou privés, les professionnels de santé et les
associations de bénévoles.
Ils ont souhaité formaliser leur relation au sein d'
un réseau piloté par
l'
association « EPSILON », association loi de 1901, et ceci dans le cadre des textes
en vigueur (Cf. Annexe 1).
Les membres du réseau, personnes physiques ou personnes morales,
déclarent leur volonté de coordonner leur action pour mieux servir le malade en
mettant en commun des valeurs, des objectifs, des informations.
Ils souhaitent mettre en place tous les moyens permettant la délivrance de
soins palliatifs individualisés à domicile chaque fois que le patient le désire. La
finalité est de maintenir à domicile les patients qui le voudraient dans les meilleures
conditions.
Les objectifs sont une meilleure prise en charge médicale, sociale,
organisationnelle et médico-économique.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
62
Objectifs de la prise en charge médicale
La prise en charge médicale par le réseau se fait par une inclusion du patient
dans le réseau avec son consentement éclairé (ou à défaut celui de sa famille) et en
accord avec son médecin traitant. La douleur est au premier plan de cette prise en
charge ainsi que les souffrances associées aux longues maladies.
La prise en charge est globale chaque fois que possible et tiendra compte des
différents aspects du patient : médical, paramédical, psychologique, social et spirituel
dans le respect de la personne. Pour cela, l’équipe mobile du Réseau est
pluridisciplinaire et comporte médecin(s) infirmière(s) et psychologue.
Cette prise en charge globale et coordonnée permettra également d’assurer le
déplacement vers une autre région lorsque cela est nécessaire (vacances,
déménagement de la famille, par exemple), en fournissant aux équipes soignantes
appelées à intervenir autour du patient les informations nécessaires à ce transfert, et
en coordonnant ensuite l’éventuel retour du patient à son domicile.
Une permanence téléphonique est en place afin de répondre à toute demande
dans l'
esprit de la continuité des soins. En cas de nécessité, la personne de
permanence de l’équipe mobile se déplace au domicile du patient.
Objectifs de la prise en charge sociale
Le réseau facilite la mise en place de toute aide sociale nécessaire à la prise
en charge globale des patients. Pour cela, il informe les patients sur les aides
existantes, apporte une aide dans les démarches administratives d’obtention de ces
aides, et travaille en partenariat avec les services sociaux hospitaliers et de ville.
Objectifs organisationnels
Les patients seront, si nécessaires, mis en rapport avec les associations de
gardes malades.
Il leur sera également proposé l’intervention de bénévoles, formés à
l’accompagnement en soins palliatifs, en les mettant en relation avec les
associations de bénévoles du secteur. Des conventions et/ou protocoles seront
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
63
réalisés avec ces associations et des réunions régulières seront mise en place avec
les bénévoles afin d’échanger sur des situations concrètes, notamment dans le cadre
d’une fin de prise en charge.
Des conventions bilatérales sont signées avec différents établissements de
santé, d’hébergement, de structures de soins à domicile et des associations de
bénévoles afin de permettre une meilleure prise en charge du patient dans l'
esprit
des soins palliatifs et la prise en charge globale.
Des protocoles de soins et organisationnels seront rédigés avec les équipes
de soins afin de permettre d'
homogénéiser les prises en charge des différentes
pathologies. Ceci sera pratiqué en se référant, dès leur mise en place, aux
différentes
conférences
de
consensus
ou
aux
recommandations
des
S.O.R.(Standards Options Recommandations) et autres références de la profession.
Des actions de formation destinées aux professionnels et intervenants du
réseau, notamment bénévoles, seront mis en place avec l'
objectif d'
une prise en
charge globale de la personne à domicile.
Objectifs médico-économiques
La continuité des soins à domicile doit permettre de diminuer les appels aux
services de garde et urgences. Elle doit également permettre d’éviter les
hospitalisations multiples et diminuer les allers et retours non indispensables.
Lorsqu’une hospitalisation s’avère indispensable, la prise en charge de la
coordination des soins par le réseau doit permettre de limiter la durée
d’hospitalisation par une coordination maximum dans le but d’optimiser le confort de
la prise en charge du patient.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
64
La présente convention a pour but le fonctionnement du Réseau de Soins
Palliatifs multidisciplinaires à domicile. Elle entend répondre à l'
objet et aux objectifs
ci-dessus, tout en permettant de s'
adapter aux évolutions de son environnement.
Une charte du réseau sera conjointement élaborée. Elle aura notamment pour
but de garantir à l'
usager le libre choix d'
accepter ou de ne pas bénéficier du réseau
de soins palliatifs à domicile, ainsi que la possibilité de s'
en retirer. Elle garantit au
patient le libre choix des professionnels de santé intervenant au sein du réseau.
ART 2: AIRE GÉOGRAPHIQUE DU RÉSEAU ET POPULATION CONCERNÉE
La mission du Réseau EPSILON est de conduire et coordonner les activités
de soins de ses membres pour des patients habitants l'
aire géographique du bassin
de vie numéro 15 en référence à la carte sanitaire, dit du « Grand Versailles »
(YVELINES), qui concerne environ 256 000 habitants sur 17 communes.
Le Réseau EPSILON est géographiquement complémentaire du Réseau
Pallium qui délivre des soins palliatifs sur la partie sud des YVELINES.
Le nombre de lits hospitaliers de soins palliatifs en unité étant faible, le réseau
de soins palliatifs à domicile permet de prendre en charge, dans l'
esprit des soins
palliatifs, toute personne le désirant et nécessitant cette prise en charge à son
domicile.
Ce bassin de vie est réputé pour sa médecine libérale et pour la qualité de ses
établissements de soins. Le réseau doit permettre l'
apprentissage du travail
interprofessionnel et pluridisciplinaire et la coordination de la médecine de ville et de
l'
hôpital au service des patients.
ART 3: LE SIÈGE DU RÉSEAU
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
65
Le siège du réseau EPSILON est à Viroflay, 163 avenue du Général Leclerc
78220
Néanmoins, il peut être modifié sur décision du Conseil d'
Administration de
l’association selon les nécessités de l'
évolution de la structure de réseau et du
contexte sanitaire et social.
ART 4: IDENTIFICATION DES PROMOTEURS: PERSONNES PHYSIQUES ET
MORALES COMPOSANT LE RÉSEAU
L'
instance d'
orientation et de gestion du réseau EPSILON est l'
Association
EPSILON dont le bureau est l'
organe exécutif (cf. statuts de l'
association).
Il est convenu, entre les membres adhérents à la présente Convention
constitutive, que Monsieur Gilles BEGHIN, actuel Président de l'
association
EPSILON et les membres actuels du Conseil d’Administration de ladite association
sont les membres fondateurs du réseau: personnes physiques ou morales
-
Monsieur Jean Yves AUBRY,
-
Docteur Anne ABEL,
-
Madame Anne NAUTIN,
-
Docteur Gilles BEGHIN,
-
Docteur Bernard MARTIN
-
Les O.I.D.R.représentés par Monsieur Dupin et le Docteur Cheminot
Ont été rejoins récemment par
-
Madame Martine Thouverez
-
Le Docteur Bénédicte Palvin
-
Le Docteur Christine Abraham
-
Le Docteur Christian Bouchot
-
Le Docteur Alain Pillant
-
Le Docteur Didier Mayeur
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
66
L’association EPSILON a d'
ores et déjà crée une relation formalisée avec les
professionnels de santé et un certain nombre de partenaires.
Une convention bilatérale est signée avec des établissements, des associations, des
CCAS, les SSIAD et des sociétés de location de matériel médical…
-
HÔPITAL ANDRÉ MIGNOT,
-
MAISON DE SANTÉ CLAIRE DEMEURE,
-
CENTRE RENÉ HUGUENIN,
-
CLINIQUE CHIRURGICALE DE DOCTEUR AUMONT,
-
CLINIQUE MÉDICO-CHIRURGICALE PARLY II,
-
CENTRE DE GÉRONTOLOGIE DES AULNETTES,
-
CLINIQUE DES FRANCISCAINES,
-
CLINIQUE DE LA DÉFENSE,
-
CLINIQUE MÉDICO-CHIRURGICALE DE L'
EUROPE,
-
CLINIQUE DE LA PORTE VERTE,
-
,
-
MAISON SAINT JOSEPH,
-
MAISON DE RETRAITE HOTELIA ,
-
MAISON DE RETRAITE AREPA,
-
MAISON DE RETRAITE FONDATION LÉPINE ET LA PROVIDENCE.,
- Centres Communaux d’Actions Sanitaires et Sociaux (CCAS) des villes du
secteur géographique (BUC, CHESNAY, LOGES, JOUY, VERSAILLES, VIROFLAY,
CHATEAUFORT, VÉLIZY, FONTENAY, SAINT CYR, LOUVECIENNES, La CELLE
SAINT-CLOUD, MARLY, ROCQUENCOURT, TOUSSUS LE NOBLE,
- ASSOCIATIONS DE BÉNÉVOLES, ASP YVELINES ET RIVAGE,
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
67
- LES SOCIÉTÉS DE MATÉRIEL MÉDICAL: ORKYN, BASTIDE,
RÉFÉRENCE SANTÉ YVELINES, LOCAPHARM.
De nouveaux membres ou partenaires peuvent rejoindre le réseau EPSILON
selon les modalités ci-après.
Les partenaires peuvent également être membres de l’association en y adhérant
selon les modalités usuelles. (cf. statuts de l’Association)
ART
5:
MODALITÉS
D'
ENTRÉE
ET
DE
SORTIE
DU
RÉSEAU
DES
PROFESSIONNELS ET AUTRES INTERVENANTS
1 - Adhésion
De nouveaux membres, professionnels de santé ou partenaires pourront adhérer au
réseau selon différentes modalités et après accord du Conseil d’Administration de
l'
Association EPSILON ou du Bureau par délégation.
-
Les personnes physiques, et en particulier les professionnels de santé
salariés ou libéraux, rejoignent le réseau en signant la charte.
-
Les structures de soins ou d'
hébergement, les associations ou toute autre
structure pouvant intégrer un réseau de soins palliatifs deviennent
membres du Réseau en signant une convention de partenariat et la
présente Convention.
2 - Retrait
La qualité de membre ou de partenaire du réseau se perd par:
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
68
• La démission. Tout membre ou partenaire a la faculté de démissionner.
Toute démission doit être notifiée par écrit et adressée au Président de l'
Association
sous pli recommandé avec accusé de réception, et est effective moyennant un
préavis de trois mois.
• L'
exclusion pour infraction à la présente convention ou à la convention de
partenariat, au non respect de la charte ou pour motifs graves.
Celle-ci sera prononcée par le Conseil d'
Administration dans les meilleurs délais
après que l'
intéressé ait été invité par lettre recommandée à fournir des explications
par écrit ou en se présentant devant le Conseil d'
Administration. La décision sera
notifiée par le président par lettre recommandée avec accusé de réception au
membre exclus dans la huitaine qui suit cette décision.
• Pour une personne morale, par sa mise en règlement judiciaire ou
dissolution.
Le décès pour une personne physique;
La démission, le décès, la dissolution d'
un membre ou d'
un partenaire
n'
entraînent pas la dissolution du réseau.
Suite à cette notification, le membre ou partenaire sortant ne pourra plus se
prévaloir d'
un lien avec le réseau et devra faire disparaître toute référence à son
ancienne adhésion.
ART 6: MODALITÉS DE REPRÉSENTATION DES USAGERS
Les usagers sont adhérents au réseau EPSILON après signature de l’acte de
consentement
Ils sont de fait représentés au niveau de l’association par l’intermédiaire d’association
d’usagers.(cf. Statuts)
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
69
ART 7 : STRUCTURE JURIDIQUE
-
Il est fondé entre les adhérents une association régie par la loi du 1er juillet
-
1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre : EPSILON
-
Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile
-
Elle pourra être étendue aux signataires de partenariat qui en font la demande
et seront représentés au niveau de l’association par l’intermédiaire de
Collèges
- Cette association a pour objet :
Le pilotage d'
un réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile, dans le bassin
de vie n° 15 secteur 5 "Grand - Versailles"ayant vocation
- à l'
accompagnement des patients et de leur entourage
- à la coordination et à la formation autour des professionnels de santé et des
bénévoles
en s'
appuyant sur les principes fondamentaux des soins palliatifs définis par la
Société Française d'
accompagnement et de soins palliatifs.
L'
association s'
engage à se doter de tous les moyens nécessaires à la réalisation
de ses objectifs.
(Statuts de l’association en annexe)
Les modalités de l'
offre de soins palliatifs à domicile par le réseau sont celles
prévues dans les statuts de l'
Association EPSILON et dans la charte du réseau.
L'
organisation du réseau et la présente convention sont susceptibles d'
évoluer
pour faire face à l'
évolution de l'
offre de soins palliatifs à domicile sur le secteur
géographique.
ART 8 - ORGANISATION, FONCTIONNEMENT, COORDINATION
La coordination se définit sur trois niveaux, la coordination de proximité qui est
centrée sur le patient et ses proches. La coordination ou réassurance des soignants
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
70
et des aidants, centrée sur les professionnels de santé et la coordination de pilotage
et de stratégie de réseau.
L'
action des intervenants et professionnels de santé du réseau est
coordonnée par une équipe mobile de coordination et pilotée par le Bureau de
l'
Association EPSILON.
1) - L'
équipe de coordination
1 Le réseau s'
articule autour de l'
équipe de coordination qui est actuellement
composée:
D'
un directeur,
D’un médecin coordonnateur
De deux infirmières,
D'
un psychologue,
D'
une assistante administrative,
D'
un cadre administratif coordonnateur.
La composition de cette équipe sera modulée en fonction des besoins par l'
organe
de gestion.
Le médecin traitant du patient doit donner son accord préalablement à toute
inclusion. La décision d’inclure un patient dans le réseau est prise par le médecin
coordinateur. Un patient est inclus lorsqu’il a exprimé son accord en signant l’acte de
consentement éclairé (Voir annexes).
2, - L'
équipe de coordination répond aux demandes d'
inclusion des patients et
aux demandes de renseignement sur le réseau et sur les soins palliatifs. Ils vérifient
que les critères d'
inclusion sont réunis et organisent la prise en charge spécifique à
domicile en lien avec les autres professionnels. Un patient est inclus lorsqu'
il a
exprimé son accord en signant l'
acte de consentement éclairé (Voir annexes). Le
médecin traitant du patient doit donner son accord préalablement à toute inclusion.
La décision d'
inclure un patient dans le réseau est prise par le médecin
coordonnateur.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
71
Pour assurer la continuité des soins, l'
équipe de coordination assure une
permanence en journée tous les jours ouvrés (hors samedis), relayée par une
astreinte téléphonique assurée 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 week-ends et jours
fériés inclus.
Pour assurer cette continuité lors des transferts du domicile vers un
établissement (et réciproquement), l'
équipe de coordination assure la continuité du
suivi médical et administratif en vérifiant la transmission des informations et du
dossier.
Les professionnels libéraux intervenants au réseau s'
engagent par ailleurs à
assurer la continuité des soins lors de leurs congés ou absences, en transmettant
toutes informations utiles à leur remplaçant et en prévenant l'
équipe de coordination.
Les modalités de la coordination médicale avec les membres du réseau sont
prévues dans les conventions et la charte.
Le directeur rédige un rapport annuel d'
activité qui sera soumis au Conseil
d'
administration
pour
évaluation,
avant
envoi
à
l'
Agence
Régionale
de
l'
Hospitalisation (ARH) de l'
Île de France et à l’Union Régionale des Caisses
d’Assurance Maladie (U.R.C.A.M.)
2) Continuité des soins et professionnels de santé
La continuité des soins est assurée par une astreinte téléphonique 24 heures sur 24
par les salariés du réseau. Il permet de répondre dans la mesure des possibilités à
toute question au cours d’une prise en charge à domicile que ce soit pour les
patients ou les professionnels de santé.
La continuité des soins est assurée lors d’une hospitalisation grâce à la fiche de
liaison du dossier médical partagé du patient.
Au décours d’une prise en charge, une réunion est proposée aux différents
intervenants, elle permet de clore la prise en charge et d’assurer un soutien de
l’équipe pluridisciplinaire.
3 )–Les modalités de pilotage
Bureau, comité de suivi
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
72
C’est le Conseil d’Administration de l’Association Epsilon qui pilote le réseau et en
définit les orientations pratiques en référence aux objectifs ci-dessus et les modalités
de gestion, en rendant compte à l’Assemblée Générale de l'
Association.
Il a également pour rôle de faire connaître le réseau de soins palliatifs à
domicile auprès des patients, de leur famille, des professionnels de santé et des
structures médico-sociales du secteur géographique.
Le Bureau est l’organe effecteur et assure le suivi des orientations du Conseil
d’Administration
Si l’association qui pilote le réseau est dissoute, une autre structure ou association
représentant juridiquement le réseau peut être mise en place.
ART 9 SYSTÈME D'
INFORMATION
1 - Information des patients
Les membres du Réseau s'
engagent à informer le patient et à recueillir son
consentement avant toute inclusion, ceci dans le but de respecter le principe
fondamental de libre choix du malade.
Les établissements de soins membres peuvent utiliser la voie du livret
d'
accueil pour faire connaître aux patients pris en charge la possibilité d'
être inclus
dans le réseau. Celui-ci favorisera la continuité des soins à la sortie de l'
institution.
2 - Des cahiers de liaison sont laissés au domicile de chaque patient en version
papier après obtention de son accord sur le partage de l’information.
3 - Une base de donnée administrative est établie par le réseau et est soumise à la
CNIL dans sa version informatisée. Il existe une version papier
4 - Le dossier médical est établi par les différents professionnels de santé
intervenant pour la délivrance des soins palliatifs selon la réglementation et la
déontologie.
L'
informatisation de ces données est à l'
étude dans le but de faciliter le
partage du dossier dans le respect du secret médical. Un site Internet sera la
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
73
première brique de cet édifice. L'
accès au dossier médical étant réglementé, les
modalités d'
informatisation entendent respecter cette réglementation.
5 - Les modalités d'
information des professionnels de santé sont prévues dans
la charte du réseau.
ART 10: ÉVALUATION DU RÉSEAU
1 - Des procédures d'
évaluation internes sont mises en place de façon régulière
afin de perfectionner le fonctionnement du réseau.
Ces évaluations régulières veillent au niveau de la qualité des soins.
L'
évaluation externe est effectuée selon les conventions signées avec organismes
financeurs.
ART 11: DURÉE DE LA CONVENTION ET MODALITÉ DE RENOUVELLEMENT
La présente convention est conclue pour une durée d’un an.
Elle est renouvelable chaque année par tacite reconduction et sous réserve du
renouvellement des financements des tutelles.
ART 12: DISSOLUTION DU RÉSEAU
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
74
Le réseau est dissout en cas d'
arrêt du financement des tutelles et après
préavis de six mois suivant la lettre recommandée avec accusé réception.
Les conditions financières de dissolution se feront selon les modalités prévues
par les statuts de l'
association EPSILON.
Fait à Viroflay le 27 octobre 2004
Le président
Docteur Gilles Beghin
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
75
Annexe 2
EPSILON
Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile
Association régie par la loi de 1901
Maison de Santé "claire Demeure"12 rue Porte de Buc 78000 Versailles
STATUTS de l'
ASSOCIATION EPSILON
(Modifiés le 30 septembre 2004)
Association pluridisciplinaire de soins palliatifs
à domicile
Association régie par la loi de 1901
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
76
Préambule
En réponse aux besoins de santé de la population de son aire géographique, des
professionnels de santé ont souhaité créer un réseau pluridisciplinaire de soins
palliatifs à domicile avec les établissements de santé publics ou privés, les autres
professionnels de santé, les usagers et les associations de bénévoles.
Ils ont souhaité formaliser leurs relations au sein d'
un réseau piloté par l'
association «
EPSILON » et ceci dans le cadre des textes en vigueur. Le réseau est structuré par
une convention établie par ailleurs.
Comme le définit la S.F.A.P. les soins palliatifs sont des soins médicaux actifs dans
une approche globale de la personne atteinte d'
une maladie grave évolutive ou
terminale. Leur objectif est de soulager les douleurs physiques ainsi que les autres
symptômes et de prendre en compte la souffrance psychologique, sociale, et
spirituelle.
Les soins palliatifs et l'
accompagnement sont interdisciplinaires. Ils s'
adressent au
malade en tant que personne, à sa famille et à ses proches, à domicile ou en
institution.
La formation et le soutien des soignants et des bénévoles font partie intégrante de
cette démarche.
Les soins palliatifs et l'
accompagnement considèrent le malade comme un être vivant
et la mort comme un processus naturel.
Ceux qui les dispensent cherchent à éviter les investigations et les traitements
déraisonnables. Ils se refusent à provoquer intentionnellement la mort. Ils s'
efforcent
de préserver la meilleure qualité de vie possible jusqu'
au décès et proposent un
soutien aux proches en deuil.
Ils s'
emploient par leur pratique clinique, leur enseignement et leurs travaux de
recherche à ce que ces principes puissent être appliqués
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
77
Art. 1er - CRÉATION DE L'ASSOCIATION et DÉNOMINATION
Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par
la loi du 1er juillet 1901, et le décret du 16 août 1901 ayant pour titre:
Association « EPSILON - Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile »
Art. 2 - OBJET
Cette association a pour objet la création et le pilotage d'
un réseau pluridisciplinaire
de soins palliatifs à domicile, dans le bassin de vie n° 15 secteur 5 "Grand VERSAILLES" de la carte sanitaire en ayant vocation:
- à l'
accompagnement des patients et de leur entourage,
- à la coordination et à la formation autour des professionnels de santé et des
bénévoles, à la recherche en s'
appuyant sur les principes fondamentaux des soins
palliatifs définis par la Société Française d'
accompagnement et de soins palliatifs.
L'
association s'
engage à se doter de tous les moyens nécessaires à la réalisation de
ses objectifs.
Art. 3 - SIÈGE SOCIAL
Son siège social est à VERSAILLES 12 rue de la porte de Buc
Il peut être modifié sur décision du Conseil d'
Administration de l'
Association.
Art. 4 - DURÉE
Sa durée est illimitée.
Art. 5 - COMPOSITION
L'
association se compose des membres suivants :
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
78
- Membres actifs, personnes physiques ou personnes morales,
adhérant aux statuts et payant annuellement leur cotisation.
- Membres bienfaiteurs
- Membres honoraires
Art. 6 – ADHÉSION
L’adhésion d’une personne physique ou morale n’est définitive qu’après accord du
Bureau par délégation du Conseil d’Administration. La demande d’adhésion doit être
accompagnée du paiement de la cotisation.
Le statut de membre honoraire, ou de membre bienfaiteur est décidé par le Conseil
d’Administration.
Les différents membres actifs se répartissent en cinq Collèges selon leurs qualités ;
L’attribution à un Collège est du ressort du Conseil d’Administration (ou, par
délégation, du Bureau.)
Les différents Collèges sont :
Collège 1 : les professionnels de santé libéraux (médecin généraliste et
spécialiste,
infirmier,
kinésithérapeute,
pharmacien….)
(personnes
physiques).
Collège 2 : les structures de soins et d’hébergement : (Hôpitaux, cliniques,
centre anticancéreux, maisons de retraites…) (personnes morales).
Collège 3 : les autres personnes physiques souhaitant s’impliquer dans les
soins palliatifs à domicile.
Collège 4 : rassemble toutes les autres structures (SSIAD, HAD, Associations
de bénévoles et autres Associations, etc.), (personnes morales).
Collège 5 : regroupe les usagers, ou représentants des usagers.
Pour adhérer à l’association, chaque membre fait nécessairement partie d’un
collège.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
79
Art. 7- PERTE de la QUALITÉ DE MEMBRE
La qualité de membre se perd par:
• La démission. Tout membre à la faculté de démissionner. Toute démission
doit être notifiée par écrit et adressée au Président de l'
Association sous pli
recommandé avec accusé de réception, et est effective moyennant un préavis de
trois mois.
• Le décès.
• L'
exclusion pour infraction aux présents statuts ou pour motifs graves. Celleci sera prononcée par le Conseil d'
Administration dans les meilleurs délais après que
l'
intéressé ait été invité par lettre recommandée à fournir des explications par écrit ou
en se présentant devant le Conseil d'
Administration. La décision sera notifiée au
membre exclu dans la huitaine qui suit cette décision.
La radiation prononcée par le Conseil d'
Administration pour non-paiement de la
cotisation.
• Pour une personne morale, par mise en règlement judiciaire ou
dissolution.
La démission, le décès, la dissolution d'
un membre n'
entraînent pas la dissolution du
réseau.
Suite à cette démission ou exclusion, le membre sortant ne pourra plus se prévaloir
d'
un lien avec l'
association et devra faire disparaître toute référence à son ancienne
adhésion.
Art. 8 - COTISATION
Son montant est fixé annuellement par le Conseil d'
Administration aussi bien
pour les personnes physiques que morales.
Art. 9 - RESSOURCES
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
80
Les ressources de l'
association comprennent:
• Les cotisations des membres,
• Les dons,
• Les subventions de l'
Etat et des collectivités locales.
• Les intérêts et revenus des biens et des valeurs appartenant à l'
association,
• Toutes autres ressources autorisées par la loi.
Art. 10 - CONSEIL d'
ADMINISTRATION
Le Conseil d'
Administration est composé de 15 sièges au plus : sa
composition se fera au maximum pour 1/3 de représentants des Collèges 2 et 4, le
reste des candidatures se faisant parmi les autres Collèges. Les cinq Collèges
pourront être représentés Ils sont élus pour 3 ans, et rééligibles. Le renouvellement
des membres a lieu chaque année au plus près du tiers. La détermination des
membres dont le mandat vient à expiration après la 1ère et la 2ème année se fait par
tirage au sort en respectant la qualité des membres.
Les décisions sont prises à la majorité des membres présents et représentés,
chaque membre possédant une voix. Le quorum est atteint avec 50% +1 voix.
Lors du premier Conseil d’Administration qui suit la première Assemblée Générale
annuelle sont élus le Président et les membres du Bureau avec leurs qualités
respectives. Le Président élu est de fait le Président du Bureau.
Le Conseil d'
Administration se réunit au moins 3 fois par an et toutes les fois
qu'
il est convoqué par le Président, que ce soit à l'
initiative de ce dernier ou à la
demande d'
au moins le quart de ses membres. Les décisions sont prises à la
majorité des membres présents ou représentés. En cas d'
égalité des voix, le
Président dispose d'
une voix prépondérante.
Le Conseil d'
Administration est investi des pouvoirs les plus étendus pour
autoriser au Bureau tous actes qui ne sont pas réservés à l'
Assemblée Générale. Il
surveille la gestion des membres du Bureau et a le droit de se faire rendre compte de
leurs actes.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
81
Il se prononce sur toutes les admissions ou radiations des membres de l'
association.
Il peut à la majorité, en cas de faute grave, suspendre provisoirement les membres
du Bureau en attendant la décision de l’Assemblée Générale, qui doit, en ce cas,
être convoquée et réunie dans les meilleurs délais.
Art. 11 – BUREAU
Le Bureau comprend au moins 3 membres le Président, le Secrétaire Général,
et le Trésorier, élus parmi les membres du Conseil d'
Administration. Il est élu chaque
année par le conseil d'
Administration qui suit l'
Assemblée Générale annuelle.
Le Bureau agit par délégation du Conseil d'
Administration dont il est l'
organe
exécutif et lui en rend compte aussi souvent que nécessaire.
Le Président représente l'
Association dans tous les actes de la vie civile et est
investi de tous pouvoirs à cet effet. Il a notamment qualité pour ester en justice au
nom de l’Association.
Il convoque les Assemblées Générales et le Conseil d'
Administration. Il
préside toutes les Assemblées et anime les réunions du Bureau.
En cas d'
absence ou de maladie, il est remplacé par un autre membre du
Bureau désigné par lui ou par le membre le plus ancien du Bureau ou en cas
d'
ancienneté égale par le plus âgé.
Le Secrétaire Général est chargé de tout ce qui concerne la gestion
administrative de l'
Association, la correspondance, les archives. Il rédige les procèsverbaux des réunions des Assemblées et, en général, toutes les écritures concernant
le fonctionnement de l'
Association, à l'
exception de celles qui concernent la
comptabilité.
Le Trésorier est chargé de gérer le patrimoine de l'
Association, et d’établir la
comptabilité de l'
Association. Il effectue tous les paiements et reçoit sous la
surveillance du Président toutes sommes dues à l'
Association. Il ne peut
aliéner les valeurs constituant le fond de réserve qu'
avec l'
autorisation du
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
82
Conseil d'
Administration. Il veille avec l'
appui de l'
Expert-comptable et du
Commissaire aux Comptes, à la tenue d'
une comptabilité régulière de toutes
les opérations financières et rend compte à l'
Assemblée Générale annuelle
qui statue sur l'
exercice et sa gestion financière.
Art. 12 - L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE
L'
Assemblée Générale Ordinaire se réunit au moins une fois par an et chaque
fois qu'
elle est convoquée par le Président, ou sur décision du Conseil
d'
Administration, ou sur demande du quart au moins des membres de l’Association.
La convocation doit être envoyée au moins quinze jours avant la date de la
réunion. Outre les sujets portés à l'
ordre du jour par le Conseil d'
Administration, toute
proposition portant la signature d'
au moins trois membres et déposée au secrétariat
au moins huit jours avant la réunion devra être soumise à l'
Assemblée.
Pour valablement délibérer la moitié des membres doivent être présents ou
représentés. Si cette proportion n'
est pas atteinte, l'
Assemblée est reconvoquée à
quinze jours au moins d'
intervalle et, cette fois elle peut valablement délibérer quel
que soit le nombre des présents et représentés.
L'
Assemblée Générale Ordinaire approuve le rapport moral et les comptes de
l'
exercice clos, vote le budget prévisionnel de l'
exercice suivant, délibère sur les
questions mises à l'
ordre du jour, pourvoit au renouvellement des membres du
Conseil d'
Administration, et élit le Commissaire aux Comptes: celui-ci est élu pour six
ans et est rééligible.
Le vote s’établit au travers de Collèges comme ils sont décrits à l’article 6.
Les décisions sont prises à la majorité des voix des membres présents ou
représentés à concurrence du pourcentage affecté à chaque Collège. Pour respecter
la validité du vote un minimum de 3 Collèges, dont le Collège des professionnels de
santé libéraux, devra être présent ou représenté.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
83
Chaque structure de soins, association ou personne morale dispose d’une voix au
sein de son collège. A titre dérogatoire, le Conseil d’Administration peut attribuer
deux voix à un membre d’un collège.
1) Collège 1 pour les professionnels de santé libéraux : Ce Collège possède
45%des suffrages.
2) Collège 2 pour les structures de soins et les structures d’hébergement : Ce
Collège possède 25% des suffrages
3) Collège 3 pour les autres personnes physiques. Ce collège possède 15% des
suffrages.
4)
Collège 4 pour les autres personnes morales. Ce Collège possède 10%des
suffrages
5) Collège 5 pour les usagers ou représentants des usagers : Ce Collège possède
5% des suffrages.
Au sein de chaque Collège, la décision est prise à la majorité simple des voix et elle
est la décision unique du Collège, avec un poids correspondant au pourcentage de
voix attribué au Collège considéré.
Les membres honoraires ont voix consultative.
Art. 13 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE EXTRAORDINAIRE
Une Assemblée Générale Extraordinaire peut être convoquée par le
Président, sur décision du Conseil d'
Administration, ou sur demande écrite du quart
au moins des membres de l’association: dans ce cas, elle doit tenir au maximum
dans les trente jours suivant la réception de la demande envoyée par lettre
recommandée.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
84
Elle peut être amenée notamment à se prononcer sur la modification des
statuts et la dissolution de l'
association.
Le mode de vote est le même qu’en Assemblée Générale Ordinaire
Pour valablement délibérer la moitié des membres doivent être présents ou
représentés. Si cette proportion n'
est pas atteinte, l'
Assemblée est reconvoquée à
quinze jours au moins d'
intervalle et, cette fois elle peut valablement délibérer quel
que soit le nombre des présents et représentés.
.
Les décisions sont prises à la majorité des deux tiers des présents ou
représentés.
Art. 14 - DISSOLUTION – LIQUIDATION
En cas de cessation de l’activité de l’association, qui relève de l’article L 312-1
du Code de l’action sociale et des familles, les provisions non utilisées et les
réserves de trésorerie du bilan de clôture de l’association seront dévolues en
application de l’article 98 du décret N° 2003-10010 du 22 octobre 2003 à un autre
établissement ou service, public ou privé, poursuivant un but similaire.
Il sera dévolu dans les mêmes conditions soit un montant égal à la somme de
l’actif immobilisé affecté à l’association, soit l’ensemble du patrimoine qui lui est
affecté.
En cas de transformation importante de l’association qui entraînerait une
diminution de l’actif de son bilan ou la réduction des besoins financiers au niveau des
réserves trésorerie ou des provisions, il sera procédé à la dévolution dans des
conditions identiques à celles évoquées à l’alinéa précédent, des sommes ou des
éléments du patrimoine représentatifs de cette perte d’actif et des postes du passif
du bilan de clôture correspondant aux réserves de trésorerie et aux provisions.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
85
Faits en autant d'
originaux que de parties intéressées.
A Versailles, le 30 Septembre 2004
Gilles BEGHIN
Anne ABEL
Jean-Yves AUBRY
Président
Secrétaire
Trésorier
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
86
Annexe 3
EPSILON
Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile
Association régie par la loi de 1901
Organisme de formation n° 11780708178
Maison de Santé « Claire Demeure » 12 rue Porte de Buc 78000 Versailles
MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION D’EPSILON
Président
Dr Gilles Beghin (Médecin Généraliste)
Né le 17 novembre 1950 à Paris 16ème (75)
De nationalité française
12, rue Victor Hugo
78210 Saint-Cyr
Tél. : 01 30 45 01 78
Portable : 06 12 06 38 54
Fax : 01 30 45 61 19
Email : gillesbeghin@free.fr
Jean-Yves Aubry (Retraité)
Né le 08 juillet 1939 à Châteauroux (36)
De nationalité française
1, Avenue de Chamillart
92430 Marnes-la-Coquettes
Tél : 01 47 95 25 92
Portable : 06 27 37 18 75
Email : jyaubry@club-internet.fr
Anne Nautin (Cadre infirmier))
Née le 02 septembre 1952 à Saint Pierre
Laval (03) de nationalité française
185bis, Avenue du Général Leclerc
78220 Viroflay
Tél. : 01 30 24 55.79
Portable : 06 70.07.11.15
Email : anne@nautin.com
Dr Anne Abel (Médecin hospitalier)
Née le 28 décembre 1955 à Genève (Suisse)
De nationalité française
29, rue des Sables
78220 Viroflay
Tél. : 01 30 24 41 70
Portable : 06 62 72 75 31
Email : anne.abel@wanadoo.fr
Dr Bernard Martin (Médecin Généraliste)
Né le 26 février 1960 à Darney (88)
De nationalité française
25, Avenue Pierre Curie
78210 Saint Cyr
Tél : 01 30 45 45 25
Portable : 06.81.34.24.56
Dr Alain Pillant (Médecin radiologue
libéral)
Né le 27 janvier 1951 à Périgueux (24)
De nationalité française
2, rue des peupliers
92190 Meudon
Tél : 01 41 14 48 90
Portable : 06 07 41 54 67
Email : bmartin004@rss.fr
Email : medigestion@wanadoo.fr
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
87
Alain Dupin (Directeur de maison de
retraite)
Née le 10 décembre 1945 à Bordeaux (33)
De nationalité Française
Maison de Santé « Claire Demeure »
12, rue de la Porte de Buc
78000 Versailles
Tél. : 01 39 07 30 00
Fax : 01 30 21 39 31
Email : adupin@oidr.org
Dr Nathalie Cheminot (Médecin hospitalier)
Née le 7 juillet 1962 à Paris (75009)
De nationalité française
Dr Christian Bouchot (Médecin généraliste
– Kinésithérapeute
Né le 10 janvier 1961 à Bondy (93)
De nationalité française
40, rue Rieussec
78220 Viroflay
Tél : 01 30 24 19 52
Fax : 01 30 24 84 19
Email : bouchot.marchal@wanadoo.fr
Dr Christine Abraham (Médecin hospitalier
Oncologue)
Née le 13 janvier 1965 à Beaupréau (49)
De nationalité française
Résidence Saint Cloud
1, square Martin Latour
78150 Le Chesnay
Tél : 01 39 43 86 61
Portable : 06 84 16 46 91
Email : cabraham@ch-versailles
Dr Bénédicte Palvin (Médecin généraliste)
Née le 11 novembre 1959 à Nogent le Rotrou
(28)
De nationalité française
18, rue Lucien Rougerie
78117 Toussus Le Noble
Tél : 01 30 21 84 37 (cabinet)
Personnel : 01 39 56 41 95
Portable : 06 85 71 15 13
Email : benedicte.palvin@wanadoo.fr
Dr Didier Mayeur (Médecin hospitalier
oncologue)
Né le 10 octobre 1962 à Paris 16ème (75)
De nationalité française
Hôpital André Mignot
177, Avenue de Versailles
78150 Le Chesnay
Tél : 01 39 63 91 33
Portable : 06 81 94 31 99
Email : DMAYEUR@ch-versailles.fr
49, rue Albert Joly
78000 Versailles
Tél : 01 39 07 30 00
Fax : 01 30 21 39 31
Email : ncheminot@oidr.org
Martine Thouverez (infirmière libérale)
Née le 09 août 1955 à Ambert (63)
De nationalité française
1, rue Emile Zola
78210 Saint Cyr l’Ecole
Tél : 01 30 45 30 42
Portable : 06 13 12 89 54
Email : martinethouverez@wanadoo.fr
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
88
Annexe 4
EPSILON
Réseau pluridisciplinaire de soins palliatifs à domicile
Association régie par la loi de 1901
Organisme de formation n° 11780708178
Maison de Santé « Claire Demeure » 12 rue Porte de Buc 78000 Versailles
MEMBRES DU BUREAU EPSILON
Président
Trésorier
Dr Gilles Beghin (Médecin Généraliste)
Né le 17 novembre 1950 à Paris 16ème (75)
De nationalité française
12, rue Victor Hugo
78210 Saint-Cyr
Tél. : 01 30 45 01 78
Portable : 06 12 06 38 54
Fax : 01 30 45 61 19
Email : gillesbeghin@free.fr
Jean-Yves Aubry (Retraité)
Né le 08/07/1939 à Châteauroux (36)
De nationalité française
1, Avenue de Chamillart
92430 Marnes-la-Coquettes
Tél : 01 47 95 25 92
Portable : 06 27 37 18 75
Trésorière adjointe
Secrétaire Général
Anne Nautin (Cadre Infirmier)
Née le 02 septembre 1952 à Saint Pierre
Laval
(03) de nationalité française
185bis, Avenue du Général Leclerc
78220 Viroflay
Tél. : 01 30 24 55 79
Portable : 06 70 07 11 15
Email : anne@nautin.com
Dr Anne Abel (Médecin Hospitalier)
Née le 28/12/1955 à Genève (Suisse)
De nationalité française
29, rue des Sables
78220 Viroflay
Tél. : 01 30 24 41 70
Portable : 06 62 72 75 31
Email : anne.abel@wanadoo.fr
Membre du bureau
Membre du bureau
Dr Bernard Martin (Médecin généraliste)
Né le 26 février 1960 à Darney (88)
De nationalité française
25, Avenue Pierre Curie
78210 Saint Cyr
Tél /Fax : 01 30 45 45 25
Portable : 06 81 34 24 56
Email : bmartin004@rss.fr
Dr Alain Pillant (Médecin radiologue
libéral)
Né le 27 janvier 1951 à Périgueux (24)
De nationalité française
2, rue des peupliers
92190 Meudon
Tél. : 01 41 14 48 90
Portable : 06 07 41 54 67
Email : medigestion@wanadoo.fr
Email : jyaubry@club-internet.fr
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
89
Annexe 5
EPSILON
Réseau de soins palliatifs à domicile
Association Loi 1901
Maison de santé Claire Demeure
12, rue de la porte de Buc
78000 Versailles
RAPPORT FINANCIER ET MORAL
du conseil d’Administration à l'Assemblée Générale
Ordinaire Annuelle du 7 avril 2005
Mesdames, Messieurs,
Conformément à la loi et aux statuts, nous vous avons réunis en Assemblée
Générale Ordinaire Annuelle afin de vous rendre compte de la situation et de
l'
activité de notre Association durant l'
exercice clos le 31 décembre 2004 et de
soumettre à votre approbation les comptes annuels dudit exercice.
Nous vous donnerons toutes précisions et tous renseignements complémentaires
concernant les pièces et documents prévus par nos statuts et qui ont été tenus à
votre disposition.
RAPPORT FINANCIER
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
90
Nous vous précisons tout d'
abord que les comptes qui vous sont présentés ont été
établis selon les mêmes formes et les mêmes méthodes que les années
précédentes. Un rappel des comptes de l'
exercice précédent est fourni à titre
comparatif.
Au cours de l'
exercice clos le 31 décembre 2004, le total des ressources de
l’association s’est élevé à 499.562
contre 454.332
l'
exercice précédent, soit une
variation de + 10 %.
L’essentiel de ces ressources provient de la convention de financement 2003/2005
de l’ARH/URCAM qui s’est élevé, conformément à la décision de financement, à
488.362
en 2004, contre 383.863
l’exercice précédent. Il convient de rappeler
que la convention de financement ARH/URCAM a pris effet le 24 février 2003 et que
l’exercice 2003 avait bénéficié d’un solde de 57.325
issu des fonds du FAQSV.
Les autres ressources annexes proviennent ;
− Des subventions communales pour 5.849 , contre 7.464
l’exercice précédent,
soit une diminution de 22%.
− Des dons reçus des familles des malades pour 1.930 , contre 2.332
l’exercice
précédent, soit une diminution de 17%.
− Des cotisations pour 410 , contre 640
l’exercice précédent, soit une diminution
de 36%.
− Des produits financiers pour 3.011 , contre 2.058
l’exercice précédent, soit une
augmentation de 46%.
La consommation des fonds de la DNDR s’est élevée à 455.577
271.298
en 2004, contre
l’exercice précédent, soit une augmentation de 68%. Cette consommation
représente 93% du budget attribué pour 2004, alors qu’en 2003 elle ne représentait
que 71% du budget attribué.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
91
En cumul au 31/12/2004, le réseau a perçu 872.225
consommé 716.875
de financements DNDR et a
, soit 82% du financement. Le montant du financement non
consommé s’élève au 31/12/2004 à 155.350
et figure au passif du bilan à la
rubrique « Fonds dédiés ».
Le coût global du personnel (rémunérations + charges sociales et fiscales) s’est
élevé à 349.914
en 2004, contre 243.619
l’exercice précédent, soit une
augmentation de 44%. Cette évolution s’explique par le fait que l’effectif salarié a été
embauché de façon échelonnée en 2003 et que l’équipe s’est étoffée en 2004 avec
le passage du psychologue d’un mi-temps à temps complet à compter du 1er
septembre 2004 et avec l’embauche d’un cadre administratif à mi-temps à compter
du 9 mars 2004.
Ce coût représente 78% des dépenses de fonctionnement 2004, contre 74%
l’exercice précédent.
Les autres dépenses de fonctionnement de l'
exercice ont atteint au total 90.155
contre 80.902
l'
exercice précédent, traduisant une variation de + 11 %.
L’évolution de ces dépenses résulte des principales variations suivantes ;
− Honoraires d’évaluation externe pour 10.405
en 2004, contre 43.810
en 2003,
− Dépenses de communication (Site Internet et Journal EPSILON) pour 14.455
en 2004, contre 0 en 2003,
− Honoraires informatiques pour la confection d’une base de données pour 20.224
en 2004, contre 0 en 2003.
Le résultat de fonctionnement ressort pour l'
exercice à + 5.748
contre + 11.350
pour l'
exercice précédent.
Quant au résultat courant, tenant compte du solde de 3.011
financiers, il s'
établit à + 8.758
contre + 13.385
des produits et frais
l'
exercice précédent.
En l’absence d’éléments exceptionnels, l'
exercice clos le 31 décembre 2004 se
traduit par un excédent de 8.758
contre un excédent de 13.456
l'
exercice
précédent.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
92
Le financement DNDR
couvrant la quasi
totalité des dépenses
et
des
investissements du réseau, ce résultat s’explique par ;
− les ressources propres à l’association (subventions communales, dons,
cotisations et produits des placements) pour + 11.199
− la partie de la subvention DNDR correspondant à l’acquisition d’éléments d’actif
immobilisé pour + 7.074 ,
− les amortissements pour – 7.949
− les dépenses propres à l’association (réceptions et frais sur placements) pour –
1566 .
Au bilan, le fonds de roulement net global s’élève à 53.990
44.357
au 31/12/2003, soit une augmentation de 9.633
au 31/12/2004, contre
qui traduit la bonne santé
financière de l’association.
Postérieurement à la clôture des comptes, l’ARH et l’URCAM ont décidé d’accorder
un financement complémentaire de 6.737
pour 2004 et de 94.742
pour 2005.
Cette décision favorable n’affecte pas l’image globale traduite par les comptes qui
vous sont présentés dans la mesure ou elle ne modifie pas le résultat et n’augmente
la subvention de l’exercice que de 1%.
Nous vous proposons de bien vouloir approuver les comptes annuels (bilan, compte
de résultat et annexe) tels qu'
ils vous sont présentés et qui font apparaître un
excédent de 8.758
.
Nous vous proposons de bien vouloir décider d'
affecter l’excédent de l'
exercice au
compte "report à nouveau". Compte tenu de cette affectation, les fonds propres de
notre Association s’élèvent à 70.573 .
Renouvellement des mandats d’administrateurs expirés ?
Les statuts prévoyant le renouvellement par tirage au sort du tiers des mandats
d’administrateurs, il convient d’indiquer le nom des administrateurs dont le mandat
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
93
arrive à expiration par tirage au sort et de proposer le renouvellement ou la
nomination de nouveaux administrateurs pour une nouvelle durée de 3 ans.
Rapport d’activité du réseau Epsilon – Année 2004
94
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire