DOCUMENT D`INFORMATION : Comprendre les temps d`attente au

publicité
DOCUMENT D’INFORMATION : Comprendre les
temps d’attente au SU
Bien des facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer ce que l’on nomme couramment les « temps d’attente
» au Service des urgences (SU). On comprend mieux l’expression «
durée de séjour » qui désigne le temps
passé par un patient au SU.
La durée de séjour au SU comporte plus d’un stade, chacun comprenant lui-même diverses étapes dans le processus
de soins. Chaque stade a sa mesure des temps d’attente.
Processus habituel au SU :
Triage

Évaluation et traitement
par le médecin

Mise en congé
 --------------------------- Durée de séjour totale ------------------------------- 
La durée de séjour est déterminée par un certain nombre de facteurs :
•
•
•
•
notamment la gravité du cas, l’intervention médicale nécessaire
la nécessité ou non d’admettre le patient à l’hôpital
la disponibilité d’un lit d’hospitalisation
et le niveau d’activité au SU.
En général, plus l’état de santé est grave, plus le patient passe de temps au SU.
Il se peut qu’on puisse le traiter rapidement au SU, mais la durée de séjour augmentera s’il demeure à l’urgence en
attendant qu’un lit d’hospitalisation soit disponible. Si des patients attendent un tel lit, la durée de séjour de ceux
arrivant au SU peut augmenter puisqu’aucune salle d’examen n’est disponible.
Méthodes de calcul de la durée de séjour au Service des urgences (temps d’attente)
90e centile : durée maximale de temps que 9 patients sur 10 passent au SU pour obtenir
un diagnostic, des traitements ou en attendant d’obtenir un lit d’hospitalisation. La plupart
d’entre eux passent moins de temps au SU, tandis qu’un patient sur 10 y passe davantage
de temps. C’est la méthode de calcul standard utilisée par les hôpitaux et le
gouvernement provincial.
Médiane : temps dans le cadre duquel la moitié des patients reçoivent un diagnostic, sont
traités et obtiennent leur congé du SU.
Moyenne : Calcul obtenu en additionnant toutes les heures d’attente, divisé par le nombre
de patients.
Définitions :
On calcule la durée de séjour des patients de diverses façons. Voici
certaines des définitions et méthodes les plus courantes servant à calculer
les temps d’attente au SU.
Durée de séjour : la durée totale (en heures) durant laquelle un patient attend au SU, de
l’inscription au triage jusqu’à son départ du SU. La diffusion publique des indicateurs ou
des critères par les hôpitaux et le gouvernement provincial.
Attente précédant l’évaluation initiale par le médecin : le temps (en heures)
nécessaire à l’inscription et au triage jusqu’au moment où le patient est d’abord évalué par
un médecin.
Délai jusqu’à la décision relative à la sortie : le temps (en heures) de l’inscription
et du triage jusqu’au moment où le médecin détermine si le patient doit retourner chez lui
ou s’il doit être admis dans un lit d’hospitalisation. C’est ce qu’on nomme souvent la
portion de la durée de séjour à l’urgence ou la partie du processus directement
contrôlée par le SU. Cela comprend l’inscription et le triage, l’évaluation initiale par le
médecin, le traitement et la décision relative à la sortie. Cela ne comprend pas l’attente pour
un lit d’hospitalisation ou le temps d’attente au SU pour une autre raison après la décision.
Délai jusqu’à l’obtention d’un lit d’hospitalisation : le temps (en heures) entre la
décision relative à l’admission et le transfert du patient du SU à un lit d’hospitalisation.
Temps de déchargement des ambulances : le temps (en minutes) écoulé entre
l’arrivée d’un patient par ambulance au SU et le moment de son transfert pour être soigné
au SU.
Cas mineurs : s’entend des problèmes de santé mineurs ou non compliqués. Il s’agit des
patients exigeant le moins de diagnostics, de traitements et de suivi.
Cas graves : s’entend des patients ayant des affections complexes. Il s’agit de ceux dont
les problèmes de santé sont les plus complexes et/ou graves qui exigent davantage de
temps en termes de diagnostic, de traitement, d’observation et pour l’admission à l’hôpital.
Patient admis : patient du SU devant être admis dans un lit d’hospitalisation. La plupart
ont également grandement besoin de soins actifs.
Patient non admis : patient traité au SU, qui en obtient son congé et n’est donc pas
admis dans un lit d’hospitalisation. Il s’agit à la fois des cas mineurs et des cas graves.
Illustrations: visualpharm.com
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Chapitre 1

11 Cartes Sandra Nasralla

mOHA

2 Cartes Mohamed Ait Baha

Créer des cartes mémoire