Amélioration du tri du linge au plus près des - CCLIN Paris-Nord

publicité
Amélioration du tri du linge :
au plus près des patients
XIe Journée régionale de prévention des infections associées aux soins ROUEN
Jeudi 11 Avril 2013
Monique Picard - Unité de gestion du risque infectieux - Service de Bactériologie-Hygiène
Introduction
• Tri du linge : objectifs
– Protéger le personnel (soignants et celui de la blanchisserie) et les
patients du risque de transmission de micro-organismes lié au linge
sale
– Éviter la dissémination des micro-organismes dans l’environnement
– Améliorer la prise en charge du linge par la blanchisserie
– Garantir un traitement de qualité des articles textiles
• Recommandations pour le pré-tri du linge
– Manipuler le linge souillé avec des gants
– Jamais le secouer ni le poser au sol
– Jamais le porter contre soi
2
Que faire du linge retiré du lit ?
3
Que faire du linge retiré du lit ?
Tri du linge en fonction du type de textile
Mode opératoire institutionnel
Sacs de couleur différente
4
Contexte
Quadri sacs (4 sacs de couleur différente)
Tri du linge à l’extérieur de la chambre
5
Dans la chambre
• Lors du change, les draps, le petit linge sont retirés et déposés
– Sur le fauteuil
– Dans un drap noué au bout du lit
– Par terre…
Dans l’environnement immédiat
• Puis, le soignant récupère le linge dans la chambre
– Avec ou sans port de gant pour le soignant
• Absence de protection des soignants (si linge souillé)
– Plus ou moins en contact avec la tenue professionnelle
• Absence de protection de la tenue
– Ouvre la porte de la chambre parfois avec gants  risque de contamination
de l’environnement
• Et enfin, le soignant trie le linge à l’extérieur de la chambre en utilisant les
quadri-sacs
6
A l’extérieur de la chambre
• Où dépose t-on le linge ?
– Au mieux : sur le quadri-sac si celui-ci n’est pas encombré
– Au pire : en contact direct contre les tenues professionnelles
• Comment est-il trié?
– En manipulant les couvercles et le linge
• Quand et comment sont nettoyés ces supports?
7
Inconvénients (1)
• Supports pour le tri du linge avec couvercles
– Imposent des manipulations
• Difficiles à nettoyer
• Absence d’élimination directe du linge dans un support lors d’un
change
• Difficultés au respect des bonnes pratiques d’hygiène des mains et
du bon port de gant
– Lors de présence de liquides biologiques
• Utilisation compliquée d’un sac rouge hydrosoluble
• Pas de dispositif pour le poser
8
Inconvénients (2)
• Quand l’hygiène des mains est-elle réalisée ?
– Les mains sont constamment en contact avec le linge
• De l’intérieur à l’extérieur de la chambre
– Mais il est recommandé une hygiène des mains après le contact avec
l’environnement du patient
Le patient
L’environnement du
patient
SFHH Juin 2009 : Recommandations pour
l’hygiène des mains
9
Evolution des supports
• Démarche initiée en 2004
– A l’ouverture d’un nouveau bâtiment :
• Réflexion sur la gestion du risque infectieux lors de la manipulation du
linge
• Intérêt de nouveaux matériels pour le tri du linge ?
 Choix de nouveaux supports de sacs de linge
– Démarche institutionnelle déployée progressivement en
fonction du budget annuel alloué à ces supports
10
Nouveaux supports
11
Evolution du pré-tri du linge
12
Spécificités
13
A l’extérieur de la chambre
– Pour le linge souillé : le sac hydrosoluble est
évacué dans le collecteur + sac tissu rouge dans le
couloir
– En fin d’utilisation :
Le collecteur est entièrement
nettoyé-désinfecté
14
Conclusion
• Limite le risque de transmission croisée
– Elimination directe du linge
• Pas de dépose transitoire du linge dans l’environnement proche du patient
– Limite la contamination des tenues professionnelles
– L’hygiène des mains avant de sortir de la chambre du patient est réalisable
• Validation institutionnelle
– Mode opératoire
– Ligne budgétaire attribuée annuellement
• Dans l’ensemble, satisfaction des professionnels
– Mais grand changement de pratique et d’habitude
– Nécessite temps et accompagnement des équipes
– Finalisation du déploiement en 2013
15
Téléchargement
Explore flashcards