L`onychodystrophie lupoïde chez le chien

publicité
L'onychodystrophie lupoïde
ou onychite lupoïde symétrique
du chien (maladie des griffes)
Cette maladie est peu fréquente et se manifeste par une
chute rapide de plusieurs griffes. L'histoire typique est celle
du chien qui perd subitement une ou deux griffes; par la
suite, sur une période de quelques semaines, il peut
éventuellement les perdre toutes. La repousse
subséquente sera souvent déformée et fragilisée. Les pieds
affectés seront fréquemment inconfortables, voire
douloureux, et plusieurs chiens boiteront ou seront
réticents à marcher. D'autres auront tendance à se lécher
les pattes. Dans certains cas, les griffes seront surinfectées
et un écoulement anormal sera visible. La maladie touche habituellement des jeunes adultes ou des
chiens d'âge moyen. Heureusement, ils sont par ailleurs en santé.
La cause de cette maladie est inconnue, elle semble être la conséquence d'un dérèglement immunitaire;
la génétique pourrait aussi être impliquée. Les bergers Allemands, les setters Gordon et les rottweilers
seraient prédisposés, mais la condition est aussi observée chez plusieurs autres races et croisés de petite
ou grande races.
Diagnostic
Le diagnostic se fait en excluant les autres causes de perte de griffes et en présence de signes cliniques
assez caractéristiques et d'une histoire typique. Lorsqu'un écoulement est présent, un examen
microscopique (cytologie) permettra de déterminer si une surinfection bactérienne est présente. Dans
plusieurs cas, une culture bactérienne sera faite pour permettre de choisir un traitement antibiotique
efficace et ciblé. Parfois, la prise d'une biopsie de la griffe (qui implique l'amputation de la 3e phalange)
sera considérée, surtout lorsqu'un processus tumoral doit être exclu.
Traitement
Lorsqu'une infection bactérienne est présente, des antibiotiques
seront administrés par voie orale pour quelques semaines.
Lorsque le patient est trop inconfortable, des analgésiques
(antidouleurs) peuvent être prescrits, le temps que les autres
traitements qui visent l'amélioration de l'état des griffes puissent agir.
Idéalement, les griffes seront taillées régulièrement.
Des suppléments oraux d'acides gras essentiels ou une diète qui en contient un taux élevé
font souvent partie du plan de traitement, cette thérapie sans réel effet secondaire peut
apporter une amélioration mais doit souvent être combinée à d’autres médicaments plus
efficaces.
Certains cas semblent reliés à une forme d’allergie alimentaire et peuvent bénéficier d'un
changement de diète pour une formulation « hypoallergène ».
Pour un bon nombre de patients, différents médicaments immunomodulateurs seront
considérés, pour ramener le chien en rémission: la combinaison de tétracycline et de
niacinamide, la cyclosporine, la pentoxyfilline, etc. L'administration orale de hautes doses de
dérivés de la cortisone est dans la liste des options possibles, mais est habituellement réservée
en deuxième ligne de traitement, compte tenu des effets secondaires sérieux de ces
médications, pour une maladie qui se limite somme toute aux griffes.
Dans tous les cas, il faut faire preuve de patience et attendre environ 2-4 mois avant de
conclure ou non à l'efficacité du traitement médical. La repousse des griffes ne se fait pas en
un clin d'œil et il faut lui laisser du temps.
Pronostic
Le pronostic est généralement bon, quoi que les griffes peuvent demeurer plus fragiles et déformées.
Dans certains cas, le traitement pourra être interrompu après quelques mois, tandis que pour d'autres,
un plan thérapeutique à long terme devra être mis en place pour éviter les rechutes.
La couche kératinisée des griffes s'est détachée du tissu sous-jacent vascularisé
Griffes déformées friables dans une phase plus chronique de la maladie
Téléchargement
Explore flashcards