allergie au latex

publicité
ATCHOUM ! – LE JOURNAL DE L'ALLERGIE
N° 3 – AVRIL 2001
ALLERGIE AU LATEX
Place de l’allergie au latex
Le latex naturel provient de l'arbre Heavea Brasiliensis sous forme d'un liquide laiteux qui suinte à partir d'incisions pratiquées sur le tronc.
Après traitement comprenant l'ajout d'additifs, le latex entre dans la composition de gants (d'examen ou de cuisine), de tétines, de ballons de
baudruche, de pneus, de matériaux médicaux (sondes, tubulures...), de préservatifs, de bonnets de bain, de semelles de chaussures. Une
protéine (Hev b1) « rubber elongation factor » est considérée comme l’allergène majeur du latex.
Les caractéristiques de l’allergie au latex sont les suivantes :
-le latex est un allergisant par contact ou par inhalation
-cet allergène, tout comme l’arachide, est susceptible de provoquer des réactions allergiques fréquentes et graves
-des allergies croisées latex/aliments sont de plus en plus souvent retrouvées
La prévalence
La prévalence de la sensibilisation cutanée vis à vis du latex dans la population générale est estimée entre 1 et 6,4% selon les études. Cette
proportion est plus forte chez les sujets atopiques (de l’ordre de 10%), le personnel de santé (de l’ordre de 11%), les patients multi-opérés et les
spina bifida (entre 18 et 73% selon les études). Plus de 50% des enfants opérés plus de 5 fois sont devenus allergiques au latex. Cinquante
pour cent des sujets allergiques au latex n’ont pas d’antécédents d’atopie.
Les signes cliniques
L’exposition au latex peut conduire à 2 types de réactions allergiques :
-soit une réaction allergique de type I (type choc anaphylactique, IgE médiée)
-soit une réaction allergique de type IV (essentiellement eczéma de contact)
remarque : ces signes sont souvent attribués à tort au « talc » des gants, c’est à dire l’amidon alors qu’en fait il s’agit d’une réaction aux
protéines présentes dans le latex naturel.
L'URTICAIRE DE CONTACT : apparaît localement en quelques minutes et disparaît spontanément sans traitement à l'arrêt du contact avec le
latex. Ce signe est le plus fréquent chez l'enfant, il survient lors du gonflement des ballons ou lors des soins dentaires. L'urticaire de contact
serait constante en cas d'allergie au latex : il faut donc la rechercher par l'anamnèse quand on suspecte une allergie au latex.
L'ECZEMA : se rencontre essentiellement chez l'adulte. Il est généralement localisé sur le dos des mains et des doigts.
RHINITES, CONJONCTIVITES et ASTHME : le latex peut se comporter comme un pneumallergène. Les poudres contenues dans les gants
de latex fixent les antigènes du latex et lors des manipulations, sont mises en suspension dans l'air pouvant provoquer des rhinites, des
conjonctivites et des crises d'asthme. Le latex libéré par les pneus des voitures lors du freinage vient d'être mis en cause dans la survenue de
signes respiratoires chez le sujet sensible.
CHOC ANAPHYLACTIQUE lors d'un contact s'il y effraction de la barrière cutanée (lésions d'eczéma préexistantes, lavages de mains
fréquents), par contact des muqueuses lors d'actes chirurgicaux ou médicaux ou encore par pénétration intraveineuse lors de l'utilisation chez
des sujets allergiques au latex des tubulures de perfusion ou de poches souples (liquides de perfusions, médicaments) contenant du latex.
Allergie au latex et anesthésie
L’allergie au latex est devenue en moins de 10 ans un problème important en anesthésie-réanimation. Les études sur les accidents
anaphylactoïdes peranesthésiques, faites en France depuis 1989, ont montré une progression inquiétante du nombre d’accidents
anaphylactiques vrais dus au latex (0,5% des accidents anaphylactiques en 1989, 13% en 1992, 19% en 1995). Cette progression est due
essentiellement à l’exposition accrue au latex, expliquée par l’épidémie VIH (préservatif, gants…). L’augmentation de la demande en latex a
sans doute entraîné une modification des techniques de production conduisant à l’obtention d’un produit de moins bonne qualité et plus
allergisant.
SELARL Fleurquin-Bouilloux-Albouy-Bosc-Bringer BP 108 12001 RODEZ CEDEX
Recommandations de l’AAAAI* pour toute intervention chirurgicale (* AAAAI : American Academy of Allergy, Asthma and Immunology)
•
•
•
•
•
identifier les patients à haut risque : porteurs de spina-bifida, d'anomalies uro-génitales ou les autres multi-opérés
interroger tout patient, à la recherche de symptômes en faveur d'une allergie au latex : gonflements ou démangeaisons des
muqueuses (buccale, rectale) lors d'un contact avec du latex (ballons gonflables, gants). Survenue d'un choc anaphylactique
inexpliqué. Réactions locales ou générales lors de l'ingestion de châtaignes, bananes ou avocat.
tester tous les patients à risque. Quand les tests cutanés ne sont pas corrélés à la clinique ou s'ils ne peuvent être réalisés dans la
crainte de la survenue d'un choc anaphylactique, on proposera la recherche d'IgE spécifiques k82
toute manœuvre prévue chez un patient porteur de spina-bifida devrait être réalisée dans un environnement sans latex
tout patient ayant une histoire évocatrice doit subir les gestes médicaux et chirurgicaux dans un environnement sans latex
Le diagnostic
•
PRICK-TESTS : ils sont possibles avec les extraits commercialisés, avec des extraits de gants ou à travers les gants. Dans ce cas, il
est conseillé de laver les gants et de les stériliser afin d'éviter d'éventuelles réactions anaphylactoïdes ou des urticaires de contacts
dus à l'amidon qui les tapisse. C'est la méthode diagnostique la plus performante, mais son innocuité dans cette indication est
discutée, car des cas de choc anaphylactique ont été décrits.
•
IDR : cette technique est abandonnée par la plupart des auteurs étant donné le risque de réactions générales.
•
PATCH TESTS : ils sont utilisés pour le diagnostic des réactions de type IV. Ils sont aussi réalisés avec les additifs : thiurams,
thiazoles, carbamates, éthylène-oxyde qui peuvent entraîner des réactions adverses
•
TESTS DE PROVOCATION : parfois proposés chez des patients présentant des rhinites, des conjonctivites, de l'asthme quand le
latex est suspecté. Ils consistent à manipuler des gants lavés (sans poudre), puis non lavés, de différentes marques en raison de la
variabilité antigénique. En cas d'asthme, en plus des ces manipulations, on fait respirer le patient dans une chambre d'inhalation
contenant de la poudre provenant de gants. Ces tests sont le plus souvent inutiles et dangereux.
•
IgE SPECIFIQUES k82 :
La recherche des IgE spécifiques par le système UNICAP CAP permet d’obtenir une sensibilité de l’ordre de 82 % et une spécificité
de 99%. La Valeur Prédictive Négative (VPN) est de l’ordre de 96%. L’intérêt de VPN très élevée réside dans le fait que l’on peut
conclure à un risque très faible en cas de négativité de la recherche.
Il existe une corrélation entre la gravité des symptômes et la positivité des dosages sériques d’IgE anti-latex : l’asthme est corrélé
avec des taux élevés d’IgE spécifiques, mais pas la dermatite atopique.
Une étude de Kelly en 1994 comparait les facteurs de risque de survenue d’un choc anaphylactique chez les patients atteints de spina
bifida ou d’anomalies urinaires par rapport à des témoins. La Valeur Prédictive Positive (VPP) de développer une anaphylaxie aiguë
(ou un choc) est de 25% en cas de sensibilisation au latex (tests cutanés et/ou IgE spécifiques positives), de 48% en cas de
symptômes antérieurs d’allergie au latex et de 64% en cas d’IgE sériques anti-latex élevées > 84 kUI/ml.
Les allergies croisées
On a décrit des réactions croisées du latex avec la banane, la chataigne, l'avocat, le kiwi pour les plus fréquentes, mais aussi avec le
melon, les noix, le raisin, les fruits de la passion, les épinards, la pêche, la papaye, la noisette, la tomate, l’arachide, le ficus, la figue.
On redoute surtout la survenue de chocs anaphylactiques lors d'actes médicaux ou para-médicaux utilisant du latex chez des sujets allergiques
à l'un de ces aliments.
A l'inverse, il faut prévenir les patients allergiques au latex qu'ils peuvent développer des réactions graves lors de l'ingestion de l'un de ces
aliments. Les patients doivent éviter de consommer ces fruits car une allergie, même grave, peut apparaître brusquement alors que l’aliment
était bien toléré depuis des années. Le ficus, souvent utilisé comme plante ornementale, peut également provoquer des symptômes chez les
patients allergiques au latex.
Prévention
Dans le cadre d’intervention chirurgicale où à visée diagnostique ou encore relative à des soins médicaux :
Il existe des gants chirurgicaux ou d’examens sans latex, en vinyl, en polyuréthane, en néoprène, en nitrile, en tactylon, en élastyrène. Plusieurs
obstacles freinent leur utilisation : leur coût est élevé, ils présentent une moindre souplesse pouvant gêner le chirurgien, pour le vinyl, la barrière
vis à vis des germes est moins bonne, pour les gants d’élastyrène, un risque de dissolution par les solvants est possible. En cas d’allergie au
latex, ces gants sont la seule alternative, il est même recommandé d’assurer un environnement sans latex (gants sans latex pour tout le
personnel de la salle d’opération). Il faut également vérifier que le reste du matériel de salle d’opération ne contient pas de latex (cathéter,
sondes, tubulures de perfusions, poches à liquide de perfusions, matériel d’anesthésie). Les patients allergiques doivent être prévenus des
risques lors d’examens dentaires, gynécologiques, proctologiques ou autres examens diagnostiques où du latex peut être utilisé.
SELARL Fleurquin-Bouilloux-Albouy-Bosc-Bringer BP 108 12001 RODEZ CEDEX
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire