Douleur de la main et syndrome du canal carpien

publicité
Communiqué de Presse
Paris, le 11 janvier 2011
Le syndrome du canal carpien (SCC) provoque des douleurs de la main pouvant être
particulièrement handicapantes, notamment chez les femmes actives, qui sont les plus touchées
par cette pathologie. Face à ce constat, le Syndicat Français des Ostéopathes (SFDO) se mobilise
pour mieux faire connaître le traitement ostéopathique du canal carpien, véritable solution à ces
douleurs, dans le cadre de son action visant à apporter au grand public une meilleure connaissance
des réponses que cette pratique peut avoir pour de nombreuses pathologies, à tout âge de la vie.
Syndrome du canal carpien : ses causes et ses symptômes
Ce trouble, assez répandu, concerne en priorité les femmes, qui sont
près de quatre fois plus nombreuses que les hommes à être touchées par
ce syndrome. Femme ou homme, les personnes concernées par cette
pathologie sont, en majorité, âgées d’une cinquantaine d’année.
Plusieurs causes peuvent être à l’origine du syndrome du canal
carpien. En effet, si aucun secteur d’activité n’émerge comme étant
particulièrement propice à l’apparition de ce trouble, des facteurs, liés
à une activité professionnelle, ont bien été identifiés. Ainsi, les
mouvements répétitifs ou les positions non naturelles de la main, la
préhension serrée, le stress mécanique exercé sur la paume des mains
ou encore les vibrations peuvent en être la cause.
Néanmoins, le syndrome du canal carpien peut aussi être le témoin d’une autre pathologie comme
l’arthrite, le diabète ou la goutte, ou encore la résultante d’une fracture des poignets. Enfin, certains
évènements de la vie d’une femme comme la grossesse, l’utilisation de contraceptifs oraux ou la
ménopause, peuvent aussi conduire à l’apparition de ce syndrome.
Une solution : le traitement ostéopathique du canal carpien
Un ostéopathe peut apporter une solution lorsque l’apparition
d’un syndrome du canal carpien est liée à une chute ou un choc.
Les personnes atteintes de ce syndrome peuvent se rendre
directement chez un ostéopathe sans consulter leur médecin au
préalable.
L’ostéopathe, avant de débuter le traitement, s’assurera que la
nature du trouble relève bien de son champ de compétence.
Ainsi, il vérifiera cliniquement que son patient présente des signes
de Tinel et de Phalen négatifs. Parfois, l’électromyographie atteste
qu’il n’y a pas d’indications chirurgicales. Souvent, l’ostéopathe
retrouve à l’interrogatoire une chute ou un choc en relation avec
l’apparition des symptômes.
Une fois le diagnostic d’opportunité effectué, l’ostéopathe peut commencer son traitement qui, en
fonction de la nature du trouble, sera uniquement ostéopathique ou accompagné d’autres actes
médicaux. Dans le premier cas, une voire deux consultations d’ostéopathie sont efficaces dans 80 %
des cas.
Le Syndicat Français des Ostéopathes : un label de qualité
Crée en 1973, le Syndicat Français des Ostéopathes (SFDO) est le plus grand syndicat professionnel
d’ostéopathes exerçant cette profession à titre exclusif, avec plus de 1400 membres. Il défend,
auprès des pouvoirs publics, une ostéopathie de qualité, directement corrélée à la qualité de la
formation dispensée et à son contrôle par l’Etat.
En plus de ses missions auprès de ses mandants, le Syndicat s’est fixé celle d’informer le grand public
sur la profession d’ostéopathe et les bénéfices thérapeutiques de l’ostéopathie, en apportant une
meilleur connaissance de cette profession et en le rassurant face à certaines idées reçues. Le Syndicat,
par l’exigence de ses critères d’admission, se présente ainsi comme un label de qualité et assure que
les professionnels qui en sont membres répondent à ses exigences.
« Le SFDO agit, depuis sa création, pour défendre une pratique de l’ostéopathie conforme à nos
exigences en termes de formation, d’exercice de la profession et de déontologie, qui sont en
adéquation avec nos confrères européens, au bénéfice de la santé publique française », précise
Philippe Sterlingot, Président du SFDO.
Le grand public peut consulter l’annuaire des ostéopathes du SFDO sur son site Internet
et trouver un praticien répondant à ses exigences de qualité partout en France :
www.sfdo.info
Contacts presse
Agence Wellcom : Camille PIGER & Elsa BERGAMO
cpi@wellcom.fr ; elb@wellcom.fr ; 01 46 34 60 60
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

Créer des cartes mémoire