20/06/16 (9h-10h) PERASSE Ninon L2 CR : NICOLAS Margot

publicité
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
20/06/16 (9h-10h)
PERASSE Ninon L2
CR : NICOLAS Margot
Revêtement cutané
Pr Sophie Desplat-Jégo
10 Pages
Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Plan :
A. Organisation du tissu cutané
B. Fonctions physiologiques du système immunitaire
C. Acteurs de l’immunité cutanée
D. Trois exemples d’immunité cutanée pathologique
I. L'eczéma
II. Le psoriasis
III. DBAI = Dermatose bulleuse auto-immune
Couche cornée
Couche granuleuse
A. Organisation du tissu cutané
– Couche cornée (= couche superficielle qui sert
de barrière physique +++ contre les agressions)
Couche épineuse
– Couche granuleuse
– Couche épineuse
Couche germinative
– Couche germinative
Plus de 90% des cellules de la peau sont des
kératinocytes et jouent un rôle majeur dans
l’immunité. Les mélanocytes quant à eux produisent
les pigments cutanés.
KERATINOCYTES +++
MELANOCYTES
Epiderme
JDE
Derme
CELLULES DE LANGHERANS
(cellules dendritiques épidermiques)
2 % des cellules de la peau sont des cellules de Langherans sont les cellules dendritiques épidermiques
associées au tissu mais capable lorsqu’elles sont activées par un signal de danger (antigène microbien, stress,
exposition à des UV, brûlures, produits chimiques…) de migrer du tissu cutané vers les structures
immunologiques les plus proches : les ganglions sous cutanés.
Ce sont ces cellules qui sont à l'interface entre l’immunité innée et la réponse immunitaire adaptative.
CR : Les cellules de Langherans, bien que peu nombreuses,
ont un rôle capital.
Vaisseau
lymphatique
Vaisseau
sanguin
Sur cette coupe de derme, on peut voir des unités
microvasculaires dermiques qui contiennent des vaisseaux
sanguins (permettent la réaction inflammatoire) et des
vaisseaux lymphatiques en lien avec les ganglions. Tout
cela permettant de mettre en place une réaction immunitaire
rapide.
Unité microvasculaire dermique
1/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
B. Fonctions physiologiques du système immunitaire
– Lutter contre les infections et les cancers
– Tolérer les molécules de notre environnement naturel et les constituants du soi (Auto-Ag) grâce à
l’éducation des lymphocytes au début de la vie de l’organisme. Il y a cependant des échappements à ce
système puisque des lymphocytes vont quand même agir contre le soi : ce sont des lymphocytes
automatiques.
Tout le reste (réaction inadaptée, attaque du soi, incapable de lutter contre les infections…) correspond à
l'immunopathologie ou hypersensibilité (CR : hypersensibilité veut dire que le système immunitaire n'agit
pas de façon adaptée).
C. Acteurs de l’immunité cutanée
Toutes les cellules cutanées ont un rôle dans l’immunité mais les plus importantes sont :
–
Les kératinocytes (cytokines) : Ils sont très jointifs car liés entre eux par des desmosomes, créant ainsi
une barrière très étanche. Ils sont aussi capables de produire des facteurs solubles antimicrobiens
(défensines) et des cytokines. Ils peuvent donc initier la réponse inflammatoire en cas de traumatisme
physique ou chimique.
–
Les cellules dendritiques (interface entre immunité innée et acquise) : capables de phagocytose (de
protéines notamment, qu’elles vont présenter aux lymphocytes) et d’activation des lymphocytes. Elles
ont des capacités migratoires importantes lorsqu'elles sont activées.
–
Les lymphocytes : recrutés lors de la phase inflammatoire. Ils vont agir localement et mettre en place
une réponse immunitaire classique.
Les 4 types de réactions d’hypersensibilité selon la classification de Gell et Coombs (1968)
2/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Classification de Gell et Coombs (again)
Pemphigus
Psoriasis
Eczéma
Activation des LT (pas a retenir)
Un LT qui s’active interagit avec notamment des cytokines qui entraînent un profil de différenciation
différent (TH1, TH2, TH17, Treg,..).
3/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
D. Trois exemples d’immunité cutanée pathologique
I. Exemple de l’Eczéma
Réaction d’hypersensibilité retardée à médiation cellulaire (type IV). Déclenchée par le contact avec la peau
d’une substance exogène.
1. Phase de sensibilisation
Asymptomatique, quelques jours à plusieurs années. CR : les peaux irritées sont plus à risques, et il y a aussi
des métiers à risques. Dans certains cas, cela peut même être une maladie professionnelle (ex : coiffeurs,
bouchers..).
2. Phase de révélation
Sujet sensibilisé, 24h à 48h après nouveau contact avec l’allergène, réponse de type TH1 (différent de la
dermatite atopique qui est TH2). CR : le patient est alors symptomatique.
Le but lors de l'interrogatoire va être de trouver l’allergène responsable de l’agression (possibilité de réactions
croisées, ce qui complique l’identification de l’agent en cause). CR : il faut donc faire un interrogatoire poussé,
aller chercher les lésions cutanées (ex : si allergie aux bijoux en nickel : lésions au niveau des oreilles, des
poignets, voire des doigts à l'endroit d'une bague).
Phase
vésiculeuse
Eczéma de contact
au cuir des
chaussures
Lésions
chroniques
lichénifiées
chez l’adulte
La maladie peut se chroniciser : la peau devient sèche, rouge, souvient associée à des lésions de grattage. Le
traitement débute donc évidemment par éliminer l'agent responsable. Si cet agent est dans le cadre du travail,
cela peut poser des problèmes.
4/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Eczéma allergique de contact
Lésion aigüe
Lésion chronique
Aspects histologiques de l’eczéma
–
–
–
Spongiose épidermique
Infiltrat périvasculaire
Épaississement épidermique (chronique)
5/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
II. Psoriasis
Dermatose érythémato-squameuse de cause inconnue d’évolution
chronique touchant 2% de la population.
Physiopathologie du psoriasis
1. Troubles de l’homéostasie épidermique : hyperprolifération et
troubles de la différenciation kératinocytaire
2. Phénomènes
inflammatoires
dermo-épidermiques
complexes : rôle des cellules dendritiques, LT, polynucléaires
neutrophiles
Aspects histologiques du psoriasis
–
–
–
–
Hyperplasie kératinocytaire
Capillaires dermiques dilatés
Infiltrats lymphocytaires dermo-épidermiques (CR :
marquage important avec l'anti-CD3 marquant les
cellules lymphocytaires qui infiltrent donc le derme et
l'épiderme). Les cellules dendritiques sont assez
nombreuses.
Micro-abcès à PNN dans l’épiderme
Facteurs prédisposant aux poussées de psoriasis :
– Stress
– Micro-organismes
– Médicaments
– Traumatismes
– Tabac
– Mutations génétiques
CR : Sur une cellule stressée, il va y avoir toute une séquences d'évènements avec relargage des cytokines, de
peptides qui vont aller activer les cellules dendritiques. Celles-ci vont migrer dans les ganglions, présenter
l'antigène aux lymphocytes etc...
On note la présence de cytokines un peu plus spécifiques : IL 23 et IL 12 sont à la base de traitements immunomodulateurs liés à des immunothérapies ciblées.
Le psoriasis est une maladie inflammatoire systémique. Il peut donc y avoir atteinte d'autres organes avec :
– Syndrome métabolique
– Dépression
– Cancer
– Arthropathies (rhumatisme psoriasique)
– Infarctus du myocarde
6/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Options thérapeutiques du psoriasis basées sur la pathogénie :
PUVAthérapie
Stratégies anti-cellules dendritiques
Alefacept
Stratégies anti-cellules T
(protéine de fusion
LFA-3 humain-Fc)
Stratégies anti-cytokines
Anti-TNF
Anti-p40
(Il-23 et Il-12)
III. DBAI = Dermatose bulleuse auto-immune
C'est une maladie auto-immune qui répond donc à ce schéma :
Rupture de tolérance
Humorale
=
Auto-immunité
!
Auto-immunité
physiologique
Cellulaire
Lésions tissulaires
Atteinte clinique
d’un ou plusieurs organes
Lésions histologiques
non pathognomoniques
La DBAI est donc associée à des auto-anticorps :
– Dont les cibles antigéniques sont connues
– Qui sont parfois pathogènes
– Dont la mise en évidence participe au diagnostic
CR : dans les DBAI on a 2 groupes :
– le groupe des pemphigus
– le groupe des pemphigoïdes
Dans le pemphigus, les auto-anticorps sont dirigés contre les desmosomes inter-kératinocytaires. C'est ici une
réaction uniquement cutanée, immunologique. Ces auto-anticorps vont aboutir à la disjonction des
kératinocytes entre-eux, ce qui conduit à la formation de bulles dans l’épiderme qui vont donc facilement se
rompre et conduire à des ulcérations (CR : sur les muqueuses, dans la bouche, sur la peau).
CR : Ce sont des maladies rares, et dans lesquelles la réaction antigène-anticorps est directement responsable
des lésions.
Principe du diagnostic biologique des DBAI :
1. Visualiser les lésions élémentaires
2. Mettre en évidence les auto-Ac
7/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Diagnostic immunologique des DBAI
=
Détection d’auto-Ac
Desmosomes
interkératinocytaires
Jonction
dermo-épidermique
Pemphigus
Pemphigoïdes
Les Auto Ac associés au DBAI sont mis en évidence :
– Fixés dans le tissus in vivo : IFD (Immunofluorescence directe)
– Circulants dans le sérum
➔ IFI (Immunofluorescence indirecte) sur œsophage de singe en première intention (CR : vous serez
ravis d'apprendre qu'on peut acheter cet œsophage de singe tout prêt, d'où son utilisation)
➔ ELISA (Bp180, 230, Dsg1,3)
➔ Western Blot
CR : Dans le pemphigus, les auto-anticorps sont essentiellement dirigés contre les desmogléines qui
interviennent dans la jonction entre les kératinocytes.
a
b
On remarque typiquement dans le pemphigus les bulles
intra-épidermiques et une acantholyse = lyse des épines
des kératinocytes dans la couche épineuse à perte
d’adhérence, disjonction.
CR : Les auto-antigènes mis en évidence sont soit des
anticorps anti-desmogléine 1, soit des anticorps antidesmogléine 3.
c
d
a- lésion érosive buccale*, b- bulle intra-épidermique (histologie
cutanée)*, c- ultrastructure desmosomale**, d- anticorps antisubstance inter-cellulaire (IFI)***
* Collection Pr Ph. Berbis - ** In « Dermatologie et maladies sexuellement transmissibles» JH. Saurat, 1999 -***
Collection personnelle
Pemphigus vulgaire :
Histologie
IFD
- clivage suprabasal (bulle Dépôts d'IgG et/ou de
intra-épidermique)
CD3 à la surface des
- acantholyse
kératinocytes
IFI
Auto-antigène
Fluorescence de la
- Gp 130kD (desmogléine 3)
substance intercellulaire - Gp 160kD (desmogléine 1)
8/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Arguments en faveur du caractère pathogène d’un Auto-Ac :
– Transmission passive de la maladie à un animal par le sérum ou les Ig
– Transfert materno-fœtal de la maladie (CR : ce sont souvent des maladies transitoires puisqu'au bout
de quelques mois l'enfant perd les anticorps de sa mère et s'il ne développe pas lui même la maladie, il
va guérir, même si cela dépend bien sûr de la maladie.)
– Parallélisme entre le taux d’anticorps circulants et l’activité de la maladie
– Efficacité des plasmaphérèses (= traiter le patient en épurant de son sang les Ac circulants). CR : pour
l'instant ce sont des techniques qui ne sont pas spécifiques.
Mécanisme des lésions :
– Encombrement stérique
– Signalisation intra-cellulaire
– Libération de protéases
Petite dédicace parce que j'en ai marre ! Meow à toi Camille et à notre futur cabinet médical de sélection
catophile... « Dites Meow... »
N'oubliez pas d'aller voter pour le nouveau bureau de l'asso pendant les deux jours d'exam !
Bisous à ceux qui liront ce cours en septembre (dont moi sans doute)...
9/10
REVÊTEMENT CUTANE - Mécanismes des réactions inflammatoires cutanées
Dédi du CR : Et c'est parti pour ma dernière dédicace de l'année !
Déjà gros big up pour tous ceux du CR, parce qu'on en aura bien bavé cette année ! Et courage à ceux qui
nous remplacerons l'année prochaine, vous allez vous éclatez haha !
Une petite pensée à tous les P2 qui ont encore plus de retard qu'au premier semestre, on se revoit tous aux
rattrapages !
Maintenant, la dédicace pour tous ceux qui ont fait de cette P2 une année de folie !
À la Seconde famille, encore et toujours, les meilleurs ! ♥♥
À Marie (et son concombre), Louis (et son pull rose de gay), Nico (parce que ta Bose a survécu au retour de
Nice !), Damien (magnifique comme toujours), Nathan (THE conducteur de la voiture de l'ambiance!), Alex'
(qui adooore les bananes et la confiture) !
Bien sûr, à l'Alcooloc ! À Laurène, la meilleure co-tutrice que j'aurais jamais pu avoir, et la plus belle des
faluchées ;) Et à Maud, (pour finir avec la Prez'), la plus choupinette, l'adoptée des tutos ! À nos petits cafés et
nos photos magnifyyques !
À Jérémy, le troisième tuteur de notre trio de fou, la Queen, le roi du gratin dauphinois (hum hum) !! N'oublies
pas notre soirée choux à la crème !! ♥
À la super coloc ♥
à Manon, que j'arrive toujours à pervertir pour aller en soirée, et que je retrouve après sur toutes les
photos dont personne ne se souvient !
à Philou, parce que heureusement toi aussi tu comprends rien aux voitures #retourdeNice, (toi qui a eu
l'honneur de prendre le dernier ronéo de l'année !)
et à Alix, la dentaire (qu'on aime bien quand même)
À Laura, et notre pulsion pour les fraises ! (et la prochaine fois on fait pâtes bolo ;) )
À Manu, la grosse du centre (#GDC), Julien la grande rousse, Eléonore et Perrine !
À La Team Salem : Sultan Premier (et ses super films bolywoodiens), Alex (parce que comme ça on aura un NK
pour nous protéger une fois là bas !) et Léa (et sa fameuse tarte au citron meringuée). Et parce que la moitié
des agents infectieux de AIH se retrouvent en Inde.. ! ☺☼
À Cécilia et nos discussions devant chez toi !
Aux bus : le Carpache, pour cette super semaine pré-WEI et toute cette année !
Au futur bus qui va tout déchirer : à toute la team du bus, ça va être la foliiiiie furieuse (Parce qu'on est
bonnes) !!
À Blandou ma presque coloc de choc, ça va être le feu l'année prochaine !! Et à tous nos voisins actuels qui
seront soulagés de plus nous entendre dans le couloir ! ♥♥
À Mathieu et Val, les meilleurs P1, et futurs bizuths j'espère ! Et à tout le tuto C3, le tuto de l'amour ! On a
passé de supers moments, à refaire absolument !! ♥
Et pour finir en beauté, les derniers mots du presque dernier cours de l'année :
OUAIS CHALEUR !
10/10
Téléchargement
Random flashcards
Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

TEST

2 Cartes Enrico Valle

Créer des cartes mémoire