GuideLicencePsychologie2014 Corrigé R

publicité
LICENCE DE PSYCHOLOGIE
GUIDE DE L’ETUDIANT
2014-2015
Site : www. ufr-psycho.univ-paris8.fr/
OBJECTIF : ce guide est destiné à répondre à l’essentiel des questions que vous vous posez à
l’arrivée dans votre université et tout au long de votre cursus de licence. Sa lecture est
vivement recommandée.
TABLE DES MATIÈRES
I. INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LA LICENCE
1
1. CALENDRIER UNIVERSITAIRE
2. LE PLANNING
3. ACTIVER SON ADRESSE E-MAIL ETUDIANT : A FAIRE DES VOTRE INSCRIPTION REALISEE
4. LES STAGES
5. LE TUTORAT D’ACCOMPAGNEMENT
6. LES RELATIONS INTERNATIONALES
7. LES SITES ET NUMEROS UTILES A CONNAITRE
1
1
1
1
1
2
2
II. LEXIQUE DE PRESENTATION DE LA LICENCE
2
1. QU’EST-CE QUE LE SYSTEME LMD ?
2. LA LICENCE : TROIS ANNEES, SIX SEMESTRES
3. QU’EST-CE QU’UNE UE ?
4. QU’EST-CE QU’UN EC ?
5. QU’EST-CE QU’UN ECTS ?
6. QU’EST-CE QUE LA MAQUETTE ?
7. LES EXAMENS : SOUS QUELLES FORMES ET QUAND ?
2
2
3
3
3
3
3
III. LA VALIDATION DE LA LICENCE
3
1. LA VALIDATION
1.1 COMBIEN FAUT-IL D’ECTS POUR VALIDER LA LICENCE ?
1.2 COMMENT OBTENIR DES ECTS? : VALIDATION DES EC, DES UE ET REGLES DE COMPENSATION
1.3 COMBIEN DE COURS (EC) PRENDRE POUR VALIDER UNE ANNEE ?
1.4 LES « DEUXIEMES SESSIONS », DITS EXAMENS DE « RATTRAPAGE »
1.4.1 Si vous ne voulez pas garder une note < 10 : La renonciation a la compensation
1.4.2 Si la note est <10 et non compensée à l’issue de la deuxième session, que faire ?
1.4.3 Peut-on repasser un EC dont la note est supérieure ou égale à 10 ?
1.5 LE JURY DE DIPLOME DE LICENCE
1.6 QUELLE DUREE MAXIMALE POUR VALIDER SA LICENCE ?
1.7 DELIVRANCE DES DIPLOMES
1.7.1 DELIVRANCE DU DIPLOME DE LICENCE DE PSYCHOLOGIE
1.7.2 DELIVRANCE DU DIPLOME DE DEUG DE PSYCHOLOGIE
2. AUTRES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LA VALIDATION
2.1 L’ANNONCE DE L’EXAMEN PAR L’ENSEIGNANT
2.2 LA CONSULTATION DE LA COPIE D’EXAMEN
2.3 CAS DES EC ACQUIS PAR EQUIVALENCE
2.4 LE PLAGIAT : DES SANCTIONS SEVERES
3
3
3
4
5
5
5
5
5
6
6
6
6
6
6
6
7
7
IV. L’ORGANISATION ADMINISTRATIVE & PEDAGOGIQUE
8
1. L’EQUIPE ADMINISTRATIVE DE LICENCE
2. L’EQUIPE PEDAGOGIQUE DE LA LICENCE
8
8
V. ORGANISATION ET CONTENUS DE LA LICENCE DE PSYCHOLOGIE
1. L’ORGANISATION EN SEMESTRES : ATTENTION !
2. LA MAQUETTE DE LICENCE
3. LES DESCRIPTIFS DES ENSEIGNEMENTS
3.1 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L1, 1ER SEMESTRE (S1)
3.2 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L1, 2ND SEMESTRE (S2)
3.3 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L2, 1ER SEMESTRE (S3)
3.4 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L2, 2ND SEMESTRE (S4)
3.5 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L3, 1ER SEMESTRE (S5)
3.6 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L3, 2ND SEMESTRE (S6)
9
9
10
16
16
22
27
32
37
43
I. INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LA LICENCE
1. CALENDRIER UNIVERSITAIRE
Le calendrier universitaire fixe les dates de début et de fin de cours pour chacun des semestres d’une
année universitaire, les semaines d’examens de première et de deuxième session ainsi que les
semaines de tenue des jurys de diplômes. Il est mis à jour et voté tous les ans.
Le calendrier universitaire est disponible sur le site de l’UFR : http://www.ufr-psycho.univparis8.fr/Calendrier-universitaire-et
2. LE PLANNING
Le planning présente les créneaux horaires (jour et heure) de chacun des cours de la licence ainsi que
la salle où se déroule l’enseignement. Un planning est élaboré pour chacun des semestres.
Il est disponible sur le site de l’UFR ainsi qu’affiché au secrétariat de Licence de Psychologie.
3. ACTIVER SON ADRESSE E-MAIL ETUDIANT : A FAIRE DES VOTRE INSCRIPTION REALISEE
Pour vous inscrire et recevoir des informations importantes pour vos études, vous devez
impérativement activer votre compte numérique :
1. Rendez vous sur http://compte-numerique.univ-paris8.fr
2. Identifiez-vous à l’aide des informations présentes sur votre carte d’étudiant (numéro
d’étudiant et code confidentiel figurant sur le volet détachable).
3. Mémorisez votre identifiant* et votre mot de passe.
4. En cas de perte du mot de passe, il est toujours possible de refaire cette procédure à l’aide de
ces mêmes informations.
* L’identifiant est souvent composé de la première lettre du prénom suivi immédiatement du nom.
Parfois, en cas de doublon, il peut être suivi d’un suffixe numérique (02, 03, ...). L’identifiant est aussi
appelé indifféremment « nom d’utilisateur » ou « login ». Votre identifiant, unique, vous permet de vous
connecter à l’ensemble des ressources qui seront mises à votre disposition, d’où son importance !
En cas de problème, merci d’écrire à mailadmin@univ-paris8.fr
4. LES STAGES
Un stage est obligatoire au cours de la troisième année de la licence de Psychologie. Le guide des
stages est disponible sur le site de l’UFR : http://www.ufr-psycho.univ-paris8.fr/Stages
5. LE TUTORAT D’ACCOMPAGNEMENT
Un dispositif de tutorat d’accompagnement est mis en place tout au long de l’année universitaire. Les
étudiants qui le souhaitent peuvent ainsi bénéficier d’un soutien scolaire, d’une aide en méthodologie
ou encore recevoir un certain nombre d’informations concernant la vie étudiante, le système
universitaire… Ce tutorat est assuré par des étudiants de Master ou de Doctorat faisant leurs études à
Paris 8.
Les permanences des tuteurs sont réparties sur l’ensemble de la semaine. Leur bureau se trouve au
troisième étage du bâtiment A, bureau A374. Les horaires sont consultables sur le site de l’UFR :
http://www.ufr-psycho.univ-paris8.fr/Le-tutorat
Vous pouvez également solliciter vos tuteurs/trices pour un conseil, une discussion, une aide à
l’adresse : tutopsy@gmail.com
6. LES RELATIONS INTERNATIONALES
L’Université Paris 8 organise des programmes d’échanges internationaux destinés aux étudiants.
Partir à l’étranger dans le cadre des échanges universitaires vous permet de valider une partie de
votre diplôme dans une université étrangère sans payer de droits d’inscription supplémentaires. C’est
une expérience qui devient de plus en plus indispensable pour donner une plus grande valeur à vos
études.
Pour les démarches à suivre, aller sur le site de l’UFR : http://www.ufr-psycho.univparis8.fr/Relations-internationales
7. LES SITES ET NUMEROS UTILES A CONNAITRE
- Site de l’UFR de Psychologie : http://www.ufr-psycho.univ-paris8.fr/
- Tutorat d’accompagnement pour toutes vos questions concernant votre travail à l’Université
(contenu et organisation) : Bâtiment A, Bureau A374, adresse mail : tutopsy@gmail.com
- Bibliothèque pour consulter livres et revues : www.bu.univ-paris8.fr/web/
- SCUIO-IP (Service Commun Universitaire d'Information et d’Orientation - Insertion Professionnelle):
Bâtiment A, Bureau A347 ; Mel : scuio@univ-paris8.fr
- Les Associations d’étudiants ayant des membres élus au Conseil d’UFR :
- Le Collectif des étudiants de Psychologie : Bâtiment A, Bureau A266 : cep.p8@hotmail.fr ou
collectif.etudiants-psycho.p8@hotmail.fr
- L’UNEF : Union Nationale de Etudiants de France, unef.paris8@gmail.com Téléphone : 01 49 40 64
99 et 06 95 54 23 18, Local : Maison de L’étudiant, Salle ME-23, facebook.com/unef.paris8 et
facebook.com/unef.paris8.fr, twitter.com/ UNEFParis8
II. LEXIQUE DE PRESENTATION DE LA LICENCE
1. QU’EST-CE QUE LE SYSTEME LMD ?
On appelle LMD, le système permettant d’obtenir 3 grades selon le nombre d’années d’études
poursuivies :
L : Licence (Bac + 3 ans)
M : Master (Bac + 5 ans)
D : Doctorat (Bac + 8 ans)
2. LA LICENCE : TROIS ANNEES, SIX SEMESTRES
La licence se prépare en 3 années universitaires, appelées L1, L2 et L3. Chaque année universitaire
(septembre à juin) comprend 2 semestres.
La licence en 3 ans est donc constituée en tout de 6 semestres d’études.
Par convention, on dit que le niveau L1 est composé des semestres S1 et S2 ; le niveau L2 des
semestres S3 et S4 ; et le niveau L3 des semestres S5 et S6.
2
3. QU’EST-CE QU’UNE UE ?
Chaque semestre est constitué d’un ensemble d’enseignements communément appelés Unité
d’enseignement (UE). Une UE peut elle-même regrouper plusieurs EC dont les notes se compensent
(voir pour les explications relatives à la compensation plus loin dans le guide).
4. QU’EST-CE QU’UN EC ?
Un cours semestriel est appelé Elément Constitutif (EC). Chaque cours représente soit 39 heures
d’enseignement par semestre réparties en 13 séances de 3 heures par semaine soit 19,5 heures
réparties sur les 13 semaines (généralement un cours de 3 heures toutes les 2 semaines).
5. QU’EST-CE QU’UN ECTS ?
A chaque cours (EC) correspond un nombre fixe d’ECTS (European Credit Transfer System) allant de 1
à 5. Les ECTS sont des points rapportés par chaque EC validé.
Avec ces ECTS accumulés, vous pouvez aller étudier dans toutes les Universités en Europe car ce
système est le même partout.
6. QU’EST-CE QUE LA MAQUETTE ?
Le programme des cours à suivre est appelé aussi « maquette ». Vous pouvez vous la lire dans ce
document ci-après, vous la procurer au secrétariat ou sur le site de l’UFR (www.ufr-psycho.univparis8.fr/) dans la rubrique « Scolarité/Licence ».
7. LES EXAMENS : SOUS QUELLES FORMES ET QUAND ?
Les examens (parfois aussi appelés partiels) ont lieu chaque semestre : en janvier pour le 1er semestre
et en mai pour le 2nd semestre. Pour les dates précises, vous pouvez vous référer au calendrier
universitaire sur le site de l’UFR dans la rubrique Calendrier Universitaire.
Ils peuvent prendre deux formes à choisir librement (par l’étudiant) :
- Un contrôle continu composé de deux notes minimum dont un examen sur table obligatoire. Il
peut varier d’un enseignement à l’autre ;
- Un contrôle terminal composé d’une seule note obtenue lors d’un examen sur table en fin de
semestre.
III. LA VALIDATION DE LA LICENCE
1. LA VALIDATION
1.1 COMBIEN FAUT-IL D’ECTS POUR VALIDER LA LICENCE ?
Pour obtenir le diplôme de Licence de Psychologie, il faut obtenir 180 ECTS. Ces 180 ECTS se
repartissent équitablement sur l’ensemble des 3 années de la licence (L1, L2, L3). De même, les 60
ECTS de chaque année sont répartis équitablement entre chacun des deux semestres.
Pour valider une année (L1, L2, L3), il faut donc accumuler 60 ECTS soit 30 ECTS par semestre.
1.2 COMMENT OBTENIR DES ECTS? : VALIDATION DES EC, DES UE ET REGLES DE
COMPENSATION
Pour obtenir des ECTS, il faut valider un EC et/ou une UE. La validation d’un EC ou d’une UE entraîne
3
alors l’acquisition des ECTS fixés pour cet EC ou pour cette UE.
Un EC ou une UE peut être validé(e) de deux manières :
•
soit DIRECTEMENT lorsque la note obtenue à l’examen de l’EC ou la moyenne des notes
composant une UE est ≥ 10 ;
•
soit PAR COMPENSATION :
o
si à l’intérieur d’une UE la moyenne des EC composant l’UE est ≥ 10
Exemple
UE 1 du semestre 1 se compose de 2 EC, chacun accrédité d’un nombre d’ECTS
EC 1 : Bases de la Psychologie du développement et de l’éducation (4 ECTS)
EC 2 : Profession : Psychologue du développement (1 ECTS)
A l’issue du semestre, un étudiant obtient les notes suivantes :
Cas n°1
EC1 : 14 Validation
directe
+
EC2 : 12 Validation
directe
= UE1 : 13 Validation
directe
Nombre d’ECTS obtenu : 5
Cas n°2
EC1 : 8 Non Validation
mais note compensée
+
EC2 : 12 Validation
directe
= UE1 : 10 Validation
Cas n°3
EC1 : 8 Non Validation
+
EC2 : 10 Validation
directe
= UE1 : 9 Non Validation
Nombre d’ECTS obtenu : 1
Nombre d’ECTS obtenu : 5
o ou entre plusieurs UE si la moyenne des notes des UE composant un semestre (S1, S2,
S3…) est ≥ 10
o ou entre les deux semestres d’un même niveau (S1 – S2 pour la L1, S3 – S4 pour la
L2, S5 – S6 pour la L3). Si la moyenne pour un niveau (L1, L2 ou L3) est ≥ 10 alors le
niveau est validé dans sa totalité et conduit ainsi à l’obtention de 60 ECTS.
MAIS ATTENTION
•
•
La moyenne d’un niveau se calcule à partir des moyennes obtenues à chacun des
semestres ;
La moyenne d’un semestre s’obtient en calculant la moyenne au sein de chaque UE du
semestre, puis celle entre toutes les UE du semestre.
TOUT EC ou TOUTE UE validé(e) directement ou par compensation sera considéré(e) comme
définitivement acquis(e) et capitalisé(e) et ne pourra donc pas être repassé(e) même si la note
est ≤ 10 (voir cependant 1.4.1 Renonciation aux compensations)
Toute compensation s’effectue sans note éliminatoire.
1.3 COMBIEN DE COURS (EC) PRENDRE POUR VALIDER UNE ANNEE ?
La première année comporte 20 EC (regroupés en 11 UE) soit :
•
11 EC au 1er semestre (S1) regroupés en 6 UE
•
9 EC au 2nd semestre (S2) regroupés en 5 UE
La deuxième année comporte 15 EC (regroupés en 10 UE) soit :
•
7 EC au 1er semestre (S3) regroupés en 5 UE
4
•
8 EC au 2nd semestre (S4) regroupés en 5 UE
La troisième année comporte 16 EC (regroupés en 10 UE) soit :
•
8 EC au 1er semestre (S5) regroupés en 5 UE
•
8 EC au 2nd semestre (S6) regroupés en 5 UE
+ 110h de stage : 100h de stage de terrain et 10h de stage en laboratoire
1.4 LES « DEUXIEMES SESSIONS »,
DITS EXAMENS DE « RATTRAPAGE
»
Tout étudiant a droit à une deuxième session de contrôle des connaissances pour tout EC dont la note
n’est pas ≥ 10 ou n’est pas compensée (cf. 1.2 et 1.4.1), ou si l’étudiant ne veut pas garder une note
< 10 compensée (cf. dessous 1.4.1 renoncer à la compensation). En effet, à la fin de chaque
semestre, vous obtenez une note pour chaque cours (EC). Il s’agit de la note de 1ère session. Si vous
n’avez pas obtenu une note ≥ 10 et que vous n’avez pas compensé (cf. 1.2), vous avez le droit de
vous présenter à une 2ème session d’examen aussi appelée « rattrapage » : c’est une 2ème chance de
réussir votre examen !
Les sessions de rattrapage du 1er et 2nd semestre ont lieu en juin.
1.4.1 S I VOUS NE VOULEZ PAS GARDER UNE NOTE < 10 : L A RENONCIATION A LA COMPENSATION
Si à l’issue de la 1ère session d’examen, vous avez obtenu une note < 10 mais qu’elle est validée par
compensation, vous pouvez demander à « renoncer à la compensation » afin de pouvoir vous
présenter à la 2ème session, dite de « rattrapage ». Pour cela, il vous faudra, dès que vous aurez
connaissance de vos notes, vous procurer et remplir immédiatement le formulaire de demande de
renonciation et le déposer auprès de votre gestionnaire administrative qui le transmettra au jury de
Licence (cf 1.5). Ce formulaire est disponible sur le site de l’Université : http://www.univparis8.fr/IMG/pdf_pdf_Demande_de_renonciation_2013-14-janv2014.pdf. Une fois le formulaire
déposé, vous pourrez alors vous présenter à la deuxième session d’examen pour l’EC concerné.
NB : la période de demande de renonciation à la compensation n’est que de quelques jours entre la
publication des notes et la tenue du jury.
1.4.2 S I LA NOTE EST <10 ET NON COMPENSEE A L ’ ISSUE DE LA DEUXIEME SESSION , QUE FAIRE ?
Si à l’issue de la 2nde session d’examen, vous n’avez pas validé un EC c’est-à-dire obtenu une note
< 10 et non compensée, cette note ne sera pas conservée l’année universitaire suivante. Vous devrez
donc vous inscrire à nouveau à cet EC l’année suivante.
1.4.3 P EUT - ON REPASSER UN EC DONT LA NOTE EST SUPERIEURE OU EGALE A 10 ?
Non ! Seuls les EC dont la note est inférieure à 10/20 et qui n’ont pas été compensés peuvent êtres
repassés à la 2ème session.
1.5 LE JURY DE DIPLOME DE LICENCE
Un jury de diplôme se tient à l’issue de chaque session d’examen. Son rôle est de statuer sur la
validation des EC, UE, Semestre et Niveau pour chaque étudiant.
A l’issue d’une année universitaire et après tenue du jury vous serez déclaré :
En 1ère Session :
•
Soit ADMIS (ADM) si vous avez validé la totalité des 2 semestres du niveau (S1+S2 = L1 ; S3+S4
= L2 ; S5+S6 =L3). Vous serez alors autorisé à vous inscrire au niveau supérieur (L2, L3, M1) ;
5
•
Soit AJOURNÉ (AJ) si vous avez acquis moins de 30 ECTS.
En 2ème Session
•
Soit ADMIS (ADM) si vous avez validé les 2 semestres d’un niveau (S1+S2 = L1 ; S3+S4 = L2 ;
S5+S6 =L3). Vous serez alors autorisé à vous inscrire au niveau supérieur (L2, L3 ou M1) ;
•
Soit AJOURNÉ MAIS AUTORISÉ À CONTINUER (AJAC) lorsque vous êtes en L1 ou L2 si :
–
vous avez validé la totalité d’un des 2 semestres d’un niveau (S1 ou S2 en L1 ; S3 ou S4
en L2)
–
vous avez acquis 30 ECTS au total en L1 (S1+S2 confondus) ou en L2 (S3+S4
confondus)
Vous serez alors autorisé à vous inscrire au niveau supérieur (L2 ou L3) ;
•
Soit AJOURNÉ (AJ)
–
si vous avez acquis moins de 30 ECTS (L1 ou L2)
–
si vous êtes en L3 et que vous n’avez pas acquis 60 ECTS.
Le passage de L1 à L2 et de L2 à L3 peut intervenir à l’issue du premier semestre après décision du
jury de diplôme de licence. Seuls les étudiants ayant obtenu 30 ECTS au niveau pourront obtenir ce
passage.
1.6 QUELLE DUREE MAXIMALE POUR VALIDER SA LICENCE ?
La durée maximale pour valider la licence peut être portée à 6 ans (5 ans + 1 année dérogatoire). La
durée maximale par niveau (L1, L2, L3) est de 2 ans.
1.7 DELIVRANCE DES DIPLOMES
1.7.1 DELIVRANCE DU DIPLOME DE LICENCE DE PSYCHOLOGIE
Le diplôme de Licence est délivré à l’étudiant(e) ayant validé les 6 semestres complets de L1 à L3,
représentant 180 ECTS.
Pour obtenir leur diplôme, les étudiant(e)s doivent en faire la demande et remplir un formulaire
disponible au secrétariat de licence.
1.7.2 DELIVRANCE DU DIPLOME DE DEUG DE PSYCHOLOGIE
Le diplôme de DEUG est délivré uniquement sur demande de l’étudiant(e) ayant validé les 4 semestres
de L1 et de L2, représentant 120 ECTS.
Pour obtenir leur diplôme, les étudiant(e)s doivent en faire la demande auprès du jury de diplôme et
remplir un formulaire disponible au secrétariat de licence.
2. AUTRES INFORMATIONS IMPORTANTES SUR LA VALIDATION
2.1 L’ANNONCE DE L’EXAMEN PAR L’ENSEIGNANT
Les modalités de contrôle des connaissances doivent être portées à la connaissance des étudiant(e)s
au plus tard un mois après la rentrée universitaire. Elles sont votées chaque années par les instances
de l’université.
2.2 LA CONSULTATION DE LA COPIE D’EXAMEN
Les étudiant(e)s ont le droit sur leur demande - et dans un délai raisonnable à la communication de
leurs copies - à un entretien avec l’enseignant ayant en charge l’enseignement.
6
2.3 CAS DES EC ACQUIS PAR EQUIVALENCE
Les EC, pour lesquels un étudiant a obtenu une équivalence, ne peuvent en aucun cas faire l’objet d’une
notation. Ils ne sont donc pas intégrés dans le calcul de la moyenne lors de la délivrance du diplôme.
Les ECTS correspondants sont attribués.
2.4 LE PLAGIAT : DES SANCTIONS SEVERES
Le plagiat consiste à s’attribuer le travail d’autrui, à présenter comme sien ce qui a été écrit par une
autre personne. Cela se produit toutes les fois où on incorpore à son propre texte des passages sans
indiquer explicitement la citation par des guillemets et des réponses précises (auteur et/ou titre d’un
ouvrage, édition, N° de page).
Cela s’applique tout particulièrement aux recherches sur internet.
Il faut savoir que le plagiat est très facile à détecter.
Le plagiat est non seulement une pratique qui n’apporte rien sur le plan de l’exercice intellectuel et
universitaire ; c’est aussi une fraude, donc une pratique qui sera sévèrement sanctionnée.
Le plagiat ou toute autre fraude peut conduire à un passage devant la commission disciplinaire qui
statue sur les sanctions à appliquer pouvant aller jusqu’à l’interdiction de poursuivre ses études.
7
IV. L’ORGANISATION ADMINISTRATIVE & PEDAGOGIQUE
1. L’EQUIPE ADMINISTRATIVE DE LICENCE
Responsable
financière
administrative
et
Roxane Bordes
Bureau A 273 (Bât. A, 2ème étage)
Courriel : roxane.bordes@univ-paris8.fr
Catherine Peytavid (pour les étudiants dont le nom
commence par les lettres A à K)
Bureau A 278 (Bât. A, 2ème étage)
Gestionnaires administratives de Courriel : catherine.peytavid@univ-paris8.fr
la Licence
Farida Bouamri- Sayad (pour les étudiants dont le
nom commence par les lettres L à Z)
Bureau A 277 (Bât. A, 2ème étage)
Courriel : farida.bouamri@univ-paris8.fr
Pour plus d’informations, voir sur le site de l’UFR : http://www.ufr-psycho.univparis8.fr/Direction-de-l-UFR-et
2. L’EQUIPE PEDAGOGIQUE DE LA LICENCE
Direction
Responsables de la Licence
Présidente du Jury de Licence
Président de la commission
pédagogique
Coordinateurs pédagogiques
Psychologie Clinique
Psychologie Cognitive
Psychologie du Développement
Psychologie Ergonomique
Neurosciences
Psychologie Sociale
Anglais pour psychologues
Méthodologie
Statistiques
Responsable de stages
Responsable
des
Relations
Internationales
Marie-Carmen Castillo
Courriel : marie-carmen.castillo@univ-paris8.fr
Emmanuel Sander (directeur adjoint)
Courriel : emmanuel.sander@univ-paris8.fr
Sabine Guéraud
Courriel : sabine.gueraud@univ-paris8.fr
Cécile Bourdais
Courriel : cecile.bourdais@univ-paris8.fr
Cécile Bourdais
Milena Kostova
Marie-Carmen Castillo
Farid El Massioui
Caroline Guérini
Cathy Toupin
Milena Kostova
Laurence Masse
Laurence Masse
Isabel Urdapilleta
Michael Pichat
Farid El Massioui
Laurence Conty
8
V. ORGANISATION ET CONTENUS DE LA LICENCE DE PSYCHOLOGIE
1. L’ORGANISATION EN SEMESTRES : ATTENTION !
ATTENTION ! Les cours dispensés par l’UFR sont programmés une seule fois dans
l’année : un cours (EC) de 1er semestre n’est proposé qu’au 1er semestre et jamais au 2nd.
Un cours (EC) de 2nd semestre n’a lieu qu’au 2nd semestre.
2. LA MAQUETTE DE LICENCE
Tous les cours de chaque semestre sont OBLIGATOIRES. Vous devez donc obtenir :
• 20 EC (qui forment 11 UE) en L1,
• 15 EC (qui forment 10 UE) en L2,
• 16 EC (qui forment 10 UE) en L3 (cf. 1.3).
9
CODE EC
BREFS DESCRIPTIFS
VOLUME
HORAIRE ECTS
EC : Bases de la psychologie du
développement et de l'éducation
E081BDVA
Approches des théories fondatrices de la psychologie du Développement :
Freud, Wallon et Piaget.
30h
4 ECTS
EC : Profession : psychologue du
développement et de l'éducation
E081PDVA
Travailler dans le domaine de la psychologie du développement : la petite
enfance et l'adolescence.
9h
1 ECTS
EC : Bases de la psychologie sociale
E081BSOA
Les bases fondamentales théoriques et méthodologiques de la psychologie
sociale dans le champ de l’influence et de la cognition sociale.
30h
4 ECTS
EC : Profession : psychologue social
E081PSOA
Travailler dans le domaine de la psychologie sociale.
9h
1 ECTS
EC : Bases de la psychologie clinique
et de la psychopathologie
E081BCLA
Définition historique du domaine, ses objets et ses méthodes. Présentation
de 4 domaines fondamentaux : la classification, l’étiologie, la sémiologie et
le diagnostic des troubles mentaux.
30h
4 ECTS
EC : Profession : psychologue clinicien
E081PCLA
Travailler dans domaine de la psychologie clinique.
9h
1 ECTS
EC : Fonctionnement cognitif 1
Bases de la psychologie cognitive
E081BCGA
Cadres théoriques et empiriques de la psychologie cognitive : perception,
mémoire, attention.
30h
4 ECTS
EC : Profession : psychologue de la
cognition
E081PCGA
Travailler dans le domaine de la psychologie cognitive.
9h
1 ECTS
EC : Bilan de capacité et
accompagnement du projet
professionnel 1
E081CAPA
Suivre chaque étudiant dans une réflexion sur son parcours de manière
individualisée, construire et conduire un projet d'insertion sociale et
professionnelle en explorant les secteurs et les activités sociales et
professionnelles où ses capacités peuvent être développées et valorisées.
19.5h
3 ECTS
EC : Informatique et recherche
documentaire 1
E081INFA
Initiation à l'utilisation des outils de bureautique (Word, Excel,
Powerpoint…) et à la recherche de documents bibliographiques
(consultation de bases de données, internet).
19.5h
3 ECTS
SOIT
EC : Sociologie générale
U081MINA
Descriptif correspondant à l’enseignement donné dans le département de
sociologie.
39h
4 ECTS
OU
EC : Sciences de l’éducation
U081MINA
Descriptif correspondant à l’enseignement donné dans le département de
sciences de l’éducation (Sciences de l’éducation commence en L3).
39h
4 ECTS
LICENCE 1IERE ANNEE
1ER SEMESTRE
UE Majeure 1
UE Majeure 2
UE Majeure 3
UE Majeure 4
UE Mineure 1
UE Mineure 2
(Composée d’une
EC au choix parmi
les 2 EC ci-contre)
10
LICENCE 1ERE ANNEE
2EME SEMESTRE
CODE EC
BREFS DESCRIPTIFS
VOLUME
HORAIRE
ECTS
UE Majeure 1
EC : Les différentes approches des troubles
mentaux
U082CLIA
Approche multidisciplinaire de la psychopathologie : présentation des
théories explicatives des troubles mentaux et de leur application dans
la prise en charge des patients.
39h
5 ECTS
UE Majeure 2
EC : Interaction, milieu et développement
cognitif
U082DEVA
Apports des interactions adulte-enfant et entre enfants au
développement cognitif.
39h
5 ECTS
EC : Bases de biologie et de neuroanatomie
E082BNSA
Notions
fondamentales
concernant
l'organisation
et
le
fonctionnement d'un organisme vivant et l'architecture générale du
système nerveux humain.
30h
4 ECTS
EC : Profession : neuropsychologue
E082PNSA
Travailler dans le domaine de la neuropsychologie.
9h
1 ECTS
EC : Bases de la psychologie ergonomique
E082BERA
Les différents champs d'étude et d'intervention de la psychologie
ergonomique et de l'ergonomie : enjeux sociaux et scientifiques.
30h
4 ECTS
EC : Profession : ergonome
E082PERA
Être capable de décrire un parcours formatif et un type d'insertion
professionnelle en ergonomie ou mobilisant des compétences en
ergonomie.
9h
1 ECTS
EC : Anglais pour
psychologues 1
E082ANGA
Former l'étudiant à la lecture des textes de psychologie en anglais en
vue de les résumer et de les discuter (initiation).
19.5h
2 ECTS
EC : Initiation à l’analyse statistique des
données au moyen d'outils informatiques
E082STAA
Analyse de la distribution des observations recueillies sur une
variable et de la relation entre deux variables (analyses numérique et
graphique).
39h
4 ECTS
EC : Méthodologie de l’enquête : entretien,
questionnaires, analyse de contenu
E082ENQA
Éléments théoriques, méthodologiques et pratiques sur l'enquête ;
mise en perspective avec d'autres méthodes de recueil de données.
Réalisation d'un projet.
39h
4 ECTS
UE Majeure 3
UE Majeure 4
UE Mineure 1
11
LICENCE 2EME ANNEE
3EME SEMESTRE
CODE EC
BREFS DESCRIPTIFS
VOLUME
HORAIRE
ECTS
Psychologie du développement, au choix :
UE Majeure 1
(1 EC au choix
parmi les 2
EC ci-contre)
EC : Emergence de la communication et du
langage chez le jeune enfant
OU
E083DV1A
ou
E083DV2A
1) Approche pluridisciplinaire du langage sous un double versant
communication et apprentissage de la langue.
2) Le passage de l'enfant à l'adolescent : les principales
problématiques adolescentes autour du développement personnel
et de l'intégration sociale.
39h
4 ECTS
EC : Transition vers l’adolescence
UE Majeure 2
EC : Opinion, croyance et vie collective
U083SOCA
Approfondissement des concepts et théories de la cognition sociale
: architecture des connaissances et croyances ; principales théories
de la gestion de ces croyances par les sujets.
39h
5 ECTS
UE Majeure 3
EC : Neurosciences comportementales
U083NSCA
Les bases physiologiques des comportements permettant d'assurer
les fonctions fondamentales communes à tous les êtres vivants.
39h
5 ECTS
UE Majeure 4
Ergonomie : travail, formation et vie
quotidienne
U083ERGA
Concepts, méthodes et critères de la psychologie ergonomique et
de l'ergonomie. Être capable d'illustrer des concepts de base avec
des exemples personnels.
39h
5 ECTS
EC : Anglais pour
psychologues 2
E083ANGA
Former l'étudiant à la lecture des textes de psychologie en anglais
en vue de les résumer et de les discuter (approfondissement 1).
19.5h
3 ECTS
EC : Statistiques Inférentielles
E083STAA
Estimation des valeurs les plus probables d'une statistique de la
population : intervalles de confiance ; test d'hypothèses, test du Z,
du t de Student, du Chi2.
39h
4 ECTS
EC : La notion de preuve en psychologie
E083PREA
Méthodologies d'investigation scientifique en psychologie.
39h
4 ECTS
UE Mineure 1
12
LICENCE 2EME ANNEE
4EME SEMESTRE
Psychologie sociale, au choix :
UE Majeure 1
(une EC au choix
parmi les 2
EC ci-contre)
UE Majeure 2
UE Majeure 3
UE Majeure 4
UE Mineure 1
(dont EC dont
une EC projet
tutoré à choisir
entre clinique et
développement)
CODE EC
E084SO1A
EC : Les groupes
OU
BREFS DESCRIPTIFS
1) Organisation et fonctionnement des groupes sociaux : la
formation des groupes, la normalisation, le conformisme et la
déviance, les rôles sociaux, le leadership, la créativité, les modalités
de communication.
ou
2) Les fondements des relations intergroupes ainsi que leur
évolution : théorie de l’identité sociale, théorie de l’auto
catégorisation, comparaison sociale, théorie des conflits réels,
théorie de la privation relative.
Présentation des classifications diagnostiques internationales.
Sémiologie des troubles mentaux chez l'adulte. Réflexion sur les
pratiques diagnostiques et leur utilité dans l'activité de psychologue
clinicien.
VOLUME
HORAIRE
ECTS
39h
4 ECTS
EC : Pensée sociale et relations
Intergroupes
E084SO2A
EC : Psychopathologie et sémiologie
U084CLIA
EC : Fonctionnement cognitif 2
U084COGA
Présentation des principales théories des activités de
compréhension, du raisonnement, de la résolution de problèmes et
de l'apprentissage.
39h
5 ECTS
EC : Système nerveux et fonctions sensorimotrices
U084NSCA
Sensibilité cutanée, vision, audition. Motricité somatique et
végétative.
39h
4 ECTS
EC : Bilan de capacité et accompagnement
du projet professionnel 2
E084BILA
Suivre chaque étudiant dans une réflexion sur son parcours de
manière individualisée, construire et conduire un projet d'insertion
sociale et professionnelle en explorant les secteurs et les activités
sociales et professionnelles où ses capacités peuvent être
développées et valorisées.
19.5h
3 ECTS
EC : Informatique et analyse de données 2
E084INFA
Approfondissement des outils informatiques utilisés pour la
recherche (revue de questions) et l’analyse de données.
19.5h
3 ECTS
EC : Initiation à la méthode des tests
E084META
Méthodologie de construction d'un instrument de mesure en
psychologie. Études de différents tests et échelles ainsi que des
questions éthiques et déontologiques associées.
39h
4 ECTS
Projet tutoré au choix :
Clinique
OU
Développement
E084CLIA
ou
E084DEVA
Réalisation par les étudiants d'un projet sur un des deux thèmes.
19.5h
3 ECTS
39h
4 ECTS
13
LICENCE 3EME ANNEE
5EME SEMESTRE
CODE EC
Psychologie du développement, au choix :
UE Majeure 1
(une EC parmi
les 3 EC cicontre)
UE Majeure 2
EC : Développement de l'adulte
OU
EC : Troubles du développement et de
l’apprentissage
OU
EC : Psychologie scolaire
E085DV1A
ou
E085DV2A
EC : Communication et influence
U085SOCA
ou
E085DV3A
Psychologie Cognitive, au choix :
UE Majeure 3
(une EC parmi
les 2 EC cicontre)
UE Majeure 4
UE Mineure 1
(4 EC dont une
EC projet tutoré
à choisir en
cognitive ou en
neuroscience)
EC : Attention, perception, mémoire
OU
EC : Catégorisation et représentation des
connaissances
E085C01A
ou
E085C02A
Analyse de l'activité située
U085ERGA
EC : Bilan de capacité et accompagnement
du projet professionnel 3
E085BILA
EC : Anglais pour
psychologue 3
E085ANGA
EC : Plan d'expérimentation et analyse de
variance
E085STAA
EC : Projet tutoré au choix :
cognitive
OU
Neurosciences
E085COGA
ou
E085NSCA
BREFS DESCRIPTIFS
VOLUME
HORAIRE
ECTS
1) Approche clinique du développement de l'adulte : perspective
psychanalytique et cycles de vie.
2) Étiologie des troubles du développement en relation avec
l'apprentissage, conséquences de ces troubles dans une perspective
systémique. L'approche constructiviste et la théorisation des
apprentissages scolaires.
3) Structuration des pratiques éducatives. Psychogenèse et
didactique. La dimension sociale dans les situations d'apprentissage.
39h
4 ECTS
Application des paradigmes de l’influence sociale aux situations de
communication (attitude et changement d’attitude, dissonance
cognitive, influence majoritaire/minoritaire …).
39h
4 ECTS
1) Théories, méthodes et questions actuelles relatives à la
perception, l'attention et la mémoire.
2) Fonction et modèles de la mémoire sémantique et de la
catégorisation.
Modèles, méthodes, outils de description et d'analyse de l'activité
située. Être capable d'analyser une activité à partir d'un support
enregistré et de formuler des recommandations.
Suivre chaque étudiant dans une réflexion sur son parcours de
manière individualisée, construire et conduire un projet d'insertion
sociale et professionnelle en explorant les secteurs et les activités
sociales et professionnelles où ses capacités peuvent être
développées et valorisées.
Former l'étudiant à la lecture des textes de psychologie en anglais en
vue de les résumer et de les discuter (approfondissement 2).
39
4 ECTS
39h
4 ECTS
19.5h
3 ECTS
19.5h
4 ECTS
Protocoles de base et dérivés. Plans quasi-complets. Contrastes. Effets
d’interactions. Analyse de significativité des effets.
39h
4 ECTS
Réalisation par les étudiants d'un projet sur un des deux thèmes.
19.5h
3 ECTS
14
LICENCE 3EME ANNEE
6EME SEMESTRE
CODE EC
UE Majeure 1
(1 EC au choix
parmi les 2 EC
ci-contre)
Psychologie cognitive, au choix :
EC : Raisonnement, résolution de problèmes
et apprentissage
OU
EC : Processus langagiers
E086CO1A
ou
E086CO2A
UE Majeure 2
Neuropsychologie cognitive
BREFS DESCRIPTIFS
VOLUME
HORAIRE
ECTS
1) Mécanismes en jeu dans la résolution de problèmes, raisonnement par analogie,
déductif et inductif : théories, modèles, résultats expérimentaux.
2) Théories et modèles de la lecture, de la compréhension et de l’écriture, et de la
représentation des connaissances.
39h
4 ECTS
U086NSCA
Les approches permettant de mettre en relation les fonctions mentales avec des
mécanismes cérébraux.
39h
4 ECTS
UE Majeure 1
(1 EC au choix
parmi les 3 EC
ci-contre)
Psychologie ergonomique, au choix :
EC : Stress santé conditions de travail
OU
EC : Analyse des usages de dispositifs
OU
EC : Analyse du travail : compétences et
formation
E086ER1A
ou
E086ER2A
ou
E086ER3A
1) En fonction de la thématique choisie, être capable d'analyser une activité en
situation naturelle dans une démarche systémique qui met en relation l'activité,
ses déterminants et ses effets.
2) Approche psychologique et ergonomique des questions de santé, sécurité et
conditions de travail.
3) Usages sociaux, appropriation subjective des technologies.
Approche ergonomique des compétences et conséquences sur la formation
professionnelle.
39h
4 ECTS
UE Majeure 4
EC : Échelles et tests en psychologie clinique
U086CLIA
Construction des outils d'évaluation dans des pathologies identifiées.
Sensibilisation aux modalités de passation en hétéro et auto évaluation. Intérêts et
limites de l'utilisation de ces outils.
39h
4 ECTS
EC : Méthodologie : les techniques de
l’entretien psychologique
E086ENTA
Les méthodologies d’entretien dans les différents champs de la psychologie :
facteurs dynamiques, relationnels et contextuels (communication, demande,
transfert/contre-transfert, contexte social et professionnel, éthique de la relation).
39h
4 ECTS
1) Utilisation de l’image comme outil d’investigation et d’analyse de l’activité, afin
d’instrumenter et de rendre opérationnels chercheurs et praticiens des sciences
humaines.
2) Les différentes méthodes d’observation en psychologie du développement :
ethnopsychologiques, observation directe, observations objectivantes à partir de
techniques.
3) De l’introduction lexicale aux entretiens approfondis : approfondissement du
domaine de l’analyse de contenu et introduction de méthodes d’analyse de
données verbales.
39h
4 ECTS
Réalisation par les étudiants d'un projet sur un des deux thèmes.
19.5h
3 ECTS
Suivi de stages (110h de stage : 100h de stage de terrain et 10h de stage en
laboratoire)
19.5h
3 ECTS
UE Mineure 1
(4 EC dont 1 EC
à choisir parmi
4 et un projet
tutoré à choisir
entre sociale et
ergonomie)
Collecte et analyse des données,
1 EC au choix parmi les 4 ci-dessous :
EC : Filmer l’activité
OU
EC : L’observation des comportements
OU
EC : Analyse des données verbales
OU
EC : Conception et réalisation d’expérience
E086FILA
ou
E086OBSA
ou
E086DVEA
ou
E086CORA
EC : Projet tutoré au choix :
sociale
OU
ergonomie
E086SOCA
ou
E086ERGA
Projet tutoré de terrain (Suivi stage)
E086PTEA
15
3. LES DESCRIPTIFS DES ENSEIGNEMENTS
3.1 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L1, 1ER SEMESTRE (S1)
L1 – 1ER SEMESTRE (30 ECTS)
MAJEURE 1
EC E081BDVA
Bases de la psychologie du développement et de l'éducation
(30h - 4 ECTS)
Référent : Cécile Bourdais
Approches des théories fondatrices de la psychologie du développement. Présentation des racines
de la psychologie de l'enfant.
Cet enseignement présente une introduction aux œuvres de Sigmund Freud, d'Henri Wallon et de Jean
Piaget.
Plan de cours
1. Introduction à l'œuvre de Sigmund Freud.
La naissance de la psychanalyse, la méthodologie spécifique, un nouveau regard sur le développement
de l’enfant et de la relation parent-enfant.
2. Introduction à l'œuvre d'Henri Wallon
Une conception dialectique du développement de la personnalité ; entre organique et social, entre
corps et psyché : l’émotion.
3. Introduction à l'œuvre de Jean Piaget.
La théorie constructiviste, l’intelligence sensori-motrice, la formation du symbole, le développement
de la pensée opératoire.
Ouvrages de référence
Freud, S. (1969). La vie sexuelle, PUF : Paris.
Wallon, H. (1947). Les origines du caractère chez l’enfant. Paris : PUF.
Piaget, P. (1945). La naissance de l'intelligence chez l'enfant. Paris : Delachaux & Niestlé.
EC E081PDVA
Profession : psychologue du développement et de l'éducation
(9h - 1 ECTS)
Référent : Cécile Bourdais
L’objectif pour l’étudiant sera, à l’issue de cet enseignement, d’avoir une représentation des
contributions spécifiques des théories de la psychologie du développement aux pratiques éducatives,
professionnelles et/ou parentales, ainsi que du métier de psychologue dans le domaine de la
psychologie du développement : la petite enfance et l'adolescence.
16
MAJEURE 2
EC E081BSOA
Bases de la psychologie sociale
(30h - 4 ECTS)
Référent : Laurence Masse
Les bases fondamentales théoriques et méthodologiques de la psychologie sociale dans le champ
de l’influence et de la cognition sociale
Le cours se décompose en deux grandes parties :
1. LA COGNITION SOCIALE
Dans cette partie du cours sont présentées les bases théoriques et méthodologiques de trois concepts
fondamentaux de l’architecture cognitive de la pensée sociale, les attitudes, les préjugés et stéréotypes
et les représentations sociales. Sont ensuite présentées les principales théories qui analysent la
manière dont le sujet gère ces organisations cognitives. Ces concepts et théories sont approfondis dans
le cadre de la Licence, au sein des EC « Opinion croyance et vie collective » et « Communication et
influence ».
2. L'INFLUENCE SOCIALE
Dans cette partie du cours sont présentées les bases théoriques et méthodologiques de deux processus
fondamentaux de l’influence sociale, la normalisation et le conformisme/déviance. Sont ensuite
présentées les principales théories qui analysent les processus cognitifs en jeu dans la normalisation et
le conformisme. Ces concepts et théories sont développés dans le cadre de la Licence, au sein des EC
« Pensée sociale et relations intergroupes» et « Le groupe en psychologie sociale ».
Ouvrages de référence
Abisher, V. (2006). Le groupe en psychologie sociale, Paris : Dunod.
Bromberg, M., Trognon, A. (2006, Eds.), Psychologie sociale, Paris : Presses Universitaires de France.
Cerclé, A., & Somat, A. (2005). Manuel de Psychologie sociale, Paris : Dunod.
Ciccoti, S. (2007). 150 petites expériences de psychologie, Paris : Dunod.
Doise, W., Deschamps, J.C., Mugny, G., (2001), Psychologie sociale expérimentale, Paris : A. Colin
Fischer, G.N., (1987), Les concepts fondamentaux de la psychologie sociale, Paris : Dunod.
Moscovici, S. (1984), Psychologie Sociale, Paris, Presses Universitaires de France.
EC E081PSOA
Profession : psychologue social
(9h - 1 ECTS)
Référent : Laurence Masse
Travailler dans le domaine de la psychologie sociale. L’objectif pour l’étudiant sera, à l’issue de
cet enseignement, d’avoir une représentation du métier de psychologue dans cette branche.
- Le secteur privé : cabinets d’études et conseil en Ressources humaines, management et
communication, organismes représentatifs (associations professionnelles, syndicats de métiers),
conseillers (évaluation et bilans), grands organismes de recherche privés
- Le secteur public : collectivités territoriales, administrations, service ressources humaines
d'entreprises publiques, centres de formation, fondations, groupements d’intérêt public, organismes
divers (emploi, insertion professionnelle), grands organismes de recherche (Universités, CNRS,
INSERM…)
- Le secteur associatif subventionné (fonds d'État, ou des collectivités territoriales) : toutes structures
concernant l'orientation et la formation d'adultes en difficulté d'insertion professionnelle, etc.
17
MAJEURE 3
EC E081BCLA
Bases de la psychologie clinique et de la psychopathologie
(30h - 4 ECTS)
Référent : Marie-Carmen Castillo
Définition historique du domaine, ses objets et ses méthodes. Présentation de quatre domaines
fondamentaux : la classification, l’étiologie, la sémiologie et le diagnostic des troubles mentaux.
Cet enseignement a pour objectif d’élaborer une réflexion autour de l’évolution des conceptions des
troubles mentaux. Ainsi le passage de l’idée de « folie » à celui de « troubles mentaux » montre
comment les manifestations psychopathologiques sont peu à peu devenues l’objet d’études
scientifiques, théoriques et pratiques. Le cours aborde l’émergence des grands modèles
thérapeutiques orientant l’offre de soin et les prises en charge des sujets atteints de troubles
mentaux. La naissance de la psychologie clinique et de ses méthodes seront également abordées.
Plan de cours
1. Construction historique, de la folie aux maladies mentales
« Les fous » dans la société, émergence des classifications de la folie (18ème), les grandes figures de la
folie (fin 17ème, 18ème siècles), médecins et malades (18ème), de la maison d’internement à l’asile,
naissance de la psychiatrie, etc.
2. Structuration du champ psychiatrique : étiologie et nosographie des troubles psychopathologiques
Les modèles métapsychologiques Freudiens : psychisme, inconscient et pulsions, les deux complexes
fondateurs du sujet, l’époque des grandes structures, naissance de la psychologie clinique, historique
et définitions, psychologie clinique et psychanalyse.
Ouvrages de référence
Anzieu, D. (1979). La psychanalyse au service de la psychologie. Nouvelle revue de psychanalyse, regard
sur la psychanalyse en France, 20, 59-75.
Beaune, D., & Reveillere C. (1996). Psychologie clinique et pathologique. Paris : Gaëtan Morin.
Foucault M. (1972) : Histoire de la folie à l’âge classique. Gallimard, Paris (édition de 1981).
Pedinielli, J. L. (1994). Introduction à la psychologie clinique. Paris : Nathan. Collection 128.
Revault d’Allonnes, C. (1989). La démarche clinique en sciences humaines. Paris : Dunod.
EC E081PCLA
Profession : Psychologue clinicien
(9h - 1 ECTS)
Référent : Marie-Carmen Castillo
Travailler dans le domaine de la psychologie clinique. L’objectif pour l’étudiant sera, à l’issue de
cet enseignement, d’avoir une représentation du métier de psychologue dans cette branche.
- Secteur hospitalier
- Secteur extra-hospitalier
- Secteur de la santé
- Secteur médico-légal (victimologie, protection judiciaire de la jeunesse, prison)
- Secteur libéral, etc.
18
MAJEURE 4
EC E081BCGA
Fonctionnement cognitif 1
(30h - 4 ECTS)
Référent : Sabine Guéraud
Les bases fondamentales théoriques et méthodologiques de la psychologie cognitive sur les
thèmes de la perception, de l’attention et de la mémoire.
L’objectif de cet enseignement est d’introduire les principales notions théoriques de la psychologie
cognitive ainsi que les premiers modèles de la perception, de la mémoire et de l’attention. Ainsi, ce
cours débutera par un bref rappel historique de quatre courants qui ont contribué à la démarcation de
la psychologie cognitive en tant que discipline : le structuralisme, le fonctionnalisme, le gestaltisme et
le béhaviorisme. Ces courants ont, même à l’heure actuelle, une incidence sur la manière dont les
processus sont modélisés. Nous aborderons ensuite les méthodes utilisées dans l’étude des fonctions
cognitives avec un intérêt particulier pour la démarche expérimentale (l’identification des variables, la
formulation d’hypothèses, le recueil et l’analyse des données). Enfin, les principaux modèles de la
perception (modèles de reconnaissances de formes), de l’attention (modèles d’attention sélective) et
de la mémoire (mémoire à long terme, à court terme et mémoire de travail) seront présentés.
Ouvrages de référence
Matlin, M.W. (2001). La Cognition : une introduction à la psychologie cognitive. (Traduction d’Alain
Brossard). De Boeck
Roulin, J-L. (2006). Psychologie Cognitive. Collection Grand Amphi
Sternberg R. (2007). Manuel de Psychologie cognitive : Du laboratoire à la vie quotidienne (Traduction
d’Alain Brossard). De Boeck
Tijus, C. (2004). Introduction à la psychologie cognitive. Armand Colin.
EC E081PCGA
Profession : psychologue de la cognition
(9h - 1 ECTS)
Référent : Sabine Guéraud
Travailler dans le domaine de la psychologie cognitive.
Le savoir et savoir-faire acquis par les étudiants en Psychologie cognitive sur les processus de
reconnaissance, d’identification, de raisonnement, d’apprentissage, de résolution de problèmes et de
compréhension, sur l’action et les interactions, et sur les méthodes et techniques d’observation et
d’expérimentation, ouvrent des débouchés dans les domaines professionnels où il est nécessaire de
comprendre la prise de décision et le comportement pour proposer des solutions qui facilitent la
réalisation de tâches. C’est notamment le cas par exemple avec les nouvelles technologies pour la vie
quotidienne, les apprentissages scolaires ou professionnels, mais aussi lorsqu’il s’agit d’étudier le
comportement en situation de mobilité, ou encore en situation d’interaction avec des dispositifs
divers. L’enseignement illustrera ce savoir et savoir-faire et leurs applications professionnelles.
Ouvrages de référence
http://www.metiers-sciences-cognitives.fr/
19
MINEURE 1
EC E081CAPA
Bilan de capacité et accompagnement du projet professionnel 1
(19h30 - 3 ECTS)
Référent : Catherine Gouédard – Françoise Decortis – Anne Bationo-Tillon
Descriptif en cours d’élaboration.
EC E081INFA
Informatique et recherche documentaire 1
(19h30 - 3 ECTS)
Cet enseignement est à suivre via le service Informatique Pour Tous (IPT) de l’université Paris 8.
Il s’agit d’un enseignement de préparation à la certification C2i.
L’objectif de cet EC est de former les étudiants aux compétences du C2i niveau 1 afin qu'il puisse au
mieux utiliser les services et les outils numériques mis à sa disposition par l'université pour une
meilleure réussite de ses études. Autrement dit, préparer les étudiants en licence au C2i niveau 1, c'est
les former aux compétences définies par le référentiel national annexé à la circulaire du 4 août 2008 à
savoir :
•
Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif
•
Domaine D2 : Être responsable à l'ère du numérique
•
Domaine D3 : Produire, traiter, exploiter et diffuser des documents numériques
•
Domaine D4 : Organiser la recherche d'informations à l'ère du numérique
•
Domaine D5 : Travailler en réseau, communiquer et collaborer
L'acquisition de ces compétences par les étudiants en licence repose donc une formation avant tout
pratique basée sur des activités pédagogiques mettant en situation les connaissances numériques de
l'étudiant. A l'issue de la formation, les étudiants reçoivent une note comptant dans leurs crédits ECTS
mais pas obligatoirement pas le certificat du C2i niveau 1. L'obtention de ce certificat de compétences
est un acte volontaire de l'étudiant et non obligatoire pour la validation de son année de Licence.
Les enseignements ont lieu à l’IPT. Pour le planning des cours et les inscriptions consulter le site de
l’IPT à l’adresse http://ipt.univ-paris8.fr/c2i/index.php.
MINEURE 2 AU CHOIX
Choix 1 :
EC U081MINA
Sociologie
(19h30 -4 ECTS)
Référent : Livia Velpry (livia.velpry@univ-paris8.fr) et Camille Peugny (camille.peugny@univparis8.fr)
De nombreux cours de sociologie sont ouverts aux étudiants de psychologie. Les étudiants peuvent
s’inscrire à un cours dans la majeure ou la mineure de sociologie. Pour ce faire, merci de consulter les
sites indiqués ci-dessous ou de vous renseigner auprès du secrétariat de Licence, Bureau B-349.
20
Pour la majeure (emploi du temps sur http://www2.univ-paris8.fr/sociologie/?page_id=42)
- Genèse des sciences sociales 1
- Genèse des sciences sociales 2
- Les étapes du changement social XIXè-XXè siècle
- Décrire la société française
- Lecture et traitement des catégories statistiques 1
- Pratique du terrain – Entretien
- Pratique du terrain – Questionnaire
- Pratique du terrain – Observation
- Grands courants en sciences sociales 1
- Grands courants en sociologie / en anthropologie 2
- Questions de sociologie 1 et 2
- Questions de sociologie 3 et 4
- Domaines de l'anthropologie 1 et 2
- Introduction à la démographie
- Présentation et analyse d'une grande enquête
Pour
la
mineure
« anthropologie »
paris8.fr/sociologie/?page_id=67)
- Histoire et épistémologie de l'anthropologie
- Domaines de l'anthropologie 1
- Grands courants en anthropologie 1
- Introduction aux « aires culturelles »
(emploi
du
temps
sur
http://www2.univ-
Ouvrages de référence
Arborio, A. M. & Fournier, P. (1998). L'enquête et ses méthodes : l'observation directe. Paris : Armand
Colin, collection 128.
Aron, R. (1976). Les étapes de la pensée sociologique. Paris : Gallimard.
Beauds, S. & Weber, F. (2003). Guide de l'enquête de terrain, Paris. La Découverte.
Combéssie, J.C. (2007). La méthode en sociologie. Paris : La découverte (Repères n°194).
Copans, J. (1999). L’enquête ethnologique de terrain. Paris : Armand Colin, Collection 128,
Peretz, H. (1998). Les méthodes en sociologie : l’observation. Paris : La découverte.
Choix 2
EC U081MINA
Sciences de l’éducation
(19h30 -4 ECTS)
Référent : Mathias GARDET
La totalité des cours de sciences de l’éducation sont ouverts aux étudiants de psychologie. Tous les
cours sont de niveau L3. Pour les renseignements, les étudiants doivent aller au bureau A435.
21
3.2 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L1, 2ND SEMESTRE (S2)
L1 – 2ND SEMESTRE (30 ECTS)
MAJEURE 1
EC U082CLIA
Les différentes approches des troubles mentaux
(39h - 5 ECTS)
Référent : Françoise Sironi
Approche multidisciplinaire de la psychopathologie : présentation des théories explicatives des
troubles mentaux et de leur application dans la prise en charge des patients.
Le paysage de la psychopathologie s'est considérablement modifié au gré des évolutions théoriques
et méthodologiques propres à cette discipline mais également en fonction de facteurs sociaux,
culturels...
C'est pourquoi il apparaît nécessaire de sensibiliser les étudiants de psychologie aux grands modèles
explicatifs des troubles mentaux.
Plan de cours
1. Les grands modèles des troubles mentaux : approches psychanalytique, systémique, cognitive,
ethnopsychiatrique, etc.
2. La conception du sujet qui sous-tend ces modèles et leur application dans la prise en charge des
patients.
Ouvrages de référence
Ionescu, S. (2000). 14 approches de la Psychopathologie (3ème édition). Editions Armand Colin
MAJEURE 2
EC U082DEVA
Interaction, milieu et développement cognitif
(39h - 5 ECTS)
Référent : Caroline Guerini
Apports des interactions adulte-enfant et entre enfants au développement cognitif
Cet enseignement vise à appréhender les effets « du milieu » sur le développement cognitif de l’enfant.
Les cours débuteront par la présentation de la théorie socio-constructiviste de Vygotsky et les
approches néo-piagétiennes. Une deuxième partie abordera les recherches sur le développement des
fonctions cognitives. Ces travaux seront analysés selon la perspective de Vygotsky et une perspective
différentielle. Ils permettront d’aborder les questions relatives au rôle de l’adulte dans les
apprentissages du jeune enfant et de l’enfant d’âge scolaire.
Plan de cours
1. La théorie socio-constructiviste de Vygotsky et les approches néo-piagétienne
2. Les recherches sur le développement des fonctions cognitives : perception, mémoire, attention,
langage, représentations.
Ouvrages de référence :
Vygostky, L.S (1985). Vygotsky aujourd’hui. Textes de base en psychologie. In B. Schneuwly et
Bronckart, (Eds). Neuchâtel-Paris : Delachaux & Niestlé.
22
Bruner, J. (1983). Savoir-faire, savoir-dire. Le développement de l’enfant. Paris, PUF.
Siegler, R. S. (1996-2000) Enfant et raisonnement. Le développement cognitif de l’enfant. Paris :
DeBoeck Université.
MAJEURE 3
EC E082BNSA
Bases de biologie et de neuroanatomie
(30h - 4 ECTS)
Référent : Virginie Beaucousin
Notions fondamentales concernant l'organisation et le fonctionnement d'un organisme vivant et
l'architecture générale du système nerveux humain.
L’objectif de cet enseignement est d’apporter aux étudiants les connaissances fondamentales en
neurophysiologie et neuroanatomie afin de leur permettre de faire le lien entre l’activité fonctionnelle
du cerveau et les processus cognitifs.
Dans un premier temps, nous décrirons les constituants du tissu nerveux et leur mode de
fonctionnement qui permet le traitement de l’information nerveuse. L’objectif est ici d’aborder les
implications psychopharmacologiques de la transmission synaptique.
Après avoir décrit l’anatomie macroscopique du système nerveux, nous aborderons ses techniques
d’exploration, leur principe, leurs applications, leurs avantages et leurs inconvénients afin de
comprendre le lien entre fonction cognitive et fonctionnement cérébral.
Pour illustrer nos propos, nous nous appuierons sur les exemples de plusieurs pathologies affectant le
système nerveux.
Plan de cours
1. Histologie du système nerveux
2. Physiologie du neurone
3. Transmission synaptique : implications psychopharmacologiques
4. Organisation fonctionnelle du SN
5. Phylogenèse et ontogenèse
6. Techniques d’exploration du SN (principe, applications, avantages et inconvénients : lien entre
fonction cognitive et fonctionnement cérébral).
Ouvrages de référence
Houdé, O., Mazoyer, B., &Tzourio-Mazoyer, N. Cerveau et Psychologie. Paris :PUF
Gazzaniga, M., Ivry, R., & Mangun, G. (2001). Neurosciences cognitives (la biologie de l’esprit). Paris : De
Boeck Université.
Rosenzweig, M., Leiman, A., & Breedlove, S. (1998). Psychobiologie. Paris : De Boeck université.
EC E082PNSA
Profession : neuropsychologue
(9h - 1 ECTS)
Référent : Virginie Beaucousin
Travailler dans le domaine de la neuropsychologie. L’objectif pour l’étudiant sera, à l’issue de cet
enseignement, d’avoir une représentation du métier de psychologue dans cette branche.
Au cours de ces travaux dirigés, nous présenterons la profession de psychologue clinicien avec
mention Neuropsychologie ou plus couramment appelé neuropsychologue. Après avoir défini le
parcours universitaire qui permet d’obtenir ce titre, nous verrons qu’est-ce qu’un neuropsychologue,
quels sont ses objets d’étude, ses débouchés professionnels à travers l’exemple d’un parcours
professionnel réel.
23
MAJEURE 4
EC E082BERA
Bases de la psychologie ergonomique
(30h - 4 ECTS)
Référent : Cathy Toupin
L’objectif de cet enseignement est de présenter les objectifs et formes de l'action en ergonomie, et
les différents champs d'étude et d'intervention de l’ergonomie.
Plan de cours
- Objets d’étude et objectifs de la discipline ;
- Repères historiques (présentation du mouvement des idées dans le champ de l’ergonomie) ;
- La démarche en ergonomie (l’intervention ergonomique, l’analyse de l’activité, les méthodologies
utilisées) ;
- Les concepts clés de la discipline (« tâche », « activité », travail prescrit / réel », « diversité »,
« variabilité », etc.).
Ouvrages de référence
Falzon, P. (2004). Ergonomie. Paris : PUF.
Guérin, F., Laville, A., Daniellou, F., Duraffourg, J., & Kerguelen, A. (1997). Comprendre le travail pour
le transformer. Lyon : Editions de l'ANACT.
Rabardel, P., Carlin, N., Chesnais, M., Lang, N., Le Joliff, G., & Pascal, M. (2007). Ergonomie, concepts et
méthodes. Toulouse : Editions Octarès.
EC E082PERA
Profession : ergonome
(9h - 1 ECTS)
Référent : Cathy Toupin
Travailler dans le domaine de l’ergonomie ou en mobilisant des compétences en ergonomie.
L’objectif pour l’étudiant sera, à l’issue de cet enseignement, d’avoir une représentation de la discipline
et du métier d’ergonome (spécificités et liens avec les disciplines parentes – notamment dans le champ
du travail –, formes d'exercice du métier, principes déontologiques de l'action ergonomique,
entreprises / institutions accueillant des ergonomes, etc.), et d’être capable de décrire un parcours
formatif et un type d’insertion professionnelle.
Dans cette perspective, les étudiants seront notamment amenés à travailler à partir de témoignages de
professionnels.
MINEURE 1
EC E082ANGA
Anglais pour Psychologues 1
(19h30 - 2 ECTS)
Référent : Timothy Mason
Révision des bases grammaticales de l’anglais - Former l'étudiant à l’écoute et à la lecture de
textes en anglais (initiation).
Les cours ont lieu au département d’anglais (CDL, Centre De Langues ; http ://www2.univparis8.fr/cdl/). A partir d’articles provenant de magazines de psychologie tels que le "Monitor on
Psychology" ou "Psychology Today", ainsi que des journaux anglophones tel le "Guardian" ou le
"NewYork Times", les étudiants s’exerceront à l’écoute et à la lecture de l’anglais tout en révisant les
bases grammaticales de la langue.
24
Ouvrages de référence
Masse, L., Pullin, W., Hughes, E., & Shankland, R. (2010). Anglais pour psychologues. Paris : Dunod.
Malavieille, M. & Rotge, W. (2008). La grammaire anglaise, collection Bescherelle, Paris, Hatier
EC E082STAA
Initiation à l’analyse statistique des données au moyen d'outils informatiques
(39h - 4 ECTS)
Référent : Michaël Pichat & Samuel Demarchi
Analyse de la distribution des observations recueillies sur une variable et de la relation entre
deux variables (analyses numérique et graphique).
Quels que soient les phénomènes étudiés en sciences humaines, il est rare de ne pas constater
l'existence de variations intra ou inter-individuelles. Cette variabilité peut être considérée comme un
parasite, un bruit, lorsqu'on cherche à mettre en évidence des lois générales de fonctionnement
psychologique, ou bien constituer l'objet même de recherches.
Dans tous les cas, une première étape indispensable dans l'étude des résultats d'une recherche
consiste à examiner et à décrire ces variabilités puis à déterminer le meilleur moyen d'en tenir compte
lorsqu'on veut résumer, regrouper ou combiner des données.
Le traitement des données s'effectue à l'aide d'un tableur (OpenCalc, de la suite gratuite OpenOffice).
Plan de cours
- Définitions : variables, modalités, unités statistiques, échelles de mesure,
- Analyses univariées : tri à plat, représentations graphiques, représentations numériques,
- Loi normale
- Analyses bi-variées : échelles de mesure et statut de variables, relation entre une variable nominale
et une variable d'intervalles, relation entre deux variables d’intervalles, relation entre deux variables
nominales.
Ouvrages de référence
Beaufils B. (2009). Statistiques Descriptives Appliquées à la Psychologie". Lexifac réal : Paris.
Beaufils B. (2002). Statistiques Descriptives Appliquées à la Psychologie. Exercices résolus, Exofac. Bréal :
Paris.
Howell D. (1998). Méthodes Statistiques en Sciences Humaines. De Boeck Université : Bruxelles.
EC E082ENQA
Méthodologie de l’enquête : entretien, questionnaires, analyse de contenu
(39h - 4 ECTS)
Référent : Isabel Urdapilleta
Éléments théoriques, méthodologiques et pratiques sur l'enquête ; mise en perspective avec
d'autres méthodes de recueil de données. Réalisation d'un projet.
L’objectif est de faire réaliser une enquête complète par les étudiants, enquête qui doit faire l’objet
d’un rapport en fin d’année. Le travail est fait en petits groupes. Chaque groupe choisit en début
d’année un thème, ou un sujet d’enquête. Ce sujet doit être pris dans une liste ou dans des thématiques
proposées par l'enseignant. Cette enquête doit permettre aux étudiants de :
1. Faire une courte revue de la question
2. Faire des entretiens exploratoires (qui seront joints au dossier)
3. Analyser ces entretiens selon les principes de l’analyse de contenu thématique
4. Rédiger un rapport d’analyse
5. Élaborer un questionnaire
6. Saisir les réponses selon les normes dans un tableau EXCEL
7. Traiter descriptivement les réponses (fréquences et moyennes)
8. Rédiger un rapport final
25
Plan de cours
1. Introduction théorique (l'enquête/autres méthodes)
2. Comment faire une revue de la question
3. L’entretien et les techniques de relance
4. L’analyse de contenu thématique et les méthodes d'analyse de discours
5. le questionnaire et la rédaction des questions
Ouvrages de référence :
De Singly, F . (1990). L'enquête et ses méthodes : le questionnaire. Paris : Nathan (col 128).
Blanchet, A, & Gotman, A . (1991). L'enquête et ses méthodes : l'entretien. Paris : Nathan (col 128).
26
3.3 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L2, 1ER SEMESTRE (S3)
L2 – 3ÈME SEMESTRE (30 ECTS)
MAJEURE 1 AU CHOIX
Choix 1
EC E083DV1A
Emergence de la communication et du langage chez le jeune enfant
(39h – 4 ECTS)
Référent : Caroline Guerini
Approche pluridisciplinaire du langage sous ses deux versants : communication et apprentissage
de la langue au cours des deux premières années de la vie de l’enfant.
La 1ère partie de cet EC aborde le thème de l’enracinement du langage au cours de la période prénatale
(croisement des travaux expérimentaux et des pratiques cliniques) puis traite, en seconde partie du
concept de « compétences » chez le bébé, celui-ci étant « un communicateur né » et un « expert en
phonétique » dès la naissance. La 3ème partie présente les recherches psycholinguistiques sur la
perception et la production de la parole au cours de la période prélinguistique. Le langage s’enracinant
dans les interactions précoces, la 4ème partie fait référence aux différents niveaux de l’interaction
adulte-enfant et au rôle des adultes qui aident l’enfant à devenir un interlocuteur (communications
non verbales, turn-taking, attention conjointe, pointage, motherese,…). La 5ème partie est consacrée à la
période linguistique : styles d’entrée dans le langage, développement lexical, âge de la
grammaticalisation,… Le langage à l’école maternelle en petite section termine le contenu de cet EC.
Ouvrages de référence
De Boysson-Bardies, B. (1996). Comment la parole vient aux enfants, Paris, Odile Jacob.
Bernicot J. & Bert-Erboul, A. (2009). L’acquisition du langage chez l’enfant. Paris: Editions In Press.
Van der Straten, A. (1991). Premiers gestes, premiers mots : formes précoces de la communication.Paris :
Centurion.
Busnel M.C. & Herbinet, E. (1995). Les cahiers du nouveau-né, Tome 5 : L’aube des sens. Paris : Stock.
Szejer, M.(2009). Si les bébés pouvaient parler. Paris : Bayard.
Choix 2
EC E083DV2A
Transition vers l’adolescence
(39h – 4 ECTS)
Référent : Marianne Habib
Le passage de l'enfant à l'adolescent : les principales problématiques adolescentes autour du
développement personnel et de l'intégration sociale.
Ce cours a comme fil conducteur la prise en compte du développement social, affectif et la
construction de l'identité, qui préparent le passage à l'adolescence et l'accompagnent. Nous suivrons
le développement du sujet de la phase de latence à l'adolescence tardive.
Sont abordés (après un rappel des enjeux du complexe d'œdipe), la phase de latence, la
préadolescence, la transformation corporelle pubertaire, l'intégration de la nouvelle image du corps
dans la première adolescence, le développement sexuel, son impact sur les relations affectives et
sociales, tant au niveau de la famille qu'avec les « pairs ». Puis nous nous intéressons au narcissisme à
27
l'adolescence, au passage à l'acte, aux conduites qui traduisent la souffrance de l'adolescent
(transgressions diverses, conduites à risque, refus scolaire, phobie, troubles des conduites
alimentaires et anorexie, dépression …) Seront enfin examinés ce que sont l'adolescence tardive et le
passage à l'âge dit « adulte ». L'approche suivie est à la fois clinique et développementale
Ouvrages de référence :
Emmanuelli., M. (2005). L’adolescence. Que sais je ? P.U.F.
Erikson., E. (1972). Adolescence et crise . La quête de l'identité, Paris : Flammarion.
Coslin, P.G., ( 2010) Psychologie de l’adolescent, Paris : Armand Colin
Richard, F. (1999). Les troubles psychiques à l'adolescence, Paris : Dunod.
MAJEURE 2
EC U083SOCA
Opinion, croyance et vie collective
(39h – 5 ECTS)
Référent : Toshi Kozakaï
Approfondissement des concepts et théories de la cognition sociale : architecture des
connaissances et croyances ; principales théories de la gestion de ces croyances par les sujets.
On présentera d’abord l’architecture de la pensée sociale : opinions, attitudes, représentations
sociales, idéologie. L’objectif est de mettre en évidence les relations entre ces différents niveaux de
cognitions. Cette première partie conduira à envisager les relations individu-groupe.
La deuxième partie sera consacrée à l’étude de la gestion de ces cognitions par les individus. Les
jugements et comportements humains subissent des biais d’inférence et de jugement. Ces biais
correspondent à une adaptation de l’individu à la réalité sociale, parmi ces variables l’appartenance
groupale. On approfondira les principales théories qui rendent compte de la gestion de ces cognitions
par les sujets (équilibre cognitif, attributions causales, norme d’internalité, dissonance cognitive,
engagement, …).
Ouvrages de référence
Abric, J.C. (2001) (Ed.). Pratiques sociales et représentations, Paris : Presses Universitaires de France
Beauvois, J.L., Joule, R.V. (1981). Soumission et idéologie. Psychosociologie de la rationalisation. Paris :
Presses Universitaires de France.
Deschamps, J.C Beauvois, JL (Eds.) (1996).. Des attitudes aux attributions : sur la construction de la
réalité sociale. Grenoble : Presses Universitaires de Grenoble.
Flament C. et Rouquette M.L. (2003). Anatomie des idées ordinaires, Paris: Armand Colin.
Leyens, J.-P., & Yzerbyt, V. (1997). Psychologie sociale (2 ed.). Sprimont: Pierre Mardaga.
Moscovici, S. (Ed.). (1984). Psychologie sociale. Paris: PUF.
Salès-Wuillemin, E. (2005). Psychologie Sociale expérimentale de l'usage du langage. Représentations
sociales, Catégorisation et attitudes : perspectives nouvelles, Paris : L'Harmattan, collection Figures de
l'interaction
MAJEURE 3
EC U083NSCA
Neurosciences comportementales
(39h – 5 ECTS)
Référent : Jean-Luc Picq
Les bases physiologiques des comportements permettant d'assurer les fonctions fondamentales
communes à tous les êtres vivants.
Les bases physiologiques des principaux comportements permettant à l'homme d'assurer les fonctions
fondamentales communes à tous les êtres vivants seront étudiées : comportements de prise de
28
nourriture et de boisson, réactions aux situations de stress, comportements parentaux et sexuels,
sommeil et veille, communication interindividuelle.
Quelques propriétés générales de ces comportements seront envisagées, en particulier leur rythmicité
et leur plasticité. L'étude de ces comportements fera largement appel aux données obtenues chez
l'animal.
Ouvrages de référence
Delacour J. (Dir.), Neurobiologie des comportements. Hermann, Paris, 1984.
Dubret G, Cousin F.R., Eléments d’anatomie et de physiologie du système nerveux central. Flammarion
Médecine-Sciences, Paris, 1985.
Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M., Psychobiologie, De Boeck Université, Paris, Bruxelles,
1998.
MAJEURE 4
EC U083ERGA
Ergonomie, travail, formation et vie quotidienne
(39h – 5 ECTS)
Référent : Anne Bationo-Tillon
Concepts, méthodes et critères de la psychologie ergonomique et de l'ergonomie. Être capable
d'illustrer des concepts de base avec des exemples personnels.
L’objectif de cet enseignement est d’amener l’étudiant à manipuler les concepts ergonomiques et les
méthodes, et à comprendre les critères de la psychologie ergonomique et de l’ergonomie.
Après avoir mis en évidence les spécificités de l’approche ergonomique et ses articulations avec la
psychologie à partir d’articles fondateurs, les étudiants seront invités à travailler en petits groupes
d’étudiants à partir d’une étude de cas choisie par l’enseignant (le cas de l’Université, en tant que
situation réelle partagée par tous les étudiants) afin d’être capables :
- de mettre en relation des méthodes avec la nature des données recueillies (à quelles questions
cherche-t-on à répondre ? est-ce que cela répond ou non des questions d’ergonomes ?),
- d’identifier et de caractériser, à partir des matériaux disponibles dans chacun des groupes
d’étudiants, les différents concepts ergonomiques,
- de mettre en évidence l’approche systémique (relations entre déterminants, activité, effets), à
partir d’une mise en commun des résultats, issus de chacun des groupes de travail.
La dernière partie du cours s’appuiera sur des exemples issus d’autres activités (travail, formation, vie
quotidienne), en vue de généraliser les concepts de l’ergonomie précédemment illustrés à partir du
travail sur l’étude de cas.
Ouvrages de référence
Rabardel P., Carlin N., Chesnais M., Lang N., Le Joliff G., Pascal M. (1997). Ergonomie, concepts et
méthodes. Toulouse : Octares.
Falzon, P. (2004). (collectif). Ergonomie. Paris : Presses Universitaires de France.
De Montmollin, M. & Darses, F. (1996 : 3ème édition). L'ergonomie. Paris : La Découverte (collection
Repères).
MINEURE 1
EC E083ANGA
Anglais pour psychologues 2
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Timothy Mason
Former l'étudiant à la lecture des textes de psychologie en anglais en vue de les résumer et de les
discuter (approfondissement 1)
29
Les cours ont lieu au département d’anglais (CDL, Centre De Langues ; http ://www2.univparis8.fr/cdl/). Seront proposés des textes et leurs versions audio, ainsi que des expériences filmées
appartenant aux différentes sous-disciplines de la psychologie. Les étudiants travailleront l’écoute et la
compréhension de ces documents, en vue de les résumer et d’en discuter. Pour ce faire, de nombreux
exercices écrits et oraux seront élaborés à partir de l’ensemble de ces textes de spécialité.
Ouvrage de référence :
Masse, L., Pullin, W., Hughes, E., & Shankland, R. (2010). Anglais pour psychologues. Paris : Dunod.
Malavieille, M. & Rotge, W. (2008). La grammaire anglaise, collection Bescherelle, Paris, Hatier.
EC E083STAA
Statistiques inférentielles
(39h – 4ECTS)
Référent : Michaël Pichat & Samuel Demarchi
Estimation des valeurs les plus probables d'une statistique de la population : intervalles de
confiance ; test d'hypothèses, test du Z, du t de Student, du Chi2.
Cet EC constitue un élément clef pour comprendre les données fournies dans les articles scientifiques.
Au-delà du connu, des indices descriptifs calculés sur des échantillons, que peut-on prédire de la
valeur de ces indices dans les populations de référence? Cette prédiction se fait en prenant un certain
risque que cet E.C. apprend à déterminer.
Programme
- Le raisonnement général de l'inférence statistique, la distribution d'échantillonnage.
- Comparaison d'un indice calculé sur un échantillon avec une norme.
- Relations entre deux variables, tests de signification et intervalles de confiance:
- comparaison de moyennes
- corrélation
- chi2
Ouvrages de référence
Beaufils B. Statistiques Inférentielles Appliquées à la Psychologie, Lexifac, Bréal, Paris, 2009.
Beaufils B. Statistiques Inférentielles Appliquées à la Psychologie. Exercices résolus, Exofac, Bréal, Paris,
2002.
Manuels à consulter :
Howell D. Méthodes Statistiques en Sciences Humaines, De Boeck Université, Bruxelles, 1998.
Weil-Barais A. Les Méthodes en Psychologie, Grand Amphi, Bréal, Paris, 1997.
EC E083PREA
La notion de preuve en psychologie
(39h – 4ECTS)
Référent : Isabel Urdapilleta
Ce cours est une initiation à la pensée scientifique en psychologie. Il s’agit d’une sensibilisation à
la démarche permettant de questionner un phénomène en psychologie.
Dans le cadre de ce cours, un accent particulier sera mis à la méthode expérimentale. Il s’agira à partir
d’illustrations tirées de la vie quotidienne et d’études expérimentales liées à différents domaines de la
psychologie (sociale, clinique, cognitive, etc.) de poser un problème, de formuler des hypothèses et de
s’interroger sur les variables explicatives possibles de ce problème. Il s’agira également de s’interroger
sur la manière dont ces variables peuvent être manipulées pour influencer l’expression du phénomène
observé. Seront ainsi abordées les notions de variables dépendantes (VD), indépendantes (VI), etc., la
manière dont ces variables peuvent être opérationnalisées dans différents plans expérimentaux (plan
expérimental croisé versus emboîté). A partir de nombreux exemples, l’étudiant sera ainsi familiarisé
30
aux différentes étapes de la construction d’une expérience, mais également à la lecture (effets
principaux, interactions entre variables) et à l’interprétation des données issues d’une
expérimentation.
Ouvrages de référence
Nicolas, S. (2003). La Psychologie Cognitive. Paris : Armand Colin, coll. Campus.
Rossi, J.P. (1997). L'approche expérimentale en psychologie. Paris : Dunod.
Rossi, J.P. (1999). La méthode expérimentale en psychologie. Paris : Dunod.
Sockeel, P., & Anceaux, F. (2002). La démarche expérimentale en psychologie. Paris : In Press
31
3.4 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L2, 2ND SEMESTRE (S4)
L2 – 4ÈME SEMESTRE (30 ECTS)
MAJEURE 1 AU CHOIX
Choix 1
EC E084SO1A
Les groupes
(39h – 4ECTS)
Référent : Toshi Kozakaï
Organisation et fonctionnement des groupes sociaux : la formation des groupes, la normalisation,
le conformisme et la déviance, les rôles sociaux, le leadership, la créativité, les modalités de
communication.
Dans un premier temps, ce cours décrit les processus qui lient les individus entre eux au sein d’un
groupe. Nous définissons ce qu’est un groupe, les concepts et expliquons en quoi le regard de l’autre
ou sa simple présence joue un rôle sur ce que nous sommes, sur ce que nous faisons et pensons. Nous
expliquons en quoi grâce à autrui nous accédons à une partie de nous-mêmes. Puis, nous analysons les
différentes grilles d’observations d’un groupe, la manière dont elles sont construites, ce qu’elles
permettent de conclure et les pratiquons lors de simulations en petits groupes.
Dans un second temps, les principales thématiques abordées sont relatives à la dynamique de groupe
et les formes de communications les plus efficaces à développer ainsi que la relation complexe entre
cohésion et efficacité.
Ensuite, il s’agit de développer les théories résumant les principales formes d’influences et leur genèse,
qui régulent la vie du groupe ; les théories analysant le rôle que chacun joue selon le groupe dans
lequel il se trouve ; ainsi que les différentes explications des phénomènes d’inhibition et de facilitation
sociale. Nous tenterons de définir les effets de la cohésion en fonction des différents types de tâches et
problèmes à résoudre. Nous détaillerons donc les expérimentations déterminantes qui ont servi à ces
conclusions.
Enfin, nous verrons qu’une trop forte cohésion peut amener à des effets pervers.
Le cours contient un contenu théorique mais également pratique à travers la mise en place de
simulations récapitulant les concepts abordés.
Ouvrages de référence
Bromberg, M., Trognon, A. (2006). Psychologie sociale des groupes. In Bromberg, M., Trognon, A.
nouveau cours de Psychologie sociale, Ionescu, S., Blanchet, A. (eds.).Paris : PUF.
Aebisher V. (1998). Le Groupe en psychologie sociale, Paris : Dunod
Choix 2
EC E084SO2A
Pensée sociale et relations intergroupes
(39h – 4ECTS)
Référent : Toshi Kozakaï
Analyse de la nature fondamentalement collective des êtres humains : identité culturelle,
représentation sociale, préjugés et discrimination
Nous opposons habituellement sciences et pensée naïve, analysons les biais cognitifs pour déceler les
erreurs de nos jugements quotidiens. Mais quelles sont les différences au juste entre ces deux modes
32
d’appréhension formelle et naturelle ? Faisons-nous face à un raisonnement juste et logique d’un côté
et à un raisonnement erroné et prélogique de l’autre ? Le concept de pensée sociale remet en cause
cette dichotomie entre vrai et faux, et place les différents modes de connaissances socialement et
historiquement élaborées — religion, magie, idéologie, sens commun ou sciences — d’abord au même
niveau, afin ensuite d’en saisir mieux leurs caractéristiques propres. Les relations intergroupes se
trouvent au cœur de la psychologie sociale, car on ne saurait comprendre le fonctionnement d’un
groupe sans le mettre en relation avec d’autres. L’identité ne se pose pas en soi, mais toujours en
opposition avec autrui : l’intérieur ne saurait se concevoir sans l’extérieur. Il s’agira d’analyser les
différents conflits sociaux : xénophobie, identité culturelle, intégration des étrangers ou révoltes
collectives.
Ouvrages de références
Abric J.-C. (1987). Coopération, compétition et représentations sociales, Cousset: DelVal.
Bourhis, R. Y., & Leyens, J.-P. (Eds.). (1994). Stéréotypes, discrimination et relations intergroupes. Liège:
Mardaga.
Clémence A., Doise W. et Lorenzi-Cioldi F. (1994). Prises de position et principes organisateurs des
représentations sociales, In C. Guimelli (éd.), Structures et transformations des représentations
sociales, Lausanne: Delachaux et Niestlé, 119-152.
Jodelet, D. (1984). Représentation sociale : phénomènes, concept et théorie. In S. Moscovici (Ed.),
Psychologie sociale (pp. 358-378). Paris: PUF.
Moscovici, S. (1986). L’ère des représentations sociales. In W. Doise & A. Palmonari (Eds.), L’étude des
représentations sociales (pp. 34-80). Lausanne/Paris: Delachaux et Niestlé.
Salès-Wuillemin, E. (2006). La catégorisation et les stéréotypes en psychologie sociale, Paris : Dunod,
collection psycho. Sup.
MAJEURE 2
EC U084CLIA
Psychopathologie et sémiologie
(39h – 4ECTS)
Référent : Arnaud Plagnol
Cet EC a pour objectif l’acquisition de connaissances nosographiques. Le cours présentera les
classifications diagnostiques internationales (D.S.M.), abordera la sémiologie des troubles mentaux
chez l'adulte et engagera une réflexion sur les pratiques diagnostiques et leur utilité dans l'activité de
psychologue clinicien.
Ouvrages de référence
Canguilhem Georges (1943). Le normal et le pathologique, P.U.F., (édition de 2005).
Ionescu Serban., Blanchet Alain. (2006). Nouveau cours de psychologie. Psychologie clinique et
psychopathologie (vol. coordonné par M. Montreuil et J. Doron). Paris, P.U.F.
Lagache Daniel. (1949). L’unité de la psychologie. P.U.F., Paris
Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux (en anglais: Diagnostic and Statistical Manual
of Mental Disorders), quatrième édition, (DSM-IV) édité par l'Association américaine de psychiatrie
(American Psychiatric Association, APA).
Pédinielli Jean-Louis., Fernandez Lydia. (2005). L’observation clinique et l’étude de cas. Paris : Nathan.
33
MAJEURE 3
EC U084COGA
Fonctionnement cognitif 2
(39h – 5ECTS)
Référent : Sabine Guéraud
Présentation des principales théories des activités de compréhension, du raisonnement, de la
résolution de problèmes et de l'apprentissage.
Cet enseignement a pour objectif principal d’étudier les mécanismes cognitifs qui permettent à
l’individu de comprendre une situation et qui conduisent ainsi à la réalisation d’une tâche. Il s’articule
autour de trois principaux thèmes que sont la compréhension à partir de textes, le raisonnement et la
résolution de problèmes. Au sein du premier thème sont présentés les différents niveaux de
représentation que l’individu élabore à la lecture d’un texte ainsi que le rôle que jouent les
connaissances de l’individu au cours de l’activité de compréhension. La partie sur le raisonnement
aborde le raisonnement déductif et le raisonnement inductif en soulignant les biais de raisonnement
souvent observés chez l’individu. Enfin, la dernière partie concerne la résolution de problème. Est tout
d’abord étudié le rôle de l’analogie dans cette activité puis sont développées la notion d ‘espace-problème
et les stratégies de résolution.
Ouvrages de référence
Richard, J-F. (2004). Les activités mentales : De l’interprétation de l’information à l’action. Armand
Colin.
Ehrlich, M-F., Tardieu, H., & Cavazza, M. (1993). Les modèles mentaux : approche cognitive des
représentations, Masson.
Sander, E. (2000). L’analogie, du naïf au créatif : analogie et catégorisation. L’Harmattan.
Politzer, G. (Ed) (2002). Le raisonnement humain, Hermès Science.
MAJEURE 4
EC U084NSCA
Système nerveux et fonctions sensori-motrices
(39h – 4ECTS)
Référent : Sophie Mertz-Josse
Sensibilité cutanée, vision, audition. Motricité somatique et végétative.
Le but de cet enseignement est d'étudier les fonctions sensori-motrices en se plaçant dans les champs
de la neurophysiologie, de la psychophysique et de la neuroanatomie fonctionnelle. Après avoir
souligné les caractéristiques organisationnelles et fonctionnelles communes aux différentes modalités
sensorielles, plusieurs systèmes sensoriels seront étudiés spécifiquement, en particulier la sensibilité
tactile, la vision et l’audition. Nous aborderons ensuite les caractéristiques et mécanismes de
la motricité somatique et végétative : innervation motrice, réflexes, contrôle de la posture, de la
locomotion, de la motricité oculaire et du geste volontaire.
Ouvrages de référence
Richard D., & Orsal, D. (1994). Neurophysiologie. Nathan.
Boisacq-Schepens N. et Crommelinck M. (1993). Neuro-psycho-physiologie. Masson.
Bagot J.D. (1996). Information, sensation et perception. Armand Colin.
Rosenzweig M.R., Leiman A.L., Breedlove S.M., Psychobiologie, De Boeck Université, Paris, Bruxelles,
1998.
34
MINEURE 1
EC E084BILA
Bilan de capacité et accompagnement du projet professionnel 2
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Catherine Gouédard – Françoise Decortis – Anne Bationo-Tillon
Descriptif en cours d’élaboration.
EC E084INFA
Informatique et analyse de données 2
(19h30 - 3 ECTS)
Cet enseignement est à suivre via le service Informatique Pour Tous (IPT) de l’université Paris 8.
Il s’agit d’un enseignement de préparation à la certification C2i.
L’objectif de cet EC est de former les étudiants aux compétences du C2i niveau 1 afin qu'il puisse au
mieux utiliser les services et les outils numériques mis à sa disposition par l'université pour une
meilleure réussite de ses études. Autrement dit, préparer les étudiants en licence au C2i niveau 1, c'est
les former aux compétences définies par le référentiel national annexé à la circulaire du 4 août 2008 à
savoir :
•
Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif
•
Domaine D2 : Être responsable à l'ère du numérique
•
Domaine D3 : Produire, traiter, exploiter et diffuser des documents numériques
•
Domaine D4 : Organiser la recherche d'informations à l'ère du numérique
•
Domaine D5 : Travailler en réseau, communiquer et collaborer
L'acquisition de ces compétences par les étudiants en licence repose donc une formation avant tout
pratique basée sur des activités pédagogiques mettant en situation les connaissances numériques de
l'étudiant. A l'issue de la formation, les étudiants reçoivent une note comptant dans leurs crédits ECTS
mais pas obligatoirement pas le certificat du C2i niveau 1. L'obtention de ce certificat de compétences
est un acte volontaire de l'étudiant et non obligatoire pour la validation de son année de Licence.
Les enseignements ont lieu à l’IPT. Pour le planning des cours et les inscriptions consulter le site de
l’IPT à l’adresse http://ipt.univ-paris8.fr/c2i/index.php.
EC E084META
Initiation à la méthode des tests
(39h – 4 ECTS)
Référent : Cécile Bourdais
Méthodologie de construction d'un instrument de mesure en psychologie. Études de différents
tests et échelles ainsi que des questions éthiques et déontologiques associées.
Approches théorique et historique de la méthodologie de la construction d'un instrument de mesure
en psychologie. Etapes de construction d'un test (objectifs du test, étalonnage, etc.), qualités
nécessaires à un test (sensibilité, fidélité, validité). Etude des questions éthiques et déontologiques
liées à la construction d'un test mais aussi à son utilisation, liée à la place du psychologue dans les
institutions. Etude pratique de différents tests et échelles.
Ouvrages de référence
Grégoire, J, (1995). Évaluer l’intelligence de l’enfant. Mardaga : Liège.
Grégoire, J, (2004). Examen clinique de l’intelligence adulte. Mardaga : Liège.
35
Huteau, M, (1995). Manuel de psychologie différentielle. Paris : Dunod.
Matalon, B, (1988). Décrire, expliquer, prévoir. Armand Colin : Paris.
Rolland J.P., (1996). Décrire la personnalité : la structure de second ordre dans la perspective des BigFive. Pratiques psychologiques, 4, 35-47.
Projet tutoré AU CHOIX :
Choix 1
EC E084CLIA
Projet tutoré en Psychologie clinique
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Alain Blanchet
Réalisation par les étudiants d'un projet de recherche
Cet EC vise à sensibiliser les étudiants à la recherche en psychologie clinique en les accompagnant
dans la réalisation d’un projet de recherche, à la fois du point de vue théorique (élaboration d’une
question de recherche, recherches bibliographiques) que méthodologique (réflexion sur les outils à
disposition du chercheur : tests, échelles, entretiens…)
Ouvrages de référence
Blanchet Alain, Ghiglione Rodolphe, Massonnat J., Trognon Alain (1992) : Les techniques d’enquête en
sciences sociales, Dunod, Paris.
Chiland C. (1997) : L’entretien clinique, Paris, P.U.F., 175 pages.
Fernadez L., Catteeuw M, sous la direction de J-L. Pédinielli (2004). La recherche en Psychologie
clinique. Nathan Université, Paris.
Choix 2
EC E084DEVA
Projet tutoré en Psychologie du développement
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Annamaria Lammel
Réalisation par les étudiants d'un projet de recherche
Le cours Projet Tutoré en Psychologie du développement a comme but d’initier les étudiants à la
recherche. Chaque année les enseignants proposent un sujet de recherche où la variable
développementale est primordiale. L’étudiant doit réaliser une recherche et fournir un mini-mémoire
qui contient une partie théorique et une partie méthodologique en présentant l’analyse des résultats et
une discussion. La bibliographie est adaptée au sujet de recherche proposé.
36
3.5 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L3, 1ER SEMESTRE (S5)
L3 – 5ÈME SEMESTRE (30 ECTS)
MAJEURE 1 AU CHOIX
Choix 1
EC E085DV1A
Développement de l'adulte
(39h – 4ECTS)
Référent : Caroline Guerini
Approche clinique du développement de l'adulte : perspective psychanalytique et cycles de vie.
Ce cours s'intéressera au « développement » de l'adulte: à la fois à la construction de ses projets de vie
et de ses projets affectifs de couple ou non, à l'éventuel choix d'un enfant et à la mise en place des rôles
parentaux. Ces vécus seront analysés en prenant en compte les effets du temps sur la gestion des
relations et l’impact de la vie professionnelle et parentale sur le sujet et sur son couple. Nous
aborderons la question des crises du couple.
Sera ensuite étudiée la crise du milieu de la vie avec ses pathologies et ses évolutions potentielles :
dépression ou effondrement ou au contraire générativité à l'âge mur. Nous terminerons en traitant du
départ des enfants et de la préparation du vieillissement.
Ce cours s'inscrit dans une double perspective de « life span psychology » et de psychologie clinique et
développementale, il tiendra bien entendu compte de la dimension intergénérationnelle.
Ouvrages de référence
Boutinet, J.P. (2005). Psychologie de la vie adulte. Que sais je ? N° 2966, Paris : P.U.F.
Delion, P. (2010). La fonction parentale. Paris : Fabert
Hassoun, J. (2011). Les contrebandiers de la Mémoire. Toulouse : Ed Eres
Lemaire, J. (1979). Le couple : sa vie, sa mort. Paris : Payot.
Choix 2
EC E085DV2A
Troubles du développement et de l’apprentissage
(39h – 4ECTS)
Référent : Annamaria Lammel
Étiologie des troubles du développement en relation avec l'apprentissage, conséquences de ces
troubles dans une perspective systémique. L'approche constructiviste et la théorisation des
apprentissages scolaires.
Ce cours aborde les différents facteurs qui interviennent dans les troubles du développement et ce,
dans une perspective systémique : les caractéristiques de l’individu, les spécificités du microsystème
(famille, institutions) et les caractéristiques de la société où l’enfant grandit (niveau socio-économique,
rôle de variables contextuelles comme la guerre, etc.). Ainsi les grands thèmes abordés seront les
suivants : Présentation générale des troubles du développement et de l’apprentissage ; Exemples de
multiplicité des facteurs : le refus d’aller à l’école (France/Japon), les enfants soldats ; La déficience
intellectuelle (France/Monde) ; Les enfants à haute potentialité ; Les tests d’intelligence ;
Hyperactivité avec ou sans trouble de l’attention ; Les troubles du comportements, Les troubles du
langage ; Les troubles d’apprentissages scolaires : dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, L’échec
scolaire : France/Monde, Questions de remédiation.
37
Ouvrages de référence
Lussier, F., Flessas, J. (2005). Neuropsychologie de l’enfant : troubles développementaux et de
l’apprentissage. Paris : Dunod.
Metz-Lutz, M-L., Demont, E., Seegmuller, C. (et al.) (2004). Développement cognitif et troubles des
apprentissages : évaluer, comprendre, rééduquer et prendre en charge. Marseille : Solal.
Miles, M. (1992). Concept of Mental Retardation in Pakistan: toward cross-cultural and historical
perspectives. Disability, Handicap & Society, 7, 235-255.
Miljkovitch, R., De Lajudie, M. (2003). Psychopathologie : l’enfant et l’adolescent. Paris : Dunod.
Rivière, J. (2005). Troubles du développement psychologique et des apprentissages. Marseille : Solal.
Choix 3
EC E085DV3A
Psychologie scolaire
(39h – 4ECTS)
Référent : Emmanuel Sander
Structuration des pratiques éducatives. Psychogenèse et didactique. La dimension sociale dans les
situations d'apprentissage.
MAJEURE 2
EC U085SOCA
Communication et influence
(39h – 4ECTS)
Référent : Sophie Henry
Application des paradigmes de l’influence sociale aux situations de communication (attitude et
changement d’attitude, dissonance cognitive, influence majoritaire/minoritaire).
L’objectif du cours est de revisiter les paradigmes et les expériences en psychologie sociale qui
rendent compte du lien entre les processus d’influence et la communication. Le chapitre principal du
cours est relatif aux recherches sur la persuasion. Il s’agira donc, dans un premier chapitre, d’exposer
la façon dont la littérature a défini succinctement le concept d’attitude et ses composantes, puis le lien
entre l’attitude et le comportement. A cet effet, nous insisterons d’une part, sur l’approche
méthodologique avec notamment la théorie de l’action raisonnée et, d’autre part, sur l’approche
médiationnelle avec la prise en compte de l’expérience personnelle, de la pertinence attribuée à
l’attitude, de l’activation de l’attitude ou d’éléments cognitifs… Ensuite, le second chapitre seront
abordées des recherches concernant l’influence de la source d’une communication persuasive, qu’elle
soit perçue comme crédible, experte, attractive ou sympathique. Puis nous parlerons de l’influence du
message persuasif, tant dans sa forme (message uni ou bilatéral…) que dans son contenu (appel à la
peur…). Nous insisterons ici sur des recherches plus récentes qui mettent l’accent notamment sur
l’utilisation de stratégies verbales et non verbales propres à des visées persuasives. Un troisième
chapitre portera plus spécifiquement sur l’influence comportementale, en abordant les concepts de
dissonance cognitive, de stratégies de manipulation telle que le pied dans la porte, la porte au nez, le
pied dans la bouche, le toucher… Dans un dernier chapitre, nous aborderons les processus d’influence
sociale que sont la comparaison sociale, la normalisation, le conformisme et la soumission à l’autorité,
mais également le contexte social favorisant l’influence comme l’atmosphère plus ou moins agréable,
le support social dont peuvent bénéficier les sujets, la distraction qui à priori peut venir perturber la
persuasion... Nous terminerons ce cours en évoquant les conditions qui permettent de résister à
l’influence en explicitant la théorie de la réactance et de l’inoculation, la remise en cause de certaines
caractéristiques de la source…
38
Ouvrages de référence
Bromberg, M. & Trognon, A. (2007). Psychologie Sociale, Nouveau cours de psychologie. Paris: PUF.
Bromberg, M. (1993). Communication et influence. ln R. Ghiglione, ].-F. Richard (Eds.), Cours de
psychologie: bases, méthodes, épistémologie. Paris: Dunod.
Girandola, F. (2003). Psychologie de la persuasion et de l'engagement. Besançon : Presses Universitaires
de Franche-Comté.
Yzerbyt, V. & Corneille, O. (1994). La persuasion. Lausanne: Delachaux et Niestlé.
MAJEURE 3 AU CHOIX
Choix 1
EC E085C01A
Attention, perception, mémoire
(39h – 4ECTS)
Référent : Thierry Baccino
Théories, méthodes et questions actuelles relatives à la perception, l'attention et la mémoire.
Cet enseignement présente les approches explicatives de la perception visuelle ainsi que les modèles
contemporains de l’attention et de la mémoire. Pour ce qui est des processus perceptifs il s’agit de
détailler les différents niveaux de traitement : détection, discrimination, identification, et d’aborder les
théories visant à expliquer les processus liés à ces trois opérations mentales. Dans ce cadre, seront
développées : premièrement, l’approche ascendante ou directe de la perception (en particulier la
théorie écologique de Gibson, 1979). Deuxièmement, une approche en termes de traitement de
l’information qui fait appel aussi bien aux processus ascendants (environnement) qu’aux processus
descendants (représentation). Troisièmement, l’approche descendante ou constructiviste de la
perception basée sur les connaissances du sujet (représentation). En ce qui concerne l’attention, cet
enseignement s’articule autour, d’une part, des modèles d’attention visant à spécifier les processus
impliqués dans le traitement de la cible et des distracteurs (activation, inhibition sélective, etc.) et
d’autre par le développement des processus automatisés. Enfin, la dernière partie aborde la mémoire
de travail et la mémoire à long terme sous l’angle des approches structurales et fonctionnelles (e.g.,
Baddeley, 2000 ; Cowan, 1999 ; Ericsson & Kintsch, 1995 ; Hintzman, 1986 ; Tulving, 1995).
Ouvrages de référence
Boucart, M. (1996). La reconnaissance des objets. Presse Universitaire de Grenoble.
Camus, J-F. (1997). La psychologie de l’attention. Armand Colin.
Tiberghien, G. (1997). Les modèles de la mémoire humaine. La mémoire oubliée. Mardaga.
Choix 2
EC E085C02A
Catégorisation et représentation des connaissances
(39h – 4ECTS)
Référent : Charles Tijus
Fonction et modèles de la mémoire sémantique et de la catégorisation.
Cet enseignement présente la catégorisation comme mécanisme de base du fonctionnement cognitif et
de la représentation des connaissances. Dans ce cadre, seront déterminées, premièrement, la nature
des représentations des connaissances en mémoire. Deuxièmement, comment les connaissances sont
organisées et structurées en mémoire. Troisièmement, quelle est l’influence de l’âge et de la pathologie
sur le processus de catégorisation et sur le processus d’acquisition et d’accès aux connaissances. Pour
ce faire, nous aborderons les approches classiques (la théorie du prototype, la théorie de l’exemplaire,
la théorie basée sur la connaissance, etc.) et contemporaines (modèle distribué de Masson 1995 ; le
modèle de la structure conceptuelle, la richesse sémantique, etc.) de la mémoire sémantique ainsi que
39
les travaux s’intéressant à l’acquisition, à l’utilisation et à l’évolution de ce processus au cours du
développement normal et pathologique.
Ouvrages de référence
Cordier, F., & François, J. (2002). Catégorisation et Langage. Traité de Sciences Cognitives. Hermès.
Rossi, J-P. (2005). Psychologie de la mémoire : De la mémoire épisodique à la mémoire sémantique
(Broché). De Boeck.
Tijus, C., & Cordier, F. (2003). La catégorisation. Tâches et domaines. L’Année Psychologique,103, 223256.
MAJEURE 4
EC U085ERGA
Analyse de l'activité située
(39h – 4ECTS)
Référent : Cathy Toupin
L’objectif général de cet enseignement est de former les étudiants à faire usage des modèles
théoriques et outils méthodologiques utilisés en ergonomie, notamment dans le cadre de
l’« Analyse de l’activité située ».
Dans cette perspective, seront présentés :
• Les modèles et concepts clés de l’analyse de l’activité (« tâche », « activité », « travail prescrit
/réel », « diversité », « variabilité », « approche systémique », etc.) ;
• Les outils de description et d’analyse de l’activité située (les observations, les entretiens, le
questionnaire, la simulation, etc.) ;
• Les grandes étapes de l’intervention ergonomique.
Ces éléments seront illustrés et mis en œuvre par les étudiants, à partir d’une étude réalisée sur le
terrain. L’objectif pour l’étudiant sera, à l’issue de cet enseignement, d’être capable d’analyser une
activité et d’inscrire cette démarche dans des perspectives d’action et de transformation, de formuler
des recommandations.
Ouvrages de référence
Falzon, P. (2004). Ergonomie. Paris : PUF.
Guérin, F., Laville, A., Daniellou, F., Duraffourg, J., & Kerguelen, A. (1997). Comprendre le travail pour
le transformer. Lyon : Editions de l'ANACT.
Rabardel, P., Carlin, N., Chesnais, M., Lang, N., Le Joliff, G., & Pascal, M. (2007). Ergonomie, concepts et
méthodes. Toulouse : Editions Octarès.
MINEURE 1
EC E085BILA
Bilan de capacité et accompagnement du projet professionnel 3
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Catherine Gouédard – Françoise Decortis – Anne Bationo-Tillon
Descriptif en cours d’élaboration.
40
EC E085ANGA
Anglais pour psychologues 3
(19h30 - 4 ECTS)
Référent : Laurence Masse
Compréhension de petits articles scientifiques dans les différentes sous-disciplines de la
psychologie et acquisition d’un vocabulaire de spécialité.
L'objectif de ce cours est de travailler à la fois l’anglais écrit et parlé afin de permettre aux étudiants
d’aborder les théories et concepts en anglais présents dans les différents champs de la psychologie. De
courts articles scientifiques appartenant aux différentes sous-disciplines de la psychologie et portant
donc sur des thèmes variés de psychologie leur seront présentés. Il s'agira pour les étudiants
d'acquérir progressivement un vocabulaire de spécialité et de progresser dans la compréhension de
ces articles scientifiques.
Ouvrages de référence
Masse, L., Pullin, W., Hughes, E., & Shankland, R. (2010). Anglais pour psychologues. Paris : Dunod.
Huddleston, R., & Pullum, G.K. (2005). A Student's Introduction to English Gramar, C.U.P.
EC E085STAA
Plan d'expérimentation et analyse de variance
(39h – 4 ECTS)
Référent : Michaël Pichat & Samuel Demarchi
Protocoles de base et dérivés. Plans quasi-complets. Contrastes. Effets d’interactions. Analyse de
significativité des effets.
Cet enseignement fait naturellement suite à l'EC E083STAA qu'il est donc vivement recommandé
d'avoir validé. Il traite des modèles simples d'analyse de la variance "ANOVA", analyse statistique
inférentielle qui joue un rôle important dans le traitement des données quantitatives en psychologie.
Le t de Student enseigné en E085STAA permet d'étudier la relation entre une variable nominale à deux
modalités et une variable numérique (on parle aussi de comparer 2 échantillons). L'ANOVA prend le
relais lorsque la variable nominale possède plus de deux modalités et/ou lorsque l'on prend en compte
plusieurs variables nominales.
Quatre cas de figure classiques sont étudiés:
- une variable nominale définit des échantillons indépendants
- plusieurs variables nominales définissent chacune des échantillons indépendants
- une variable nominale définit des échantillons appareillés
- une variable nominale définit des échantillons indépendants et une autre définit des échantillons
appareillés.
La logique des analyses est détaillée et des exemples numériques variés sont proposés chaque
semaine. On met un accent tout particulier sur l'étude des interactions (analyses graphiques et
numériques).
Ouvrages de référence
Howell D. Méthodes Statistiques en Sciences Humaines, De Boeck Université, Bruxelles, 1998.
41
Projet tutoré AU CHOIX
Choix 1
EC E085COGA
Projet tutoré en Psychologie cognitive
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Farid El Massioui
Réalisation par les étudiants d'un projet de recherche.
L'enseignement est une initiation au concept de projet. A partir d'un sujet d'intérêt choisi par
l'étudiant ou proposé par l'enseignant, les différentes étapes d'une recherche sont abordées :
définition d'une problématique de travail ; recherche bibliographique ; choix de la méthodologie
adaptée; recueil, et analyse descriptive ou inférentielle des données. Le travail peut être effectué
individuellement ou en groupe et il donne lieu à un rapport de recherche d’environ 15-30 pages. Voici,
à titre indicatif, des exemples de thèmes abordés lors de ces cours :
- Processus attentionnels et syndrome d’apnée du sommeil (SAS)
- Langage au cours du vieillissement normal et pathologique
- Catégorisation et maladie d’Alzheimer
- Mouvements oculaires et recherche d’information sur le web
Choix 2
EC E085NSCA
Projet tutoré en Neurosciences
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Virginie Beaucousin
Réalisation par les étudiants d'un projet de recherche
Les étudiants réaliseront, en groupe, un travail de recherche bibliographique et constitueront un
dossier ainsi qu’une présentation orale de leurs travaux sur les thèmes des neurosciences. Ce travail a
pour objectif de présenter une synthèse de cinq articles scientifiques en anglais utilisant les techniques
des neurosciences. Les thèmes de recherche seront définis par l’enseignant. Mais ces articles devront
permettre de comprendre quelles régions cérébrales sont impliquées dans une fonction cognitive
donnée (langage, théorie de l’esprit, mémoire…), et comment ce réseau cérébral fonctionne chez le
sujet sain ou le patient présentant une pathologie touchant le système nerveux (Schizophrénie,
Autisme, Alzheimer, Dyslexie…).
A l’occasion de ces cours, les méthodes de recherches bibliographiques seront présentées afin de
permettre aux étudiants de mener une recherche bibliographique autonome. Les étudiants
apprendront également à rédiger un mémoire bibliographique en utilisant les normes de
référencements bibliographiques ainsi qu’à présenter oralement, de manière synthétique et critique,
leurs travaux sur les thèmes abordés.
42
3.6 LES DESCRIPTIFS DES EC DE L3, 2ND SEMESTRE (S6)
L3 – 6ÈME SEMESTRE (30 ECTS)
MAJEURE 1 AU CHOIX
Choix 1
EC E086CO1A
Raisonnement, résolution de problèmes et apprentissage
(39h – 4 ECTS)
Référent : Jean Baratgin
Théories, méthodes et questions actuelles relatives au raisonnement et à la résolution de
problèmes.
L’être humain possède la capacité d’élaborer, à partir de connaissances primitives sur l’état réel ou
hypothétique de son environnement, d’autres connaissances ou croyances sur l’état de
cet environnement, par des activités totalement intériorisées. L’objet de ce cours est de présenter les
principaux résultats de la littérature dans les domaines de la déduction, de l’induction, du jugement
probabiliste et de la prise de décision. Les débats théoriques majeurs issus des différentes explications
psychologiques seront abordés dans chacun de ces domaines. Nous discuterons également de la
question de la rationalité humaine en étudiant la relation entre les différents modèles normatifs
utilisés par les psychologues («logique» pour la déduction, «bayésianisme» pour le jugement
probabiliste et «théorie de la décision» pour la décision) et la performance humaine.
Ouvrages de référence
Manktelow, K. "Reasoning anf Thinking" (2000). Psychology Press.
Piatelli-Palmerini, M. (1995). La réforme du jugement ou comment ne plus se tromper. O. Jacob
(Ed.). Paris.
Lepage, F. (2001). Eléments de logique contemporaine. Les presses de l’Université de Montréal.
Hacking, I. (2004). L’ouverture au probable. Armand Colin.
Bibliographie psychologie cognitive (approfondie)
Evans, J.St.B.T., Newstead, S. E. & Byrne, R.M.J. (1993) "Human Reasoning". Laurence Erlbaum
Associates
Choix 2
EC E086CO2A
Processus langagiers
(39h – 4 ECTS)
Référent : Sabine Guéraud
Théories et modèles de la lecture, de la compréhension et de l’écriture, et de la représentation des
connaissances.
L’objectif principal de cet enseignement est d’aborder le langage sous l’angle de la psychologie
cognitive. Il concerne principalement le langage écrit chez l’adulte sain. Plus précisément, il vise à vous
apporter des connaissances relatives aux principaux processus cognitifs impliqués à différents niveaux
de traitement du langage : l’accès aux significations, le traitement de la phrase et la compréhension de
textes. A chacun de ces niveaux seront présentés les principaux modèles ainsi que les paradigmes
expérimentaux mis en place pour étudier les processus sous-jacents.
43
Ouvrages de référence
Blanc, N., & Brouillet, D. (2001). Mémoire et compréhension de texte : Lire pour comprendre, Inpress.
Gineste, M-D., & Le Ny, J-F. (2002). Psychologie cognitive du langage : De la reconnaissance à la
compréhension, Dunod.
Spinelli, E., & Ferrand, L. (2005). Psychologie du langage : L’écrit et le parlé, du signal à la signification,
Armand Colin.
MAJEURE 2
EC U086NSCA
Neuropsychologie cognitive
(39h – 4 ECTS)
Référent : Milena Kostova
Les approches permettant de mettre en relation les fonctions mentales avec des mécanismes
cérébraux.
L’objectif de ce cours est une sensibilisation à la neuropsychologie, à travers ses relations avec les
sciences cognitives. Si l’objectif principal de la psychologie cognitive est l’émergence de théories sur
les fonctions mentales, et celui de la neuropsychologie de dévoiler l’implication de certaines zones du
système nerveux dans les processus mentaux et comportementaux, la neuropsychologie cognitive
synthétise les données biologiques et théoriques. C’est au regard de ces deux axes complémentaires
que nous étudierons, dans ce cours, les « fonctions supérieures » (et leurs pathologies) qui permettent
à un individu de « connaître » (cognition) le monde. Ces fonctions peuvent être gestuelles (praxiques,
entraînant des apraxies), perceptives (fonctions gnosiques / agnosies), langagières (fonctions
phasiques / aphasie), mnésiques (amnésie) et exécutives (pour décrire les capacités d’anticiper, de
planifier, d’initier une action finalisée et de la réaliser). L’accent sera mis sur le va-et-vient entre les
recherches expérimentales sur le sujet sain et les travaux cliniques sur le sujet cérébrolésé.
Ouvrages de référence
Bear, Connors & Paradiso (2001). Neurosciences. A la découverte du cerveau. Pradel (Eds).
Damasio (1994). Descartes’ error: emotion, reason, and the human brain. Putnam (Eds).
Eustache & Faure (2005). Manuel de Neuropsychologie. 3è édition. Dunod (Eds).
Houdé, Mazoyer & Tzourio-Mazoyer (2002). Cerveau et Psychologie. Presses Universitaires de France.
Gazzaniga, Ivry, Mangun (2001). Neurosciences cognitives (la biologie de l’esprit). De Boeck université.
MAJEURE 3 AU HOIX
En fonction de la thématique choisie, être capable d'analyser une activité en situation naturelle
dans une démarche systémique qui met en relation l'activité, ses déterminants et ses effets.
Choix 1
EC E086ER1A
Stress santé conditions de travail
(39h – 4 ECTS)
Référent : Youcef Rachedi
Cet enseignement aborde les différentes approches et modèles du stress en lien avec les situations
de travail des salariés et les conditions de réalisation de leur travail.
Le thème du stress a connu depuis une quinzaine d’années un regain d’intérêt ; devenant un objet
médiatique, il connaît un développement important de publications scientifiques. En effet, les fortes
contraintes organisationnelles, la fixation d’objectifs parfois inatteignables, des conditions de travail
peu adaptées et des marges de manœuvres réduites exposent les salariés au stress dont les
conséquences sont coûteuses sur le plan humain (santé mentale et physique) et sur la production de
biens et services. Cet enseignement propose aux étudiants d’aborder les différents approches et
44
modèles du stress en lien avec les situations de travail des salariés et les conditions de la réalisation de
leur travail. Il situera ces différentes conceptions par rapport à l’approche psychologique et
ergonomique en mettant au centre le diagnostic des causes réelles qui provoquent le stress et la
souffrance au travail. L’objectif étant d’opérer un déplacement d’une vision du stress dans
l’organisation et non de se centrer sur les aspects strictement individuels en termes de pathologie, de
souffrance à écouter et de culpabilisation du salarié. L’approche diagnostic proposée par l’ergonomie
et la psycho-ergonomique contribue à identifier des pistes de recommandations en vue de transformer
et de concevoir des situations de travail adaptées permettant la réduction de la source du stress et de
la souffrance au travail.
Ouvrages de référence
Clot, Y. (2008). « Travail et pouvoir d’agir » Le Travail Humain, PUF.
Dejours, C. (2000). « Travail, usure mentale » (3e éd augm.). Paris : Bayard
Dejours, C. (2005). « Nouvelles formes de servitudes et suicide ». Travailler, 13, 53-75
Falzon,F & Sauvagnac (2004) « Charge de travail et stress », in Falzon (sous la direction)
« Ergonomie », PUF
Neboît, C & Vézina, M. (2007) « Stress au travail et santé psychique », Toulouse, Octarès
Thébaud-Mony, A & Robatel, N (2009). « Stress et risques Psychosociaux au travail », La
documentation française.
Choix 2
EC E086ER2A
Analyse des usages de dispositifs
(39h – 4 ECTS)
Référent : Françoise Decortis
Usages sociaux, appropriation subjective des technologies
A partir d’études de cas qui s’adressent à l’homme dans l’unité de sa vie, l’enfant, l’adulte, le senior, et
dans la diversité de ses situations, au travail, dans sa vie quotidienne, dans ses loisirs, en situation de
formation, le cours permettra d’envisager :
- l’analyse et la caractérisation des usages pour les sujets à un moment donné : approche synchronique
des ressources.
- une perspective développementale visant à saisir les dynamiques évolutives dans le temps :
approche diachronique du développement des ressources et de l’usage au service d’une activité.
Ouvrages de référence
Decortis, F., Rizzo, A., Daele, L., Polazzi, L., Saudelli, B. (2001). Nouveaux instruments actifs et activités
narratives. Pogo : vers un espace de création située. Revue d’Interactions Hommes-Machines. Vol 2
N°2/2001, pp. 1-30.
Decortis, F., Marti, P., Moderini, C., Rizzo, A., Rutgers,J., Thursfield, P. (2002). Usages et conception
d’instruments actifs pour la créativité narrative. Les Cahiers du Numérique, 3, n°4, 127-148.
Folcher, V., Rabardel, P. (2004). Hommes, artefacts, activités : perspective instrumentale. In P. Falzon
(Ed.). Ergonomie. Paris : PUF.
Jouët, J. (2000). Retour critique sur la sociologie des usages. Réseaux, vol. 18, N°100, pp. 487-521.
Rabardel, P. (1995). Les hommes et les technologies. Paris : Armand Colin. En ligne :
http://ergoserv.psy.univ-paris8.fr
45
Choix 3
EC E086ER3A
Analyse du travail : compétences et formation
(39h – 4 ECTS)
Référent : Cathy Toupin
Approche ergonomique des compétences et conséquences sur la formation professionnelle.
Cet enseignement s’intéresse à la notion de « compétences professionnelles » telle qu’elle est définie
en ergonomie, la situe par rapport à d’autres usages du terme « compétences » (psychologie, sociologie
ou « monde du travail ») et présente les apports de la « didactique professionnelle1 » pour aborder les
compétences, leur développement et concevoir des situations de formation.
TP : des supports vidéo sont utilisés en cours pour réaliser des analyses avec l’objectif de caractériser
différentes dimensions des compétences. D’un point de vue méthodologique ces analyses guidées par
l’enseignant permettent d’élaborer et de mettre en œuvre des grilles d’observations systématiques et
des outils d’analyse des verbalisations.
Ouvrages de référence
Chatzis, F., de Corninck, F., Zarifian, P. (1995). L’accord A. Cap 2000 : la « logique de compétence à
l’épreuve des faits. Travail et Emploi, 64, 35-47.
Éducation permanente, n° spécial : La compétence au travail, 135.
Formation Emploi, n° spécial : Activités de travail et dynamique des compétences, 67 et n° spécial : Les
usages sociaux de la compétence, 99.
Pastré, P., Mayen, P., & Vergnaud, G. (2006). La didactique professionnelle. Revue Française de
Pédagogie, 154, 1-55.
Rogalski, J., Marquié, J.-C. (2004). Évolution des compétences et des performances. In J.-M. Hoc & F.
Darses (Eds.), Psychologie ergonomique : tendances actuelles (pp. 141-173). Paris : PUF.
Weill-Fassina, A., & Pastré, P. (2004). Les compétences professionnelles et leur développement. In P.
Falzon (Ed.), Ergonomie (pp.213-231). Paris : PUF.
MAJEURE 4
EC U086CLIA
Échelles et tests en psychologie clinique
(39h – 4 ECTS)
Référent : Michèle Montreuil
Cet enseignement a pour objectif de sensibiliser les étudiants de licence aux outils d’évaluation
clinique standardisés.
Il consiste en une présentation des aspects théoriques et pratiques de ces outils, à partir d’échelles et
questionnaires d’évaluation utilisés en psychopathologie clinique. Les étudiants pourront ainsi se
familiariser avec des inventaires de psychopathologie générale, l’évaluation de la dépression, de
l’anxiété, des conduites et des comportements, des psychoses et, des évaluations cliniques de l’enfant
et du sujet âgé.
Cet enseignement invite les étudiants à considérer tant l’intérêt que les limites de l’utilisation de ces
méthodes dans le champ de la pratique clinique comme dans celui de la recherche.
1
Définie schématiquement comme « l’analyse du travail en vue de la formation ».
46
Nous aborderons les questions de la construction des échelles, de l’évaluation clinique standardisée,
des systèmes de cotation des échelles présentées.
Les tests projectifs tiennent une place à part, le Rorschach et le TAT, le test « patte noire » seront
rapidement présentés mais ne font pas l’objet de ce cours.
Mots clés : psychopathologie quantitative, échelles cliniques, évaluation clinique, standardisation.
Ouvrages de référence
Ionescu, S., Blanchet, A., Montreuil, M., & Doron J. (2006). Nouveau cours de psychologie,
psychologie clinique et psychopathologie. Paris : PUF.
Montreuil M (2009). Elaboration et validation d’échelles spécifiques. In S. Ionescu
&A.Blanchet (Eds). Méthodologie de la recherche en psychologie clinique (pp.111-141).
Paris : PUF.
Bouvard, M., Cottraux, J. (2005). Protocoles et échelles d’évaluation en psychiatrie et en psychologie.
Paris: Masson
Bouvard, M. (2008). Echelles et questionnaires d’évaluation chez l’enfant et l’adolescent: volume 1. Paris:
Masson
Bouvard, M. (2008). Echelles et questionnaires d’évaluation chez l’enfant et l’adolescent: volume 2. Paris:
Masson
Bouvard, M. (2009). Questionnaires et échelles d’évaluation de la personnalité. Paris: Masson
Pour les tests projectifs, Rorschach et TAT, merci de consulter les travaux et ouvrages de Catherine
Chabert, Michèle Emmanuelli, Françoise Brelet, Vica Shentoub, Monika Boeckholt, Claude de Tichey.
MINEURE 1
EC E086ENTA
Méthodologie : les techniques de l’entretien psychologique
(39– 4 ECTS)
Référent : Isabel Urdapilleta
Les méthodologies d’entretien dans les différents champs de la psychologie
Partie clinique
Dans un premier temps, nous définirons de manière générale l’entretien clinique et ses différentes
modalités en fonction de ses objectifs (entretien diagnostic, thérapeutique, de soutien, de
recherche). Après avoir abordé des éléments relatifs à la déontologie de l’entretien clinique, nous
nous pencherons sur les dimensions qui sous-tendent la relation clinique :
- l’attitude du clinicien : écoute, empathie, non directivité, etc.
- les relations interpersonnelles : gestion de la distance, prise en compte de la demande, le
cadre, les objectifs, etc.
- les actions langagières : les différents types de relances, leur fonction, et les réactions des
patients à ces relances
Nous entamerons alors une réflexion sur les aléas de l’entretien (risques et dérapages) afin de
souligner l’importance de la prise en compte mais aussi la complexité de la gestion des éléments
décrits auparavant, et nous finirons par aborder quelques éléments d’analyse des données cliniques
(le compte rendu clinique, l’analyse de contenu, et l’analyse de discours).
Ouvrages de référence
Blanchet, A. et Ionescu, S. (sous la dir) (2006). Psychologie clinique et psychopathologie. PUF : Paris.
Castillo, M-C. (2006). Les techniques de l’entretien, in : Psychologie clinique et psychopathologie. PUF :
Paris.
Revault D’Allonnes C. et al. (1992). La démarche clinique en sciences humaines, Dunod : Paris.
*
*
*
47
Partie sociale
Dans un premier temps, différents types d’entretiens seront présentés (entretien de recherche,
entretien cognitif, entretien d’explicitation, etc.). Dans un second temps, nous aborderons la conduite
de l’entretien, les caractéristiques de la relation interviewer/interviewé, les règles de conduite à
respecter, les biais inhérent à cette technique et la façon de les maîtriser, les relances et consignes à
disposition de l’interviewer et les effets de ces consignes sur le discours de l’interviewé, etc. Puis nous
présenterons une situation d’entretien particulière : l’entretien de groupe (animation de groupe).
Enfin nous terminerons par une introduction aux méthodes d’analyse des verbalisations recueillies à
partir d’entretiens.
Ouvrages de référence
Blanchet, A., & Gotman, A. (2007). L'entretien : L'enquête et ses méthodes. Paris : Armand Colin.
Blanchet, A., Ghiglione, R., Massonat, J., & Trognon, A. (2005). Les techniques d'enquête en sciences
sociales : Observer, interviewer, questionner. Paris : Dunod.
*
*
*
Partie ergonomie
En introduction de cette partie du cours, les différentes méthodes de recueil de données verbales
utilisées en psychologie ergonomique et en ergonomie seront présentées :
- verbalisations spontanées, provoquées ;
- durant la réalisation de la tâche, après (autoconfrontation) ;
- entretiens semi-structurés.
Elles seront également situées par rapport à d’autres usages des entretiens en psychologie.
Le cours sera ensuite centré sur les « autoconfrontations », dont les différentes formes seront
présentées (autoconfrontations « simples », alloconfrontations, autoconfrontations croisées) et les
apports respectifs discutés (apports pour la recherche et pour les sujets eux-mêmes).
Par ailleurs un TP est proposé aux étudiants. Il s’agit de filmer la réalisation d’une tâche du quotidien
(une de cuisine, identique pour tout le groupe), de réaliser une autoconfrontation individuelle à partir
du film et de mener une activité réflexive sur la façon dont l’autoconfrontation a été menée. Ce travail
permet également de mettre en œuvre les recommandations du code de déontologie des psychologues
(et de celui des ergonomes) concernant le recueil et l’usage des données, ainsi que portant sur le droit
à l’image.
Ouvrages de référence
Bisseret, A., Sebillotte, S., & Falzon, P. (1999). Techniques pratiques pour l’étude des activités expertes.
Toulouse : Octares.
Clot, Y., Faïta, D., Fernandez, G., Scheller, L. (2000) Entretiens en autoconfrontation croisée : une
méthode en clinique de l'activité. Pistes, 2 (1).
Dister, A. & Simon, A.-C. (2008) La transcription synchronisée des corpus oraux. Un aller-retour entre
théorie, méthodologie et traitement informatisé. Arena Romanistica 1/1, 54-79.
Guittet, A. (1997). L’entretien. Paris : Armand Colin (second tirage).
Mollo, V., & Falzon, P. (2004). Auto- and allo-confrontation as tools for reflective activities. Applied
ergonomics, 35, 6, pp. 531-540.
Prot, B. (2006) La fonction du clinicien dans les méthodes de clinique de l’activité. La nouvelle revue de
psychosociologie, 1, 31-44.
Teiger, C. & Laville, A. (1991). L’apprentissage de l’analyse ergonomique du travail, outil d’une
formation pour l’action. Travail et emploi, 47, 53-62.
48
Collecte et analyse des données AU CHOIX
Choix 1
EC E086FILA
Filmer l’activité
(39h – 4 ECTS)
Référent : Patrick Masclaux
Utilisation de l’image comme outil d’investigation et d’analyse de l’activité. Donner à de futurs
chercheurs et praticiens les premiers outils allant de l’écriture filmique à la réalisation de petits
films.
Filmer une activité implique une démarche méthodologique rigoureuse :
- Choix de l’activité parmi les différents domaines de la psychologie (cognitive, ergonomique,
sociale, clinique, développement…).
- Sélection des séquences pertinentes (dérushage).
- Construction du film.
De l’idée à la diffusion, les étudiants apprendront à écrire, à filmer, à « dérusher » et à monter leur
projet.
Les matériels (caméscopes, bancs de montage, ordinateur) seront mis à leur disposition.
A partir d’un enregistrement d’une heure avec un caméscope, un film d'une durée de 7 minutes au
maximum sera réalisé par groupe de 3 ou 4 étudiants.
Le film sera constitué des séquences sélectionnées, de commentaires, d’auto-confrontations,
d’entretiens.
Choix 2
EC E086OBSA
L’observation des comportements
(39h – 4 ECTS)
Référent : Isabel Urdapilleta
Les différentes méthodes d’observation en psychologie du développement : ethnopsychologiques,
observation directe, observations objectivantes à partir de techniques.
Introduction : Expérimentation et observation des jeunes enfants. Choix de la situation d’observation.
Exemple de grille d’observation de comportements de l’enfant et de l’adulte dans différents contextes :
Les comportements-cibles. La dimension temporelle de l’observation. L’organisation séquentielle des
comportements.
Ouvrages de référence
Lebovici, S., Mazet, P., & Visier, J.P. (éds). (1989). L’évaluation des interactions précoces entre le bébé et
ses partenaires. Paris : Eshel.
Rossi, J.P. et al. (1989) - La méthode expérimentale en Psychologie. Paris: Dunod.
Tourrette, C. (2001). L’évaluation psychologique des très jeunes enfants. Paris : Dunod. Collection Topos.
49
Choix 3
EC E086DVEA
Analyse des données verbales
(39h – 4 ECTS)
Référent : Isabel Urdapilleta
L’objectif de ce cours est d’affiner les connaissances et les pratiques sous-jacentes aux analyses de
données qualitatives.
Première Partie : Epistémologie et Représentations sociales.
1. Distinction et rapprochement entre les stratégies de recherche hypothético-déductive et
empirico-inductive.
2. Nature des connaissances issues des approches qualitatives et des approches quantitatives,
controverse ou ignorance ?
3. Communication sociale, Représentations sociales et Analyse de données verbales.
Seconde Partie : Analyse empirique des champs représentationnels.
1. Entretien et questionnaire : différences et complémentarité. Notions de base sur l’analyse
catégorielle thématique et sur l’analyse factorielle. (Présentation succincte d’Alceste, de Tropes
et d’EVOC).
2. La tâche d’association verbale multiple : constitution du champ représentationnel.
3. Protocole et sous-protocoles de données verbales.
4. Analyses des fréquences et des rangs :
a. saillance des éléments prototypiques
b. importance consensuelle et individuelle de la cohorte représentationnelle : le critère
du tiers
Ouvrages de référence
Abric, J-C. (2003a). L’analyse structurale des représentations sociales. In : S. Moscovici et F. Buschini
(Dir.). Les méthodes des sciences humaines. Paris, PUF.
Flament, C. et Rouquette, M-L. (2003). Anatomie des idées ordinaires. Comment étudier les
représentations sociales. Paris, Armand Colin.
Choix 4
EC E086CORA
Conception et réalisation d’expérience
(39h – 4 ECTS)
Référent : Isabel Urdapilleta
Dans la vie quotidienne, nous récoltons et utilisons des données psychologiques pour comprendre le
comportement d’autrui et nous guider dans notre propre comportement. Mais ces analyses intuitives
ou naïves ne nous permettent pas de déceler de manière fiable les déterminants des comportements
humains. L’objectif de cet enseignement est de présenter la démarche scientifique et son intérêt pour
la recherche en psychologie. Dans un premier temps, les caractéristiques d’une telle démarche, les
postulats de base et les notions fondamentales (théorie, méthode, modèle, etc.) seront exposées. Dans
un second temps, nous aborderons les différentes disciplines psychologiques et leurs buts communs,
la méthode d’observation et la méthode expérimentale au sens strict, la recherche de terrain et de
laboratoire, les concepts d’hypothèses, de variables, de plan expérimental, d’effet global et d’effet
d’interaction. Ces connaissances seront mises en pratique au travers d’expérimentations réalisées en
groupe.
50
Ouvrages de référence
Rossi, J.P. (1997). L’approche expérimentale en psychologie. Paris : Dunond.
Sockeel, P., & Anceaux, F. (2008). La démarche expérimentale en psychologie. Paris : In Press
Projet tutoré AU CHOIX:
Choix 1
EC E086SOCA
Projet tutoré en Psychologie sociale
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Sophie Henry
Réalisation par les étudiants d'un projet de recherche
Le cours se subdivise en deux parties. Dans la première sont présentés des éléments fondamentaux
concernant la mise en place d’un projet de recherche et leur concrétisation dans la méthode
expérimentale. Dans la deuxième, un projet de recherche est conduit en groupe, la démarche présentée
précédemment est mise en œuvre par le groupe d’étudiants.
Ce travail collectif donne lieu à la rédaction d’un compte-rendu individuel de recherche, rédigé et
présenté de manière synthétique (10 pages).
En raison du mode de fonctionnement de cet enseignement, la présence au cours est obligatoire, un
contrôle des présences est réalisé.
Exemple de thèmes :
Stratégies verbales et non verbales à visée d’influence,
Langage et interaction sociale,
La menace du stéréotype,
Stéréotype du genre dans le milieu professionnel,
Appel à la peur
Ouvrages de référence
Berjot, S., Delelis (2005). Psychologie sociale, Paris : Dunod.
Bromberg, M., Trognon, A., (2006). Cours de psychologie sociale, Paris : Presses Universitaires de
France
Delhomme, P., Meyer, T. (1997). Les projets de recherche en psychologie sociale, Paris : Colin, Collection
cursus.
Drosda-Senkowa, E. (1999). Psychologie sociale expérimentale, Paris : A. Colin.
Rossi, J.P. (1997). L’approche expérimentale en psychologie, Paris : Dunod.
Salès-Wuillemin, E. (2005). Psychologie sociale expérimentale de l’usage du langage, Paris :
L’Harmattan.
Salès-Wuillemin, E. (2006). La catégorisation et les stéréotypes en psychologie sociale, Paris : Dunod.
Choix 2
EC E086ERGA
Projet tutoré en Ergonomie
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Viviane Folcher
Constitution de dossiers bibliographiques en groupe articulant questions de société - questions et
travaux scientifiques
A partir d'une thématique laissée au libre choix, les étudiants constituent dans un travail de groupe un
dossier bibliographique qui articule une ou des questions de société à des travaux scientifiques
réalisés en ergonomie et en établissant un lien avec d'autres perspectives de psychologie telles la
51
psychologie clinique, sociale, cognitive et la psychologie du développement. Les sources
bibliographiques utiles à la réalisation du dossier sont identifiées dans les séances de cours en
fonction du thème. Le dossier attendu est d'un volume compris entre 10 et 15 pages.
Exemple de thèmes :
"Vieillissement et différences interculturelles, le cas de la France et du Japon"
"Le travail dans l'entreprise Google"
"Le harcèlement moral : éléments juridiques, ergonomiques et cliniques"
EC E086PTEA
Projet tutoré de terrain
(19h30 – 3 ECTS)
Référent : Farid El Massioui
Suivi de stages (110h de stage : 100h de stage de terrain et 10h de stage en laboratoire).
Le stage de Licence a pour objectif l’observation d’une pratique professionnelle en rapport avec les
relations humaines et l’intégration du stagiaire à la vie institutionnelle. Il est demandé aux étudiants
de développer une réflexion psychologique à partir de l’observation d’une activité sociale. La
validation du stage s’effectue sur la base de l’assiduité, de la remise du certificat de stage, de la fiche
d’évaluation de l’activité du stagiaire et d’un rapport de stage, réalisé suivant les consignes de
l’enseignant-chercheur maître de stage et ne devant pas dépasser 20 pages.
52
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Fonction exponentielle.

3 Cartes axlb48

Créer des cartes mémoire