L`Institut Philippe

publicité
Les jeunes adultes souffrant de troubles mentaux
au cœur de la psychiatrie légale:
expertise et traitement spécialisé
Colloque interétablissements
en psychiatrie et santé mentale
29-30 mars 2012
Marion Lepage, B.C.L., M.Ps.
Chef du Service de psychologie
Institut Philippe-Pinel de Montréal
Psychiatrie et violence…
Hôpital ou prison?
Clinique sécuritaire ou
sécurité clinique?
IPPM partenaire du réseau
québécois de la santé mentale
• Hôpital national
• Hôpital psychiatrique sécuritaire affilié à l’UdeM
• Hôpital psychiatrique surspécialisé de
psychiatrie légale (3ième ligne)
Bref historique
• Dr Philippe Pinel (1745-1826) fut reconnu pour
son dévouement au développement de la
psychiatrie
• Sensible aux méthodes thérapeutiques brutales
auxquelles étaient soumis les patients
• Réformes pour instaurer méthodes
thérapeutiques plus humaines visant à libérer
les patients de leurs « chaînes »
• 1927 Asile des détenus aliénés violents à la
prison de Bordeaux (Mtl)
• 1963 Hôpital psychiatrique à sécurité
maximale
• 1970 IPPM
Troubles sévères et persistants,
troubles concomitants
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Problématique de violence, comorbidité
Troubles mentaux
(schizophrénie, trouble délirant, trouble schizo-affectif)
Troubles de l’humeur (troubles bipolaires, dépression majeure)
Troubles anxieux (TOC, PTSD)
Troubles graves de la personnalité (groupes A & B, psychopathie)
Toxicomanie
Retard mental, limites cognitives
Troubles neurologiques et neuropsychologiques
Vieillissement et démence
Nombre de patients par tranche d’âge et par secteur
Hospitalisation
2010-2011
Services
externes
2010-2011
Consultation
ambulatoire
2010-2011
N
%
N
%
N
%
< 18 ans
27
4.5
426
32.2
-
-
18 à 30 ans
192
32.2
184
13.9
95
34.9
Sous-total
219
36.7
610
46.1
95
34.9
> 30 ans
378
63.3
712
53.9
177
65.1
Total
597
-
1322
-
272
-
IPPM, Services des archives (1er avril 2010-31 mars 2011)
Nombre de patients par tranche d’âge et
par Dx toxicomanie
Hospitalisation
2010-2011
Tout
programme
Services externes
2010-2011
Programme des
adolescents
Clinique Réseau jeunesse +
Adolescents agresseurs sexuels
N
%
N
%
< 18 ans
-
-
13/27
48
93/426
22
18 à 30
ans
Sous-total
111/192
58
-
-
71/184
38
219
IPPM, Service des archives (1er avril 2010-31 mars 2011)
N
%
610
Provenance des patients
Tribunal (volet expertise)
Expertise d’aptitude à comparaître
• Expertise de responsabilité criminelle
• Expertise en contexte présentenciel
• Expertise DD/DC
•
Provenance des patients
 Tribunal administratif du Québec (volet traitement)
•
•
•
Commission d’examen des troubles mentaux
Déclaré non criminellement responsable pour cause
de troubles mentaux
OCE (ordonnance de la CETM)
 2e ligne (autres hôpitaux, contrats de service)
 Sans charge ni OCE (cure libre)
 Service correctionnel canadien
•
•
Femmes ayant une sentence fédérale (Canada)
Délinquants sexuels adultes
 Statuts légaux différents (fédéral et provincial)
Adolescents
 Programme des adolescents
(garçons, 13 ans+)
• Tribunal de la jeunesse, Centres jeunesse, autres hôpitaux,
• Loi sur la protection de la jeunesse, LSJPA, TAQ
• Problématique de violence (TDAH, trouble oppositionnel,
trouble des conduites, impulsivité, agressivité, trait de
personnalité pathologique, trouble affectif et psychotique,
toxicomanie, retard mental, pédophilie)
• Milieuthérapie
• Expertise, évaluation, traitement
• Équipe multi
Adolescents
 Clinique réseau-jeunesse (Services externes)
• Adolescents 12-18 ans (Garçons et filles )
• Tribunal de la jeunesse, professionnels des
centres jeunesse, omnipraticiens, pédiatres,
pédopsychiatres
• Problématique d’agressivité, d’impulsivité,
trouble des conduites, toxicomanie
• Expertise, évaluation, consultation,
intervention
• Équipe multi
Adolescents
 Programme des adolescents auteurs
d’agressions sexuelles (Services externes)
• Tribunal de la jeunesse, professionnels des
centres jeunesse, omnipraticiens, pédiatres,
pédopsychiatres
• 12-18 ans (garçons et filles), problématique de déviance
sexuelle, ayant commis abus sexuel ou autre paraphilie,
phantasmatique sexuelle déviante
• Consultation (équipe traitante), évaluation, traitement
individuel, groupe, familial, pharmacothérapie
• Traitement spécialisé
• Équipe multi
Programmes de réadaptation et
traitement
•
•
•
•
•
•
•
6 unités
4 unités (hommes) et 2 mixtes
Troubles sévères et persistants, comorbidité
Développement de compétences adaptatives
Traitement spécialisé, milieuthérapie
Traitement des troubles cognitifs, toxicomanie
Équipe multi
Programme délits intrafamiliaux
• 1 unité (hommes)
• Violence dans la famille (parricide, filicide,
tentative de meurtre, voie de fait) dans un
contexte habituellement psychotique
• Troubles mentaux sévères et persistants,
comorbidité
• Évaluation, traitement spécialisé et milieuthérapie, toxicomanie
• Équipe multi
Programme des agresseurs sexuels
(interne, Services externes)
• Patients en provenance d’établissements fédéraux (SCC)
• Évaluation et traitement d’intensité élevée (12-15 mois),
plusieurs modalités, milieuthérapie
• Paraphilie, trouble de personnalité, toxicomanie
(agressions sexuelles graves enfants, adultes,
récidivistes, DD/DC)
• Services externes (clientèle judiciarisée, parfois
volontaire ou sous conditions, ayant commis un délit
sexuel, paraphilie)
• Traitement spécialisé, consultation, équipe multi
Programmes d’admissionréadmission-expertise
• Admission-réadmission (2 unités, soins intensifs, 1-3 mois)
• Expertise et traitement très courte durée (2 unités, quelques
semaines)
• Expertise (maladie psychiatrique, psychopathologie,
comorbidité, évaluation du risque de violence, répondre aux
questions légales)
• Psychiatre, psychologue, neuropsychologue, criminologue,
équipe multi
• Évaluation des DD/DC (établissement de détention RDP)
évaluation ultraspécialisée sur le niveau de risque,
psychopathologie, traitement, mesures d’encadrement et de
surveillance
Femmes ayant une sentence fédérale
• En provenance des pénitenciers fédéraux
(Service correctionnel canadien)
• Base volontaire
• 12 patientes (anglophones, francophones)
• Trouble grave de personnalité, comorbidité,
problématique suicidaire
• Délits de violence contre la personne
• Évaluation, stabilisation, traitement intensif (12-15 mois)
• Traitement spécialisé (thérapie comportementale
dialectique), milieuthérapie, toxicomanie
• Équipe multi
Programme de transition
• 21 patients (unité mixte)
• Proviennent des autres unités lorsque cheminement
suffisant (stabilisation, autocritique, adhésion au
traitement, risque de rechute)
• En voie de réinsertion (activités extérieures)
• Milieuthérapie, toxicomanie
• Équipe multi
Services externes
 Programmes en psychiatrie adulte
(Transition-réadaptation, Réseau)
• Patients de l’IPPM en réinsertion, ressources
• Réseau (contrat externe avec hôpitaux, probation,
support à la 2ième ligne)
• Expertise de responsabilité criminelle et expertise
en contexte présentenciel
• Suivi spécialisé individuel ou de groupe
• Équipe multi
Services externes
 Programme des délinquants sexuels adultes
 Programme des adolescents agresseurs sexuels
 Programme d’urgence psychosociale (UPS) et
Programme d’accompagnement Justice et Santé
mentale (PAJ-SM)
Services psychiatriques ambulatoires
 CERV (clinique d’évaluation du risque de
violence, visio-conférence)
 Consultation psychiatrique aux établissements
de détention provinciale
• Centre de détention RDP
• Centre de détention Tanguay (maison
Tanguay)
• Centre de détention de Montréal (prison
Bordeaux)
Services cliniques
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
•
Interne (15 unités)
Services externes (3 secteurs)
Département de psychiatrie (28)
Service de psychologie/neuropsychologie (18)
Service de criminologie (22)
Département de pharmacie (5-6)
Médecine interne (1)
Médecine générale (2)
Neurologue consultant (1)
Dentiste (1)
Corridor de services HMR (soins physiques)
Services cliniques
•
•
•
•
•
•
Nursing
Éducation spécialisée
Pastorale (différentes croyances religieuses)
Radiologie
Nutrition
Service spécialisé au développement de la personne SSDP
(orthopédagogie, ergothérapie, psycho-éducation, artthérapie, zoothérapie, éducation physique, musicothérapie,
chorale, café-rencontre, menuiserie, horticulture, théâtre)
• Service soutien à l’intégration sociale SIS
Centre de recherche
• Troubles mentaux graves et violence, troubles sévères de
personnalité, impulsivité, neurosciences
• Centre Fernand-Séguin (HLHL, HRDP, IPPM)
• Chercheurs, statisticiens
Conclusion
• Clientèle résistante aux modalités thérapeutiques habituelles
(pharmaco, autres traitements)
• Attention particulière aux adolescents et aux
jeunes adultes 18-30 ans
• Complexité diagnostique et thérapeutique (troubles mentaux/
troubles de personnalité/toxicomanie/violence)
• Encadrement légal et hospitalier approprié
• Évaluation multidisciplinaire en profondeur
• Psychométrie, instruments spécialisés d’évaluation du risque
de violence (violence générale, sexuelle), facteurs de
protection
Merci
Un hôpital, un lieu d'enseignement et de recherche de pointe - Fondé en 1970,
l'Institut Philippe-Pinel de Montréal est devenu une référence en santé mentale
particulièrement dans le domaine de la psychiatrie légale. D'une capacité de 292 lits,
l'Institut accueille des patients provenant de partout au Québec.
Dans un espace vert - L'Institut Philippe-Pinel de Montréal est
un hôpital sans fumée depuis le 31 octobre 2005.
Un hôpital sécuritaire - Tous les visiteurs qui se présentent à l'Institut utilisent
l'entrée centrale, comme tous les membres du personnel. Environ 700 personnes
travaillent à l'IPPM: médecins, professionnels de la santé, étudiants, chercheurs,
professionnels et employés des différents secteurs administratifs et cliniques.
Accueil - La salle d'attente à proximité du poste de contrôle,
dans le hall de l'entrée centrale.
Le parloir : un lieu de rencontre - Pour les familles qui ont un
proche hospitalisé à l'Institut, le parloir est un lieu de rencontre
privilégié.
Se rencontrer - Les visites à un patient s'effectuent selon un
horaire et des modalités précises.
Corridors - L'un des corridors menant vers les unités de soins.
Les patients qui participent aux activités du Centre horticole
veillent à l'entretien des plantes.
Au cœur de l’unité de soins -
Les personnes hospitalisées à l'Institut
séjournent pour des durées variables dans l'une des quinze unités de soins.
Chaque unité regroupe généralement une vingtaine de patients autour desquels
gravite une équipe soignante et ce, 24 heures par jour.
Chambre dans un unité de soins - La plupart des personnes
hospitalisées à l'Institut ont leur propre chambre et disposent d'une
armoire pour leurs effets personnels.
Trouver sa place - Une réalisation aux ateliers de menuiserie.
Pour certains patients, le Centre d'activités socio-professionnelles est
souvent une première étape dans le processus de la réinsertion sociale.
Tout un billard - Des loisirs pour favoriser la socialisation et la
réinsertion.
En attendant le printemps - Les patients peuvent participer à
différentes activités de réadaptation organisées par le SSDP. Le Centre
horticole offre un programme de jardinage et d'horticulture. Les semis
sont plantés en attendant le moment propice pour sortir.
Un coin du jardin dans l'une des cours intérieures
Vue d'ensemble du jardin dans l'une des cours intérieures
L'art thérapeutique - L'art des patients s'affiche dans le Hall
Bruno-M.Cormier. Les oeuvres témoignent de la souffrance et
des difficultés vécues pour retrouver la santé.
Aller à l'école - L'École secondaire Guy-Vanier dispose d'un local
bien aménagé à l'Institut, doté d'un accès Internet et d'une
bibliothèque. Le Centre éducatif propose un large éventail
d'activités scolaires permettant l'acquisition d'un diplôme de
secondaire V.
Ensemble pour apprendre
La bibliothèque des patients
La chapelle - Lieu de prière, de méditation et de réconfort, la chapelle
accueille les patients de tous les horizons religieux. Deux
aumôniers sont responsables du Service de pastorale.
Une solide tradition de formation clinique et de recherche - Affilié
depuis 1976 à l'Université de Montréal, l'Institut Philippe-Pinel de
Montréal est un chef de file de l‘enseignement en psychiatrie légale.
Auditorium Lionel-Béliveau - Lieu des grands rendez-vous:
colloques, présentations scientifiques, etc. - Lieu de mémoire en
hommage au docteur Lionel Béliveau
Un milieu de travail stimulant - Milieu à vocation sécuritaire, l'Institut
Philippe-Pinel de Montréal offre une gamme de soins et services dans un
cadre et un environnement qui dépassent de loin les perceptions
habituelles.
Cafétéria du personnel de l'Institut
La terrasse extérieure de la cafétéria des employés
Au fil des saisons
Revenez nous voir - Il y a toujours du nouveau sur le
site Internet de l'Institut Philippe-Pinel de Montréal
www.pinel.qc.ca
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire