guide sante mentale handicap psychique de la haute

publicité
GUIDE
SANTE MENTALE
HANDICAP PSYCHIQUE
DE LA HAUTE-VIENNE
Un guide au service des professionnels
Ce guide est consacré à la problématique
de l’insertion professionnelle et du
maintien dans l’emploi des personnes
présentant un handicap psychique.
L’environnement
économique
et
professionnel, les exigences accrues de
performances
et
de
compétitivité
contribuent parfois à la détérioration de la
santé mentale d’une partie de la
population. Ils posent la question du
maintien dans l’emploi et des conditions de
travail mais également des réelles
possibilités d’insertion professionnelle
pour un public fragilisé, car les troubles
psychiques entraînent une forte exclusion
du monde du travail.
Rappelons qu’aujourd’hui 2% de la
population souffre de troubles psychiques.
Il ne prétend pas apporter des solutions
« clés en main » pour l’accompagnement
des travailleurs handicapés psychiques,
mais propose de présenter les dispositifs et
services mobilisables sur le territoire
départemental de la Haute-Vienne.
Ce guide est évolutif et réactualisable dès
lors que chaque partenaire en informe la
coordination technique du PRITH en
charge
de
la
centralisation
des
informations.
Les modifications sont à envoyer par
adresse électronique à la coordination
technique
du
PRITH :
prithlimousin@orange.fr.
Au lendemain de la réaffirmation du droit
des personnes handicapées dans la loi
handicap du 11 février 20051, la question
de la place des personnes handicapées
psychiques dans le milieu du travail ne
peut plus être contournée ou ignorée.
Elle doit être posée de façon éclairante à
deux titres : tout d’abord en ce qui
concerne le renforcement de l’obligation
d’embauche pour les entreprises publiques
ou privées, ensuite du fait de la
reconnaissance explicite, dans la loi, des
troubles psychiques comme pouvant être à
l’origine d’une situation de handicap.
Ce guide est destiné à l’ensemble des
professionnels du sanitaire, de l’insertion
et de l’accompagnement des personnes
handicapées. Il permet à chaque partenaire
et acteur de mieux appréhender le rôle et
les missions des différents dispositifs,
services et ou prestations.
1
Loi ordinaire 2005-102 pour l’égalité des droits et des
chances, la participation et la citoyenneté des personnes
handicapées.
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 2
Le cadre légal
La législation a largement évolué ces dernières années, avec notamment la loi du 11 février
20052 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes
handicapées, qui donne du handicap la définition suivante :
« Constitue un handicap (…) toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie
en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération
substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles,
mentales, cognitives ou psychique, d’un poly-handicap ou d’un trouble de santé invalidant3. »
Inspirée de la classification de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), cette définition
remet en perspective déficience et environnement, et reconnaît clairement la dimension
handicapante que peuvent avoir les troubles psychiques dans la vie sociale.
En matière d’emploi, les textes rappellent la priorité au « maintien dans un cadre ordinaire
de travail ». Ils réaffirment et concrétisent également le principe de non-discrimination et
d’égalité de traitement dans l’emploi. Ils renforcent enfin l’obligation d’emploi dans les
entreprises de plus de vingt salariés en y ajoutant diverses obligations de moyens.
On peut retenir les principales évolutions suivantes :
- renforcement de l’obligation de reclassement en cas d’inaptitude ;
- nécessité pour l’employeur de mettre en place des « mesures appropriées » pour
favoriser l’égalité de traitement à l’embauche, mais également en cours d’emploi
(accès à la formation, évolution professionnelle, maintien dans l’emploi…). Ces
mesures peuvent être des aménagements de poste ou d’outillage, la réorganisation de
services, l’aménagement des temps de travail… ;
- l’emploi des travailleurs handicapés devient un thème de négociation obligatoire au
titre du dialogue social des entreprises ;
- renforcement de l’obligation d’emploi pour les employeurs des fonctions publiques
hospitalières, territoriales et de l’Etat, par la création d’un Fonds pour l’insertion
professionnelle dans la fonction publique (FIPHFP), alimenté par des contributions
équivalentes au secteur privé ;
- modification du calcul de l’obligation d’emploi dans le privé, avec augmentation, à
situation constante, de la contribution et pénalités majorées jusqu’à 1500 fois le SMIC
horaire pour les entreprises qui continueraient à ne pas employer, ni sous-traiter.
2
Mais aussi la loi du 30 juin 2004 relative à la solidarité pour l’autonomie des personnes âgées et des personnes handicapées,
la réforme de la médecine du travail portée par le décret du 28 juillet 2004, la loi du 30 décembre 2004 relative à la création
de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations (Halde).
3
Article 1er de la loi du 11 février 2005.
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 3
Les employeurs publics/privés conservent les différentes possibilités de répondre à
l’obligation d’emploi de 6%4 :
- l’emploi direct ;
- la sous-traitance avec le milieu protégé ou adapté, dans la limite de 50% de
l’obligation (sous-traitance mieux valorisée avec la loi de 2005) ;
- l’accueil de stagiaires de la formation professionnelle, pour au moins 150 heures, dans
la limite de 33% de l’obligation ;
- la signature d’un accord spécifique pour l’emploi des travailleurs handicapés,
d’établissement, d’entreprise, de groupe ou de branche.
La loi crée également les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH).
Elles reprennent les missions d’orientation et de reconnaissance du handicap assurées
auparavant par les CDES et COTOREP, et en assurent de nouvelles comme l’attribution de la
prestation de compensation du handicap (ensemble des aides techniques, humaines,
animalières, spécifiques, des aménagements du logement et du véhicule susceptibles
d’améliorer ou de maintenir l’autonomie des personnes).
En matière d’accueil et d’accompagnement, des établissements et services sociaux et
médico-sociaux, mais également des associations offrent prestations et possibilités d’insertion
différenciées, qu’il s’agisse du champ social ou du domaine professionnel : centres de soins et
de réadaptation ; centres d’évaluation et de préformation ; ESAT (Établissements et Services
d’Aide au Travail) ; entreprises adaptées ; SAVS (Services d’Accompagnement à la Vie
Sociale), SAMSAH (SAVS médicalisés) ; GEM (Groupes d’Entraide Mutuelle) ; etc…
4
Secteur privé. Pour le secteur public : pas d’accueil de stagiaires, tous personnels rémunérés comptabilisés, pas
d’accords spécifiques, sous-traitance et dépenses pour l’insertion et le maintien comptabilisées en unités de
travailleurs handicapés dans la limite de 50% de l’obligation.
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 4
Qu’est-ce que le handicap psychique ?
Tenter de définir ce handicap
Malgré les efforts apportés par la loi handicap de 2005, il n’existe pas de définition
scientifique du handicap psychique qui soit unanimement reconnue et admise.
Des professionnels de la santé mentale travaillent à identifier et à repérer ses particularités.
On parle de handicap psychique lorsque l’on observe :
« Un dysfonctionnement de la personnalité caractérisé par des perturbations graves,
chroniques ou durables du comportement et de l’adaptation sociale. Les troubles psychiques
sont plus ou moins intenses, ponctuels ou permanents ou encore plus ou moins précoces. Ils
entraînent des itinéraires de vie très différents selon le degré d’autonomie (ou de dépendance)
des personnes. Certains malades mènent une existence normale, d’autres vivent de manière
plus ou moins permanente en institution ou ont un besoin continu d’aides psychosociales : on
parle alors généralement de personnes handicapées psychiques5 ».
Dépasser quelques préjugés
Le handicap psychique n’est pas toujours ce que l’on croit…
Le handicap psychique se distingue du handicap mental (déficience intellectuelle). En
revanche, il peut entraîner (lorsque la personne est gravement atteinte) une détérioration des
capacités cognitives (effets sur la qualité de la concentration, de la compréhension, de la
mémoire…).
Toutes les personnes atteintes de troubles psychiques ou de maladie mentale ne sont pas
nécessairement handicapées par les symptômes.
Les troubles peuvent parfois être totalement stabilisés et ne pas « gêner » le salarié dans sa vie
sociale et professionnelle.
Les troubles psychiques et les maladies mentales ne se manifestent pas nécessairement par
des symptômes spectaculaires ou délirants.
Les personnes souffrant de troubles psychiques ne sont pas « violentes » : aucune étude ne
prouve qu’il y ait parmi elles davantage de personnes violentes que dans la population en
général. L’expérience prouve que leur violence est plus couramment tournée contre elles.
5
Zribi G, Sarfaty J, Handicapés mentaux et psychiques. Vers de nouveaux droits, Rennes, Editions de l’Ecole nationale de la
santé publique, 2003.
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 5
Toute situation de handicap psychique n’est jamais définitive : les maladies psychiques
sont généralement évolutives. Les malades passent par des phases de stabilisation plus ou
moins longues, parfois entrecoupées de moments plus difficiles.
Il ne faut jamais considérer une situation comme définitivement acquise mais envisager la
variabilité de l’état de la maladie.
Les troubles psychiques se stabilisent (avec des symptômes minimes, de faible intensité, voire
absents) grâce à la prise régulière d’un traitement thérapeutique associé à une prise en charge
psychosociale.
La stabilisation des troubles permet d’envisager une vie autonome où l’insertion
professionnelle devient ou redevient possible : la personne remise dans son contexte peut ainsi
retrouver et améliorer ses habiletés sociales et professionnelles. Cet objectif à atteindre, et à
mener sur le long terme, est adapté au profil de chaque personne.
Un aménagement de poste pour un salarié handicapé psychique est tout à fait
envisageable en entreprise. Il ne prendra pas la forme d’une compensation technique de la
déficience mais peut se réaliser autour de l’accompagnement du salarié ou d’une
réorganisation du travail.
Comprendre les manifestations du handicap
Comment se manifestent les troubles psychiques et quels sont les troubles
potentiellement handicapants ?
La situation de handicap n’est pas fonction du type de maladies ou de troubles. Elle est
principalement déterminée par l’intensité, la durée et la chronicité des symptômes, entraînant
des besoins de soins plus ou moins importants et une situation de dépendance. Les troubles
sont divers et multi formes. Tous ne génèrent pas de handicap.
Les troubles de la pensée : délires, idées obsessionnelles, fuite ou incohérence des idées,
lenteur ou appauvrissement de la pensée…
Les personnes ont, par exemple du mal à suivre une conversation, leurs pensées sont confuses
ou elles racontent des histoires incohérentes.
Les troubles de la perception : hallucinations, déréalisation…
Ces troubles se manifestent par des visions ou des voix que la personne croit percevoir ou
entendre de façon très réelle. On observe alors des comportements où elle semble parler toute
seule.
Les troubles de la communication et du langage : repli autistique ou au contraire, exaltation
et excitation…
Le salarié ne peut s’adresser à quelqu’un qu’il ne connaît pas. Au contraire, il peut être
particulièrement bavard et rechercher le contact avec les autres par n’importe quel moyen.
Les troubles du comportement : agitation, agressivité contre soi et contre les autres, rites
obsessionnels, phobies…
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 6
Des comportements répétitifs, comme se laver les mains ou le rejet systématique de certaines
situations (foule, enfermement) sont souvent des réponses à des angoisses très fortes.
Les troubles de l’humeur : troubles dépressifs, ou états maniaques, c’est-à-dire excitation et
agitation psychomotrice…
Certaines personnes vivent l’alternance d’état de tristesse et de fatigue psychique intense suivi
de phase de grande exaltation qui les désinhibent et leur permettent la réalisation d’une
multitude de projets sans ressentir la fatigue.
Les troubles de la conscience et de la vigilance
Ils se manifestent par des difficultés à se concentrer, des états de somnolence.
Les troubles du sommeil
Beaucoup de personnes souffrent d’insomnies ou de difficultés d’endormissement et vivent
parfois à des rythmes totalement décalés (elles dorment le jour et restent éveillées la nuit).
Les troubles cognitifs : mémoire, attention, jugement, orientation temporelle et spatiale,
difficultés de conceptualisation et d’abstraction.
Notamment à cause des traitements médicamenteux, il arrive que la personne ne puisse plus
réaliser les mêmes tâches qu’auparavant ou les accomplissent en un temps plus long.
Les troubles de la vie émotionnelle et affective : anxiété, angoisse, indifférence, discordance
ou instabilité affective, troubles du caractère.
Les troubles psychiques entraînent parfois des réactions étranges face à certaines situations :
par exemple, une grande indifférence face à la mort d’un être cher ou au contraire une grande
douleur face à un événement qui paraîtrait anodin habituellement.
L’expression somatique des troubles psychiatriques : somatisations, plaintes, altération de
l’état général.
Du fait des troubles, c’est la santé globale de la personne qui est fragilisée par des douleurs
non expliquées ou des paralysies ponctuelles de certaines parties du corps.
Les manifestations des troubles
Ces déficiences ne se manifestent pas simultanément et ne sont pas inéluctables.
Les déficiences ou symptômes sont différents selon le type de trouble ou de maladie.
Les symptômes sont souvent temporaires ou passagers.
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 7
A SAVOIR

La manifestation de ces troubles à différents moments de la maladie génère tout
d’abord une grande fatigabilité et parfois une certaine lenteur dans l’exécution ou la
compréhension des tâches.
Il est donc nécessaire d’être clair et précis en énonçant les consignes afin de donner
au salarié le temps et les moyens d’organiser son travail.

Certains comportements peuvent être inappropriés dans le monde du travail : une
trop grande familiarité, une tenue vestimentaire inadaptée, des gestes déplacés.
Ces comportements, parfois déconcertants, sont les signes de troubles qui
envahissent le salarié.

L’expérience de la maladie entraîne souvent une perte de confiance en soi et une
dévalorisation, notamment professionnelle. Il en résulte une anxiété et des peurs
incontrôlables.
Il faut donc accompagner le salarié en valorisant ses compétences et sa participation,
tout en l’autorisant à exprimer ses craintes.
PRITH Limousin – 08/07/2016
Page 8
L’insertion professionnelle des personnes handicapées psychiques montre la
nécessité de mobiliser de nombreux acteurs
de différents champs d’interventions.
Information
Accueil
CT PRITH – 22-07-2016
Page 9
STRUCTURES
D’INFORMATION ET
D’ACCUEIL
MDPH
UNAFAM
Pôle des usagers
Groupement de coopération sanitaire santé mentale et handicap
du Limousin
CT PRITH – 22-07-2016
Page 10
MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES
8 Place des Carmes –BP 73159- 87031 limoges Cedex 1
LES OBJECTIFS GENERAUX :
Depuis la loi du 11 février 2005, la MDPH a pour objectif de faciliter les démarches des personnes handicapées et de leur
famille en offrant un accès unique aux conseils et aux prestations auxquels elles peuvent prétendre.
Elle doit favoriser également leur accès à la scolarisation, à la formation et à l'emploi. La MDPH propose, le cas échéant,
une orientation vers les établissements ou services adaptés à la situation de chacun.
Elle contribue aussi à sensibiliser tous les citoyens au handicap.
LES MISSIONS :
La Maison départementale des personnes handicapées a 8 missions principales :
 Elle informe et accompagne les personnes handicapées et leur famille dès l’annonce du handicap et tout au long
de son évolution.
 Elle met en place et organise l’équipe pluridisciplinaire qui évalue les besoins de la personne sur la base du projet
de vie et propose un plan personnalisé de compensation du handicap.
 Elle assure l’organisation de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) et le
suivi de la mise en œuvre de ses décisions, ainsi que la gestion du fonds départemental de compensation du handicap.
 Elle reçoit toutes les demandes de droits ou prestations qui relèvent de la compétence de la Commission des
droits et de l’autonomie.
 Elle organise une mission de conciliation par des personnes qualifiées.
 Elle assure le suivi de la mise en œuvre des décisions prises.
 Elle organise des actions de coordination avec les dispositifs sanitaires et médico-sociaux et désigne en son sein
un référent pour l’insertion professionnelle.
Source : Ministère de la Santé et des Solidarités (08/02/2007)
LE PUBLIC CIBLE :
Toute personne en situation de handicap et leur proche.
LES FINANCEMENTS :
La MDPH est un GIP sous tutelle administrative et financière du département. Les financements de fonctionnement
viennent de la CNSA et des membres de droit par leurs contributions financières, techniques ou en personnel (DIRECCTE,
DDCS PP, Éducation Nationale).
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIFS :
Sans objet.
LA ZONE GEOGRAPHIQUE D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne.
LES MOYENS HUMAINS :
Service d’instruction administrative, accueil et renseignement du public
Équipe pluridisciplinaire d'évaluation intervenant sur le champ de l’insertion professionnelle :
 1secrétariat, 1 médecin coordonnateur, 3 médecins, 1 référent insertion professionnelle, 4 travailleurs sociaux, 1
psychiatre
LES MODALITES DE MOBILISATION :
Un dossier est à compléter (certificat médical, éléments administratifs, sociaux et professionnels) et à déposer à la
MDPH. La personne en situation de handicap ou son représentant légal doit être le demandeur pour accéder aux
prestations et aux droits.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 11
LES COORDONNEES / CONTACTS :
Françoise BOURGUIGNON
Directrice de la MDPH
 05.55.14.15.23
 françoise.bourguignon@haute-vienne.fr
Christine PRADINES
Aurélie VALERY-BOURNAZEAUD
Médecin Coordonnateur
Travailleur Social Insertion professionnelle
 05.55.14.15.29
 05.55.14.15.49
 christine.pradines@haute-vienne.fr
 aurelie.valery-bournazeaud@haute-vienne.fr
Alice MADOURAUD
Rosine FROIDEFOND
Référent insertion professionnelle
Travailleur Social insertion Professionnelle
 05.55.14.15.20
 05.55.14..14.53
 alice.madouraud@haute-vienne.fr
 rosine.froidefond@haute-vienne.fr
Pascale LAULIAC
Martine LHOMOND
Travailleur Social Référent ESMS (établissements Travailleur Social Enfants et Jeunes Adultes
et services médico-sociaux)
 05.55.14.15.14
 05.55.14.15.45
 martine.lhomond@haute-vienne.fr
 pascale.lauliac@haute-vienne.fr
LEXIQUE
L’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH)
Toute personne qui assume la charge d’un enfant handicapé a droit à l’AEEH si l’incapacité
permanente de l’enfant est au moins égale à un taux déterminé (article L541-1 du code de la sécurité
sociale).Dans certaines situations, un complément d’allocation peut être attribué pour aider à
compenser les dépenses liées au handicap de l’enfant, ou lorsqu’il nécessite le recours fréquent à
l’aide d’une tierce personne.
Les Orientations Enfants
La scolarisation
Pour répondre aux besoins particuliers des élèves handicapés, la CDAPH (Commission des Droits et
de l’Autonomie des Personnes Handicapées), sur propositions de l’équipe pluridisciplinaire, peut
décider une scolarisation en milieu ordinaire (avec ou sans dispositif adapté type Unité Localisée
d’Inclusion Scolaire), un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) permettant par exemple un
accompagnement humain (auxiliaire de vie scolaire individualisée ou collective),du matériel
pédagogique adapté.
Les orientations en établissement et services médico-sociaux
Lorsque le milieu ordinaire ne correspond pas, ou plus, aux besoins de l’enfant, une orientation en
établissement ou service médico-social peut être décidée par la CDAPH.
Les Prestations Enfants
La Prestation de Compensation Enfant
Tous les éléments composant la prestation de compensation du handicap (PCH) sont accessibles aux
enfants handicapés depuis le 1er avril 2008.
Deux possibilités :
- soit de cumuler l’AEEH de base et la PCH,
- soit de cumuler l’AEEH et les compléments d’AEEH
CT PRITH – 22-07-2016
Page 12
Les Allocations Adultes
L’Allocation Adulte Handicapé (AAH).
Elle garantit un minimum de ressources à une personne handicapée pour lui assurer une certaine
autonomie. Les avantages d’invalidité, de vieillesse ou d’accident du travail/maladie professionnelle
doivent être sollicités au préalable. Le taux d’incapacité requis doit être au moins égal à 80% (AAH
L821-1), ou compris entre 50% et 79% si la CDPAH reconnait une restriction substantielle et durable
pour l’accès à l’emploi (AAH L821-2).
Le Complément de Ressources (CPR).
Allocation forfaitaire qui s’ajoute à l’A.A.H. afin de favoriser l’autonomie des personnes handicapées.
Pour prétendre au C.P.R., l’intéressé doit remplir certaines conditions, il faut avoir un taux
d’incapacité supérieur à 80% et une capacité de travail inférieure à 5 %.
Les Prestations Adultes
La Prestation de Compensation du Handicap (PCH)
Elle est une aide destinée à compenser les besoins liés à la perte d’autonomie. Ainsi, elle répond à
des besoins de compensation par le biais d’une aide humaine, technique, d’adaptation du logement
ou du véhicule, d’aide animalière, des dépenses spécifiques ou exceptionnelles. Il est possible de
bénéficier de cette aide à domicile ou en établissement. Toute personne handicapée peut bénéficier
de la PCH sous certaines conditions (critères de perte d’autonomie et âge), après la mise en place
d’un plan personnalisé de compensation défini par une équipe pluridisciplinaire.
Cette prestation remplace l’allocation compensatrice pour tierce personne.
Le Fonds Départemental de Compensation permet aux personnes handicapées d’obtenir, dans la
limite de l’enveloppe financière, des aides financières individuelles afin de faire face aux frais de
compensation restant à leur charge après obtention de la PCH. Cette aide est apportée
ponctuellement pour une dépense précise.
Les cartes (communes aux enfants et adultes)
La carte d’invalidité
Elle concerne les personnes dont le taux d’incapacité est au moins égal à 80 % ou bénéficiaires d’une
pension d’invalidité de 3e catégorie. Elle permet d’obtenir des priorités d’accès dans les transports
en commun et lieu accueillant du public ainsi qu’une priorité dans les files d’attente, des réductions
dans les transports, des avantages fiscaux sous certaines conditions.
La carte de priorité est attribuée à toute personne pour laquelle la station debout est considérée
comme pénible. Elle donne une priorité d’accès aux places assises dans les transports en commun et
tout lieu accueillant du public ainsi qu’une priorité dans les files d’attente.
La carte de stationnement donne droit aux stationnements réservés. Elle concerne les personnes
atteintes d’un handicap qui réduit de manière importante et durable leur capacité et leur autonomie
de déplacement à pied ou qui impose la présence d’une tierce personne dans le déplacement.
Les Orientations Adultes
Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)
Est considéré comme travailleur handicapé toute personne dont les possibilités d’obtenir ou de
conserver un emploi sont réduites par suite d’une altération d’une ou plusieurs fonctions physique,
sensorielle, mentale ou psychique. La RQTH, au même titre que la pension d’invalidité, la rente
accident du travail/maladie professionnelle, est une reconnaissance administrative qui permet
d’avoir accès à certaines mesures destinées à favoriser l’insertion professionnelle ou le maintien dans
l’emploi.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 13
L’Orientation et le Reclassement Professionnel (ORP).
Elle s’adresse à des adultes handicapés qui souhaitent bénéficier d’une orientation et d’un
reclassement professionnel, en milieu ordinaire, en milieu protégé (Etablissement et Service d’Aide
par le Travail) ,vers un centre de pré-orientation ou vers une formation en CRP( Centre de
Rééducation Professionnelle), .
L’accompagnement ou l’orientation en établissement.
Les adultes dont le handicap génère des difficultés dans leur vie quotidienne peuvent bénéficier de
services d’accompagnement à la vie sociale (SAVS) ou être orientés vers un établissement adapté.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 14
UNAFAM Haute-Vienne
Union Nationale des Familles et Amis des Personnes Malades et/ou Handicapées
Psychiques
OBECTIFS GENERAUX :
UNAFAM Haute-Vienne est une délégation de l’UNAFAM nationale qui regroupe les familles et amis des
malades psychiques dans un but d’entraide, de formation, et de défense commune de leurs intérêts matériels
et moraux.
L’UNAFAM est une association d’accompagnants familiaux bénévoles, reconnue d’utilité publique en 1968,
qui accueille, soutient et informe les familles confrontées aux troubles psychiques d’un des leurs.
L’UNAFAM contribue à l’élaboration de la politique de santé dans le domaine de la psychiatrie et accompagne
les familles, les personnes atteintes de troubles psychiques sévères et défend leurs intérêts auprès des
institutions sanitaires et locales. L’UNAFAM est présentes dans toutes les régions et départements français.
LES MISSIONS :
- Écoute, aide et soutien aux familles (accueil dans les permanences locales)
- Information et formation des familles, réunions de partage
- Communication : site internet, revues « Un autre regard », « Faire Face », Forum des associations,
etc…
- Action dans l’intérêt général par :
 L’orientation vers les lieux de soins
 La représentation des usagers dans les instances institutionnelles régionales et nationales
pour défendre leurs intérêts et faire connaitre leurs besoins
 La promotion et le soutien à la création, à l’adaptation de structures en faveur des personnes
en situation de handicap psychique
 La promotion de la recherche médicale et des campagnes en faveur de la santé mentale
 Le travail en collaboration avec tous les partenaires du réseau
LE PUBLIC CIBLE :
Familles et amis des personnes malades et/ou handicapées psychiques.
LE FINANCEMENT :
- Cotisations
- Subventions collectivités territoriales
- Dons
LE CONTEXTE :
- 8 millions de personnes concernées sur le territoire
- 3% de la population est concernée par la maladie et est accompagné au moins par 3 personnes de son
entourage.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne
LES PARTENAIRES :
CREAIL, ARS, PRITH, CH Esquirol de Limoges, CAF, UDAF, PRISM, GEM, VILLE DE LIMOGES, CONSEIL
DEPARTEMENTAL HAUTE-VIENNE, CONSEIL REGIONAL, ALPC, CISS, Le CEL et les autres associations du
réseau…
CT PRITH – 22-07-2016
Page 15
LES MODALITES DE MOBILISATION :
- Internet, courriers, courriels
- Permanence tous les vendredis de 15h à 18h à la Maison des Usagers au Centre Hospitalier Esquirol,
15 rue du Dr Marcland, 87025 Limoges Cedex. Tél : 05 55 43 10 35
- Pôle des Usagers au Centre Hospitalier Esquirol. Tél : 05 55 43 10 95
- Écoute Familles (tous les jours) : 05 55 00 52 37 / 06 30 86 24 99
LES MOYENS HUMAINS :
- Bénévolat
- Contribution du Dr NYS, Président du PRISM et médecin conseil de l’UNAFAM 87.
LES COORDONNEES :
- Jean MANIÈRE – Président Délégué
Tél : 06 13 38 83 06 après 19h
Email : infos@unafam87.org / site : www.unafam87.org
CT PRITH – 22-07-2016
Page 16
LE POLE DES USAGERS
LES OBJECTIFS GENERAUX :
Le pôle des usagers dans le cadre des recommandations de la stratégie nationale de santé qui préconise la
création d’une instance représentative des associations d’usagers permettant de veiller à l’expression de tous,
du rapport Robillard qui incite à renforcer la participation des usagers et des familles au développement des
Maisons des Usagers ainsi qu’à veiller à la représentation effective des usagers et de leur famille dans toutes les
instances où elle est prévue vient concrétiser une expérience, une co construction de 10 ans afin :
- D’offrir aux usagers toute la place qu’ils sont en droit d’attendre au sein de l’établissement, de
permettre aux familles de partager leurs expériences et d’en développer de nouvelles, grâce
notamment, aux échanges et diffusion de bonnes pratiques, aux formations et à l’éducation
thérapeutique des patients et de leur famille.
- D’associer encore plus les usagers aux chantiers de l’établissement notamment à partir de
l’ambulatoire et de la proximité afin d’être force de proposition dans l’élaboration de ces chantiers.
- De renforcer les liens professionnels-usagers et associations entre elles en vue du service rendu à
l’usager.
- De développer le trait d’union avec la cité dans laquelle vivent plus de 90% des patients.
LES MISSIONS :
- Assurer aux usagers la place à laquelle ils peuvent prétendre au sein de l’hôpital.
- Favoriser une politique d’échanges (usagers, professionnels soignants, assistants des services sociaux,
associations d’usagers…) y compris par rapport aux pratiques professionnelles.
- Développer l’accès à la formation Usagers patients et familles et des représentants des Usagers
(Profamille/bientraitance/prise en charge des patients suicidaires/recherche du consentement/estime
de soi…).
- Favoriser l’information et la communication afin de dé-stigmatiser la souffrance psychique.
- Proposition d’aménagements spécifiques.
- Multiplier les actions culturelles à visée thérapeutiques (arthérapie, Culture à l’hôpital…).
LE PUBLIC CIBLE :
Les usagers patients suivis en intra ou en ambulatoire par le CH Esquirol. Les usagers familles.
LE FINANCEMENT :
Il est financé par le budget du CH Esquirol.
LE NOMBRE DE PLACES :
Sans objet.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Le pôle peut être sollicité :
- Par téléphone ou par courrier postal et/ou électronique
- A son accueil tous les après-midi
- Sur rendez-vous.
LES MOYENS HUMAINS :
CH Esquirol : 8 professionnels représentant un total de 1,4 ETP dont 2 à 0,5 ETP et 28 référents dans les unités
médicales.
Bénévoles d’associations : 40 réparties dans 12 structures.
LES COORDONNEES :
Adresse : 15, rue du Dr Marcland – 87025 Limoges Cedex
Tél : 05 55 43 10 95
Email : pdu@ch-esquirol-limoges.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 17
GROUPEMENT DE COOPERATION SANITAIRE SANTE MENTALE ET HANDICAP
DU LIMOUSIN
OBJECTIFS GENERAUX :
Le Groupement a pour objet de fédérer l'ensemble des établissements et acteurs sanitaires, sociaux et
médico-sociaux sur la région du Limousin autour de la définition et de la mise en œuvre d'une stratégie
cohérente commune dans le secteur de la santé mentale et du handicap.
LES MISSIONS :
 organisation des flux d'usagers
 diffusion des pratiques professionnelles et échanges de compétence
 mise à disposition de personnels médicaux et non médicaux
 évaluations internes et externes et évaluation des pratiques professionnelles (EPP) – appui et conseils
dans la mise en œuvre
Pour mettre en œuvre ces missions, le GCS Santé Mentale et Handicap du Limousin a mis en place des
commissions thématiques (handicap psychique et insertion professionnelle, circuit du médicament, accès
aux soins somatiques, etc…).
LE PUBLIC CIBLE :
L'ensemble des établissements et acteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux sur la région du Limousin
œuvrant dans le champ de la santé mentale et du handicap, y compris les associations d’usagers.
LE FINANCEMENT :
Les ressources du Groupement sont assurées par :
- la participation des membres, sous les formes suivantes
 une contribution financière des membres,
 une contribution en nature des membres,
 la mise à disposition de locaux, matériels ou de compétence
- des financements extérieurs notamment par l'agence Régionale de Santé, l'Etat, les collectivités
territoriales, les dons et legs, et des subventions obtenues suite à des appels à projets.
LE NOMBRE D’ADHERENTS ET TYPE DE STRUCTURES :
65 membres représentant 235 établissements (12 sanitaires, 43 médico-sociaux et sociaux, 7 associations
d’usagers et d’entraide, 2 associations de prévention, 2 MDPH).
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION : Limousin
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Demande d’adhésion qui doit être approuvée par l’assemblée générale
LES MOYENS HUMAINS :
Attaché d’Administration Hospitalière
LES COORDONNEES :
GCS Santé Mentale et Handicap du Limousin
15 rue du Docteur Marcland
87025 LIMOGES CEDEX
05.55.43.13 73
direction@ch-esquirol-limoges.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 18
STRUCTURES
DE PRISE EN CHARGE
DANS LE SANITAIRE
Centre Hospitalier Esquirol
Service social
Filière réhabilitation
Centre de proximité en santé mentale (CPSM)
Hôpitaux de jour hors CPSM
Équipe mobile psychiatrie et précarité
CT PRITH – 22-07-2016
Page 19
SERVICE SOCIAL CENTRE HOSPITALIER ESQUIROL
OBJECTIFS GENERAUX :
L’article 3 du décret N°2014-101 du 4 février 2014 précise : « Les assistants de service social apportent
leur concours à toute action susceptible de prévenir les difficultés sociales ou médico-sociales rencontrées
par la population ou d'y remédier. Ils assurent, dans l'intérêt de ces personnes, la coordination avec
d'autres institutions ou services sociaux et médico-sociaux ».
LES MISSIONS :
- Participer à l’élaboration et à l’évaluation du projet de vie de l’usager.
- Accueillir, informer sur les différents dispositifs, orientation et accompagner l’usager dans ses
démarches d’accès aux droits.
- Collaborer au traitement et à l’évaluation de problématiques sociales complexes en fonction du
projet de vie de l’usager, en croisant les regards sanitaire, social et médico-social.
- Contribuer au renforcement et à la valorisation des échanges entre les professionnels du champ
sanitaire, social et médico-social au bénéfice de la prise en charge du patient souffrant de
handicap psychique, mental ou de polyhandicaps.
- Agir dans le cadre de la coordination du parcours de soins et de vie de l’usager.
- Renseigner sur le dispositif de santé mentale.
LE PUBLIC CIBLE :
Tout usager pris en charge en intra et extra hospitalier (activité ambulatoire).
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
Entrées et sorties permanentes.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Tous types de prescription.
LES MOYENS HUMAINS :
1 cadre supérieur socio-éducatif
1 cadre socio-éducatif
30 assistants socio-éducatifs (dont 27 assistants de service social, 3 conseillères en économie sociale et
familiale).
LES COORDONNEES :
Centre Hospitalier Esquirol-Service Social-15 rue du Dr Marcland- 87025 Limoges cedex.
Tél : 05.55.43.12.40 ou 05.55.43.11.38
Mail : servicesocial@chesquirol-limoges.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 20
FILIERE REHABILITATION
OBJECTIFS GENERAUX :
Prise en charge de patient pour co-construire un projet de soins et de vie individualisé selon des modalités
d’hospitalisations différentes :
- L’unité de soins ZARIFIAN (hospitalisation à temps complet)-cf fiche détaillée
- L’unité de soins AVERROES (hospitalisation de semaine)-cf fiche détaillée
- L’unité de soins Centre d’Evaluation et de Réhabilitation (CER)-cf fiche détaillée
- L’hôpital de jour « Châtaigneraie »-cf fiche détaillée
- L’Atelier d’Activités Thérapeutiques (AAT)-cf fiche détaillée
LES MISSIONS :
Évaluation des troubles psychiques et des troubles cognitifs éventuels.
Évaluation des capacités d’autonomie.
Élaboration avec le patient et les proches d’un projet de soins et de vie personnalisé.
Développement d’aptitudes et de compétences nécessaires à la réinsertion sociale et/ou professionnelle.
Insertion sociale et professionnelle en lien avec les moyens du territoire sanitaire et/ou médico-social
(GEM, SAMSAH, SMS etc). Travail en réseau.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes entre 18 et 65 ans présentant :
- Une pathologie psychotique sans trouble majeur du comportement
- Un trouble grave de la personnalité
- Un trouble de l’humeur s’accompagnant de conséquences sur l’autonomie
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
Zarifian 15 lits / Averroes 15 lits / Janet bas 19 lits / CER 20 lits / AAT 14 lits / La Châtaigneraie
12 lits
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide soignant, agent des
services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
CH ESQUIROL : 15 rue de Dr Marcland 87025 LIMOGES Cedex
05-55-43-10-10
CT PRITH – 22-07-2016
Page 21
UNITE DE SOINS ZARIFIAN (TEMPS COMPLET)
OBJECTIFS GENERAUX :
Accueil de patients, souffrant d’une pathologie psychiatrique, après la phase aigüe, dans le cadre d’une
hospitalisation à temps complet sur la filière réhabilitation.
Co-construction d’un projet de soins et de vie individualisé.
LES MISSIONS :
Évaluation de la pathologie, voire du handicap/trouble psychique, et ses répercussions sur les capacités
d’autonomie.
Travail de psychoéducation concernant la pathologie, les traitements.
Développement d’aptitudes et de compétences nécessaires à la réinsertion sociale et/ou professionnelle.
Élaboration avec le patient et les proches d’un projet de soins et de vie personnalisé.
Projet de soins en partenariat avec les différentes structures intra et extra hospitalière (GEM, SAMSAH,
SMS etc).
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes entre 18 et 65 ans présentant :
- Une pathologie psychotique sans trouble majeur du comportement
- Un trouble grave de la personnalité
- Un trouble de l’humeur s’accompagnant de conséquences sur l’autonomie
Nécessitant des soins à temps complet.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
15 lits
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale d’un psychiatre du Centre Hospitalier Esquirol et après évaluation du psychiatre
de Zarifian.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide soignant, agent des
services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
Unité de soins ZARIFIAN – Psychiatre référent : Dr WALOCHA
CH ESQUIROL : 15 rue de Dr Marcland 87025 LIMOGES Cedex
Tél : 05-55-43-11-14
CT PRITH – 22-07-2016
Page 22
UNITE DE SOINS AVERROES (HOSPITALISATION DE SEMAINE)
OBJECTIFS GENERAUX :
Accueil de patients, atteints d’une pathologie psychiatrique, dans le cadre d’une hospitalisation de
semaine (du lundi au vendredi).
Finalisation et mise en œuvre du projet de soins personnalisé, préparation à la sortie d’hospitalisation.
LES MISSIONS :
Poursuite du travail thérapeutique initié sur Zarifian, d’éducation thérapeutique, de psychoéducation, de
préparation à la sortie d’hospitalisation et insertion dans le tissu social et/ou professionnel.
Travail en réseau avec champ sanitaire, médico-social et social.
Travail sur des visites et des permissions au domicile du patient.
LE PUBLIC CIBLE :
Patient entre 18 et 65 ans, stabilisé, permettant un travail d’autonomisation présentant :
- Une pathologie psychotique sans trouble majeur du comportement
- Un trouble grave de la personnalité
- Un trouble de l’humeur s’accompagnant de conséquences sur l’autonomie
Nécessitant des soins à temps partiel.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
15 lits
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale d’un psychiatre du Centre Hospitalier Esquirol et après évaluation du psychiatre
d’Averroès.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide soignant, agent des
services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
Unité de soins AVERROES
CH ESQUIROL : 15 rue de Dr Marcland 87025 LIMOGES Cedex
05-55-43-33-27
CT PRITH – 22-07-2016
Page 23
CENTRE D’EVALUATION ET DE REHABILITATION (CER)
OBJECTIFS GENERAUX :
Évaluation et prise en charge du handicap psychique et de ses répercussions, pour une préparation à
l'insertion sociale et/ou professionnelle et/ou scolaire.
LES MISSIONS :
Afin de mettre en place un projet socio-professionnel :
1- Évaluation spécifique du handicap psychique (clinique, neuropsychologique et fonctionnelle)
2- Réhabilitation ciblée sur les dimensions liées au travail
3- Travail sur la réinsertion professionnelle en partenariat avec :
- le milieu ordinaire
- le milieu protégé
- la MDPH
Hospitalisation de jour sur un rythme de type professionnel (35h/semaine).
Prise en charge à travers des contrats individualisés passés entre le patient et l'équipe.
Prise en charge de groupes restreints.
LE PUBLIC CIBLE :
Patients stabilisés, dans les premières phases de la maladie.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
20 places
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale d’un psychiatre et après évaluation du psychiatre du CER.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide-soignant, agent des
services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
CH ESQUIROL : 15 rue de Dr Marcland 87025 LIMOGES Cedex
05-55-43-10-83
CT PRITH – 22-07-2016
Page 24
ATELIER D’ACTIVITES THERAPEUTIQUES (AAT)
OBJECTIFS GENERAUX :
Permettre aux patients une médiation par le travail pour impulser une dynamique vers un projet social
et/ou professionnel.
LES MISSIONS :
Accueil sur la semaine à temps partiel ou à plein temps.
Accompagnement à la remobilisation au travail par le biais de :
- l’entretien et aménagement d’espaces verts ;
- l’entretien des abords de certaines structures dépendant de l’hôpital (hôpitaux de jour situés en dehors
du site) ;
- la réalisation d’activités manuelles autour du travail du bois.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes atteintes d’une pathologie psychique évoluant au long cours dont l’état de santé stabilisé
permet d’envisager une activité professionnelle.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
14 places.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale d’un psychiatre du Centre Hospitalier Esquirol et après évaluation du psychiatre
de l’AAT.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, assistant socio-éducatif, moniteur d’atelier, animatrice.
LES COORDONNEES :
Rue Jean Baptiste Ruchaud 87000 Limoges
Tél : 05 55 10 22 89
CT PRITH – 22-07-2016
Page 25
HOPITAL DE JOUR « LA CHATAIGNERAIE »
OBJECTIFS GENERAUX :
Mise en place de projet de vie au long cours.
Prévenir ou limiter le recours à l’hospitalisation à temps complet.
LES MISSIONS :
Poursuite du travail thérapeutique, d’éducation thérapeutique, de préparation à la sortie d’hospitalisation
et insertion dans le tissu social et/ou professionnel.
Poursuite de la prise en charge en axant le travail sur la reprise d’autonomie :
- restructuration des déficits neuro-cognitifs.
- renforcement de l’autonomie et des compétences sociales.
Travail en réseau avec champ sanitaire et/ou médico-social et social.
LE PUBLIC CIBLE :
Patients stabilisés relevant de la filière réhabilitation.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
12 places.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale d’un psychiatre du Centre Hospitalier Esquirol et après évaluation du psychiatre
de la Châtaigneraie.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide soignant, agent des
services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
CH ESQUIROL : 15 rue de Dr Marcland 87025 LIMOGES Cedex
Tél : 05-55-43-11-50
CT PRITH – 22-07-2016
Page 26
CENTRE DE PROXIMITE EN SANTE MENTALE (CPSM)
OBJECTIFS GENERAUX :
Réunir sur un même site un Centre Médico-Psychologique (CMP) pour des consultations et un Hôpital de
Jour (HJ) dédiés à la psychiatrie adulte.
Il apporte un appui en santé mentale aux professionnels et offre une réponse de proximité à tous les
usagers.
LES MISSIONS :
Au niveau du CMP, sont assurées des consultations bilans/diagnostics et de suivis, par des psychiatres,
psychologues, infirmiers ou assistants socio-éducatifs. L’usager peut se présenter spontanément pour une
évaluation. Un suivi et/ou une orientation vers la filière de soins la plus adaptée lui sera proposé.
Au niveau de l’HJ, sont assurées des prises en charge journalières. Elles visent à prévenir le recours à des
hospitalisations à temps complet ou à y faire suite. Les activités à visée thérapeutique sont adaptées aux
besoins des patients.
Travail en pluridisciplinarité et réseau.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes ayant besoin d’un suivi psychiatrique ne nécessitant pas d’hospitalisation complète ou, si
besoin, après une hospitalisation.
Accueil des patients présentant des troubles psychiques avec pour objectif le soutien et le maintien de la
personne dans son environnement habituel.
LE FINANCEMENT : Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
CPSM du Val de Vienne : 12 places HJ, CMP sur RDV
CPSM du Bassin Arédien : 20 places HJ, CMP sur RDV
CPSM du Haut Limousin : 20 places HJ, CMP sur RDV
CPSM de Van Gogh-Limoges : 90 places sur 3 HJ, CMP sur RDV
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Au niveau du CMP, tout type de prescription.
Au niveau de l’HJ, prescription médicale et après évaluation du psychiatre.
LES MOYENS HUMAINS : Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide
soignant, agent des services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
CPSM du Val de Vienne : Avenue de Précoin – 87205 Saint-Junien
CPSM du Bassin Arédien : 4 rue Paul Bert 87700 St Yrieix La Perche
CPSM du Haut-Limousin : 8 rue Georges Sand 87190 Magnac-Laval
CPSM Van Gogh-Limoges : 10 rue du Petit Tour 87000 Limoges
Tél : 05 55 43 13 33
CT PRITH – 22-07-2016
Page 27
HOPITAUX DE JOUR HORS CPSM
OBJECTIFS GENERAUX :
L’hôpital de jour est un mode d’hospitalisation qui concerne des personnes dont l'état de santé nécessite
des soins, continus ou discontinus (une à plusieurs demi-journées par semaine). C’est une alternative à
l'hospitalisation complète.
LES MISSIONS :
Permettre l’indépendance, l’autonomie psychique, le retour à un processus dynamique de l’usager.
Maintien des potentiels et des capacités dans les domaines cognitifs, dans l’acceptation de la maladie et
du traitement, dans les relations sociales et familiales, dans les actes de la vie quotidienne.
Activités thérapeutiques (réhabilitation sociale, remédiation cognitive, culino-thérapie, etc.)
Favoriser le maintien à domicile.
Travail pluridisciplinaire et en réseau.
LE PUBLIC CIBLE :
Orientation et prise en charge du public selon le projet thérapeutique de chaque hôpital de jour.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
HJ Mosaïques: 12 places / HJ Saint Leonard de Noblat: 15 places / HJ Rougerie: 20 places / HJ La
Chataigneraie: 12 places.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute-Vienne en priorité.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale du Centre Hospitaliser Esquirol et après évaluation du psychiatre des HJ.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecin, psychologue, cadre de santé, infirmier, assistant socio-éducatif, aide soignant, agent des
services hospitaliers.
LES COORDONNEES :
HJ La Chataigneraie : 39 rue Jean Baptiste Ruchaud 87000 Limoges.
HJ Saint Leonard de Noblat : rue Dominique Lamazière 87400 Saint Leonard de Noblat.
HJ Mosaïques : 49 rue Victorien Sardou 87000 Limoges.
HJ Rougerie : 15 rue du Dr Marcland 87000 Limoges.
Tel : 05-55-43-10-10.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 28
EQUIPE MOBILE PSYCHIATRIE PRECARITE (EMPP)
OBJECTIFS GENERAUX :
SANTE MENTALE ET PRECARITE
Offrir un accès aux soins en santé mentale aux personnes en situation de grande précarité, en rupture
sociale et médicale.
Amener ces personnes à des soins adaptés à leurs pathologies avec l’aide des filières concernées.
Apporter un soutien psychologique aux bénévoles des associations souvent en difficulté face à la maladie
mentale.
LES MISSIONS :
Consultations à l’EMPP ou dans certaines Maisons du Département de la Haute Vienne.
Permanences dans les associations caritatives ou humanitaires.
Collaboration avec les travailleurs sociaux des Maisons de la Solidarité et les bénévoles des associations.
- Entretiens individuels.
- Groupes de parole.
- Réunion d’information et de soutien avec les bénévoles et salariés des associations.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes en situation de grande précarité et de rupture sociale et médicale.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
En fonction de la file active.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Sur prescription médicale, sociale ou à la demande directe des personnes en situation de grande précarité
en rupture médicale et sociale.
LES MOYENS HUMAINS :
Médecins, cadre de santé, infirmiers, assistant socio-éducatif, psychologue, secrétaire.
LES COORDONNEES :
10 rue du petit tour 87000 LIMOGES
Tél : 05 55 43 12 07
CT PRITH – 22-07-2016
Page 29
STRUCTURES
SOCIALES
ET
MEDICO SOCIALES
Groupe d’entraide mutuelle (GEM)
Unité d’évaluation, de réentrainement et d’orientation sociale et/ou
professionnelle (UEROS)
Établissements et services d’aide par le travail (ESAT)
Service d’accompagnement médico social adulte handicapé (SAMSAH)
Service d’accompagnement à la vie sociale (SAVS)
Pôle social SATHE 87
CT PRITH – 22-07-2016
Page 30
LES GROUPES D’ENTRAIDE MUTUELLE (GEM)
ASSOCIATION PRISM
LES OBJECTIFS GENERAUX :
- Permettre à des adultes qui souffrent de troubles psychiques de sortir de leur isolement, de leur
solitude.
- Leur permettre de recréer et maintenir des liens sociaux.
- Redonner confiance en soi.
LES MISSIONS :
- Créer un accueil en dehors des soins permettant l’écoute, l’échange convivial, l’aide mutuelle, le choix
et l’organisation d’actions culturelles et de loisirs.
- Accompagner l’association d’adhérents pour la réalisation d’activités.
LE PUBLIC CIBLE :
- Des personnes adultes en situation de fragilité liée à des troubles psychiques.
- Des personnes désireuses de rompre leur isolement.
LE FINANCEMENT :
ARS.
LE NOMBRE DE PLACES :
Pas de nombre de places limitées.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
- Limoges
- Saint-Junien
- Saint-Yrieix
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Accès immédiat - Pas de prescriptions formalisées – Suggestions par des assistantes sociales, médecins
psychiatres (notamment du CH d’Esquirol)
LES MOYENS HUMAINS :
Des animateurs et une AMP.
LES COORDONNEES :
GEM- Association PRISM
Résidence des marronniers
10 rue André Antoine
87 000 Limoges
Tél. : 05 55 37 56 08
Mail : gem187@hotmail.fr
CT PRITH – 22-07-2016
GEM - Association PRISM
3 rue Junien Rigaud
87200 Saint-Junien
Tél. : 05 55 02 09 70
Mail : gemstjunien@orange.fr
GEM - Association PRISM
4 place Fontaine Pissarote
87500 Saint-Yrieix la perche
Tél. : 05 55 09 79 96
Mail : gemstyrieix@orange.fr
Page 31
UNITE D’EVALUATION, DE REENTRAINEMENT ET D’ORIENTATION SOCIALE ET/OU
PROFESSIONNELLE (UEROS) - LIMOGES
OBJECTIFS GENERAUX :
Structure médico-sociale d’évaluation, de E
réentrainement
et d’orientation vers un projet de réinsertion sociale
ET PRECARITE
et/ou professionnel réaliste et réalisable pour personnes cérébro lésées.
LES MISSIONS :
Évaluation globale des séquelles physiques et cognitives, des difficultés rencontrées dans les activités de la vie
quotidienne, des difficultés médico-sociales, des aspects psychologiques et affectifs, des difficultés rencontrées
par la famille.
Objectifs de réentrainements individualisés avec séances individuelles et collectives.
Mise en situations de vie familiale, sociale, scolaire, associative ou professionnelle.
Temps de synthèse et d’ajustement du projet personnel avec les capacités du stagiaire.
Accompagnement vers l’émergence et l’élaboration d’un projet de réinsertion sociale et/ou professionnel
réaliste et réalisable.
Suivi et accompagnement des stagiaires et de leurs familles à l’issue du stage.
LE PUBLIC CIBLE :
Accueil de personnes cérébro-lésées sur orientation MDPH.
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement.
LE NOMBRE DE PLACES :
6 places.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Orientation MDPH et validation du médecin de l’UEROS
LES MOYENS HUMAINS :
 psychologue - coordinatrice
 médecin
 assistante socio-éducatif
 conseillère en économie sociale et familiale
 ergothérapeutes
 psychologue du travail
 neuropsychologue
 secrétaire
 ASH
LES COORDONNEES :
CH Esquirol – Pavillon Lou Cantou - 39 rue J.B. Ruchaud 87000 Limoges
Téléphone : 05 55 43 11 85
CT PRITH – 22-07-2016
Page 32
ETABLISSEMENT ET SERVICE D’AIDE PAR LE TRAVAIL (ESAT)
L’OBJECTIF :
Proposer des activités diverses à caractère professionnel, ainsi qu’un soutien médico-social et éducatif aux
personnes handicapées dont les capacités de travail ne leur permettent pas, momentanément ou durablement,
de travailler dans une entreprise ordinaire ou dans une entreprise adaptée.
LES MISSIONS :
Faire accéder à une vie sociale et professionnelle, la plus intégrante possible grâce à l’exercice d’activités
professionnelles diversifiées et à des conditions de travail aménagées :
- Proposer une activité professionnelle adaptée.
- Favoriser l’accès à des actions d’entretien des connaissances, de maintien des acquis scolaires et de
formation professionnelle ainsi que des actions éducatives d’accès à l’autonomie et d’implication dans
la vie sociale.
LE PUBLIC CIBLE :
Adultes en situation de handicap mental ou psychique, présentant des difficultés d’adaptation en milieu
ordinaire de travail ou ayant besoin d’un soutien psychologique, médical ou socio-éducatif et bénéficiant d’une
orientation par la CDAPH.
LE FINANCEMENT :
ARS pour le budget de fonctionnement.
LE NOMBRE DE PLACES :
Des places dédiées au niveau de l’ESAT Envol et des places mobilisables dans les autres ESAT
LA ZONE GEOGRAPHIQUE D’INTERVENTION :
Haute-Vienne.
LES MODALITES DE MOBILISATION :
- MDPH pour une demande d’orientation.
- Les établissements pour les secteurs d’activité professionnelle et les modalités d’admission.
LES MOYENS HUMAINS :
Éducateurs techniques spécialisés, moniteurs d’ateliers, service social.
LES COORDONNEES / CONTACT :
ESAT L’ENVOL
16 rue Hubert Curien
87000 Limoges – Tél : 05 55 32 16 05
CT PRITH – 22-07-2016
Page 33
Structure
Adresse
Téléphone
Direction
E-mail
ESAT André
CHEVALIER
1, impasse des
Maisons Neuves
87300 Bellac
05 55 60 93 40
Pascal HUGUET
fabrice.dexet@alefpa.asso.fr
philippe.bourcy@alefpa.asso.fr
veronique.barriat@alefpa.ass.fr
ESAT Eymoutiers
Les Ribières de
Bussy – B.P 40
– 87120
Eymoutiers
05 55 69 22 96
Claudette
VERGER
contact.les-arsses@alefpa.asso.fr
Site Isle : 18-20
avenue des
Bayles – 87170
Isle
Site Glandon :
La Chabanie –
87500 Glandon
05 55 49 10 00
ESAT APSAH
104 avenue des
Ruchoux –
87060 Limoges
05 55 77 14 23
Chrystèle
BARRET
esat@apsah.asso.fr
ESAT l'ENVOL
16, rue Hubert
Curien
ZI Romanet
87000 Limoges
05 55 32 06 15
Teddy
GOURINEL
esatcomptabilite@prism87.fr
ESAT CDTPI
ESAT
87
CT PRITH – 22-07-2016
Eric
CHEVROLET
administration@cdtpi.fr
Page 34
Activité
Espaces verts
(aménagement et
entretien), entretien de
locaux et de bâtiments.
Espaces verts, bois de
chauffage, travaux de
clôture, buanderie,
blanchisserie/repassage,
travaux d’imprimerie
(reprographie,
imprimerie,
photocopies.)
Espaces verts, Montage
d’appareillage électrique,
entretien des locaux
couture/repassage/confec
tion, menuiserie, travaux
d’imprimerie,
blanchisserie,
maçonnerie, soustraitance diverse.
Restauration de chaises,
menuiserie, tapisserie,
espaces verts,
blanchisserie, soustraitance
(conditionnement,
façonnage d’appareils
notamment électriques)
Blanchisserie,
menuiserie, soustraitance; restauration et
fabrication de meubles,
emballage, services aux
entreprises (divers petits
travaux, travail à façon.),
service aux entreprise
Référent
formation
Nb
TH
Philippe
BOURCY
44
Claudette
VERGER
50
Ludovic
SIMON
Monika
BARTOLD
150
Sabine
BROTHALER
Chrystèle
BARRET
126
Teddy
GOURINEL
72
Laura
MEUNIER
ESAT DELTA
PLUS 87
8 rue Boileau
87350 Panazol
05 55 35 49 50
Luc CAMISASSI
direction-th@deltaplus87.fr
ESAT Les Seilles
Chemin des
Seilles – 87200
St-Junien
05 55 43 83 40
Anne Laure
BOURREAU
cat.lesseilles@wanadoo.fr
ESAT La Ribière
19, rue
Archimède –
87000 Limoges
05 55 70 79 60
Géraldine
LEYMARIE
esat.laribiere@amisdelatelier.org
ESAT de l’ARAI
6 routes de
Lascaux - Le
Bourg
87240 St
Laurent Les
Églises
05 55 56 58 92
Christelle
GARREAU
esat0356@orange.fr
ESAT hors les
murs SOFAITE
14 rue
Cruveilhier –
87000 Limoges
05 55 34 43 17
Caroline
CHERBEIX
accueil@trisomie21hautevienne.org
ESAT
87
CT PRITH – 22-07-2016
Page 35
Activités de soustraitance (petit montage
appareillage électrique,
repassage et
blanchisserie), petits
travaux simples de
couture, entretien
espaces verts, nettoyage
des locaux, fabrication
de palettes et de
cartonnage
Sous-traitance
cartonnage, détachement
d'équipes en entreprise,
conditionnement divers,
prestations de services,
espaces verts.
Luc
CAMISASSI
189
Anne-Laure
BOURREAU
64
Espaces verts,
menuiserie,
blanchisserie, restaurant,
entretien des locaux,
sous-traitance, traiteur et
repas extérieur
Entretien espaces verts,
blanchisserie,
restauration, traiteur,
nettoyage des locaux
Géraldine
LEYMARIE
113
Florence
DUPIC
50
Mise à disposition de
personnels sur des
activités proposées dans
les entreprises et
collectivités utilisatrices,
(Aide cuisinier.
Nettoyage des locaux.
Magasinage. Entretien
bâtiments. Standard)
Caroline
CHERBEIX
23
SERVICE D’ACCOMPAGNEMENT MEDICO-SOCIAL POUR ADULTES HANDICAPES
(SAMSAH)-PRISM
LES OBJECTIFS GENERAUX :
Les SAMSAH font suite aux orientations de la loi 02 janvier 2002, préconisant le libre choix du mode de vie des
personnes handicapées. De ce fait l'objectif est d'assurer des missions contribuant à la réalisation de leur projet
de vie par un accompagnement médico-social adapté comportant des prestations de soins.
LES MISSIONS :
Accompagnement dans les actes de la vie quotidienne / Maintien des acquis-développement des potentialités /
Expression du choix et du consentement / Accompagnement social et médico-social en milieu ouvert /
Stimulation et participation à la vie sociale / Accompagnement dans les loisirs, la culture et les activités
sportives / Stimulation dans la relation aux autres / Coordination, maintien et accompagnement coordonné
dans les prises en charge médicales et pour l’accès aux soins tant somatiques que psychiatriques / Garantir la
coordination et la cohérence des différents intervenants jouant un rôle formel ou informel auprès de la
personne / Soutien à l'apprentissage et à l'autonomie / Aide afin d'identifier et d’acquérir les moyens
nécessaires à une intégration et à un rôle social satisfaisants / Accompagnement vers la promotion et le
maintien des capacités d'insertion professionnelle, scolaire ou universitaire / Soutien dans le maintien des liens
affectifs avec l'environnement (famille, proches, aidants) / Suivi social, éducatif et psychologique régulier-bilan
psycho cognitif / Soutien psychologique / Conseils personnalisés / Lutte contre la stigmatisation du handicap
psychique liée à la méconnaissance et à la crainte.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes en situation de handicap psychique sur orientation de la CDAPH et dont les troubles psychiatriques
sont stabilisés : schizophrénie, troubles bipolaires, névroses invalidantes, troubles de la personnalité.
LE FINANCEMENT :
Conseil Départemental et assurance maladie. Gratuité pour les usagers.
LE NOMBRE DE PLACES :
39 places.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Département de la Haute Vienne.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
- Accompagnement sur notification de la CDAPH. Durée d'un an éventuellement renouvelable.
- Service ouvert toute l'année du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00.
- Intervention à domicile, rencontre dans les locaux du SAMSAH-PRISM ou dans tout autre lieu où la
personne a besoin d'un accompagnement en coordination avec les référents.
- Permanence téléphonique.
- Rythme des rencontres dont le minimum est fixé à 3 heures par semaine.
LES MOYENS HUMAINS :
Directrice, secrétaire, éducateurs spécialisés, infirmières, assistantes sociales, techniciennes d'intervention
sociale et familiale, psychologue et médecins.
LES COORDONNEES :
9 rue Gabriel Fauré 87000 Limoges
tel:0555771292 / port:0670643311 / fax:0555790234 / mail:samsah@prism87.fr
Accès ligne bus n°2 arrêt Bellevue
CT PRITH – 22-07-2016
Page 36
Service d’Accompagnement à la vie sociale (SAVS)
SAPHAD (Service d’accompagnement pour personnes handicapées à domicile)
LES OBJECTIFS :
- Favoriser l’autonomie et la prise en charge des besoins fondamentaux.
- Assurer le maintien des compétences acquises.
- Favoriser l’insertion sociale et culturelle.
LES MISSIONS :
Accompagnement dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un projet de vie de la personne handicapée :
logement, insertion professionnelle, santé, accès aux loisirs sport et culture, aide administrative et budgétaire,
déplacements,….
LE PUBLIC CIBLE :
Bénéficiaires de la loi de 2005. Adultes handicapés avec des difficultés dans la vie courante.
LES PARTENAIRES :
Cap emploi, Missions locales, Pôle emploi, centres hospitaliers, services sociaux, réseau associatif, MDPH, CAF,
CPAM, MSA…
LE FINANCEMENT :
Dotation globale de financement, Conseil départemental de la Haute-Vienne.
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
Entrées et sorties permanentes.
LA ZONE GEOGRAPHIQUE INTERVENTION :
Haute-Vienne
LES MODALITES DE MOBILISATION :
Notification de la MDPH.
LES MOYENS HUMAINS :
Équipe pluridisciplinaire à géométrie variable :
- Travailleurs sociaux
- Personnels médicaux et non médicaux
LES COORDONNEES / CONTACTS :
- SAPHAD André Chevalier Bellac (ALEFPA) : Philippe BOURCY (05 55 60 93 40)
- SAPHAD des ARSSES (ALEFPA) : Claudette VERGER (05 55 69 69 22 96)
- SAPHAD Sud-Ouest Haute-Vienne (CDTPI) : Eric CHEVROLET (Isle : 05 55 01 99 53 / Glandon : 05 55 09
80 47)
- SAPHAD Limoges et périphérie (Delta Plus) : Lydie MAUPOIX (05 55 35 49 50)
- SAPHAD Département pour personnes avec handicap moteur (APF):Muriel REYROLLE (05 55 33 97 67)
CT PRITH – 22-07-2016
Page 37
Service d’Accompagnement à la vie sociale (SAVS) pour les publics en ESAT
LES OBJECTIFS :
- Favoriser l’autonomie et la prise en charge des besoins fondamentaux.
- Assurer le maintien des compétences acquises.
- Favoriser l’insertion sociale et culturelle.
LES MISSIONS :
Accompagnement dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un projet de vie de la personne handicapée :
logement, insertion professionnelle, santé, accès aux loisirs sport et culture, aide administrative et budgétaire,
déplacements,….
LE PUBLIC CIBLE :
Bénéficiaires de la loi de 2005. Adultes handicapés avec des difficultés dans la vie courante.
LE FINANCEMENT :
Dotation globale de financement, Conseil départemental de la Haute-Vienne.
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
Entrées et sorties permanentes.
LA ZONE GEOGRAPHIQUE INTERVENTION :
Haute-Vienne
LES MODALITES DE MOBILISATION :
Notification de la MDPH.
LES MOYENS HUMAINS :
Équipe pluridisciplinaire à géométrie variable :
- Travailleurs sociaux
- Personnels médicaux et non médicaux
LES COORDONNEES / CONTACTS : (Voir ESAT ci-dessus)
- SAVS ALEFPA (ESAT André Chevalier, ESAT Eymoutiers)
- SAVS APSAH
- SAVS Delta Plus
- SAVS Trisomie 21 (ESAT SOFAITE)
- SAVS Amis de l’Atelier (ESAT La Ribière)
- SAVS APEHISJ (ESAT Les Seilles)
- SAV ARAI
CT PRITH – 22-07-2016
Page 38
POLE SOCIAL - SATHE 87
L’OBJECTIF :
Proposer aux personnes handicapées suivies par CAP EMPLOI 87 ou le SAMETH 87 un accompagnement
social, chaque fois que celui-ci s’avère nécessaire pour entreprendre ou poursuivre une démarche d’accès à
l’emploi en milieu ordinaire de travail (public CAP EMPLOI) ou de maintien dans l’emploi en cas de risque
d’exclusion lié au handicap (public SAMETH).
LES MISSIONS :
Accompagnement individuel, conduit par un travailleur social, visant à diminuer ou faire disparaître l’impact
des obstacles de nature « sociale » se présentant comme un frein à l’insertion professionnelle en milieu
ordinaire de production (public CAP EMPLOI) ou au maintien dans l’emploi (public SAMETH) :
Cet accompagnement porte sur deux registres principaux :
- Autonomie familiale et sociale :
1. Économique (ressources, dettes, aides financières, couverture sociale,…).
2. Santé (accès aux soins curatifs et préventifs, accès aux soins spécialisés curatifs, intégration
de la problématique « deuil » lié au handicap.).
3. Logement (résolution de problème de logement, foyer ou habitat individuel et autonome).
4. Mobilité (accès au permis de conduire, utilisation des transports en commun).
5. Environnement familial (mode de garde des enfants, problématique de séparation de couple
avec pension alimentaire, droits de garde, de visite).
- Apprentissage et vie sociale :
6. Accès aux loisirs
7. Actions citoyennes
LE PUBLIC CIBLE :
Les personnes handicapées déjà accompagnées par CAP EMPLOI 87 ou le SAMETH 87.
LA PRESCRIPTION :
- CAP EMPLOI 87
- SAMETH 87
LES MOYENS ET COMPETENCES :
- Conseiller social
LES COORDONNEES :
POLE SOCIAL 87 – SATHE 87 - Immeuble Le Rhin (3ème étage)
38 rue Rhin et Danube - 87280 LIMOGES
TEL 05.55.38.89.70 - FAX 05.55.38.89.71
contact@polesocial87.fr
Ligne de bus : N° 20 – Pôle Fougeras - arrêt Léon Dhéralde
Ligne du bus : N°10 – arrêt Beaubreuil Centre Commercial
CT PRITH – 22-07-2016
Page 39
STRUCTURES
DE PRISE EN CHARGE
INSERTION
PROFESSIONNELLE
Pôle emploi
Mission locale agglomération de Limoges
Mission locale rurale de la Haute-Vienne
Plan local pour l’insertion et l’emploi de la communauté d’agglomération
Limoges métropole
Accompagnement renforcé pour l’emploi pour le territoire hors agglomération
de Limoges
Cap emploi
CT PRITH – 22-07-2016
Page 40
POLE EMPLOI
LES OBJECTIFS :
- Aider à l’insertion ou à la réinsertion professionnelle des demandeurs d’emploi.
- Aider au recrutement pour les employeurs.
- Accueillir et indemniser des demandeurs d’emploi.
LES MISSIONS :
- L’accueil et l’inscription des demandeurs d’emploi
- Le versement des allocations des demandeurs d’emploi indemnisés
- L’accompagnement de chaque demandeur d’emploi dans sa recherche d’emploi jusqu’au placement
(formation, aides à la mobilité…)
- L’orientation des demandeurs d’emploi vers la formation
- La prospection du marché du travail en allant au-devant des besoins des entreprises
- L’aide aux entreprises dans leurs recrutements (du diagnostic au suivi de l’intégration des
salariés dans l’entreprise)
LE PUBLIC CIBLE :
- Personnes bénéficiaires ou non bénéficiaires de l’obligation d’emploi
- Entreprises
LA ZONE GEOGRAPHIQUE D’INTERVENTION :
Haute-Vienne
LES MODALITES DE MOBILISATION :
5 agences en Haute-Vienne : lieu unique pour tous les services.
Les services liés à l’indemnisation et au placement sont disponibles sur un même lieu : entretiens d’inscription,
accompagnement, suivi des demandeurs d’emploi, étude des droits aux allocations, ateliers d’aide à la
recherche d’emploi, contacts avec des employeurs, conseiller personnel pour les chercheurs d’emploi,
conseiller référent pour les entreprises.
1 agence régionale de services spécialisés et 1 plate-forme mutualisée.
LES COORDONNEES / CONTACTS :
 Téléphone – un numéro unique :
Pour les demandeurs : 39 49 afin de se renseigner ou effectuer une démarche
Pour les entreprises : 39 95 un mode de contact, simple et rapide
 Internet - site multiservices : www.pole-emploi.fr
Pour les demandeurs d’emploi : s’inscrire, rechercher des offres, actualiser sa situation...
Pour les entreprises : déposer une offre, rechercher un candidat...
 Contact pour les partenaires :
Correspondante départementale TH : Anne PERUCAUD
Pôle emploi de Limoges Ventadour 18 rue Paul Claudel 87000 Limoges
Mail : anne.perucaud@pole-emploi.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 41
Coordonnées des Agences :
 Agence de Bellac :
4 ter rue du Cdt Arbellot – 87300 Bellac
 Agence de St-Junien :
2 avenue Anatole France – CS 70093
87205 St-Junien Cedex
 Agence de St-Yrieix :
Rue du 8 mai 1945 – CS 80087
87500 St-Yrieix La Perche
 Agence de Limoges Ventadour :
18, rue Paul Claudel - 87000 Limoges
 Agence de Limoges Leclerc :
135, avenue du Général Leclerc – 87000 Limoges
Horaires d’ouverture des agences :
Lundi au vendredi : 8h30 – 12h30 en flux
Lundi, mardi, mercredi : 12-30 – 16h30 sur rendez-vous
Vendredi : 12h30 – 15h30 sur rendez-vous
CT PRITH – 22-07-2016
Page 42
MISSION LOCALE DE L’AGGLOMERATION DE LIMOGES
L’OBJECTIF GENERAL :
Accompagner les jeunes de 16 à 25 ans dans une démarche d’insertion sociale et professionnelle.
LES MISSIONS :
D’initiative locale, les missions locales remplissent une mission de service public, inscrite dans le code du travail
depuis 2006. Elles offrent à chaque jeune un service d’égale qualité sur tout le territoire.
La Mission Locale de l'Agglomération de Limoges accueille, informe, oriente et accompagne les jeunes en
construisant avec eux leur parcours personnalisé vers l’emploi. Elle leur apporte un appui dans leur recherche
d’emploi ainsi que dans leurs démarches d’accès à la formation, à la santé, au logement, aux droits, à la
citoyenneté.
Au cours de son parcours, chaque jeune est mis en relation avec le professionnel le plus à même de l’aider à
solutionner un problème ou à lever un frein rencontré.
La Mission Locale de l'Agglomération de Limoges est opérateur du conseil en évolution professionnelle - CEP. À
ce titre elle délivre un appui à l’élaboration et à la concrétisation des projets personnels d’évolution
professionnelle des actifs qui en expriment le besoin et, le cas échéant, des projets de formation associés visant
à accroître leurs aptitudes, compétences et qualifications professionnelles, en lien notamment avec les besoins
économiques existants et prévisibles dans les territoires.
LE PUBLIC CIBLE :
Jeunes âgés de 16 à 25 ans, en démarche d’insertion, sortis du système scolaire.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
La Mission Locale de l'Agglomération de Limoges couvre le territoire du Pays de Limoges, 2 communautés de
communes, 28 communes. Elle maille le territoire à l’aide de 3 antennes implantées dans des quartiers
prioritaires de la politique de la ville et 11 permanences dont une en maison d’arrêt et une sur le quartier des
Portes Ferrées.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Accueil du public en libre accès sur les espaces ressources, c’est-à-dire sur le siège, en centre-ville et sur les 3
antennes. Les jeunes sont reçus en individuel ou collectif, en fonction de leur lieu d’habitation. Le site internet
de la Mission Locale de l'Agglomération de Limoges permet de localiser l’antenne ou la permanence dont
dépend le jeune.
L’offre de services de la Mission Locale de l'Agglomération de Limoges s’inscrit dans le cadre défini dans le
protocole national des Missions Locales :



Repérer, accueillir, informer et orienter les jeunes.
Elle accompagne les jeunes dans l’élaboration de leur projet en traitant chaque situation individuelle
dans sa globalité.
Accompagner les parcours d’insertion.
La mission locale assure le droit à l’accompagnement des jeunes tout au long de leur parcours jusqu’à
l’emploi durable et leur autonomie sociale. Elle mobilise et prescrit pour cela divers dispositifs relevant
des politiques de l’emploi (formation, prestations, CIVIS, CUI/CAE, CUI/CIE, Emploi d’Avenir…) au profit
des jeunes, en lien avec les entreprises et les partenaires locaux. Cet accompagnement est renforcé
pour les publics ayant le moins d’opportunités et notamment auprès des jeunes NEET avec la mise en
œuvre de l’expérimentation Garantie Jeunes à compter d’avril 2015.
Agir pour l’accès à l’emploi.
Afin de réaliser cette ingénierie des parcours, la mission locale propose une offre de service en
CT PRITH – 22-07-2016
Page 43
direction des employeurs locaux et des acteurs du monde économique du bassin d’emploi. Elle travaille
avec les employeurs dans le cadre de la promotion des mesures d’aide à l’emploi et de l’alternance
notamment (prospection, job dating, aide à la formalisation des besoins, diffusion des offres et
rapprochement des candidats…). Elle accompagne depuis fin 2012 les Emplois d’Avenir : prospection,
rapprochement et contractualisation, ingénierie de parcours formation.
LES MOYENS HUMAINS :
L’équipe composée est de 42 collaborateurs et collaboratrices à fin septembre 2015 :
 Pôle accueil, composé de 7 chargés d’accueil, un par Antenne, et 4 en centre-ville, chargés de l’accueil
physique et téléphonique. Ils donnent un 1er niveau d’information au public, en individuel et lors du
module 1er accueil, orientent éventuellement vers un autre service, accompagnent et animent l’espace
documentaire des antennes.
 Pôle Accompagnement qui comprend la majorité des salariés, 17 conseillers et conseillères chargés de
l’accueil, l’orientation, l’accompagnement socio professionnel du public.
 Pôle Relation Entreprises chargé de la relation employeur (prospection, aide à la définition des besoins,
négociation de mesures d’aide à l’emploi et accompagnement administratif des dossiers de demande
d’aide, rapprochement de candidats positionnés par le Pôle Accompagnement), et aussi, l’organisation
des actions collectives (job dating, tremplins,…). C’est une équipe de 4 conseillers qui intègre dans son
fonctionnement la chargée de médiation en charge du parrainage et simulations entretiens
d’embauche.
 Espace permanent de recherche d’emploi en charge des ateliers individuels et collectifs de TRE (CV,
lettre de motivation, club, CV vidéo…), 2 animatrices.
 Un nouveau Pôle, le Pôle Garantie Jeunes a été créé cette année, pour organiser et mettre en œuvre le
nouveau dispositif Garantie Jeunes, constitué de 4 conseillères, 1 coordonnatrice et une assistante
administrative.
Équipe de Direction, 1 directeur, 1 directrice adjointe, 2 responsables de Secteur, Vie Professionnelle et
Gestion des Ressources Humaines et Financières, pour piloter et manager. Soutien administratif assuré par 2
assistantes de gestion.
Référente handicap : Nathalie La Piana
LES COORDONNEES :
Mission Locale de l’Agglomération de Limoges - Centre Ville
18 rue Aigueperse
87000 LIMOGES
Tél : 05 55 10 01 00
MAIL :mission.locale@mlagglo-limoges.org
SITE INTERNET : http://mission-locale-limoges.fr
FACEBOOK : https://facebook.com/mission.locale.limoges
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Matin
Ouverture
Fermeture
8h30
12h30
8h30
12h30
8h30
12h30
Ouverture semaine paire
8h30
12h30
néant
néant
CT PRITH – 22-07-2016
Ouverture
13h30
13h30
13h30
13h30
13h30
néant
Après-midi
Fermeture
17h30
17h30
17h30
17h30
17H30
néant
Page 44
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Antenne de la Bastide
Mission Locale de l’Agglomération de Limoges
3 rue Gauguin
87100 Limoges
05 55 37 06 65
Matin
Après-midi
Ouverture
Fermeture
Ouverture
Fermeture
8h30
12h30
13h30
17h30
8h30
12h30
13h30
17h30
8h30
12h30
13h30
17h30
Ouverture semaine paire
13h30
17h30
8h30
12h30
13h30
Ouverture
semaine impaire
néant
néant
néant
néant
Antenne de Beaubreuil
Mission Locale de l’Agglomération de Limoges
6 allée Marcel Proust
87280 LIMOGES
05 55 37 56 81
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Matin
Ouverture
Fermeture
8h30
12h30
8h30
12h30
8h30
12h30
Ouverture semaine paire
8h30
12h30
néant
néant
Après-midi
Ouverture
Fermeture
13h30
17h30
13h30
17h30
Ouverture semaine paire
13h30
17h30
13h30
17h30
néant
néant
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Antenne du Val de l’Aurence
Mission Locale de l’Agglomération de Limoges
31 rue Marcel Vardelle
87100 LIMOGES
05 55 49 14 00
Matin
Après-midi
Ouverture
Fermeture
Ouverture
Fermeture
8h30
12h30
13h30
17h30
8h30
12h30
13h30
17h30
8h30
12h30
13h30
17h30
Ouverture semaine paire
13h30
17h30
8h30
12h30
13h30
17h30
néant
néant
néant
néant
Autres permanences :
Quartier des PORTES–FERREES :
CT PRITH – 22-07-2016
à l’Espace Insertion
29 rue des Portes Ferrées
87000 LIMOGES
Permanence les mardis après-midi
et les vendredis matin
Page 45
MAISON D’ARRÊT :
Joignable sur l’antenne
du Val de l’Aurence
CONDAT SUR VIENNE:
à la Mairie de Condat Sur
Vienne
2 place de la Mairie
87920 CONDAT SUR
VIENNE
COUZEIX :
176, avenue de Limoges
87270 COUZEIX
Permanence les jeudis après-midi
pour les jeunes incarcérés
(mineurs et majeurs).
Permanence les mardis aprèsmidi Sont concernés les jeunes de
Condat/vienne, Solignac, Le Vigen
Sont concernés les jeunes de :
Couzeix, Chaptelat, Bonnac La
Cote
Permanence les mardis matin
FEYTIAT :
à la Maison de l’Enfance
et de la Famille
14 av Frédéric Legrand
87220 FEYTIAT
Permanence le mercredi matin 2 à
3 fois par mois Sont concernés les
jeunes de Feytiat, Boisseuil,
Aureil, Eyjeaux
NANTIAT :
au Centre Médico-Social
33 rue Querelle
87140 NANTIAT
Permanence le mardi après midi
tous les 15 jours
Sont concernés les jeunes de
Nantiat, Le Buis, Chamboret,
Thouron, Breuilaufa, Vaulry
LE PALAIS SUR VIENNE :
à la Mairie du PALAIS
SUR VIENNE
20 rue Jules Ferry
87410 LE PALAIS SUR
VIENNE
Permanence les lundis après-midi
PANAZOL :
à Maison de la Famille et
de l’Enfance
Place François
Mitterrand
87350 PANAZOL
Permanence les mercredis matin
RILHAC-RANCON :
à la Mairie de RILHACRANCON
2 rue du Peyrou
87570 RILHAC-RANCON
Permanence les mardis matin
(semaines paires)
SAINT JUST LE MARTEL :
à la Mairie de ST-JUSTLE-MARTEL
Le Bourg
87590 ST-JUST-LEMARTEL
Permanence le mercredi matin (1
fois par mois)
CT PRITH – 22-07-2016
Page 46
VERNEUIL SUR VIENNE :
CT PRITH – 22-07-2016
à la Mairie de VERNUEIL
SUR VIENNE
2, place de l’Eglise
87340 VERNEUIL SUR
VIENNE
Permanence chaque 1er vendredi
matin du mois
Page 47
MISSION LOCALE RURALE DE LA HAUTE-VIENNE
L’OBJECTIF GENERAL :
Accompagner les jeunes de 16 à 25 ans dans une démarche d’insertion sociale et professionnelle.
LES MISSIONS :
La Mission Locale Rurale de la Haute Vienne a une mission de service public, d’accueil, d’information,
d’orientation et d’accompagnement vers et dans l’emploi, dans le cadre d’une démarche globale l’amenant à
identifier et lever les freins périphériques à l’emploi (mobilité, santé, logement et ressources).
La Mission Locale Rurale de la Haute Vienne est opérateur du conseil en évolution professionnelle - CEP. À ce
titre elle délivre un appui à l’élaboration et à la concrétisation des projets personnels d’évolution
professionnelle des actifs qui en expriment le besoin et, le cas échéant, des projets de formation associés
visant à accroître leurs aptitudes, compétences et qualifications professionnelles, en lien notamment avec les
besoins économiques existants et prévisibles dans les territoires.
LE PUBLIC CIBLE :
Jeunes âgés de 16 à 25 ans, en démarche d’insertion, sortis du système scolaire.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
La Mission Locale Rurale de la Haute Vienne couvre le territoire rural de la Haute Vienne soit les 5 Pays
ruraux. Elle maille le territoire rural à l’aide de ses 4 antennes et de ses 14 permanences hebdomadaires ou
par quinzaines. Elle porte 3 PIJ-Points Information Jeunesse.
- Le Haut-Limousin, antenne de Bellac (PIJ), permanences à Saint-Sulpice-les-Feuilles, Le Dorat,
- Pays de l’Occitane et des Monts d’Ambazac, permanences à Ambazac et Bessines-sur-Gartempe,
- Monts et Barrages, permanences à Saint-Léonard de Noblat, Eymoutiers, Châteauneuf la Forêt,
- Pays de Saint-Yrieix Sud Haute-Vienne, antenne de Saint-Yrieix la Perche (PIJ), permanences à
Pierre-Buffière, Saint-Germain les Belles et Nexon,
- Pays d’Ouest Limousin, antennes d’Aixe-sur-Vienne et Saint-Junien (PIJ), permanences à Châlus,
Saint-Laurent sur Gorre, Saint-Mathieu et Oradour-sur-Vayres.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Accueil du public en libre accès sur les espaces ressources, c’est-à-dire sur les 4 antennes, du lundi au jeudi
9h/12h – 14h/17h et le vendredi 9h/12h – 14h/16h.
Accompagnement individuel et collectif sur rendez-vous, du lundi au jeudi 9h/12h – 14h/17h et le vendredi
9h/12h – 14h/16h.
L’offre de services de la MLRHV s’inscrit dans le cadre définit dans le protocole national des Missions
Locales :
 Repérer, accueillir, informer et orienter les jeunes.
Elle accompagne les jeunes dans l’élaboration de leur projet en traitant chaque situation individuelle
dans sa globalité.
 Accompagner les parcours d’insertion.
La mission locale assure le droit à l’accompagnement des jeunes tout au long de leur parcours
jusqu’à l’emploi durable et leur autonomie sociale. Elle mobilise et prescrit pour cela divers
dispositifs relevant des politiques de l’emploi (CIVIS, CUI/CAE, CUI/CIE, Emploi d’Avenir…) au profit
des jeunes et en lien avec les entreprises et les partenaires locaux. Cet accompagnement est
renforcé pour les publics ayant le moins d’opportunités et notamment auprès des jeunes NEET avec
la mise en œuvre de l’expérimentation Garantie Jeunes à compter d’avril 2015.
 Agir pour l’accès à l’emploi.
Afin de réaliser cette ingénierie des parcours, la mission locale propose une offre de service en
direction des employeurs locaux et des acteurs du monde économique du bassin d’emploi. Elle
travaille avec les employeurs dans le cadre de la promotion des mesures d’aide à l’emploi et de
CT PRITH – 22-07-2016
Page 48
l’alternance notamment (prospection, job dating, aide à la formalisation des besoins, diffusion des
offres et rapprochement des candidats…). Elle accompagne depuis fin 2012 les Emplois d’Avenir :
prospection, rapprochement et contractualisation, ingénierie de parcours formation.
LES MOYENS HUMAINS :
Une équipe de 28 collaborateurs répartis par pôle sur l’ensemble du territoire de compétence de la MLRHV :
 Pôle Accueil Information, 4 chargées d’accueil et d’’information (1 par antenne),
 Pôle Accompagnement, 10 conseillers au service des jeunes, pour accompagner leur insertion,
 Pôle Garantie Jeunes, 4 conseillers dédiés à l’accompagnement et à la coordination de ce dispositif
expérimental,
 Pôle Relation Entreprise, 4 conseillères dédiées aux relations avec les employeurs, les partenaires et les
organismes de formation, au service des jeunes,
Référente Handicap : Katia RADIGUE
 Pôle Administratif, 2 assistantes administratives,
 Pôle Direction, 1 Directrice et 3 Responsables de secteur pour piloter et manager la structure.
LES COORDONNEES :
Aixe-sur-Vienne (siège administratif)
8 avenue François Mitterrand
87700 AIXE SUR VIENNE
05 55 70 45 74
mlrurale87@wanadoo.fr
Bellac
2 rue du Coq
87300 BELLAC
05 55 68 87 54
Saint-Junien
Rue d’Arsonval
Cité Administrative Martial Pascaud
87200 SAINT-JUNIEN
05 55 02 05 71
Saint-Yrieix la Perche
Rue du 8 mai 1945
87500 SAINT YRIEIX LA PERCHE
05 55 08 27 98/99
CT PRITH – 22-07-2016
Page 49
PLAN LOCAL POUR L’INSERTION et L’EMPLOI (PLIE) DE LA COMMUNAUTE
D’AGGLOMERATION LIMOGES METROPOLE
L’OBJECTIF GENERAL :
Le Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi (PLIE) a pour but de favoriser l’accès ou le retour à l’emploi durable
de personnes exclues du monde du travail.
LES MISSIONS :
- Élaborer des parcours individualisés d’insertion professionnelle avec un interlocuteur unique,
- Agir auprès de publics en difficulté (RSA, chômeurs longue durée, jeunes sans qualification, parents
isolés, etc.),
- Favoriser les partenariats et coordonner l’action des organismes spécialisés,
- Rapprocher les acteurs de l’insertion et les entreprises,
- Coordonner l'engagement des collectivités territoriales relatif à la mise en œuvre de la clause de
promotion de l'emploi dans le cadre des marchés publics.
LE PUBLIC CIBLE :
Le PLIE s’adresse aux personnes concernées par l’une des situations suivantes :
Demandeurs d’emploi longue durée (DELD), bénéficiaires du RSA, jeunes bénéficiant d’une étape de parcours
PLIE, publics résidant dans les quartiers Prioritaires, publics issus de l’immigration ou étranger, publics ayant
des problématiques linguistiques et ayant engagé un parcours d’apprentissage du français en amont,
travailleurs handicapés, publics séniors
LE FINANCEMENT :
- Fonds Social Européen
- Subvention de la Communauté d’agglomération Limoges Métropole
LE NOMBRE DE PLACES :
Les référents PLIE accompagnent plus de 1000 personnes par an.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Le PLIE s’adresse aux habitants de Limoges Métropole
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Les prescripteurs du PLIE sont :
- Le conseil Départemental pour les publics bénéficiaires du RSA non suivis par Pôle emploi et les
Missions Locales (prescription par les travailleurs sociaux de secteur)
- Pôle emploi
- Mission Locale
LES MOYENS HUMAINS :
Une équipe de 10 référents est présente dans plusieurs quartiers de Limoges et dans les communes de
l’agglomération de Limoges qui en ont fait la demande pour accompagner chaque personne en fonction de sa
situation. Elle assure des rendez-vous réguliers, propose de mener une réflexion sur les projets professionnels
et mobilise des étapes de parcours (formations, mission dans le cadre d’un chantier d’insertion, travail sur les
clauses d’insertion mise en place dans les marchés publics …).
LES COORDONNEES :
PLIE - COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION LIMOGES METROPOLE
Plan local pour l’insertion et l’emploi
64 av. Georges Dumas - 87000 LIMOGES
Tél. 05 55 45 78 90 / plie@agglo-limoges.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 50
DISPOSITIF ARPE DU CONSEIL DEPARTEMENTAL DE LA HAUTE-VIENNE
ACCOMPAGNEMENT RENFORCE POUR L’EMPLOI
L’OBJECTIF GENERAL :
Le dispositif d’Accompagnement Renforcé Pour l’Emploi (ARPE) a pour but de favoriser l’accès ou le retour
à l’emploi durable des personnes bénéficiaires du RSA.
LES MISSIONS :
Les travailleurs sociaux des Maisons du Département et conseillers Pôle Emploi orientent les personnes
reçues rencontrant des difficultés particulières d’insertion vers ce dispositif d’accompagnement
socioprofessionnel afin de :
- Établir un diagnostic global de la situation sociale et professionnelle,
- Élaborer un projet d’insertion professionnelle avec un interlocuteur unique,
- Favoriser l’accès à des parcours intégrés vers l’emploi et/ou la formation,
- Faciliter la relation avec les employeurs et encourager les mises en situation professionnelle.
LE PUBLIC CIBLE :
Public bénéficiaire du RSA
LE FINANCEMENT :
- Fonds Social Européen
- Conseil départemental de la Haute-Vienne
LE NOMBRE DE PLACES :
Chaque référent ARPE accompagne 50 à 60 personnes en file active
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Haute –Vienne (hors Limoges Agglomération)
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Les prescripteurs du dispositif ARPE sont :
- Les travailleurs sociaux du Conseil départemental
- Pôle emploi
- Mission Locale Rurale
LES MOYENS HUMAINS :
Une équipe de 5 référents ARPE est présente sur l’ensemble de la Haute-Vienne. Elle assure des rendezvous réguliers, engage une réflexion sur le projet professionnel individuel, lève les freins périphériques et
mobilise les étapes de parcours nécessaires : remise à niveau, formations, missions dans les structures
d’insertion par l’activité économique ou dans le cadre des clauses sociales d’insertion, mise en situation en
milieu professionnel…
LES COORDONNEES :
Relais pour tout renseignement sur le Dispositif ARPE :
Au sein de la Sous-Direction Insertion Socio-Professionnelle et Emploi
Sandrine ARNAUD au 05 44 00 15 58 ou sandrine.arnaud@haute-vienne.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 51
CAP EMPLOI
L’OBJECTIF :
Accompagner vers l’insertion professionnelle stable et durable, en milieu ordinaire de production de BOETH(1)
inscrits dans une démarche active et participative d’accès ou de retour à l’emploi, ayant besoin au regard de
leur handicap d’un accompagnement spécialisé de leur parcours d’insertion professionnelle.
(1)
Les détenteurs d’un titre émis par la CDAPH dont les bénéficiaires de l’AAH doivent avoir été orientés par
celle-ci vers le marché du travail.
LES MISSIONS :
Déclinaison de l’offre de services nationale des Cap Emploi :
Services aux personnes handicapées :
- Évaluation et diagnostic
- Définition et/ou validation d’un projet professionnel
- Accès à la formation
- Appui à l’accès à l’emploi
Services aux employeurs :
- Information et mobilisation sur l’emploi des personnes handicapées
- Aide au recrutement de personnes handicapées
Services communs aux personnes handicapées et aux employeurs :
- Suivi du salarié en emploi
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes handicapées
- Bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (article L 5212-13 du code du
travail). Les détenteurs d’un titre émis par la CDAPH, dont les bénéficiaires de l’AAH, doivent avoir été
orientés par celle-ci vers le marché du travail.
Employeurs
- Les employeurs privés ou publics, quel que soit leur effectif, y compris ceux qui ont signé un accord
d’établissement, d’entreprise, de groupe ou de branche, au titre de l’emploi des personnes
handicapées, une convention avec l’Agefiph ou le FIPHFP.
LES MOYENS ET COMPETENCES :
- Conseillers professionnels
LES COORDONNEES :
CAP EMPLOI 87 - SATHE 87
Immeuble Le Rhin (3ème étage)
38 rue Rhin et Danube - 87280 LIMOGES - TEL 05.55.38.89.70 - FAX 05.55.38.89.71
contact@capemploi87.fr
Ligne de bus : N° 20 – Pôle Fougeras - arrêt Léon Dhéralde
Ligne du bus : N°10 – arrêt Beaubreuil Centre Commercial
NB : Les conseillers professionnels sont présents suivant des permanences hebdomadaires sur chacun des 5
pays ruraux du département (permanences : Bellac, Bessines, Ambazac, St Léonars, St Junien, St Yrieix, Nexon)
CT PRITH – 22-07-2016
Page 52
DISPOSITIFS
D’INSERTION
PROFESSIONNELLE
Structures de l’insertion par l’activité économique
Période de mise en situation professionnelle
Mise en situation professionnelle en ESAT
Centre de préorientation, de rééducation professionnelle, école de reconversion
professionnelle
Stage de préorientation modulable
Evaluation des capacités professionnelles
Unité mobile de réinsertion professionnelle traumatisés crâniens du Limousin
Entreprise adaptée
Prestations ponctuelles spécifiques
Formations courtes « reconversion et détermination de projet »
Formations courtes « remobilisation vers l’emploi »
CT PRITH – 22-07-2016
Page 53
STRUCTURES DE L’INSERTION PAR L’ACTIVITE ECONOMIQUE (IAE)
L’OBJECTIF :
Assurer l’insertion professionnelle de personnes en difficulté sur le marché du travail, par l’association d’un
accompagnement individualisé et de l’exercice d’une activité professionnelle.
Ces structures (AI, EI, ACI, ETTI) font l’objet d’un agrément par l’État et d’un conventionnement annuel
garantissant leur financement et les moyens mobilisés pour atteindre les objectifs d’insertion fixés.
LES MISSIONS :
L’insertion par l’activité économique, issue d’initiatives d’acteurs de terrain et de la volonté politique de l’État,
est un maillon essentiel de la politique de lutte contre le chômage en permettant le retour vers un emploi
durable de personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières.
L’IAE associe étroitement un accompagnement socio-professionnel individualisé et une activité économique
permettant la redynamisation, la (re)qualification et le retour à l’emploi des personnes accueillies.
Ces structures, souvent organisées autour de nouveaux métiers ou de nouvelles activités, font prévaloir une
conception plus ouverte du travail, fondée notamment sur l’accompagnement social et la notion de proximité.
L’état et les partenaires de l’emploi accompagnent et facilitent la pérennisation de ces initiatives locales qui
font coexister des objectifs d’efficacité économique et de solidarité.
LE PUBLIC CIBLE :
Publics pour lesquels l’accès à l’emploi ne paraît pas envisageable dans les conditions ordinaires du marché du
travail et qui nécessite un accompagnement renforcé pour accéder ultérieurement à l’emploi ordinaire »
(conformément à la loi de Lutte contre les exclusions de 1998), notamment (Les demandeurs d’emploi de
longue durée, les jeunes peu qualifiés, les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, les demandeurs d’emploi
reconnus TH, les bénéficiaires de minima sociaux).
LE FINANCEMENT :
Outre le chiffre d’affaire généré par l’activité économique, différents partenaires financiers interviennent pour
soutenir ces structures : État, Conseil départemental, Conseil régional, collectivités territoriales, FSE …
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
Les places varient en fonction des structures.
LA ZONE GEOGRAPHIQUE D’INTERVENTION :
Haute-Vienne
LES MODALITES DE MOBILISATION :
Les publics sont prescrits par les conseillers emploi Pôle emploi les conseillers en insertion des missions locales
d’insertion des jeunes, les conseillers en insertion professionnelle de Cap emploi, les référents insertion du PLIE
de l’agglomération de Limoges métropole, les référents socio-professionnels du dispositif « accompagnement
renforcé pour l’emploi » du conseil départemental, les adjoints des Maisons du département en charge de
l’insertion pour les bénéficiaires du RSA relevant du périmètre des droits et devoirs.
LES MOYENS HUMAINS :
Encadrants techniques pour la partie activité professionnelle et chargés de l’accompagnement socio
professionnel pour le suivi individualisé.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 54
ASSOCIATION INTERMEDIAIRE - AI
L’OBJECTIF GENERAL :
Dispositif de lutte contre le chômage, l’AI contribue à l’insertion professionnelle de personnes en difficulté sur
le marché du travail, par leur mise à disposition auprès de particuliers ou d’entreprises dans le cadre d’une
réglementation particulière.
LES MISSIONS :
L’AI est une étape dans le parcours d’insertion de la personne en difficulté.
L’AI conclut avec ces personnes des contrats de travail à durée déterminée dits « d’usage », souvent de courte
durée, pour les mettre à disposition auprès de particuliers pour effectuer des tâches relevant des services à la
personne (tâches ménagères, entretien du jardin…).
Ces mises à disposition peuvent également s’effectuer auprès d’entreprises sur d’autres tâches (pour une
durée limitée).
Plusieurs contrats de courte durée peuvent ainsi se succéder dans l’année.
Les salariés en contrat bénéficient d’un accompagnement socio-professionnel en fonction de leurs besoins et
de leurs problématiques.
LE PUBLIC CIBLE :
Publics pour lesquels l’accès à l’emploi ne paraît pas envisageable dans les conditions ordinaires du marché du
travail et qui nécessitent un accompagnement renforcé pour accéder ultérieurement à l’emploi ordinaire
(conformément à la loi de Lutte contre les exclusions de 1998), notamment les demandeurs d’emploi de
longue durée, les jeunes peu qualifiés, les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans, les demandeurs d’emploi
reconnus TH, les bénéficiaires de minima sociaux.
LE FINANCEMENT :
Ces structures font l’objet d’un agrément par l’État et d’un conventionnement annuel permettant le
versement d’une aide spécifique pour chaque personne en contrat bénéficiant d’un accompagnement
spécifique.
Par ailleurs, outre le chiffre d’affaire généré par l’activité économique, différents partenaires financiers
interviennent pour soutenir ces structures : État, Conseil départemental, Conseil régional, collectivités
territoriales, FSE …
LE NOMBRE DE PLACES :
40 postes en équivalents temps plein.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
L’ensemble du département de la Haute-Vienne est couvert par quatre AI qui ont chacune un territoire
d’intervention bien défini.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Les publics sont prescrits par les partenaires suivants :
- les conseillers emploi Pôle emploi
- les conseillers en insertion des missions locales d’insertion des jeunes,
- les conseillers en insertion professionnelle de Cap emploi,
- les référents insertion du PLIE de l’agglomération de Limoges métropole,
- les référents socio-professionnels du dispositif «accompagnement renforcé pour l’emploi» du
conseil départemental,
- les adjoints des Maisons du département en charge de l’insertion pour les bénéficiaires du RSA
relevant du périmètre des droits et devoirs.
LES MOYENS HUMAINS :
Encadrant technique pour les tâches effectuées auprès des particuliers.
Conseiller en insertion professionnelle pour l’accompagnement socio-professionnel.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 55
LES COORDONNEES (données extraites GPS PRISME Limousin) :
ASSAT
Association de solidarite et d’aide par le travail
Cité Sagnat - 184 rue G. Brassens
87250 BESSINES SUR GARTEMPE
Tél. 05 55 76 13 40
ATOS
Association travail occasionnel service (siège social)
14 rue Rhin et Danube
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 35 04 07
ATOS
Association travail occasionnel service
64 place de la Nation
87500 ST YRIEIX LA PERCHE
Tél. 06 24 92 25 82
COUP DE MAIN
8/10 rue Saint Paul
87000 LIMOGES
Tél. 05 55 10 13 50
POUCE TRAVAIL
13 bis bd Marcel Cachin
87200 SAINT JUNIEN
Tél. 05 55 02 03 16
CT PRITH – 22-07-2016
Page 56
ATELIER ET CHANTIER D’INSERTION - ACI
L’OBJECTIF GENERAL :
Dispositif de lutte contre le chômage, l’ACI contribue à l’insertion professionnelle de personnes en grande
difficulté sur le marché du travail, par la mise en œuvre d’un accompagnement individualisé socioprofessionnel couplé à l’exercice d’une activité professionnelle à temps partiel.
LES MISSIONS :
L’ACI est souvent l’une des premières étapes dans le parcours d’insertion de la personne en difficulté.
En associant étroitement un accompagnement socio-professionnel individualisé et/ou collectif et une
activité économique à temps réduit, l’ACI permet la redynamisation, la (re)qualification ou le retour à
l’emploi des personnes accueillies.
Ces dernières bénéficient d’un contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) pour une période de 24
mois maximum (ou au-delà pour certains publics et sur dérogation) pendant laquelle un travail est
effectué sur les freins à l’accès à l’emploi et le projet professionnel.
Les activités déployées sont souvent orientées sur les métiers de l’entretien des espaces naturels, du
recyclage ou du réemploi d’objets ou de nouveaux métiers promouvant les valeurs écologiques et
citoyennes.
LE PUBLIC CIBLE :
Publics pour lesquels l’accès à l’emploi ne paraît pas envisageable dans les conditions ordinaires du
marché du travail et qui nécessitent un accompagnement renforcé pour accéder ultérieurement à
l’emploi ordinaire (conformément à la loi de Lutte contre les exclusions de 1998), notamment les
demandeurs d’emploi de longue durée, les jeunes peu qualifiés, les demandeurs d’emploi de plus de 50
ans, les demandeurs d’emploi reconnus TH, les bénéficiaires de minima sociaux.
LE FINANCEMENT :
Ces structures font l’objet d’un agrément par l’État et d’un conventionnement annuel permettant le
versement d’une aide spécifique pour chaque poste de travail en CDDI couvrant le salaire et les charges.
Par ailleurs, outre le chiffre d’affaire généré par l’activité économique, différents partenaires financiers
interviennent pour soutenir ces structures : État, Conseil départemental, Conseil régional, collectivités
territoriales, FSE …
LE NOMBRE DE PLACES :
Environ 240 postes en équivalent temps plein.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Les ACI sont répartis sur l’ensemble du territoire de la Haute-Vienne (70% sur le territoire de Limoges et
30% sur les zones rurales).
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Les publics sont prescrits par les conseillers emploi Pôle emploi les conseillers en insertion des missions
locales d’insertion des jeunes, les conseillers en insertion professionnelle de Cap emploi, les référents
insertion du PLIE de l’agglomération de Limoges métropole, les référents socio-professionnels du
dispositif « accompagnement renforcé pour l’emploi » du conseil départemental, les adjoints des Maisons
du département en charge de l’insertion pour les bénéficiaires du RSA relevant du périmètre des droits et
devoirs.
LES MOYENS HUMAINS :
Encadrants techniques pour la partie activité professionnelle et conseillers en insertion professionnelle
pour l’accompagnement socio-professionnel.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 57
LES COORDONNEES (données extraites GPS PRISME Limousin) :
AFIL
4 allée Fabre d’Eglantine
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 35 29 82
ALEAS
Association limousine emplois activités services
3 place Gustave Philippon
87000 LIMOGES
Tél. 05 55 34 10 77
www.association-aleas.fr/
ASFEL
52 rue Turgot
87000 LIMOGES
Tél. 06 13 78 11 04
CENTRE ANIMATION AMBAZAC FRATERNITE
Ccaf
1 rue Lavoisier
87240 AMBAZAC
Tél. 05 55 56 10 11
DELTA PLUS
(ex les papillons blancs et alaed)
8 rue Boileau
87350 PANAZOL
Tél. 05 55 30 06 43
http://deltaplus87.fr/
LES AMIS DE LUCIE FER
2 rue Pierre et Marie Curie
87000 LIMOGES
Tél. 05 55 32 82 96
LES CHEMINS JACQUAIRES
3 rue Albert Calmette
87000 LIMOGES
Tél. 05 55 49 00 17
www.chantiersjacquaires.com
LES JARDINS DE COCAGNE EN LIMOUSIN
Ferme de Coyol
87270 COUZEIX
Tél. 05 55 36 60 17
www.reseaucocagne.asso.fr
MAXIMUM
Les Masgrimauds
87160 MAILHAC SUR BENAIZE
Tél. 05 55 76 22 78
PAIN POUR L’EMPLOI
48 route de Bordeaux
87700 AIXE SUR VIENNE
Tél. 06 70 72 42 89
RELAIS INFOS SERVICES
Le Château
87460 BUJALEUF
Tél. 05 55 56 38 23
CT PRITH – 22-07-2016
Page 58
REMPART
9 rue Chanzy
87300 BELLAC
Tél. 05 55 68 02 86
RESPIR
Rue Georges Lagorce Espace de la Seynie
87500 ST YRIEIX LA PERCHE
Tél. 05 55 75 52 31
SECOURS POPULAIRE FRANCAIS - FEDERATION DE LA HAUTE VIENNE
6/8 rue Fulton - ZIN
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 04 20 00
CT PRITH – 22-07-2016
Page 59
ENTREPRISE DE TRAVAIL TEMPORAIRE D’INSERTION - ETTI
L’OBJECTIF GENERAL :
Dispositif de lutte contre le chômage, l’ETTI contribue à l’insertion professionnelle durable de personnes
en recherche d’emploi, par leur mise à disposition dans le cadre de la réglementation sur le travail
temporaire et la mise en œuvre d’un accompagnement socio-professionnel approprié.
LES MISSIONS :
L’ETTI est souvent la dernière étape dans le parcours d’insertion de la personne en recherche d’emploi.
C’est une entreprise de travail temporaire et à ce titre, elle procure des missions d’intérim dans le cadre
de la règlementation sur le travail temporaire.
Les contrats de mission proposés sont diversifiés tant dans leur durée que dans les secteurs d’activités
possibles.
Les salariés en mission bénéficient d’un accompagnement socio-professionnel en fonction de leurs
besoins et de leurs problématiques.
LE PUBLIC CIBLE :
Publics pour lesquels l’accès à l’emploi ne paraît pas envisageable dans les conditions ordinaires du
marché du travail et qui nécessitent un accompagnement renforcé pour accéder ultérieurement à
l’emploi ordinaire (conformément à la loi de Lutte contre les exclusions de 1998), notamment les
demandeurs d’emploi de longue durée, les jeunes peu qualifiés, les demandeurs d’emploi de plus de 50
ans, les demandeurs d’emploi reconnus TH, les bénéficiaires de minima sociaux.
LE FINANCEMENT :
Ces structures font l’objet d’un agrément par l’État et d’un conventionnement annuel permettant le
versement d’une aide spécifique pour chaque personne en mission d’intérim et accompagnée par la
structure, couvrant une partie des salaires et des charges.
Par ailleurs, outre le chiffre d’affaire généré par l’activité économique, différents partenaires financiers
interviennent pour soutenir ces structures : État, Conseil départemental, Conseil régional, collectivités
territoriales, FSE …
LE NOMBRE DE PLACES :
23 postes en équivalents temps plein.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Une seule ETTI existe à Limoges ; elle couvre l’ensemble du territoire de la Haute-Vienne.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Les publics sont prescrits par les conseillers emploi Pôle emploi les conseillers en insertion des missions
locales d’insertion des jeunes, les conseillers en insertion professionnelle de Cap emploi, les référents
insertion du PLIE de l’agglomération de Limoges métropole, les référents socio-professionnels du
dispositif « accompagnement renforcé pour l’emploi » du conseil départemental, les adjoints des Maisons
du département en charge de l’insertion pour les bénéficiaires du RSA relevant du périmètre des droits et
devoirs.
LES MOYENS HUMAINS :
Conseiller en insertion professionnelle pour l’accompagnement socio-professionnel.
L’encadrement technique est assuré par l’entreprise d’accueil.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 60
LES COORDONNEES (données extraites GPS PRISME Limousin) :
STTIL
Ste de travail temporaire d’insertion limousine
20 B cours Jourdan
87000 LIMOGES
Tél. 05 55 77 11 83
CT PRITH – 22-07-2016
Page 61
ENTREPRISE D’INSERTION - EI
L’OBJECTIF GENERAL :
Dispositif de lutte contre le chômage, l’EI contribue à l’insertion professionnelle durable de personnes en
difficulté sur le marché du travail, par la mise en œuvre d’un accompagnement socio-professionnel couplé
à l’exercice d’une activité professionnelle à temps plein.
LES MISSIONS :
L’EI est une étape dans le parcours d’insertion de la personne en difficulté.
En associant un travail à temps plein et un accompagnement socio-professionnel approprié l’EI permet la
(re)qualification ou le retour à l’emploi des personnes accueillies.
Ces dernières bénéficient d’un contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI) pour une période de 24
mois maximum (ou au-delà pour certains publics et sur dérogation) pendant laquelle un travail est
effectué, le projet professionnel et / ou la formation.
Ces structures sont dans le secteur concurrentiel et les activités déployées sont diverses.
LE PUBLIC CIBLE :
Publics pour lesquels l’accès à l’emploi ne paraît pas envisageable dans les conditions ordinaires du
marché du travail et qui nécessitent un accompagnement renforcé pour accéder ultérieurement à
l’emploi ordinaire (conformément à la loi de Lutte contre les exclusions de 1998), notamment les
demandeurs d’emploi de longue durée, les jeunes peu qualifiés, les demandeurs d’emploi de plus de 50
ans, les demandeurs d’emploi reconnus TH, les bénéficiaires de minima sociaux.
LE FINANCEMENT :
Ces structures font l’objet d’un agrément par l’État et d’un conventionnement annuel permettant le
versement d’une aide spécifique pour chaque poste de travail en CDDI couvrant une partie des salaires et
des charges.
Par ailleurs, outre le chiffre d’affaire généré par l’activité économique, différents partenaires financiers
interviennent pour soutenir ces structures : État, Conseil départemental, Conseil régional, collectivités
territoriales, FSE …
LE NOMBRE DE PLACES :
Environ 110 postes en équivalent temps plein.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Les EI sont réparties sur l’ensemble du territoire de la Haute-Vienne (80% sur le territoire de Limoges et
20% sur les zones rurales).
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Les publics sont prescrits par les conseillers emploi Pôle emploi les conseillers en insertion des missions
locales d’insertion des jeunes, les conseillers en insertion professionnelle de Cap emploi, les référents
insertion du PLIE de l’agglomération de Limoges métropole, les référents socio-professionnels du
dispositif « accompagnement renforcé pour l’emploi » du conseil départemental, les adjoints des Maisons
du département en charge de l’insertion pour les bénéficiaires du RSA relevant du périmètre des droits et
devoirs.
LES MOYENS HUMAINS :
Encadrants techniques pour la partie activité professionnelle et conseillers en insertion professionnelle
pour l’accompagnement socio-professionnel.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 62
LES COORDONNEES (données extraites GPS PRISME Limousin) :
ATELIER 2N
2 rue Antoine de Saint Exupéry
87350 PANAZOL
Tél. 05 55 31 98 54
CRAL
Centre de recyclage automobile du limousin
Les Tourettes
87440 SAINT MATHIEU
Tél. 05 55 48 21 33
EI DE LA GARTEMPE
Entreprise d’insertion
184 rue Georges Brassens
87250 BESSINES SUR GARTEMPE
Tél. 05 55 76 13 40
ENVIE 2E LIMOUSIN
13 rue Pierre Michaux ZIN
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 38 15 01
ENVIE LIMOUSIN
13 rue Pierre Michaux
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 38 15 01
LA BOITE A PAPIERS HAUTE VIENNE
29 rue Ettore Bugatti - ZIN 3
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 37 74 20
LE COUDERT DES CHARMILLES
Arfeuille
87260 SAINT PAUL D’EYJEAUX
Tél. 06 33 37 87 34
MAXIMUM
Les Masgrimauds
87160 MAILHAC SUR BENAIZE
Tél. 05 55 76 22 78
TRAMPOLINO SINEO
23-25 rue Gilles de Roberval - ZIN
87280 LIMOGES BEAUBREUIL
Tél. 05 55 14 08 78
www.sineo.fr
TUTOMOBILE
1 rue des Tramways - ZI Ponteix
87220 FEYTIAT
Tél. 09 51 40 54 50
garage-tutomobile.com/
CT PRITH – 22-07-2016
Page 63
PERIODE DE MISE EN SITUATION EN MILIEU PROFESSIONNEL - PMSMP
OBJECTIFS GENERAUX :
Pour la structure qui accueille : l’opportunité de faire découvrir ses métiers, de préparer un recrutement.
Pour la personne accueillie : un dispositif d’orientation et d’accompagnement vers l’emploi mis en place pour :
- Découvrir un métier ou un secteur d’activité ;
- Confirmer un projet professionnel ;
- Ou initier une démarche au recrutement.
LE PUBLIC CIBLE :
Des personnes sans activité en parcours d’insertion :
- Demandeurs d’emploi ;
- Jeunes suivis par les Missions Locales ;
- Demandeurs d’emploi reconnus travailleurs handicapés suivis par Pôle emploi ou Cap emploi ;
- Bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active dans le cadre de leur contrat d’engagement ;
- Adhérents au contrat de sécurisation professionnelle.
Des salariés qui souhaitent s’insérer, se réorienter et sont :
- Accompagnés par SIAE ;
- En contrat unique d’insertion ou emploi d’avenir ;
- Engagés dans une démarche active de recherche d’emploi ;
- En activité dans une entreprise adaptée ou travailleurs handicapés accueillis en Établissement et Service
d’Aide par le Travail (ESAT).
Le bénéficiaire conserve son statut (demandeur d’emploi, salarié…), sa couverture sociale (maladie, maternité,
accident…) et s’il était demandeur d’emploi son indemnisation.
LE FINANCEMENT :
L’immersion professionnelle ne fait pas l’objet d’un financement spécifique. La structure accueille gratuitement le
bénéficiaire.
LES STRUCTURES D’ACCUEIL :
Toute personne morale du milieu ordinaire disposant d’un numéro SIRET (entreprise, association, établissement
public…) peut accueillir une personne en PMSMP.
La structure d’accueil désigne une personne référente, chargée d’accueillir, d’aider, d’informer, de suivre et
d’évaluer le bénéficiaire de la PMSMP.
La PMSMP n’a pas de durée minimale, mais elle ne peut excéder 1 mois.
LES MODALITES DE PRESCRIPTION :
La PMSMP doit être prescrite par un opérateur du service public de l’emploi (Pôle emploi, Mission Locale ou Cap
emploi) ou par les structures d’insertion par l’activité économique. Les ESAT pourront faire l’objet d’une délégation
de signature de Cap emploi. Le prescripteur évalue la pertinence de cette mise en situation professionnelle au
regard du parcours de la personne suivie.
Avant le démarrage de la période, conclure une convention qui décline les modalités de déroulement de la mesure
(date de début, date de fin, lieu d’exécution, objectifs, tâches confiées…).
LES COORDONNEES :
Renseignement auprès d’un conseiller de Pôle emploi, de la Mission Locale, de Cap emploi ou du référent en charge
de l’accompagnement.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 64
CENTRE DE PREORIENTATION, DE REEDUCATION PROFESSIONNELLE, ECOLE DE
RECONVERSION PROFESSIONNELLE - CPO, CRP, ERP
LES OBJECTIFS :
- Permettre à des personnes en situation de handicap de bénéficier d’évaluations, d’une orientation, de
pré-qualifications, de formations qualifiantes via des établissements médico sociaux financés par
l’assurance maladie avec une prise en charge médico-psycho- sociale et une pédagogie adaptée.
LES MISSIONS :
- Pré orientation : élaborer une évaluation pluridisciplinaire des personnes en situation de handicap et
co-construire un projet professionnel avec l’appui de l’équipe pluridisciplinaire sur une durée de 8 à 12
semaines sur orientation de la CDAPH.
- Formation : inscription des personnes en situation de handicap sur un parcours qualifiant et certifiant
précédé le cas échéant d’une pré-qualification avec un accompagnement médico-social après
orientation de la CDAPH.
LE PUBLIC CIBLE :
- Personnes handicapées orientées par la CDAPH (demandeurs d’emploi, publics en indemnités
journalières).
LE FINANCEMENT :
Assurance maladie (budget de fonctionnement) et Conseil Régional (rémunérations des stagiaires).
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
Centre de préorientation :
- Pré orientation : 60
Centre de rééducation professionnelle/École de reconversion professionnelle :
- Pré formation : 56 (ERP)
- Formations qualifiantes :  205 (CRP) + 156 (ERP)
LA ZONE GEOGRAPHIQUE INTERVENTION :
Limousin et France entière
LES MODALITES DE MOBILISATION :
Dépôt d’une demande d’orientation professionnelle à la CDAPH.
LES MOYENS HUMAINS :
Formateurs, professeurs, assistants sociaux, psychologues, infirmiers, médecins, psychiatres, conseillers en
insertion professionnelle.
LES COORDONNEES / CONTACT :
- Centre de Préorientation APSAH
Rignac – 87700 Aixe-sur-Vienne – 05 55 70 23 84 preo@apsah.asso.fr
- Centre de Rééducation Professionnelle APSAH
Rignac – 87700 Aixe-sur-Vienne – 05 55 70 23 84 crp@apsah.asso.fr
- Centre de Rééducation Professionnelle – Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie pour déficients
visuels APSAH
6, allée de la Cornue – 87000 Limoges – 05 55 33 10 10 ifmk@apsah.asso.fr
- UEROS (Pré orientation pour les personnes cérébro lésées)
39 rue J.B Ruchaud – 87025 Limoges Cedex – 05 55 43 11 85
- Ecole de reconversion professionnelle FERET DU LONGBOIS (Formations préparatoires et diplômantes
et qualifiantes)
16 avenue Jean Gagnant – 87000 Limoges – 05 55 33 56 07
CT PRITH – 22-07-2016
Page 65
STAGE DE PREORIENTATION MODULABLE
L’OBJECTIF GENERAL :
Offrir des formules de pré orientation souples et modulables en fonction des besoins des publics définis en
collaboration avec les partenaires concernés (ARS, MDPH, Conseil régional, coordination du PRITH,…) en accord
avec le stagiaire et ne comprenant que la phase de bilan (personnes souffrant d’un handicap psychique et les
personnes déficientes visuelles n’utilisant pas les outils adaptés par exemple).
LES MISSIONS :
Dispositif expérimental intitulé pré orientation « modulable » d’une durée de 4 à 6 semaines permettant la
réalisation d’évaluations pluridisciplinaires aboutissant à la définition d’un profil listant les connaissances et
compétences acquises et le niveau d’employabilité en fonction de plusieurs critères s’ajoutant au socle
connaissances/compétences : incidence du handicap, adaptation, motivation, assiduité, intégration, mobilité,
contexte socioéconomique.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes reconnues travailleurs handicapés orientées par la commission des droits et de l’autonomie des
personnes handicapées (Maisons Départementales des Personnes Handicapées).
LE FINANCEMENT :
Agence Régionale de Santé (ARS) et Conseil Régional pour la rémunération des stagiaires.
LE NOMBRE DE PLACES :
24 places avec 8 entrées possibles par an.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Limousin et France entière
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Dépôt d’une demande d’orientation professionnelle à la CDAPH.
LES MOYENS HUMAINS :
Le stage de pré orientation modulable est encadré par une équipe pluridisciplinaire composée des
professionnels suivants : formateur, éducateur spécialisé, assistant social, psychologue, ergothérapeute,
médecin et psychiatre. L’équipe est assistée pour le champ du handicap sensoriel par une interprète en langue
des signes française, une AVJiste, un instructeur en locomotion, une orthoptiste et un ophtalmologiste.
LES COORDONNEES :
Centre de Préorientation de l’APSAH – Rignac – 87700 AIXE-SUR-VIENNE
preo@apsah.asso.fr ; www.apsah.asso.fr ; tel : 05 55 70 23 84
CT PRITH – 22-07-2016
Page 66
PRESTATION D’EVALUATION DES CAPACITES PROFESSIONNELLES
Région LIMOUSIN
OBJECTIF GENERAL :
La prestation d’évaluation des capacités professionnelles permet d’évaluer les capacités de travail ou de réfléchir
à un devenir professionnel avec une équipe de professionnels partenaires de la MDPH sur une durée d’une demijournée (de 10h00 à 16h00).
LES MISSIONS :
- Déterminer les contraintes et les contre-indications des personnes handicapées adressées par la MDPH.
- Évaluer les capacités d’adaptations (dynamique personnelle, relationnelle), l’image de soi, le rapport à
l’autre.
- Évaluer les capacités d’exposer son parcours professionnel, de présenter ses motivations pour un projet
de réinsertion socioprofessionnelle.
- Estimer l’autonomie dans un ordinaire de vie sociale (logement, budget, démarches administratives …).
- Évaluer les acquis scolaires.
- Identifier le niveau scolaire de l’intéressé à l’instant de l’action (Vbis ; V ; IV).
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes ayant déposé un dossier de demande d’A.A.H. (Allocation aux Adultes Handicapés), de R.Q.T.H.
(Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé) ou d’ORP (Orientation Professionnelle) auprès de la
MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées).
LE FINANCEMENT :
Agence Régionale de Santé.
LE NOMBRE DE PLACES :
Une prestation programmée par mois sur laquelle le prestataire peut accueillir 4 personnes.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Haute-Vienne, Creuse et Corrèze.
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
Équipes pluridisciplinaires des MDPH sans notification.
LES MOYENS HUMAINS :
La prestation « Évaluation des capacités socio-professionnelles » est encadrée par une équipe pluridisciplinaire
composée des professionnels suivants : formateur, éducateur spécialisé, assistant social, psychologue et
médecin.
LES COORDONNEES :
Centre de Préorientation de l’APSAH, Lieu dit « Rignac »
87700 AIXE SUR VIENNE
Tél. : 05 55 70 23 84 – Fax : 05 55 70 24 25
preo@apsah.asso.fr / www.apsah.asso.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 67
UNITE MOBILE DE REINSERTION PROFESSIONNELLE
TRAUMATISE CRANIEN LIMOUSIN
OBJECTIFS GENERAUX :
Accompagnement individualisé de personnes cérébro-lésées vers l’insertion professionnelle
LES MISSIONS :
Orientation vers l’équipe pluridisciplinaire du pôle Adrien DANY en vue d’une évaluation globale (médicale,
cognitive, sociale, professionnelle).
Accompagnement individualisé à la demande du médecin référent du Pôle Adrien DANY : Élaboration d’un
projet d’insertion professionnelle réaliste et adapté à la situation (Information personnalisée et spécialisée
au bénéficiaire et à sa famille, Interface auprès des divers professionnels concernés par la situation, travail
sur les moyens de compensation…).
Sensibilisation sur la question des troubles séquellaires spécifiques après lésion cérébrale acquise auprès
des partenaires, des entreprises…
LE PUBLIC CIBLE :
Personne présentant une lésion cérébrale acquise
LE FINANCEMENT :
Dotation annuelle de financement
LE NOMBRE DE PLACES :
File active > 100 personnes accompagnées par an
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Limousin et départements limitrophes au cas par cas
LES MODALITES DE MOBILISATION / PRESCRIPTION :
L’orientation vers la consultation médicale du pôle Adrien DANY peut être mobilisée par les professionnels
concernés par la situation (médecin traitant, médecin du travail, service publique de l’emploi…)
L’accompagnement individualisé est prescrit par le médecin référent du Pôle Adrien DANY
LES MOYENS HUMAINS :
Chargés d’insertion professionnelle
LES COORDONNEES :
Centre Hospitalier Esquirol - PC6 Les Sitelles - 39, rue Jean Baptiste Ruchaud - 87025 Limoges
Téléphone 05 55 43 13 53
CT PRITH – 22-07-2016
Page 68
ENTREPRISE ADAPTEE (EA)
L’OBJECTIF :
L’entreprise adaptée est une entreprise à but social qui emploie durablement au minimum 80% de salariés
handicapés dans son effectif de production, dans des conditions de travail adaptées à leur handicap. Ses ressources
proviennent à 80% de ses clients. Les travailleurs handicapés en entreprise adaptée ont un statut de salarié. Ils
bénéficient sans discrimination des mêmes droits et devoirs que tout autre salarié. L’entreprise adaptée existe et se
développe sur un marché concurrentiel, et est soumise aux mêmes contraintes de rentabilité et d’efficacité
économique que toute autre entreprise. Elle répond aux exigences de ses clients en termes de qualité,
d’optimisation des coûts et de réactivité.
LES MISSIONS :
L’entreprise adaptée favorise par l’emploi ou le retour à l’emploi l’inclusion des travailleurs handicapés en :
- Responsabilisant ces personnes fragilisées et en valorisant leur potentiel notamment par la mise en place de
formation.
- Permettant à un salarié d’exercer son métier par l’aménagement de son poste et l’adaptation de ses
conditions de travail.
- Assurant à la personne handicapée, par le statut de salarié, une véritable reconnaissance, pour elle-même et
vis-à-vis de son entourage, et à un accès à la pleine citoyenneté.
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes bénéficiant d’une Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) et orientées vers le
marché du travail par la CDAPH.
LE FINANCEMENT :
Dans le cadre du contrat d’objectifs triennal, l’État peut verser aux entreprises adaptées :
- Une aide au poste, égale à 80% du SMIC brut correspondant à la durée collective du travail applicable dans
l’entreprise adaptée, dans la limite de la durée légale du travail.
- Une subvention spécifique qui comprend : une partie forfaitaire, une partie sur critères et une partie
variable. La subvention spécifique a pour objectif d’accompagner les Entreprises Adaptées dans le
financement d’actions de formation, d’aménagement de poste, de modernisation et de maintien dans
l’emploi face aux mutations économiques. Cette subvention est attribuée pour aider au financement du
surcoût lié à l’emploi majoritaire de salariés travailleurs handicapés.
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
13 Entreprises Adaptées en Haute-Vienne
LA ZONE GEOGRAPHIQUE D’INTERVENTION :
Limousin
LES MODALITES DE MOBILISATION/PRESCRIPTION :
Les Entreprises Adaptées emploient au minimum 80% de salariés reconnus travailleurs handicapés éligibles à l’aide
au poste dans leur effectif de production.
On distingue alors :
- Le public éligible de plein droit :
o Sortie d’Entreprise Adaptée ou d’ESAT
o La sortie ou le suivi d'une institution sanitaire
o La sortie d'une institution ou services spécialisés
o Le suivi par un Service d'Accompagnement Médicalisé pour adultes handicapés
o Le suivi par un Service d'Accompagnement Social
o Le passage par une Entreprise d'Insertion
CT PRITH – 22-07-2016
Page 69
Le public orienté par le Service Public de l’Emploi (Pôle Emploi, Cap Emploi, Mission Locale) :
o Public ayant fait l'objet d'une préconisation de la part de la CDAPH
o Ou bénéficiaires de l’AAH
o Ou sans activité pendant 12 mois sur une période de 18 mois consécutifs
o Ou senior de plus de 50 ans
o Ou jeune de moins de 25 ans
o Ou public repéré en échec répétitif dans son insertion professionnelle
Dans les deux cas, la personne doit avoir une Reconnaissance en Qualité de Travailleur Handicapé en cours de
validité et avoir été orientée vers le marché du travail par la CDAPH.
-
LES MOYENS HUMAINS :
Managers, Encadrants Techniques, Responsables d’Ateliers.
LES COORDONNEES / CONTACTS :
HANSEMBLE (réseau des Entreprises Adaptées du Limousin)
Siège social :
CREAIL
Rue du Buisson
87170 ISLE
Adresse administrative :
Maison des Associations
4 allée Fabre d’Eglantine
87280 LIMOGES
09 54 19 20 44 / 07 81 88 79 88
info@hansemble.com / www.hansemble.com
CT PRITH – 22-07-2016
Page 70
STRUCTURE
APLV
"Aprobois des
Feuillardiers"
EA
87
Sous Traitance
Service
La Feuillade
Domaine de la
Fontaine - ARAI
APAJH Services
87
ADRESSE
TELEPHONE
ZA de la Plaine –
87220 Boisseuil
05 55 30 52 30
Route de Châlus –
87230 Les Cars
05 55 39 16 04
10 rue Panhard
Levassor – ZI
Nord – 87022
Limoges Cedex 09
05 55 37 86 47
Rue Panhard
Levassor – ZI
Nord – B.P 1566 –
87022 Limoges
Cedex 09
Domaine de la
Fontaine – Le
Bourg - 87240 St
Laurent Les
Églises
Route
Départementale 20
– ZI de Mallevialle
– 87430 Verneuil
Sur Vienne
Lieu-Dit "Chez
Gondat" – 87300
St Martial sur Isop
05 55 37 78 82
DIRECTION
Bernard BEAUGRAND
Régis MAINGOT
Bernard ROCHE
Bernard ROCHE
EMAIL
aplv@innov-decor.com
maingot.regis@orange.fr
info@soustraitanceservice.fr
contact@atelierslafeuillade.com
05 55 56 58 92
Christelle GARREAU
esat0356@orange.fr
05 55 48 06 97
Evelyne DOM
BRUNIE
apajh.services87@apajh87.fr
Vincent GONCET
ea.isop@yahoo.fr
05 55 60 31 32
A.P.I
CT PRITH – 22-07-2016
Page 71
ACTIVITE
Décorations sur
bouteilles et verres à
boire.
Fabrication de
mobiliers intérieur et
extérieur. Espaces verts.
Tous conditionnements,
ensachage, étiquetage,
pesage, mise sous pli,
encollage, prestations
de services, soustraitance industrielle
Fabrication et
conditionnement
d’articles de bureau,
sous-traitance
Espaces verts. Stationservice
Nettoyage de locaux
Petits travaux du
bâtiment
Blanchisserie. Travaux
de couture. Repassage.
Prestations de services
Atelier de production en
imprimerie tous
travaux. Pliage, collage,
ensachage.
Articles de bureau,
fabrication cartes de
vœux et bougies
artisanales.
Espaces verts
Structure
gestionnaire
SARL
APLV
SARL
Aprobois des
Feuillardiers
SARL
Sous traitance
service
SARL
La Feuillade
Association ARAI
Association
APAJH
SARL
API
idea@innov-decor.com
La Halle Fret
Gare de Montjovis
87000 LIMOGES
05 55 32 39 04
2 rue Antoine de
Saint Exupéry –
87350 Panazol
05 55 06 03 98
06 80 93 19 34
Luc CAMISASSI
direction-th@deltaplus87.fr
ea-jardinsdefougeras@deltaplus87.fr
06 43 67 34 98
Bernard BEAUGRAND
eliselimousin@elise.com.fr
ID VERT
DELTA PLUS
8 rue Boileau
87350 PANAZOL
La Halle Fret
Gare de Montjovis
87000 LIMOGES
ZA de la Plaine –
87220 Boisseuil
05 55 30 52 30
Bernard BEAUGRAND
ofpa@innov-decor.com
OFPA
05 55 60 47 00
NOVEA
13 rue Edison – ZI
du Pavillon –
87200 St-Junien
EA
87
Bernard BEAUGRAND
IDEA Limousin
L’AVEC 3N
Les jardins
FOUGERAS
CT PRITH – 22-07-2016
Nadine NADAUD
Vincent GONCET
atelier.protege.avec@orange.fr
lavec3n@orange.fr
ea.novea@gmail.com
Page 72
Nettoyage de locaux
Espaces verts,
démantèlement des
déchets d'équipement
électrique, électronique.
Sous traitance.
Nettoyage des locaux et
véhicules. Prestation de
service. BTP.
Sous traitance
industrielle.
Conditionnement et
logistique. Nettoyage
industriel
Espaces verts
Prestations de service
dans la valorisation de
déchets.
Enlèvement de déchets
et recyclage
Prestation de
comptabilité
sous traitance
industrielle, nettoyage,
espaces verts, sous
traitance
administrative
SARL
IDEA
SARL
AVEC 3N
Association
Delta Plus
SARL
ID VERT
SARL
OFPA
SARL
PRESTATIONS PONCTUELLES SPECIFIQUES - HANDICAP PSYCHIQUE
LES OBJECTIFS GENERAUX :
Une mise en œuvre d’expertises, de conseils ou de techniques de compensation pour répondre à des besoins en lien
avec la déficience de la personne, dans des situations d’accès à l’emploi, de formation et de maintien dans l’emploi,
identifiées par les opérateurs référents.
LES MISSIONS :
- Entretien-diagnostic des capacités dans le cadre d’un projet professionnel
L’expert identifie les potentialités et le degré d’autonomie de la personne ainsi que les limites ou les risques
éventuels liés à sa déficience.
- Appui à l’élaboration et/ou à la validation du projet professionnel
L’expert apporte des solutions pour développer les capacités d’initiatives et l’autonomie de la personne dans le
cadre de son projet et valide les pistes ou le projet professionnel au regard des potentialités de la personne.
- Identification et/ou la mise en œuvre des techniques de compensation
L’objectif est de développer l’autonomie de la personne pour faciliter la mise en œuvre des différentes phases
d’accompagnement de son projet professionnel.
Dans le cadre d’une embauche ou d’un maintien dans l’emploi, l’expert peut également intervenir auprès de
l’employeur en appui du référent de parcours à travers :
- Des actions de sensibilisation au handicap du salarié
- Des conseils pour favoriser son autonomie au travail
LE PUBLIC CIBLE :
Uniquement sur prescription écrite d’un prescripteur autorisé
- Personnes handicapées bénéficiaires de l’art.L.5212-13 du code du travail ou en voie de le devenir (AR de
la demande au titre de bénéficiaire est alors requis), orientées marché du travail par la CDAPH :
 A la recherche d’un emploi ou salariées / agents ou travailleurs indépendants.
 Suivies par des opérateurs/référents de parcours d’accès ou de maintien
- Agents des fonctions publiques (art. 2 et 3 du décret 2006-501 du 3 mai 2006 : agents reclassés ou
assimilés, bénéficiaires d’une allocation temporaire d’invalidité, titulaires d’un emploi réservé ou inaptes).
- Employeurs éligibles aux aides de l’Agefiph ou du FIPHFP.
LE FINANCEMENT :
Dispositif intégralement financé par l’Agefiph et le FIPHFP.
LES ZONES GEOGRAPHIQUES D’INTERVENTION :
Principaux sites d’implantation en Limousin.
Haute-Vienne : Limoges – Bellac – Saint-Junien
Si besoin spécifique, le prescripteur peut contacter FEL
LES MODALITES DE PRESCRIPTION :
Uniquement sur prescription écrite d’un prescripteur autorisé
- Cap emploi, SAMETH, Pôle emploi, Missions Locales pour les personnes handicapées et les employeurs.
- Les employeurs publics (y compris les centres de gestion de la Fonction publique territoriale ayant signé une
convention avec le FIPHFP), les plateformes régionales interministérielles d’appui à la gestion des
ressources humaines des services déconcentrés de l’Etat et les médecins de prévention des fonctions
publiques dans le cadre d’un appui au suivi ou au maintien dans l’emploi.
Les autres employeurs publics et les médecins du travail, doivent passer par les prescripteurs mentionnés ci-dessus.
LES COORDONNEES :
Contact : FEL (Formation Entreprises en Limousin)
Haute-Vienne : Camille BLASS / Tél : 05 55 79 06 06 / Courriel : camille.blass@groupe-fel.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 73
ACTIONS DE FORMATIONS COURTES
« RECONVERSION ET DETERMINATION DE PROJET »
LES OBJECTIFS GENERAUX :
- Permettre le deuil de la situation professionnelle antérieure et/ou l’acceptation du handicap
- Parvenir à la détermination d’un projet professionnel
LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
À partir des éléments de diagnostic et des attentes spécifiées par le prescripteur dans le support de
prescription :
- Contribuer au deuil de la situation professionnelle antérieure et cerner ses capacités par rapport à
son handicap
- Restaurer son image de soi, sa confiance en soi
- Travailler sur la représentation du monde du travail du territoire (zone de mobilité), se confronter à la
réalité du marché du travail (découverte de secteurs/métiers et formations correspondantes, en lien
avec les besoins des employeurs)
- Identifier ses compétences vis à vis des métiers du territoire (zone de mobilité)
- Travailler sur les aptitudes au changement professionnel, (re) formuler son devenir
- Mesurer ses capacités et ses aptitudes à apprendre
- Identifier ses capacités et les modalités de compensation possibles en assurant les relais avec les
partenaires idoines
- Évaluer les potentiels et compétences par le biais de périodes en entreprise ;
- Valider/confirmer les pistes professionnelles par le biais de périodes en entreprise
- Déterminer et formaliser des pistes de projets professionnels compatibles avec les diagnostics
formalisés et un plan d’action détaillé pour mettre en œuvre le projet
- Travailler les Techniques de Recherche d’Emploi (TRE)
LE PUBLIC CIBLE :
Demandeurs d’emploi BOE, inscrits à Pôle Emploi, se situant dans un parcours visant l’insertion
professionnelle en milieu ordinaire de travail
LE FINANCEMENT :
Agefiph/FIPHFP
LES MODALITES DE PRESCRITPION :
Cap Emploi, Pôle emploi et Missions locales
LA DUREE :
210 heures de formation : 105 heures en centre et 105 heures en entreprises entre 12 à 14 semaines
LE STATUT DE LA PERSONNE :
 Stagiaires non rémunérés
Les stagiaires ont un statut de stagiaire de la formation professionnelle non rémunéré, tel que régi
par l’Article L 6342-3 du Code du travail, géré par l’ASP pour le compte de l’Agefiph selon les
dispositions de droit commun ;
 Stagiaires indemnisés par Pôle emploi au titre de l’ARE formation (AREF)
Il faut noter cependant que les bénéficiaires de l’ARE ne pourront relever du statut de stagiaire de la
formation professionnelle indemnisé au titre de l’AREF que si l’action de formation est prescrite dans
le cadre du Projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) ;
CT PRITH – 22-07-2016
Page 74

Les travailleurs handicapés en CUI-CAE
Les personnes en CUI-CAE peuvent avoir accès à ces actions puisque leur statut le leur permet et que
le CUI-CAE constitue, pour nombre d'entre eux, une étape d'un parcours au cours de laquelle les
étapes suivantes doivent être préparées ; la formation peut être réalisée dans le cadre de l’avenant
au contrat de travail ou hors contrat de travail (dans ce dernier cas, l'organisme de formation devra
veiller à adresser à l’ASP la "demande de prise en charge par l'Agefiph des cotisations de sécurité
sociale des stagiaires de formation professionnelle non rémunérés").
Les stagiaires non indemnisés au titre de l’AREF ainsi que les salariés en CUI-CAE ou en Emploi d’avenir
pourront prétendre au versement de défraiements liés au suivi de la formation : déplacement, repas
et/ou garde d’enfants.
Le montant des défraiements déplacements (transports et repas) est forfaitaire, et est fixé par l’Agefiph
à 20 € par jour de présence en formation et plafonné à 600 €.
LES CORODONNEES DES ORGANISMES :
Organismes de
formation
INSUP / INSUP
Corrèze
05.55.26.07.91
05 55 23 63 25
accueil-formation@fjt-tulle.fr
Creuse (23)
Actions Entreprise
05.55.34.15.96
limousin@actions-entreprise.fr
Haute-Vienne (87)
AFORMAC / INFA
05.55.77.75.89
aformac-87@aformac.fr
Départements
Corrèze (19)
CT PRITH – 22-07-2016
Téléphone
Mèl
Page 75
ACTIONS DE FORMATIONS COURTES
« REMOBILISATION VERS L’EMPLOI »
L’Objectif général :
L’action a pour objectif de mobiliser les personnes en situation d’échec, parfois de longue durée, face à
l’emploi, notamment parce que le handicap a impliqué une rupture professionnelle importante.
À l’issue de l’action, les personnes devront avoir déterminé une ou plusieurs orientations
professionnelles.
LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES :
À partir des éléments de diagnostic et des attentes spécifiées par le prescripteur dans le support de
prescription :
- Permettre aux personnes d’identifier les freins à l’emploi (sociaux, médicaux, personnels) et les poser
comme éléments à travailler.
- Réacquérir les fondamentaux de la vie professionnelle (horaires, comportement, savoir être …) et
reprendre confiance en soi.
- Vérifier le souhait et la capacité à se projeter vers un projet professionnel.
- Travailler sur une image positive de soi, travailler sa présentation.
- Permettre l’acceptation du handicap, identifier ses capacités au regard du handicap et les modalités
de compensation possibles.
- Travailler sur la représentation du monde du travail du territoire, la découverte des métiers. Au
travers de visites d’entreprises et/ou de rencontres avec des employeurs et, plus particulièrement sur
des métiers en tension.
- Faire émerger les capacités/potentiels et les compétences professionnelles transférables.
- Évaluer les potentiels et les compétences par le biais des périodes en entreprises.
- Connaître le fonctionnement et les principales règles de l’entreprise.
- Mesurer ses capacités et ses aptitudes à apprendre.
- Connaître et évaluer ses compétences, notamment par le biais de périodes en entreprise.
- Travailler les Techniques de Recherche d’Emploi (TRE).
- Identifier des orientations professionnelles réalistes et compatibles avec les diagnostics réalisés.
LE PUBLIC CIBLE :
Demandeurs d’emploi BOE, inscrits à Pôle Emploi, se situant dans un parcours visant l’insertion
professionnelle en milieu ordinaire de travail.
LE FINANCEMENT :
Agefiph/FIPHFP
LES PRESCRIPTEURS :
Cap Emploi, Pôle emploi et Missions locales
LA DUREE :
210 heures de formation : 140 heures en centre et 70 heures en entreprises entre 12 à 14 semaines.
Phase individuelle en centre préalable à la phase collective : A minima 3h d’entretien par stagiaire afin
de faire un point sur sa situation globale.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 76
LE STATUT DE LA PERSONNE :

Stagiaires non rémunérés
Les stagiaires ont un statut de stagiaire de la formation professionnelle non rémunéré, tel que régi
par l’Article L 6342-3 du Code du travail, géré par l’ASP pour le compte de l’Agefiph selon les
dispositions de droit commun ;

Stagiaires indemnisés par Pôle emploi au titre de l’ARE formation (AREF)
Il faut noter cependant que les bénéficiaires de l’ARE ne pourront relever du statut de stagiaire de la
formation professionnelle indemnisé au titre de l’AREF que si l’action de formation est prescrite dans
le cadre du Projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE) ;

Les travailleurs handicapés en CUI-CAE
Les personnes en CUI-CAE peuvent avoir accès à ces actions puisque leur statut le leur permet et que
le CUI-CAE constitue, pour nombre d'entre eux, une étape d'un parcours au cours de laquelle les
étapes suivantes doivent être préparées ; la formation peut être réalisée dans le cadre de l’avenant
au contrat de travail ou hors contrat de travail (dans ce dernier cas, l'organisme de formation devra
veiller à adresser à l’ASP la "demande de prise en charge par l'Agefiph des cotisations de sécurité
sociale des stagiaires de formation professionnelle non rémunérés").
Les stagiaires non indemnisés au titre de l’AREF ainsi que les salariés en CUI-CAE ou en Emploi d’avenir
pourront prétendre au versement de défraiements liés au suivi de la formation : déplacement, repas
et/ou garde d’enfants.
Le montant des défraiements déplacements (transports et repas) est forfaitaire, et est fixé par l’Agefiph
à 20 € par jour de présence en formation et plafonné à 600 €.
LES COORDONNEES DE L’ORGANISME RETENU :
Départements
Corrèze (19)
Organismes
formation
INSUP
/
Corrèze
de
Téléphone
INSUP 05.55.26.07.91
05 55 23 63 25
Mèl
accueil-formation@fjt-tulle.fr
Creuse (23)
Actions Entreprise
05.55.34.15.96
limousin@actions-entreprise.fr
Haute-Vienne (87)
AFORMAC / INFA
05.55.77.75.89
aformac-87@aformac.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 77
STRUCTURES
DE PRISE EN CHARGE
MAINTIEN
DANS L’EMPLOI
Service social CARSAT
Service social MSA
Service social RSI
Service d’aide au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés
Cellule opérationnelle inter institutionnelle maintien dans l’emploi
CT PRITH – 22-07-2016
Page 78
SERVICE SOCIAL CARSAT
L’OBJECTIF :
- Assurer un travail social individuel et collectif au bénéfice des personnes relevant du régime
général.
LES MISSIONS :
- Accès aux droits et aux soins des personnes en situation de précarité.
- Prévention de la désinsertion professionnelle des assurés malades ou handicapés.
- Prévention et/ou traitement de la perte d’autonomie des personnes malades, handicapées ou
âgées.
LE PUBLIC CIBLE :
- Assurés retraités et non retraités du Régime Général de l’Assurance Maladie.
LE FINANCEMENT :
Assurance Maladie
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
Entrées et sorties permanentes.
LA ZONE GEOGRAPHIQUE D’INTERVENTION :
Haute-Vienne
LES MODALITES DE MOBILISATION :
Saisine du service social par signalements ciblés.
LES MOYENS HUMAINS :
10 Travailleurs sociaux.
2 secrétaires
LES COORDONNEES / CONTACT :
Service social CARSAT Service social
22 avenue Jean Gagnant
87000 LIMOGES
Tél : 05 55 45 90 68
CT PRITH – 22-07-2016
Page 79
SERVICE SOCIAL MSA LIMOUSIN SITE HAUTE-VIENNE
LES OBJECTIFS :
- Poursuivre et adapter la politique d’ASS aux nouveaux besoins des familles et des jeunes.
- Contribuer à l’accès aux droits et à la qualité de vie des personnes en situation de handicap et
favoriser l’autonomie des personnes âgées.
Pour chacun de ces publics, un effort particulier sera conduit sur le logement, l’accès aux droits et à la santé.
LES MISSIONS :
- Accompagnement individuel et information des adhérents relevant du régime agricole.
- Actions collectives
- Actions de développement social local
LE PUBLIC CIBLE :
- Tout adhérent relevant du régime agricole, dont les bénéficiaires avec une reconnaissance de
handicap (pension invalidité, AAH, AT…).
LE FINANCEMENT :
Budget Action sanitaire et sociale : prestations extra légales et secours.
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
Entrées et sorties permanentes.
LA ZONE GEOGRAPHQUE D’INTERVENTION :
Le département de la Haute-Vienne.
LES MODALITES DE MOBILISATION :
- RDV à la caisse
- Visites à domicile
- Contact téléphonique
- Réunions techniques avec partenaires
LES MOYENS HUMAINS :
- Équipe de travailleurs sociaux, par secteur d’intervention.
LES COORDONNEES :
MSA Limousin Site Haute-Vienne
Service Action Sanitaire et Sociale
Impasse Sainte-Claire – 87041 LIMOGES CEDEX 1
Tél : 05 55 49 87 42
CT PRITH – 22-07-2016
Page 80
SERVICE SOCIAL RSI
LES OBJECTIFS :
Accompagner les projets des chefs d’entreprise indépendants fragilisés pour les maintenir dans leur activité :
- Permettre l’accès aux soins
- Assurer le maintien à domicile de nos retraités.
LES MISSIONS :
Surmonter les difficultés professionnelles et le maintien dans l’activité :
- L’accès aux soins actifs et/ou retraités
- Action collective
- Détection des fragilités de nos ressortissants retraités et la Prévention de leur autonomie
LE PUBLIC CIBLE :
Les assurés actifs ou retraités ressortissants du RSI.
LE FINANCEMENT :
Budget d’action sociale alloué par la Caisse Nationale RSI.
LE NOMBRE DE PLACES / EFFECTIF :
LA ZONE GEOGRAPHQUE D’INTERVENTION :
L’ancienne région Limousin.
LES MODALITES DE MOBILISATION :
La saisine du service d’action sociale par courrier, téléphone, rendez-vous…
LES MOYENS HUMAINS :
2,5 ETP (1 responsable et 2 personnes chargées d’action sociale).
LES COORDONNEES :
RSI Limousin – Service d’Action Sociale
18, rue André Mérigou – 87006 Limoges Cedex
Tél : 3648 (choix 3-4)
CT PRITH – 22-07-2016
Page 81
SERVICE D’AIDE AU MAINTIEN DANS L’EMPLOI DES
TRAVAILLEURS HANDICAPES (S.A.M.E.T.H)
L’OBJECTIF :
Accompagner les employeurs et/ou les personnes pour lesquelles un handicap survient ou dont le
handicap s’aggrave, dans le but de favoriser le maintien dans l’emploi des personnes alors qu’elles sont en
risque d’exclusion du fait de leur handicap.
Le SAMETH intervient aux côtés des acteurs de l’entreprise, et de partenaires tels que des médecins de
santé au travail, des services de l’Assurance Maladie et de la Sécurité Sociale ou de la Mutualité Sociale
Agricole…
LES MISSIONS :
Le SAMETH intervient en fonction d’une offre de services nationale ainsi déclinée à destination des
secteurs public et privé:
 Analyse de la demande
Suite à une information générale délivrée à toute personne ou tout employeur sur les possibilités de
maintien dans l’emploi et les aides mobilisables, une analyse approfondie de la situation est réalisée au
sein du service SAMETH. Ce premier niveau d’analyse permet l’ouverture d’une prise en charge sur l’un
des deux services suivants.
 Service « FACILITATION »
Quand existe déjà dans l’entreprise une solution identifiée, le maintien dans l’emploi peut être assuré, par
la mobilisation de moyens qui en facilitent l’application. Il s’agit alors de rendre accessible, faciliter et
simplifier la mobilisation des moyens nécessaires pour la mise en œuvre de la solution de maintien dans
l’emploi d’une personne handicapée.
 Service « INGENIERIE »
En l’absence de solution pré-identifiée par l’entreprise, le maintien dans l’emploi peut nécessiter une aide
pour la recherche de solution avec l’entreprise et les acteurs concernés, puis un appui à sa mise en œuvre.
Il s’agit de transformer un risque de perte d’emploi inhérent au handicap en un nouveau cadre de travail
adapté à l’aptitude du salarié handicapé ou en un nouveau projet professionnel interne à l’entreprise, en
accord avec l’employeur, le salarié et le médecin du travail.
LE FINANCEMENT :
Agefiph/FIPHFP
LE PUBLIC CIBLE :
Personnes :
 Les salariés bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (article L 5212-13 du
code du travail) en risque d’inaptitude à leur poste de travail, en poste ou en arrêt de travail
nécessitant un aménagement, ou une reprise adaptée à leur handicap.
 Les travailleurs indépendants handicapés ou dont le handicap survient entraînant un risque
d’impossibilité de continuer à exercer leur activité professionnelle.
Employeurs :

Les employeurs soumis au droit privé. Les entreprises du secteur privé sous accord collectif agréé en faveur de


l’emploi des personnes handicapées sont éligibles aux services délivrés par le SAMETH sous certaines conditions.
Les exploitants agricoles, professions libérales et travailleurs indépendants.
Les employeurs des fonctions publiques d’État, hospitalière et territoriale.
CT PRITH – 22-07-2016
Page 82
LA PRESCRIPTION :
 La personne au travail en situation de handicap.
 L’employeur.
 Un partenaire du maintien dans l’emploi (médecin de santé au travail, CDAPH, CPAM, MSA…).
LES MOYENS ET COMPETENCES :

Conseillers maintien dans l’emploi.
LES COORDONNEES :
SAMETH 87 - SATHE 87
Immeuble Le Rhin (3ème étage)
38 rue Rhin et Danube - 87280 LIMOGES
TEL 05.87.79.10.66 / FAX 05.55.38.89.71
contact@sameth87.fr
Ligne de bus : N° 20 – Pôle Fougeras - arrêt Léon Dhéralde
Ligne du bus : N°10 – arrêt Beaubreuil Centre Commercial
CT PRITH – 22-07-2016
Page 83
CELLULE OPERATIONNELLE INTER INSTITUTIONNELLE MAINTIEN DANS L’EMPLOI
LES OBJECTIFS :
- Améliorer le traitement des situations de maintien dans l’emploi et/ou préparation au reclassement
des salariés en risque d’inaptitude en optimisant les ressources des partenaires.
- Faciliter l’appropriation par l’ensemble des acteurs du champ d’intervention de chacun et des
moyens mobilisables en faveur du maintien dans l’emploi.
- Identifier les freins liés au maintien dans l’emploi et proposer des mesures correctives.
- Élaboration d’outils partagés.
LES MISSIONS :
- Améliorer la communication et les échanges entre les différents partenaires afin d’engager une
action permettant le traitement des situations difficiles de maintien dans l’emploi de salariés.
- Exposer des situations de maintien dans l’emploi nécessitant une approche pluridisciplinaire
permettant d’articuler l’intervention des partenaires.
- Suivre le traitement des cas difficiles, complexes, identifiés par un partenaire ou non pris en charge
par le SAMETH.
LE PUBLIC CIBLE :
Salariés en arrêt de travail dont la situation de maintien dans l’emploi est complexe ou nécessite un
accompagnement.
LE FINANCEMENT :
Etat / Agefiph.
LA ZONE GEOGRAPHQUE D’INTERVENTION :
Le département de la Haute-Vienne.
LES MODALITES DE MOBILISATION :
- Information du salarié.
- Adhésion du salarié avec signature.
- Transmission d’une fiche de liaison à la coordination technique du PRITH.
LES MOYENS HUMAINS :
La cellule est composée de représentants :
- De l’assurance maladie : service social CARSAT et service prévention et action sociale.
- De la MSA : médecin du travail et assistante sociale.
- De la MDPH : référent insertion professionnelle et un médecin.
- De l’inspection du travail : inspecteur du travail.
- Du SAMETH : conseillers maintien dans l’emploi.
- Des services de santé au travail : médecins des services concernés.
- Du PRITH : coordination régionale, correspondant départemental.
- De l’Agefiph : chargé d’études.
- Du réseau Comète France et Réseau TC Limousin.
- Du RSI.
LES COORDONNEES :
Coordination technique du PRITH Limousin
6, rue du Buisson – 87170 Isle
Tél : 05 55 50 78 12 / Email : prithlimousin@orange.fr
CT PRITH – 22-07-2016
Page 84
Téléchargement
Random flashcards
Le lapin

5 Cartes Christine Tourangeau

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

Anatomie membre inf

0 Cartes Axelle Bailleau

TEST

2 Cartes Enrico Valle

relation publique

2 Cartes djouad hanane

Créer des cartes mémoire