Premier diagnostic de TED chez les jeunes adultes: dépistage et

publicité
Premier diagnostic de TED chez les jeunes
adultes: dépistage et évaluation
Stéphanie Caillé, neuropsychologue
Sophie Lajeunesse, psychoéducatrice
Laurent Mottron, psychiatre
Programme autisme
©
Buts de la présentation
1. Dépistage et évaluation du trouble
envahissant du développement
•
présentation de cas
2. Différences sexuelles
•
expérience à l’HRDP
Définition du TED
Le Trouble Envahissant du Développement est un trouble
neurodéveloppemental.
Il comprend des altérations qualitatives des interactions sociales, de la
communication et des comportements, des intérêts et des activités à
caractère restreint et répétitif et stéréotypés.
Différents diagnostics:
• trouble autistique
• syndrome d’Asperger
• TED NS
Les symptômes apparaissent avant l’âge de 3 ans.
Diagnostics différentiels
Trouble anxieux
• phobie sociale
• TOC
Trouble de l’humeur
• troubles dépressifs
Trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité
Troubles psychotiques
Syndrome de dysfonction non verbale
Syndrome Gilles de la Tourette
Trouble de la personnalité
• personnalité évitante
• personnalité schizoïde
• personnalité obsessive
(Dépendance aux jeux vidéo)
Signes d’appels pour une référence tardive
Signes présents dans la petite enfance
• avant 3 ans pour l’autisme
Éléments du troisième domaine
• discriminatifs du TED
• intérêts restreints et envahissants, connaissances
encyclopédiques, mouvements corporels atypiques,
stimulations visuelles, adhérence rigide à des routines
non fonctionnelles …
Indices TED dans le langage et la communication
Langage réceptif
Difficultés à comprendre:
•inférences, non-dits
• nuances sémantiques
• humour
•indices non verbaux de l’interlocuteur
La compréhension est plus touchée que
l’expression
Langage expressif
Quantité du discours:
•trop
•trop peu
Peu d’intérêt pour l’interlocuteur:
• savoir partagé
•détails, référents
Thèmes conversationnels récurrents dont
intérêts restreints
Langage littéraire ou idiosyncrasique, très
précis
Fonctionnement intellectuel et cognitif
Rendement intellectuel global
fluctuant
• pas de déficience intellectuelle
pour l’Asperger
• QI variable pour autisme
Profil cognitif particulier pour TED
Certaines particularités propres
au trouble autistique et au
syndrome d’Asperger
Échelles de Weschler
• WAIS
• WISC
Matrices de Raven
Profil cognitif TED
Forces
Faiblesses
Raisonnement non verbal
• Matrices
Jugement
• Compréhension, avec parfois
des réponses inappropriées
Si relié aux intérêts
• Arithmétique
• Connaissances
Vitesse de traitement
• Code
Raisonnement séquentiel,
inférences sociales
• Histoires en images
Trouble autistique vs Asperger
Autisme
Force générale quant au traitement
information visuelle et spatiale
• Blocs
• Assemblage d’objets
• Images à compléter
Faiblesse en vocabulaire
Asperger
Force générale en verbal
• Vocabulaire
• Similitudes
• Connaissances
Faiblesse en mémoire à court terme
• Arithmétique
• Séquences de chiffres
Faiblesse quant au traitement
information spatiale
• Blocs
Évaluation diagnostique ciblée
Équipe interdisciplinaire formée
d’experts en TED:
•
•
•
•
•
•
•
psychiatre
psychologue/neuropsychologue
psychoéducateur
orthophoniste
ergothérapeute
travailleur social
infirmière
Analyse des évaluations antérieures
afin de retracer l’historique
comportementale
Utilisation combinée des outils
diagnostiques standardisés (ADI-R
et ADOS-G) et de l’évaluation
psychiatrique
Analyse du profil cognitif
Analyse du profil de communication
(Observation en milieu naturel)
Prudence!
Le diagnostic a souvent une portée thérapeutique
(soulagement ou accroissement du sentiment de
rejet), il convient donc d’user de prudence avant
de d’émettre ou d’éliminer l’hypothèse d’un TED.
Exemples:
• Pas TED parce que regarde dans les yeux!
• TED parce que retirée socialement (erreur fréquente)
• incompréhension de l’humour = TED
Jonathan (nom fictif)
Garçon de 17 ans
Musicien, a l’oreille absolue
Pas de difficulté académique
rapportée
Souhaite s’inscrire en musique au
CEGEP ou dans un établissement
spécialisé
En secondaire 5, a vécu
harcèlement scolaire intense
Soupçon récent de TED, n’a jamais
été évalué dans le passé
Période dépressive l’année
précédente avec pensées et
verbalisations suicidaires,
traitée par antidépresseurs,
arrêt de scolarisation
(quelques mois)
Procédure d’évaluation
• ADI
• évaluation psychiatrique
• évaluation cognitive
ADI
Comportements
3ans: reproduit une mélodie
5 ans: connait le nom des fleurs en
français et en latin
6ans: connait sa généalogie sur
plusieurs générations par cœur et
fait celle de ses chats
Tendance à s’isoler(ex: partage un
lutrin pendant 4 ans sans parler à
son partenaire!)
Social
Contact visuel peu modulé, pas de
sourire social, visage neutre, pas de
faire semblant, pas d’intérêt pour
les pairs, pas d’offre de partage, de
réconfort, n’attire pas l’attention…
Communication
Pas de retard de langage
Pas de gestes, écholalie différée, pas
d’imitation, peu de conversations
réciproques, commentaires
inappropriés…
Évaluation psychiatrique
Socialisation
particularités décrites par le client
Difficultés à participer à une
conversation
À le sentiment d’être inadéquat,
d’être à côté des gens mais jamais
avec eux
Pas de relations amicales suivies
Échange très peu avec sa famille
Communication
éléments observés en entrevue
Parle peu
Langage précis, factuel
Intonation neutre
Peu d’expression faciale, gestes
d’expressions absents
Intérêts
La musique: une maladie, technique
pure, robotisée
La généalogie: perte d’intérêt quand
il n’y a plus eu d’informations à
obtenir
18
Évaluation cognitive
WAIS-III et Matrices de Raven
standard
Très bonnes capacités
intellectuelles
QIG, V et P de supérieur à très
supérieur à la moyenne (p de
96 à 99)
Écart non significatif
17
16
15
14
13
12
11
10
9
Profil de forces et de
faiblesses relatives qui inclut
plusieurs des éléments qui
peuvent être retrouvés chez
les personnes présentant un
TED
8
Conclusion
Surréaction dépressive au harcèlement scolaire,
sentiment de différence générale, incompréhension
de l’humour, des inférences sociales, distance
émotionnelle, hyperrationnalisation de la musique,
intérêts idiosyncratiques
Diagnostics retenus:
• syndrome d’Asperger
• état dépressif documenté antérieurement
À retenir
Importance du dépistage prudent et efficace en
milieu non spécialisé
Importance de l’évaluation diagnostique ciblée et
interdisciplinaire en milieu spécialisé
Les troubles du spectre de l’autisme, L’évaluation clinique,
Lignes directrices du Collège des médecins du Québec et
de l’Ordre des psychologues du Québec, janvier 2012
Différences sexuelles
Ratio 4 H pour 1 F
Différence sexuelle pour le
rendement intellectuel
– QI moins élevé chez les F
– QI normal: ratio jusqu’à 8 H pour
1F
– QI plus bas si retard de langage
(non présent chez H)
Différences sexuelles subtiles et
résultats inconsistants
– trois domaines
– caractéristiques associées
Chez les femmes
Moins de comportements répétitifs
et stéréotypés
Plus de problèmes attentionnels et
moteurs et de particularités
sensorielles
Lord et al., 1982
Holtmann et al., 2007
Carter et al., 2007
Lai et al., 2011
Geurts and Jansen, 2011
Mandy et al., 2011
Différences sexuelles
Mêmes diagnostics antérieurs les
plus fréquents pour F et H:
• anxiété
• troubles de l’humeur
• désordres psychotiques
Plus de diagnostics antérieurs chez
les F
Moins de difficultés
sociocommunicatives chez les F
(ADOS) mais… plus de traits
autistiques auto rapportés
Patron complexe de différences
quant aux comorbidités
– H ont plus de difficultés à
s’adapter ?
– Certaines F avec haut
niveau de fonctionnement
compensent bien leurs
difficultés dans certains
contextes ?
– Difficultés non traitées
chez F ?
L’expérience à l’HRDP
8 femmes positives de 14 et plus
Sur 77 cas évalués (2009-2010) dont 14 femmes
Syndrome d’Asperger
1
Autisme
7
Déficience intellectuelle
7
Légère à modérée
7
Raisonnement
Habiletés visuospatiales
Construction (casse-têtes, blocs)
Force dans la sphère non verbale
L’expérience à l’HRDP
Éléments du troisième domaine (actuels)
Ordinateurs, chats, dessins, casse-têtes,
jeux vidéo, films, astronomie, acteurs,
météo
Intérêts restreints
8
Comportements stéréotypés
7
Balancements, doigts, mains,
sautillements
Utilisation répétitive d’objets
7
Aligner des objets
Intérêts inhabituels
5
Couleurs, toilettes, circulaires,
ascenseurs, eau
Aptitude spéciale isolée
5
Mémoire des chiffres, trajets ou dates
Stimulation visuelle
4
Regards latéraux, miroir, roue et objets
qui tournent
L’expérience à l’HRDP
Comorbidités et caractéristiques associées
Trouble de langage
6
TDAH/TDA
5
Dysphasie mixte sévère
Trouble anxieux
4
Trouble anxieux NS
Anxiété de séparation
Agoraphobie
Trouble de l’humeur
2
Symptômes de dépression seulement
Anomalie génétique
1
À spécifier par évaluation génétique
Questionnements et projets futurs
Femmes TED sans DI: est-ce qu’elles ne sont pas ou mal dépistées ou
plutôt très rares ??
Changements apportés par le DSM-V: impacts sur le diagnostic des
adultes et plus précisément sur celui des femmes ?
Présence du 3ième domaine chez les femmes de notre échantillon
souligne l’importance de ne pas se fier exclusivement aux difficultés
sociales pour émettre une hypothèse de TED
Exploration des domaines de la communication et de la socialisation
chez les femmes TED à l’HRDP
Profil cognitif: exploration des différences sexuelles
Téléchargement
Random flashcards
Commune de paris

0 Cartes Edune

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire