Ecoute de musique amplifiée : les risques connus, la prévention pas

publicité
Ecoute de musique amplifiée : les risques connus, la prévention pas assez systématique
Un sondage réalisé par IPSOS pour la Semaine du Son confirme que la population française
aime écouter la musique à fort volume. Si les Français semblent savoir que l’exposition
excessive aux sons forts peut engendrer des troubles auditifs, une grande majorité des 15-45
ans a déjà ressenti un trouble auditif après une exposition à un bruit ou son très fort. Un sondage réalisé par IPSOS pour la Semaine du Son confirme que la population française
aime écouter la musique à fort volume. Si les Français semblent savoir que l’exposition
excessive aux sons forts peut engendrer des troubles auditifs, une grande majorité des 15-45
ans a déjà ressenti un trouble auditif après une exposition à un bruit ou son très fort. Un sondage réalisé par IPSOS pour la Semaine du Son révèle que les 15-30 ans écoutent la
musique plus fort que les 31-45 ans (ils sont 63% à déclarer « aimer écouter fort la musique »,
contre 37% chez les 31-45 ans). Au sein de cette catégorie des 15-30 ans, 14% déclarent
souffrir de troubles auditifs. Une grande majorité (78%) des 15-45 ans ont déjà ressenti un
trouble auditif après une exposition à un bruit ou son très fort. Pourtant, 98% des personnes
interrogées pensent que l’exposition excessive aux sons forts peut engendrer des troubles
auditifs, ce qui montre qu’il ne suffit pas d’être informé pour bien se protéger.
Selon l’enquête, 61% de la population des 15-45 ans fréquentent les concerts (sans précision
du type de musique qui y est pratiqué, acoustique ou amplifiée). A noter que 23% de ces
mélomanes vont assister aux concerts accompagnés de leurs enfants.
Le principal intérêt de ce sondage est que l’échantillon étudié est représentatif de la population
générale (15 à 45 ans), et non seulement de la seule population des jeunes d’âge scolaire,
comme c’est souvent le cas dans les sondages similaires. A travers ces données, on voit bien
que l’écoute des musiques amplifiées continue une fois qu’on a quitté les bancs de l’école, ce
qui indiquerait l’intérêt de mener des campagnes de sensibilisation nationales à plus large
spectre.
1/2
Ecoute de musique amplifiée : les risques connus, la prévention pas assez systématique
Par ailleurs, la ministre de la Santé Marisol Touraine, invitée début janvier de BFMTV et de
RMC, a déclaré qu'elle réfléchissait à introduire dans sa loi Santé deux mesures pour lutter
contre la surdité des jeunes. La ministre souhaite « s'assurer que les casques ne peuvent pas
produire un son supérieur à un certain niveau de décibels ». Elle veut également « encadrer les
sons émis dans des salles fermées à l'occasion de concerts ». Ces deux mesures seraient
introduites par amendements, la loi Santé étant, selon Marisol Touraine, déjà « trop longue ».
Pour la ministre, « Il ne s'agit pas d'empêcher d'écouter de la musique, mais de faire au
contraire en sorte qu'on puisse en écouter toute sa vie».
Rappelons enfin que la 12ème édition de la Semaine du Son se déroulera du lundi 19 au
dimanche 25 janvier à Paris et jusqu’au dimanche 8 février partout en France. Le plan Vigipirate
étant en Alerte Attentat en Ile de France, pour participer aux événements parisiens, il faut
s’inscrire par formulaire depuis le site de la Semaine du son .
Notamment, pour s'inscrire à la conférence sur le sujet de la santé auditive, qui se tiendra lundi
19 janvier à la Direction générale de la santé, suivre ce lien .
Les jeunes et l’environnement sonore – Sondage IPSOS / La Semaine du Son - 27 novembre
2014 - www.lasemaineduson.org
2/2
Téléchargement
Random flashcards
amour

4 Cartes mariam kasouh

Ce que beaucoup devaient savoir

0 Cartes Jule EDOH

aaaaaaaaaaaaaaaa

4 Cartes Beniani Ilyes

découpe grammaticale

0 Cartes Beniani Ilyes

Créer des cartes mémoire