Customer Leaflet

publicité
NOTICE: INFORMATION DE L'UTILISATEUR
Co-Ramipril Sandoz 5 mg / 25 mg comprimés
Substances actives: ramipril et hydrochlorothiazide
Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament.
Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire.
Si vous avez d'autres questions, si vous avez un doute, demandez plus d’informations à votre
médecin ou votre pharmacien.
Ce médicament vous a été personnellement prescrit. Ne le donnez jamais à quelqu’un d’autre,
même en cas de symptômes identiques, cela pourrait lui être nocif.
Si l'un des effets indésirables devient grave ou si vous remarquez un effet indésirable non
mentionné dans cette notice, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien.
Dans cette notice:
1.
Qu'est-ce que Co-Ramipril Sandoz et dans quel cas est-il utilisé?
2.
Quelles sont les informations à connaître avant de prendre Co-Ramipril Sandoz?
3.
Comment prendre Co-Ramipril Sandoz?
4.
Quels sont les effets indésirables éventuels?
5.
Comment conserver Co-Ramipril Sandoz?
6.
Informations supplémentaires
1.
QU'EST-CE QUE CO-RAMIPRIL SANDOZ ET DANS QUEL CAS EST-IL UTILISÉ ?
Ce médicament est constitué de deux substances actives différentes: le ramipril et
l'hydrochlorothiazide.
Le ramipril appartient au groupe de médicaments appelés IEC (inhibiteurs de l'enzyme de conversion
de l'angiotensine).
Ces médicaments agissent en diminuant la tension artérielle, aidant ainsi votre cœur à pomper le sang
plus facilement dans tout le corps.
L'hydrochlorothiazide est un comprimé qui fait uriner (diurétique). Il augmente la quantité de sel et
d'eau que vous perdez par l'urine. Cela se traduit également par une diminution de la tension artérielle.
Co-Ramipril Sandoz est indiqué dans le traitement de l'hypertension artérielle lorsqu'un traitement par
un IEC (ramipril) ou un diurétique thiazidique (hydrochlorothiazide) seuls ne produit pas un effet
adéquat.
2.
QUELLES SONT LES INFORMATIONS À CONNAÎTRE AVANT DE PRENDRE CORAMIPRIL SANDOZ?
Ne prenez jamais Co-Ramipril Sandoz
•
si vous êtes allergique (hypersensible) aux produits suivants:
– ramipril, diurétiques thiazidiques (ainsi que l'hydrochlorothiazide) ou l'un des autres
composants contenus dans Co-Ramipril Sandoz
– autres IEC (par ex., l'énalapril) ou médicaments dérivés des sulfamides (le plus souvent des
antibiotiques, par ex., le sulfaméthoxazole).
1/9
•
•
•
si vous avez présenté lors d'un traitement antérieur par un IEC un œdème angioneurotique, une
réaction allergique associée à un gonflement du visage, des mains ou des pieds, des lèvres, de
la langue ou de la gorge – ce qui peut provoquer un essoufflement ou une difficulté à avaler.
Ne prenez pas Co-Ramipril Sandoz si vous avez présenté un œdème angioneurotique de
n'importe quelle autre cause ou si un parent par le sang a présenté un œdème angioneurotique
auparavant.
si votre fonction rénale ou hépatique est sévèrement réduite.
pendant les 6 derniers mois de la grossesse; voir rubrique grossesse et allaitement.
Faites attention avec Co-Ramipril Sandoz
Avant de commencer à prendre ces médicaments, dites à votre médecin:
•
si vous risquez de présenter une chute excessive de votre tension artérielle parce que vous
souffrez d'une déplétion en sel et/ou en liquide, par exemple parce que vous prenez des
diurétiques ("comprimés qui font uriner") ou parce que vous suivez un régime pauvre en sel, ou
à la suite d'une diarrhée et de vomissements.
•
si vous avez un syndrome de Conn (hyperaldostéronisme primaire), une tumeur de la glande
surrénale associée à une faiblesse musculaire, une soif excessive et des mictions fréquentes.
•
si vous présentez des troubles cardiaques tels qu'une faiblesse cardiaque ou certaines anomalies
des valves cardiaques ou un épaississement du muscle cardiaque.
•
si vous avez une maladie des vaisseaux sanguins du cerveau.
•
si vous avez des problèmes rénaux.
•
si vous avez des problèmes hépatiques.
•
si vous avez une maladie des vaisseaux sanguins connue sous le nom de "maladie vasculaire du
collagène" ou si vous êtes traité par des médicaments qui affectent le système immunitaire, un
médicament pour la goutte (allopurinol) ou un médicament pour des troubles du rythme
cardiaque (procaïnamide); des infections sévères peuvent se produire. Votre médecin contrôlera
votre sang plus souvent.
•
si vous avez du diabète.
•
l'utilisation simultanée pendant l'hémodialyse de Co-Ramipril Sandoz et de certaines
membranes de dialyse (membranes à haut débit) ou pendant le traitement de taux fortement
élevés des lipides sanguins (aphérèse de LDL au sulfate de dextrane). Cela peut provoquer des
réactions d'hypersensibilité sévères, et même un choc potentiellement fatal.
•
si vous présentez des taux anormaux d'eau et de minéraux dans votre corps (déséquilibre
hydro-électrolytique).
•
si vous subissez un traitement de désensibilisation à certains venins d'insectes tels que les
piqûres d'abeilles ou de guêpes.
•
si vous devez recevoir un anesthésique.
•
si vous avez des problèmes d'allergie ou de l'asthme.
•
si vous devez subir un test anti-dopage, l'hydrochlorothiazide peut induire un résultat positif.
•
si vous avez récemment subi une transplantation rénale.
•
si vous avez des taux élevés de potassium dans le sang.
•
si vous pensez être (ou que vous pourriez devenir) enceinte. Co-Ramipril Sandoz n'est pas
recommandé en début de grossesse et peut provoquer un préjudice grave à votre bébé après 3
mois de grossesse; voir rubrique Grossesse et allaitement.
Co-Ramipril Sandoz peut être moins efficace chez les personnes de race noire.
Pendant que vous prenez Co-Ramipril Sandoz:
Si vous développez l'un des symptômes suivants, vous devez en informer immédiatement votre
médecin:
•
Vous vous sentez étourdi après votre première dose. Certaines personnes réagissent à la
première dose ou à une augmentation de la dose en éprouvant un étourdissement, une faiblesse,
un évanouissement ou un malaise.
2/9
•
•
•
•
•
Un gonflement soudain des lèvres et du visage, du cou, éventuellement aussi des mains et des
pieds, ou une respiration sifflante (wheezing) ou une voix rauque. Cette affection s'appelle
œdème angioneurotique ou angio-œdème. Cela peut se produire à n'importe quel moment
pendant le traitement. Les IEC provoquent un taux plus élevé d'œdèmes angioneurotiques chez
les sujets de race noire que chez les autres.
Une température élevée, un mal de gorge ou des ulcères de la bouche (il peut s'agir de
symptômes d'infection provoqués par la diminution du nombre de globules blancs).
Un jaunissement de la peau et du blanc des yeux (jaunisse) qui peut être le signe d'une maladie
du foie.
Une toux sèche qui persiste longtemps. Une toux a été rapportée avec l'utilisation d'IEC, mais
elle peut aussi être un symptôme d'une autre maladie des voies respiratoires supérieures.
Une sécheresse buccale, de la soif, de la faiblesse, de la léthargie, de la somnolence, de
l'agitation, des douleurs ou des crampes musculaires, une fatigue musculaire, une chute
excessive de la tension artérielle, une diminution du débit urinaire, des battements cardiaques
rapides et des troubles gastro-intestinaux tels que nausées ou vomissements peuvent être des
signes d'un déséquilibre des liquides ou des électrolytes.
Prise d’autres médicaments
Si vous prenez ou avez pris récemment un autre médicament, y compris un médicament obtenu sans
ordonnance, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.
Il est particulièrement important pour votre médecin de savoir si vous êtes déjà traité avec l'un des
médicaments suivants:
• des diurétiques ("comprimés qui font uriner"), utilisés pour traiter l'hypertension artérielle,
notamment les diurétiques épargnant le potassium tels que la spironolactone, le triamtérène ou
l'amiloride
• d'autres médicaments utilisés pour traiter l'hypertension
• des médicaments destinés à combattre la douleur et des médicaments anti-inflammatoires tels
que l'acide acétylsalicylique ou l'indométacine
• des suppléments de potassium ou des substituts du sel contenant du potassium
• des anesthésiques et des médicaments pour les troubles mentaux ou la dépression tels que le
lithium, des médicaments pour traiter les psychoses, des antidépresseurs tricycliques ou des
sédatifs
• des médicaments qui réduisent les taux sanguins de sucre tels que l'insuline ou des
médicaments pris par la bouche
• des sympathicomimétiques, des médicaments tels que l'éphédrine, la noradrénaline ou
l'adrénaline, utilisés pour traiter l'hypotension, le choc, l'insuffisance cardiaque, l'asthme ou les
allergies.
• l'allopurinol, utilisé pour traiter la goutte
• le procaïnamide, utilisé pour traiter des battements cardiaques anormaux
• des médicaments pour traiter le cancer ou des médicaments qui inhibent le système
immunitaire de votre corps
• la lovastatine, un médicament pour combattre un taux de cholestérol élevé
• la ciclosporine, un médicament pour prévenir les réactions de rejet après des transplantations
d'organes ou de moelle osseuse
• l'amphotéricine B, une substance active contre les infections fongiques
• la carbénoxolone, une substance active dans le traitement de maladies gastro-intestinales
• des corticostéroïdes, des substances anti-inflammatoires de type hormonal
• des laxatifs, des médicaments qui favorisent la défécation
• la concentration de calcium dans le sang peut être augmentée par les sels de calcium
• les glycosides cardiaques (par ex., la digoxine), des médicaments pour renforcer le cœur
• la cholestyramine et le colestipol, des médicaments pour diminuer les taux de lipides dans le
sang
• des relaxants musculaires, par ex., le chlorure de tubocurarine, des médicaments pour
relâcher les muscles utilisés dans les opérations
3/9
•
•
les médicaments qui, comme effet secondaire, provoquent des anomalies de la conduction du
stimulus dans le cœur, tels que les médicaments pour les troubles du rythme cardiaque et
certains médicaments pour la psychose (troubles mentaux sévères)
le triméthoprime, un médicament pour traiter les infections bactériennes
Aliments et boissons
Co-Ramipril Sandoz peut se prendre avec ou sans aliments, mais doit être avalé avec de l'eau. Le sel
de table (chlorure de sodium) réduit l'effet hypotenseur de Co-Ramipril Sandoz.
Grossesse et allaitement
Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout médicament.
Grossesse
Vous devez dire à votre médecin si vous pensez être (ou que vous pourriez devenir) enceinte.
Habituellement, votre médecin vous conseillera de prendre un autre médicament que Co-Ramipril
Sandoz, parce que Co-Ramipril Sandoz n'est pas recommandé en début de grossesse et peut provoquer
un dommage grave à votre bébé s'il est utilisé après 3 mois de grossesse. Un médicament
antihypertenseur approprié doit habituellement remplacer Co-Ramipril Sandoz avant de commencer
une grossesse. Le produit ne doit pas être utilisé pendant les 6 derniers mois de la grossesse.
Normalement, votre médecin vous conseillera d'arrêter de prendre Co-Ramipril Sandoz dès que vous
savez que vous êtes enceinte.
Si vous devenez enceinte pendant le traitement par Co-Ramipril Sandoz, veuillez en informer votre
médecin et le consulter sans tarder.
Allaitement
Dites à votre médecin si vous allaitez ou si vous allez commencer à le faire. Co-Ramipril Sandoz n'est
pas recommandé pour les mères qui allaitent, et votre médecin pourra vous donner un autre traitement
si vous souhaitez allaiter, en particulier si votre bébé est un nouveau-né ou s'il est né prématurément.
Conduite de véhicules et utilisation de machines
Co-Ramipril Sandoz peut provoquer des effets indésirables tels qu'étourdissements et fatigue. Cela
peut avoir un effet négatif sur votre capacité de réaction. Vous devez en être conscient lorsque vous
conduisez un véhicule ou que vous utilisez des machines. Si possible, évitez de consommer de l'alcool
pendant que vous prenez Co-Ramipril Sandoz parce que l'effet hypotenseur du médicament ainsi que
celui de l'alcool augmente.
3.
COMMENT PRENDRE CO-RAMIPRIL SANDOZ?
Respectez toujours la posologie indiquée par votre médecin. En cas de doute, consultez votre médecin
ou votre pharmacien. Les doses habituelles sont les suivantes:
Adultes:
La dose initiale habituelle est de 2,5 mg de ramipril et 12,5 mg d'hydrochlorothiazide*.
La dose d'entretien habituelle est soit 2,5 mg de ramipril et 12,5 mg d'hydrochlorothiazide*, soit 1
comprimé de Co-Ramipril Sandoz (correspondant à 5 mg de ramipril et 25 mg d'hydrochlorothiazide).
La dose journalière maximale recommandée est de 1 comprimé de Co-Ramipril Sandoz
(correspondant à 5 mg de ramipril et 25 mg d'hydrochlorothiazide) par jour, le matin. Uniquement
dans des cas prévus, la dose journalière maximale peut être portée à 2 comprimés de Co-Ramipril
Sandoz (correspondant à 10 mg de ramipril et 50 mg d'hydrochlorothiazide).
* Pour cette posologie, il existe des comprimés à plus faible teneur en substance active.
Enfants et adolescents:
4/9
La sécurité et l'efficacité n'ont pas été établies chez les enfants et les adolescents. Il n'est pas
recommandé de traiter des enfants avec Co-Ramipril Sandoz.
Sujets âgés:
Si vous êtes un patient âgé, il peut être nécessaire de modifier la dose, en fonction de votre fonction
rénale.
Adultes avec fonction rénale et hépatique altérée
Si vous souffrez d'un trouble des reins ou du foie, le médecin devrait vous prescrire la dose la plus
faible possible et surveiller votre fonction rénale et hépatique. Il faut éviter d'utiliser Co-Ramipril
Sandoz si vous présentez une altération sévère de la fonction rénale et hépatique.
Comment prendre le comprimé?
Prenez le comprimé ou le demi-comprimé avec beaucoup d'eau. Les comprimés peuvent se prendre
indépendamment de la prise d'aliments le matin.
Si vous remarquez que l'effet de Co-Ramipril Sandoz est trop marqué ou trop faible, demandez conseil
à votre médecin ou à votre pharmacien.
Si vous avez pris plus de Co-Ramipril Sandoz que vous n’auriez dû
Si vous avez pris plus de Co-Ramipril Sandoz que vous n'auriez dû, contactez immédiatement votre
médecin, votre pharmacien ou le Centre Antipoisons (070/245.245).
Les symptômes de surdosage peuvent être les suivants: augmentation de l'excrétion d'urine, troubles
du bilan minéral, chute sévère de la tension artérielle, troubles de la conscience et même inconscience
profonde, crampes, paralysies légères, troubles du rythme cardiaque, fréquence cardiaque ralentie ou
accélérée, insuffisance circulatoire, insuffisance rénale et iléus paralytique.
Si vous oubliez de prendre Co-Ramipril Sandoz
Si vous avez oublié de prendre une dose, vous pouvez la prendre lorsque vous vous en souvenez, à
moins qu'il ne soit presque temps de prendre la dose suivante. Dans ce cas, suivez votre schéma
posologique habituel.
Ne prenez jamais de double dose de Co-Ramipril Sandoz pour compenser la dose que vous avez
oublié de prendre.
Si vous arrêtez de prendre Co-Ramipril Sandoz
Votre médecin vous dira pendant combien de temps vous devez prendre Co-Ramipril Sandoz.
N'arrêtez pas le traitement précocement, sinon les troubles réapparaîtront.
Si vous avez d'autres questions sur l'utilisation de ce médicament, demandez plus d’informations à
votre médecin ou à votre pharmacien.
4.
QUELS SONT LES EFFETS INDÉSIRABLES ÉVENTUELS?
Comme tous les médicaments, Co-Ramipril Sandoz peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne
surviennent pas systématiquement chez tout le monde.
Les effets indésirables suivants ont été rapportés:
Fréquent, se produisant chez 1 à 10 patients sur 100:
• taux sanguins de potassium bas, ce qui peut provoquer des spasmes musculaires et un rythme
cardiaque anormal (hypokaliémie)
• taux élevé d'acide urique dans le sang (hyperuricémie)
• taux élevé de sucre (glucose) dans le sang, dont les signes sont des nausées, une faiblesse et des
maux de tête (hyperglycémie)
• articulations douloureuses et gonflées (goutte)
• étourdissements, fatigue, maux de tête, faiblesse
• chute excessive de la tension artérielle (hypotension)
5/9
• toux, bronchite
• nausées, douleur abdominale, vomissements, indigestion
• réactions allergiques telles qu'éruption cutanée
Peu fréquent, se produisant chez 1 à 10 patients sur 1000:
• trouble de l'équilibre des minéraux (tel que diminution du sodium)
• sentiment d'indifférence, nervosité
• somnolence
• écoulement au niveau des yeux avec prurit, rougeur et gonflement (conjonctivite), douleur,
gonflement et prurit des paupières (blépharite)
• œdème des chevilles
• crampes gastriques, soif, constipation, diarrhée, perte d'appétit
• augmentation de la sensibilité de la peau au soleil, prurit, éruption cutanée prurigineuse
• résultats anormaux des tests de la fonction rénale (protéinurie), présence de protéines dans l'urine
• diminution de la libido
Rare, se produisant chez 1 à 10 patients sur 10.000:
• chute du nombre de globules rouges et du taux d'hémoglobine, diminution de l'hématocrite, faible
taux de globules blancs dont les signes sont de la fièvre, un mal de gorge ou des ulcères de la
bouche dus à des infections (leucopénie), faible taux de plaquettes sanguines dont les signes sont
un saignement spontané ou des ecchymoses (thrombocytopénie)
• troubles du bilan hydro-électrolytique (en particulier chez les patients présentant une maladie
rénale préexistante)
• trouble électrolytique avec taux anormalement réduit d'ions chlorures dans le sang (hypochlorémie)
Si cela se produit en même temps qu'une alcalose métabolique (diminution de l'acidité du sang),
c'est souvent dû à des vomissements.
• anxiété, confusion, dépression, troubles du sommeil
• agitation, troubles de l'odorat, troubles de l'équilibre, fourmillements ou engourdissement
• vision courte (myopie transitoire), vision trouble
• bruits (par ex., sifflement) dans les oreilles (bourdonnements d'oreilles)
• perte de conscience soudaine
• maladie thromboembolique (formation d'un caillot ou d'un thrombus à l'intérieur d'un vaisseau
sanguin, faisant obstacle à l'écoulement du sang dans le système circulatoire)
• essoufflement, écoulement nasal, mal de gorge, inflammation de la langue, constriction des
bronches entraînant une dyspnée (bronchospasme), certaines formes de pneumonie (pneumonie
interstitielle allergique), sensation de pression ou de douleur dans les joues et le front (sinusite)
• bouche sèche, troubles du goût, inflammation des muqueuses de la bouche et de la langue,
sialadénite (les signes sont une langue rouge gonflée et douloureuse)
• valeurs hépatiques élevées (enzymes hépatiques, bilirubine sérique)
• rougeur du visage, transpiration excessive (diaphorèse) habituellement associée à un choc et
d'autres états d'urgence médicale, réaction allergique (gonflement principalement du visage et de la
gorge)
• crampes musculaires, douleur musculaire, faiblesse musculaire, douleur et raideur articulaires
• détérioration de la fonction rénale
• impuissance
Très rare, se produisant chez moins de 1 patient sur 10.000:
• réduction du nombre de certaines cellules sanguines (pancytopénie) allant jusqu'à une perte totale
de certaines cellules sanguines (agranulocytose), éosinophilie (les signes sont un taux élevé d'un
type spécifique de globules blancs), anémie hémolytique (les signes sont une peau pâle, de la
fatigue, un essoufflement, une urine foncée)
• augmentation des taux sanguins des lipides (cholestérol, triglycérides), augmentation d'une enzyme
digestive (amylase), détérioration du diabète
6/9
• angine de poitrine (les signes sont une douleur dans la poitrine, une sensation douloureuse), crise
cardiaque (infarctus du myocarde), battements cardiaques irréguliers, palpitations, battements
cardiaques rapides
• troubles de la perfusion au niveau du cerveau (AIT – attaques ischémiques transitoires),
hémorragie cérébrale (saignement), aggravation d'un syndrome de Raynaud (pâleur des doigts ou
des orteils), vasculite (les signes sont une éruption cutanée, des taches rouge pourpre, de la fièvre,
un prurit), troubles veineux, thrombose (les signes sont un gonflement et une douleur dans une
partie du corps), emboles (les signes sont une difficulté à respirer, une douleur dans la poitrine, une
syncope, une fréquence cardiaque rapide)
• réaction allergique (œdème angioneurotique avec obstruction fatale des voies respiratoires)
• essoufflement (œdème pulmonaire)
• obstruction intestinale (iléus), inflammation du pancréas accompagnée d'une douleur sévère à la
partie supérieure de l'abdomen irradiant vers le dos, avec des nausées et des vomissements
(pancréatite)
• insuffisance hépatique, inflammation du foie, réduction ou arrêt de l'écoulement de la bile du canal
biliaire dans le foie (les symptômes peuvent être un jaunissement de la peau et du blanc des yeux)
• réactions cutanées sévères (telles qu'érythème multiforme, syndrome de Stevens-Johnson,
nécrolyse épidermique toxique)
• perte de cheveux (alopécie)
• détérioration d'un psoriasis (plaques épaissies de peau rouge/argentée)
• décollement des ongles (onycholyse)
• paralysie (paralysie agitante)
• insuffisance rénale (aiguë), trouble rénal avec gonflement du visage ou de l'abdomen et tension
artérielle élevée, néphrite interstitielle (les signes sont un débit urinaire élevé ou faible, de la
somnolence, de la confusion, des nausées), diminution de l'excrétion d'urine
• réactions anaphylactiques, hypersensibilité/gonflement tissulaire de la peau et des muqueuses
(œdème angioneurotique)
Un symptôme complexe a été rapporté, qui peut s’accompagner de certains ou de tous les effets
secondaires suivants: fièvre, inflammation d'un vaisseau (vasculite), douleur musculaire et articulaire /
inflammation musculaire et articulaire (myalgie/myosite, arthralgie/arthrite) et modifications de
certaines valeurs de laboratoire (titres d'ANA positifs, vitesse de sédimentation des globules rouges
sanguins élevée, éosinophilie et leucocytose), éruption cutanée, photosensibilité ou autres réactions
cutanées peuvent se produire.
Si vous ressentez un des effets mentionnés comme grave ou si vous présentez des effets indésirables
non mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.
5.
COMMENT CONSERVER CO-RAMIPRIL SANDOZ?
Tenir hors de la portée et de la vue des enfants.
Ne pas utiliser Co-Ramipril Sandoz après la date de péremption mentionnée sur la plaquette
thermoformée et la boîte après "EXP". La date d'expiration fait référence au dernier jour du mois.
À conserver à une température ne dépassant pas 30°C.
Les médicaments ne doivent pas être jetés au tout-à-l'égout ou avec les ordures ménagères. Demandez
à votre pharmacien ce qu'il faut faire des médicaments inutilisés. Ces mesures permettront de protéger
l'environnement.
6.
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES
Que contient Co-Ramipril Sandoz?
7/9
Les substances actives sont:
1 comprimé contient 5 mg de ramipril et 25 mg d'hydrochlorothiazide.
Les autres composants sont:
Bicarbonate de sodium, hypromellose, cellulose microcristalline, amidon de maïs, stéarylfumarate de
sodium
Qu'est-ce que Co-Ramipril Sandoz et contenu de l’emballage extérieur
Les comprimés sont blancs, oblongs, rainurés sur les deux faces et portent la mention "R 30" sur une
face.
Les comprimés sont conditionnés en plaquettes thermoformées en aluminium/aluminium, et présentés
dans un étui en carton ou un flacon en HDPE. Le flacon est fermé par un bouchon à visser en PP muni
de dessicant (gel de silice blanc).
Tailles des emballages: 14, 20, 28, 30, 50, 98 et 100 comprimés.
Toutes les présentations peuvent ne pas être commercialisées.
Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et fabricant:
Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché
Sandoz SA
Telecom Gardens
Medialaan 40
B-1800 Vilvoorde
Fabricant
Salutas Pharma GmbH
Otto-von-Guericke-Allee 1
39179 Barleben
Allemagne
avec site de production:
Salutas Pharma GmbH
Otto-von-Guericke-Allee 1
39179 Barleben
Allemagne
HEXAL A/S
Kanalholmen 8-12
2650 Hvidovre
Danemark
LEK S.A.
ul. Podlipie 16
95-010 Stryków
Pologne
avec site de production à:
ul. Podlipie 16
95-010 Stryków
Pologne
8/9
et à
Ul.Domaniewska 50C,
02-672 Warszawa
Pologne
Numéro d’enregistrement
BE280384 (plaquette thermoformée)
BE281355 (flacon)
Mode de délivrance
Médicament soumis à prescription médicale
Ce médicament est autorisé dans les États membres de l'EEE sous les dénominations suivantes:
Italie:
Pays-Bas:
Slovénie:
Suède:
Belgique:
Grèce:
Ramipril idroclorotiazide Sandoz 5mg/25 mg compresse
Ramipril/Hydrochloorthiazide Sandoz 5/25 mg, tabletten
Piramil H 5 mg/25 mg tablete
Ramipril/Hydroklortiazid HEXAL 5 mg/25 mg
Co-Ramipril Sandoz 5 mg/25 mg comprimés
PIRAMIL PLUS
La dernière date à laquelle cette notice a été approuvée est 10/2009
9/9
Téléchargement
Explore flashcards