P
E
Je me situe dans « M » je génère sa forme de bulle car je fais un champ-magnétique.
Je suis le moment opaque situé entre chaque vibration.
Je suis comme un écran. Si « E » vibre ... je suis le moment opaque
du moment de « E » je suis comme l'ombre de l'énergie je la suis
partout ou elle va !
Je suis cette petite spirale situé dans une masse, je me nomme l'énergie de masse et fait la 1ère masse que l'on
nomme particule.
Dans la nature je suis super pote avec « E ».
Mais dans les mondes technique de l'homme, je suis la guerre entre la
thermodynamique et l'électrotechnique.
Quand je vibre, le problème, c'est que je suis entouré par ma propre circonférence, je génère un champmagnétique et je donne la forme de sphère à la lettre « M » .
U
Je suis une vibration située sur une corde tendue par deux points ... Cette corde est sur « M »
J'avance à la quasi vitesse de la lumière et j'agis comme le rabot d'un rabot à bois qui rabote du bois... le copeau du bois
présente la lettre « I »
Je suis 4 grandes catégorie de vibration pour une 5ème qui est une superposition .
Je suis :
Alternatif ou continu-pulsé ou continu-lisse ou bruit et fondamentale porteuse d'harmonique.
M
Je suis une particule, souvenez vous, le champ-magnétique issu de « E », c'est moi ! « M » !
Toutes ces vibrations se superposent ... mais l'allternatif et le continu-puslé sur le même câble fait briller le « bug » de
fourrier
Je suis aussi dans E=MC2 ! On me nomme une masse...
J'ai toutes les formes que tu peux voir...mais qu'une seul est ma forme originel.
Je suis donc en origine un champ-magnétique qui commence depuis la particule.
Malgré toutes les formes que je peux avoir, regarde bien !!
La puissance serait le moment opaque du rabot à bois qui avance... La puissance se situe entre chaque vibration.
La formule est : P=UI, cette formule vous l'utilisez à chaque fois que vous pressez votre interrupteur.
Regarde, avant transformation, avant déformation ! Ma forme est une sphère, regarde autour de toi !! je te crève les yeux !
Je suis ce que tu peux voir... mais mon origine est une chose qui s'entend.
Je peux me faire « contenir » afin de projeter la forme d'un atome, un système-solaire, une galaxie.
A l'échelle des particules je suis énergie, autour de moi je génère des ondes ( Affaiblissement) ( mouvement ondulatoire)
I
Je peux me toucher sans pour autant me percuter ou être l'un dans l'autre... En touchant d'autres particules, je génère les lignes de « Z » et je
fais même des couplages électriques qui eux sont capable de faire des effets électriques, comme entraîner un axe.
Je suis une petite charge « M » !!!! ma forme est une petite sphère !
La vibration « U » agit comme un rabot qui rabote « M » ... je suis le copeau de « M » !
Sur une corde, je suis jeté à la quasi vitesse de la lumière.
U est comme M
Et
I est comme C
C
Je suis la célérité, on peut me comprendre avec la déformation d'une goutte d'eau...
Si C est un Cône, si je déplie A sur B de la base... il est réside un triangle rectangle... et comme par hasard, en
électricité je suis totalement relatif avec l'image d'un triangle rectangle qui lui présente les principes de Pythagore
La forme de la goutte présente la déformation du mouvement « M »
« MC » est un monde d'images de volume et « UI » un monde d'images de surfaces .
Il y a la déformation et la transformation. « C » déforme et fini par transformer « M »...
Quand « I » arrive dans la boucle d'une bobine, alors la boucle compose et permet d'atteindre la vitesse de la
lumière, ceci ne déforme plus « M », ceci transforme « M » ..
Voici mon idée, Des calculs en image : Une Goutte moins une sphère donne l'image d'un cône...
L'image de la célérité est un « Cône »
L'énergie de masse qui se situe dans la masse se transforme en énergie d'harmonique.
Les lettres : U et I sont un monde de surface
Les lettres : M et C sont un monde de Volume
Oui, une bobine transforme une masse « volumique » en une petite vibration nommée « harmonique » ( surface ) ..
De l'énergie de masse transformée en énergie d'harmonique grâce à une simple petite bobine qui elle fait un
champ-magnétique.
-
=
Autrement dit, les lignes de forces d'un champ-magnétique sont des MASSES, mais des masses s'étant
TRANSFORMEE en vibration que je nomme énergie d'harmonique.
La bobine génère un cycle de ce copeau de bois qui sur une seule ligne est déjà à la quasi vitesse de la lumière. La
bobine fait une BOUCLE, un cycle.
Z
Je me situe entre « M » Quand des masses se touchent par un point, alors, elles génèrent une
ligne.
Je me situe aussi dans le tableau de XYZ.
Je suis chaque résistance, je suis le vecteur. Je suis les ails de l'avion mais je suis aussi le son
des réacteurs de l'avion.
En électricité je suis l’impédance en ohm
H
Je suis nouveau, mal compris, mal définit,
On me nomme modèle vibratoire.
Je suis mieux connu sous le nom de Cymatic.
On peut me voir dans un flocon de neige !
Dans cette génératrice de point « Z » ... je serais plutôt une « roue-électrique »
Je suis en réalité.... la corde qui génère l'onde du champ-gravitationnel
Je suis un son capable de « contenir » des masses « M »
Je suis invisible car je suis une vibration !
Ce qui me rend visible, dans par exemple une fleur, ce sont les masses que je contient.
Les masses sont visibles alors que je suis invisible.
Pourtant... les masses, dans une fleur, projette mon image devant vos yeux... comme si vous regardiez sur l'écran d'un oscilloscope naturel. .
Mon origine ? Les masses qui se touchent... fond des lignes qui finissent en couplage, des couplages qui eux génère des effets, mon origine commence
par se regarder dans un transformateur électrique triphasé en couplage étoile- triangle qui lui fait un champ-électrique.
L'image est une simple « ligne courbe » ... cette ligne peut vibrer et tourner.
Je fais aussi des mouvements ondulatoires, autrement dit je génère des ondes autour de moi...
En plus de pouvoir contenir « M » alors « M » peut tourner autour de moi, tourner sur les crêtes de mes mouvements ondulatoires.
.
Les images on un départ de moment qui génère un mouvement :
L'harmonie
L'impact
L'affaiblissement
Dans ces images, vous verrez l'harmonie et l'affaiblissement.
L'impact, vous le connaissez déjà bien assez.
Téléchargement

Je me situe dans « M » je génère sa forme de... P E