1re J o u r n é e
de télémédecine : téléneurologie
Réseau Raids-UN/AVC à Besançon
Stroke/Neurology emergency network in Besançon
● T. Moulin*
es AVC représentent une des priorités de santé publique
et ont des retentissements socio-économiques considérables dans les pays occidentaux. Le développement des
meilleures stratégies de prise en charge des AVC est primordial, à
la phase aiguë aussi bien que dans les dimensions de préventiondépistage que de réinsertion-prévention secondaire. Des outils
informatiques peuvent être utiles dans l’organisation de la prise en
charge d’un AVC. Le réseau Raids-UN a pour vocation de constituer une structure de proximité régionale selon l’épidémiologie des
AVC et de la médecine factuelle. Pour ce faire, on a développé
des objectifs opérationnels intermédiaires avec l’aide d’un dossier
L
TC/HED 2
TC/HSDA
TC/HSDC
3
TC/PC simple 2
TC + fracture 2
TC/Contusion
TC/Pneumo 1
Tumeur déficit 1
2
Tumeur/Hydro
7
Tumeur/épilepsie
0 1 2 3 4 5 6 7 8
0
10
8
2
4
6
8
Épilepsie
Céphalée
Sciatique
Tumeur
10,1 %
Tr rachis
AVC
34,1 %
28,9 %
12,5 %
TC
Divers
Hydrocéphalie
Infectieux
Polytrauma
18
AVC Hgie
10
AVC isch
n = 2 120
5
HM
TVC 1
0
5
10
15
20
Figure.
La Lettre du Neurologue - vol. VIII - n° 10 - décembre 2004
10
médical partagé informatisé, des référentiels en ligne et une équipe
spécialisée en urgences disponible en ligne.
Notre réseau comprend deux versants. Premièrement, la partie
Raids-UN/FC destinée à permettre une meilleure identification des
AVC, des autres pathologies neurologiques, y compris les urgences
neurochirurgicales, et qui améliore la prise en charge globale des
patients. La deuxième partie, Raids-UN/AVC, s’attache à l’organisation spécifique de la prise en charge hospitalière et ambulatoire
des patients ayant un AVC constitué.
Les objectifs opérationnels sont fondés sur l’organisation des
liens entre les professionnels de santé, le développement des
outils de travail, le recrutement des patients et la promotion du
travail coopératif.
• La phase hospitalière de la prise en charge est organisée en
tenant compte des particularismes locaux de chaque établissement, centrée autour du CHU de Besançon.
• La télémédecine a été développée avec le transfert d’images et avec
plusieurs types de séance par visioconférence, tels que le téléstaff
(entre le médecin et le malade admis en urgence), le téléstroke (spécifique aux patients ayant un AVC) et enfin le télé-t-PA (thrombolyse). Le suivi optimisé des patients est assuré en fournissant
un accès à des données informatisées aux médecins traitants, aux
neurologues et à d’autres professionnels de la santé.
• L’élaboration des outils spécifiques sur l’Internet (www.run-fc.org)
est organisée ainsi :
✓ des items du registre des AVC de Besançon ont été choisis pour
évaluer le devenir des patients à la phase aiguë ;
✓ afin de prédire le devenir au long cours, des items de deux
cohortes de patients ont été sélectionnés. L’ensemble de ces données nous permettra d’évaluer le bénéfice apporté par nos actions
à court et à long terme ;
✓ nous avons défini les principaux algorithmes et les principales
conduites à tenir afin d’aider à la création d’un dossier patient
“urgences” et d’un dossier spécifique à l’AVC, l’Internet étant
utilisé pour la collecte et la mise à jour des données.
Les premiers malades “urgences” ont été inclus à la fin de 2001.
Près de 2 000 malades ont été pris en charge, les urgences neurochirurgicales représentant 40 % des appels. Les premiers patients
AVC ont été inclus en 2003, et la cohorte comprend actuellement
quelque 700 patients.
Pour conclure, notre expérience démontre que les outils informatiques peuvent apporter une véritable aide dans l’amélioration
de la prise en charge des AVC ainsi que dans les autres princi■
pales urgences neurologiques.
* CHU de Besançon.
353
Téléchargement

Réseau Raids-UN/AVC à Besançon