L I N F O R M A T I O N...

advertisement
I
N F O R M A T I O N S
a 7e Journée sur les tests d’effort organisée par le docteur
D.M. Marcadet et son équipe s’est tenue à Paris dernièrement. Elle comportait trois séances consacrées à quelques
aspects fondamentaux, à la pratique du test d’effort et à la réadaptation cardiaque, ainsi qu’une démonstration de matériel et un
atelier paramédical. Ce compte-rendu sera focalisé sur deux
points : l’évaluation de la capacité d’effort chez le sujet âgé, et
l’intérêt de l’alternance des ondes T.
Tableau II. VO2 selon le sexe et l’âge, chez l’individu normal.
L
ÉVALUATION DE LA CAPACITÉ D’EFFORT CHEZ LE SUJET ÂGÉ
C. Swine (Belgique) a rappelé les principales modifications cardiovasculaires liées à l’âge : augmentation de la rigidité des gros
vaisseaux, augmentation de l’impédance aortique, perte de cardiomyocytes, fibrose cardiaque, modifications des mouvements
calciques, diminution de la sensibilité des bêtarécepteurs myocardiques. En revanche, le débit cardiaque ne diminue pas avec
l’âge, du moins au repos.
À l’effort, la fréquence cardiaque maximale diminue avec l’âge,
et le cœur âgé s’adapte en utilisant de façon préférentielle le mécanisme de Starling. Le volume d’éjection systolique est maintenu
(par augmentation du volume télédiastolique ventriculaire gauche,
ce qui, à vrai dire, n’est pas retrouvé dans toutes les études). La
fraction d’éjection augmente de façon moindre avec l’âge, et le
retentissement sur la pression artérielle est accentué.
Trois facteurs interviennent pour déterminer la capacité physique
du sujet âgé : le processus de vieillissement lui-même, les maladies (rhumatologiques, cardiorespiratoires...) et le style de vie.
La VO2 diminue d’autant moins avec l’âge que le sujet reste actif
(tableaux I et II). Les facteurs déterminant la VO2 sont résumés
dans le tableau III.
Tableau I. Capacité d’effort et âge.
Le taux de réduction de la VO2 diminue d’autant moins avec l’âge
que le sujet reste actif :
✔ sédentaire
1,60 ml/kg/mn/an
✔ actif
0,40 ml/kg/mn/an
✔ entraîné
0,27 ml/kg/mn/an
La Lettre du Cardiologue - n° 333 - juin 2000
Homme
Femme
{
{
40 ans
40 ml/kg/mn
80 ans
24 ml/kg/mn
40 ans
31 ml/kg/mn
80 ans
21 ml/kg/mn
Tableau III. Facteurs déterminant la VO2.
✔ Constitution
✔ Fréquence cardiaque
✔ Distensibilité vasculaire
✔ Masse musculaire +++
✔ Style de vie
✔ Contractilité
✔ Remplissage ventriculaire gauche
✔ Ventilation par minute
L’étude de la performance physique à l’effort chez les aînés peut
fournir différents types de renseignements. Le test d’effort simple
fournit des renseignements physiologiques. L’ECG d’effort classique apporte une information diagnostique, tandis que la durée
d’effort et la VO2 donnent une information pronostique. Pour évaluer la capacité fonctionnelle, le test de marche de six minutes
est bien adapté.
Après 75 ans, la sensibilité de l’ECG d’effort augmente à 85 %,
tandis que la spécificité diminue vers 50 à 70 %, et la valeur prédictive positive augmente à 86 %.
Le remplissage ventriculaire représente une phase d’autant plus
importante que le sujet est âgé, et pour qu’il garde une bonne tolérance à l’effort, il est essentiel de préserver la contraction auriculaire.
La réadaptation à l’effort est particulièrement importante chez
le sujet âgé. Dans les premières années où la réadaptation car7
I
N F O R M A T I O N S
diaque s’est développée, un âge supérieur à 65 ans était considéré, de façon arbitraire, comme un critère d’exclusion. Or les
patients de plus de 65 ans peuvent améliorer leur capacité d’effort de façon semblable aux sujets plus jeunes et les bénéfices
acquis chez eux sont même plus grands. En effet, la réadaptation
permet d’améliorer l’autonomie. Il faut insister dans cette tranche
d’âge sur la réadaptation segmentaire et sur l’éducation de la respiration.
Une faible aptitude à l’effort est un important facteur de risque
chez l’homme et la femme. Le fait d’augmenter la capacité d’effort réduit la mortalité, principalement par diminution de la mortalité cardiovasculaire. Parallèlement, la variabilité de la fréquence
cardiaque est améliorée.
Ainsi, le sujet âgé bénéficie au moins autant sinon plus que le
sujet plus jeune de la réadaptation cardiaque et ne doit pas en être
systématiquement exclu, même s’il s’agit d’une femme.
ALTERNANCE DES ONDES T : ENREGISTREMENT ET INTERPRÉTATION
D.M. Marcadet a exposé une nouvelle technique d’enregistrement de l’alternance des ondes T. La présence d’une alternance
des ondes T tire son intérêt du fait qu’en cas d’ischémie, elle est
corrélée à un haut risque de mort subite. Les tachycardies ventriculaires peuvent être précédées d’une alternance électrique.
L’hypothèse pour expliquer cette alternance est que la durée du
potentiel d’action serait différente entre les cellules épicardiques
et endocardiques d’une part et les cellules myocardiques d’autre
part.
Le niveau d’alternance augmente avec la fréquence cardiaque,
et il y a un seuil spécifique pour chaque patient. De ce fait, il
est recommandé de rester à une fréquence cardiaque inférieure
à 70 % de la fréquence maximale théorique. La présence d’une
alternance électrique au repos est un phénomène fréquent, et
il y a des faux positifs (extrasystoles, variabilité des espaces
RR). Pour que le test soit interprétable, il faut qu’il y ait peu
d’extrasystoles (moins de 10 % des complexes) et que la fréquence cardiaque soit supérieure à 90/mn pendant plus d’une
minute, sans dépasser 70 % de la fréquence maximale théorique.
M.C. Aumont, service de cardiologie A, hôpital Bichat, Paris
Les articles publiés dans “La Lettre du Cardiologue” le sont sous la seule responsabilité de leurs auteurs.
Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction par tous procédés réservés pour tous pays.
© mai1983 - EDIMARK S.A. - Imprimé en France - Differdange S.A. - 95110 Sannois
Dépôt légal 2e trimestre 2000
La Fédération Française de Cardiologie
soutient la recherche cardiologique
Appel à candidature pour 11 bourses
Pour 2001, la Fédération Française de Cardiologie attribue 11 bourses d’une durée d’un an :
✔ 7 bourses d’études à l’étranger d’un montant de 140 000 F chacune, attribuées à des candidats internes DES de
cardiologie, anciens assistants chefs de clinique en poste en cardiologie ou anciens assistants chefs de clinique attachés à un service de cardiologie.
✔ 2 bourses destinées à des cardiologues préparant un doctorat en sciences d’un montant de 120 000 F chacune,
attribuées à des candidats anciens internes DES de cardiologie, anciens assistants chefs de clinique de cardiologie,
titulaires d’un DEA.
✔ 2 bourses “Épidémiologie-Prévention” de 100 000 F chacune, destinées à des candidats internes DES de cardiologie, ou assistants chefs de clinique en poste dans un service de cardiologie.
Les dossiers de candidature devront parvenir à la Fédération Française de Cardiologie
avant le 1er octobre 2000, en 15 exemplaires.
Pour connaître le règlement et les documents à nous fournir,
veuillez contacter la Fédération Française de Cardiologie
au 01 44 90 83 83.
8
La Lettre du Cardiologue - n° 333 - juin 2000
Téléchargement