[SEMAINE 3]
La mission REPCCOAI a plusieurs objectifs
scientifiques tant en recherche
fondamentale qu'en sciences de la
conservation. Ces missions ont contribué à
l'extension de la réserve nationale marine
des Terres Australes Françaises. Cette
extension a été déclarée en décembre
2012 par la ministre de l'écologie,
Ségolène Royal. Ces réserves qui
entourent les îles Crozet, Kerguelen, Saint
Paul et la Nouvelle Amsterdam protègent
autant les écosystèmes côtiers que ceux
des plateaux autour des îles.
Photo : Philippe Koubbi
http://www.upmc.fr/fr/recherche/actualit
es_de_la_recherche/en_direct_des_labora
toires/actualite_pole_terre_vivante_envir
onnement/des_reserves_naturelles_sous_
haute_surveillance2.html
[SEMAINE 3]
Mercredi, nous avons fait escale à la base
scientifique de Kerguelen, Port aux
Français, qui se situe dans le Golfe du
Morbihan pour échanger du personnel
scientifique.
Base de Port aux Français, Golfe du
Morbihan, Kerguelen
Photo : Philippe Koubbi
[SEMAINE 3]
Golfe du Morbihan, Kerguelen
Photo : Philippe Koubbi
[SEMAINE 3]
Jeudi matin tôt, nous avons pu étudier le
plancton du secteur côtier Nord-Est de
Kerguelen, le golfe des Baleiniers, où nous
avons pu collecter en quantité des
individus de krill pour les études
d'écophysiologie.
Sur la photo : Préparation du filet pour
l'échantillonnage dans le golfe des
Baleiniers
Photo : Boris Leroy
[SEMAINE 3]
Jean Yves Toullec lors des
expérimentations en écophysiologie.
Photo : Gaëlle Toullec
[SEMAINE 3]
C'est une zone importante que nous
étudions certaines années grâce à l'IPEV
par l'utilisation de la "Curieuse", navire
scientifique de 25 m. Nous avons pu ainsi
décrire l'importance de cette zone comme
nourriceries pour les larves et juvéniles de
poissons et avons pu récupérer quelques
juvéniles de poissons des glaces.
Photo : Gaëlle Toullec
[SEMAINE 3]
Les espèces de cette famille sont
particulières car ce sont les seuls vertébrés
qui ont un sang dépourvu d'hémoglobine
ce qui fait que leur sang est incolore. Il
existe plusieurs espèces de poissons des
glaces de la zone subantarctique au
continent Antarctique.
Sur la photo : Boris Leroy photographiant
les poissons
Photo : Gaëlle Toullec
[SEMAINE 3]
Les réserves naturelles marines des Terres
Australes sont uniques car elles ont
considéré notre avis scientifique pour
classer également les zones océaniques
profondes telle la zone mésopélagique ou
crépusculaire (entre 200 et 1000 m de
profondeur). Les poissons mésopélagiques,
un des objets d'étude de notre mission,
vivent en profondeur et, suivant les
espèces, remontent la nuit vers les eaux de
surface pour se nourrir.
Sur la photo : Boris Leroy et Andrea
Walters analysant les poissons
mésopélagiques
Photo : Gaëlle Toullec
[SEMAINE 3]
Sur la photo : prélèvements pour la
microbiologie liée aux poissons lanternes
Photo : Gaëlle Toullec
[SEMAINE 3]
Nelly Léger (UMR BOREA) prélevant des
échantillons de poissons lanternes
Tous les animaux abritent de
nombreuses bactéries dans leur tube
digestif et sur la peau, et leur rôle dans la
biologie des hôtes a longtemps été sousestimé. La diversité de ce microbiote est
particulièrement peu documentée chez
les poissons, malgré son importance
probable pour la nutrition ou encore la
résistance aux maladies. L'UMR BOREA,
en partenariat avec l'Observatoire de
Banyuls, souhaite mettre en place une
étude des bactéries associées à plusieurs
espèces de poissons mésopélagiques de
l'Océan Austral, afin d’étudier la
composition du microbiote et l’influence
des facteurs environnementaux et liés à
l'hôte. Pour ce faire, nous allons séquencer
des gènes bactériens pour étudier la
diversité du microbiote sur des
échantillons de tube digestif, de branchie
et de peau de poissons prélevés en
différents points, et correspondant à
différentes étapes du cycle de vie. Cette
description des bactéries permettra
d’identifier leur rôle dans la physiologie
des hôtes, ainsi que les facteurs à
l’origine de leur variabilité. Ces données
seront incorporées aux modèles de niche
écologique développés au sein de l'UMR
BOREA. Ce travail fait partie des
programmes SU EMERGENCE MicroFish et
DAPTO de l'axe Transversal
"Microorganismes" de l'UMR BOREA."
Photo : Gaëlle Toullec
[SEMAINE 3]
Dans la nuit de mercredi à jeudi, nous
avons pêché du coucher du soleil jusqu'à
3h du matin dans une zone déclarée
comme réserve naturelle car elle
représente une zone importante
d'alimentation des manchots royaux, des
otaries et nous y avons vu des gorfoux
macaronis et de nombreux autres oiseaux
(albatros,...).
Sur la photo : Pétrel à menton blanc
Photo : Philippe Koubbi
[SEMAINE 3]
Albatros à sourcils noirs
Photo : Philippe Koubbi
[SEMAINE 3]
C'est aussi la zone la plus au Nord où on
retrouve les caractéristiques des eaux
antarctiques que nous pouvons
caractériser par l'utilisation de la CTD,
grâce à la collaboration avec le programme
OISO.
Bathysonde ou CTD
Photo : Philippe Koubbi
[SEMAINE 3]
Nous partons maintenant vers le Nord
pour échantillonner la zone subantarctique
et la zone subtropicale pour quelques
dernières nuits d'échantillonnage.
Photo : Philippe Koubbi
Téléchargement

[SEMAINE 3] La mission REPCCOAI a plusieurs objectifs