Le cycle de l’eau
L'eau est une substance naturellement présente sur Terre (mers, lacs, rivières,
glaciers, nuages, etc.).
L'eau occupe 70% de la surface de notre planète (qu'on surnomme d'ailleurs la
« planète bleue »). Environ 70% du corps d'un enfant est également constitué d'eau !
L'eau domine en effet le monde où nous vivons : c'est la substance la plus abondante
à la surface de notre planète. La plus grande partie de cette eau forme les océans dont
le rôle est considérable puisqu'ils influent sur le climat qui règne dans toutes les régions
du monde, y compris au cœur des continents.
C'est aussi dans les océans que la vie, il y a très longtemps, évolua. Les océans abritent
aujourd'hui encore la plus grande variété d'organismes vivants, depuis les algues
microscopiques jusqu'au plus grand animal de la planète : le rorqual bleu.
Le cycle de l'eau décrit le long voyage effectué par l'eau, lorsqu'elle circule de la surface
de la Terre vers l'atmosphère, puis retombe au sol, et qu'elle continue son parcours
ainsi de suite. On dit que c'est un cycle, car ce voyage ne s'arrête jamais.
On l'appelle aussi parfois le cycle hydrologique.
Principe général
Sous l'effet de la chaleur du Soleil, l'eau liquide qui se trouve sur Terre s'évapore et
devient de la vapeur d'eau. La vapeur monte dans l'atmosphère et y forme des nuages.
Elle retombe ensuite sur Terre sous la forme de précipitations (pluie, neige, grêle,
etc.). Une fois la précipitation faite, tout recommence !
Durant ce parcours et sur Terre, l’eau peut changer plusieurs fois d’état : état liquide,
état gazeux, état solide.



état liquide (l'eau que l'on boit, la pluie, etc.);
état solide (glaçons, glace, etc.);
état gazeux (vapeur d'eau).
Pour transformer de l'eau liquide en glace, je peux la mettre au congélateur. L'eau
gèle à 0°C et devient donc de l'eau à l'état solide.
Pour transformer de l'eau liquide en vapeur, je la fais bouillir. L'eau bout à 100°C et
devient donc de l'eau à l'état gazeux.
Évaporation
Une partie de l’eau à la surface des océans s’évapore et se transforme en vapeur
d’eau.
Les végétaux, et en particulier les forêts, dégagent aussi de la vapeur d’eau : ce
phénomène s’appelle l’évapo-transpiration (c’est le résultat de la respiration des
végétaux).
Plus on prend de l’altitude et plus l’air de l’atmosphère est froid. La vapeur d'eau, qui
est chaude s'élève dans l'atmosphère. Arrivée dans des zones plus froides, elle se
condense, c’est-à-dire qu’elle devient liquide et forme de minuscules gouttelettes en
suspension : les nuages se forment.
Les précipitations
Lorsque les gouttelettes deviennent plus grosses donc plus lourdes, elles retombent
sur Terre : il pleut, il neige ou il grêle. Ce sont les précipitations. L’état de l’eau
(liquide ou solide) dépend de la température de l’air.
Une partie de l’eau qui tombe sur la Terre s’évapore à nouveau, l’autre partie rejoint
les nappes, les rivières souterraines et les cours d’eau.
Les eaux souterraines
L'eau qui s'infiltre dans le sol rejoint des nappes souterraines, l’eau de ces nappes est
puisée et utilisée par l’homme. Les rivières souterraines alimentent ces nappes.
Une partie de cette eau va sortir de la terre par des sources pour rejoindre l'eau de
ruissellement.
Le ruissellement
Si le sol est imperméable (il ne laisse pas passer l'eau) ou si la quantité d'eau est
trop importante, l'eau ne pénètre pas dans la terre : elle ruisselle c’est-à-dire qu’elle
s'écoule sur le sol en suivant la pente. Elle se réunit ainsi en différents cours d'eau :
ruisseaux puis rivières et fleuves qui finissent par rejoindre mers et océans.
En résumé :
Le cycle de l'eau va se dérouler à la fois sur Terre, sous Terre, en mer et dans
l'atmosphère. Au cours de ce cycle, la molécule d'eau va passer par différents états.
Lorsque l’eau s’évapore, elle passe de l’état liquide (mer) à l’état gazeux (nuage).
En se refroidissant dans l’atmosphère, la vapeur d’eau redevient liquide (pluie) ou
solide (neige). La glace redevient liquide (fonte des neiges).
L’eau des précipitations ruisselle puis rejoint la mer et s’évapore à nouveau. Et ainsi
de suite…
Les réservoirs naturels d'eau
Toute l'eau de la Terre participe à ce cycle naturel. Cependant, une partie de cette
eau reste parfois très longtemps dans des réservoirs naturels.
Les réservoirs naturels existent sous forme liquide :
• mers et océans (eau salée)
• nappes captives (eau douce)
Et sous forme solide :
• banquise (eau salée)
• glaciers des pôles (eau douce)
• glaciers de montagne (eau douce).
Illustration