Air Space
Philippe Rahm interviewed by Jeffrey Inaba
Les projets de P.R tentent de repenser les origines du design/form sur les bases de la
thermodynamique. Le mouvement de la chaleur de l'air, le point de rosée, la pression
atmosphèrique, influencent ses formes autant que l'histoire même de la composition
architecturale.
P.R est animé du désir de découvrir de nouvelles possibilités spatiales tout en se
détachant de l'angle du développement durable. Son approche est donc de "désigner"
avec l'air. Il s'intéresse aux nouvelles qualités de l'espace au travers de nouvelles
techniques : il essaie de comprendre comment les espaces pourraient être différents en
considérant "le partitionnement" (la division) de l'air, son mouvement, la chaleur et
l'humidité.
Le projet de la bibliothèque de Nancy (ARTEM) a pour concept la métaphore d'une
rivière (courant faible sur les bords, et plus rapide au centre). Son étude est d'avoir des
conditions climatiques différentes pour les différents programmes et toujours avec
l'idée de réduire la consommation d'énergie. L'espace de travail est ainsi par exemple
mis au centre sans le séparer visuellement de l'espace de stockage des livres.
Enfin pour P.R, mettre un arbre sur un toit n'est pas plus "développement durable" que
de mettre tout simplement une plus grande épaisseur d'isolation.
Il se démarque par son approche qui est de réduire la taille de la place humaine dans le
bâti. Il souhaite par là élargir les tuyaux pour que les gens puissent s'y glisser à
l'intérieur : "mon travail n'est pas comme au Centre Pompidou où il y a un espace vide
avec des tuyaux autour, mais plutôt ce serait le bâti lui même qui deviendrait tuyaux".
Il utilise ainsi la convection naturelle de l'air pour avoir dans un même espace
différentes qualités d'air et éviter de créer des zones séparées.
Sa surprenante méthode de conception pourrait se résumer par "construire avec le
vide".
Téléchargement

Sonia Daumesnil Air Space Philippe Rahm