Projet d’intervention pour la cérémonie de remise de l’ONM à Mme Amal MASRI
Ramallah, mercredi 22 février 2017
Mesdames et messieurs,
Chère Amal Masri,
 Je suis heureux et fier de vous accueillir ce soir pour vous remettre les insignes de chevalier
de l’ordre national du Mérite. C’est une prestigieuse et rare distinction, créée il y a plus de
cinquante ans par le Général de Gaulle
 C’est un beau symbole que cette cérémonie se déroule à l’Institut français, car en effet la
langue et la culture françaises sont le fil conducteur de votre parcours personnel et
professionnel.
 Ainsi lorsque vous décidez au début des années 90 de partir à l’étranger pour compléter
votre cursus universitaire, vous n’hésitez pas : ce sera en France, à Besançon. Pour une jeune
Palestinienne, j’imagine que Besançon devait paraître le comble de l’exotisme… Vous
complétez par la suite votre formation à Paris, à la Sorbonne.
 Si vous êtes partie en France, c’était pour mieux revenir ensuite en Palestine. Riche de la
formation acquise : en langue française, en économie et gestion d’entreprise. Mais riche
aussi de rencontres, de contacts, de découvertes et d’ouverture culturelles.
 A votre retour en Palestine, tout s’enchaîne très vite. Vous occupez différents postes au
centre culturel français, à l’Université An Najah de Naplouse, au Ministère de la
culture…Vous travaillez également au sein du Service économique du Consulat de France à
Jérusalem.
 En 1999, vous franchissez le pas : vous créez aux côtés de votre mari une entreprise, dédiée à
la communication et aux relations publiques. C’est le groupe Ougarit, dont vous êtes
aujourd’hui la PDG. Ougarit, du nom d’une antique cité phénicienne, célèbre pour ses
échanges commerciaux (pour l’anecdote, j’ai appris lors de ma dernière visite à l’Ecole
biblique et archéologique de Jérusalem que l’ougaritique, langue aujourd’hui disparue, était
encore étudiée et enseignée par quelques initiés…).
 Mais ce n’est pas le passé qui vous préoccupe. Ce qui compte le plus pour vous c’est l’action,
l’engagement pour construire votre pays. Vous savez que l’avenir de la Palestine passe par
une économie forte, un tissu d’entreprises structuré et innovant, apte à créer richesses,
échanges, et emplois. Je pourrais évoquer longuement les entreprises que vous avez
dirigées, et qui font de vous l’une des rares chefs d’entreprises femmes en Palestine : je crois
savoir que moins de 5 % des entreprises palestiniennes sont dirigées par des femmes. Vous
fondez également la fédération palestinienne de la communication, des relations publiques
et de la publicité. Je n’oublie pas enfin les magazines économiques que vous avez créés, les
premiers du genre en Palestine. Dans tous ces chantiers, les obstacles – politiques, sociaux,
économiques - n’ont pas manqué mais vous avez toujours su faire preuve d’un courage et
d’un dynamisme hors du commun.
 Ces qualités vous ont d’ailleurs valu d’être reconnue très tôt par vos pairs dans toute la
région. Vous avez été choisie parmi les 10 femmes les plus influentes dans les relations
publiques dans le monde arabe. Et en 2014 vous avez été élue « femme d’affaires de
l’année », pour le Moyen Orient et l’Afrique du nord lors de la conférence de l’Union de la
méditerranée pour « l’autonomisation socio-économique des femmes ».
 Tout au long de ce parcours, vous avez gardé un lien privilégié avec la France et un
attachement indéfectible à notre pays, que vous partagez je le sais avec toute votre famille.
Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si l’on vous retrouve à la tête de « Palestine Accueil »,
association appartenant au réseau de la Fédération internationale des Accueils français et
francophones à l’étranger. Vous êtes par ailleurs vice-présidente d’« Al Rafic », réseau
d’ « alumni », fédérant les Palestiniens ayant fait leurs études supérieures en France.
Merci de tout cœur de cet investissement pour renforcer les liens entre la France et la
Palestine, et qui font de vous l’une de nos meilleures ambassadrices.
 Votre parcours est tout fait exceptionnel. Mais je sais que votre souhait le plus cher est
justement de ne pas rester une exception. La réussite qui est la vôtre, vous voulez qu’elle
soit partagée par les autres femmes de Palestine et du monde arabe. Vous vous battez pour
promouvoir le rôle des femmes dans le monde économique, à toutes les tribunes. Vous êtes
d’ailleurs membre fondateur du Business Women Forum (BWF) et du réseau de femmes
d’affaires au Moyen Orient (Middle East Business Women’s Network), et membre du forum
international des femmes arabes.
 Chère Amal Masri, ce soir la France rend hommage à la femme d’affaires, à femme engagée
mais aussi à l’une de ses plus fidèles amies. Nous avons encore plein de projets à accomplir
ensemble, et c’est pour nous une grande fierté de vous savoir à nos côtés.
 Mme Amal Masri, au nom du Président de la République, nous vous faisons chevalier dans
l’ordre national duMérite.
Téléchargement

20 ko - Consulat Général de France à Jérusalem