Projet
Bon de travail n° 38
Intervention de deux formateurs dans le cadre du Mastère
Professionnel
Régional
en
Changement
climatique
et
développement durable du Centre Régional Agrhymet/CILSS
Contexte et Justification
Le Changement Climatique (CC) constitue un défi majeur pour le développement
économique et social des pays de l’Afrique au Sud du Sahara. Ces pays sont
particulièrement vulnérables, car leurs économies fondées sur l’exploitation des ressources
naturelles locales sont fortement sensibles au climat. En outre, ces pays sont moins
préparés à faire face aux conséquences de la variabilité et du changement climatique. Or, le
CC est un problème de long terme dont les effets ne se limitent pas aujourd’hui, non
seulement à un problème d’environnement, mais d’enjeu de développement durable (DD).
Le Mastère intitulé « Changement Climatique et Développement Durable (CCDD)» rentre
dans le cadre du renforcement des capacités des cadres ouest africains. Il vise, d’une part à
renforcer les connaissances de ces cadres, conformément à l’article 6 de la ConventionCadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) et d’autre part à
sensibiliser la société sur la problématique des CC ainsi que sur les stratégies d’adaptation
à mettre en œuvre.
Ce mastère vient aussi en réponse aux Accords de Marrakech conclus lors de la Septième
Conférence des Parties (CdP 7, 2001) de la CCNUCC qui soulignent l’ampleur des besoins
ainsi que les domaines de renforcement des capacités pour les pays en voie de
développement. En effet, ces accords stipulent la nécessité de renforcer les centres de
recherches et de formations existants pour accroître les capacités des pays en voie de
développement à appliquer la CCNUCC et à participer de manière effective au processus
découlant du protocole de Kyoto.
Au-delà, ce mastère vient en réponse à la déclaration de janvier 2007 des Chefs d'Etat et de
Gouvernement au Sommet de l‘Union Africaine d’Addis-Abébas (Ethiopie) qui recommande
la mobilisation des fonds pour promouvoir et renforcer l’application des sciences et de la
technologie à la collecte de données sur le climat, à l’analyse, à la production d’informations.
Il serait aussi nécessaire d’intégrer le CC et les stratégies d’adaptation au CC dans (i) les
politiques, programmes et activités de développement au plan national et sous régional, (ii)
la promotion et le renforcement de la coopération entre les Services météorologiques et
hydrologiques nationaux, les Centres climatiques régionaux (CCR), les Communautés
économiques régionales (CER) et les institutions en ce qui concerne les questions de la
variabilité et du CC, (iii) le renforcement des capacités des centres d’excellence climatiques
régionaux et sous-régionaux africains pour leur permettre de mettre au point les outils de
décision d’applications climatologiques.
Un engagement fort dans la formation des collectivités est, par conséquent, considéré
comme étant une voie privilégiée pour satisfaire les attentes des pays en matière de lutte
contre les effets négatifs des CC.
Ce mastère en CCDD favorisera ainsi l’émergence de cadres capables de mettre en œuvre
de mesures et de politiques permettant l’intégration des risques liés au CC dans les plans et
programmes de développement régionaux, nationaux et locaux pour un développement
durable. Il permettra également aux cadres ouest africains de s’intégrer activement dans les
débats intergouvernementaux sur les CC.
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
2
Fiche Mastère
Appui institutionnel au CILSS/CEDEAO dans le domaine du climat et l’adaptation au
changement climatique dans divers secteurs (agriculture élevage, foresterie, ressources en
eau, etc.) pour une formation diplômante destinée aux cadres et étudiants des pays.
Nature du programme : Formation diplômante type Mastère professionnel
Tableau 1 : Principales Unités d’enseignements (UE) et ses éléments constitutifs du
mastère:
Unité
d’enseignement
UE1 :Science de
la variabilité et du
changement
climatique
Eléments constitutifs (EC) ou matières
enseignées
Introduction au changement climatique
Dr.
B.
Agrhymet
Climatologie de base
Modélisation du climat
Collecte ;
données
traitement
Méthodes ;
participative
outils
et
de
analyse
des
recherche
SIG et télédétection
UE 3 : Approche
méthodologique
et étude de la
vulnérabilité,
impact et
adaptation (VIA)
Méthodologies de l’étude de la VIA
Méthodologie de l'étude de la vulnérabilité
socio éco des ménages (HEA)
Impacts environnementaux de projets
Impact des changements climatiques sur
les secteurs de l’agriculture
Impact des changements climatiques sur
les ressources en eau
Impact des changements climatiques sur
les zones côtières
UE4 :
Communication,
Management
et
Assistance
Technique
Bailleurs
SARR,
Drs. Seyni Salack et
B. SARR Agrhymet
Les bases scientifiques du réchauffement
global
UE 2: Statistique
et géomatique
Enseignants
Institution
Rédaction scientifique
Management et gestion de projet
Drs. M. Ly et
SARR Agrhymet
B.
Dr
Ibra
Agrhymet
Sanda,
Dr
Seyni
Agrhymet
Salack
Prof
H.
Agrhymet
Nacro,
J.C
Ouédraogo,
Agrhymet
Dr.
B.
Agrhymet ,
SARR
Dr Théodore Kaboré,
Insah, Bamako
M
Abderrhamane,
consultant
Dr.
B.
Agrhymet
SARR,
Dr. A. Ali Agrhymet
Prof Isabelle Niang,
Université Dakar
Prof
H.
Agrhymet
Nacro,
Mr
Zoungrana,
Philippe
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
3
SE/CILSS
Rédaction des projets
Communication
management
UE 5 :
Changement
climatique et
développement
agricole
Mr
Zoungrana,
SE/CILSS
participative
et
Intégration des CC dans les plans et
stratégies de développement agricole
intégration des CC dans les politiques
(budget)
Gestion durable des terres et changement
climatique
Agriculture
intelligente
face
au
changement climatique (climate smart
agriculture)
Tensions sécuritaires liées au CC
(sécurité alimentaire, migrations, conflits
UE 6 :
Atténuation du
CC dans le
secteur AFOLU
Inventaire des gaz à effet de serre
Séquestration du carbone et marché
carbone
Energie
changement
développement durable
UE 7 :
Gouvernance et
négociations sur
le climat
Gouvernance
politique,
internationale du climat
climatique
scientifique
Négociations internationales sur le climat
Financement du climat
UE 8 :
Connaissance du
milieu socio professionnel
et
Voyages d’études (1 semaines)
Philippe
Mr
P.
Agrhymet
Dièye,
Dr
P.
Hiernaux,
CNRS, France
Dr.
B.
Agrhymet
SARR,
Dr Edwige
SE/CILSS
Botoni
À identifier
CSFUE
A identifier,
OIM
expert
Dr.
M.
Agrhymet
Kaire,
Dr.
M.
Agrhymet
Kaire,
Dr.
M.
Université
Moumouni
Namoda,
Abdou
Dr.
B.
Agrhymet
SARR,
Dr.
B.
Agrhymet
SARR,
À identifier
Dr.
B.
Agrhymet
CSFUE
SARR,
Mémoire de fin d’études (6mois)
Cycle de conférence
 Liens entre le changement climatique, la biodiversité et la lutte contre la désertification
 Système d’assurance agricole dans un contexte de changement climatique
 Changement climatique et gestion des ressources naturelles
 Changements climatiques et santé humaine et animale
 Défis et opportunités liés au changement climatique en Afrique de l’Ouest
 Agriculture intelligente face au changement climatique
 Financement du climat
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
4
Institutions partenaires: Centre Régional AGRHYMET (CRA/CILSS) et institutions
partenaires : Consortium PIREM, dénommé Plate-forme des Institutions Régionales pour
l‘Environnement et la Météorologie à Niamey (ACMAD, ABN, CRA, ICRISAT, EAMAC,
CRESA, CERMES), Universités ouest africaines (Université Abdou Moumouni Niamey,
Université Dakar, Université du Nord (Québec Montréal, Environnement Canada,; Centre de
Recherche et de Coopération Internationale (CIRAD ; IRD) ; Directions Météorologies
Nationales, Ministères de l’Agriculture, de l’Environnement, de l’Energie, etc ; Systèmes
nationaux de recherches agricoles de la sous régions (SNRAs) ; institutions spécialisées des
Nations Unies (PNUD, OMM, FAO, UNISDR,OIM etc…).
Durée de la formation : 1 an par promotion
Pays concernés : 17 Pays Espace CILSS et CEDEAO: Burkina Faso, Bénin, Côte d’Ivoire,
Guinée Conakry, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, et Togo, Gambie, Guinée Bissau,
Cap vert, Libéria, Sierra Léone, Nigeria, Ghana
Groupe cible : Cadres des services techniques environnement, agriculture, eau, énergie,
étudiants en science de l’environnement, de la terre, géographie, etc..
Débouchés : A l’issue du mastère, les formés sont recrutés au sein des services nationaux
d’agriculture, de l’environnement Ils sont également recrutés également par le secteur privé,
les ONGs pour des activités similaires. En outre, ils peuvent également travailler dans les
organismes du Systèmes des Nations Unies et Agences de coopérations bilatérales ou
multilatérales. Ils sont chargés de projets ou programmes d'adaptation et/ou d’atténuation de
l’agriculture au CC.
Mode de sélection de candidats : avis à candidature au niveau des pays via les points
focaux d’AGRHYMET dans le pays, création d’une commission chargée de la sélection des
candidats au niveau du Département formation et recherche
Nombre d’étudiants par promotions : 20 étudiants
Bailleurs de fonds : UE-FSTP2, FFEM-CC/AFD, USAID WA WASH, GCCA-CSF
Coordination scientifique et pédagogique : équipe GCCA programme Régional
Mot clés : Changement climatique, vulnérabilité, impact, adaptation, mainstreaming,
solutions sobres en carbone, négociation internationalei du climat,
Cohérence avec le programme intra ACP Alliance Mondiale contre le changement
climatique
Ce mastère est conçu afin de valoriser les acquis obtenus dans le cadre du programme
régional intra ACP Alliance mondiale contre le changement climatique. Il intègre ainsi les
grands domaines du CC étudiés dans le cadre du GCCA, en particulier les questions relatives
aux impacts, à la vulnérabilité, l’adaptation au changement climatique, les solutions sobres
en carbone et résilientes vis-à-vis du climat, l’intégration du CC dans les stratégies et
politiques de développement, les négociations climatiques globales.
Notoriété scientifique du CRA
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
5
Le CRA est reconnu par le CAMES comme Etablissement d’Enseignement Supérieur et
agréé par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) comme Centre Régional de
Formation. Il est aussi membre titulaire de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF).
Cette reconnaissance scientifique constitue un label pour la qualité des diplômés délivrés.
Par ailleurs, les programmes sont régulièrement passés en revue par un Conseil
Scientifique et Pédagogique composé d’éminents chercheurs et enseignants du Nord et du
Sud.
La sélection se fait soit par concours dans les pays selon la disponibilité des financements
ou par avis d’appel à candidature. Pour le cas de ce Mastère, un avis d’appel à candidature
posté sur le site d’agrhymet et envoyé à chaque point focal du Centre Aghrymet dans le
pays. La sélection finale s’est faite par une commission créée par une note de service
signée par le Directeur Générale du Centre Agrhymet (Annexe1). Les critères de sélection
portent sur la spécialité, l’expérience, l’âge, le genre, etc..
Les étudiants ayant suivi avec succès la formation reçoivent, après délibération d’un jury
composé des formateurs, un diplôme de Mastère professionnel spécialisé en «Changement
Climatique et Développement Durable».
Cadre organisationnel du CRA
Le Mastère se tiendra au Centre Régional Agrhymet (CRA), Niamey, Niger. Le Centre
Régional Agrhymet est un pôle d’excellence en matière de formations en agrométéorologie,
hydrologie, protection des végétaux appliqués à la sécurité alimentaire, la gestion des
ressources naturelles, la maîtrise de l’eau à des fins agricoles. De 1975 à nous jours le CRA
a formé près de 1000 cadres (Mastères, Ingénieurs, Techniciens Supérieurs) originaires des
pays CILSS et d’autres pays de la CEDEAO et de l’Afrique Centrale. Dans le cadre des
formations continues, 200 à 500 personnes par an sont formées dans le domaine de la
Gestion des Ressources Naturelles, la lutte contre la désertification, la maîtrise de l’eau, les
CC, etc. Le CRA est doté d’un Département Formation et Recherche (DFR) qui est chargé
de l’accueil et l’organisation de cette formation. Sous la supervision du Chef Département et
du Responsable de la Division des Formations de Bases, le Responsable de la filière
agrométéorologie coordonne le Mastère conformément à un cahier de charge
précédemment établi qui définit les programmes d’enseignements, leur contenu, leur
progression, le groupes cibles, les besoins matériels et humains, les partenaires extérieurs,
le suivi évaluation, le chronogramme des activités, conformément aux objectifs et aux
résultats attendus du projet. Un comité pédagogique composé d’un panel diversifié
d’intervenants internes et extérieurs a pour mission de recruter les candidats, de contrôler
l’adéquation entre les objectifs et le contenu de la formation et fera aux besoins des
propositions de réadaptation du contenu des formations. Un régime des études et un
règlement intérieur définit les conditions générales de recrutement, d’organisation des
études, le régime des études et toutes autres dispositions particulières (cf règlement
intérieur et régimes des études, Annexe 2).
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
6
Description de la mission
Objectifs:
Objectif général: renforcer la capacité d'exécution du Centre Agrhymet /CILSS, en vue de
former des cadres des services techniques en environnement, agriculture, eau, énergie et
étudiants en science de l’environnement, de la terre et géographie, dans le cadre du
Mastère professionnel spécialisé en «Changement Climatique et Développement Durable. Il
s’agit, d’une part (i) de renforcer leurs connaissances conformément à l’article 6 de la
Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) et d’autre
part (2) de sensibiliser la société sur la problématique de l’intégration de l’adaptation
/atténuation du changement climatique dans les stratégies et programmes de
développement.

Objectif spécifique: assister le CILSS dans l’élaboration de deux cours spécifiques
au profit des étudiants/cadres du Mastère professionnel spécialisé en «Changement
Climatique et Développement Durable et du coordonnateur du CILSS lui-même. En
effet, les experts CSF formeront également le personnel du CILSS afin que ceux-ci
puissent s’approprier le cours et le dispenser eux-mêmes les années suivantes.
Tâches spécifiques
1. Identifier les besoins du Centre Agrhymet /CILSS et évaluer les contraintes et
lacunes dans le contexte du Mastère professionnel spécialisé en «Changement
Climatique et Développement Durable » ;
2. Examiner les outils de cours existants : modalités, méthodes, expériences et
enseignements tirés des cours en (1) « agriculture intelligente face au changement
climatique » faisant partir intégrante de l’UE 5 Changement climatique et
développement agricole (2) « financement du climat » faisant partir intégrante de
l’UE7 : Gouvernance et négociations sur le climat (3) ainsi que de cours
éventuellement développés sur des thématiques similaires par d’autres centres
d’excellence climatiques régionaux et sous régionaux africains1
3. Echanger sur les conclusions avec le CILSS et proposer un plan de cours adapté
au besoin du Mastère professionnel spécialisé en «Changement Climatique et
Développement Durable (méthodes, outils, modalités et supports)
4. Animer deux cours en présentiel sur (1) l’agriculture intelligente face au
changement climatique et (2) le financement du climat, qui reflétera les
enseignements tirés des tâches précédentes
5. Animer une conférence (par chaque formateur) un mercredi après midi sur le thème
de la formation à l’attention du personnel d’Agrhymet à l’attention de parties
prenantes (Ministères, société civile, secteur privé, etc). La liste sera fournie par le
coordonnateur.
6. Transmettre les supports de cours (présentation PowerPoint et autre
documentation liée aux cours) au CILSS dans le cadre d’un transfert de
1
En particulier des capacités développées sur les domaines similaires par les partenaires du Programme GCCA
Intra ACP d'adaptation et d'atténuation des changements climatiques en Afrique australe et orientale
(COMESA-EAC-SADC)
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
7
connaissances notamment en formant localement un enseignant (le coordonnateur
scientifique et pédagogique du Mastère en particulier) qui animera le cours les
années suivantes.
Services offerts par le CSF à l’élaboration et la délivrance des cours:
 Préparation de deux nouveaux cours sur (1) l’agriculture intelligente face au
changement climatique et (2) le financement du climat pour le Mastère professionnel
spécialisé en «Changement Climatique et Développement Durable, en collaboration
avec le coordonnateur du CILSS
 Délivrance des deux cours en présentiel à Niamey, Niger en présence des 20
cadres/étudiants et du coordonnateur du CILSS, du post doc agrométéorologie et
d’un thésard (voir liste jointe, tableaux 2.1, 2.2 et tableau 3) –Préparation de
l'évaluation/questionnaire protocolaire de suivi à faire remplir par les cadres/étudiants
et à analyser dans le rapport de mission
 Animation d’une conférence par chaque formateur un mercredi après midi sur le
thème de la formation à l’attention du personnel d’Agrhymet et les structures qui
travaillent dans ce domaine à Niamey (Ministères techniques, société civile, secteur
privé, etc)
 (1) Préparation d’un rapport de mission, comprenant les actions de suivi et
d'évaluation pour le Secrétariat ACP.
 (2) Préparation d’un rapport de mission pour le bénéficiaire
Sélection et nombre des participants:
 Les cours seront principalement destinés aux 20cadres/étudiants (tableau 2.1 et 2.2)
inscrits au Mastère professionnel spécialisé en «Changement Climatique et
Développement Durable et au coordonnateur du CILSS (environ 23 personnes).
 La participation de la société civile et du secteur privé pourrait être envisagée Le
coordonnateur du CILSS assurera la liaison avec les 2 experts CSF dans la
préparation et l’animation des cours.
Tableau 2.1 : Liste des étudiants de la deuxième promotion (2013-2014) du Mastère
professionnel spécialisé en «Changement Climatique et Développement Durable
recruté par le Centre Agrhymet (cf PV recrutement)
N°
Nom et Prénoms
Nationalité/Pays
de naissance
Emploi occupé avant la formation
1
Gbozo Edouard
Béninoise
Ingénieur Agronome Forestier,
Gestionnaire des Projets
2
Ouoba Daogo
Burkinabé
(Burkina Faso)
Diplôme d’ingénieur de conception de
développement rural : Eaux et Forêts ,
Assistant du Directeur de l’Economie
de l’Environnement et des Statistiques
(DEES)
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
8
3
Traoré Do Etienne
Burkinabé
Ingénieur de conception du
Développement Rural , Chef de
service conservation de la Nature
4
Kanga Brou Isidore
Ivoirienne
Ingénieur des Techniques Agricoles ,
Chargé d’études Agroclimatologiques
et hydrométéorologiques à la DMN
5
Ake Agnon Arsène
Donald Hugues
Ivoirienne
Ingénieur des Techniques Agricoles
option Elevage , Chef Bureau des
Industries des produits de pêche
6
Kourouma Jean
Moussa
Guinéenne
Maitrise en Météorologie,
Météorologiste à DMN
7
Camara Sidiki
Guinéenne
DES en Gestion des Ressources et
Gestion et maitrise des feux Chargé
d’études à la Direction de
l’Environnement
8
Mendes Orlando
Bissau Guinéen
Ingénieur Agrométéo/CRA, Chef de
répartition de climatologie, Et de
l’observation Météo
9
Touré Nana
Kadidia Dramane
Malienne
Ingénieur des Eaux et Forêts, Chargée
de Réglementation et Contrôle
10 Traoré Lassana
Malienne
Maitrise en vulgarisation agricole,
Chargé formation et organisation
paysanne
11 Saidou Hama
Nigérienne
Ingénieur des techniques Forestières,
Directeur Départemental de
l’Environnement Torodi
12 Mme Ba Diallo
Aminata
Sénégalaise
Maitrise en Géographie, Stagiaire au
Centre de Suivi Ecologique (CSE)
13 Mr. Djimtoloum
Evariste
Tchadienne
Ingénieur Agro Forestier/Formateur,
Agent à la DPSA
14 Mr. Arsène Djoula
Tchadienne
Ingénieur Agronome, Chercheur
15 Mr. Daku Elidaa
Kossi
Togolaise
Ingénieur Agronome, Assistant en
Planification, Suivi –Evaluation
Tableau 2.2 : Liste des étudiants de la deuxième promotion (2013-2014) du Mastère
professionnel spécialisé en «Changement Climatique et Développement Durable
recruté dans le cadre du programme USAID WA WASH (cf PV recrutement)
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
9
N°
Nom et Prénom
Pays
1
Sani Ibrahim
Aminou
2
Oula Damien Ouattara
Burkina Faso
3
Dignon Bertin Nafissa
Niger
4
Abdou Boko Boubacar
Niger
Mastère
hydrogéologie
(étudiant)
5
Seidou Sandi Djibo
Niger
Maitrise
Sciences
Agronomiques
(étudiant)
Mahamadou
Emploi occupé avant
Niger
Maitrise
(étudiant)
géographie
Ingénieur
du
développement rural
(étudiant)
Ingénieur D’Etat de la
Météorologie
1
Tableau 3 :
Liste des participants (autres parties prenantes y compris personnel CILSS)
N°
1
2
3
NOM, Prénom, Poste
Benoit SARR, agrométéorologiste
Institution
Centre Régional
Agrhymet,
Seyni Salack, agrométéorologiste, post doc
Centre Régional Agrhymet
Lawali
Maman
Nassourou,
Thésard, Université Abdou
agronome, Université Abdou Moumouni
Moumouni
Résultats à atteindre:
1. Un cours sous forme d’une présentation Power Point sur «l’agriculture intelligente
face au changement climatique» est produit et enseigné à 20 cadres professionnels
de l’espace CILSS CEDEAO
2. Un cours sous forme d’une présentation Power Point sur le financement du climat
est produit et enseigné à 20 cadres professionnels de l’espace CILSS CEDEAO
3. Un rapport sur l’enseignement livré est produit par les experts CSF
4. Un rapport court et concis des principaux problèmes et des besoins de formation
identifiés, avec un programme de formation sur mesure pour la formation des
formateurs du CILSS en Afrique de l'Ouest
5. Une proposition, comme convenu avec le CILSS, sur la manière d'adapter le support
de formation actuel pour une formation au niveau national dans les pays d’Afrique de
l'Ouest
6. Produire des supports (documentation) pour l'atelier, comprenant des présentations,
la liste des participants; les principales questions soulevées et des
conclusions/recommandations; commentaires des participants, et une analyse de
ces commentaires
7. Deux rapports de mission (1 destiné au bénéficiaire et l’autre au Secrétariat ACP) et
actions de suivi, avec les résultats en annexe
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
10
Organisation et méthodologie
Lieu: à domicile/à distance et sur le terrain (Centre Régional Agrhymet - Niamey, Niger)
Durée de la mission et calendrier indicatif2 :
La mission devra être effectuée dans le courant du premier semestre 2014. Chaque mission
des personnes ressources durera un nombre total de 21 jours (10 jours de préparation du
cours (à domicile), 5 jours à Niamey, 4 jours de rédaction des rapports - à distance et 2 jours
de voyages). Les experts CSF 1 et 2 devront intervenir dans les enseignements au cours du
premier semestre de 2014.
Phase préparatoire (à domicile/à distance) (10 jours ouvrables)
Durant cette phase, les supports de formation seront élaborés par chaque personne
ressource. Les supports de formation finalisés devront être partagés et approuvés par le
Centre régional Agrhymet avant la tenue de chaque cours sur place.
Durant cette phase, les documents mentionnés à la tâche 1 seront examinés. Les supports
de formation seront élaborés (tâches 2 et 3) par chaque personne ressource. Une fois
finalisés, ils devront être partagés avec et approuvés par le CILSS/Centre régional
Agrhymet avant la tenue de chaque cours sur place.
Sur le terrain (Centre Régional Agrhymet - Niamey, Niger) (5 jours ouvrés)
Chaque personne ressource devra se rendre à Niamey au Centre régional Agrhymet pour
animer son enseignement (tâche 4). Le cours démarrera le lundi et finira le vendredi, soit 6
heures de cours par jour sauf le cours du mercredi qui durera 4 h.
Chaque expert devra transmettre tout support de cours et autre documentation liée au cours
au coordonnateur du CILSS dans le cadre d’un transfert de connaissance.
Rédaction des rapports (à domicile/à distance) et débriefing (Bruxelles ou via Skype)
(4 jours)
Les 2 experts CSF : A leur retour, les consultants devront produire deux rapports de mission
chacun (1 destiné au bénéficiaire et l’autre au Secrétariat ACP) :
1. Rapport bénéficiaire : Le premier rapport portera sur le déroulement du cours, les
parties enseignées, les principales questions soulevées par les apprenants, les
conclusions/recommandations y compris la liste des participants, ainsi que
l’évaluation de l’enseignement y compris les commentaires des apprenants. Les
modalités de transfert du cours au coordonnateur scientifique du Mastère seront
également indiquées dans le rapport de chaque personne ressource 1 et 2. Les
rapports devront être rédigés en français.
2
En cas de besoin légitime, le consultant pourrait être autorisé à continuer à travailler les week-ends et/ou jours fériés, uniquement à la
suite de l’accord du CSF. Le consultant devra préalablement avoir soumis une demande écrite (courriel) à l'expert-conseil du CSF. L’accord
ne sera valide qu’après réception d’une réponse écrite positive (courriel) du CSF, qui devra aviser les autres membres du BBSC, en les
mettant en copie des messages.
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
11
2. Rapport CSF : le deuxième rapport portera sur les différentes tâches effectuées et
les actions supplémentaires à effectuer, le cas échéant. Les résultats attendus
(supports de cours et évaluation des cours et le suivi des actions) seront joints au
rapport de mission.
Le débriefing aura lieu après la présentation des rapports de mission et en concertation avec
le Secrétariat ACP. Si l'expert CSF n'est pas basé à Bruxelles, le compte-rendu pourra être
effectué par téléphone ou via Skype.
Voyages internationaux (2 jours ouvrables)
Services fournis par chaque entité
Services fournis par le CSF:
• Pour le cours en financement climatique
L’Expert 1 (KE4) du CSF mettra à disposition son expertise dans le cadre de la formation en
financement climatique : 21 jours de travail ouvrables; un billet d’avion aller-retour et des
indemnités journalières selon le budget prévisionnel (10 jours de préparation du cours (à
domicile), 5 jours à Niamey, 4 jours de rédaction des rapports - à distance et 2 jours de
voyages)
• Pour le cours en agriculture intelligente face au changement climatique
L’Expert 2 (Catégorie Senior – Expert 2) mettra à disposition son expertise pour préparer et
assurer le cours en agriculture intelligente face au changement climatique: 21 jours de
travail ouvrables; un billet d’avion aller-retour et des indemnités journalières selon le budget
prévisionnel. (19 jours pour l’atelier de formation + 2 jours de voyage).
Profil du consultant / Expert Principal 2
Doctorat en agronomie / gestion des ressources naturelles, aménagement du paysage,
foresterie ou dans un domaine connexeExpérience confirmée sur les domaines de la gestion des ressources naturelles, planification
et gestion de l'environnement, planification et concevoir des actions pour le développement
rural durable, changement climatique et questions connexes, avec une connaissance
spécifique sur l’agriculture intelligente dans le cadre de la lutte contre le changement
climatique – Un expérience dans les pays ACP serait un atout majeur
- Expertise confirmée d’au moins 10 ans en développement et réalisation de formations, en
coaching de groupe. Solide expérience en coordination et organisation d'événements
publics ou ateliers techniques - en particulier dans les pays ACP, comme en témoigne
l'expérience du projet ou de la publication dans des revues
- Expérience avérée dans l'utilisation des méthodes participatives et leurs applications dans
différents contextes
- Bonnes capacités d'organisation, esprit d'équipe, un excellent animateur et
communicateur, avec la capacité de travailler dans des conditions difficiles
- Excellente expression écrite et orale en français
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
12
Une Conférence publique (par chaque formateur)
 Organisation des deux conférences en collaboration avec le Coordonnateur du
Programme National Changement Climatique ;
Budget maximum disponible pour les conférences organisées dans le cadre du CSF :
 300 EUR/jour pour louer une salle, l'équipement technique et la communication liée à
l’atelier
 30 EUR/jour et par participant pour la restauration
 10 EUR/participant pour les documents de réunion et autres supports
Il s’agit là de budget maximum standard qui ne doit pas être dépensé sans justification
valable. Il incombera à l’expert en charge de la mission de juger de la nécessité des
dépenses et les soumettre à l’approbation préalable de l’administrateur du CSF.
Aucun autre type de dépense que celles stipulées ci-dessus ne pourra être pris en charge
par le CSF. Notamment, merci de bien vouloir noter qu’aucun Per diem (ni indemnisation
financière ou autre allocation journalière) ne sera fourni pour les participants (y compris les
organisateurs) dans le cadre des deux ateliers. Les dépenses liées aux invitations envoyées
aux participants ne seront pas non plus prises en charge par le CSF.
Services fournis par le bénéficiaire (CILSS / Agrhymet):
(1) le CILSS / Centre Agrhymet devra fournir un facilitateur pour aider les experts principaux
dans la préparation (rédaction des documents de référence) et délivrance des
enseignements du Mastère professionnel spécialisé en «Changement Climatique et
Développement Durable ;
(2) le CILSS / Centre Agrhymet fournira une liste de contacts pertinents et les noms des
personnes qui assisteront aux cours ;
(3) le CILSS / Centre Agrhymet devra gérer l’organisation des enseignements, c’est-à-dire le
paiement des frais couvrant la logistique pour l’ensemble des cours comme par exemple la
fourniture de salle de cours, divers coûts logistiques (salle informatique avec accès à
internet, équipements, pause café et pause déjeuner, impression, emploi du temps,
matériels didactiques, de bureau, la sélection et (voire) l’invitation de parties prenantes et
personnel clés pour assister aux cours.
(4) le CILSS devra fournir un transport aller-retour pour les experts de l'hôtel au lieu des
enseignements (Centre Agrhymet), un transport local en dehors du lieu des enseignements
si nécessaire, afin de se rendre à des réunions avec les acteurs clés ou pour participer à
des discussions liées aux cours, si nécessaire.
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
13
ANNEXE
Annexe 1 : Note de service portant création de la commission de sélection et procès
verbaux de de sélection finale des étudiants.
Annexe 2 : règlement intérieur et régimes des études (à transmettre sur demande du CSF)
i
Conseil Africain et Malgache pour l'Enseignement Supérieur
Soutien à l’Alliance Mondiale contre les Changements Climatiques (AMCC)
sous le Cadre Financier Intra-ACP du 10e FED
14
Téléchargement

Termes de référence - Global Climate Change Alliance