Bargetto Maxime
Dossier de Natation
Semestre 2 APS050 Mr R.Lerda
Dossier de Natation
Sommaire
Calculs des données du 200m 4 nages :page3
Résultats de l’épreuve sur 800m : page 4
Graphiques de différentes évolutions lors
d’un 800 m : page 5-6
Introduction : page 7
Développement : page 7-9
Conclusion : page 9
Sources : page 9
2
Dossier de Natation
Données du 200m 4 nages :
Orlène :
200m 4 nages : 2min 50sec 69cent.  170.69sec
Vitesse (v) = distance/temps  v = 200/170.69 = 1.17m/s
Amplitude (a) = distance/nombre de cycle
Fréquence (f) = nombre de cycle/temps
1er 50m papillon : 35“54
v1 = 50/35.54 = 1.41m/s
a1 = 50/22 = 2.27m/cycle
f1= 22/(35.54/60) = 37.14cycles/min
2éme 50m dos : 44“04
temps de passage : 1’19“58
v2 = 50/44.04 = 1.14m/s
a2 = 50/ (36/2) = 2.78m/cycle
f2 = 18/(44.04/60) = 24.52cycles/min
3éme 50m brasse : 51“54
temps de passage : 2’21“12
v3 = 50/51.54 = 0.97m/s
a3 = 50/20 = 2.5m/cycle
f3 = 20/(51.54/60) = 23.28cycles/min
4éme 50m crawl : 39“57
temps de passage : 2’50’’69
v4 = 50/39.57 = 1.26m/s
a4 = 50/ (39/2) = 2.56m/cycle
f4 = 19.5/(39’’57/60) = 29.57cycles/min
3
Dossier de Natation
Maxime :
200m 4 nages : 3min 11sec 62cent.  191.62sec
Vitesse (v) = distance/temps  v = 200/191.62 = 1.04m/s
Amplitude (a) = distance/nombre de cycle
Fréquence (f) = nombre de cycle/temps
1er 50m papillon : 40’’27
v1 = 50/40.27 = 1.24m/s
a1 = 50/21 = 2.38m/cycle
f1= 21/(40.27/60) = 31.29cycles/min
2éme 50m dos : 52’’54
temps de passage : 1’32’’81
v2 = 50/52.54 = 0.95m/s
a2 = 50/ (47/2) = 2.13m/cycle
f2 = 23.5/(52.54/60) = 26.83cycles/min
3éme 50m brasse : 55’’47
temps de passage : 2’28’’28
v3 = 50/55.47 = 0.90m/s
a3 = 50/27 = 1.85m/cycle
f3 = 27/(55.47/60) = 29.20cycles/min
4éme 50m crawl : 43’’34
temps de passage : 3’11’’62
v4 = 50/43.34 = 1.15m/s
a4 = 50/ (46/2) = 2.17m/cycle
f4 = 23/(43.34/60) = 31.84cycles/min
4
Dossier de Natation
Résultat de l’épreuve sur 800m : Maxime
Temps sur 800m : 13min12sec
Vitesse moyenne sur 800m : 1.01m/s  3.64km/h
Analyse par 200m :
temps
1er 200m
2éme 200m 3éme 200m 4éme 200m
3min5sec
3min27sec
3min25sec
3min15sec
vitesse (m/s)
1,08
0,97
0,98
1,03
amplitude (m/cycle)
1,85
1,89
1,89
1,92
35,03
30,07
31,11
32,19
fréquence (cycles/min)
Résultat de l’épreuve sur 800m : Le groupe (Marion, Julie, Orlène, Maxime)
Temps moyen sur 800m : 13min
Vitesse moyenne sur 800m : 1.03m/s
Résultat de l’épreuve sur 800m : Orlène
Temps sur 800m : 11min47sec
Analyse par 200m :
1er 200m
2éme 200m 3éme 200m 4éme 200m
5
Dossier de Natation
temps
2min54sec
3min1sec
2min54sec
2min58sec
vitesse (m/s)
1,14
1,1
1,14
1,12
amplitude (m/cycle)
2,56
2,56
2,38
2,5
fréquence (cycles/min)
26,7
25,8
28,7
26,9
Graphique 1
Graphique 2
6
Dossier de Natation
Graphique 3
7
Dossier de Natation
Introduction :
En nous aidant des sources littéraires et informatiques, nous allons dans le
développement qui suit, essayer d’analyser et d’expliquer les résultats obtenus lors de
l’évaluation de natation sur 800m en grand bassin. Pour cela nous nous appuieront dans
un premier temps sur les données relevées lors de l’évaluation. Puis dans un second
temps nous comparerons cette performance avec celles d’autres élèves du groupe de
spécialité Natation. Ainsi nous pourrons montrer en quoi les caractéristiques comme la
fréquence de nage, la posture ou encore l’amplitude sont les principaux facteurs
déterminant le niveau natatoire d’un nageur lors d’un 800m.
Développement :
Nous allons donc nous pencher sur la performance lors d’un 800m nage libre, épreuve
que l’on peut qualifier comme étant une épreuve d’endurance ou la filière aérobie est
principalement utilisée contrairement aux épreuves de sprint où le nageur utilise surtout
la filière anaérobique.
Lors de cette épreuve, nous avons relevé plusieurs données comme les temps de passage
à chaque 200m, et le nombre de coup de bras lors du premier 50m de chaque 200m.
Grâce à ces données nous avons pu déterminer d’autres données utiles pour la suite
8
Dossier de Natation
comme l’amplitude de nage, la vitesse de nage et la fréquence des cycles, de plus ces
données ont été calculées pour chaque 200m, cela permet une étude plus approfondi de
cette épreuve qui dure plus de 10 minutes.
En observant mes temps de passage à chaque 200m et donc ma vitesse de nage pour
chaque 200m (page 4), je peux affirmer que je possède des lacunes dans ce qui est de la
tactique de course car on peut voir sur le graphique 1 que l’évolution de ma vitesse de
course lors de ce 800m n’est pas constante au contraire, elle est plutôt variable. Et j’ai
appris que sur des longue distance, pour réaliser là meilleur performance possible, un
nageur doit avoir une vitesse de nage constante tout le long de l’épreuve voir même
nager en « négative split » (= nager la seconde partie de course plus rapidement que le
première) (cf. source 1). Ainsi mon premier 200m en 3min5sec et beaucoup trop rapide
compte tenu de mes capacités le jour de l’épreuve et de mon deuxième, mon troisième et
mon quatrième 200m réalisés respectivement en 3min27sec, 3min25sec et 3min15sec.
En plus de l’observation de la vitesse de nage, on peut analyser l’évolution de l’amplitude
de nage (graphique 2). Et là aussi je m’aperçois que j’ai d’importantes lacunes, en effet
au cours de ce 800m mon amplitude de nage varie entre 1.85m/cycle et 1.92m/cycle. Ces
valeurs sont beaucoup trop faibles pour espérer réaliser une bonne performance sur
800m, ce point faible est dû à un mauvais allongement du corps dans l’eau, et une
mauvaise prise d’appui dans l’eau, cette mauvaise prise d’appui provoque donc une
mauvaise phase de propulsion (traction+poussée) (cf. source2).
L’analyse de la fréquence laisse là encore apparaitre des lacunes. En effet l’évolution de
ma fréquence de nage lors du 800m (graphique 3) ne correspond pas à celle d’un nageur
expert sur 800m. Lors du premier 200m mon amplitude de nage (35.03cycles/min) n’est
pas forcément mauvaise mais l’amplitude de nage relevée aux trois autres 200m ne
correspondent pas (30.07cycles/min, 31.11cycles/min, 32.19cycles/min). Lors d’une
épreuve longue comme le courte distance la performance est possible seulement si la
fréquence de nage est constante tout au long de l’épreuve. Ainsi mon premier 200m avec
une fréquence plus élevée que les suivant laisse apparaitre dans ma nage un manque
d’expertise sur cette distance en grand bassin. (cf. source 3)
L’analyse des données relevées lors de l’épreuve du 800m confirme mon manque
d’expertise sur cette épreuve et dans ce sport.
Dans cette seconde partie je vais essayer de comparer ma performance avec celle
d’autres membres du groupe de spécialité natation et plus particulièrement avec la
9
Dossier de Natation
performance d’Orlène qui est sans aucun doute la nageuse du groupe ayant le niveau
d’expertise le plus élevé.
Lors de son 800m Orlène a mit 1min25sec de moins que moi soit 11min47 ce temps lui a
permit d’avoir une vitesse moyenne supérieur ou égale 1.10m/s tandis que je dépasse
tout juste 1m/s lors de mon 800m. Sa vitesse de nage durant chaque 200m ne varie que
très peu cela confirme son niveau d’expertise dans cette épreuve bien supérieur au mien.
Je remarque aussi que Orlène a la fréquence de nage la plus basse du groupe de nageur
malgré qu’elle est le meilleur temps sur le 800m sa fréquence est comprise entre 26 et
30cycles/min alors que le mien est compris entre 30 et 36 cycles/min. De plus
contrairement à l’évolution de la fréquence de nage lors de mon 800m, son graphique ne
laisse pas apparaitre une diminution de sa fréquence après le premier 200m. j’explique
cela du fait qu’elle fait du triathlon donc il est habituée à nager des longues distances
comme le 800m.
Le fait que sa fréquence soit inférieure à la mienne alors que son temps est meilleur que
le mien s’explique par son amplitude de nage. En effet lorsque l’on détermine l’amplitude
pour chaque 200m d’Orlène on obtient des valeurs largement supérieures aux miennes,
2.56m/cycle, 2.56m/cycle, 2.38m/cycle, 2.5m/cycle alors que mon amplitude de nage
pour chaque 200m est : 1.85m/cycle, 1.89m/cycle, 1.89m/cycle, 1.92m/cycle. Cette écart
s’explique par plusieurs facteurs comme la technique de glisse, celle d’Orlène doit être
bien supérieure à la mienne, ou encore par l’efficacité de sa nage, de la prise d’appui, à la
phase de poussée en passant par la phase de traction.
Conclusion :
Finalement, l’analyse de l’épreuve du 800m nous permet de comprendre les différents
rôles joué par les différents facteurs tels que la fréquence de nage, l’amplitude, le
niveau d’expertise dans la performance d’un nageur. De plus cette analyse permet
d’établir les points forts et les points faibles afin d’établir un plan d’entrainement pour
le futur.
Sources :
10
Dossier de Natation
Littéraires :
Contribution de la régularité d’allure dans l’optimisation de la performance en natation
sportive M.Fkeoui ; H.El haouat. INS.My.R 1996 (Source 1)
Perfectionnement et entraînement en natation sportive M. Verger Vigot, Paris, 1993
(Source 2)
Les fondamentaux de la natation M. Pedroletti Amphora, 2007 (Source 3)
11