Pour diffusion immédiate
Wageningen 7 juillet 2015
COMMUNIQUÉ
Le CTA obtient le statut d’Organisation Intergouvernementale auprès de
la Convention cadre des Nations Unies sur les changements
climatiques
Le Centre technique de coopération agricole et rurale (CTA) s'est vu octroyer le statut
d'Organisation Intergouvernementale auprès de la Convention cadre des Nations Unies sur
les changements climatiques (CCNUCC). Cette décision devrait renforcer la position du
CTA, qui est l’une des principales organisations plaidant avec force pour qu’une plus
grande priorité soit accordée à l'agriculture dans les négociations internationales sur le
changement climatique.
Traité international ratifié par plus de 195 nations, la CCNUCC met en place un cadre
intergouvernemental global pour relever les défis posés par le changement climatique. Elle permet
aux états membres de discuter collectivement des mesures à prendre pour limiter l'augmentation
moyenne de la température mondiale et ses effets sur le climat, favoriser l’adaptation naturelle des
écosystèmes, protéger la production alimentaire mondiale et assurer la poursuite d’un
développement économique durable.
Le statut d'Organisation Intergouvernementale (OIG) accordé au CTA améliore la visibilité et la
capacité d’influence du Centre dans les processus politiques mondiaux liés au changement
climatique. Il renforce également la position du CTA qui agit pour faire de l'agriculture une priorité
dans les discussions en cours. Il est en effet essentiel que les questions agricoles soient traitées
de façon plus approfondie par les accords négociés dans le cadre de la CCNUCC.
Grâce à ce nouveau statut, le CTA est désormais à même de mieux accéder aux négociateurs
chargés du changement climatique lors des séances techniques et informatives organisées à
l'occasion des principaux événements liés à la CCNUCC. Les partenaires du CTA se trouvent
également dans une position plus favorable, puisqu’ils auront désormais la possibilité de participer,
sous son égide, à des événements politiques mondiaux concernant le changement climatique.
« Recevoir le statut d'Organisation Intergouvernementale constitue un jalon important dans la
campagne dynamique et déterminée du CTA pour mettre l'agriculture sous le feu des projecteurs
dans les négociations sur le changement climatique, » déclare le Directeur du CTA, Michael Hailu.
« Ce statut donne à notre équipe et à nos partenaires une plus grande marge de manœuvre pour
permettre aux producteurs et à leurs préoccupations d’être mieux entendus par les négociateurs».
Plus spécifiquement, le statut d'Organisation Intergouvernementale confère au Centre la possibilité
de nommer des délégués pour assister à la Conférence des Parties (CoP), à la réunion des
Parties au Protocole de Kyoto et à l'Organe Subsidiaire de Conseil Scientifique et Technologique
(SBSTA).
La CoP est l'organe supérieur de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement
climatique. Le CTA enverra une délégation d'observateurs à la 21e réunion de la Conférence (CoP
21), prévue à Paris du 30 novembre au 11 décembre prochains. Ces discussions, ainsi que le rôle
plus important du CTA en tant qu'OIG, permettront assurément de mettre davantage en lumière,
par exemple, la nécessité d’accroître le financement des politiques et pratiques agricoles
« intelligentes » face au changement climatique, qu’il s’agisse de politiques et pratiques
d’adaptation ou d’atténuation.
Pour Olu Ajayi, Coordinateur de Programme Sénior en charge des politiques de développement
agricole et rural au CTA, «la reconnaissance par une organisation mondiale d'une telle envergure
constitue un atout pour le CTA et ses partenaires. Elle leur laisse davantage de latitude pour agir
plus efficacement sur les politiques relatives au changement climatique. Elle nous offre l’occasion
unique de faire entendre notre voix pour garantir que l'agriculture ne soit pas exclue d'un futur
accord mondial sur le climat. Cette réussite est le résultat du long travail réalisé par le CTA sur le
thème du changement climatique et représente le couronnement des efforts collectifs de
nombreux collègues. »
La procédure de candidature au statut d'Organisation Intergouvernementale a été initiée l'année
dernière et a progressé au fil de différents processus de vérification technique et administratif
particulièrement rigoureux. Le nombre de demandes reçues par la CCNUCC en provenance de
tous les coins du globe n'a pas cessé, en effet, de s'accroître au cours des dernières années.
[Fin]
Pour davantage d'informations, veuillez contacter :
Stéphane Gambier
Coordinateur de Programme Sénior Communication
[email protected]
Tél. : +31 (0)317 46 71 79
Téléchargement

format Word - Technical Centre for Agricultural and Rural Cooperation