NAME : ………………
1. If we want to beat our competitors, we’ve got to model ourselves on
the company whom strategy works best.
2. I never expected to get a so good mark !
3. First, I will explain the context, then I will show the potential benefits
of the Conservatives’ proposal, and at last I will highlight its
drawbacks.
4. Please remember your sister to bring her violin to the party.
5. Instead of having your old shoes repaired, it would have been cheaper
to buy new one.
6. The number of job creations is expected to rise of 4% next year.
7. At least, after a long history of war and destruction the treaty, brought
peace and prosperity to the country,.
8. I distinctly remember to have told you you should lock the door before
leaving.
9. Is it true that most of the richs hide their money in tax havens ?
10.
The Chinese team won the match, what nobody had foreseen.
11.
Is it really worth to invest so much in such a risky entreprise ?
12. My colleague Marcello would like taking a year off to travel around
the world.
1. If we want to beat our competitors, we’ve got to model ourselves on the company
whose strategy works best.
Si on veut battre nos concurrents, il faut qu’on prenne modèle sur l’entreprise dont la
stratégie est la meilleure.
Le pronom relatif « whose », qui correspond au génitif, s’emploie aussi bien avec des
objets qu’avec des personnes. Noter qu’il n’y pas d’article devant « strategy » alors que
l’article est présent dans la traduction française.
2. I never expected to get such a good mark !
Je n’aurais jamais pensé avoir une si bonne note !
On emploie « so » devant un adjectif seul (ex : This pizza is so good ! ), mais devant un
nom ou un groupe nominal, on ne peut employer que « such » (ex : It’s such a
shame ! C’est tellement dommage !). Au pluriel, il n’y pas d’articles (ex : Sarah always
gets such good marks Sarah a toujours de si bonnes notes).
3. First, I will explain the context, then I will show the potential benefits of the
Conservatives’ proposal, and ø last I will highlight its drawbacks.
D’abord je vais expliquer le contexte, ensuite je montrerai les avantages potentiels des
Conservateurs, et finalement je mettrai l’accent sur ses inconvénients.
« At last » se traduit bien par « enfin » mais exprime un sentiment, par exemple de
soulagement, ou d’exaspération : il est synonyme de « in the end ». Pour introduire le
dernier élément d’une série, par exemple lorsqu’on introduit les différents points que l’on
va traiter dans un exposé, on emploie « last » mais aussi « finally » ou éventuellement
« lastly ». Noter que « eventually », faux-ami pouvant aussi se traduire par enfin ne
serait pas possible ici non plus, car il signifie «in the end au bout du compte », par
exemple après une série de problèmes (ex : I lost a lot of money in the first few years,
but eventually I was able to recoup most of it J’ai perdu beaucoup d’argent les premières
années, mais finalement j’ai pu en récupérer la plus grande partie).
4. Please remind your sister to bring her violin to the party.
S’il te plaît rappelle à ta sœur d’apporter son violon à la fête.
Le verbe « remember » signifie se rappeler mais pas ø rappeler qch à qn. On dira donc
« remember doing sth se rappeler d’avoir fait qch », « remember to do sth ne pas oublier
de faire qch », mais « remind sb to do sth rappeler à qn de faire qch, et aussi « remind
sb of sth / sb rappeler qch / qn à qn.
5. Instead of having your old shoes repaired, it would have been cheaper to buy new
ones.
Dans ce contexte, « one » n’est pas un chiffre, mais un pronom, qui doit s’accorder avec
le nom qu’il représente, à savoir ici « shoes ». C’est pourquoi il doit être au pluriel (ex :
The blue ones look stronger than the red ones Les bleues ont l’air plus solides que les
rouges).
6. The number of job creations is expected to rise by 4% next year.
On s’attend à ce que nombre de créations d’emploi augmente de 4% l’an prochain.
Le complément indiquant la variation qui suit le verbe « rise », synonyme de « increase,
go up » doit être introduit par la préposition « by ». Avec le nom « rise », on dira en
revanche : « a rise of 4% une augmentation de 4% »—synonyme de « a 4% rise »—.
Noter aussi : « a rise in the number of passengers une hausse du nombre de
passagers ».
7. At last, after a long history of war and destruction, the treaty brought peace and
prosperity to the country.
Enfin, après une longue période de guerre et de destruction, le traité a apporté paix et
prospérité au pays.
« Least » est le superlatif de « little » — « little, less, least »— est c’est pourquoi « at
least » signifie au moins, et n’a pas de rapport avec « at last enfin, finalement ».
8. I distinctly remember telling you you should lock the door before leaving.
Je me souviens très bien d’avoir dit que tu devrais fermer la porte à clé avant de sortir.
Le verbe « remember » peut se construire avec un infinitif, mais il signifie alors se
rappeler de faire qch, ne pas oublier de faire qch (ex : Please remember to water the
plants while I’m away S’il te plaît n’oublie pas d’arroser les plantes pendant mon
absence). Cette construction « remember to do sth » est tournée vers l’avenir, tandis
que « remember doing sth » est tournée vers le passé. Noter de plus que l’on dit
« remember doing sth » plutôt que « remember having done sth ».
Noter que le gérondif passé « I remember having told you… » est possible mais moins
élégant.
9. Is it true that most of the rich hide their money in tax havens ?
Est-il vrai que la plupart des riches cachent leur argent dans des paradis fiscaux ?
Lorsque l’adjectif « rich » est employé comme nom, il ne doit pas prendre la marque du
pluriel. On aurait aussi pu écrire avec le même sens « rich people » (donc dans cette
phrase « most rich people »). Noter aussi par exemple : « the poor = ø poor people ; the
young = ø young people ; the British = ø British people).
10.The Chinese team won the match, which nobody had foreseen.
Les Chinois ont gagné le match, ce que personne n’avait prévu.
Ici le pronom relatif représente mais toute la proposition qui le précède, à savoir le fait
que les Chinois ont gagné : dans ce cas, il faut employer « which », précédé d’une
virgule. Mais on dira: « What nobody had foreseen was that the Chinese team would win
Ce que personne n’avait prévu, c’est que l’équipe chinoise gagnerait ».
11.Is it really worth investing so much in such a risky entreprise ?
Cela vaut-il vraiment la peine d’investir autant dans une entreprise aussi risquée ?
L’adjectif « worth » ne peut être suivi que d’un gérondif V-ing. Attention à ne pas
confondre «worth » avec le comparatif ou le superlatif de l’adjectif « bad, worse, worst »,
avec lequel il n’a rien à voir.
12.My colleague Marcello would like to take a year off to travel around the world.
Mon collègue Marcello voudrait prendre une année de congé pour faire le tour du monde.
Le verbe « like » peut être suivi de l’infinitif précédé de « to » ou du gérondif, sans
différence de sens (ex : Does your sister like reading / to read ? Est-ce que ta sœur aime
lire ?). Mais avec « would », il faut impérativement l’infinitif.
NAME : ……………………………
1. I read a really fascinating book about Winston Churchill there is two months.
2. Chinese immigrants want to be able to speak theirs language in their host
country.
3. A lot of young people now support the Green Party and I’m sure the others
voters will change their minds soon.
4. Most of the people in the area are farmers whose the families have lived on
their farms for decades.
5. Let’s take the plane : there are too much cars on the road at this time of the
year.
6. The authorities were faced with the worse floods in the country’s history.
7. Kristin stopped driving to work and started using public transport instead,
which unabled her to save a lot of money.
8. This reminds me of the days when the Britain’s government was headed by
Margaret Thatcher.
9. I thought to something this morning :why don’t we go to South
Africa next summer?
10.I will pay you back when I will have the money.
11.Do you remember yourself when exactly the referendum was held last year ?
12.In an essay, it’s important that you should avoid to repeat yourself.
1. I read a really fascinating book about Winston Churchill two months ago.
J’ai lu un livre vraiment fascinant sur Winston Churchill il y a deux mois.
La construction française ne peut pas se traduire littéralement. Noter aussi que l’on dit :
« It’s two months since I last had my hair cut Cela fait deux mois que je me suis fait
couper les cheveux).
2. Chinese immigrants want to be able to speak their language in their host country.
Les immigrants chinois veulent pouvoir parler leur langue dans leur pays d’accueil.
Il ne faut pas confondre l’adjectif possessif « their » (qui se place donc devant un nom),
et le pronom possessif « theirs », qui remplace un nom (ex : My car is faster than theirs
Ma voiture est plus rapide que la leur). Les pronoms possessifs sont tous invariables et
se terminent tous par –s sauf le premier : mine, yours, his, hers, ours, yours theirs.
3. A lot of young people now support the Green Party and I’m sure the other voters
will change their minds soon.
Beaucoup de jeunes soutiennent maintenant les Verts et je suis sûr que les autres
électeurs changeront bientôt d’avis.
Devant un nom, « other » est un adjectif, et comme tous les adjectifs, il ne prend pas la
marque du pluriel. Dans d’autres contextes, c’est un pronom (c’est-à-dire qu’il remplace
un nom) et peut donc prendre un –s pluriel (ex : Five students decided to stay but the
others left Cinq étudiants ont décidé de rester mais les autres sont partis).
4. Most of the people in the area are farmers whose ø families have lived on their
farms for decades.
La plupart des gens de la région sont des agriculteurs dont les familles vivent dans leurs
fermes depuis des décennies.
Dans une proposition relative introduite par « whose », qui indique la possession, il ne
faut pas employer l’article « the ». On ne l’emploie pas non plus avec le génitif saxon
(ex : « ø Mike’s family la famille de Mike »).
5. Let’s take the plane : there are too many cars on the road at this time of the year.
Prenons l’avion : il y a trop de voitures sur les routes à cette époque de l’année.
« Many » devant un nom dénombrable mais « much » devant un nom indénombrable,
comme par exemple « information, evidence des preuves, progress, waste des déchets,
knowledge, advice, damage des dégâts, spending des dépenses (ex I’ve never done so
much work in such a short time Je n’ai jamais abattu autant de travail en si peu de
temps).
6. The authorities were faced with the worst floods in the country’s history.
Les autorités étaient confrontées aux pires inondations de l’histoire du pays.
Avec l’article « the », il ne peut s’agir que du superlatif de l’adjectif et non pas de son
comparatif (bad, worse, worst). La difficulté provient du fait les deux se traduisent par le
même mot français pire (ex : « The more measures the government takes, the worse the
situation gets Plus le gouvernement prend de mesure, plus la situation empire »).
Attention à ne pas confondre ces deux mots avec « worth », qui signifie valeur.
7. Kristin stopped driving to work and started using public transport instead, which
enabled her to save a lot of money.
Kristin a arrêté de prendre sa voiture pour aller au travail et s’est mise à prendre les
transports en commun, ce qui lui a permls d’économiser beaucoup d’argent.
Le mot « unable » est uniquement un adjectif, le contraire de « able » (ex : He was
unable to open the window). Le verbe « enable sb to do sth » signifie permettre à qn de
faire qch, au sens de donner les moyens de faire qch. On pourrait aussi dire ici avec le
même sens « …which allowed her to save… » ou encore «… which made it possible for
her to save… ».
8. This reminds me of the days when ø Britain’s government was headed by Margaret
Thatcher.
Cela me rappelle l’époque où le gouvernement britannique était dirigé par Margaret
Thatcher.
On pourrait dire aussi avec le même sens « the British government ». L’absence d’article
s’explique par le fait que « Britain » est un nom propre (cf : « ø Mike’s house, ø Ms
Thorndike’s book »). On dira en revanche « the United Kingdom’s foreign policy » parce
que l’on dit « the United Kingdom ».
9. I thought of something this morning :why don’t we go to South Africa next summer?
J’ai eu une idée ce matin : pourquoi est-ce qu’on ne va pas en Afrique du Sud l’été
prochain ?
Le verbe « think » peut être suivi de « of » et signifie alors penser à qch, quand il s’agit
d’une idée qui vient à l’esprit. Il ne faut pas confondre avec « think about sth », une
activité délibérée qui implique toujours une certaine durée et se traduit donc plus
souvent par réfléchir. Pour décrire une réflexion approfondie on peut aussi dire « think
sth over » ou « think sth through » (ex : Your proposal is attractive, but I have to think it
over before making a decision Votre proposition est séduisante, mais il faut que j’y
réfléchisse avant de prendre une décision).
10.I will pay you back when I ø have the money.
Je te rembourserai quand j’aurai l’argent.
L’emploi de « will » n’est pas possible dans une subordonnée de temps à sens futur, alors
que le français emploie le futur dans ce contexte. Cette subordonnée peut être introduire
par « when » mais aussi par « as soon as dès que, as long as tant que, once une fois
que, as long as tant que, while pendant que). Cependant, on emploie « will » lorsque la
subordonnée introduite par « when» est une interrogative indirecte (ex : I don’t know
when I will have the money).
11.Do you remember ø when exactly the referendum was held last year ?
Tu te souviens à quelle date exactement a eu lieu le référendum l’an dernier ?
Contrairement à sa traduction française, le verbe « remember » ne nécessite pas l’emploi
d’un pronom réfléchi. Il existe de nombreux verbes pronominaux français qui
correspondent à des verbes simples en anglais (ex wake up se réveiller, focus se
concentrer, wonder se demander, apologize s’excuser).
12. In an essay, it’s important that you should avoid repeating yourself.
Dans un essai, il est important que vous évitiez de vous répéter.
Le verbe « avoid » se construit toujours avec le gérondif V-ing. C’est aussi le cas de
« enjoy doing sth aimer faire qch, keep doing continuer de faire qch, consider doing sth
envisager de faire qch, risk doing sth risquer de faire qch, end up doing finir par faire
qch…)
NAME : ………………
1. Women now have access to the job market, and most of the girls no
longer consider marriage as their main objective in life.
2. The more terrorists attacks there are, the more important it is for us to
keep calm.
3. When I was in high school, my maths teacher made me working like a
slave.
4. The majority of American politics spend hundreds of thousands of
dollars or even millions to get re-elected.
5. The child said me that she’d eaten too many cakes.
6. The accused has a history of psychiatric disorders and this should be
take into consideration.
7. You should have asked the money to your parents.
8. Mr Trumbull promised he would return the book as soon as he would
come back from his holiday in Austria.
9. These scientists published the results of their research the last year.
10. In the days where Stalin was in power, Soviet citizens were spied on
all the time.
11.
When the examiner asked David about 19th-century literature, he couldn’t
think about the name of a single novelist.
12. You shouldn’t agree to pay €100,000 for this flat: it’s too much
expensive.
1. Women now have access to the job market, and most ø ø girls no longer consider
marriage as their main objective in life.
Les femmes ont maintenant accès au marché du travail, et la plupart des filles ne
considèrent plus le mariage comme leur principal objectif dans la vie.
On parle ici des filles en général « ø girls ». On dirait : « most of the girls » pour parler
d’un groupe de filles en particulier, par exemple « most of the girls that have been
interviewed » ou « most of the girls in my hometown » etc.
Noter qu’il est impossible d’écrire « most of » suivi d’un nom pluriel comme « girls ».
2. The more terrorist attacks there are, the more important it is for us to keep calm.
Le nom « terrorist » est ici en position d’adjectif, et c’est pourquoi il ne se termine pas
par un –s pluriel. On pourrait dire aussi « terror attacks » avec le même sens. Comparer
avec : « The terrorists’ motives are still unknown Les motivations des terroristes sont
encore inconnues », où le génitif est réduit à l’apostrope parce que le nom « terrorist »
est au pluriel.
3. When I was in high school, my maths teacher made me work like a slave.
Quand j’étais au lycée, mon prof de maths me faisait travailler comme un forçat.
Pour traduire faire faire lorsque cette construction contient l’idée de contrainte, on
emploie « make » avec l’infinitif, construction synonyme de « force sb to do sth ». Les
verbes de perception « see, hear » peuvent se construire ainsi mais contrairement à
« make » acceptent aussi le gérondif, V-ing (ex I saw the thief take / taking the wallet)
sans différence de sens. Au passif cependant, il faut la particule « to » avec ces trois
verbes (ex : We were made to work On nous faisait travailler, He was seen to take the
wallet On l’a vu prendre le portefeuille).
4. The majority of American politicians spend hundreds of thousands of dollars or even
millions to get re-elected.
On dit en français homme politique ou politicien (avec une nuance péjorative) mais il
n’existe que « politician » pour traduire les deux en anglais. Le nom « politics » ne
désigne jamais les personnes mais la politique en général ou la science politique (cf.
« economics, physics, robotics ») et ne doit pas être confondu avec « policy » qui
désigne une politique (ex : economic policy / foreign policy).
5. The child told ø me / said to me that she’d eaten too many cakes.
Avec le verbe « say », le complément doit être précédé de « to », ce qui n’est pas le cas
avec « tell ». Ainsi, « The child said to me that… » est synonyme de « The child told ø me
that… ». Noter de plus qu’avec « tell » la mention de l’interlocuteur est indispensable. On
ne peut pas écrire « The child told that… »
6. The accused has a history of psychiatric disorders and this should be taken into
consideration.
L’auxiliaire modal est suivi d’un infinitif, ici un infinitif passif, c’est-à-dire l’infinitif de
l’auxilaire « be » et du participe passé du verbe principal, non pas de l’infinitif.
7. You should have asked your parents for the money.
Le verbe « ask » se construit avec la préposition « for » (ex : ask sb for advice / help /
permission), l’ordre des compléments est donc différent de celui du français (cf. « pay
200 euros for a bike payer un vélo 200 euros »). Pour traduire « poser une question à un
ami », on peut dire « ask a friend a question » ou bien « put a question to a friend ».
8. Mr Trumbull promised he would return the book as soon as he came back from his
holiday in Austria.
Dans la subordonnée de temps introduite par « as soon as », il n’est pas possible
d’employer « will » au présent, ni « would » au passé. C’est pourquoi le prétérit
correspond au conditionnel français. Pour la même raison, le futur antérieur français sera
rendu par un present perfect (ex : He will return the book when he has read it Il rendra
le livre quand il l’aura lu).
9. These scientists published the results of their research ø last year.
On emploie l’article « the » devant « last year » si l’on a une précision, par exemple
« the last year of the war la dernière année de la guerre ». Noter qu’en français l’adjectif
dernier se place alors avant le nom année, alors qu’il se place après dans la traduction de
« ø last year l’année dernière. On dira de même « ø last night hier soir » « ø last
Tuesday, ø last week, ø last month… ».
10. In the days when Stalin was in power, Soviet citizens were spied on all the time.
Le pronom relatif reprenant le nom «days», mais aussi d’autres noms exprimant la
notion de temps comme « time, years, era … » ne peut être que le pronom relatif
exprimant lui aussi l’idée de temps, à savoir « when » (ex : There was a moment when I
decided this couldn’t go on Il y eut un moment où je décidai que cela ne pouvait plus
continuer).
11. When the examiner asked David about 19th-century literature, he couldn’t think of
the name of a single novelist.
Ici, « think » ne veut pas dire réfléchir. Aucun nom n’est venu à l’esprit du candidat :
c’est un événement indépendant de sa volonté. Comparer avec : « I thought about your
proposal carefully and I’ve decided to accept it J’ai bien réfléchi à ta proposition et j’ai
décidé de l’accepter».
12. You shouldn’t agree to pay €100,000 for this flat: it’s too ø expensive.
Le quantificateur « much » est suivi d’un nom (ex : There’s too much sugar in this
coffee), mais il ne se place pas directement devant l’adjectif.
En revanche il est possible d’écrire « it’s much too expensive il est beaucoup trop cher »
synonyme de « it’s far too expensive » ou dans une langue plus familière « it’s way too
expensive ».
Téléchargement

NAME : ……………… If we want to beat our competitors, we`ve got to