REPUBLIQUE DU NIGER
---------FRATERNITE TRAVAIL PROGRES
---------PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
DISCOURS DE
S.E.M. MAHAMADOU ISSOUFOU,
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, CHEF DE L’ETAT.
LORS de l’OUVERTURE DE LA 9EME CIMT/OCI
NIAMEY, LE 23 DECEMBRE 2015
1
Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale,
Monsieur le Premier Ministre,
Mesdames et Messieurs les Responsables des Institutions de la République,
Mesdames et Messieurs les Députés,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Monsieur le Secrétaire Général de l’Organisation de la Coopération Islamique,
Mesdames et Messieurs les Chefs des Missions Diplomatiques et Consulaires et
Représentants des Institutions partenaires,
Honorables Chefs Coutumiers et Religieux ;
Mesdames, Messieurs,
Le Niger est particulièrement honoré d’abriter aujourd’hui, la neuvième session de la
Conférence Islamique des Ministres en charge du Tourisme (CIMT).
Je voudrais souhaiter la bienvenue et adresser mes vifs remerciements à toutes les
délégations qui ont fait le déplacement de Niamey. Votre présence conforte les liens de
fraternité et de solidarité unissant les peuples de la Oummah islamique et illustre fort
éloquemment la vitalité et la solidité de la coopération entre nos pays dans le cadre de
l’Organisation de la Coopération Islamique.
Je tiens à saluer la présence parmi nous de Monsieur Iyad Amin MADANI, Secrétaire
Général de l’Organisation de la Coopération Islamique dont le leadership a permis de donner
une nouvelle impulsion aux activités de notre Organisation, et qui en font un cadre privilégié
de concertations et d’échanges pour le développement économique et social de nos pays.
Membre Fondateur de l’OCI, le Niger accueille avec enthousiasme cette 9ème
Conférence des Ministres du Tourisme, qui cadre parfaitement avec les objectifs de nos pays
visant à permettre au secteur du tourisme de contribuer davantage à leur essor économique.
Les immenses potentialités de nos pays dans le secteur commandent en effet que nous lui
accordions tout l’intérêt qu’il faut, à travers notamment une volonté politique affirmée, qui doit
se traduire dans des projets concrets et mobilisateurs.
2
Il est indispensable que nos pays tirent le meilleur profit de ce facteur socioéconomique majeur
que constitue le tourisme, compte tenu de son influence considérable sur le développement et
la croissance mondiale grâce à la création d’emplois et la génération de revenus ainsi que les
nombreux effets d’entraînement sur les autres secteurs d’activité économique.
A cet égard, les données statistiques interpellent fortement les observateurs du secteur en
montrant qu’en 2014 :
- un milliard Cent Trente Huit Millions de touristes ont été enregistrés dans le Monde ;
- plus de 300 millions d’emplois permanents ont été créés par le secteur (soit 1 emploi
sur 11) ;
- 10 % du PIB mondial et 7 % des recettes d’exportation mondiale (soit 1500 milliards
de dollars EU) sont générés par le tourisme.
Mesdames et Messieurs,
Le thème « tourisme, comme facteur de paix et de valorisation des potentialités économiques et
culturelles » retenu dans le cadre de cette édition de votre conférence me parait fort opportun.
Il prend dûment en compte les préoccupations du moment des pays de la Oummah islamique,
dont certains sont confrontés aux défis sécuritaires, qui mettent à rude épreuve l’ordre public
et menacent la quiétude des populations et l’activité touristique.
En tant que membre de la oummah islamique, nous devons être attentifs au lien qui est fait
entre notre communauté et notre religion d’une part et les différents conflits et actes
terroristes de par le monde d’autre part, donnant ainsi une interprétation totalement biaisée et
erronée des préceptes de notre religion, l’Islam.
Le terrorisme est aujourd’hui le principal obstacle au développement du tourisme dans le
monde notamment dans les pays musulmans : voyez la situation des pays très touristiques
comme la Tunisie ou l’Egypte.
3
Les actes de terreur sont aux antipodes de l’islam qui est une religion qui prône la paix, la
tolérance, la justice, la liberté d’opinion, l’égalité et la solidarité. Toutes ces valeurs morales
nous sont enseignées à travers notre livre saint le coran et une abondante littérature tirée de
la sounna du prophète Mohamed (Sallalahou Alaihim wa salama). Le terrorisme est une
trahison organisée contre notre religion ; c’est un complot contre la Oummah islamique.
Pour délivrer le monde du fléau du terrorisme, mon opinion est que notre premier combat doit
consister d’abord à expliquer à nos populations et au reste du monde les erreurs des
extrémistes et radicaux religieux et éliminer au moyen de l'éducation et de la sensibilisation,
l'incroyance et les croyances déviantes qui opèrent sous le masque de la religion. L’Education
est une arme essentielle contre la radicalisation. C’est par l’éducation, c’est par le jihad
intérieur que l’individu s’élève du statut de bête au statut d’être humain.
Les terroristes et les extrémistes visent à créer un monde de violence, de conflit, de chaos et de
crainte, alors que l’islam commande à l'humanité d'éviter le mal. Ils sèment la terreur et le
désordre alors que l’islam a interdit l'oppression, la cruauté, le meurtre et les massacres. Pour
illustrer ces propos, permettez-moi de citer trois versets du saint coran très significatifs à ce
sujet:
Le premier verset dit : « Mangez et buvez des biens octroyés par Dieu ; et ne semez pas le
désordre sur terre. » (Coran,sourate 2 : verset 60)
Le deuxième stipule : « Et sur la terre, après qu'elle a été réformée, ne commettez pas le
désordre. Et invoquez-Le avec crainte et enthousiasme…» (Coran, sourate7 : verset 56)
Et enfin le troisième qui dit: « Quiconque tue un être humain qui n’aurait pas commis un
meurtre ni répandu la corruption sur terre, est considéré comme s'il avait tué l'humanité entière,
et celui qui préserve la vie d’un seul homme est considéré comme s'il faisait revivre l'humanité
entière. » (Coran, sourate 5 : verset 32)
Par ailleurs, l’Islam n’interdit il pas le suicide et le parricide ? Alors d’où les terroristes tirent-ils
les arguments qui les autorisent à se faire exploser ou à tuer père et mère ? Permettez-moi de
me répéter : le terrorisme n’est ni plus ni moins qu’une trahison ourdie contre l’Islam.
4
Mesdames et Messieurs,
Nous vivons aujourd’hui encore côte à côte avec des communautés adeptes de diverses
religions et croyances : christianisme, judaïsme, bouddhisme, hindouisme, athéisme, déisme et
paganisme. Cette situation n’est pas nouvelle. Le Prophète Mohamed (Sallalahou Alaihim wa
salama) et ses compagnons ont cohabité avec des non musulmans. Les Musulmans doivent agir
de façon clémente, juste et humaine vis-à-vis de tous les hommes. La responsabilité qui
incombe aux musulmans est d'inviter les hommes à vivre selon la beauté de la religion d’Allah
par la voie de la paix et de la compassion. C'est à eux de décider de vivre ou non selon ces
vérités, d'y croire ou non. Forcer une personne à croire, lui imposer des idées est une attitude
contraire à la morale coranique. Un modèle de société dans lequel la loi contraint les gens à
pratiquer la religion est tout à fait contraire aux préceptes islamiques. La foi et le culte
devraient viser le contentement de Dieu avec la libre volonté de l'individu. En effet, Dieu
rappelle aux croyants dans le Coran :
-
« A vous votre religion et à moi ma religion ! » (Coran, sourate 109 : verset 6)
« Pas de contrainte en religion ! Car le bon chemin se distingue de
l'errance... » (Coran, sourate 2 : verset 256)
« Par la sagesse et la bonne exhortation, appelle au sentier de ton
Seigneur » (Coran, sourate 16 : verset 25)
« Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur terre auraient cru. Est-ce à toi
de contraindre les gens à être croyants ? » (Coran, sourate 10 : verset 99)
Mesdames, Messieurs,
Nous ne pouvons être victorieux dans le combat contre l’extrémisme qu’en restant unis et
solidaires. Cette solidarité doit être sincère et se manifester à travers nos invocations d’Allah en
faveur de notre communauté ainsi que le partage de ses joies et de ses peines. Elle doit
également se manifester à travers une condamnation unanime du terrorisme et notre
engagement commun dans la guerre que les extrémistes imposent à certains de nos Etats
membres et à nos peuples.
5
Le Niger, à l’instar des autres pays de l’Organisation de la Coopération Islamique, rejette et
condamne fermement le terrorisme sous toutes ses formes et déplore la nouvelle dérive de ses
acteurs visant à cibler les sites culturels au nom d’un obscurantiste dont l’objectif est d’effacer
l’héritage le plus cher des peuples de par le monde, c’est-à-dire les sites et les lieux les plus
symboliques de leur culture et de leur civilisation, comme entre autres, les destructions
délibérées des sites de Tombouctou au Mali ou de Palmyre en Syrie.
Le Niger est fortement mobilisé à travers des initiatives au niveau national, régional et sous
régional dans la lutte contre le terrorisme et l’obscurantisme, dans le respect des valeurs
d’humanité et de partage qui fondent notre grande religion qu’est l’Islam.
A l’instar de l’élan de solidarité contre le terrorisme et l’extrémisme religieux sous toutes ses
formes, la Oummah islamique se doit de s’organiser d’avantage et de faire preuve de plus de
solidarité sur le plan économique. Ce faisant nous ne ferons que respecter les préceptes divins
et les recommandations du prophète Mohamed (Sallalahou Alaihim wa salama). Notre
Prophète rappelant que « le musulman est un frère pour le musulman » a comparé la oummah
islamique au corps humain ; Si une seule partie de ce dernier est malade, tout le reste souffre
de fièvre et d'insomnie. Il la représente également comme les pierres d'une construction qui se
renforcent et se soutiennent mutuellement. En renforçant sa solidarité la Oummah islamique
constituera sans aucun doute un bloc économique crédible et solide, en mesure de contribuer à
l’émancipation et au bienêtre de ses populations et de peser lourd dans l’économie mondiale.
Nous devons donc faire preuve d’imagination pour créer des opportunités d’investissement et
des instruments de coopération novateurs, offrir des emplois à notre jeunesse, créer la
richesse, afin de soustraire nos populations à l’extrême pauvreté.
La pauvreté est le terreau du terrorisme. C’est dire qu’il n’y a pas de développement sans
sécurité. Les Ministres en charge du tourisme que vous êtes connaissent parfaitement la force
de cette vérité, les stratégies de développement du secteur étant tributaires de l’efficacité des
politiques sécuritaires que nous adopterons pour préserver nos pays des menaces terroristes,
tout en valorisant les énormes potentialités touristiques dont ils sont dotés.
6
Mesdames, Messieurs,
Après la sécurité, la réalisation d’infrastructures est un autre préalable au développement du
tourisme. C’est pourquoi, à travers le Programme de Renaissance du Niger qui fonde l’action du
Gouvernement, des grands travaux d’infrastructures sont engagés sur l’ensemble du territoire
national. Ils permettront au secteur touristique d’effectuer un saut qualitatif. En effet, dans un
effort sans précédent, des infrastructures hôtelières, des travaux d’aménagement des sites
touristiques, des routes et des moyens de communication sont réalisés ou sont en cours de
réalisation pour rendre la destination Niger plus attractive. Le Niger travaille à moderniser le
secteur touristique en prenant les dispositions nécessaires pour le mettre au niveau des normes
internationales, y compris en capitalisant sur les différentes réflexions dans le domaine,
notamment celles sur le tourisme vert, objet des discussions de la COP21 qui vient de se tenir à
Paris.
Mesdames, Messieurs,
Pour développer le tourisme dans un contexte sécuritaire difficile, il nous faut des réponses
concertées sur tous les aspects du thème qui fera l’objet de vos échanges.
Nos Gouvernements respectifs doivent faire preuve d’engagement au profit du secteur
touristique, en lui accordant l’intérêt qu’il mérite dans nos politiques de développement.
Je ne doute pas que dans vos réflexions, vous saurez répondre aux attentes des pays membres
de notre organisation commune visant à ce que, de façon solidaire, nous puissions libérer les
énormes potentialités de notre secteur touristique pour les consacrer effectivement au
développement économique et social et au bien-être de nos laborieuses populations.
C’est sur cette note d’espoir que je déclare ouverts les travaux de la 9 ème Session de la
Conférence Islamique des Ministres du Tourisme des Etats Membres de l’Organisation de la
Coopération Islamique.
Je vous remercie
7
8
Téléchargement

discours_pr_conference_islamique_m_tourisme