Mercredi 2 avril 2014
AMBASSADE DE FRANCE EN BULGARIE
LA PRESSE BULGARE – N°3695
L’EVENEMENT
L’EVENEMENT
LE PRESIDENT
PLEVNELIEV S’INQUIETE DES
PASSAGES FREQUENTS D’AVIONS
RUSSES A PROXIMITE DE L’ESPACE
AERIEN BULGARE
LE PRESIDENT
PLEVNELIEV S’INQUIETE DES
PASSAGES FREQUENTS D’AVIONS
RUSSES A PROXIMITE DE L’ESPACE
AERIEN BULGARE
Le président Plevneliev suspecte un
complot de la part de la Russie dans les
incursions devenues fréquentes d’avions
militaires russes dans l’espace neutre, aux
abords de l’espace aérien bulgare. Selon
lui, Moscou chercherait à user les
ressources de la flotte bulgare, composée
d’appareils de fabrication russe (Mig-29) et
fortement dépendante de son fournisseur
en termes de maintenance et de
modernisation. Le président a également
proposé qu’on réfléchisse à une
coordination, en réponse à ces violations,
des efforts des forces aériennes de la
Bulgarie, de la Roumanie et de la Turquie,
puisque ces trois pays se heurtent au même
problème, indique Troud.
La thèse du chef de l’Etat et commandant
en chef des forces armées vient en
complément, souligne Sega de la version
exprimée récemment par le ministre de la
Défense Anguel Naïdenov (voir notre
revue du 31 mars) selon laquelle il s’agirait
LE SCRUTIN
PREMIERS PREPARATIFS DES
ELECTIONS EUROPEENNES
1/2
très
probablement
de
vols
de
reconnaissance de la part de la Russie.
D’après des sources non officielles, la
partie russe boycotterait depuis un certain
temps les négociations sur la rénovation
des Mig-29 bulgares, leur certification et la
livraison de pièces de rechange, observe
Sega. La position du ministre de la défense
est que la Bulgarie doit opter pour l’achat
de chasseurs occidentaux, mais des
groupes de pression influents, y compris au
sein de ce ministère, insistent pour la
modernisation des appareils russes, ajoute
ce journal. (tous journaux)
si elles ne sont pas doublées par un bulletin
en papier. Le type de machine doit être
déterminé d’ici le 5 mai prochain par la
CEC.
Lors de cette réunion d’hier, la CEC a
également réparti les postes de président au
sein des commissions électorales de
circonscription. Ainsi le GERB et le PSB
auront chacun
15 présidents de
circonscription, le MDL 1 et Ataka aucun.
Par ailleurs, la Commission des affaires
juridiques à l’Assemblée nationale a
approuvé la proposition du GERB relative
à l’augmentation du nombre des sièges (de
19 à 20) au sein de la CEC, l’idée étant que
le
poids
des
forces
politiques
parlementaires soit mieux pondéré. Cette
idée a reçu le soutien du MDL, mais le
PSB s’y oppose fortement et prépare un
recours
pour
saisir
la
Cour
constitutionnelle sur la « répartition
erronée » des 19 sièges, imputée au
président Plevneliev.
La presse informe, par ailleurs, que la
structure locale du MDL à Kardjali
propose la candidature du député Delian
Peevski au Parlement européen. A part
celui-ci, dix autres noms figurent dans la
liste des propositions, dont les eurodéputés
actuels Metin Kazak et Filiz Hiousmenova.
Le grand absent en est Vladko Panayotov,
deux fois élu député européen sur la liste
du MDL. (tous journaux)
LE SCRUTIN
PREMIERS PREPARATIFS DES
ELECTIONS EUROPEENNES
Les partis et les coalitions auront six jours,
du 3 au 9 avril, pour s’enregistrer pour les
élections, a décidé hier la Commission
électorale centrale (CEC). Ils sont censés
présenter une liste de 2 500 signatures
d’électeurs, une garantie de 2500 leva
(remboursable uniquement aux entités qui
obtiendront au moins 1% des suffrages
exprimés), un document attestant leur
situation juridique, délivré après le 21
mars, et un document de la Cour des
comptes attestant la régularité de leurs états
financiers.
Les coalitions disposeront en outre du droit
d’ajouter des noms de partis dans leur
enregistrement jusqu’au 19 avril ou d’en
retirer jusqu’au 22 avril.
Le coût du scrutin pour le budget de l’Etat,
selon les estimations du gouvernement,
s’élèverait à 23,8 millions de leva, soit 2,5
millions de plus que les élections
européennes précédentes en raison de
certaines nouvelles exigences du Code
électoral. Un montant de 2 millions de leva
est réservé pour la publicité dans les
médias des petits partis qui ne reçoivent
pas de subventions publiques.
L’introduction des machines à voter,
prévue par le nouveau Code, ne se fera
qu’à titre expérimental et les voix ainsi
exprimées ne seront pas prises en compte,
2/2
Téléchargement

157.7 ko - Ambassade de France en Bulgarie