Compte-rendu rencontre bout de vigne – Biologie des sols
Claude et Lydia Bourguignon
Mouchan 22/04/2015 – 9h-18h
Analyses de 2 fosses chez Dominique Andiran :
Présentation de la première parcelle :
Pas de pesticides depuis 30 ans
Cépage : sauvignon rose
Date de plantation : 2008 (7 ans)
Porte greffe : fercal
Taille : poussard (depuis cette année)
Présence de Tuf
Couleur orangée : terre bouc
Observations :
Racines plutôt en surface
Argile en profondeur
Sol non compact
Inter rang trop grand
Analyse :
- Les racines restent en surface alors que l’argile
(et donc l’alimentation) est au fond : problème
d’entrée d’oxygène (problème de rendement ?)
- Porte greffe non adapté
Conseils :
-Marner (apport d’argile) ou apport de bentonite
-Modifier le porte-greffe
-Minéraliser
-Faire un enherbement hivernal (céréales, crucifères, légumineuses)
- Fil en hauteur pour éviter le gel
Sol plutôt adapté au petit manseng ou aux arbres fruitiers
La CEC est composé d’argile et de matière organique. C’est
l’argile qui retient les éléments nutritifs .
Test réalisés :
Test fer ferrique et fer ferreux
Le fer ferreux (coloration
bleu) indique que la matière
organique n’est pas bloquée
Si la coloration est supérieure en surface par rapport à celle du
fond, cela indique que les éléments sont bien retenus en surface
et donc non lessivés rapidement.
Deuxième parcelle : gros manseng
Sol très différent : beaucoup plus profond, plus
limoneux (sol en pente vers la forêt)
Vigne plus vigoureuse car sol toujours humide.
La vigne reste en surface car sol très riche
Observation et analyse :
-Sol trop riche pour la vigne, c’est « dommage » car
auparavant la vigne était plantée dans des sols
pauvres.
-Risque d’avoir un vin trop « dilué »
Analyses de 2 fosses au Domaine de Séailles :
Première parcelle
Cépage : sauvignon blanc
Date de plantation : 2000
Porte greffe : 3409
Taille : poussard (depuis cette année)
Enherbement blé/vesce (2ième année)
Très argileux et calcaire en surface
Observations et analyses :
Vigne très plongeante (1m30 d’enracinement minimum)
Présence de beaucoup de vers de terre (anéciques et
endogées)
Sol aéré (oxygène)  vigne a descendu vite (grâce à
l’absence de produits phyto)
Présence de limaces carnassières
Cortex de racine rosée : signe de qualité
Tests réalisés :
-Test ferricyanure : mesure calcaire actif CaCo3
Deuxième parcelle
Parcelle arrachée année dernière
Cépage : Ugny Blanc
Date de plantation : 1972
Porte greffe : SO4
Taille : Cordon de Royat
Observations :
Racines uniquement en surface (50 cm)
Conseils :
Faire un semis de sorgho, tournesol, maïs
pour restructurer le sol avant de replanter
Conseils généraux :
-Pour supprimer le sucre, il fait supprimer des feuilles
-Il faut supprimer les racines en surface pour laisser descendre la vigne (décavaillonner)
-Il n’y a pas de mauvais cépages mais plutôt de « mauvais vignerons », c’est-à-dire que
chaque cépage est intéressant à condition qu’il soit adapté à son terroir et à ses conditions
climatiques.
-Avant les vignes s’enracinaient à 3m50 et maintenant, c’est 50 cm en moyenne.
Causes : passage outils, problème de stress hydrique. Maintenant, les vignes ne tiennent
pas plus de 20 ans.
-Les vignes sont forcément mycorhizées (contrairement aux plantes annuelles qui ont des
poils absorbants)
-L’outil qui permet de moins compacter le sol en vigne est le chenillard
Avec le soutien financier de :
Téléchargement

Compte rendu à télécharger ici