Pr. Alexandre Gagnon
Département de chimie, UQÀM
CNRS-Pierre Fabre
3 juillet 2014
Titre de la présentation: Vers la synthèse de petites molécules inhibant les
méthyltransférases de l’ADN
Résumé: L’épigénétique se définie comme étant l’ensemble des mécanismes moléculaires
produisant des changements chromosomaux sans affecter la séquence de l’ADN et menant à
des phénotypes stables. Les méthyltransférases de l’ADN (DNMTs) sont une classe
d’enzymes épigénétiques qui catalysent le transfert d’un groupement méthyle (CH3) à partir
du donneur S-adénosyl méthionine (SAM) vers la position C5 de la cytosine. Ce processus
est déréglé dans les cellules cancéreuses et mène à une hyperméthylation et au silençage de
gènes suppresseurs de tumeurs (gene silencing). Le développement d’inhibiteurs puissants
et sélectifs de DNMTs revêt une importance capitale dans la découverte de nouvelles
thérapies pour le traitement du cancer. Au cours de cette présentation, nos efforts vers le
développement de petites molécules capables d’inhiber les DNMTs seront illustrés. Plus
particulièrement, la synthèse de dérivés du NSC 319745 et l’évaluation de leurs activités
face aux DNMTs ainsi qu’à d’autres enzymes de méthylation sera discutée.
Téléchargement

Pr. Alexandre Gagnon Département de chimie, UQÀM CNRS