La cellule animale
I Généralités
Tout être vivants est constitué de cellules, chaque cellule est constituée d’un
noyau, d’une solution aqueuse et d’une membrane cellulaire. Les cellules du corps
humain présentent une grande variété de forme, de taille et de structure,
cependant leur organisation répond à un schéma général.
Les cellules sont capables de vivres en autonomie. Certains êtres vivants
ne sont fait que d’une seule cellule : on les appelle les unicellulaire. La majorité
des êtres vivants dont fait partie l’homme est pluricellulaire.
II Anatomie, structure de la cellule
On distingue plusieurs parties au sein de la cellule qui sont :
- La membrane cellulaire
- Le cytoplasme
- Le noyau
1) La membrane cellulaire
 Sa structure
La membrane cellulaire représente l’enveloppe de la cellule qui comprend de
nombreux replis. Elle permet un contact avec l’extérieur par le liquide
intercellulaire où par les membranes voisines. Au microscope elle apparait sous
l’aspect de 2 bandes sombres séparées par un espace clair. L’analyse chimique
met en évidence 2 feuillets composés de phospholipides ; c’est phospholipides
comportent une partie volumineuse (la tête) et 2 longues queues. On trouve
également dans cette double couche de phospholipide de grosses molécules : Ce
sont des protéines qui traversent la membrane cellulaire complètement ou
partiellement. La membrane plasmique présente du coté externe uniquement des
glucides fixés sur les protéines ou sur les lipides.
 Ses rôles
La membrane est très importante pour la cellule elle a plusieurs fonctions :
-La membrane permet de déterminer la forme de la cellule et empêche le
contenu de s’échapper.
- C’est une barrière sélective qui règle les échanges entre le cytoplasme et
le milieu extérieur ; elle laisse donc passer des substances du milieu
extracellulaire vers le milieu intracellulaire.
- Elle permet la transmission d’information par l’intermédiaire de
molécules messagères comme les hormones.
- Elle permet la reconnaissance entre cellules.
-Le Manteau cellulaire
* C’est un Feutrage dense situé sur la face externe de la membrane
plasmique constitué de glycoprotéines et de glycolipides. Il joue un rôle dans :
- L’adhésion des cellules
- La reconnaissance des cellules entre elle afin de former un tissu
- Le cytoplasme
C’est la partie de la cellule occupant l’espace entre la membrane plasmique
et le noyau. C’est une gelée transparente renfermant une grande quantité d’eau,
des protides, des lipides, des glucides et des sels minéraux. Les organites y sont
en suspension et ils prélèvent les substances nécessaires a leurs
fonctionnements et y rejettent leurs déchets.
-Les organites
Ce sont des structures de tailles variables qui assurent une fonction précise
dans la cellule. Les membranes des organites ont la même structure que la
membrane cellulaire
a) La mitochondrie
Ce sont de petit corpuscule allongés de forme ovale situés dans le
cytoplasme. Elle présente une membrane externe lisse et une membrane
interne formant des replis. Elle transforme les lipides et les glucides en
énergie sous forme d’ATP (Adénosine triphosphate). Cette ATP sera livrée
à la cellule pour qu’elle puisse vivre. L’ATP est utilisée et le résidu qui est
l’ADP (Adénosine di phosphate) retournera à la mitochondrie pour « se
recharger » en ATP. Les mitochondries sont très nombreuses dans les
cellules à grande activité.
b) Les ribosomes
Ce sont de petits organites sphériques qui sont situés soit dans le cytoplasme
soit accrochés au réticulum. Leur rôle est de synthétiser les protéines
utilisées par la cellule. Ils sont capable d’accrochés des acides aminés en
créant des liaisons peptidiques.
c) Les lysosomes
Ce sont de petites vésicules rondes remplies d’enzymes digestives. Ils ont
pour rôles de capturer et de digérer les éléments inutilisables pour la
cellule ainsi que les vieux organites.
d) L’appareil de Golgi
Il est situé a proximité du noyau. Il se présente comme un empilement de
sacs aplatis avec quelques bourgeonnements en périphérie. Il a pour rôles
de Fabriquer les lysosomes et de stocker les déchets de la cellule afin de
les éliminer par le phénomène d’exocytose.
e) Les réticulums
C’est un ensemble de vésicule membranaire formant un réseau. Il existe 2
catégories de réticulum :
 Le réticulum endoplasmique rugueux ou granuleux, qui porte des
ribosomes et qui a pour rôle la formation des protéines
 Le réticulum endoplasmique lisse et qui a pour rôle la formation des
lipides
f) Les centrioles
Ce sont deux petits éléments en forme de bâtonnet perpendiculaire l’un à
l’autre proche du noyau. Ils jouent un rôle important lors de la division
cellulaire en participant à la formation du fuseau mitotique.
g) Les vacuoles
Ce sont de petits organites sphériques inertes qui permettent le stockage
des protéines et des lipides au sein de la cellule.
5) Le noyau
C’est un élément constant de la cellule. Il comprend :
 Une enveloppe nucléaire
 Le nucléoplasme
 Le nucléole
 La chromatine
a) L’enveloppe nucléaire
C’est une membrane qui renferme les éléments du noyau. Elle est percée
de trous qui permettent la communication entre le noyau et le cytoplasme.
La plupart des cellules possèdent un noyau délimiter par une membrane :
elles sont dites cellules eucaryotes ; les cellules sans membrane nucléaire
sont dites procaryotes.
b) Le nucléoplasme
C’est un gel de la même composition que le cytoplasme situé à l’intérieur du
noyau.
c) Le nucléole
C’est une masse arrondie et granuleuse qui intervient dans la production
des ribosomes
d) La chromatine
La chromatine se loge dans le nucléoplasme. Elle forme des amas
irréguliers riches en ADN. Lors de la division cellulaire la chromatine
s’individualise en long filament pour former des chromosomes à deux
chromatides. L’ensemble des chromosomes forment le caryotype. Chez
l’espèce humaine il y a 46 chromosomes ou 23 paires. Sur les chromosomes
se trouvent des gènes qui représentent les caractères héréditaires.
e) Rôles du noyau
L’ADN au sein du noyau apporte le programme génétique de la cellule. Le
noyau est donc indispensable à la vie cellulaire car il joue un rôle
fondamental dans la synthèse de la matière vivante, dans la division
cellulaire et dans le mécanisme de l’hérédité.