Présentation de la philosophie
« La philosophie est la fille de l’étonnement »
1) Sens commun : Ne répond pas à nos attentes, nous surprend.
2) Sens philosophique : Le philosophe décide volontairement d’être étonné par ce qui
l’entoure, et donc par ce qui est habituel. C’est une remise en question de ce qui semble
normal, commun.
La philosophie, c’est acquérir la capacité de s’étonner de soi-même et du monde qui nous entoure.
Préjugés : Les sources sont l’école, les parents, le milieu social, les médias… l’éducation.
Le philosophe porte un regard critique sur cela, sans y renoncer, mais pour chercher la raison de ces
enseignements.
Il y a le savoir que l’on véhicule de soi-même : nos expériences. C’est un avantage, une richesse, mais
il faut faire attention à ne pas se fermer sur soi-même.
La philosophie est un « double-dialogue » : on dialogue avec l’autre et avec soi-même.
Philosopher, ce n’est pas apporter des réponses toutes faites, mais apprendre à poser les bonnes
questions.
Il ne faut pas confondre philosophie et sagesse.
Etymologie : Philo : Aimer, désirer. Sophie : Sagesse.
Un philosophe désire donc la sagesse, mais ne l’a pas encore obtenu.
Epreuve : 3 sujets au choix :
En choisir un, 2 sujets sur 3 sont des dissertations.
Le troisième sujet est un texte avec des questions de compréhension et une minidissertation.
Programme détaillé de l’année :
THEME 1 : Que puis-je savoir ?
-Notion 1) La vérité
a) La vérité
b) Le mensonge
c) L’illusion
-Notion 2) L’expérience
a) L’expérience scientifique
b) L’expérience personnelle
-Notion 3) Raison et Croyance :
a) Nos opinions
b) Les religions
THEME 2 : Qui suis-je ?
-Notion 1) Nature et culture
-Notion 2) Les échanges
a) Economique
b) Culturelle
-Notion 3) La technique et l’art
1
Présentation de la philosophie
THEME 3 : Que dois-je faire ?
-Notion 1) La liberté
-Notion 2) La loi et la justice
-Notion 3) Le bonheur
Invention de la philosophie en Grèce au V° siècle av. J.C.
Le premier philosophe fut Socrate qui est né en 470 av. J.C. Son disciple Platon a mis par écrit toutes
ses paroles philosophiques. Socrate a passé toute sa vie à Athènes, la capitale du monde Grec. Ses
parents étaient un tailleur de pierre et une sage-femme. Il a participé à une guerre menée par
Athènes et a une solde qui lui permet de vivre.
« Je sais que ne sais pas » (Socrate).
Socrate se considère comme un « accoucheur des âmes ».
Socrate combat les Sophistes, les premiers hommes qui se sont fait payer pour apprendre à
convaincre le peuple avec l’art de la parole, tout en se moquant de dire la vérité.
Socrate sera traîné en justice pour remettre en cause les valeurs traditionnelles de la cité et il est
condamné à l’exil, peine qu’il refuse afin d’être condamné à mort par du poison (condamnation à
mort la plus noble), ce qui est indiqué dans le Criton écrit par Platon.
2
Téléchargement

La philosophie est la fille de l`étonnement