UMR CNRS 6023 Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement, Clermont
Université (T. SIME-NGANDO)
Directeur de thèse : Christiane FORESTIER (PR-UdA)
christiane.forestier@udamail.fr
Mécanismes moléculaires et conséquences in vivo du détachement de biofilms à Klebsiella
pneumoniae
Les bactéries adhérentes, regroupées en amas dénommés biofilms, sont particulièrement
problématiques en milieu hospitalier puisqu’elles présentent une résistance accrue aux agents
antimicrobiens et au système immunitaire. Le développement d’un biofilm est un processus séquentiel
complexe qui conduit à la formation de structures tridimensionnelles formées de bactéries englobées
dans une matrice extracellulaire à partir desquels se détachent des microorganismes. Cette dernière
étape est d’un intérêt particulier puisque c’est elle qui permet aux bactéries de disséminer et de
coloniser d’autres surfaces. Les mécanismes moléculaires de ce phénomène sont relativement peu
connus, mais résulteraient plutôt de processus programmés et contrôlés génétiquement.
Le projet a pour but, d’une part, de comprendre les mécanismes moléculaires mis en jeu lors du
détachement d’un biofilm à K. pneumoniae en utlisant des systèmes expérimentaux de formation de
biofilms couplés à une analyse transcriptiomique à grande échelle. D’autre part, il consistera à l’étude
des propriétés spécifiques des bactéries présentes dans ces agrégats dans des modèles in vitro et in
vivo afin de mieux comprendre le déclenchement d’infections systèmiques secondairement au
décrochement des bactéries à partir d’un biofilm bactérien.
Balestrino D, et al. (2008) The characterization of functions involved in the establishment and
maturation of Klebsiella pneumoniae in vitro biofilm revealed multiple and opposite roles for surface
exopolysaccharides. Environ Microbiol, 10 :685-701.
Da Re S, et al. (2013) Identification of commensal Escherichia coli genes involved in biofilm resistance
to pathogen colonization. PLoS ONE, accepté
Téléchargement

UMR CNRS 6023 Laboratoire Microorganismes : Génome et