Traitement de la spasticité de l’enfant IMC
•La
spasticité est une exagération du réflexe d’étirement. Chez l’enfant en
croissance, l’asymétrie des contractures musculaires peut entraîner des
déformations et altérer le schéma moteur.
•La
kinésithérapie doit être mise en place; des appareillages peuvent être
nécessaires en fonction de l’âge de l’enfant, de ses capacités et du degré de «
raideur » de ces muscles.
•Les
traitements par « cachets » ( Liorésal®, Valium®, Dantrium®...) peuvent
apporter une aide mais l’action du médicament est générale et non ciblée sur les
muscles particulièrement atteints.
•Le
traitement par toxine botulinique ( Botox®, Dysport®) developpé depuis
plusieurs années permet un traitement ciblé des muscles concernés. Les muscles à
traiter sont choisis par le praticien et l’équipe de rééducation. La dose du
médicament est calculée en fonction du poids de l’enfant. L’efficacité apparait à
environ une à deux semaines post injection et va perdurer entre 4 à 9 mois. Ce
traitement peut être proposé dès l’âge de deux ans. Il fait partie d’un arsenal
thérapeutique et ne peut en lui seul règler tous les problèmes.
Traitement de la spasticité de l’enfant IMC
Toxine botulinique
Les séances d’injection se font sous:
•Médicament antalgique
•Crème antalgique aux points d’injections ( EMLA®)
•Gaz MEOPA: gaz à effet “hilarant”
Le médicament est injecté directement dans les muscles à traiter, sous repérage
électromyographique.
•Dans les cas où le muscle est un peu rétracté, il peut être associé des « plâtres d’allongement
». Durant l’efficacité de la toxine, nous réalisons des plâtres successifs (3 plâtres à une
semaine d’intervalle) permettant un allongement musculaire.
Téléchargement

Traitement de la spasticité de l`enfant IMC - Institut Saint