BELLEGARDE
BELLEGARDE / VALSERINE
Magazine
N° 50, Octobre 2015
Grands projets 2015-2020
Bulletin d’informations municipales de Bellegarde-sur-Valserine
Sommaire
Edito du Maire.............................................................................................................03
GRANDS PROJETS
La nouvelle plaine de jeux d’Arlod......................................................................04
Requalification du centre commercial du Crédo..........................................05
Le centre de santé de Bellegarde......................................................................05
URBANISME
Édité par la
Ville de Bellegarde sur Valserine
Directeur de la Publication :
Régis Petit
Rédaction :
Service communication
et autres services
Mise en page :
Altitude Communication
74600 Seynod
Crédit Photos :
Service communication - DR - Fotolia
Moysan-Parize Photographes
Fcom
Création Service ADS...............................................................................................06
Règlement local de publicité.................................................................................06
Ouvrir un ERP.............................................................................................................. 07
AMENAGEMENTS ET TRAVAUX
Centre-ville : un plan circulation à sens uniques.........................................08
Au cœur des aménagements
des berges du Rhône phase 3............................................................................09
Cure de jouvence pour la place de la Valserine...........................................09
Prochainement dans la ville.................................................................................09
L’Ad’AP quèsaco ?....................................................................................................... 10
Abattoir.......................................................................................................................... 10
La cuisine centrale municipale : qualité et service.........................................11
Point sur les travaux d’été dans les écoles......................................................11 Extension du réservoir des Ecluses :
dernière ligne droite................................................................................................. 12
Traitement de l’eau : la station d’épuration s’adapte................................... 13
FINANCES
Impression :
Imprimerie Chirat
744 r Ste Colombe
42540 SAINT JUST LA PENDUE
N° 50, octobre 2015
Tirage 6500 exemplaires
GRATUIT
Taxe d’habitation et taxe foncière :
on vous aide à comprendre............................................................................ 14/15
ACTIONS EDUCATIVES ET PETITE ENFANCE
Rentrée scolaire : les actualités.......................................................................... 16
Le Relais Assistantes Maternelles (RAM)..........................................................17
Cet été au centre de loisirs.....................................................................................17
CULTURE ET COMITE JUMELAGE
MAIRIE
34 rue de la République
BP 618
01206 Bellegarde sur Valserine cedex
Tél. 04 50 56 60 60
Fax. 04 50 48 35 32
Conservatoire à Rayonnement Communal : envoyez la musique !..... 18
Événement aux cinéma les variétés................................................................. 18
L’actualité du comité de jumelage....................................................................... 19
Courriel : mairie@bellegarde01.fr
Site Internet : http://www.bellegarde01.fr
Le service social plus accessible.......................................................................20
Chaleur et plan canicule.........................................................................................20
Magazine imprimé sur papier PEFC
issu de forêts gérées durablement.
Encres 100 % végétales
La 20ème édition du Festival BD dans l’Ain.......................................................... 19
SOLIDARITE
CADRE DE VIE –ETAT CIVIL- INFOS MAIRIE
Obtention de passeports : attention aux délais...........................................20
Les berges du Rhône, une reconnaissance départementale................ 21
Travaux dans les cimetières de Bellegarde................................................... 21
En automne, feuilles mortes et crottes de chiens...................................... 21
Le tri commence à la maison, soyons tous écocitoyens........................22
TRIBUNE LIBRE.................................................................................................22
EVENEMENTIEL – VIE ASSOCIATIVE
Fête de la vie associative.......................................................................................23
Activals, c’est parti pour l’aventure !..................................................................23
Esti’Vals 2015 : l’essai transformé !................................................................... 24
02 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
EDITO
Mes chers concitoyens,
Vous aurez le plaisir, je l’espère, de découvrir
une 50ème édition de votre Bellegarde Magazine,
particulièrement riche en informations.
Je vous en souhaite une excellente lecture.
Bien sûr, certains dossiers ou projets, par
leur importance, exigeront, dans les prochains
mois, des explications et des commentaires
plus précis encore. Je me plierai volontiers à cet exercice
nécessaire.
Plus que jamais notre ville doit poursuivre sa marche en
avant.
Plus que jamais le niveau de ses investissements doit être
élevé ; c’est un soutien indispensable à l’économie locale.
Plus que jamais notre ville doit se serrer la ceinture
concernant son fonctionnement.
Enfin, plus que jamais le niveau de notre fiscalité doit rester
stable.
Je vous souhaite une excellente lecture.
Régis PETIT
Maire de Bellegarde-sur-Valserine
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 03
GRANDS PROJETS
La nouvelle plaine de jeux d’Arlod
L’émergence d’un quartier dédié au sport
2007 émergent les premières discussions autour du vieilEunenlissant
stade Gérard-Armand. Joueurs et public sont à l’étroit,
mise aux normes est nécessaire, les équipements sont
devenus vétustes. Comme souvent, rénover l’ancien apparaît
comme une solution très coûteuse, alors que les mêmes problèmes se poseront à nouveau à moyen terme.
En parallèle, la malheureuse disparition de SKW/Péchiney pose
de nombreuses interrogations concernant le devenir de ce
vaste site de 10 hectares. Les projets réalisables sur ces friches
industrielles sont limités. Le sol ne permet pas d’accueillir des
logements collectifs, et encore moins des locaux scolaires. En
revanche, il peut devenir un vaste terrain de jeux.
L’idée de construire une nouvelle zone sportive sur le site et d’y
transférer le stade Gérard-Armand apparaît. Cette plaine de jeux
accueillera donc les équipements nécessaires pour la pratique
du rugby, du tennis et de l’athlétisme. Au-delà, un parcours de
santé sera également aménagé. Le projet sera financé par la
vente à un opérateur des terrains de l’ancien stade Gérard-Armand, pour la construction d’un éco-quartier.
La plaine ludique et sportive en bref
Une continuité attractive et sportive à deux pas du centre-ville
•Aménagement de 3 stades : un terrain d’honneur et deux
terrains d’entraînement dont un sera ceinturé par une
piste d’athlétisme de 6 couloirs.
• Pelouse synthétique ou naturelle : au moins un stade sera
équipé en pelouse synthétique voire deux.
•Une tribune d’environ 700 places sera construite aux
abords du terrain d’honneur.
• Des gradins d’une capacité d’environ 500 places seront installés aux abords de la piste d’athlétisme.
•Parkings : plus de 300 places de parking seront aménagées sur un espace de 2 hectares.
• Espace nature : plantation de plus de 300 arbres.
•En contrebas du site, côté Rhône : aménagement d’un
espace loisirs actifs, marche, rollers, détente, agrès de
remise en forme, belvédère au-dessus du fleuve et espace
pique-nique !
04 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
Entre 2009 et 2014, une longue période de négociation a été nécessaire afin de finaliser l’achat du foncier, administrative ensuite
pour réaliser les études d’impact et de faisabilité et obtenir les
autorisations et de modifier le PLU.
2016 : phase de désamiantage et déconstruction des bâtiments.
Un paysage totalement renouvelé, une page de l’histoire industrielle qui se tourne. Parallèlement à cette étape, l’étude d’impact
environnemental sera réalisée et permettra le dépôt du permis
d’aménager. Enfin, en 2016 toujours, le projet architectural s’affinera laissant présager une consultation des entreprises dès
l’automne prochain. Le projet avance désormais très concrètement.
D’ici 2019, la plaine de sport sera opérationnelle. Elle sera le trait
d’union entre les berges du Rhône, entièrement réaménagées
en centre-ville, et le quartier d’Arlod, grâce à la création d’une liaison piétonne et cyclable.
A l’étude, le pôle raquettes
Dans la continuité de la grande plaine ludique, création d’un pôle
raquettes pour le tennis, le badminton, le tennis de table.
• 4 terrains de tennis couverts dont 2 terrains mixtes.
• Des gradins d’environ 150 places
• Un club house
•Un parking d’une cinquantaine de places en complément de la
zone parking de la grande plaine
Cet espace centralisera toutes les activités sportives essentiellement dédiées aux « raquettes » qui aujourd’hui sont réparties en
différents points de la ville.
La plaine de sports d’Arlod n’a pas fini de nous faire bouger !
GRANDS PROJETS
Requalification du centre
commercial du Crédo
Un quartier renaîtra sur les Hauts de Bellegarde d’ici 2020
e Crédo est ancré dans le paysage
Lcommercial
bellegardien depuis 1970. Si le centre
répond toujours à un besoin
de consommation de proximité, la structure, elle, ne colle plus avec les réalités
du moment. L’ensemble des bâtiments
(commerces, garages, services…) et des
espaces verts est un véritable puzzle appartenant à divers propriétaires rendant très
complexe, voire impossible, le lancement
des travaux nécessaires, notamment pour
la sécurité incendie.
Pourtant, il faut agir. En 2012, le couperet
tombe, la commission de sécurité donne
un avis défavorable. Petit à petit, l’ambiance
générale du quartier se détériore, les bâtiments se dégradent. La municipalité, uniquement propriétaire du foncier autour
du centre commercial, a alors très peu de
marge de manœuvre.
La Ville se lance donc dans un ambitieux
projet de réhabilitation architecturale, mais
pas seulement. Elle met divers outils en
place pour se doter des moyens juridiques
et budgétaires nécessaires afin de devenir
propriétaire de l’ensemble du foncier bâti à
réhabiliter. Depuis un an, elle acquiert progressivement les murs des locaux commerciaux existants.
L’enjeu est de recréer un quartier en préservant les commerces de proximité, indispensables à la vie des lieux, d’offrir une réponse
de garde d’enfants, et de construire des
logements, afin de répondre notamment
au manque d’hébergements pour les étudiants, de plus en plus nombreux dans la
ville. Naturellement, il est indispensable que
ce nouveau quartier s’intègre parfaitement
dans celui des Hauts de Bellegarde, tant par
son architecture que par son aménagement
et sa dimensionnement.
Objectif 2020 :
une renaissance en trois phases
• Premiers coups de pelle en 2016, avec
la construction d’un bâtiment le long de
l’avenue Saint-Exupéry accueillant appartements et logements étudiants. C’est
ici également que seront transférés sur
600m2 les commerces existants : boulangerie, primeur, tabac-presse, coiffeur,
laverie.
• La deuxième phase engendrera de gros
changements dans le paysage, puisque
sera démolie l’aile sud, c’est-à-dire tout le
bâtiment du centre commercial dit « Crédo
II », les commerces ayant donc été transférés auparavant dans le nouveau bâtiment.
• La troisième phase lancera la construction
de deux autres bâtiments. Ils accueilleront
des logements avec en rez-de-chaussée
500 m2 d’équipements publics dédiés à
la petite enfance. Au total, 60 logements
traditionnels et 30 logements étudiants
verront le jour.
Ce quartier retrouvera alors une centralité
commerciale attractive et dynamique.
Le centre de santé de Bellegarde
Un service pour faire face à l’urgence
omme nous l’avions évoqué dans l’édiC
tion n°48 du Bellegarde Magazine, afin
de trouver des solutions adaptées pour
faire face à la désertification médicale du
territoire, la Ville de Bellegarde s’est engagée dans un Contrat Local de Santé.
Ce dispositif réunit autour du même objectif
tous les acteurs gravitant autour de la problématique santé. Pour Bellegarde, comme
pour de nombreux territoires français, la
question est comment, avec qui et avec
quels moyens organiser le réseau de soins
pour garantir un niveau de prise en charge
satisfaisant.
Plusieurs pistes de travail sont d’ores et
déjà lancées avec notamment celle qui
ressort comme la plus urgente : créer un
centre de santé. Ce dossier avance rapidement. En quelques mois, un travail énorme
a été réalisé par tous les partenaires ce qui
permet d’espérer la création de ce centre
pour début 2016.
La coordination de cet établissement sera
assurée par du personnel infirmier polyvalent capable d’assister les médecins mais
aussi de faire vivre et évoluer la structure.
Ces personnels seront également secondés et soutenus par des profils plus administratifs pour le suivi quotidien et l’accueil
des patients.
Afin de pallier la disparition récente de certaines spécialités, les partenaires orientent
prioritairement leurs recherches vers la
pédiatrie, l’ophtalmologie et la médecine
générale mais toute autre spécialité manquante et nécessaire aux usagers pourra
être intégrée.
Ce projet sera présenté pour validation en
Conseil Municipal dans l’une des toutes prochaines séances.
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 05
URBANISME
Bernard Marandet, adjoint
délégué à l’urbanisme et
foncier et jardins familiaux
Création d’un service commun
pour l’Application du Droit du Sol
(ADS) au 1er juillet 2015
ompte tenu des dispositions de l’arC
ticle L422-8 du code de l’urbanisme,
modifié par l’article 134 de la loi ALUR, il est
mis fin au 1er juillet 2015 à la mise à disposition gratuite des services de l’Etat à
toutes communes compétentes dès lors
qu’elles appartiennent à une communauté
de communes de 10 000 habitants et plus.
La commune de Bellegarde S/Valserine est
autonome dans la gestion de ses actes
d’urbanisme depuis 2003 alors que ses
communes voisines s’appuyaient jusqu’au
1er janvier 2015 sur les services de l’Etat.
L’Etat appelle ainsi les communes de la
CCPB à assumer localement la très grosse
majorité de l’instruction des autorisations
d’urbanisme (permis de construire, d’aménager, de démolir, déclarations préalables). Il
ne s’agit pas d’un transfert de compétence
de l’Etat vers les collectivités locales. Il est à
comprendre comme la fin d’un service qui
avait été proposé en 1982 aux collectivités
et pensé comme transitoire, dès son origine, pour accompagner la décentralisation
de l’urbanisme et du droit des sols.
La majorité des communes de la CCPB a
manifesté son intérêt pour la mise en place
d’un service public local d’instruction des
autorisations et actes relatifs à l’occupation
du sol. Le président de la Communauté de
Communes du Pays Bellegardien a proposé
de l’assurer dans le cadre d’une coopération avec les communes membres.
Depuis le 1er juillet 2015, l’instruction des autorisations et actes relatifs à l’occupation du
sol de 13 communes appartenant à la CCPB,
dont la commune de Bellegarde, est assurée par la Communauté de Communes du
Pays Bellegardien.
Mais votre interlocuteur reste
le service urbanisme de la
ville de Bellegarde !
Pour répondre aux exigences de fonctionnement de ce service commun et continuer à assurer un service de qualité aux
administrés Bellegardiens, une nouvelle
organisation passant par des fermetures
du service urbanisme au public est apparu
indispensable pour le bon traitement des
dossiers.
Depuis le 1er juillet, le service urbanisme est ouvert au public :
•Le lundi, mardi et vendredi
de 9h à 12h
•Le mercredi de 9h à 12h
et de 13h30 à 17h
•Le jeudi de 8h30 à 12h
Règlement Local de
Publicité – à l’aube de
son approbation
La publicité extérieure est soumise à une réglementation
protectrice de l’environnement et du cadre de vie. Son
installation doit être conforme à des conditions de densité et de format et faire l’objet de déclaration ou d’autorisation préalables en mairie.
Bellegarde, le règlement local de publiA
cité a été élaboré et approuvé en 1995.
La Ville de Bellegarde a lancé la révision de
ce règlement en avril 2013. L’objectif de cette
révision est de mettre à jour le RLP en cohérence avec la réglementation actuelle et de
poursuivre la maîtrise et l’harmonisation
des dispositifs publicitaires, enseignes et
pré-enseignes, afin d’améliorer l’image
de la ville, de préserver le cadre de vie des
Bellegardiens ainsi que la qualité des paysages.
Un état des lieux a été réalisé, les enjeux ont
été définis, le choix du zonage et la rédaction du règlement ont également été achevés.
06 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
Par délibération du 26 janvier 2015, le
Conseil municipal a tiré le bilan de la concertation et arrêté le projet de RLP.
Ce projet a ensuite été transmis aux personnes publiques associées (PPA) pour avis
et présenté en Commission Départementale de la Nature, des Sites et des Paysages
de l’Ain.
L’enquête publique vient de s’achever
A cet effet, M. Jean BERLIOZ, retraité, a été
désigné en qualité de Commissaire Enquêteur titulaire par le Président du Tribunal
Administratif de Lyon et celui-ci a assuré
plusieurs permanences en mairie afin de
recueillir vos observations ou propositions
sur le projet.
L’enquête s’est déroulée du 14 septembre
2015 au 14 octobre 2015.
La suite de la procédure :
• D’ici mi-novembre 2015, le commissaire
enquêteur remettra à la ville les conclusions de l’enquête. Son rapport sera tenu
à la disposition du public pendant une
durée d’un an à compter de la date de clôture de l’enquête.
• Le conseil Municipal approuvera ensuite le
projet de RLP et celui-ci deviendra opposable aux tiers.
Le projet de RLP est disponible sur le site
internet de la ville ou auprès du service Urbanisme
URBANISME
Vous souhaitez ouvrir
un nouveau commerce ?
reprendre un commerce existant ?
Un commerce constituant un établissement recevant du public (ERP),
son exploitant doit répondre à la réglementation en vigueur.
Vous envisagez la construction
d’un ERP ?
•Vous devez déposer un permis de
construire avec un dossier spécifique
contenant notamment une notice sécurité incendie, une notice accessibilité et des
plans.
Vous reprenez
un commerce existant ?
•Vous n’effectuez aucun changement à
l’intérieur, le mobilier reste en place, le
revêtement de sol est conservé, aucun
travaux électrique, vous n’avez aucune
démarche à faire ;
• Vous avez des travaux et/ou des aménagements intérieurs à réaliser, vous devez
déposer une autorisation de travaux(AT)
au titre du code de la construction et de
l’habitation.
•Vous changez d’enseigne, vous devez
déposer une demande d’enseigne en
mairie ;
•Vous souhaitez modifier les ouvertures,
vous devez déposer une déclaration préalable, ainsi qu’une autorisation de travaux (AT) au titre du code de la construction et de l’habitation, en mairie ;
•Vos travaux consistent à modifier les
structures porteuses du bâtiment, vous
devez déposer un permis de construire,
ainsi qu’une autorisation de travaux (AT)
au titre du code de la construction et de
l’habitation, en mairie ;
A chaque fois que vous effectuez
des travaux dans un ERP, vous devez
veiller au respect des normes en
matière d’accessibilité et de sécurité
incendie.
Le délai d’instruction des demandes d’autorisation de travaux pour un ERP est de
cinq mois maximum. Pour délivrer cette
autorisation de travaux, le Maire doit
se conformer aux avis émis par les
commissions sécurité et accessibilité.
Aucun travaux ne peut être réalisé
sans validation des sous-commissions de sécurité et d’accessibilité.
Si vous réalisez des travaux sans
autorisation, vous pouvez mettre en
danger la vie de vos clients, celle des
occupants des locaux voisins et ainsi
engager votre responsabilité pénale.
Pour tout renseignement adressez-vous
au service urbanisme.
VOUS V
O
RÉGULIÈ US DÉPLACE
R
Z
EMENT E
N BUS ?
POUR PLUS D’ÉCONO
MIE ET DE FACILITÉ, RE
NSEIGNEZ-VOUS !
TRA
NSPORTS D
E L’AIN
04 50 48 52
67
MAIR
Bellegarde
Magazine N°50 // octobre 2015 // 07
IE DE BE
LLEGARDE
04 50 56 60
60
AMENAGEMENTS ET TRAVAUX
Centre-ville : un plan circulation
à sens uniques
Depuis le 1er novembre, le plan de circulation du centre-ville a été modifié.
Jean-Paul Picard, adjoint
délégué à la voirie, Eaux et
éclairage public
Objectifs : renforcer la sécurité des pié-
tons, fluidifier la circulation dans les petites
rues, optimiser l’offre de stationnement.
Moyens : passer un maximum de rues en
sens uniques
Principales
modifications : rues transversales entre la rue Lafayette et la rue de
la République. Désormais, à l’image de la rue
Bertola, les rues Jean Macé, Charcot, Brazza
et Liberté sont en sens uniques montant
ou descendant ; cela permet d’éviter des
croisements de véhicules parfois dangereux pour les piétons dans des rues trop
étroites.
Ces « petites » rues peu larges ne sont plus
adaptées aux flux de circulation actuels.
Faute de pouvoir les élargir, il convient de
travailler sur la gestion des flux en les passant en un seul sens. Lors des futurs travaux de voirie dans le centre-ville, ces rues
feront l’objet d’aménagements facilitant le
stationnement et les livraisons.
Enfin, le plan montre une nouvelle rue qui
sera créée sur le bas du centre-ville et
reliera la rue Berlioz à la rue de Savoie. Cette
voirie desservira le nouveau quartier en
projet sur le site de l’ancienne usine SCAPA.
La rue Ampère passera également en sens
unique de la rue Georges Marin vers la rue
Viala. La place des Déportés est donc ceinturée par des voiries à un seul sens.
Les modifications de sens de circulations
perturbent toujours un peu les automobilistes pendant les premières semaines,
mais le confort et la sécurité apportés par
ces changements aideront à prendre rapidement les bons réflexes.
Les sens de circulation autour de la place
Carnot sont inchangés.
La rue Poncelet passe en sens unique descendant pour relier le bas du centre-ville.
Légende
avenue G
aRe
passeRelle des aRts
Sens circulation véhicule léger
beRtola
plaCe ChaRles
de Gaulle
tte
e
ay
Jeantet
ieR
beRtola
ent
tte
e
ay
laf
plaCe CaRnot
lamaRtine
e
tin
aR
lam
lamaRtine
paul p
bRazza
libeRté
l
ChaRCot
tte
e
ay
af
paRm
R
ntie
me
paR
vé
laf
ainle
Rue
plaCe
Jeanne d’aRC
Jean JauRès
maiRie
futuRe voiRie
futuRe voiRie
espaCe
louis Chanel
RHONE
08 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
SE
VA
L
ponCelet
maRin
viala
ampèRe
filatuRe
NE
dR malet
fRanCis
RI
viala
maRin
beRlioz
baudin
République
ponCelet
République
République
plaCe
henRi dunant
E
Les travaux de la rue de la Perte du Rhône sont
terminés. Il ne restera plus qu’à passer une ultime couche d’enrobé en toute fin de chantier.
travaux se sont donc déplacés vers la place des Frères
LRhôneesZanarelli.
Actuellement, le cheminement piéton le long du
est en cours d’aménagement. Suivront la création des
pontons panoramiques sur le fleuve puis le réagencement global
des terrains de pétanque ; la prochaine saison se déroulera dans
un cadre totalement rénové.
Rendez-vous fin 2016 pour une fin de chantier des Berges saison 3, les phases suivantes étant déjà à l’étude pour relier le
centre-ville à l’église d’Arlod en passant par les rives du Rhône …
à suivre.
Parallèlement aux travaux des berges, Dynacité démarre actuellement la rénovation de l’immeuble « Le Coupy » situé place Cécile
Martin. Rénovation extérieure par la création de balcons et un
ravalement de façade, mais aussi intérieure avec des travaux de
modernisation des pièces d’eau. Enfin, à l’issue de ces travaux, la
place Cécile Martin sera entièrement réaménagée.
AMENAGEMENTS ET TRAVAUX
Au cœur des aménagements
des berges du Rhône phase 3
Cure de jouvence pour
la place de la Valserine
uite à la démolition du bâtiment de l’ancien Office de Tourisme, place VicS
tor Bérard, la Ville de Bellegarde va engager dès 2016 la réfection des
façades donnant sur la place de la Valserine et l’agencement d’espaces pay-
sagers. Ces travaux valoriseront cette place très fréquentée qui accueille la
station de recharge pour véhicules électriques récemment installée par la
Compagnie Nationale du Rhône (CNR). Une entrée de ville importante qui se
relooke progressivement.
Prochainement dans la ville
Aménagement
du triangle Jeantet/Gare /Parmentier …
suite et fin
Situé à l’angle de la rue Zéphirin Jeantet et de l’avenue de la Gare,
le bâtiment dit « Danzas » sera démoli prochainement. En jeu, la
poursuite de la revalorisation du quartier démarrée par la récente
requalification des voiries d’entrée de centre-ville. Ces travaux
d’aménagement extérieurs s’effectueront sans perturbation de circulation.
Autour du giratoire
des Portes de l’A in
er
Au cours du 1 semestre 2016, l’ancien bâtiment ex « garage Toyota » situé rue de l’Industrie sera lui aussi déconstruit. Les pistes de
valorisation de cette zone sont à ce jour à l’étude.
Courant 2016, au bout de la rue Lafayette, les ateliers des anciens
services techniques municipaux seront détruits. Cette intervention située sur l’arrière cour est le préalable à un projet privé de
construction de logements et d’aménagement de stationnements.
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 09
BATIMENT
L’Ad’AP quèsaco ?
Ad’AP = Agenda D’Accessibilité Programmée, mais encore ?
a loi du 11 fé- volontariste pour adapter progressivement Les discussions autour de la mise en acvrier 2005 pré- son parc.
cessibilité des bâtiments publics ont amené
voyait que tous les Dès 2009 la Ville de Bellegarde s’est enga- à se poser des questions de fond sur l’utiliMourad Bellammou :
é t a b l i ss e m e n t s gée dans le diagnostic de ses bâtiments. sation des bâtiments et leurs affectations à
Conseil municipal délégué
aux bâtiments et à la gestion publics et privés Sur ses 55 bâtiments ouverts au public, 44 long termes.
des ERP
recevant du public doivent faire l’objet d’aménagements plus E xemples : Quel est l’avenir à 20 ans de
(ERP) soient rendus accessibles aux per- ou moins importants, les bâtiments exis- ce bâtiment ? Est-il nécessaire d’y investir
sonnes à mobilité réduite (PMR) avant le 1er tants datant de plusieurs décennies ne ré- des milliers d’euros alors qu’un bâtiment
janvier 2015.
neuf pourrait voir le jour ? Est-il possible
pondant pas aux exigences d’accessibilité.
Cette date est arrivée mais tous les ERP Certains bâtiments non accessibles aux de fusionner tel ou tel service pour éviter
n’ont pas été adaptés. Tout en gardant son PMR ont été traités prioritairement. C’est le de recevoir du public dans ce local ? Faut-il
objectif, l’Etat a donné un délai supplémen- cas du théâtre Jeanne d’Arc dans lequel un profiter des travaux pour revoir l’isolation
taire pour que les propriétaires et exploi- ascenseur a été aménagé afin que les per- du bâtiment ? etc…
tants privés ainsi que les collectivités s’en- sonnes en fauteuil puissent accéder à la Autant de questions qui, plus largement, ont
gagent à rendre progressivement acces- salle et à la scène.
amené la Commission à s’interroger et à
sibles leurs établissements.
Actuellement, la Commission Bâtiments, repenser la gestion et l’utilisation globales
Cet engagement se traduit par une pro- aidée par un bureau d’étude spécialisé, du parc de bâtiments municipaux. Avoir une
grammation pluriannuelle des travaux et élabore la liste exhaustive des autres tra- vision générale des bâtiments implique de
aménagements à effectuer pour rendre un vaux à effectuer bâtiment par bâtiment, les définir l’organisation des services municiou plusieurs locaux accessibles. Cette pro- chiffre et les planifie. La planification détail- paux. C’est aussi dans cet esprit de modergrammation est inscrite officiellement dans lée sera intégrée dans un calendrier prévu nisation des services rendus au public
un agenda détaillé qui permet d’organiser sur les 6 prochaines années. Cet agenda que l’Ad’AP de la Ville de Bellegarde a été
les travaux et budgets à prévoir.
engagera la collectivité à réaliser les tra- construit.
La Ville de Bellegarde a très tôt intégré cette vaux prévus pour qu’à terme, tous ses bâtiloi comme une opportunité de progrès ments ouverts au public soient accessibles
social important et favorisant l’intégration aux PMR.
et l’égalité des citoyens. Un engagement
L’Ad’AP c’est pour quand ?
L’agenda d’accessibilité programmée de la Ville de Bellegarde sera
Qu’est ce qu’un ERP ?
présenté prochainement en Conseil municipal pour approbation. Il
sera ensuite transmis en Préfecture qui devra le valider.
Pour les collectivités : tous les bâtiments dans lesquels le public doit accéder : mairies, salles de sports,
Dès lors, les travaux devront être réalisés au rythme défini dans ce
salles polyvalentes, théâtre, piscines, cantine, établissedocument. Un bilan annuel des réalisations sera adressé aux serments scolaires, hôpitaux, musées, stations de métro de
vices de l’Etat qui suivra la bonne exécution de cet agenda.
bus etc …
Les travaux démarreront dès 2016 dans les bâtiments jugés prioriPour les privés : commerces, cabinets médicaux,
taires et s’échelonneront sur les 6 prochaines années.
études juridiques etc…
L
Abattoir
La gestion de l’abattoir est assurée par délégation de service public par la Société Bellegardienne d’Abattage (SBA) depuis le 15 juillet 2014. Dès cette date
la SBA s’est attelée à remettre en état l’outil de production, à pérenniser la
clientèle et à conquérir de nouveaux clients.
our ce faire, la SBA a obtenu son agréP
ment en agriculture biologique « abattage et découpe de viande bovine et ovine »,
agrément attribué jusqu’au 31 décembre
2015.
Pour accompagner ce nouveau départ de
l’abattoir, la Ville de Bellegarde, propriétaire de l’abattoir, doit investir dans l’outil
de production pour garantir le respect des
normes réglementaires et permettre à la
SBA de pérenniser son activité tout en assurant le respect du bien-être animal.
La commune s’est donc attachée les
conseils et l’assistance d’un cabinet spécialisé pour établir le programme et évaluer le
coût des travaux nécessaires à la modernisation de l’équipement.
10 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
Objectifs
principaux du programme
de travaux :
•Permettre l’abattage des porcins et
ovins : agrandissement des zones de
bouverie et mise en place d’une chaîne
d’abattage spécifique
•Equiper l’abattoir d’un atelier de découpe
agréé
• Sécuriser le personnel
• Améliorer le confort des animaux pour le
réaménagement des zones de déchargement, stockage et d’amenée à la salle
d’abattage
Le coût de ces travaux est estimé à environ 1 000 000 € HT auquel il faut ajouter les
140 000 € d’équipements frigorifiques qui
viennent d’être installés.
Compte tenu de l’importance de l’abattoir
de Bellegarde pour l’ensemble de la filière
agricole de l’Ain et de la Haute-Savoie, la Ville
de Bellegarde a sollicité l’accompagnement
de trois partenaires pour atteindre 40% de
subventions.
La Commission Permanente du Conseil
Départemental de l’Ain a attribué une aide
financière de 100 000 € au titre de la Compensation Franco-Genevoise. Le Conseil Départemental de Haute-Savoie s’est engagé
sur un montant similaire. La Région RhôneAlpes a attribué la somme de 125 000 €.
Les travaux seront réalisés en 2016. L’exploitation de l’abattoir ne sera pas interrompue pendant cette période.
BATIMENT
La cuisine centrale municipale :
qualité et service
ette cuisine a du s’adapter aux évoC
lutions d’effectifs allant croissants
d’année en année, ainsi qu’aux exigences
sanitaires toujours plus strictes. Les volumes du bâtiment qui l’accueillent ont été
repensées afin d’en exploiter les moindres
recoins.
Jusqu’à cette dernière rentrée scolaire,
plus de 340 repas par jour sont sortis des
marmites collectives. Ces repas étaient
ensuite servis sur place aux enfants de plusieurs groupes scolaires de Bellegarde, au
multi-accueil et portage de repas.
Depuis quelques années, les cantines des
Montagniers, Bois des Pesses et René Rendu sont organisées en « cantines satellite »
c›est-à-dire des espaces de déjeuner aménagés à proximité des écoles ; ce dispositif
évitant des déplacements en bus fatigants
pour les enfants et coûteux pour la collectivité. Les repas servis dans ces cantines
satellites étaient confiés à un prestataire
privé de cuisine collective. Les élèves de
La cuisine du restaurant municipal a été mise en service en 1975. Elle nourrit depuis des centaines de
petits écoliers et vacanciers bellegardiens ainsi que
les bénéficiaires du portage de repas.
maternelles du Grand Clos quant à eux, vont
déjeuner à l’EHPAD de la Croix Rouge situé à
deux pas de l’école.
Adaptation et qualité de service
Les travaux réalisés cet été dans la cuisine
permettent depuis la rentrée de septembre
de centraliser la fabrication de tous les
repas servis et d’organiser les livraisons
en liaison chaude sur les différentes « cantines satellites ».
Les travaux s’effectuent en deux tranches
pour un montant total d’environ 108 000 €.
La première a été réalisée cet été : création
d’une chambre froide négative (congélateur
géant) et d’une chambre froide positive (réfrigérateur géant), agencement d’un espace
de préparation et d’un local d’entretien et
logistique.
En 2016, la deuxième phase comprendra
l’installation d’un système de refroidissement pour le portage de repas, le remplacement du four et la création d’une cellule
de refroidissement (passage rapide des aliments du chaud au froid). Ces équipements
permettront de livrer les repas en liaison
froide.
L’équipe de la cuisine centrale municipale n’a
pas fini de régaler les plus jeunes et leurs
ainés avec toujours l’objectif d’aiguiser et
satisfaire leurs papilles aux saveurs de la
cuisine « maison » !
Quelques chiffres
•Plus de 430 repas sont préparés
quotidiennement par l’équipe de la
cuisine centrale municipale.
• Groupes scolaires sur place ou livrés
en liaison chaude dans les cantines
satellites : environ 360 repas par
jour.
•Multi-accueil : environ 36 repas par
jour.
•Portage de repas : environ 36 repas
par jour.
Point sur les travaux d’été
dans les écoles :
Couloirs, cours et salles de classes désertées … les lieux sont pris d’assaut par les agents des services techniques pour réparer, peindre etc…
le point des travaux d’été :
• Amélioration de la performance énergétique :
installation de fenêtres à
double vitrage : école primaire des Montagniers
• Réfection des sols :
écoles du Grand Clos – René
Rendu – Arlod et maternelle
des Montagniers
• Réfection des plafonds :
écoles du Grand Clos – Arlod
et René Rendu
• Travaux d’éclairage : passage en éclairage LED pour
un meilleur confort visuel,
une maintenance réduite et
des économies d’énergie :
écoles René Rendu – Grand
Clos et Arlod. Un test avait
été effectué l’année dernière
à l’école Marius Pinard, les
conclusions ont montré l’intérêt de la généralisation de
ce type d’éclairage.
• Réfection des sanitaires
« filles » avec aménagement
d’un WC adapté aux personnes à mobilité réduite
(WC garçons aménagé en
2014) : école des Montagniers.
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 11
EAU - ASSAINISSEMENT
Extension du réservoir des Ecluses :
dernière ligne droite
Démarrés en mars dernier, les travaux d’extension du réservoir des Ecluses touchent à leur fin. La
phase de construction est désormais terminée. Place désormais à l’équipement hydraulique de la
chambre des vannes : installation de vannes, système de chloration, conduites en inox et dispositif
de télégestion.
à réaliser quelques travaux de remblais aux abords du
R esteront
bâtiment et l’équipement sera opérationnel en fin d’année 2015.
Une courte coupure d’eau devra intervenir lors de la mise en œuvre
de l’équipement le jour de la connexion à l’ancien réservoir. Les abonnés concernés seront informés par le service des Eaux et assainissement.
12 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
En bref
De 40 m3, le réservoir d’eau des Ecluses va passer à 500 m3
(nouveau réservoir) + 40 m3 (bâche de stockage conservée) de
capacité de stockage d’eau potable.
Le réservoir des Ecluses alimente les secteurs de la rue Pasteur, Bellevue, Ecluses haut et bas, et différents secteurs en
complément d’autres réservoirs.
Le coût global des travaux s’élève à 627 422.40 €.
gestion de l’eau est plus que jamais un
Lde laasujet
central pour les collectivités. Il en va
santé publique et de la protection de l’environnement. A l’heure où l’on incite à trier les
déchets, limiter les émissions de gaz à effet
de serre, la consommation d’énergies etc… la
bonne gestion de l’eau est une préoccupation
du quotidien.
L’optimisation de cette gestion se traduit par
diverses opérations, notamment la modernisation des réseaux (exemple : mise en séparatif voir article dédié) et celle de la chaîne de
traitement des eaux usées.
Les techniques de traitement des eaux usées
évoluent continuellement. En vue, la recherche permanente d’une qualité d’eau optimale, la limitation des traitements chimiques
et celle des rejets extérieurs pour favoriser la
préservation de l’environnement.
Les équipements de traitement des eaux
usées, stations d’épuration, doivent donc
s’adapter régulièrement pour répondre aux
exigences réglementaires et sanitaires ; nouvelles techniques de filtration, de désinfection,
d’évacuation etc…
Il y a plusieurs phases dans le circuit de traitement, dont celle de la déshydratation des
boues. Cette phase se situe entre la décantation de ces boues et leur départ vers des
sites de compostage.
A la station d’épuration de Bellegarde, la
presse à bandes jusqu’ici chargée de déshydrater les boues sera désormais remplacée
par une centrifugeuse mieux dimensionnée
qui améliorera considérablement la performance de cette étape dans le traitement des
boues.
EAU - ASSAINISSEMENT
Traitement de l’eau : la
station d’épuration s’adapte
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 13
FINANCES
Taxe d’habitation et taxe foncière :
on vous aide à comprendre
Yves Rethouze, adjoint
délégué aux finances
Vous recevez actuellement ou allez recevoir dans les prochains jours votre
avis d’imposition à la taxe d’habitation et, si vous êtes propriétaire, votre avis
d’imposition à la taxe foncière.
ien que nécessaire au financeB
ment des services publics locaux,
payer ses impôts n’est pas un moment très agréable. D’autant plus que
l’on ne comprend pas toujours comment notre impôt est calculé et pourquoi il augmente chaque année.
Nous allons donc vous expliquer simplement les grands principes de vos
avis d’imposition.
Point
important : la valeur locative de
votre logement est fixée par les services
fiscaux d’après la déclaration souscrite
14 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
Avant de commencer, il est important de rappeler que la commune de
Bellegarde-sur-Valserine tient ses
engagements et n’a pas augmenté
ses taux d’imposition en 2015 pour
la 20ème année consécutive. Depuis
1995, les taux communaux de taxe
d’habitation et de taxe foncière sont
identiques.
par le propriétaire à son achèvement.
Cette valeur locative est actualisée chaque
année par un coefficient décidé par les
La Taxte d’habitation
Depuis la réforme de la taxe professionnelle
de 2011, le produit de la taxe d’habitation est
uniquement perçu par la commune pour
87% et la communauté de communes du
Pays Bellegardien pour 11%. La taxe spéciale d’équipement (environ 1% du montant)
bénéficie à l’Etablissement Public Foncier de
l’Ain qui est chargé d’aider les communes à
acheter du foncier (terrain et constructions).
députés et les sénateurs. En 2015 comme
en 2014, votre valeur locative augmentera
de 0.9%.
• La taxe foncière au profit de la commune,
de la communauté de communes et du
département
• La taxe spéciale d’équipement au profit de
l’établissement public foncier
•La Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) qui est perçu par la communauté de communes du Pays Bellegardien pour financer le ramassage des
déchets ménagers.
Comme pour la taxe d’habitation, le calcul de
la taxe foncière est basé sur la valeur locative de votre logement. Pour le calcul de taxe
d’habitation, la valeur locative est prise en
compte à 100% alors que pour la taxe foncière cette valeur est réduite de 50%.
Que ce soit pour la taxe d’habitation ou la
taxe foncière, vous pouvez bénéficier de
dégrèvements (prise en charge par l’Etat)
ou d’exonérations de toute ou partie de vos
cotisations sous certaines conditions de
ressources et d’âge. Pour plus d’information, vous pouvez lire les explications contenues dans votre avis d’imposition, consulter le site www.impots.gouv.fr ou contacter
le Service des Impôts des Particuliers de
Bellegarde-sur-Valserine (11 rue Ampère).
J’espère que ces explications permettront
d’éclairer la lecture de vos prochains avis
d’imposition et d’apprécier le respect par
notre commune de ses engagements en
matière de stabilité de la fiscalité communale.
FINANCES
Votre avis d’imposition à la taxe foncière comprend 3 cotisations différentes :
Comme toujours, je reste non seulement
à votre disposition pour répondre à vos
questions mais je suis également à l’écoute
de toutes vos propositions et initiatives.
Yves Rethouze
Adjoint au Maire, délégué aux finances
yrethouze@bellegarde01.fr
« Le montant total des recettes du budget général de la ville de Bellegarde s’élève à 20’000’000 d’euros. Le montant de la taxe d’habitation
représente 3’000’000 euros, soit 15% des recettes totales, et celui de
la taxe foncière 2’700’000 euros, soir 13.5% des recettes totales »
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 15
Actions educatives et petite enfance
Rentrée scolaire : les actualités
Isabelle DE OLIVEIRA,
adjointe déléguée
aux actions éducatives
1422 enfants ont fait leur rentrée dans les 6 groupes scolaires de Bellegarde.
580 petits sont en maternelle et 842 écoliers sont en primaire. Un effectif plutôt
stable par rapport à l’année dernière puisqu’on dénombre 10 nouvelles inscriptions.
Mise en place des NAPS
L a vie des écoles en bref :
• Une fermeture de classe de maternelle au Grand Clos
•Une ouverture de classe de maternelle au Bois des
Pesses
• Côté cantine, les enfants de maternelle du Grand Clos
prennent toujours leur déjeuner avec les personnes
âgées de la maison de retraite de la Croix Rouge.
•Tous les autres demi-pensionnaires bénéficient
désormais d’un repas préparé par l’équipe du restaurant municipal organisée autour de son chef JeanClaude DALIN. Les enfants des écoles d’Arlod, Marius
Pinard et primaires du Grand Clos continuent à se
rendre au centre de loisirs pour déjeuner. Tous les
autres enfants mangent à proximité de leurs écoles
dans des espaces aménagés à cet effet. Les repas
sont actuellement servis en liaison chaude.
• Les récents travaux (voir article dans cette édition) réalisés à la cuisine du restaurant municipal ont permis
d’augmenter la production quotidienne de repas ce qui
évite désormais de recourir à un prestataire de restauration privé.
•L’objectif pour 2016 est de livrer les repas en liaison
froide. Un projet qui nécessite l’installation de matériels supplémentaires et surtout qui oblige à mettre
en place des nouveaux protocoles sanitaires et
d’adapter les façons de travailler. Une évolution rendue possible grâce à la motivation de l’équipe de cuisine qui va profiter de cette année scolaire pour se
former à ces changements.
INFOS ET INSCRIPTIONS
-
-
-
-
Guichet unique service Education
Entrée principale de l’Hôtel de Ville
A gauche en haut des escaliers
Ouverture au public du lundi au vendredi
de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h
(fermé le jeudi après-midi)
Tél : 04 50 56 60 85
16 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
Oubliez les TAP, ils s’appellent désormais les NAPS : « Nouvelles Activités
Péri Scolaires ».
Rappel : les NAPS sont ces temps libérés en fin de journée depuis l’entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires. A Bellegarde, on
parle de la période entre 16h00 et 17h30. Les NPAS ont été mis en place
depuis mi septembre.
Pendant cette heure et demi des activités doivent être proposées aux
enfants au sein-même de l’école. Ces activités peuvent être sportives,
culturelles, scientifiques, solidaires mais toujours éducatives.
Dans ce projet, la richesse associative bellegardienne a été déterminante. La Ville de Bellegarde a fait appel à ses quelque 130 associations
pour assurer des temps d’animation dans les écoles. Pas toujours facile de mobiliser des bénévoles associatifs en pleine après-midi. Pourtant plusieurs associations ont répondu présentes.
Un projet « gagnant-gagnant » qui permet d’apporter un enseignement
aux enfants et de faire connaître l’activité de l’association.
Le nombre de réponses favorables a permis d’élaborer un calendrier
trimestriel comprenant une activité par jour et par école. Ainsi, 296
enfants sur l’ensemble des 6 groupes scolaire peuvent être accueillis pour l’une ou l’autre des 24 activités. Pour bénéficier des NAPS, les
parents doivent venir inscrire leurs enfants au Guichet unique du service Education en mairie. A ce jour 215 enfants sont déjà inscrits. Il reste
donc quelques places.
Au premier trimestre, le CABB, le Concordia, la Protection civile, les
Mouettes, le Badminton et Evidanse viendront en renfort des animateurs du centre de loisirs et éducateurs territoriaux des activités physiques et sportives municipaux qui eux proposeront des activités telles
que la pétanque, l’escalade… Le personnel d’encadrement scolaire municipal s’implique également avec des arts plastiques, du jardinage, de
l’anglais et même un atelier scientifique !
Quel coût pour les familles ?
Les NAPS d’une durée de 1h30 sont proposées aux tarifs de garderie,
soit de 0.67 € à 0.83 € suivant le quotient familial.
Quel est le coût réel des NAPS ?
Le budget pédagogique pour le premier trimestre est estimé à environ 9600 €, soit un coût de revient de 4.05 € par activité par enfant et
par jour. Pour une année de NAPS, ce budget est d’environ 30 000 € à la
charge de la collectivité (hors charges de fonctionnement des équipements).
Le RAM : accueil, écoute, information, orientation, conseils en direction des assistantes maternelles
et des parents ou futurs parents.
e RAM est avant tout un lieu d’accueil des
Lle sentiment
assistantes maternelles en vue d’éviter
d’isolement de ce métier exer-
cé à domicile. Le RAM s’adresse également
aux parents employeurs.
Le RAM est un service municipal
gratuit.
Quelles sont les missions
du RAM ?
En direction des particuliers :
parents & futurs parents
• Information sur les différents modes de
garde du territoire intercommunal
•Diffusion de la liste des assistantes maternelles et de leurs disponibilités
•Etude personnalisée pour trouver la solution adaptée à chaque famille.
•Aide pour trouver des solutions aux
situations d’urgence (assistante mater-
nelle malade, absente, en congés maternité …)
•Lieu d’accueil collectif des assistantes
maternelles avec les enfants qu’elles ont
en garde et éventuellement les parents
employeurs
• Aide dans les démarches administratives
liées au contrat de travail, droits et obligations employeur/professionnel salarié
En direction des professionnels :
les assistantes maternelles
Lieu ressource pour les professionnels :
•Recensement des assistantes maternelles et établissement d’une liste à
diffuser
• Info sur leurs droits et obligations
• Professionnalisation : incitation et accompagnement à la formation continue
•Accompagnement des candidates à
l’agrément.
CONTACT RAM :
Responsable : Corine CHEVALIER
38 avenue Saint Exupéry - Bellegarde - Tél 04 50 56 62 48 - ram@bellegarde01.fr
Horaires d’ouverture :
Lundi de 9h à 17h30 : Jardin d’éveil de 9h à 11h30
Permanence information téléphonique et RDV de 11h30 à 17h30
Mardi de 9h à 16h30 : Jardin d’éveil de 9h à 11h30
Permanence information téléphonique et RDV de 11h30 à 17h30
Jeudi de 9h à 12h15 :
Permanence information téléphonique et RDV de 9hà 12h15
Vendredi de 10h à 13h30 et de 14h15 à 19h : Jardin d’éveil de 10h à 13h30
Permanence information téléphonique et RDV de 14h15 à 19h
Lieu d’accueil pour les professionnels avec les enfants :
•Lieu d’accueil collectif des assistantes
maternelles avec les enfants qu’elles
gardent (temps éducatifs collectifs,
échanges entre assistantes maternelles).
•Temps collectifs exceptionnels assistantes maternelles avec enfants : visites
extérieures, pique-nique …
Professionnel et parents, pour toute question, ayez le réflexe RAM, vous y trouverez
une aide concrète. Ce service municipal est
gratuit et bénéficie d’une aide au fonctionnement de la CAF de l’Ain.
Les actions du RAM
Le RAM organise régulièrement des
réunions d’information sur divers
sujets autour de la petite enfance. Ces
réunions d’adressent autant aux professionnels qu’aux parents. Elles sont
ouvertes à tous.
Des sessions de formation sont programmées et ouvertes aux assistantes maternelles. L’objectif prioritaire
est de soutenir et renforcer la professionnalisation des métiers de la petite
enfance pour une meilleure reconnaissance. Exemples : gestion de l’enfant
difficile, gestion du stress, secourisme,
nutrition, développement psychologique de l’enfant, mais aussi communication, informatique etc …
Actions educatives et petite enfance
Fabienne MONOD :
Conseillère municipale déléguée
en charge de la petite enfance
Le Relais Assistantes
Maternelles (RAM) :
une adresse à retenir
Cet été au centre de loisirs
eu de l’effervescence comme tous
Ipal.llesyDesaétés
au centre de loisirs municichants, des rires, des cris, des
danses, des jeux, des baignades etc…
grosse ambiance pour les quelque 120
enfants en juillet et 90 au mois d’août.
Deux animations phare ont ponctué cette
saison. La traditionnelle Fête de fin juillet et
la soirée Interfamilles d’août.
Vivement les prochaines vacances !
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 17
CULTURE & comite de jumel age
Conservatoire à Rayonnement
Communal : envoyez la musique !
Odile Gibernon, adjointe déléguée aux affaires culturelles
L a rentrée en quelques chiffres :
•360 élèves inscrits + 1081 élèves des
écoles
• 16 instruments enseignés + théâtre + voix
•Environ 250 heures d’enseignements
par semaine
Les projets de cette année sont :
• « Des fourmis dans mes mains » dans le
cadre de la semaine de la chanson fran-
çaise) résidence du trio, travail avec les
élèves du CRC autour du slam. Concert
vendredi 12 février.
•« Les p’tits loups du jazz » big band et
chœurs d’enfants du CRC, spectacle joué
pendant le Festival de la Marmaillle le 19
mars.
•Concert du Nouvel An avec l’orchestre
symphonique du CRC le dimanche 10 Janvier à 17h au théâtre Jeanne d’Arc (concert
gratuit).
•Création d’une antenne « Musiques actuelles » au centre Jean Vilar
Des projets stimulants pour une année qui
s’annonce particulièrement riche et dynamique.
Toutes les infos : www.bellegarde01.fr
et à la Passerelle des Arts
04 50 56 60 88.
SAISON CULTURELLE 2015-2016 : ZOOM SUR QUELQUES RENDEZ-VOUS
Ciné/spectacle, conférences, danse, jeune public, humour, théâtre, cirque, événement, exposition, concert musique et chanson … près de 80 rendez-vous
pour tous les goûts. La plupart des animations programmées à la Passerelle
des Arts sont organisées par l’association l’Oreille en Fête.
Zoom sur les 12h12 de l’année. Passerelle des Arts dès 12h00
•Mercredi 7 octobre : « Tim O’Connor » et Doc Rossi – Musique irlandaise
•Mercredi 2 décembre : « faux départ » fantaisie musicale
•Mercredi 10 février : Brice Quillion
Zoom sur les T.Times. Passerelle des Arts à 17h30
•Dimanche 15 novembre :
« Après un rêve » concert accompagné de lectures de poésies
•Dimanche 24 janvier : Concert Quatuor Romantique. Schubert – Wagner et Mahler
•Dimanche 6 mars : Les dessous de la musique. Théâtre musical
L’intégralité de l’Agenda culturel est disponible à la Passerelle des Arts, en mairie, au Centre
Jean Vilar, dans les commerces, sur internet … Il est facilement identifiable : un renard roux
très chic illustre sa couverture.
Événement aux cinéma
les variétés
Bellegarde accueille le plus grand
festival de films de montagne,
Montagne en Scène.
Winter Edition 2015 : C’est reparti!
près le succès de la « Summer Edition » 2015, la tournée du Festival Montagne en Scène continue sur sa lancée et revient cet hiver pour présenter la très attendue « Winter Edition » 2015
partout en France.
De l’Inde au Pakistan, de l’Himalaya au Cervin, découvrez des images de ski, de snowboard et d’alpinisme magnifiques, mais aussi et surtout des histoires inspirantes pour vous donner envie à
vous aussi de partir réaliser vos rêves !
Amateurs de paysages vertigineux, de sensations fortes ou mordus de sports extrêmes, cette
année encore, Montagne en Scène a concocté une programmation hors du commun !
Pour la première fois, Bellegarde est sélectionnée avec 15 autres villes pour accueillir ce festival
exceptionnel ; parmi ces villes : Paris, Lille, Bruxelles, Montpellier, Lyon, Marseille, Nantes etc…
Aux côtés de MERU, film de Jimmy CHIN, Conrad ANKER et Renan OZTURK, récompensé par le prestigieux « Prix du public » au Festival de Sundance, trois films à couper le souffle : Dream Line, Degrees North et Steep Tease.
Retenez bien le vendredi 27 novembre à 19h30 et précipitez-vous pour réserver vos
places sur le www.lesvarietes.fr ou l’appli et suivez le programme et les actus sur la page Facebook des Variétés.
Montagne en Scène aux Variétés … un événement au sommet !
A
18 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
L a fête de Pierre et Paul
à Bretten
Le premier week-end de juillet, invité par
l’Oberburgermeister de Bretten Martin
WOLFF, le Comité a représenté la ville de
Bellegarde à la fête médiévale de Pierre
et Paul. Les délégations des six villes
jumelles, Hemer, Wittenberg, Pontypool,
Condeixa-a-Nova, Longjumeau et Bellegarde ont été accueillies sur la Marktplatz
devant une foule nombreuse et costumée
pour revivre cet épisode historique du
siège de la ville en 1504.
Durant quatre jours des milliers de personnes viennent traditionnellement se
plonger dans cette ambiance festive. Une
foule colorée déambule dans les rues
de la vieille ville qui retrouve les activités
et les odeurs typiques de l’époque et résonne au gré des fanfares,des groupes
musicaux et des théâtreux qui jouent sur
les placettes ou dans les cours.
La délégation de Bellegarde a participé
avec sa bannière à l’incomparable défilé
aux côtés des élus de Bretten. Impossible
à décrire, c’est une fête à vivre et à revivre!
Et si vous veniez la découvrir?
La
buvette de la «Guinguette»
sur les berges du Rhône a permis
aux nombreux danseurs de venir se restaurer avec les crêpes et se rafraîchir
pour repartir d’un pied léger sur le parquet.
L a Villanelle accueille le Choeur
d’hommes de DIEDELSHEIM les 3 et
4 octobre : voir invitation.
La qualité de ces deux chorales nous promet des moments magiques. Venez, vous
ne serez pas déçus !
Des habitants de Bretten en visite
à Bellegarde :
A l’occasion du concert une cinquantaine
d’habitants de Bretten sera à Bellegarde
du 30 sept. au 4 octobre .Sous la houlette
de Mme Heidi Leins conseillère municipale,
ce groupe visitera notre ville (berges du
Rhône, les pertes de la Valserine, le Château de Musinens...) découvrira Annecy ,le
lac du Bourget,la fromagerie de Chézery,
la cité de Pérouges, le monastère de Brou.
Un beau périple pour présenter la région
et le département de l’Ain. Un exemple à
suivre par les bellegardiens...!
A quand un car pour Bretten?
CULTURE & comite de jumel age
L’actualité du comité de jumelage
Le samedi 24 octobre le Comité organisera l’Assemblée Générale de la
Commission Départementale de Coordination des Communes Jumelées de L’Ain
au Centre Jean Vilar.
La 20ème édition
du Festival BD dans l’Ain
Les 28 et 29 novembre
Une édition spéciale organisée par la nouvelle association
ARTS et BD.
Les grands noms de la BD seront - Jean-Yves Mitton (Mikros)
- Sachin Nagar
présents :
(Gandhi – Ma vie est mon message)
- Achdé (Lucky Luke)
- Alberto Pagliaro (Le Combat des justes)
- Ancestral Z & Mojojojo (Dofus)
- Pica (Les Profs)
- Clarke (auteur de Mélusine)
- Thierry Martinet (Histoires de pilotes)
- Chetville (Sienna)
- André Guinard (La reine des Eaux)
- Laurent Dufreney (Zoé Super)
- Michel Rodrigue (Cubitus)
- Federico Ferniani (La Voie du Sabre)
- Stédo (Les Pompiers)
- Michel Janvier (Rantanplan),
- Olivier Sulpice (Les Gendarmes)
- Marie Jaffredo
- Laurent Verron (Boule & Bill)
(Le Sang des bâtisseurs)
- Roger Widenlocher (Nabuchodinosaure)
- Henri Jenfèvre (Joe Bar Team)
- Lax (Le Choucas)
Venez nombreux célébrer l’anni- Nikita Mandryka
versaire du Festival et la BD en
(Le Concombre Masqué)
général !
- Miss Prickly (Mortelle Adèle)
- Frank Margerin (Je veux une Harley) Infos : www.bddanslain.fr
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 19
SOLIDARITE
Le service social plus accessible
Depuis cet été, les services logement, social et CCAS ont été regroupés au rez-dechaussée de l’Hôtel de ville. L’entrée de ce service est située dans l’impasse entre
la mairie et l’église.
André Pougheon
Conseil municipal délégué
au logement- politique de la
ville-solidarité-accessibilité
C
e regroupement a pour objectif de faciliter l’accès
des usagers et de réunir en un même lieu, des services qui sont souvent amenés à travailler ensemble
pour répondre aux demandes des administrés. Les
conditions de confidentialité sont également améliorées
ce qui est apprécié lorsqu’on parle de situations personnelles ou familiales parfois complexes.
HORAIRES D’OUVERTURE DU
SERVICE SOLIDARITÉ ET LOGEMENT :
Lundi-mardi-mercredi-vendredi :
9h00/12h00 et 13h30/17h00
Jeudi : 8h30/12h00 et fermé l’après-midi
Téléphone : 04 50 56 60 76
Chaleur et plan canicule
de revenir sur la chaleur accablante
Iquinutile
de cet été. Une situation exceptionnelle
a généré le déclenchement par la Préfecture du « plan canicule » pendant près de
17 jours.
CADRE DE VIE - ETAT CIVIL
Ce dispositif national s’appuie sur la proximité des mairies et de leurs administrés.
Tout au long de l’année, les personnes
âgées ou les plus fragiles peuvent venir
s’inscrire sur une liste tenue par le service social des mairies. Elles donnent leurs
coordonnées complètes ce qui permet aux
agents de les contacter régulièrement en
cas de déclenchement du « plan canicule »
pour s’assurer qu’elles vont bien et qu’elles
n’ont pas besoin d’assistance de quelque
nature que ce soit.
Les collectivités sont par ailleurs, tenues
de relayer le plus largement possible
les consignes de prévention sanitaires
officielles à adopter en cas de chaleurs extrêmes.
Si vous souhaitez bénéficier de ce service
gratuit, il suffit de vous inscrire auprès du
service social de la mairie de Bellegarde,
soit en passant en mairie, soit en téléphonant au 04 50 56 60 72.
Obtention de passeports :
attention aux délais
Françoise Gonnet, adjointe
déléguée au cadre de vie et
Etat civil
Depuis quelques mois, l’Etat a souhaité centraliser les dossiers de
demandes de passeports. Ils ne sont donc plus instruits en Préfecture. Désormais, ces dossiers sont traités par la Plate-forme Régionale des passeports
Rhône.
ette Plate-forme a informé les mairies de l’allongement du déC
lai de délivrance des passeports. Il faut en moyenne compter
45 jours pour obtenir un passeport.
Nous attirons votre attention sur cette situation et vous conseillons
vivement de tenir compte de ces délais avant d’acheter vos titres de
voyage.
Avant la préparation d’un voyage et l’engagement de frais, vous devez
impérativement être en possession d’un passeport en cours de validité (ou d’une carte nationale d’identité pour certaines destinations).
Pour toute question ou information relative aux documents de
voyage, vous pouvez consulter le site du Ministère des Affaires Etrangères www.diplomatie.gouv.fr
20 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
a Ville de Bellegarde a reçu au prinLnagement
temps dernier, le 2 prix de l’améurbain de l’Ain. Bellegarde
ème
concourait dans la catégorie des communes de plus de 2500 habitants. Le jury
était composé du Conseil d’Architecture,
d’Urbanisme et de l’Environnement de l’Ain
(CAUE), du Conseil Départemental de l’Ain,
d’Aintourisme et du Comité départemental
de fleurissement.
En compétition pour Bellegarde, les aménagements des berges du Rhône phase 1 :
amphithéâtre Louis Chanel, espaces jeux
d’enfants et promenade jusqu’à la place
Henri Dunant.
Une reconnaissance à rayonnement départemental et un encouragement à poursuivre cet aménagement urbain à vocation ludique et touristique complémentaire
aux autres sites remarquables locaux tels
que les berges de la Valserine.
CADRE DE VIE - ETAT CIVIL
Les berges du Rhône,
une reconnaissance départementale
Travaux dans les cimetières
de Bellegarde
Parmi les travaux les plus récents :
• Poursuite de la réfection des murs d’enceinte des trois cimetières
• Réfection des tombes des Maquisards au cimetière de Vanchy
Reprise des concessions échues
Comme nous vous l’expliquions dans notre édition n°47 de décembre 2014, la Ville de Bellegarde a procédé à la reprise des
concessions arrivées à échéance depuis plus de deux ans et pour
lesquelles aucune démarche de renouvellement n’avait été effectuée par les familles. Ces interventions ont eu lieu au printemps.
Elles ont permis de libérer 30 emplacements
dont 4 ont d’ores et déjà été réattribués.
Columbarium de Vanchy
Un premier columbarium composé de 8 cases a été installé au cimetière de Vanchy. Deux autres sont prévus et seront aménagés
en fonction des demandes.
En automne, feuilles mortes
et crottes de chiens
Les crottes sur les trottoirs, dans les espaces verts, en pied d’arbres :
c’est non ! Alors, ayez le réflexe Sacacaca.
enez chercher des Sacacacas en mairie • rue Berlioz à proximité du Multi-accueil
et utilisez les distributeurs situés en diffé- •rue Viala à proximité du Centre sportif Marcel
rents points de Bellegarde :
Berthet
• en bas de la rue Viala à proximité des escaliers •parc des Tilleuls à proximité de l’église
Musinens
• place Henri Dunant à proximité de la canisette
• entrée du parking rue de Savoie à proximité de La Ville de Bellegarde met à disposition gratuitela Maison de l’Emploi
ment les Sacacacas, alors utilisez-les sans mo• place Jeanne d’Arc à proximité du théâtre
dération.
V
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 21
CADRE DE VIE - ETAT CIVIL
Le tri commence à la maison,
soyons tous écocitoyens
Le point sur le tri sélectif en porte à porte
Serge RONZON
Conseiller Municipal Bellegarde.
Vice-Président de la Communauté de Communes du Pays Bellegardien en charge de la gestion des déchets.
Vice-Président du SIDEFAGE
ien que sur les 6 premiers mois, on
R
note déjà une baisse de 10% du volume
des ordures ménagères résiduelles collec-
tées.
• 2014 : 2652 tonnes
• 2015 : 2406 tonnes
246 tonnes d’ordures de moins à incinérer.
A 110 € la tonne, l’économie est de 27 060 € !
Grâce à la collecte sélective en porte à porte,
les tonnages de déchets recyclés ont bondi
de 66%.
Et c’est pas fini ! Car avec quelques efforts
supplémentaires et bonnes habitudes à
prendre, le tri peut encore être amélioré et
donc les économies encore plus significatives.
Tous les déchets recyclables peuvent être
mis dans les conteneurs à couvercle jaune.
Seul le verre doit être amené aux points
d’apports volontaires installés en différents
points des communes. Afin de faciliter le tri
du verre, de nouveaux points d’apports «
spécial verre » seront prochainement installés sur les 3 communes. Il y en aura forcément un près de chez vous !
A Bellegarde, Châtillon et Lancrans, le tri est
à nos portes, il ne tient qu’à chacun d’entre
nous de jouer le jeu pour réduire la facture
et contribuer à protéger l’environnement.
Des gestes éconologiques simples.
Un seul numéro
Une question, un problème, une remarque, une commande de conteneur :
un seul numéro Vert :
0800 006 925
Si vous habitez Bellegarde, Châtillon
ou Lancrans et que vous n’avez toujours pas votre conteneur de tri à couvercle jaune, contacter le numéro Vert :
0800 006 925.
Quand
et comment sortir vos
conteneurs ?
• Conteneurs verts d’ordure ménagères : collecte le mercredi. Sortir
les conteneurs au plus tôt le mardi soir
et les rentrer au plus tard le mercredi
soir.
• Conteneurs jaunes de tri : collecte le vendredi. Sortir les conteneurs
au plus tôt le jeudi soir et les rentrer au
plus tard le vendredi soir.
Tribune des élus de la minorité
Cet espace est réservé à la libre expression du groupe minoritaire au conseil municipal
a majorité du Conseil Municipal traLbudget
vaille en ce moment à l’élaboration du
2016. Comme l’année dernière,
nous, élus de l’opposition, nous apprêtons
à examiner avec sérieux et détermination
les choix politiques que l’équipe du maire
va faire peser sur ce budget.
Lors du Conseil Municipal du 21 septembre
dernier, nous nous sommes associés au
groupe majoritaire pour déplorer, par le
biais d’une motion, la baisse accélérée des
dotations de l’Etat. Cette politique d’austérité ne peut que se révéler néfaste pour
l’économie locale et la vie de notre commune.
En revanche, nous refusons que cette
baisse des dotations de l’Etat devienne la
justification de choix budgétaires contestables. D’autant plus que Bellegarde a la
chance de bénéficier, comme d’autres
communes de Rhône-Alpes, de la Compensation Financière Genevoise, qui
compense, en partie, le désengagement
condamnable de l’Etat.
22 // Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015
Le groupe majoritaire se prépare, par
ailleurs, à présenter à la collectivité son
grand projet : un Partenariat Public/
Privé qui devrait permettre de mettre en
place un plan voirie ambitieux. La collectivité a engagé un dialogue compétitif au
terme de la procédure de sélection des
candidatures : nous n’avons jamais été
informés des termes de ce dialogue, et
déplorons le caractère opaque de ces discussions.
Le maire va donc confier, pour une durée
limitée, à un partenaire privé la rénovation, ainsi que l’entretien de plusieurs
kilomètres de nos rues municipales. Ces
rues, que la mairie actuelle a laissé se
dégrader, vont donc faire les beaux jours
d’entreprises de BTP locales. Or, le Rapport
public annuel 2015 de la Cour des Comptes
termine par ces mots son chapitre sur
ce type de contrat public/privé : « Même si
l’amélioration du service rendu est réelle
et les équipements bien entretenus, le
coût pour la collectivité est systémati-
quement plus élevé sur le moyen et long
terme. » (www.ccomptes.fr)
Est-ce le signe d’une bonne gestion des finances communales que de faire le choix
d’un Partenariat Public/Privé ? Tous les
risques de ce type de contrat ont-ils été
pris en compte ?
Fidèles à notre volonté d’exercer une vigilance citoyenne sur les choix politiques
de l’actuelle majorité, nous, élus de l’opposition, ne manquerons pas de formuler,
en Conseil Municipal, toutes les questions
que vous vous posez à ce sujet.
Sonia Raymond, Sylvie Gonnet,
Jean-Sébastien Bloch, Guillaume Tupin
EVENEMENTIEL
Fête de la vie
associative
Jacques Decorme, adjoint délégué aux Sports et à l’Evénementiel
lus de 60 associations, sportives, culturelles, solidaires, cultures du
P
monde, ont participé à la Fête de la vie associative le 29 août dernier. Nouvelle formule cette année, toutes les associations étaient réparties en exté-
rieur entre l’espace Louis Chanel et la place Henri Dunant. Une grande fête
sous un soleil de plomb. Des démonstrations, des animations, des dégustations … une ambiance conviviale pour faire découvrir les multiples activités
associatives bellegardiennes. L’édition 2015 s’est clôturée avec le feu d’artifice qui une fois encore a réuni la foule des grands soirs.
Ce rendez-vous a été l’occasion pour la municipalité d’officialiser les conventions signées avec toutes les nouvelles associations créées pour assurer
la continuité des activités portées hier par la MJC. Un hommage a été rendu
aux derniers administrateurs de la MJC qui ont su mener avec professionnalisme et humanité la dissolution de cette structure historique. Leur objectif
était d’accompagner la transition des activités pour les usagers puissent les
retrouver dès la rentrée. Epaulés par la Ville de Bellegarde, les membres du
conseil d’administration de la MJC ont su trouver des issues positives pour
les différentes situations.
Activals, c’est parti pour l’aventure !
Plus de 200 adhérents ont fait leur rentrée dans l’une des 16 activités d’Activals.
16 activités reprises suite à la dissolution de la MJC.
Les activités d’Activals s’organisent autour de
4 grandes thématiques :
• Les expressions corporelles : danse
africaine, percussions africaines, qi gong,
stretching et yoga
• Les activités découvertes : cours d’anglais,
d’espagnol, mycologie botanique, club jeux,
bridge, scrabble duplicate et la fête de la
science
• Les activités artistiques : atelier arts plastiques, atelier BD, patchwork-art textile, photo
numérique et sculpture sur bois. En projet :
cours de dessin académique.
• Le ciné-club
Il est encore temps de vous inscrire. N’hésitez
pas à vous renseigner auprès des membres
dynamiques et motivés de l’association.
Toutes les activités d’Activals se déroulent au
Centre Jean Vilar.
Infos et contacts : www.activals.com
et contact@activals.com
Les nouvelles associations
Toutes les autres activités de la MJC se sont organisées en associations indépendantes : Arts et BD, Atelier du mouvement, Aviron Bellegarde, Bellegarde montagne et
escalade, Club de spéléo, DK Danse, Evidanse, Familia Irmanos Unidos, Karaté Club de
Bellegarde, Rocking Club de Bellegarde.
Toutes les activités sont donc disponibles depuis le mois de septembre. Renseignezvous.
Un service pour la vie associative
Associations et usagers, pour Horaires d’ouverture au
toute question relative à des Centre Jean Vilar :
réservations de salles, organisaLUNDI
9h - 12h
tion d’événements, réservation
de matériel, un seul interlocuMARDI
teur : le service de la vie associaMERCREDI
9h - 12h
tive situé au centre Jean Vilar.
JEUDI
9h - 12h
VENDREDI
SAMEDI
9h - 13h30
public du
14h – 22h
14h – 22h
14h – 22h
14h – 22h
14h – 22h
Bellegarde Magazine N°50 // octobre 2015 // 23
Esti’Vals 2015 :
l’essai transformé !
Une métaphore rugbystique pour cette troisième édition des Esti’Vals. En effet,
comme tous les nouveaux événements bellegardiens, il faut trois ans pour savoir si
une animation fonctionne ou pas.
Première année : phase de découverte : le public curieux est toujours présent en nombre
Deuxième année : observation. Le
public vérifie que la qualité est toujours au rendez-vous.
Troisième année : décisive. Pour
les organisateurs c’est quitte ou
double, soit le public est conquis, soit
il déserte. Force est de constater
que le public apprécie les Esti’Vals.
Cette année encore les rendez-vous
phare ont réuni énormément de
monde et les autres événements
de la programmation confirment
progressivement leur place dans
les habitudes estivales des bellegardiens.
Comme les photos parlent d’ellesmêmes, retour en images sur l’édition 2015 des Esti’Vals.
Téléchargement

Télécharger - Bellegarde sur Valserine