-POUR DIFFUSION IMMÉDIATE-
L’autisme est un état complexe et chaque personne unique;
les professionnels de la santé doivent travailler ensemble
Octobre est le Mois de sensibilisation à l’autisme
Ottawa (Ontario), le 15 octobre 2012 — Chaque personne qui vit avec un trouble du spectre de l’autisme
(TSA) est unique. Il n’y a pas de personne typique et il n’y a pas non plus de traitement typique. Aujourd’hui,
de nombreux professionnels de la santé conviennent que le diagnostic et le traitement du TSA doivent être
adaptés et personnalisés; une approche interdisciplinaire qui regroupe plusieurs professions, dont des
médecins, des psychiatres, des ergothérapeutes ainsi que des orthophonistes, audiologistes et membres du
personnel de soutien.
Dans le cadre du Mois de sensibilisation à l’autisme, l’Association canadienne des orthophonistes et
audiologistes (ACOA) promeut l’importance d’une collaboration interprofessionnelle pour le diagnostic et le
traitement du TSA.
« Le rôle de l’orthophoniste parmi l’équipe de diagnostic comprend évaluer la parole, le langage, le
développement de la communication, les aptitudes au jeu et les habiletés sociales », a déclaré l’orthophoniste
et membre de l’ACOA Tracie Lindblad, S-LP(C), M.Sc., M.Ed., BCBA. « Une de nos fonctions est de
déterminer si le retard de langage d’un enfant est le produit d’un problème de communication plus courant
comme, par exemple, l’acquisition d’une langue seconde ou un handicap de l’apprentissage linguistique, ou si
le retard peut faire partie d’un état plus grave tel que le TSA. »
Dans le même ordre d’idées, les audiologistes peuvent déterminer si une condition audiologique peut
contribuer au retard langagier ou au comportement social d’une personne. Par exemple, un enfant qui parle
flou ou qui ignore la voix de sa mère peut éprouver un TSA; cependant, son comportement pourrait
également être expliqué par une perte d’audition ou un autre trouble auditif.
Le TSA est extrêmement complexe; le diagnostic et le traitement ne peuvent être emballés dans une seule et
même boîte bien rangée. Il n’y a pas de test définitif, ce qui signifie que le diagnostic est un processus
d’élimination et que le TSA peut seulement être confirmé une fois que les équipes de santé auront écarté la
possibilité d’autres troubles. Malheureusement, tout comme pour les autres programmes de soins de santé, le
TSA n’obtient pas le financement dont il a besoin. Les enfants au Canada peuvent devoir patienter jusqu’à
deux ans pour un diagnostic adéquat.
« Les listes d’attente sont atrocement longues. De nombreux parents et aidants naturels s’en remettent à
Internet pour obtenir de plus amples renseignements », précise Mme Lindblad. « Cependant, il y a beaucoup de
pseudoscience, de science de pacotille et de charlatanisme qui circulent dans le cyberespace. Les parents
peuvent être facilement dupés ou induits en erreur par des personnes qui tentent de se faire rapidement du
fric et de profiter de leur découragement et de leur soif d’espoir. »
Lindblad souhaite que les parents et les aidants naturels sachent que les orthophonistes, audiologistes et
membres du personnel de soutien sont d’excellentes ressources. Ils ont accès aux plus récentes recherches
www.speechandhearing.ca • www.caslpa.ca • facebook/CASLPA • twitter.com/CASLPA
-POUR DIFFUSION IMMÉDIATE-
fondées sur des données probantes et peuvent aider à orienter les parents le long du parcours de diagnostic et
de traitement.
L’ACOA marque le Mois de sensibilisation à l’autisme en promouvant la collaboration interprofessionnelle et
en soulignant à quel point les orthophonistes et les audiologistes sont une excellente source de connaissances.
Nous encourageons les parents et les aidants naturels préoccupés par le développement de la communication
chez un enfant, ou toute personne qui éprouve elle-même des difficultés de communication, à demander de
l’aide. Pour de plus amples renseignements au sujet du TSA, veuillez visiter le site Web de la Société
canadienne de l’autisme à www.autismsocietycanada.ca. Pour repérer un orthophoniste ou un audiologiste
dans votre région, ou pour en apprendre davantage sur nos professions, visitez www.speechandhearing.ca.
-30Le porte-parole national des professionnels qui aident la population canadienne à communiquer avec plus de 6 000 membres, l’ACOA est le
seul organisme national qui soutient et représente les besoins professionnels à la fois des orthophonistes, des audiologistes et du personnel de
soutien réunis au sein d’une seule organisation. Par le biais de son travail, l’ACOA défend aussi les besoins des personnes aux prises avec un
trouble de la communication. Visitez l’ACOA à www.caslpa.ca ou apprenez-en davantage sur le sujet à www.speechandhearing.ca.
Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Krystle van Hoof, directrice des communications et affaires publiques
Téléphone : 613-567-9968, poste 241
Courriel : [email protected]
www.speechandhearing.ca • www.caslpa.ca • facebook/CASLPA • twitter.com/CASLPA
Téléchargement

L`autisme est un état complexe et chaque personne unique