Conservation en eau dans les
milieux secs chez les vertébrés.
Dubois Johan
Cousin Denis
Plan :
Introduction
I) Définition d'un milieu « sec »
1) Définition
2) Méthode de classification
II) Comment les vertébrés se protègent-ils ?
III) Où trouvent-ils de l'eau ?
IV) Comment l'économisent-ils ?
Conclusion
Introduction:
-Qu'est-ce qu'un « milieu sec »?
-Comment les vertébrés résistent-ils?
-Où trouvent-ils de l'eau?
-Comment l'économisent-ils?
I ) Définition d'un milieu sec :
1) Définition :
Précipitation inférieure à 250mm par an
ex : Atacama < 50mm/an
Chaleur
Evaporation
2) Méthode de classification :
Indice xérothermique
Indice de De Martonne
Indice de Riquier et Rosseti
P.A.V.
Autre indice :
−
Indice de Thornwaite
Indice xérothermique :
Indice 0 = Tous les jours de l'année sont
humides
Indice 365 = Tous les jours sont secs
Indice de De Martonne
I = P / T+10
−
−
Où P désigne les précipitations totales annuelles
Où T la température moyenne annuelle
Indice de Riquier et Rosseti
I = P / ETp
−
−
−
I désigne l'indice d'aridité
P désigne les précipitations annuelles
Etp : Evapotranspiration Potentielle
−
−
−
−
−
(P + A)-D
A étant l'eau ajoutée
P : précipitations annuelles
D : l'eau drainée
Complété par la période active de végétation(PAV)
Evapotranspiration
potentielle
ETp = (P+A) - D
Autre indice:
Indice de Thornwaite
−
Ih=(100e-60d)/ETp
Etp=évapotranspiration potentielle
e=eau excédentaire en période humide
d=déficit d'eau en période sèche
Tableau de classification
P.A.V.
Indice xérothermique
Exemple de désert Végétation
(en jour)
Types de milieux aridesI = P / ETp
Hyper arides
Arides
Semi Arides
I < 0,03
<1
350<X<365
0,03<I<0,2
< 75
290 < X < 350
0,2<I<0,5
75 à 120
100< X<290
120 à 180
X < 100
Sub Humides secs
0,5 < I < 0,75
Desert de Gobi Mousses et lichens
Mésopotamie (Irak)
Plantes vivaces an
Grand lac salé (USA)=froid
Absence du a la sa
Tunis
Savane tropicale, f
Exemples d'espèces xérophiles
(Ou adaptées aux milieux extrêmes)
Oiseaux :
−
Reptiles :
−
Molochs, Vipères, Tortues
Amphibiens :
−
Gangas, Autruches, Chouettes des terriers
Hyperolius nitidulus
Mammifères :
−
Chameaux, dromadaires, fennecs, oryctéropes, oryx
II) Comment se protègent-ils ?
Téguments kératinisés :
Plumes, écailles, poils
Téguments non kératinisés
mais sécrétion de mucus
Rôle d'isolant thermique
(conserve la fraicheur durant le jour, et protège du froid la nuit)
Reflète les rayons solaires
Protège des U.V. nocifs (pour éviter les brûlures)
Touffes de poils au niveau des pattes pour les
isoler de la chaleur(exemple: la gerboise).
Longues pattes pour les grands mammifères
dans le but de se tenir éloigné du sol chaud
(girafes, dromadaires, oryxs),également valable
chez certains oiseaux comme l'autruche.
Changement de couleurs (grenouille Hyperolius
nitidulus devenant blanche pour réfléchir la
chaleur et perdre moins d'humidité)
Allongement des oreilles pour dissiper la
chaleur en faisant office
d'éventails(fennecs,éléphants)
Le fennec et ses belles
grandes oreilles
Hyperolius nitidulus et
sa peau blanche
L'autruche
La gerboise
Vie en terriers, dans le but de palier les
changements de températures. (petits
mammifères, chouettes des terriers)
Ou s'enterrent dans le sable dans le cas de
serpents(vipère à cornes) vivant dans ces
milieux.
Vie nocturne. (Oryctéropes, rongeurs, fennecs,
etc....)
III) Où trouvent-ils de l'eau?
Eau de boisson:
Gagne le point d'eau le plus proche:
−
−
Les oiseaux peuvent parcourir de grandes distances pour
trouver un point d'eau. Certaines espèces comme le
ganga possèdent des plumes hydrophiles qui stockent
l'eau.
Les mammifères effectuent une migration vers les points
d'eau et restent à proximité.
Chameau:
−
−
Peut tenir des semaines sans boire
Quand il trouve un point d'eau, il peut tenir absorber une
grande quantité d'eau(135 L en 10 min)
Ganga et Autruche
Eau dans la nourriture:
Rongeurs transforme l'amidon des graines en
eau(Rat-kangourou,gerbille)
Herbivores trouvent l'eau stockée dans les
plantes(plantes succulentes,plantes grasses)
La tortue du désert Gopherus agassizi récupère l'eau
contenue dans les végétaux et la stocke dans deux
sacs intestinaux situés sous la carapace.
Carnivores(fennecs,chacals,coyotes) trouvent
l'humidité nécessaire dans leurs
proies(rongeurs,insectes pouvant être composés de
plus de 70% d'eau)
La gerbille et le
Rat-kangourou
Gopherus
agassizi ou
tortue du désert
Eau métabolique:
Stockage sous formes de graisses dans une
bosse(chameau,dromadaire,zébu).Si besoin est:
hydrogène + oxygène =eau métabolique
(libéré par
(provenant de la respiration)
les graisses)
Equilibre hydrique chez le Rat-kangourou
Dromadaire
et zébu
Cas du Moloch:
Eau de boisson:
−
Morphologie particulière:retiens l'humidité de l'air dans
des rigoles qui amènent l'eau à la bouche grâce à la
capillarité entre les écailles.
==>Hygroscopie
Eau métabolique:
−
Bosse remplie de graisse derrière la tête produisant de
l'eau en cas de besoin.
III) Comment l'économisent-ils?
Téguments:
−
Muqueuse hygroscopique:
−
Evite les pertes en eau dues à la respiration
Thermorégulation:
−
Imperméable ==> évite les pertes en eau
Augmentation délibéré de la température corporelle pour
éviter la transpiration.
Glandes sudoripares peu ou pas présentes
==> limite les pertes en évitant la transpiration
Enfoncement des organes respiratoires :
−
poumons
Excrétion urinaire concentré:
−
−
ADH(Hormone Anti-diurétique)
Anse de Henlé
Réabsorption au niveau du gros intestin
==> fécès sèches
Excrétion urinaire concentré:
ADH(Hormone Anti-diurétique):
Excrétion urinaire concentré:
Anse de Henlé:
Oiseaux
Reptiles
Amphibiens
Mammifères
Fortement kératinisé, imperméable (écailles)+écailles hygroscopiques (Moloch)
Kératinisé (plumes) + Hydrophiles(chez le ganga)
Perméable car peu kératinisé=sécrétion de
Kératinisé
mucus (poils)
Tégument
Vie nocturne/Terriers Non (sauf la chouette)
Nutrition
Eau métabolique
Glandes sudoripares
Herbivores,
Carnivores,
Granivores
Non
Non
d'eau transtégumentaire(en µg/cm2/h
absente
Organe respiratoire
Excrétion
Fécès
Poumons
Oui
Carnivores,
Herbivores,
Insectivores
Oui
Oui
Insectivores
Carnivores,
Herbivores,
Insectivores,
Granivores
Non
Oui
Non
Oui
Oui mais peu nombreuses
Non (petits rongeurs)
10
300
50
Poumons
Poumons+
tégument
Poumons+
muqueuse hygroscopique
Urine concentrée Urine concentrée(cristaux ) Urine concentrée
sèches
Oui(petits)
Non(grands)
sèches
sèches
Urine concentrée
sèches
Conclusion:
Biomes désertiques=milieux xériques
==>Conditions difficiles
Vie rendue possible grâce à:
−
−
−
Adaptations morphologiques
Adaptations éthologiques
Adaptations physiologiques
Ouverture:
Hypothèse émise d'un animal de milieu
tempéré placé dans un milieu aride:
−
−
−
Survivra-t-il à ces conditions inhospitalières?
Développera-t-il un comportement guidé par l'instinct?
OU.....
Succombera-t-il à ce changement brutal?
FIN
Téléchargement

Conservation de leau dans les milieux secs