Programme - CRES Paca

advertisement
Conduite à tenir devant un frottis pathologique :
stratégie diagnostique
JUSTIFICATION DU PROJET
Le cancer du col de l’utérus est un enjeu de santé publique. Son incidence et sa mortalité ont
considérablement diminué dans les pays développés depuis l’introduction du dépistage cytologique
dans les années 60. En France, le nombre de cancers invasifs est passé de 5136 cas en 1980 à
3068 en 2005 . Parallèlement , le nombre de décès a diminué de 2257 à 1067.Toutefois , la
décroissance tend à se réduire entre 2000 et 2005. Et les projections laissent penser que cette
tendance va se confirmer en 2010. Cette relative stagnation s’explique essentiellement par une
couverture insuffisante (moins de 60% de la population est dépistée), et un test de sensibilité
moyenne, mais aussi une prise en charge des frottis pathologiques non optimisée. En 2006, 3,66%
des cancers invasifs survenaient après frottis anormaux , les patientes ayant été perdues de vue ou
les prises en charge inadaptées.
Le but du dépistage est de diminuer l’incidence du cancer du col en reconnaissant et éventuellement
en traitant les lésions à réel potentiel évolutif par la conisation .
Les médecins spécialistes en médecine générale , impliqués dans le rôle de coordination des soins ,
ont un rôle majeur dans le repérage des frottis anormaux , le suivi de la démarche diagnostique et de
la thérapeutique afin d’éviter les perdues de vue autant que les traitements non adaptés.
C’est cette démarche articulée entre médecins spécialistes de médecine générale et médecins
spécialistes gynécologues médicaux et /ou gynécologues obstétriciens et médecins
anatomopathologistes que nous mettrons en action
ORIENTATIONS NATIONALES :
― Orientation n° 1 : contribuer à l'amélioration de la prise en charge des patients
― la promotion des parcours de santé et de soins, comprenant pour le patient le juste
enchaînement de l'intervention des différentes compétences professionnelles liées directement
ou indirectement aux soins préventifs et curatifs ;
― la promotion des actions de prévention ou de dépistage
― les programmes d'études cliniques et épidémiologiques visant à évaluer des pratiques et à
actualiser et/ou compléter des recommandations de bonne pratique clinique
IV. ― Orientation n° 4 : contribuer à l’amélioration des relations entre professionnels de
santé et au travail en équipes pluriprofessionnelles
S’inscrivent dans cette orientation les programmes de développement professionnel continu
ayant notamment pour objectifs :
― l’élaboration de référentiels communs et de coopérations professionnelles ;
― la coordination de la prise en charge : organisation, plans de soins, protocoles
pluridisciplinaires, dossier médical notamment au niveau territorial, relation entre médecins
traitants et correspondants ;
OBJECTIFS
Etre capable de repérer un frottis pathologique
Savoir informer la patiente du résultat et lui expliquer les examens complémentaires à réaliser
Prescrire les examens complémentaires adéquats, afin d’éviter des explorations inutiles qui ont un
coût économique et des conséquences psychologiques possibles
s’assurer que la patiente réalise effectivement ces examens et n’a pas été perdue de vue, puis ,une
fois un diagnostic établi , s’assurer que le traitement a été effectué.
PROFESSIONNELS DE SANTE CONCERNES
Médecins spécialistes en médecine générale , médecins gynécologues médicaux , médecins
gynécologues obstétriciens souhaitant remettre à jour des notions de base simples .
Au maximum 30 participants hors experts et animateurs.
ORGANISATION PEDAGOGIQUE
Les études et évaluation de l’apprentissage ont prouvé que seule une construction progressive et
interactive des nouvelles connaissances était capable d’initier de nouveaux comportements. Ceci
impose en formation deux conséquences organisationnelles :
l’exposé de l’expert se fait par segments limités et concis permettant une compréhension théorique
dans des séances plénières brèves
et la participation active du stagiaire , indispensable, est facilitée par :
le recours systématique au travail en petit groupe , aux ateliers et à la pratique « par lui-même » de
résolutions de cas cliniques réels.
Pour cette raison chaque groupe enchaînera :
Une séance plénière avec
Un atelier pratique avec lecture de compte rendu et une réflexion personnelle sur un cas clinique ou
une situation pratique
suivi d’une mise en commun des réflexions générées par cet atelier
Pour ce séminaire il s’agira de compte-rendus de frottis dans différentes situations cliniques ( tous les
cas de figure des résultats pathologiques seront abordés avec des patientes de profil clinique
différent.)
RESSOURCES HUMAINES :
Au décours de l’exposé des groupes, l’expert analysera, critiquera et commentera, point par point,
les cas-cliniques en s’appuyant sur son expérience professionnelle et les données actuelles et
validées de la science, tout particulièrement les recommandations de l’HAS et des sociétés savantes.
Des exposés didactiques courts de ces données scientifiques et recommandations viendront appuyer
ses commentaires mais n’occuperont qu’un temps limité pour laisser la part la plus importante à la
discussion interactive. Afin de leur éviter des prises de notes contraignantes et nuisibles à
l’interactivité ,les documents de références seront réunis sous forme de fichier à copier sur une clé
USB qui sera remis aux participants à l’issue du séminaire
Cette phase est aussi interactive, les participants pouvant interrompre à tout moment et, questionner
l’expert afin d’obtenir tout éclaircissement nécessaire à une meilleure compréhension.
Les animateurs accompagnent la tenue de chaque atelier et assurent la cohérence générale de la
session.
Ils veillent à ce que le timing soit respecté.
Ils veillent en atelier à la participation de chacun , animent et relancent les débats
Leur spécialité GM, GO, Anapath sera choisie pour participer au séminaire afin qu’ils puissent
encadrer au mieux les exposés et veiller à ce que ceux-ci restent au plus près de la pratique
quotidienne des participants.
En plénière ils s’assurent également que toutes les questions aient pu être posées,
MOYENS
Une salle de réunion pour la plénière et la possibilité d’isoler les stagiaires pour les ateliers.
vidéoprojecteur et leur écran, tableaux papier.
Chaque participant recevra à son arrivée un cahier pédagogique qui lui servira de support pour le
travail des 2 jours : programme, cas clinique, etc.
A l’issue du séminaire chaque participant recevra un dossier pédagogique regroupant les supports
des interventions, les recommandations HAS, les références bibliographiques et les moyens
d’actualiser ces informations (sites internet ou autre).
Le contenu des formations a été construit dans la confrontation des attentes des futurs participants et
les objectifs des experts
PROGRAMME DETAILLE
8h30-9h : accueil des participants remise des documents présentation des intervenants et du
déroulement de la journée
9h-9h30 séance plénière : quand sensibiliser les femmes à faire un frottis /connaitre les
recommandations
le geste pratique , pour quelles femmes , à quel rythme, dans quelles conditions , milieu de
transport
9h30-10h atelier : des frottis et des questions:
1/classer bonne qualité mauvaise qualité
2/classer normal pathologique
10h-10h30 :séance plénière : critères de qualité d’un frottis /classification de Bethesda
10h30-11h pause
11h-12h : la colposcopie/ bases /Critères de bonnes conditions de la colposcopie /quand demander
une colposcopie
12h-12h30 séance interactive : frottis indiquant/n’indiquant pas une colposcopie : le tri
12h30-14h repas pris en commun
14h -14h30. virus HPV et col .Bases de connaissance . Qualité des tests .Bonne pratique du typage
14h30-15h atelier : le typage me sert /ne me sert pas
15h -15h30 atelier jeu de rôle : « j’ai le papillomavirus docteur »thème : dédramatiser et orienter
correctement la patiente
15h30-16h pause
16h-17h séance interactive le suivi des femmes : cas cliniques : quand recontroler le frottis ?quand
le test HPV est-il recommandé ?rythme conditions particulières
(cas cliniques : métrorragies et …frottis , infection et frottis , grossesse et frottis)
17h-17h30 conclusion et remise des documents aux participants
Téléchargement